Playlist Tol Orëanéene Carte du Monde Index du Forum
Connexion •  Se connecter pour vérifier ses messages privés •  S’enregistrer
 
 [RP Officiel] Sous les ailes des dragons naît l'espoir Sujet suivant
Sujet précédent
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Auteur Message
Galaad Lucis
Chevalier Dragon
Chevalier Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 14 Avr 2009
Messages: 384
Sexe: Masculin
Présentation: URL
RPs: 255
Race: Neishaan
Âme Soeur: Elérion
Affiliation: Concerné
Alignement perso: Loyal Neutre
Ordre Draconique: Neutre

MessagePosté le: Mer 7 Mar 2018 - 18:43 Répondre en citantRevenir en haut

Début Iolyaku 919


La Verte Estelinn & le Bronze Elérion


Le sable nacré s’insinua entre mes serres dès que j’y enfouis mes pattes. La Sphère de Naissance scintillait de mille feux à cette heure du jour. Solyae était à son zénith au-dehors. Sous le dôme d’un bleu profond, des torches éclairaient les dalles réfléchissantes couronnées de coraux fossilisés et la roche claire renvoyait en milliers d’échos la lumière surnaturelle des astres. Dans cet écrin d’azur et d’argent, lovée dans une petite alcôve, veillait Estelinn. La dragonne somnolait. Ses paupières s’agitaient tandis qu’elle rêvait, ou qu’elle intimait l’ordre silencieux à sa progéniture de dormir et d’attendre encore. Notre progéniture.

Si pour nos Liés respectifs, cet événement se représentait qu’une étreinte sans lendemain, sans conséquences – si ce n’était procurer du plaisir et un peu d’embarras -, mon cœur se gonflait de fierté à la pensée d’avoir contribué à la pérennité de mon peuple. Je me souviendrai longtemps de cette étreinte. Parce qu’il s’agissait d’un instant unique et magique, qui rendait hommage à ma partenaire de Vol Nuptial. Parce que mon sang étranger se mêlait dorénavant à celui des dragons du Màr Luimë. J’apposai mon orgueilleuse marque sur mon foyer. J’étais un Englouti d’âme autant que de cœur et de chair.

Lorsqu’Estelinn avait pris son envol, plusieurs mois auparavant, sa robe d’émail vert plus éclatante que jamais, elle m’avait choisi d’un regard. La belle et souple créature de béryl m’avait irrésistiblement entraîné à sa suite. Parmi ses quelques prétendants, elle avait préféré danser dans le ciel avec moi. Nous nous connaissions peu. Nous nous sommes découverts lors de ce vol. Une aubade pour une future génération de dragons. A cet instant, comme durant toute la couvaison jusqu’à aujourd’hui, elle était reine. Et elle devait être honorée comme telle.

Malgré mes efforts pour paraître discret, Estelinn ouvrit brusquement les yeux à mon approche. Elle se redressa au milieu de son nid de sable blanc. Entre ses pattes, jalousement protégés, reposaient deux œufs. Deux précieux orbes renfermant la vie. A une distance prudente, quoiqu’en signe de respect, je déposai devant la jeune mère une carcasse de cerf fraîchement tué. La Verte me rendit un regard fébrile que la faim quittait pour céder à la détermination.

° L’éclosion approche. Bientôt ! °

L’appel avait été aussitôt lancé. Puisqu’il en allait d’une Empreinte mineure, il n’y aurait pas foule dans la Sphère de Naissance. Tout au plus présenterait-on quelques Candidats triés sur le volet, la famille et des curieux. Même si chaque éclosion revêtait un caractère sacré et festif au sein du Kaerl, il fallait néanmoins avouer que les pontes de reines se révélaient bien plus impressionnantes – et le parfait prétexte pour paraître sous ses plus beaux atours en public.

Estelinn émit un grondement appréciateur, proche d’un ronronnement, lorsqu’elle vit apparaître à ses côté sa Liée. La demi-elfe Ezyl Tin’Juis, ambassadrice suppléante du Màr Luimë, arrangeait nerveusement les mèches blondes de sa coiffure raffinée. Elle abandonna avec un soupir avant de poser une main rassurante sur l’épaule de sa dragonne. Elle coula une œillade mi affectueuse mi dédaigneuse à mon propre Lié. Galaad n’osait pas approcher. Posté debout à l’écart des gradins, les bras croisés sur sa poitrine, il refusait de croiser le regard de quiconque. Non pas qu’il ne soit pas heureux de cette couvée ni de cette plaisante aventure avec la Chevalière Verte… Cependant, il préférait ne pas se mêler à la cérémonie, estimant qu’il y serait de trop. Cela ne concernait, finalement, que les dragons. Il n’avait pas l’intention de réitérer l’expérience avec la jolie Ezyl – même si elle était loin de lui avoir déplu – car il ne ressentait aucune attache envers elle. Mieux valait s’en tenir à cela.

Je siégeais à quelques distances de ma partenaire, suffisamment proche pour être identifié en tant que père de la couvée, assez loin pour ne pas incommoder la mère et ses petits ni la cérémonie de l’Empreinte. Assis dans le sable, le dos bien droit, mes ailes élégamment repliées contre mes flancs, j’observais la scène sans en perdre le moindre détail. Les Candidats étaient parfaitement reconnaissables dans leur tunique blanche. Je ne reconnaissais guère leurs visages. Le Kaerl s’avérait trop vaste pour que je puisse me targuer d’étudier tous les profils susceptibles de faire le bonheur de mes enfants. Mes opales accrochèrent cependant un éclat ivoirin, des oreilles délicatement pointues et un regard limpide qui me semblaient plus que familiers. Quelques pas plus loin se tenait un humain au visage buriné par le soleil et aux yeux emplis d’un espoir fiévreux.

Je sentis l’embarras de Galaad se mêler à son contentement en reconnaissant Eirwen et Sasha. Il aurait préféré revoir la sang-mêlée en d’autres circonstances car, même s’il était heureux de la voir se présenter – visiblement en bonne santé et toujours aussi jolie – sur les sables, il redoutait ses moqueries si justement méritées. Un inattendu sentiment de culpabilité l'étreignait à la pensée que son amie puisse croire qu'il lui préfère la compagnie d'une parfaite inconnue. Il craignait qu'elle ne se sente trahie, sans réellement savoir pourquoi...
Quant à notre compagnon d’aventures, il ne se souvenait que trop bien des ennuis que leur proximité attirait sans faiblir et il ne pouvait s’empêcher de s’en sentir responsable. Certes, Sasha semblait apte à dépasser tous les obstacles et à toujours retomber sur ses pattes quoiqu'il arrive. Il n'aurait pas dû s'en faire pour lui. Il agissait selon ses envies, après tout. Galaad n'était pas sa nourrice.
Il se rembrunit, osa néanmoins un sourire un peu tordu et hésitant dans leur direction avant de reporter son attention sur les œufs.

Pour ma part, l’apparition de nos amis m’emplit d’un chaud réconfort. Je pouvais espérer plus sereinement le succès de cette Empreinte.

Estelinn égrena les premières notes de son chant, bientôt rejoint par ma voix puis par celle de tous les dragons présents dans l’alcôve. La cérémonie pouvait débuter.


HRP : Eirwen Tümay et Sasha El’Tiwas sont demandés sur les sables ! ^^



Visiter le site web du posteurMSN
Publicité





MessagePosté le: Mer 7 Mar 2018 - 18:43 Revenir en haut

PublicitéSupprimer les publicités ?
Eirwen Tümay
Chevalier Dragon
Chevalier Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 28 Nov 2016
Messages: 112
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 84
Race: Elfe-Neishaane
Âme Soeur: Shahara
Alignement perso: Neutre Strict
Ordre Draconique: Neutre

MessagePosté le: Sam 10 Mar 2018 - 22:13 Répondre en citantRevenir en haut

Eirwen avait enfin été conviée à la prochaine éclosion des enfants de la Mère Dragonne Estelinn du Màr Luinë. Elle s’était revêtue de la toge blanche de cérémonie qu’elle avait reçue de sa Maîtresse à cet effet. Elle n’était pas tout à fait sereine en foulant la salle des naissances. Elle espérait être digne de recevoir sa Liée.

Assise sur le premier rang des gradins, elle constata à son grand regret qu’il n’y avait pas beaucoup de monde présent. Elle aurait aimée être accompagnée de sa famille ou de ses amis, mais ce n’était pas possible, elle était seule, elle se sentait très seule. Les yeux rivés sur la Verte Estelinn, elle la vit se relever quelques instants et distingua deux œufs, seulement deux, peut-être plus s'ils étaient cachés derrière.

Elle regarda autour d’elle pour apercevoir d'autres candidats vêtus de blanc. Ainsi, ils étaient plusieurs pour quelques éclosions. Cela ne laissait pas beaucoup de chances au destin… Elle baissa la tête en attendant patiemment l’éclosion.

Malgré tout, curieuse, elle releva la tête un long moment après, et accrocha celui de… d’Elérion ! Serait-ce lui, le père ? Elérion ! Elle aurait eu envie de se lever pour aller lui caresser les écailles du museau, comme elle le faisait jadis, ou de lui parler, mais elle savait qu’elle ne pouvait pas bouger de son siège ni émettre la moindre pensée vers lui. Alors, son regard parcourut l’espace un peu plus loin. Bien sûr, Galaad n’était jamais loin d’Elérion. Elle le regarda de ses yeux limpides et francs, mais elle sentit qu’elle le gênait. Pourquoi ?

Elle essaya de se focaliser sur le sable blanc et sur la Verte qui couvait ses œufs. Ils allaient éclore d’une minute à l’autre et elle pensait à cette mère qui allait voir partir ses petits vers des étrangers, espérant qu’ils auraient bien choisi l’être auquel ils se lieraient pour la vie. Elle-même avait le cœur qui battait fort dans cette prévision. Elle se sentait déjà à l’unisson de l’un d’eux. Mais ce n’est pas elle qui choisirait, elle serait choisie… et peut-être pas. Il fallait toujours penser à cette éventualité de repartir seule et honteuse d’avoir échoué à cette épreuve majeure.

Elle lança un regard suppliant à Elérion, mais le Bronze n’avait d’yeux que pour sa compagne. Il devait être fier d’avoir été choisi par cette superbe femelle et d’avoir contribué à cette ponte. Eirwen, elle, serait heureuse de recevoir un bébé de ce dragon qu’elle aimait tant et avec lequel elle communiquait si bien.

Rien n’était joué, cependant, et les œufs tardaient à éclore. Ses compagnons à la candidature semblaient aussi impatients qu’elle mais ça ne pouvait aider ni la Verte, ni les petits. Elle se résolut à se calmer et à attendre patiemment, les yeux rivés sur ses mains jointes.

Elle perçut alors un craquement, le bruit reconnaissable d’une coquille qui se fend, qui se brise…





*Carnet de route*
Sasha El'Tiwas
Chevalier Dragon
Chevalier Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2014
Messages: 120
Sexe: Masculin
Présentation: URL
RPs: 56
Race: Humain
Âme Soeur: Jörmungand
Affiliation: Apolitique
Alignement perso: Chaotique Neutre
Ordre Draconique: Neutre

MessagePosté le: Dim 25 Mar 2018 - 16:17 Répondre en citantRevenir en haut

Vêtu d'une tenue d'un lin blanc un peu râpeux, qui n'était pas sans lui rappeler sa vie au grand air marin, Sasha fouissait le sable de ses orteils. Il avait ôté ses chausses, des bottes courtes d'un cuir aussi raide que formel, et marmonnait une vieille conjuration de marin entre ses dents.
Corsaire d'adoption, il n'avait pourtant jamais prêté foi à ces vieilles coutumes que tout de loup de mer connaissait. Une manière de célébrer le retour à la terre ferme sain et sauf.

- Sauf que je suis sous la mer… J'espère que je ne vais pas m'attirer quinze ans de malheur à tordre ainsi la tradition.

L'Aspirant décida néanmoins de rester pieds-nus. De toutes façons, ils seraient peu à éventuellement s'offusquer de son geste. Les gradins sous la Sphère de Naissance comptaient quelques individus disparates , se tenant immobiles dans un silence respectueux. Les Empreintes « Mineures » attirait toujours moins de spectateurs, disait-on. Mais pour Sasha, cette cérémonie intime avait des allures de célébration sacrée, la saveur d'une première fois – pas celle de sa première fille, ni de sa première sortie de port, non- quelque chose de tout nouveau...d'unique.

La Dragonne-Mère allongée sur le sable, princière, gardait entre ses pattes deux œufs d'un blanc écru. L'un d'entre eux recélait peut-être une jeune âme draconique prête à se lier à la sienne. Il déglutit et et promena ses yeux aux alentours pour chasser la brume qui voilait son regard. Avait-il jamais été aussi nerveux, ému ?
Il tréssauta en reconnaissant Elérion (le père?!) , puis Galaad. Décidemment, leurs chemins de vie ne cessaient de se croiser… Sasha avait gardé un sentiment mitigé depuis leur dernière « aventure », il éprouvait envers le Neishaan un sentiment de loyauté teinté de vigilance : leur association attirait toujours les ennuis les plus extraordinaires ! Néanmoins, il se sentit apaisé de savoir que son potentiel Lié serait descendant du majestueux Bronze. Le Chevalier et son Dragon étaient peut être un duo explosif, mais rien n'aurait pu altérer l'abnégation qu'ils avaient l'un pour l'autre, ils rayonnaient de force d'âme et de caractère… Sasha pria en son for intérieur pour qu'un sentiment similaire habite le Dragon qui voudrait bien se lier à lui.

Le craquement d'une coquille qui se fends focalisa de nouveau son attention sur les œufs, alors qu'un frisson fébrile hérissait sa peau. A ses côtés, les autres candidats -dont une créature diaphane qui semblait aussi troublée que lui – se raidirent également.

Le moment était venu… Enfin.



Galaad Lucis
Chevalier Dragon
Chevalier Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 14 Avr 2009
Messages: 384
Sexe: Masculin
Présentation: URL
RPs: 255
Race: Neishaan
Âme Soeur: Elérion
Affiliation: Concerné
Alignement perso: Loyal Neutre
Ordre Draconique: Neutre

MessagePosté le: Lun 26 Mar 2018 - 16:22 Répondre en citantRevenir en haut

Le silence imprégnait la pièce. Seul l’étrange chant des dragons s’élevait sous la voûte. Les vibrations résonnaient dans ce petit espace, propageant ses échos sur la surface uniformément lisse des œufs, dans la poitrine des Candidats attendant leur heure, sous chaque grain de sable frémissant sous la légère pulsation de la vie.

Mes yeux rivés sur le nid, je ne prêtais guère attention à ce qui se déroulait autour de moi. Galaad n’osait approcher et, s’il avait eu l’idiotie de le faire, je l’aurais immédiatement fait reculer. Cela ne le concernait pas. Savoir qu’il était présent me suffisait. Ni Estelinn ni sa Liée ne tournèrent leur regard vers moi, qui était pourtant le père de la couvée. L’esprit entièrement tourné vers ses petits encore piégés dans leur coquille, je savais que la dragonne ne devait pas être brusquée de la moindre manière que ce soit. Sous la délicate armure d’écailles battait le cœur d’une reine – même si elle n’en arborait pas l’argent caractéristique. Toute naissance devait être célébrée à sa juste valeur.

Estelinn cessa soudainement de chanter. Un premier craquement perça l’air. Les souffles se tendirent, les regards se focalisèrent entre ses pattes, pas un mot ne fut échangé. L’œuf de droite se balançait avec indolence. Par une fente à son sommet s’écoulait un fluide transparent qui laissait entrapercevoir un fugace éclat doré. Une petite corne agrandit la faille et, d’une folle poussée sur le côté, le premier œuf vint bousculer le second. Un couinement indigné retentit tandis que s’extirpait de ce dernier, avec davantage de douceur et de patience, une dragonnelle aux longues ailes. L’aînée de la couvée serait donc une Bleue. Elle ouvrit de grands yeux opalescents pour contempler le monde s’ouvrant à sa perception.

Je m’agitai, chassant le sable avec ma queue et mes pattes, sans pour autant oser me lever. Un ordre impérieux, tacite, m’empêchait d’avancer. Seule la mère régnait en ce jour sacré. Mon rôle s’achevait. J’avais été le géniteur permettant cette couvée. J’avais couvert Estelinn, l’avait protégée et nourrie durant la période de couvaison et ma tâche se terminait ici, alors que notre progéniture prenait sa première bouffée d’air. Je devais l’accepter. Ce n’était pas si difficile, au final. Bien qu’attristé et déçu à la pensée de n’être plus un élément fondamental de leur développement, je n’ignorais pas que cela s’avérait d’autant plus déchirant pour ma compagne. Un dragon ne rompait jamais totalement les liens avec sa génitrice : nommer sa mère et faire partie d’une lignée représentaient une fierté inébranlable. Mais jamais plus il ne viendrait chercher le réconfort du giron maternel. Son sort résidait entre les mains des dieux. Et de son Âme Sœur, s’il avait la chance de la rencontrer.

La Bleue prit son élan, déployant ses fragiles ailes d’azur, avant de se propulser hors du nid. Elle bondit, plana sur une courte distance, avant d’atterrir aux pieds des Candidats. Nul n’osait la toucher. Elle darda ses prunelles changeantes sur chacun d’eux puis ferma les yeux et huma l’air. Son âme jumelle se trouvait là, quelque part, je voulais y croire.

Son frère fit enfin voler en éclat sa prison de calcaire. De taille modeste pour un mâle nouveau-né de cette couleur, il arborait l’éclat du cuivre tout juste battu par un fer chaud. Le jeune Bronze acheva de se débarrasser des restes de coquilles sur son cou et ses ailes, déroula sa queue et fouetta l’air avec toute la violence d’un chaton. Un nuage de sable l’environna, effaçant momentanément sa silhouette. Lorsqu’il réapparut, il tournait un museau hésitant vers sa mère. La Verte secoua brièvement ses ailes et abaissa la tête vers lui, coupant toute retraite vers l’intérieur du nid. Le Bronze se décida à partir dans la direction opposée, vers les Candidats.

Sa sœur lui jeta un coup d’œil par-dessus son épaule, comme pour s’assurer qu’il vivait et qu’il la suivait. Avec nervosité, elle s’en détourna finalement, tout concentrée qu’elle était sur cet appel de l’âme. Elle délaissa rapidement les bipèdes mâles. Deux Candidates se trouvaient sur son chemin. Ce fut en trébuchant sur le pied de l’une d’elles, en l’occurrence Eirwen, qu’elle arrêta sa course. Elle leva le museau vers la sang-mêlée aux cheveux de nacre, projetant par instinct son esprit vers le sien.

Son cadet s’assit dans le sable à bonne distance des autres prétendants à l’Empreinte. Il pencha la tête de côté, les étudia du regard, avant de braquer ses opales sur le marin. Il capta néanmoins un mouvement à la périphérie de son regard et feula en direction d’un fëalocë un peu trop impétueux et impatient, car il faisait mine de s’approcher.

Je retins mon souffle. Je sentis Estelinn se raidir à son tour. Un rouge carmin, agressif et protecteur, envahit mes yeux. Eirwen et ma fille étaient sauves. Peu m’importait, égoïstement, la réussite des autres Candidats, je voulais que mon fils vive également. Son choix devait être respecté, quel qu’il soit.

Une fois sûr que le fëalocë entamait un mouvement de repli, le petit Bronze reporta son attention sur Sasha. Le ballet de ses pensées se mêla au sien en une première étreinte. Le lien se ferait-il ?



Visiter le site web du posteurMSN
Eirwen Tümay
Chevalier Dragon
Chevalier Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 28 Nov 2016
Messages: 112
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 84
Race: Elfe-Neishaane
Âme Soeur: Shahara
Alignement perso: Neutre Strict
Ordre Draconique: Neutre

MessagePosté le: Mar 3 Avr 2018 - 09:25 Répondre en citantRevenir en haut

Estelinn la Verte se haussa un peu sur ses pattes pour laisser sortir ses enfants. Curieusement, le premier bébé dragon qui naquit ne fut pas celui dont la coquille s’était brisée depuis quelques secondes. La petite dragonne bleue paraissait plus dégourdie que le dragonneau bronze qui la suivit de près. Qu’ils étaient beaux ! Eirwen ne quittait pas des yeux la bleuette qui prit son envol sans un regard pour le nid douillet qu’elle venait de quitter. C’était encourageant. Elle la vit s’assurer brièvement que son frère était lui aussi sorti du nid et s’avança vers les candidates qui n’était que deux. Pile ou face. Eirwen ou l’autre… Le suspense était insoutenable pour Eirwen. Elles auraient été une dizaine de candidates, il y aurait eu plus de chances de perdre et ça aurait été moins dramatique. Mais là, cinquante chances sur cent… que ça allait être dur pour l’une ou l’autre !

La dragonnelle bleue s’arrêta à ses pieds et leva sa tête saurienne azurée vers Eirwen et ses prunelles d’opale accrochèrent les grises de la Candidate. Elle sentit comme une volute de brume envelopper son esprit, éphémère, douce et impérieuse à la fois et y répondit par un élan d’amour qui alla noyer le petit cœur…

Shahara ! ° Je t’attendais…°

Eirwen s’agenouilla pour prendre Shahara dans ses bras sans la quitter des yeux. Elle lui souriait tendrement et le temps parut être suspendu. Leurs âmes étaient liées, c’était fort, grandiose et doux.

Elle cria plus fort : Shahara ! en regardant Elérion et Estelinn.

Radieuse, à présent, elle envoya un message aux parents :

° Merci pour cette merveille, nous ne nous quitterons plus. °

Puis elle regarda Galaad. Elle aurait eu envie de lui faire un clin d’œil, de se rapprocher, mais le protocole le lui interdisait et son ancien ami n’avait d’yeux que pour la liée de la Verte. Enfin, elle jeta un œil sur sa rivale qui repartirait seule et attendrait la prochaine ponte. La pauvre avait un visage à la fois triste et envieux, elle la comprenait.

Elle ne partit pas tout de suite. Elle se devait, par respect, d’assister au choix du dragonneau bronze, le frère de Shahara, et à la fin de la cérémonie de l’Empreinte.





*Carnet de route*
Sasha El'Tiwas
Chevalier Dragon
Chevalier Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2014
Messages: 120
Sexe: Masculin
Présentation: URL
RPs: 56
Race: Humain
Âme Soeur: Jörmungand
Affiliation: Apolitique
Alignement perso: Chaotique Neutre
Ordre Draconique: Neutre

MessagePosté le: Ven 4 Mai 2018 - 11:35 Répondre en citantRevenir en haut

Sasha avait observé attentivement la petite Dragonne Bleue se lier avec la jeune Aspirante opaline. Ce moment sacré était à la fois solennel et intime, quelque chose se mouvait en leur fort intérieur, un élan fort, secret, magnifique...Il sentit l'émotion parcourir l'assistance lorsque sa consœur clama le nom Draconique. Ne restait plus sur le sable qu'un seul dragonneau, dont les écailles neuves rutilaient comme l'écrin cuprifère d'une précieuse âme. Le Septon serait-il celui qui répondrait à son appel ?

Bien que né depuis une poignée de secondes, le jeune saurien gesticulait déjà vivement, se frayant un chemin à grands renforts de mouvements de queue et d'ailes. Il souffla comme un chaton effarouché lorsqu'un candidat fit mine de l'approcher, claquant sa mâchoire piquée de crocs aussi minuscules que nombreux. La scène amusa Sasha, qui pouffa discrètement… attirant aussitôt l'attention de la créature.
Lorsque son regard iridescent plongea dans le sien, l'Aspirant fut envahi d'une sensation indescriptible qui le cloua sur place. Il n'aurait su dire s'il lui semblait tomber dans un puits sans fond ou s'élever vers les cieux à grande vitesse, sa peau fourmillait, son coeur battait à tout rompre et dans son crâne, une cascade de susurrations étranges prenait forme :

- ° Ss...Sss...Toi...Ssash...A..°

Il lui semblait que sa cervelle allait exploser en un million de confettis. Il n'avait jamais été aussi heureux. L'Aspirant savait désormais, comme la plus évidente des certitudes, comme une vérité séculaire celée en lui depuis toujours… Ce dragonneau de Bronze était sien, tout comme son âme de bipède lui appartenait, jusqu'à la fin des temps.

- °Sasha. C'est toi, mon Lié°
- Oui, c'est moi. Un sourire paisible et ému éclaira son visage, alors qu'il accueillait son Lié dans ses bras. Bienvenue, Jörmungand.

Il le leva au dessus de sa tête et dit encore , d'une voix vibrante et fière :

- Jörmungand !

Les écailles étaient fraîches au contact de sa peau, et le petit Dragon pesait à peine plus qu'un gros chat. D'aucuns auraient pu se gausser en entendant ce nom, désignant un immense serpent de mer légendaire...Mais Jör (ce serait désormais son surnom) s'en enorgueillait par un vif battement d'ailes et un sifflement satisfait. S'il était de taille moyenne pour son genre, tout comme son Lié, ils partageaient aussi le même sens de l'humour, ils seraient désormais deux à faire tourner les autres en bourrique.

- C'est le début d'une incroyable aventure, Jör ! jubila Sasha en reposant le saurien sur le sable. Tu ne t'ennuiera pas une seule seconde en ma compagnie, c'est promis !
- °Oh, je n'en doute pas.° Sa petite langue fourchue darda en dehors de sa gueule. °D'ailleurs, ta première mission consistera à me trouver à manger. Cette fichue coquille m'a donné du fil à retordre, tous ces efforts m'ont ouvert l'appétit ! °

Sasha eut un rire de bon aloi, s'apercevant que son propre estomac gargouillait. Il était encore un peu troublé par cette osmose, mais il s'y habituerait. L'heure était désormais aux réjouissances !



Galaad Lucis
Chevalier Dragon
Chevalier Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 14 Avr 2009
Messages: 384
Sexe: Masculin
Présentation: URL
RPs: 255
Race: Neishaan
Âme Soeur: Elérion
Affiliation: Concerné
Alignement perso: Loyal Neutre
Ordre Draconique: Neutre

MessagePosté le: Mer 16 Mai 2018 - 13:22 Répondre en citantRevenir en haut

Shahara. Jörmungand.

Ces noms resteraient gravés à jamais dans ma mémoire. Dans ces petits êtres, qui n’étaient ni tout-à-fait comme Estelinn ni tout-à-fait comme moi, renfermaient un fabuleux héritage. J’espérai qu’avec la patience et la douceur inculquée par leur mère, alliée à mon sang étranger, ils seraient en mesure de souffler un vent de renouveau sur le Màr Luimë. Cette nouvelle génération représentait l’avenir. Je ne doutais pas que Sasha et Eirwen sachent prendre soin de leur âme-sœur et de leur nouvel héritage. Leur vie commençait véritablement ici et maintenant, leur Lié au creux des bras. Le Màr Luimë ne pouvait que s’enorgueillir d’accueillir ces chevaliers-dragons.

Mon soulagement fit écho à celui de Galaad, noyant toutes les craintes et les angoisses que nous avions partagées jusqu’à ce moment. Je sentis une immense tension s’envoler des épaules de mon Lié. Malgré lui, il avait été acteur de cette cérémonie d’Empreinte et de tout ce qui l’avait précédé. Embarqué dans une prise de responsabilités, une prise de conscience qui le dépassait. J’avais en partie délaissé le neishaan pour me consacrer à mes tâches de père auprès d’Estelinn et de nos œufs. Maintenant, il était libre.

Ezyl enserra de ses bras le cou fin de sa dragonne dans un élan de joie et de soulagement. Estelinn y répondit en roulant des yeux de sylve printanière, poussa un rugissement éclatant, auquel se joignirent les autres dragons de la Sphère de Naissance. Puis elle joignit son esprit à ceux de ses enfants. Nul n’entendit ce qu’elle leur dit, à part Shahara et Jörmungand mais il s’agissait certainement d’un message d’amour.

Les gens commençaient à quitter les gradins. Les Candidats esseulés étaient pris en charge par leurs familles. Deux serviteurs apportèrent un bœuf entier pour la Verte épuisée, tandis qu’un autre invitait les Engloutis à se rendre au Castel Dolen pour un petit banquet. Je quittai ma place près du nid pour m’approcher des nouveaux Chevaliers. Galaad laissa échapper un profond soupir et m’emboîta le pas aussi vite que le permettait la bienséance. J’effleurai les esprits d’Eirwen et Sasha.

° Bravo à vous deux. Je n’ai pas douté un seul instant de votre réussite. °

Galaad arriva à notre hauteur. Il me jeta un regard mi amusé mi suspicieux.

° Tu mens pour leur faire plaisir ou tu y as vraiment cru ? °

Je ne répondis pas. La réponse n’avait pas d’importance. Plus maintenant. Les museaux de Shahara et Jörmungand frôlèrent doucement les écailles de ma joue tandis que je me penchais vers eux, pour respirer leur odeur, me familiariser avec eux.

- Félicitations ! Vous ne serez plus jamais seuls dans vot’tête !

Même s’il donnait l’impression de se moquer, Galaad ne pouvait pas manquer d’être heureux pour ses amis.


HRP : Empreinte close ! Félicitations aux nouveaux Chevaliers ! Libres à vous d'ouvrir un topic de banquet au Castel Dolen si vous le souhaitez. Vous pouvez encore répondre à la suite de ce post ^^



Visiter le site web du posteurMSN
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:26 Revenir en haut

Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


 Sauter vers:   



Sujet suivant
Sujet précédent

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001/3 phpBB Group :: Dgf GuildWars :: Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Traduction par : phpBB-fr.com
Create by dagonfield genesis :: by nerevare

Anneau des JpC par TourDeJeu