Playlist Tol Orëanéene Carte du Monde Index du Forum
Connexion •  Se connecter pour vérifier ses messages privés •  S’enregistrer
 
 [RP] Un maître et son lié rencontrent une danseuse Douée Sujet suivant
Sujet précédent
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Auteur Message
Ewen Njall
Aspirant(e)

Hors ligne

Inscrit le: 24 Fév 2017
Messages: 32
Sexe: Masculin
Présentation: URL
RPs: 21
Race: Elfe
Maître: Alkhytis Doréhor
Alignement perso: Chaotique Neutre
Ordre Draconique: Neutre

MessagePosté le: Dim 18 Mar 2018 - 12:57 Répondre en citantRevenir en haut

Iolyaku 919


&

Maître Doryl Dunstan et le Brun Anduras


Cela faisait maintenant une bonne heure que Doryl arpentait les rues de Tramaghel, la capitale d’Orën, à la recherche de quelques produits exotiques que l’on ne trouvait qu’ici. Accompagné de son lié, le brun Anduras qui restait à ses côtés sous sa forme humanoïde, il était plongé dans une petite conversation avec lui. Le beau temps était présent avec le soleil réchauffant les terres qui s’éveillaient après un long et dur hiver, les oiseaux chantants et les personnes parcourant les rues en profitant de la douceur des rayons de l’astre du jour.

Plus tôt dans la journée, un marchand sans don avait demandé au maître brun s’il était possible qu’il aille chercher quelques spécialités dans la capitale d’Orën. En bon maître qu’il était, Doryl avait accepté, profitant de l’occasion pour voir s’il n’y avait pas un potentiel aspirant caché parmi la foule. Se servir de telles opportunités pour amener de nouvelles personnes au kaerl capable de se lié à de futurs dragons était certainement une bonne chose. Lui et Anduras n’étaient pas sûr de trouver un doué, mais au moins, ils ne pouvaient pas dire qu’ils ne s’y étaient pas intéressé. En général, l’homme brun évitait de s’encombrer avec des responsabilités, mais impossible d’ignorer son rang de maître.

Un peu plus tard, sur une place animée par de la bonne musique, une petite elfe attira l’attention du couple de liés. Le brun l’observa un moment avant de se tourner vers Doryl.

« La petite elfe qui danse, elle possède le Don. »

Un sourire se dessina sur les lèvres du maître, réfléchissant un instant sur ce qu’il venait d’entendre.

«Oh ! Mais je suis certain qu’on pourrait passé à côté. T’es sûr qu’elle à le Don ? Sinon on va d’voir s’occuper d’une aspirante. »

« La joie qui t’anime est incroyable, Doryl. Mais maintenant que l’ai vue, elle viens avec nous. Elle se liera à un de mes semblables. »

« Alors allons voir cette p’tite danseuse ! »


Doryl se dirigea vers la joyeuse petite troupe d’artistes et observa la demoiselle qu’ils avaient repérés. Ses mouvements étaient amples et gracieux, signe d’une souplesse travaillée. La demoiselle était dotée d’une peau pâle et de beaux cheveux bruns bouclés. Ses vêtement ample et colorés ajoutaient une certaine beauté a ses mouvements. L’elfe captait toute l’attention de Doryl, qui remarqua quelque chose chez elle. Anduras avait l’air tout aussi captivé par la danseuse, mais certainement d’une toute autre manière. Les dragons n’avaient en général pas les même points de vues que les humains, rendant parfois certaines choses assez comiques.

« On fait quoi ? On attend qu’elle termine ? »

« C’est certainement mieux que d’interrompre la performances des artistes. Un peu de respect pour leur travail. »

« Alors on ira la féliciter et on lui demandera une petite conversation privée. »

« Que tu es intelligent ! »

« Et toi donc »


Doryl et Anduras riaient de bon coeur, attendant la fin de ce merveilleux spectacle qui s’offraient à eux.




Publicité





MessagePosté le: Dim 18 Mar 2018 - 12:57 Revenir en haut

PublicitéSupprimer les publicités ?
Eileen Ekhweel
Aspirant(e)

En ligne

Inscrit le: 01 Mar 2018
Messages: 15
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 4
Race: Elfe
Maître: Doryl Dunstan (PNJ)
Alignement perso: Chaotique Neutre
Ordre Draconique: Neutre

MessagePosté le: Dim 18 Mar 2018 - 20:34 Répondre en citantRevenir en haut

Ce matin est particulièrement dur. Je me suis levé avec le soleil encore parfois timide de ce début de printemps, mais franchement, j'aurais bien laissé à mon esprit et à mon corps quelques heures supplémentaires. Pourquoi ne pas le faire alors ? Je pourrais me le demander, mais la réponse est limpide. Je ressens ce matin une excitation particulièrement grande, j'en sautille même sur le chemin entre mon lit de fortune et la terrasse sur laquelle je fais mes étirements matinaux. Cette excitation, je la cultive depuis mon arrivée à la capitale, elle est mon moteur pour mener à bien ma collecte de fond. Et plus je m'approche du but, et plus l'excitation est grande, et moins je dors et plus je fatigue et pourtant, je suis bien.
En m'étirant méticuleusement, profitant encore de l'ambiance tranquille de l'aube, je commence à définir des objectifs pour la journée. Il me faut continuer à gagner quelques sous, plus grand chose maintenant, et aujourd'hui, le meilleur lieu c'est la place du boulanger, dans les quatre quartiers. Cette place, assez petite, possède l'avantage d'être fréquenté dès le matin et puis par pique de fréquentation aux moments de repas. En plus de la population, le cadre est fleural, et surtout la musique résonne, donnant des effets charmants qui ne laisse jamais indifférent. Sur place, je trouverais la troupe de Mànas, un jeune ménestrel amical avec qui je collabore depuis mon arrivée en ville.
Bon aller. Je me redresse, satisfaite, et je pars m’apprêter, faire fuir cette mine encore un peu endormie pour enfin trotter en direction de la place du boulanger. Arrivée sur place, je fauche dans le plus grand des calmes et la plus grande des discrétions un petit bout de pain déposé un peu trop près de mes mains sur l'étale. Après ce repas fort gratuit, je m'approche du jeune humain de l'autre côté de la place, luth à la main.

Bonjour Mànas, alors, tu es prêt pour enflammer la scène ?

Oh, bonjour Eileen. Tu es toujours aussi matinale. Alors, on part sur quoi aujourd'hui ? Tu préférerais de la musique simple, entrainante ?
Dit-il en jouant quelques airs dansants. Ou bien une version plus théâtrale où je relaterais l'aventure de quelques héros ? Il a dit ça d'une voix bien plus noble, en tournant lentement autour de moi avec des gestes lents et maîtrisés. Ou bien encore juste de la rythmique ? Cette fois, il joue des accords, changeant de rythme, exprimant la virtuosité dont il fait souvent preuve.

Je vois que toi aussi, tu t'es levé du bon pied. Je sens qu'aujourd'hui va nous réussir. Et bien si ça te convient, aujourd'hui, on part sur de la musique entrainante !

Dans son rôle volontairement exagéré, il s'incline alors au plus bas que son équilibre le permet.

S'en suivi une petite heure de représentation, puis une matinée. En début d'après-midi, nous avions fait plusieurs représentations, entre-coupé de pauses que j'avais comblé en discutant de-ci de-là avec des spectateurs curieux et des musiciens de la ville.
En milieu d'après-midi, en pleine danse, deux spectateurs happent mon regard. Ils sont différents. Et pourtant l'un deux a une tête relativement proche de celles des humains du coin, mais lui comme la personne avec qui il semblait discuter me laissait une sensation d'étranger. Celui qui semble venir du continent est brun assez clair, il a une barbe fourni et un regard qui pourrait être qualifié de malveillant. J'ai déjà croisé des gens comme lui à Tramaghel, la plupart étaient rustres et malveillant. L'autre, aux cheveux beaucoup plus sombres, est beaucoup difficile à cerner, il a l'air d'avoir un regard à moitié amusé à moitié analytique quand il scrute ma danse, peut-être s'intéresse-t-il de près à la danse.
Alors que je les observais du coin de l'œil, ils se mirent à rire, je détourne alors rapidement le regard, me concentrant sur la musique, et mes pas.

L'homme à la tête malveillante ne m'inspire pas. Je m'approche de Mànas une fois la représentation terminée, lui expliquant ce sentiment. Après avoir ramassé l'argent et fait le partage avec le musicien, je m'enfuis en prenant l'air le plus normal du monde en direction de quelques ruelles que je sais pleines de cachettes et propices à distancer quelqu'un qui ne connaîtrait pas aussi bien la rue qu'une enfant qui y vit.



Ewen Njall
Aspirant(e)

Hors ligne

Inscrit le: 24 Fév 2017
Messages: 32
Sexe: Masculin
Présentation: URL
RPs: 21
Race: Elfe
Maître: Alkhytis Doréhor
Alignement perso: Chaotique Neutre
Ordre Draconique: Neutre

MessagePosté le: Mer 21 Mar 2018 - 12:09 Répondre en citantRevenir en haut

&

Maître Doryl Dunstan et le Brun Anduras



Une fois sa représentation terminée, la jeune elfe se rapprocha du musicien pour récupérer ce qui leur était dû puis s’en alla avant même que Doryl ne puisse l’approcher. La maître la suivit un instant du regard avant de faire un pas dans sa direction. Anduras mit une main sur l’épaule de son lié pour l’arrêter.

« Elle va croire qu’on la poursuit pour lui faire du mal. La demoiselle n’avait pas l’air rassurée en nous voyant. »

« Génial, il ne manquait plus que ça. »


Doryl porta une main à sa barbe, réfléchissant au meilleure moyen d’aborder la jeune douée sans la faire fuir. Voilà un défi qui plaisait à l’homme.

« Tu sais quoi, on la rattraper et lui dire qu’on voulait la féliciter avant qu’elle ne parte. »

« Et tu comptes l’interpeller devant tout le monde ? »

« On lui demandera d’aller dans un endroit tranquille, comme prévu. »

« Et si elle refuse ? »

« On improvisera. »


Anduras acquiesça d’un mouvement de tête, peu convaincu. Enfin, c’était toujours mieux que de la laisser partir sans rien faire. C’est alors que le couple de liés partit dans la direction que la jeune elfe avait prise un peu plus tôt. Pourquoi fallait-il toujours que les futurs aspirants s’enfuient ? Ils ne pouvaient pas rester tranquille un peu ? Cela faciliterait grandement les choses. Mais si tout était facile, la vie deviendrait bien ennuyante.

Le déplacement dans les rues était relativement facile et la jeune elfe restait bien dans les champs de vision du maître et de son dragon. Ils faisaient en sorte d’avoir l’air le plus naturel que l’on puisse avoir malgré cette apparence douteuse dont ils étaient dotés. Certes, Doryl avait été autrefois un voleur, mais c’était désormais du passé. Le besoin de détrousser les personnes n’était plus et c’était bien mieux ainsi. Lorsqu’ils furent suffisamment proche de la jeune elfe, le maître l’interpella d’une voix assez forte pour qu’elle l’entende.

« Hé ! Jeune fille, je voudrais vous parler de votre danse de tout à l’heure. Vous êtes partie si vite que je n’ai pas eu le temps de vous adresser le moindre mot.»

Anduras fixait Doryl, ne croyant pas une seule seconde à l’efficacité de la méthode employée. Si jamais la demoiselle prenait les jambes à son cou, le dragon n’hésiterait pas à lancer quelques moqueries envers son lié. Si c’était comme ça qu’il s’y prenait pour avoir un air naturel, il venait de tout louper. Le maître attendait la réaction de la demoiselle, quelque peu tendu à l’idée qu’elle puisse s’enfuir en courant et se cacher.




Eileen Ekhweel
Aspirant(e)

En ligne

Inscrit le: 01 Mar 2018
Messages: 15
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 4
Race: Elfe
Maître: Doryl Dunstan (PNJ)
Alignement perso: Chaotique Neutre
Ordre Draconique: Neutre

MessagePosté le: Mer 21 Mar 2018 - 15:32 Répondre en citantRevenir en haut

Ils me suivent. Pas besoin de me retourner, je le sais, ils me suivent. Ce n'est pas la première fois que j'ai affaire à des personnes louches qui m'en veulent, étant donné que j'ai la manie de m'occuper de ce qui ne me regarde pas et de faire régner ma justice. Mais ces deux-là, ils sont différents. Déjà, je ne les ai jamais vus, alors qu'ici, ce sont bien souvent des têtes connues qui font leurs lois. D'autre part, ils dégagent quelque chose, je ne sais pas trop comment le comprendre, mais ils ne me donnent pas l'intuition de danger brutal que me donnerait un malfrat disons ... standard. Eux semblent plus méthodiques. Enfin, ils ne semblent pas animés de mauvaises intentions, enfin, ... C'est ce que je commençais à penser avant que le plus visiblement louche me sorte une excuse tellement souvent entendu qu'il rentre dans mon top trois des cas d'école.

Cependant ...

Je commence presque imperceptiblement à accélérer le pas, allonger ma foulée par instinct, sans même m'en rendre compte.

Cependant, je suis curieuse tout de même. J'ai décidé que je vivrais l'aventure, je ne vais pas tourner le dos sans essayer d'en apprendre plus. Cela ne dit pas question de me retrouver face à face avec plus fort que moi.

Une cachette, un endroit où je peux les observer, voilà ce qu'il me faut. Ma course prend une autre allure, d'hésitante et errante, elle devient franche et déterminée. Je sais où je vais. Un peu plus en périphérie de la ville, il y a un ensemble de ruines qui servent le plus souvent la nuit pour des affaires dont je préfère ne pas me mêler. Ces ruines, même de jour, proposent un ensemble non-négligeable de cachettes, et l'écho de ce lieu est tel que si quelqu'un parle dans l'ombre d'un muret, il sera difficile de le repérer.

J'attends d'avoir au moins perdu de vu mes poursuivants avant de bifurquer dans le sens du lieu choisi. S'ils sont vraiment aussi intéressants que mon instinct le dicte, ils sauront me retrouver. Une fois dans les ruines, je trouve un recoin, au deuxième étage d'une ruine, dans un lieu accessible que par les souris (ou les petites elfes habiles).

Une fois suffisamment proche des ruines, je leur lancerais un :

"Qui êtes-vous? Que me voulez vous ?"



Ewen Njall
Aspirant(e)

Hors ligne

Inscrit le: 24 Fév 2017
Messages: 32
Sexe: Masculin
Présentation: URL
RPs: 21
Race: Elfe
Maître: Alkhytis Doréhor
Alignement perso: Chaotique Neutre
Ordre Draconique: Neutre

MessagePosté le: Jeu 5 Avr 2018 - 10:34 Répondre en citantRevenir en haut

&

Maître Doryl Dunstan et le Brun Anduras



La jeune elfe accéléra le pas lorsque Doryl prononça sa phrase pas du tout discrète. Comme Anduras l’avait dit, ce fut un échec total. Le maître grimaça et décida donc de suivre l’elfe en pressant le pas pour ne pas la perdre de vue. Le dragon grommela quelque chose d’incompréhensible, qui devait très certainement être quelques phrases peu glorieuses destinées à la mauvaise tournure des évènements. Le couple de liés devait certainement avoir l’air de deux prédateurs maladroits chassant une jeune proie agile et rapide. Il est vrai que voir deux hommes suivre une demoiselle avait le don d’éveiller les soupçons, mais il s’agissait là d’un cas exceptionnel. Perdre une potentielle aspirante, et donc par la même occasion un jeune dragon, n’était pas possible. Puis, le drame que Doryl redoutait arriva. Il perdit la demoiselle de vue.

« Nom d’un chien ! La voilà disparue. »

« Doryl, je crois bien l’avoir vue partir par là. »

« Alors allons-y »


Le maître et le dragon bifurquèrent vers le passage indiqué par le dragon lui-même quelques secondes plus tôt. Il ne leur fallu que peu de temps avant de se retrouver face à des ruines d’on ne savait quel bâtiment.

« Je te parie qu’elle est partie se cacher là-dedans. »

« J’allais dire la même chose »


Anduras y entra le premier, suivit de près par Doryl. La bâtisse possédait deux étages et sentait la poussière. La lumière s’infiltrait par les nombreuses ouvertures que les murs proposaient et quelques souris s’amusaient à gratter le sol par-ci par-là. Malheureusement, le site offrait de nombreux endroits pour se cacher et ainsi se faufiler en douce pour s’échapper. Il leur fallait absolument trouver la jeune elfe rapidement, avant qu’elle ne s’enfuit. Si cela n’était pas déjà fait. Les deux hommes se mirent donc à chercher un peu partout. Doryl essaya tout de même de convaincre la jeune Douée, sans grand espoirs de succès.

« Allez jeune Elfe ! Sors d’ta cachette. Mon compagnon ici présent et moi-même avons une proposition à t’faire. Crois-moi, ça en vaut la peine. Il faudra juste voyager un peu ! »

Anduras fixa un moment Doryl, se demandant s'il avait déjà oublié son échec de tout à l'heure. Enfin bon, si cela marchait, tant mieux pour eux. Autrement, ils allaient devoir redoubler d’efforts et d’ingéniosité.




Eileen Ekhweel
Aspirant(e)

En ligne

Inscrit le: 01 Mar 2018
Messages: 15
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 4
Race: Elfe
Maître: Doryl Dunstan (PNJ)
Alignement perso: Chaotique Neutre
Ordre Draconique: Neutre

MessagePosté le: Ven 6 Avr 2018 - 15:08 Répondre en citantRevenir en haut

Dissimulée dans ce petit espace, je ne tarde pas à voir apparaître d’abord la chevelure sombre du premier puis la barbe espiègle du second de mes poursuivants. Il a l’air d’y avoir entre eux une complicité qui me laisse admirative, et qui sème en moi le doute quant à leurs mauvaises intentions.

Le plus petit des deux lance son appel, je l’attendais, c’est toujours lui qui prend la parole d’ailleurs, j’aimerais bien entendre l’autre, qui m’a l’air plus rassurant. Sortir de ma cachette, qu’il me demande, il est plein d’assurance l’humain ! J’ai fait tout ce chemin pour me cacher et pouvoir évaluer leur dangerosité, et lui, il veut que je sorte simplement parce qu’il me le demande. Mais déjà, cela me confirme que je n’ai pas affaire au premier venu, il a compris que j’étais dans le coin.

Son compagnon a sans doute compris comment j’allais interpréter ces paroles, parce qu’il regarde son acolyte avec cette intensité qui juge, sans doute pas méchamment, mais quand même.

Je vais profiter de la réverbération des sons, j’espère juste qu’ils sont moins compétents que ce que je redoute.

« Vous êtes bien inquiétant monsieur à la barbe. Comprenez qu’avec votre air louche et votre volonté de ne pas me quitter des yeux, je vous prenne pour un danger plus que pour une curiosité. Avant de me proposer quoi que ce soit, il serait de bon ton de se présenter et de m’apporter une preuve que vous n’êtes pas dangereux. –Petit silence—Il ne parle pas, votre compagnon ? Il a l’air moins louche, lui, peut être choisira-t-il mieux ces mots ? hi hi »

Dans cette ruine baignée de lumière, ma voix douce et rieuse se répercutes sur le moindre pan de mur, on a même l’impression que certains échos sortent de nul part, de derrière mes opposants, comme de sous le sol. A mon grand étonnement, ma voix avait envahi les lieux, apportant une part de mystère qui ne me déplait pas. Mon rire en particulier, si sincère, avait donné des couleurs à ce lieu symbolisant la chute, le rendant, l’espace d’un instant, aussi joli qu’un jardin en été. Ma voix rieuse trahit mon amusement enthousiaste pour cette situation. Je dois avouer qu’au fond de moi, ce n’est pas de la crainte qui m’anime mais du jeu. Dans mon espièglerie habituelle, je prends un malin plaisir à ne pas me laisser attraper.

« On va jouer à un jeu, si tu devines mon âge, je sors de ma cachette ! »



Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:57 Revenir en haut

Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


 Sauter vers:   



Sujet suivant
Sujet précédent

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001/3 phpBB Group :: Dgf GuildWars :: Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Traduction par : phpBB-fr.com
Create by dagonfield genesis :: by nerevare

Anneau des JpC par TourDeJeu