Playlist Tol Orëanéene Carte du Monde Index du Forum
Connexion •  Se connecter pour vérifier ses messages privés •  S’enregistrer
 
 [PNJs] Recueil de diverses divagations Sujet suivant
Sujet précédent
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Auteur Message
Iniaki Morrigane
Chevalier Dragon
Chevalier Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 21 Déc 2015
Messages: 169
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 104
Race: Fëalocë
Âme Soeur: Azaltëha
Fonction: Membre de la Garde
Alignement perso: Neutre Bon
Ordre Draconique: Lumière

MessagePosté le: Dim 28 Jan 2018 - 21:52 Répondre en citantRevenir en haut

* Engloutis * 



Sévan de Gilraën ~ l'ambitieux



Sévan & Neroc 
 
 
 
 
 
*Nom : Sévan de Gilraën
*Race
: Ondin
*Rang
: Maître Dragon, Sénateur
*Ordre Draconique d'appartenance
: Màr Luimë
*Affiliation : Militants
*Alignement : Loyal Neutre
*Lié : Le Brun Neroc, né en 900 de la reine Aleëhna. Calme et intelligent, il parle peu mais ses paroles sont toujours utiles et réfléchi. Le saurien n'est pas prompt à l'épanchement de sentiments mais est capable d'empathie même à l'égard de certains humains n'étant pas son Lié. Il n'a aucun intérêt pour la vie politique des bipèdes, mais surveille tout de même l'évolution de son lié de près histoire de pouvoir le tirer d'un potentiel mauvais pas.

Sous sa forme de bipède, il prend l'apparence d'un jeune homme aux cheveux bruns coupés courts et aux yeux d'une couleur sensiblement identique à celle de son lié. Son visage ne laisse transparaître aucun sentiment.

*Brève description physique et caractérielle : Sa carrure n'a rien d'exceptionnel, mais il s'entretient suffisamment pour être un sérieux adversaire, d'autant plus que sa technique à la lame est quasi-parfaite. Sa bonne mémoire lui a en effet permis de retenir un nombre important de bottes et techniques qu'il sait réutiliser au moment opportun, même s'il manque trop de puissance et d'endurance pour figurer parmi les meilleurs guerriers du kaerl. Il est cependant bien connu que sa vivacité d'esprit lui as dans le passé permis de vaincre des adversaires physiquement bien supérieurs à lui.

Avide de connaissances, il a toujours conçu le monde comme étant bien plus vaste que ce qu'il avait sous les yeux et refuse les idées préconçues. C'est en partie pour cela qu'il abhorre la politique autarcique de Javerth Seram, la considérant seulement comme une peur insensée de l'inconnu qui met en péril le développement du Màr. Sa soif de pouvoir certaine contribue également grandement à alimenter son envie de voir disparaître les traditionalistes de la vie politique. Il n'a guère de respect pour l'ordre établi par ces derniers, considérant que si des institutions solides sont absolument nécessaires, cela ne justifie pas de se soumettre à des règles absurdes. L'Ondin ne dévie jamais de son code moral, mais est moins enclin à un tel respect envers les lois des hommes.

Il excelle dans l'art de la belle parole, sachant très bien comment user de son interlocuteur à son avantage et manipulant aisément les esprits les plus faibles. Toutes ses actions sont mûrement réfléchies et il ne peut être critiqué pour son imprudence. Ceci peut autant être un défaut qu'une qualité, car s'il se montrait un peu plus intrépide, peut-être aurait-il déjà fait son entrée dans les hautes sphères.

Le jeune Sénateur à un terrible sens de l'orientation, frisant le ridicule. C'est un des sujets de plaisanterie de prédilection de ses amis à son sujet et il l'accepte relativement bien même s'il risque de se vexer si l'on remue trop longtemps le couteau dans la plaie. En revanche, peu connaissent sa tendance énorme à l'auto-culpabilité.
Ses cheveux d'argent pourraient le faire passer pour un Neishaan, mais il n'en est rien : il possède toutes les caractéristiques d'un Ondin, de la toxine mortelle au regard de la couleur la plus pure de l'océan. Le reste de son physique est plutôt banal mais harmonieux et il a un certain succès auprès des dames.

*Bref résumé de l'histoire:







« Ma place n'est pas parmi votre élite, elle est dans la foule. » Paul Déroulède
 
 
 
 
 
Issu de la prestigieuse mais déclinante famille de Gilraën, Sévan a été élevé dans une ambiance austère et traditionnelle. Il lui a été inculqué une formation politique très solide, cela même si plus aucun membre de la famille ne compte parmi les plus hautes sphères du kaerl. Le jeune Sévan considérait son oncle, Trystan de Gilraën, Maître Blanc et ancien Seigneur du Màr, comme son modèle. Sa disparition l'a donc profondément affecté et c'est sans doute cela qui l'a poussé à s'éloigner du kaerl qui avait selon lui effacé son souvenir bien trop tôt. Doué dans tous les sens du terme, il passa l'empreinte en l'an 900, à l'âge de 14 ans après un Aspiranat rapide et studieux dans lequel il fit preuve d'une grande curiosité d'esprit. Ce fut ce jour là qu'il rencontra Séléné Lòkë, l’élève de son oncle, avec qui il se lia rapidement plus que d'amitié. Le découvrant ravagé après la Grande Guerre des Ordres, il fut rongé par des remords trouvant encore leur écho aujourd'hui, l'empêchant à son grand malheur de venir renouer des liens avec le Neishaan.
Il devint Maître 15 ans après son empreinte, ayant auparavant passé le plus clair de son temps hors du kaerl. Il est revenu au sein des murs du Màr depuis moins d'un an et souhaite s'engager dans la vie politique, en vue de lutter contre la politique de Javerth Seram. Son plan d'action est actuel est d'être élu au poste de Sauriv afin d'utiliser sa légitimité populaire en vue de pouvoir à terme faire chuter le cercle de politiques qu'il jugé dépassés et frileux. Rares sont ceux à être au courant de ses ambitions cependant, car il n'a pas encore fait de réelle démonstration oratoire. Une chose est cependant certaine pour lui : il sera la pierre angulaire de la révolution qui fera trembler les traditionalistes du Màr.
Evidemment proche du Parti Ouvert, il n'y est toutefois que peu impliqué. Pour lui, cette façon de mener le kaerl à partir d'un microcosme de personnes intéressées n'est en effet pas viable, et il faut intéresser le plus de monde possible à la vie de la cité, en dehors des considérations partisanes.






*** 


Lokni Ceallaigh ~ la farouche



   Lokni & Kohana
 
 
 
 
 
*Nom : Lokni Ceallaigh
*Race : Sang-mêlé Humaine-Torhille
*Rang
: Maître Dragon
*Ordre Draconique d'appartenance
: Màr Luimë
*Affiliation : Concernée
*Alignement : Neutre strict
* Liée : Kohana, fille de la Reine Rakauth (née en 911). Une petite Verte vive et taquine, qui veut par dessus tout redonner le sourire à sa Liée.

*Brève description physique et caractérielle : Avec sa taille moyenne et sa silhouette toute en finesse, Lokni ressemble à une jeune humaine tout à fait normale. Le sang qui coule dans ses veines est pourtant à moitié Torhil, mais la très petite morphologie des membres de la tribu de sa mère (les hommes y dépassent rarement le mètre 60) a bien contrebalancé les caractéristiques physiques du paternel.

Elle a hérité de la physionomie générale de sa mère, avec sa peau mate et ses yeux et cheveux d'ébène.La jeune femme a toujours été indépendante et éprise de liberté, se sentant à l’étroit entre les murs du kaerl et cherchant sans cesse à être chargée de missions à l'extérieur. La mort de son époux l'a rendue très solitaire, même sa Liée n'étant plus autorisée à l'accompagner durant ses longues promenades au cours desquelles elle ressasse sans cesse la mort de son aimé et les mille et une façon dont elle aurait pu lui sauver la vie.
Orgueilleuse et fière, elle ne supporte pas d'échouer. Avoir autant souffert de ses lacunes pendant son Aspiranat mais en avoir triomphé au prix de sa sueur l'a emmenée à croire que les seules personnes qui échouent sont celles faisant l'économie de leurs efforts. La sang-mêlé à un mépris sans bornes pour les membres de cette dernière catégorie. Toutefois, si elle voit quelqu'un qui a tout essayé être en difficulté, elle reviendra toujours vers lui pour l'aider.
Elle soutient la politique de Javerth Seram car y voit un moyen sûr de faire perdurer la paix.

*Résumé de son histoire : Fille d'une indigène des Marais Brumeux et d'un Torhil originaire d'Orën recherchant l'aventure ainsi que la vie en autarcie, Lokni a passé son enfance dans une tribu de chasseurs-cueilleurs habitant la forêt tropicale de Qahra. Entourée de ses parents et de ses sœurs, la prime jeunesse de Lokni est tout à fait typique des indigènes des Marais : son éducation n'a pas consisté en l'apprentissage de la lecture ou de l'écriture mais en la reconnaissance des plantes comestibles ou l'entraînement au déplacement silencieux.
Elle devait avoir une quinzaine de printemps lorsqu'elle reçu la visite d'un Maître Dragon. D'abord effrayée puis impressionnée par le brun saurien qui l'accompagnait, elle accepta de les accompagner au Màr Luimë où elle vécu un Aspiranat assez compliqué, du fait de son absence totale de maîtrise de la lecture et de l'écriture. Au bout de quatre années d'études, elle fut cependant autorisée à participer à l'Empreinte et se lia en 911 avec la Verte Kohana.
Elle se maria rapidement avec un autre Chevalier du kaerl englouti, avec qui elle s'imaginait un futur sans nuages. Son bonheur ne devait cependant être que de courte durée, car ce dernier succomba lors de la bataille contre l'Ombremage, laissant un gouffre béant dans son cœur.






***  
 


Sarkha El'Zohreh ~ l'intuitive
   

                                       
 

  Sarkha & Markab
 
 
*Nom : Sarkha El'Zohreh
*Race : Humaine
*Rang : Maîtresse Dragon, Prêtresse de Gaïa, Iejir
*Ordre draconique d'appartenance : Màr Luimë
*Alignement : Chaotique Neutre
*Lié : Le Bronze Markab, né en 903 de l'Argentée Serenah. Avec le temps, une écaille d'une couleur n'étant pas sans rappeler celle des yeux de sa moitié d'âme est venue sertir son front.


*Brève description physique et caractérielle : Grande liane d'1m80, toute en finesse, elle semble au premier abord presque effrayante avec son regard acéré qui semble lire en vous comme dans un livre. La prêtresse est pourtant une personne assez agréable, qui n'économise pas ses efforts pour venir en aide à ceux qu'elle juge digne d'obtenir ses conseils. Elle dévoile plus souvent son doux sourire un brin nostalgique qu'une expression contrariée, mais gare à celui qui s'attirera sa colère... La Maîtresse Bronze ne se considère liée par aucune obligation de consultation envers quiconque, peu importe son rang.
Sa sensibilité et son intuition sont si développées qu'on en viendrait à se demander si un peu de sang Fëalocë ne se baladerait pas dans ses veines. Elle est d'humeur facilement changeante, pouvant changer du tout au tout en raison d'un événement semblant pour quiconque d'autre insignifiant, mais qu'elle prendra démesurément à cœur.
Sa peau d'ébene est en quasi-permanence marquée d'obscurs tatouages rituels éphémères. Bien qu'elle soit habillée sobrement, la jeune femme aime prendre soin d'elle et mettre des bijoux rappelant sa condition de femme.
Son enfance a encore des échos assez compliqués sur sa vie actuelle : du point de vue sentimental, elle ne veux partager aucune intimité et demeure assez mal à l'aise avec les femmes.

*Résumé de son histoire : Originaire d'une famille miséreuse de l'Oasis T'shallah, Sarkha fut persuadée d'être un garçon durant toute son enfance. Dans cette contrée du Ssyl'shar, il était très mal vu pour une femme de s'adonner à un travail extérieur, tel que l'élevage, car elles devaient être dévouées entièrement aux tâches ménagères. La famille El'Zoreh n'avait jamais été bénie d'un garçon malgré toutes les tentatives de sa matriarche et lorsque cette dernière eut passé l'âge d'enfanter, il fut décidé que la dernière née deviendrait un homme.
Sarkha ne questionna jamais cette vérité. Avec ses habits de garçon et ses cheveux courts, elle allait s'occuper du bétail, mais n'avait pas le droit de côtoyer les autres enfants de l'Oasis. Cela ne lui pesait guère, car il y avait à la maison suffisamment de monde pour pouvoir s'occuper. Cette petite mascarade ne dura cependant qu'un temps, car voilà qu'un jour la jeune fille eut ses premiers saignements. Puis son corps d'enfant gracile se para de courbes indubitablement féminines, et la supercherie ne put plus durer. Cela occasionna un grand chamboulement dans l'esprit de l'adolescente, qui vit du jour au lendemain tout ses repères s'effondrer. Elle perdit toute confiance envers sa famille et sentit une rancœur sourde monter dans esprit : ils l'avaient privés de sa réelle identité, l'utilisaient comme un objet.

Elle dût néanmoins continuer à se faire passer pour un homme, car sa famille n'aurait sans cela pas put subvenir à ses besoins et elle ne voyait pas comment vivre autrement qu'ainsi. Un jour, alors qu'elle vaquait à ses occupations quotidiennes, une femme aux longs cheveux blonds et aux yeux de nacre vint à sa rencontre, lui expliquant qu'elle savait tout d'elle : elle avait un Don et une place l'attendait dans un endroit peuplé de Dragons et oublié de tous. Tout d'abord peu crédule, elle fut rapidement complètement charmée par le discours de la femme qui lui promettait une vie dans laquelle elle n'aurait plus à se cacher et loin de ses souffrances quotidiennes. Elle quitta l'Oasis et sa famille sans se retourner, se promettant de ne plus jamais mettre les pieds dans cet endroit peuplé de mensonges.

Elle réalisa son Aspiranat sous la tutelle d'une Maîtresse Dragon qui se révelait également être intéressée par la magie. Elle appris le peu qu'elle connaissait à l'adolescente intéressée par le sujet, qui se révéla rapidement posséder l'intuition nécessaire à l’interprétation des signaux de la nature. Le Maître de Magie du Màr Luimë la pris sous son aile et elle passa de longues années à parfaire sa connaissance de la terre et des étoiles. L'Humaine se lia au Bronze Markab, sans doute en écho à sa confusion du genre qui n'a à ce jour pas encore disparue.

Après avoir été éblouie par la beauté de cette Terre, elle décida d'entrer dans la prêtrise au service de Gaïa. Mais depuis peu, elle ressentait un grand malaise, comme si la nature lui indiquait qu'une chose ne tournait pas rond. Elle avait beau interroger les feuilles brûlantes ou observer les étoiles pendant des heures, rien n'y faisait : aucune explication rationnelle ne venait expliquer son mal-être. Peu de temps après, elle reçut à sa grande surprise un message d'une personne qu'elle ne pensait pas revoir avant sa mort : Yeraśa A'Ghealach, la taciturne et plus qu'étrange Prêtresse d'Isashani du Màr Tàralöm. Elle y racontait qu'elle l'avait vue suite à une de ses "expériences", que quelque chose lié à la mort voulait s'exprimer via son intermédiaire. Sarkha ne donna pas tout de suite réponse à la missive. Mais son étrange pressentiment s'aggravait au fil des jours et elle se décida finalement à agir.
Les deux femmes se rencontrèrent en secret dans une zone neutre. La prêtresse de Gaïa accepta de tenter une des techniques de communication avec les morts proposée par l'étrange hybride, requérant sang et nom. Ce soir là, elle vit la glace brûler dans les flammes, l'ancien temps se mêler aux vivants, une jeune femme perdre son regard dans un reflet du passé. Et elle sut que l'ordre naturel de ce monde qu'elle chérissait tant était mis en péril par une présence défiant toute rationalité, résidant dans les vastes contrées du Vaendark. Malgré ses sollicitations auprès du Conseil, elle n'obtint pas grande aide, mis à part l'envoi d'une jeune Chevalière et son Aspirante dans les déserts enneigés.




Merci à Heryn pour la signature ! ~ Carnet de route ~


Dernière édition par Iniaki Morrigane le Mer 7 Mar 2018 - 03:45; édité 1 fois
Visiter le site web du posteur
Publicité





MessagePosté le: Dim 28 Jan 2018 - 21:52 Revenir en haut

PublicitéSupprimer les publicités ?
Iniaki Morrigane
Chevalier Dragon
Chevalier Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 21 Déc 2015
Messages: 169
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 104
Race: Fëalocë
Âme Soeur: Azaltëha
Fonction: Membre de la Garde
Alignement perso: Neutre Bon
Ordre Draconique: Lumière

MessagePosté le: Lun 29 Jan 2018 - 01:56 Répondre en citantRevenir en haut

* Ardents * 


Kalièl Rhidian ~ le Vaniteux 





Kalièl & Ahzidal
 
 

*Nom : Kalièl Rhidian
*Nom d'usage : Kal Armarôs
*Race : Fëalocë
*Rang : Chevalier Dragon, Membre de la Garde Embrasée
*Ordre draconique d'appartenance : Màr Taralöm
*Alignement : Loyal Mauvais
*Lié : Le Bronze Ahzidal, né en 909 de la Reine Nephtys. Un saurien violent et cruel, sans une once de compassion pour les mortels autres que son Lié. Son esprit est celui d'un combattant et non d'un stratège. Sans l'aide de Kalièl, il attaquerait sans doute toujours directement sans plus de réflexion. Sa grande force physique combinée à l'intellect de son Lié en font une paire redoutable au combat. Sous sa forme humanoïde, Ahzidal prend l'apparence troublante d'un très grand homme décharné et encore plus blême que son Lié, doté d'un regard et d'une chevelure d'ambre évoquant rapidement une inspiration Fëalocë. Le pourtour de sa bouche et de ses yeux sont teintés de noir, achevant de donner l'illusion d'un macchabée dressé sur ses deux jambes.





*Brève description physique et caractérielle :
Grand parmi les siens, petit pour le reste du monde, Kalièl avoisine difficilement le mètre 65. Mal serait pris qui penserait qu'il en est faible pour autant : A force de travail acharné, il a acquis une musculature n'ayant à pâlir devant aucun Torhil peu entraîné et possède une vivacité que ceux-ci n’acquerraient qu'en rêve.

En dehors de cette masse musculaire, il ne peut renier son héritage familial : comme tout ceux de la lignée Rhidian, ses cheveux sont aussi éclatants que son teint est blafard. Il se murmure que ce teint clair et cette constitution aussi fébrile que celle d'un Neishaan seraient le prix à payer pour le pouvoir de télékinésie coulant dans leurs veines, apparaissant à un niveau très variable selon les individus.

Son regard émeraude, autre marque indélébile de son ascendance, ne saurait faire abstraction des cernes sombres coulant sous ses traits à la manière d'un trait d'encre maladroitement tracé. Ses joues creusées achèvent de lui conférer une apparence maladive, lui octroyant une apparence plus âgée que les vingt-neuf printemps qu'il a réellement.

Violent et sans-scrupules dans l'exercice de ses fonctions, il n'en demeure pas moins un soldat très obéissant car cherchant à se faire bien voir de ses supérieurs. Soucieux de prouver son détachement total du Màr Menel malgré son histoire personnelle, il est toujours le plus motivé quand il s'agit de porter préjudice à ce dernier. Vaniteux à souhait, il n'aime rien plus qu'entendre des éloges sur sa personne et a un goût prononcé pour l’humiliation de ses infortunés subordonnés du plus bas de l'échelle. Il a un besoin maladif de reconnaissance et le maintien de l'ordre établi est selon lui le meilleur vecteur pour y parvenir.

*Résumé de son Histoire

Né au sein de la famille Rhidian, affiliée au kaerl céleste et fidèle aux Galastden depuis trop longtemps pour que même les plus anciens ne se souviennent d'un avant, Kalièl connu une enfance paisible. Il ne pouvait toutefois s'empêcher d'être rongé par la jalousie envers sa jeune sœur Kyriel : tout lui réussissait, tout le monde l'aimait... et tous l'oubliaient, lui. Cela empira lorsqu'ils commencèrent à étudier sous l'égide de leur Maître, car la cadette surpassait de loin l’ainé. Comme de juste, Kyriel réussit l'Empreinte alors que le grand-frère restait sur le banc de touche. Aigri de toutes parts alors qu'il n'avait pas atteint l'âge mûr, Kalièl décida que son échec n'était pas dû à sa personne mais au kaerl qui ne lui était pas adapté. Il profita d'une mission non loin des pics de cendre pour aller vérifier si la rumeur sur ces lieux était fondée, constata qu'elle l'était, manqua de se faire écharper par un Dragon. Les hautes instances décidèrent de lui octroyer une chance à la condition qu'au moindre fait suspect, sa tête reviendrait sur un plateau au Màr flottant.

Le jeune homme se découvrit un vrai talent pour faire régner l'ordre sur ses camarades de chambrée durant son Aspiranat ardent, usant pour cela de moyens tout à fait immoraux mais efficaces. Il se sentait enfin puissant et jugé à sa juste grande valeur. Une fois lié au Bronze Ahzidal, il gravit tous les échelons militaires et intégra finalement la Garde Embrasée.





Merci à Heryn pour la signature ! ~ Carnet de route ~


Dernière édition par Iniaki Morrigane le Jeu 8 Mar 2018 - 18:37; édité 1 fois
Visiter le site web du posteur
Iniaki Morrigane
Chevalier Dragon
Chevalier Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 21 Déc 2015
Messages: 169
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 104
Race: Fëalocë
Âme Soeur: Azaltëha
Fonction: Membre de la Garde
Alignement perso: Neutre Bon
Ordre Draconique: Lumière

MessagePosté le: Mer 7 Mar 2018 - 03:12 Répondre en citantRevenir en haut

* Célestes *







Kyriel & Tahira


* Nom : Kyriel Rhidian
* Race : Fëalocë
* Rang : Chevalière Dragon, en passe de devenir Maître. Ex-membre de l'Escadron d'élite.
* Ordre draconique d'appartenance : Màr Menel
* Affiliation : Maison de Galastden
* Alignement : Loyal Bon
* Liée : La Blanche Tahira, née en 908 de la Reine Kiruna. Une très petite Blanche, même parmi ses pairs, au caractère glacial et fier. Elle est l'une des plus douées de sa génération en matière de manipulation de l'interstice et est également très rapide.
Sous sa forme humaine, elle prend les traits d'une Neishaane austère aux yeux gris perle, très menue et aux traits fins. La perfection de ses traits et l'aura puissante et glaciale émanant d'elle trahissent rapidement sa véritable nature.




* Brève description physique et caractérielle : Le moins que l'on puisse dire est que Kyriel n'impressionne pas par sa carrure. De petite taille et très menue, elle ne semble pas taillée pour le combat au corps à corps. Il est vrai que ce n'est pas là son principal atout : sa vive intelligence ajoutée à la vélocité exceptionnelle de sa Dragonne font qu'elle n'a que rarement besoin de sortir de son épée. Elle se montrerait alors une adversaire médiocre, mais poussée dans ses retranchements, l'usage de son don de télékinésie héréditaire, particulièrement développé chez elle, réduirait à néant toute tentative d'approche. Elle ne l'utilise toutefois que très rarement au vu des conséquences désastreuses emportées sur son organisme.

Sa peau laiteuse accentue la couleur radiante de ses cheveux roux, et ses yeux de jade démontrent en un regard son appartenance à la famille Rhidian. Elle semble toutefois moins maladive que la majorité des membres de cette lignée, en raison de son affection pour la vie en plein air et les embarquées au dos de Tahira. La Fëalocë est généralement habillée de manière guerrière et masculine, mais porte sa longue chevelure en quasi-permanence détachée.

Son code moral est fort et la poussera à toujours agir pour le bien d'autrui. Elle est particulièrement bornée sur le respect des règles et ne tolère aucune entorse au règlement, aussi infime soit-il, à l'exception bien sûr d'une urgence vitale pour un tiers. La jeune femme pense trop souvent que sa conception des choses est la seule et unique vérité, et a du mal à se remettre en question. En particulier, il est pour elle inconcevable qu'une chose bénéfique puisse émaner du kaerl ardent, et elle ne considère ses membres que comme de potentiels prédateurs pour de pauvres innocents, qu'il vaudrait mieux exterminer par précaution.
Volontaire, elle ne ménage pas ses efforts et paresse ne fait pas partie de son vocabulaire. Si elle venait à devenir Maîtresse Dragon, il y a fort à parier que son infortuné Aspirant n'aurait pas la vie facile ! Mais c'est une personne de grande confiance, qui ne trahirait pour rien au monde ses camarades, même au prix de sa vie.

*Résumé de son Histoire
: Fille cadette de la famille Rhidian, Kyriel grandit avec son frère Kalièl, qu'elle adorait dans son enfance. Ceci n'était pas réciproque, car son aîné jalousait fortement sa réussite au point de l'en détester. Au fil des années, leurs relations se tendirent au point qu'ils ne pouvaient plus se voir sans que cela ne dégénère. Le conflit atteint son apogée lorsque la jeune fille se lia en 908 à la Blanche Tahira, alors que son frère
restait encore une fois sur le banc de touche. Lorsque Kalièl fut porté disparu suite à une mission, elle se sentit profondément triste et mal vis à vis de son attitude, et se jura à compter de se jour de toujours protéger ses camarades, aussi agaçants qu'ils puissent parfois être.
Grâce aux talents de Tahira, saurienne et liée intégrèrent rapidement l'Escadron d'élite sous le commandement de l'Arken Legundir Unarion. Suite à la nomination du nouvel Arken Lordan Ventaren, elles ignorent si elles feront à nouveau partie cet Escadron.




Merci à Heryn pour la signature ! ~ Carnet de route ~
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:15 Revenir en haut

Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


 Sauter vers:   



Sujet suivant
Sujet précédent

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001/3 phpBB Group :: Dgf GuildWars :: Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Traduction par : phpBB-fr.com
Create by dagonfield genesis :: by nerevare

Anneau des JpC par TourDeJeu