Playlist Tol Orëanéene Carte du Monde Index du Forum
Connexion •  Se connecter pour vérifier ses messages privés •  S’enregistrer
 
 [Maîtresse Bleue] Persée-Morian Garaldhorf & Vraël Sujet suivant
Sujet précédent
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Auteur Message
Persée Garaldhorf
Chevalière Errante
Chevalière Errante

Hors ligne

Inscrit le: 09 Aoû 2008
Messages: 1 704
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 350
Race: Elfe-Fëalocë
Âme Soeur: Vraël
Fonction: Ex Ancalikon
Affiliation: Maison Amberle
Alignement perso: Chaotique Bon
Ordre Draconique: Lumière

MessagePosté le: Sam 9 Aoû 2008 - 20:43 Répondre en citantRevenir en haut

Nom : Persée-Morian (se prononce Moriane), elle le nom de Drak étant celui de sa mère mais porte également celui de son père Garaldhorf (autrement dit les enfants du Roi de fer), un nom évoquant une très ancienne famille aristocratique descendante du Valheru Dye-Weren dit le Garald (signifiant le Roi de fer) et jadis très attachée au Màr Dìnen.

Surnom : Sa mère aimait l’appeler Petite Tempête, son père ne l’appelait pas du tout, sa Liée l’appelle parfois ma chérie et tous ceux qu’il la connaisse depuis longue date la nomment tout simplement Persée.

Age : 15 ans lorsqu’elle quitta son foyer pour le Màr Menel ; 19 ans à ce jour.

Race : Sang-mêlé : père Elfe et mère Fëalocë.

Liée : Vraël la Bleue

Rang : Maîtresse Dragon & Ex-Ancalikon (commandante de toutes les armées)

Physique, Caractère : Physiquement, Persée a hérité des yeux de sa mère et des traits de son père. Mentalement, Persée a hérité du caractère enflammé de sa mère et de la froideur naturelle de son père. De ce fait, elle est le portrait craché de la Fëalocë maternelle sur le plan moral mais ressemble de façon frappante, presque en étant son double en version féminine, de l’Elfe paternel.

De haute taille, mince - voire maigre - et élancée, elle n’est guère remarquable. Ses membres longs et déliés, son maintien droit et fier, sa souplesse et son agilité naturelles font que Persée est taillée pour la rapidité. Son visage étroit, au menton volontaire, aux pommettes hautes et saillantes, aux lèvres pleines, au nez droit, au front haut, aux traits fins et anguleux lui donnent une certaine douceur. Mais il suffit d’un froncement de sourcils pour montrer un masque dur et froid comme le marbre. Sa peau très pâle, presque blanche comme la neige, est rehaussée par de grands yeux légèrement étirés vers les tempes, aux prunelles sombres d’une couleur indéfinissable, oscillantes entre les ténèbres et la cendre. Une longue chevelure coule dans son dos et sur ses épaules, battant comme une oriflamme qui descend jusqu’à ses reins, couleur d’épis de blé mûr assez clairs, parsemée parfois de mèches argentées. De cela dépassent deux oreilles effilées qui s’orientent en fonction des sons pour mieux les percevoir, comme les animaux. D’un charisme discret, son corps montre des formes fuselées et élégamment musclées, lui conférant le pas d’une guerrière-née avec une once de noblesse. Si son apparence frêle la fait souvent passée au premier abord pour une jeune fille fragile et peut-être faible, il n’en est rien. Elle sait parfaitement se défendre, surtout en escrime et déborde d’énergie, tel un volcan caché sous la neige. Une grande cicatrice irrégulière barre son dos, allant de son épaule gauche à sa hanche droite. Tout son corps est parcouru de tatouages insolites, en forme de runes symboliques, de couleur caramel, brun clair : c’est généralement ce qui fait qu’elle ne passe pas inaperçue.
Depuis la récence attaque menée par Drazahir, le Maître des Ombres, sur le Kaerl Céleste, elle arbore une cicatrice irrégulière et rougeâtre sur sa tempe gauche, qu'elle dissimule sous ses cheveux.

Persée a grandis trop vite. C'est la première impression qui ressort de sa personnalité tourmentée. Impulsive, colérique, farouchement indépendante, Persée ne se laisse pas marcher sur le bout des bottes. Dotée d’une volonté de fer et d’une détermination sans faille, elle n’hésite pas à passer à l’action lorsque les choses s’enveniment autour d’elle. Ce qui ne fait pas d’elle une tête brûlée pour autant. Sa loyauté ne va qu’au Kaerl Céleste et à Dame Amlug, qu’elle adulait dans ses jeunes années et qu’elle est désormais prête à tout pour qu’elle reste sur le trône, pour la stabilité du Màr. Elle croit dur comme fer en les idéaux de son foyer. Rusée, pleine d’audace, d’une curiosité insatiable, elle possède un talent inné pour s’attirer des ennuis. Assoiffée de connaissances, vive d’esprit, elle aime étudier et rêve d’aventures et de grands voyages de part le monde de Rhaëg. Capable de faire preuve d’un sang-froid exceptionnel, il n’en demeure pas moins qu’elle ne sait pas tenir en place. Malicieuse et taquine à ses heures, elle peut demeurer très taciturne, aux prises avec ses pensées et ses questionnements existentiels. De ce fait, elle est très imprévisible et passe pour être instable émotionnellement. Habituée à dire ce qu’elle pense, avec souvent une langue acérée, elle aime la franchise et n’hésite pas à en faire usage, quitte à recevoir des gifles ou des remontrances. En revanche, elle n’est pas très douée pour démêler ses sentiments et sombre dans la panique la plus totale lorsque son cœur est mis en jeu. Elle peut se montrer sans peur, bien que cela soit totalement faux. Extrêmement sensible, notamment grâce à ses pouvoirs d'empathie, Persée peut agir étrangement sous la force de ses émotions ou de celles des autres. Il y a tout de même une chose qui la terrifie et la paralyse : la peur viscérale d’être un jour rejetée, abandonnée, qu’on ne veuille plus d’elle nulle part. Elle a du mal à faire confiance et à baisser sa garde. Mais lorsque c’est chose faite, elle ne retirera pas son amitié. Persée est un être encore un peu sauvage, insaisissable, qui défend ses idées avec hargne et peut se laisser emporter par des colères terrifiantes. Il ne fait pas bon de provoquer la jeune femme.

Elle aime à se vêtir comme pour partir à la chasse, dans des vêtements qui lui donnent une grande liberté de mouvement et une aisance pas tout à fait féminine selon certains car ne mettant pas forcément son corps en valeur : tunique à jabot blanche, pantalon moulant vert sombre, bottes de cavalier en cuir, gant de cuir et de mailles d’acier, ceinture d’où pend le fourreau contenant son épée. Elle coiffe parfois ses cheveux en catogan guerrier ou en une longue tresse.

Alignement : Chaotique Bon

Clan choisi : Ordre Draconique de Lumière (Màr Menel)

Histoire : Version longue en cours de réécriture ! Ci-dessous le résumé du Carnet de Route pour plus d'explications ICI

Persée-Morian Drak Garaldhorf est née quelques temps avant le commencement de la Grande Guerre des Ordres, dans une maison du Val au Màr Tàralöm, par un curieux hasard. Elfe par son père et fëalocë par sa mère, elle représente l’avenir d’une antique lignée aristocratique, celle des Garaldhorf, les descendants du Valheru Dye-Weren dit le Garald (ou Roi de Fer) et de chevaliers-dragons ayant jadis vécus au Kaerl Maudit.

Persée est la fille d’Eléderkan Garaldhorf, Maître Ardent lié au Bronze Thémos et actuel Inquisiteur Suprême, ainsi que d’Ismira Drak, roturière issue d’une famille dépourvue du Don mais surtout une guérisseuse spécialisée dans l’herboristerie et dotée d’une léger don d’empathie. Son nom est un hommage rendu au fondateur de la lignée, Perséùs, le fils mi-Valheru de Dye-Weren et d’une concubine elfe, ayant vécu plusieurs siècles auparavant. Persée est donc l’héritière officielle de la lignée Garaldhorf – tout du moins, la branche principale -. Elle en possède d’ailleurs l’épée ancestrale.

Elle n’est pas que cela. Persée n’aurait jamais dû vivre. Il ne lui était pas permis d’exister. Suite aux erreurs de jeunesse de son père, et d’un lourd passif en rapport avec le Màr Dìnen, Eléderkan ne voulait pas de descendance. La naissance d’un enfant déclencherait aussitôt une malédiction, lancée sur lui il y a des années. La lignée des Garaldhorf était condamnée à disparaître avec lui. C’était sans compter sur Ismira Drak. La fëalocë consulta l’Oracle sur le Mont Gérikor. La divinité primordiale consentit à sa requête. Mais tout don de l’Oracle est à double tranchant. Un enfant naîtrait. Et cet enfant ne serait jamais la proie d’une destinée. Libre de ses choix et de ses actions, l’enfant serait invisible aux yeux des dieux. Le pacte fut scellé dans le sang, puisque depuis sa naissance Persée porte la marque de l’Oracle : des runes courent sur l’intégralité de son corps.

Les premières années de Persée se déroulent dans un climat tendu. Eléderkan refuse de reconnaître sa fille, qui lui ressemble pourtant beaucoup. A l’approche de ses trois ans, il jette dans un geste de colère son épée contre elle, s’attirant l’ire de la famille Drak et le chagrin de son épouse. Persée survécut. Mais depuis ce jour, son dos est barré d’une longue cicatrice irrégulière. Cet incident brise également les barrières mentales de la fillette : son don d’empathie, hérité de sa mère, commence à se développer vers un potentiel encore jamais égalé.

Ignorant tout du pacte de sa mère avec l’Oracle, Persée commence à rêver de rejoindre un Kaerl, de se forger une destinée et de voler grâce aux ailes de son propre dragon. Grâce aux récits de Thémos, le Bronze de son père, elle apprend à ne pas craindre les dragons et, surtout, à développer le Don. Ismira voie son époux fuir la maison familiale et reporte alors toute son attention sur sa fille. Elle n’ose pas lui avouer que rien ne présage que la déesse Flarmya aura une Âme Sœur pour elle, puisque les dieux eux-mêmes ne peuvent pas la voir. Selon elle, Persée est condamnée à vivre dans l’ombre de l’Histoire.

Lorsque les dix ans de la sang-mêlée approchent, Eléderkan questionne sa fille : veut-elle le rejoindre au Màr Tàralöm et débuter un apprentissage en tant qu’Aspirante ? L’enfant n’est pas stupide. Elle craint autant qu’elle vénère la figure paternelle. Sa surnaturelle empathie lui fait implicitement comprendre qu’elle serait en danger avec lui. Elle refuse. La nuit même, la maison résonne de cris horribles. Persée assiste à une scène qui bouleversera définitivement sa vie. Après avoir battu à mort sa mère, en lui reprochant le refus de leur fille, Eléderkan Garaldhorf fuit Lòmëanor sans un regard en arrière. Au petit matin, Ismira Drak rend son dernier souffle dans les bras de son unique fille. Le mal est fait : Persée hait viscéralement son père et se jure de ne plus jamais avoir à faire avec lui, sauf pour venger la mort de sa mère.

Cinq ans passent. Persée décide enfin de quitter Lòmëanor et d'aller à la rencontre de son destin – le pense-t-elle -. Elle promet de revenir régulièrement voir son oncle et sa tante, avant de prendre le chemin des Chutes de Nightfall, espérant y dénicher un chevalier-dragon du Kaerl Céleste. Ce n’est pas au goût de tout le monde, car aussitôt son amie d’enfance, Ktyra, l’accuse de l’abandonner au moment où elle aurait le plus besoin d’elle – son père vient en effet de décéder -. Persée s’enfuit, en larmes et tombe alors nez à nez avec un Maître Brun du Màr Menel, qui la prend sous son aile. Son rêve est à portée de main. Son apprentissage débute, alors même que des rumeurs affirment que la jeune Ktyra aurait, pour sa part, rejoint les rangs des Ardents.

Équipement posséder : Une guitare, un sac de voyage usé par le temps et les intempéries, une maigre bourse et l’épée de son père : un chef d’œuvre elfique, une lame argentée effilée et droite à double tranchant, une garde d’obsidienne et un pommeau orné d’une améthyste grosse comme un œuf de caille, un fourreau de cuir très ancien et mal en point. La lame porte l’inscription suivante « Veritas vos liberabit » signifiant la vérité vous rendra libres. Ceci est la devise de la famille Garaldhorf. Depuis son passage au rang de Maître, elle possède également la cotte de mailles en écailles turquoises provenant de la dernière mue de sa Liée.

Magie : Persée possède un Don d’une puissance normale quoique appréciable, étant une descendante des Seigneurs Dragons. Mais depuis sa naissance, elle possède également un autre pouvoir. C’est un don d’empathie si puissant qu’elle peut ressentir les émotions de tous les gens autour d’elle à moins de dix mètres, qu’ils soient animaux, humanoïdes ou dragons. Chaque créature vivante possède une forme d’expression de ces émotions qui lui permet de les différencier si toutefois elle les a déjà perçues auparavant. De plus, chacune d’elle, plus particulièrement les êtres humanoïdes et les dragons, est dotée d’une senteur émotionnelle propre, ce qui lui permet d’identifier certaines d’entre elles, si elle les a déjà rencontrées auparavant. Mais tout cela reste très périlleux : elle risque à tout moment de confondre ses propres émotions avec celles qu’elle sent, de sombrer même dans la folie… C’est pourquoi elle se protège en permanence avec un système dite d’armure émotionnelle qu’elle a appris étant enfant, ce qui lui permet de mettre une certaine distance entre les autres êtres vivants et elle.
Avec le Regard de Flarmya, Persée renforce sa maîtrise de son don d'empathie et peut l'utiliser à sa guise, ou presque. Grâce à la force mentale de Vraël, son armure émotionnelle est plus résistante et mieux maîtrisée. Elle peut décider de ressentir les émotions d'une personne ou non et même communiquer ses propres émotions dans un but précis. Toutefois, si l'exercice l'épuise peu, elle risque en gardant ses défenses ouvertes trop longtemps, de perdre la notion de ce qu'elle est : identité, souvenirs, ne plus reconnaître ses propres émotions etc... Pour plus de détails, voir son Carnet de Route.

Divers : Mon nom vient du héros grec Persée. J'ai toujours adoré ce mythe. Alors j'ai féminisé le nom. Puis-je combattre cent Méduse. 
Leçon primordiale pour ses Aspirants : " Dame Persée ou faîtes ce que je dis et pas ce que je fais. " (merci Anaviel 8D)
Signature par Heryn Amlug !





Dernière édition par Persée Garaldhorf le Dim 13 Mar 2016 - 17:01; édité 50 fois
Visiter le site web du posteur
Publicité





MessagePosté le: Sam 9 Aoû 2008 - 20:43 Revenir en haut

PublicitéSupprimer les publicités ?
Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


 Sauter vers:   



Sujet suivant
Sujet précédent

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001/3 phpBB Group :: Dgf GuildWars :: Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Traduction par : phpBB-fr.com
Create by dagonfield genesis :: by nerevare

Anneau des JpC par TourDeJeu