Playlist Tol Orëanéene Carte du Monde Index du Forum
Connexion •  Se connecter pour vérifier ses messages privés •  S’enregistrer
 
 [RP] Rendez-vous raté Sujet suivant
Sujet précédent
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Auteur Message
Iniaki Morrigane
Chevalier Dragon
Chevalier Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 21 Déc 2015
Messages: 157
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 100
Race: Fëalocë
Âme Soeur: Azaltëha
Fonction: Membre de la Garde
Alignement perso: Neutre Bon
Ordre Draconique: Lumière

MessagePosté le: Ven 29 Déc 2017 - 20:37 Répondre en citantRevenir en haut

 

Sévan & Neroc
 


Llefelysku 919


Sévan déboula au pas de course sur l'Agora, son visage pâle luisant de sueur. Il avait l'air très agacé et jetait des regards anxieux autour de lui, comme s'il craignait d'être pris en flagrance d'une quelconque faute. Ses longues jambes parées d'un simple pantalon noir mangeaient la distance avec une rapidité certaine, mais ne pouvant compenser les longues heures de retard qu'il avait à sa charge.

Quelques pas derrière, son imposant Lié Brun l'observait d'un air impassible et ne se pressait quand à lui pas le moins du monde.

° Nous sommes extrêmement en retard ° déclara ce dernier d'un ton neutre, comme s'il parlait de la pluie et du beau temps.

° J'ai remarqué, merci !° houspilla le jeune homme aux cheveux d'argents tout en continuant sa course endiablée, qu'il stoppait dès qu'il lui semblait percevoir un mouvement.

° Tout de même, se perdre à Lòmëanor, c'est un exploit, même venant de ta part.°

° Silence...° maugréa l'Ondin subitement rougissant.

Il y avait de quoi rougir, en effet. Sévan était issu de la grande famille de Gilraën, avait excellé lors de son Aspiranat et passé avec succès l'empreinte au jeune âge de quatorze ans, était candidat au poste de Sénateur... et était probablement porteur du sens de l'orientation le plus déplorable des trois Ordres réunis.

Une rumeur fameuse au sein du Màr voulait qu'il se soit perdu des journées durant dans la seule allée des idoles. Mais c'était tout de même exagéré. En revanche, il lui arrivait encore aujourd'hui de se tromper de chemin pour y parvenir. Mais qu'y pouvait-il ? Tous les chemins lui semblaient identiques et il ne savait pas se repérer sur une carte. Il était voué à devoir se fier à son Lié qui, fort heureusement, ne connaissait pas cette difficulté.

C'était en grande partie pour cela qu'il avait jusqu'à présent refusé de prendre le moindre Aspirant : comment aurait-il put faire découvrir les secrets du kaerl s'il doutait encore de l'emplacement des cuisines ? Mais il était revenu au Màr pour entamer une carrière politique, et les responsabilités allant de pair avec cela l’obligeaient à prendre un élève sous son aile. L'Ondin n'était d'ailleurs pas contre l'idée d'enseigner, c'était simplement l'idée de se ridiculiser devant un jeune Aspirant qui lui donnait d'affreux maux de tête. Il avait demandé donc supplié son seul réel ami de se charger de la partie découverte du kaerl, ce que ce dernier avait accepté en ne dissimulant pas son sourire légèrement narquois. Il était prévu que Sévan récupère son élève à l'issue de la visite et qu'ils parlent des modalités de son Aspiranat sous sa tutelle.

Pendant ce temps, le jeune Maître Dragon avait été faire quelques emplettes à Lòmëanor, laissant son Lié qui détestait la foule se dégourdir les ailes en dehors de la bourgade, mais s'était perdu alors qu'il sortait d'une échoppe de produits pour Dragons. Il avait passé une bonne heure à errer dans les rues tout en tentant de garder un air impassible, alors qu'il paniquait intérieurement. Au final, le jeune homme avait du appeler son Lié Neroc à la rescousse, mais se presser n'étant pas dans sa nature, il avait bien fallu deux bonnes heures pour qu'ils puissent rejoindre l'interstice. Résultat, l'heure du rendez-vous avec son Aspirant été passée depuis belle lurette.

Sévan ne savait rien du jeune homme dont l'éducation lui avait été confiée par le Conseil, si ce n'était qu'il s'agissait d'un Elfe et qu'il s'appelait Edwin quelque chose, peut-être... Skrata ? Skikrata ? Bref, un nom que son cerveau occupé n'avait même pas daigné essayer de retenir.

° Inutile de courir, impossible qu'il nous ait attendu tout ce temps. °


° On ne sait jamais.°

Sévan s'arrêta de courir lorsqu'il distingua le point de rendez-vous. Sans vérifier s'il y avait une présence humaine ou non, il se recoiffa d'un geste précis et essuya la sueur qui perlait sur son visage d'un revers de manche. Puis, d'un pas assuré, il rejoignit l'endroit où il avait donné rendez-vous à Edwin quelques heures auparavant. Y serait-il ? Ce serait un beau témoignage de patience et de résilience au moins. Voilà un argument qu'il pourrait toujours invoquer.




Merci à Heryn pour la signature ! ~ Carnet de route ~
Visiter le site web du posteur
Publicité





MessagePosté le: Ven 29 Déc 2017 - 20:37 Revenir en haut

PublicitéSupprimer les publicités ?
Edwin Skirata
Aspirant(e)

Hors ligne

Inscrit le: 30 Nov 2017
Messages: 18
Sexe: Masculin
Présentation: URL
RPs: 4
Race: Elfe
Maître: Sévan de Gilräen
Alignement perso: Neutre Strict
Ordre Draconique: Neutre

MessagePosté le: Sam 30 Déc 2017 - 06:06 Répondre en citantRevenir en haut

Edwin se remémora la réunion avec le Conseil pour la trentième fois en l'espace de ces deux heures. Était-ce normal ? Aurait il raté un précieux détail ? Non, bien sur que non. C'était déjà la trentième fois qu'il se remémorait son arrivée au Màr ainsi que sa présentation au Conseil. Elle avait été courte. Et étrangement, elle avait même suffit. Sans voiles ni masques, il avait été interrogé sur son passé et sa volonté. Puis sans plus de formalité, on l'avait informé qu'il serait placé sous la tutelle d'un Maître. Etait-ce la procédure ? Peut-être...mais il en doutait. Le Maître en question étant absent, ce fut un autre Maître qui lui avait fait visiter les lieux. Bien qu’impressionnant, il les avait trouvé...fade. Ou plutôt, la vie présente ne rendait pas justice à la majestuosité de ces lieux.
De ce qu'il avait vu, enfants et adultes vivaient en harmonie avec les Dragons, partageant les lieux. On lui avait décrit cette relation comme une symbiose et il n'en doutait certes pas. Mais cela n'expliquait toujours pas sa situation actuelle...

Voilà plus de deux heures qu'il attendait patiemment que son Maître arrive. Ce n'était qu'une formalité et celui-ci avait été prévenu et avait choisi l'Agora comme lieux de rendez-vous. Alors pourquoi n'était il pas là ? Se serait il trompé de lieux ? Il n'y avait pourtant qu'une seule Agora à ce qu'on lui avait appris...
Observant avec un calme profond les motifs draconiques du cercle de téléportation, il replongea dans ses souvenirs de son arrivée. Il était arrivé tard dans la journée. Le voyage à dos de Dragon avait été une expérience inédite et grisante. L'interstice...était intéressante. Mais elle avait mis un froid sur ses émotions. Et son corps. Car c'est grelottant qu'il en était ressortit. La Maîtresse Dragonne avait bien rit et l'avait alors amené sur la terre ferme et avait attendue qu'il se reprenne. Puis ils s'étaient engagées dans le passage sous-marin. Et quelle n'avait pas été sa stupéfaction ! Lui qui ne connaissait l'océan que de nom et de lointain visu était alors passé au travers même de sa surface sans plus de résistance, entrant alors dans un monde de bleu. Il avait admiré avec respect l'imposante majestuosité de cet éco-système inconnu de lui-même avec une déférence rare. Mais qui n'aurait pas été ? Mais ses surprises ne faisait alors que de commencer. Peu après, rejoignant une immense plate-forme décorée de rune, il avait expérimenté la téléportation. Et alors qu'il se remettait des sensations, il s'était retrouvé exactement ici. Une place aux milles et unes décorations. Ayant toujours vécu chez les Elfes puis en pleine nature, la ville par sa seule taille lui avait imposé le silence. Puis il s'était habitué à la différence de luminosité et avait constaté la beauté du joyaux qu'était l'Agora du Màr Luimë : c'était à la fois une place de rencontre qu'un lieux de vente ou d'un lieux d'élocution publique. D'une architecture fine et sans fioriture, la place avait été embellie de gravure et d'étales chatoyante, offrant aux nouveaux venus un sentiment de chaleur et de bien être.

Observant à nouveau ce même lieux, il restait toujours ébahi de sa topographie et de l'immense Dôme qui protégeait la ville de la toute-puissance de l'Océan. Des enfants passèrent non-loin, échangeant des bribes de conversations en le voyant avant de se disperser. Touchant le bout de ses oreilles pointues, Edwin se demanda si c'était le fait qu'il était un Elfe qui les avait fait réagir...

* Peut-être n'en ont ils jamais vu ? Les miens se terraient chez eux...Les autres font ils de même ? Peut-être...Et puis, au vu de l'endroit, ma race importe t'elle ? Mon...Lié me jugera t'il aussi ?*

Poussant un léger soupir, il s'adossa à nouveau à la colonne où il devait attendre.

* Peut-être est-ce une forme de test ? Ou un bizutage...Ou peut-être mon Maître n'est peut être tout simplement pas intéressé. Je ne sais même pas à quoi il ressemble...Je ne suis probablement même pas dans les clous. Vu le nombre d'enfant vivant ici...Ai-je vraiment une chance ? *

N'ayant aucune réponse pour ses questions, Edwin se contenta de les ignorer. Il avait vécu des jours plus durs. Il ne se montrerait pas aussi faible ! Sortant son journal personnel, sa plume et son encrier, il commença à y décrire ce qu'il voyait.

12 de Llefelysku, 919
Le Màr Luïme est une structure des plus impressionnante : ici, les Dragons volent tandis que l'océan nous couvre et nous cache de son voile protecteur. Je peux voir de nombreux Dragons voler. Les couleurs sont variés et leur Lié sont tout aussi...unique. Hommes et Femmes partagent les mêmes rôles et chacun peut y trouver sa place. J'attend mon Maître. J'espère ne pas avoir été oublié. C'est étrange...Je peux sentir le vent dans mes cheveux et ce, malgré le dôme qui nous entoure. Combien de magies doit on seulement utiliser constamment pour maintenir un tel lieu en existence ? Et quand est il de la puissance des sorts ? De leurs coûts ? Y a t'il seulement une créature non-divine capable d'une telle prouesse ? A ma connaissance, aucune. Mais encore une fois, cela ne veut rien dire. Il y a peu, les Dragons n'étaient que Mythes et Légendes pour moi. Il y a tellement à apprendre ! J'espère qu'ils me laisseront accéder à la bibliothèque...


Refermant son encrier, il le rangea avec sa plume dans un des deux sacs à ses pieds contenant l'intégralité de ses effets personnels. C'était peu, mais aux moins il y avait là tout ce qu'il fallait pour survivre. Continuant d'observer les vas-et-viens de la place, il espéra seulement qu'on n'allait pas l'abandonner ici, sans personne. Il ne savait même pas comment sortir...



Iniaki Morrigane
Chevalier Dragon
Chevalier Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 21 Déc 2015
Messages: 157
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 100
Race: Fëalocë
Âme Soeur: Azaltëha
Fonction: Membre de la Garde
Alignement perso: Neutre Bon
Ordre Draconique: Lumière

MessagePosté le: Jeu 4 Jan 2018 - 00:24 Répondre en citantRevenir en haut

 

Sévan & Neroc
 


C'est avec une pointe de déception que le regard bleu azur de Sévan balaya les alentours de la place. A vu d’œil, il n'y avait plus personne. Comme de juste, en cette heure tardive et plus de deux heures après l'heure officielle du rendez-vous. Le gamin avait dû croire que son Maître avait eut un empêchement, ou quelque chose de cet acabit. Il ne pouvait pas lui en vouloir. Pourtant, il avait un instant espéré tomber sur une perle rare détentrice de patience, sans doute le talent le moins mis en exergue mais le plus nécessaire à l'accomplissement dans la voie de Chevalier Dragon.

L'Ondin émis un soupir et leva les yeux pour contempler le dôme le séparant de l'Océan aussi obscur qu'un puits sans fond en cette heure nocturne. La voûte céleste lui manquait terriblement. Une fois que l'on avait goûté à aux étendues infinies, il était facile de se sentir à l'étroit dans le vase clos qu'était en définitive le kaerl englouti sous les mers.

°Il est là° intervint Neroc, le tirant de sa contemplation silencieuse.

Les sens acérés du saurien avaient facilement captés ce qu'il ne pouvait voir. D'un pas rapide, le Maître Brun rejoignit l'endroit indiqué par son Lié et ne put retenir un sourire triomphant en découvrant l'Elfe aux cheveux noirs tapi dans l'obscurité.

"Edwin ?" l'interpella t-il. Il l'était sûrement, mais dans le doute, autant vérifier son identité. "Ne reste pas dans le noir, voyons. Rentrons à l'intérieur, veux-tu ?"


Il correspondait à la description qui lui avait été prodiguée par le Conseil, c'était lui, cela ne faisait aucun doute. Son premier Aspirant correspondait donc au moins à un de ses critères. Il était sans doute un peu fou, ou du moins dénué de sens commun, pour être resté à attendre seul dans l'obscurité rampante à attendre qu'un hypothétique inconnu vienne à sa rencontre. Mais c'était bien cette folie qui le différencierait peut-être un jour de la masse de Doués trop banals pour laisser leur nom dans l'histoire.

L'aventure s'annonçait positive, mais restait entièrement à construire. C'est à lui que revenait l'immense tâche de faire du frêle garçon qui se tenait devant lui un Chevalier digne de porter l'étendard neutre. Un échec serait sans aucun doute très mal perçu dans sa course actuelle vers le pouvoir car préparer un avenir solide pour ces générations futures, n'était-ce pas là l'ultime raison d'exister des institutions ?

L'Ondin ne jeta pas un regard en arrière pour vérifier si Edwin le suivait : après tout, il faisait bien ce qu'il souhaitait, si son but était de rester dans le noir, grand bien lui fasse. Mais lui avait bien besoin d'un petit réconfortant après cette course endiablée. La salle commune indiquant l'entrée des Tours Joyaux n'était pas encore totalement vidée à cette heure, et Sévan adressa un petit signe de main aux jeunes gens attablés en guise de salutation.
Ah, qu'il lui semblait loin le temps où il était également jeune Aspirant en ces murs ! Les souvenirs de cette période avaient une teinte douce-amère, car s'ils étaient généralement joyeux, ils étaient également peuplés d'âmes retournées auprès d'Isashani. La Grande Guerre des Ordres avait tué plus de raison, laissant un amoncellement de corps et esprits exsangues dissimulés sous le glorieux paravent des héros.
Lui ne laisserait jamais cela se reproduire. Pour honorer la mémoire des sacrifiés, il ferait fructifier les possibilités de ce kaerl, ne le laisserait pas sombrer dans les abysses. Oui, il rendrait ce Màr plus grand qu'il ne l'avait jamais été. Et toutes les grandes choses commençant par les plus infimes, Sévan se retourna vers son jeune Aspirant pour lui adresser un sourire chaleureux.

"Bienvenue chez toi, Edwin."




Merci à Heryn pour la signature ! ~ Carnet de route ~
Visiter le site web du posteur
Edwin Skirata
Aspirant(e)

Hors ligne

Inscrit le: 30 Nov 2017
Messages: 18
Sexe: Masculin
Présentation: URL
RPs: 4
Race: Elfe
Maître: Sévan de Gilräen
Alignement perso: Neutre Strict
Ordre Draconique: Neutre

MessagePosté le: Jeu 4 Jan 2018 - 10:06 Répondre en citantRevenir en haut

Tout vient à point à qui sait attendre. Alors qu’il regardait la place adossé à une colonne, tapis dans l’ombre, un couple de Liés attira son attention. Le premier était un jeune homme aux cheveu d’argent portant un long manteau blanc et azure. Son compagnon, un Brun de bonne taille restait légèrement en retrait par rapport à lui. Ce fut ce dernier qui capta d’ailleurs sa présence en premier. Etaient ils là pour lui ? En bien ou en mal ? Méfiant, Edwin resta des plus neutre. Cependant, l’homme le vit peu après et approcha d’un pas certain.

* Ce pourrait-il qu’il soit mon Maître ? Serait-ce possible ? Mais il ne semble pas avoir plus de huit ou dix ans de plus que moi...Sait il seulement que je suis si vieux ? Je suis probablement l’élève le plus vieux qu’il aura jamais eu…Enfin, si cela me permet de réellement trouvé mon âme-sœur, je suis prêt à bien pire.*

Et alors que l’homme n’était plus qu’à quelques pas de lui, il lui demanda :

"Edwin ? Ne reste pas dans le noir, voyons. Rentrons à l'intérieur, veux-tu ?"

La requête désinvolte le pris de court. Il est vrai qu’il s’était involontairement caché, mais l’homme l’avait reconnu sans même le connaître ! Quel genre de capacités ces gens pouvaient ils bien avoir se demanda l’interpellé. Sortant de l’ombre, il hocha doucement de la tête pour saluer l’homme.
Celui-ci le détailla de la tête au pieds avant de lui faire signe de le suivre. Ce qu’il fit sans mot dire. En plus d’une certaine prestance, il remarqua aussi la dextérité et les mouvements précis de la démarche de l’Ondin. Il y reconnaissait là l’entraînement assidu d’un guerrier. Toujours souple et alerte. Hochant de la tête satisfait, Edwin se dit qu’il aurait au moins un excellent partenaire d’escrime. Combien il allait apprécier cette nouvelle vie ! Entrant dans la salle commune, Sévan se retourna et, avec un sourire chaleureux, lui offrit des mots qui n’avaient jamais été offert à Edwin :

"Bienvenue chez toi, Edwin."

Pris de court, il répondit au tac-au-tac :

“ Merci Messire. Puis-je assumer que vous êtes mon Maître, Sir de Gilraën ? Je tiens à remercier pour vos mots. Je saurais m’en rappeler. Mais...” - et il baissa un peu la voix, ne sachant pas si ses mots pouvait être embarrassant - “...cela ne vous pose t’il pas problème ? Je veux dire, d’avoir un homme tel que moi en tant qu'apprentis ? J’ai déjà vécu plus de 20 printemps, et je n’ai guère été instruit sur vos mœurs…” s’excusa t’il, d’un ton très neutre et pourtant plus ferme que le ton de quelqu’un qui hésite. Car il n’hésitait tout simplement pas. Il était curieux et il ne se gênerait pas à poser ses questions. En revanche, il était toujours conscient des autres, haïssant les masques derrières lesquels hommes et femmes se cachaient. Mais il devait avoir le cœur net quant à l’opinion de son Maître. Car, de sa franchise, dépendrait l’influence qu’il aurait sur l’Elfe.



Iniaki Morrigane
Chevalier Dragon
Chevalier Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 21 Déc 2015
Messages: 157
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 100
Race: Fëalocë
Âme Soeur: Azaltëha
Fonction: Membre de la Garde
Alignement perso: Neutre Bon
Ordre Draconique: Lumière

MessagePosté le: Jeu 11 Jan 2018 - 16:52 Répondre en citantRevenir en haut

 

Sévan & Neroc

 

« Lui-même »
répondit Sévan alors qu’Edwin lui demandait de décliner son identité, ses lèvres s'étirant en un léger sourire alors que Neroc déployait ses larges ailes afin de rejoindre l'Havre d'Argent.

Ses iris d’aigue marine glissèrent par réflexe sur le visage de l'Elfe alors que ce dernier évoquait son âge. Maintenant que sa vision n’était plus trahie par les ombres, la physionomie du garçon lui semblait bien différente. Plus sauvage, peut-être. Mais vieux, non, il ne l’était certainement pas. Le peuple sylvain avait à bien des égards une relation unique avec le temps mortifère… le temps ne trouvant prise sur la perfection de leurs traits trouvait-il un écho différent en leur cœur ? Désireux de ne pas s'avancer sur un terrain possiblement houleux, le Maître Brun s'abstint de le questionner sur les raisons de cette crainte quand à son âge lui apparaissant bien étrange.


« Vingt printemps dis-tu ? C'est encore bien jeune et tout à fait dans la moyenne. Certains ne deviennent Aspirants que vers la trentaine. Mais de toute façon, la vie d'un lié est très longue, aussi ce qui peut te sembler être aujourd'hui un écart d'âge insurmontable deviendra bientôt un ridicule détail."


Sur ces mots, il gravit la première marche de l’escalier sur les Appartements de la Tour Saphir. La marche fut assez longue et silencieuse, car Sévan ne savait que trop bien à quel point les endroits sombres et confinés de cet acabit étaient les lieux de prédilection d’une chute bien sentie. Aux heures les plus brillantes du jour, la luminosité translucide du Màr lui conférait une incroyable douceur, mais lorsque les heures sombres advenaient ce dernier se muait en un sépulcre des plus angoissants. Au sens de l’Ondin, c’était là une parfaite description de l’esprit des neutres : d’une douceur à faire pâlir un céleste en apparence, mais capables des pires bassesses. Cela n’était d’ailleurs pas pour lui déplaire, car une vie sans petites manigances serait d’un incontestable ennui.

La lueur dansante des flambeaux conférait au long couloir une apparence oppressante, presque macabre. Après quelques minutes de marche, ils parvinrent devant une petite porte de bois sans aucun signe distinctif, dont le Maître Brun dut faire jouer la poignée quelques secondes avant de pouvoir l’ouvrir.


« Fais comme chez toi »
déclara-t-il en enlevant son long manteau d’azur, dévoilant la fine chemise blanche lui servant de seule autre protection contre les températures encore peu clémentes. L’Ondin avait toujours eut une résistance au froid des plus étonnantes. Ce trait singulier s’était par ailleurs accentué avec l’âge, si bien que ses proches s’amusaient souvent à dire qu’il finirait ses jours totalement nu au beau milieu du Vaendark tout en trouvant encore le moyen de pester contre la chaleur.

L’atmosphère des lieux semblait donc sans étonnement plus fraîche que celle de l’extérieur, comme si la cheminée trônant au milieu de la pièce n’avait qu’un rôle purement décoratif. Un résidu de feu était pourtant encore visible et l’Ondin entreprit de le ranimer. Quelques secondes plus tard, il fut enfin possible de distinguer clairement les alentours d’une netteté presque effrayante : rien ne portait à croire que ce lieu abritait âme qui vive.

Pas un papier, un livre ou une tasse ne traînait, aucune une décoration ne venait égayer le terne décors… Il n’y avait en définitive rien de plus que le strict nécessaire : une table basse neutre et lisse de couleur brune, un tapi bleu nuit passablement défraichi et des fauteuils d’apparence confortable de la même couleur. Une masse de sable fin était perceptible à l’autre bout de la pièce, destinée à Neroc lorsque celui-ci souhaitait s’affranchir un moment de ses frères et sœurs.

A la lueur des flammes vacillantes, l’ombre de l’Ondin se détachait en une masse épaisse sur les murs clairs.
Il s'installa dans un fauteuil avec décontraction, invita d’un geste l’Aspirant à faire de même sur celui lui faisant face, puis croisa ses longues jambes.

« Comme tu as dû l’entendre du Conseil, je suis en charge de ta formation jusqu’à ce que Flarmya te juges digne de te lier… Je t’apprendrais l’histoire du Màr et des Dragons, nos coutumes, le combat à l’épée… et un peu de politique, également, car je considère qu’il est obligatoire d’en avoir au moins quelque base pour s’intégrer facilement ici. Tu en entendras sûrement parler, aussi je préfère te le dire d’avance : je suis candidat au poste de sénateur et membre du parti opposé à celui dirigeant actuellement le kaerl. Il ne serait donc pas si étonnant à ce que l’on vienne s’en prendre à moi par ton intermédiaire, mais je t’apprendrais à riposter, ne t’en inquiète pas. »



Il fit une pause, scrutant le visage de l’Elfe pour y discerner une quelconque trace de peur. L’Ondin avait volontairement dramatisé la situation afin de voir quelle serait la réaction du jeune homme s’il l’exposait à la perspective pour le moins stressante de se voir calomnié pour des faits qu’il ne comprenait pas. En réalité, il y avait peu de chance pour que les Maîtres ou Chevaliers viennent s’en prendre au jeune Aspirant, mais diverses attaques verbales de ses pairs n’était pas inimaginable, surtout provenant des jeunes issus de familles traditionalistes du Màr.


"Mais assez parlé de moi… Je ne sais en définitive rien de ta personne, si ce n'est ton nom. Je ne m’intéresse pas à ton passé : il ne tient qu'à toi de le garder dans l'oubli ou de le partager. Ici, personne ne te jugera pour ce que tu étais. En revanche, je veux savoir qui tu es maintenant et, surtout, ce que tu souhaites devenir. "

Il lui adressa un petit sourire chaleureux afin de tenter de le mettre en confiance.




Merci à Heryn pour la signature ! ~ Carnet de route ~
Visiter le site web du posteur
Edwin Skirata
Aspirant(e)

Hors ligne

Inscrit le: 30 Nov 2017
Messages: 18
Sexe: Masculin
Présentation: URL
RPs: 4
Race: Elfe
Maître: Sévan de Gilräen
Alignement perso: Neutre Strict
Ordre Draconique: Neutre

MessagePosté le: Dim 21 Jan 2018 - 06:17 Répondre en citantRevenir en haut

Les réponses du nouveau maître étaient à la fois rassurantes et déconcertantes pour Edwin. Et pourtant, rien ne semblait être faux. Pas une ombre apparu lorsqu’il se concentrait sur les mots de l’Ondin et ses paroles, fluides et claires, faisaient transparaître une nouvelle vérité et réalité des plus attirante.
Grimpant à la tour de Saphir, Edwin remuait ses pensées en silence.

* Ni mensonge, ni apparat, et même une certaine prestance. Des manières certes plus suaves que celles de sa prédécesseur. Et il ne m’a pas rejeté de par mon passé inconnu. Ou du moins pas encore. Mais pourquoi ? Par précaution ? Par respect ? Ou simplement par manque d'intérêt ? Et puis, font-ils réellement confiance à quelqu’un tout juste arrivé ? Bha, de toute façon ce n’est pas comme si j’avais qui que ce soit à qui le dire...ou où que se soit à m’enfuir…*

Et le sortant de ses pensées, l’Ondin lui offrit quelques mots surprenant :

« Fais comme chez toi »

Ces mots, tout simple, offert probablement par pure manière, tournèrent une lame encore ardente dans le coeur endoloris du jeune Elfe…L’homme n’y était pour rien, mais les souvenirs qu’il se forçait d’oublier vinrent froler son conscient un bref instant, lui rappelant ainsi des évènements passé des plus...douloureux. Se forçant à rester neutre, Edwin répondit sur son ton bas et cristallin habituel :

“ Merci beaucoup de l’attention.”

Et d’une certaine manière, cela allait bien avec l’austérité même du lieu. S’asseyant en face de son maître lorsque celui-ci l’y invita, il écouta avec attention :

« Comme tu as dû l’entendre du Conseil, je suis en charge de ta formation jusqu’à ce que Flarmya te juges digne de te lier… Je t’apprendrais l’histoire du Màr et des Dragons, nos coutumes, le combat à l’épée… et un peu de politique, également, car je considère qu’il est obligatoire d’en avoir au moins quelque base pour s’intégrer facilement ici. Tu en entendras sûrement parler, aussi je préfère te le dire d’avance : je suis candidat au poste de sénateur et membre du parti opposé à celui dirigeant actuellement le kaerl. Il ne serait donc pas si étonnant à ce que l’on vienne s’en prendre à moi par ton intermédiaire, mais je t’apprendrais à riposter, ne t’en inquiète pas. »

Tant de ces choses faisaient déjà partie de son éducation. Quelles allaient être les différences ? L’Elfe avait observé la démarche de celui qui se trouvait en face de lui : c’était un guerrier sans nul doute et ses talents d’orateur était évident à ses choix de mots. Mais devait il faire confiance à cet homme ? Serait il réellement là en tant que maître pour l’Elfe ou ne servira t’il réellement que de décoration auprès de l’Ondin ? Ce fut le regard inquisiteur du jeune Maître qui décida l'Apprenti : Edwin serait Skirata et rien d’autre. Maître ou pas. Ce ne serait certainement pas le dernier test de son maître et il comptait bien commencer cette nouvelle vie sous de nouvelles couleur. Regardant l’Ondin avec ce même air serein, presque confiant, il attendit la suite qui ne tarda pas :

"Mais assez parlé de moi… Je ne sais en définitive rien de ta personne, si ce n'est ton nom. Je ne m’intéresse pas à ton passé : il ne tient qu'à toi de le garder dans l'oubli ou de le partager. Ici, personne ne te jugera pour ce que tu étais. En revanche, je veux savoir qui tu es maintenant et, surtout, ce que tu souhaites devenir. "

Hochant de la tête, réaffirmant pour lui même sa décision il répondit :

“ Je suis Edwin Skirata, apprenti du Maître Brun Sévan de Gilraën. Adepte des lames et de l’arc, j’aspire à un certain calme et une liberté qui m’avait été volé. Je veux apprendre et découvrir le monde qui nous entoure en attendant de trouver mon âme-soeur. Je serais un élève dévoué mais aussi honnête. Je hais - non, j'exècre ! - le mensonge et les masques. Le passé - mon passé - est l’épitome d’une décadence sans nom et d’abus taboo de beaucoup. Je m’en suis libéré seul et tiens à cette liberté. Je serais ravis de vous servir et d’apprendre de vous. Je possède des notions de politique et d’escrime correcte. Je n’ai en revanche aucune connaissance sur les Dragons et leur Lié. Ni sur vos organisation.
Je suis diligent et régulier. Je n’aime cependant pas que l’on abuse des autres et ai parfois un franc-parler des plus direct qui ne manque pas de piqué ceux qui tiennent une position supérieure à la mienne. Enfin, tant que je n’ai rien à dire, je respecterais l’étiquette, mais je ne garantis plus rien si l’on en vient à...bafouer certains principes personnels.”


Regardant l’Ondin, Edwin se demanda comment il réagirait face à ce bloc de franchise pure...




Couleur Edwin : #006600
Couleur Sévan : #669999



Iniaki Morrigane
Chevalier Dragon
Chevalier Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 21 Déc 2015
Messages: 157
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 100
Race: Fëalocë
Âme Soeur: Azaltëha
Fonction: Membre de la Garde
Alignement perso: Neutre Bon
Ordre Draconique: Lumière

MessagePosté le: Mar 20 Fév 2018 - 22:29 Répondre en citantRevenir en haut


Sévan & Neroc


Le jeune éphèbe avait un instant détourné son regard de celui d’Edwin avant de formuler sa réponse. Un sentiment de malaise l’avait envahi à mesure que l’Elfe avançait dans son discours, et un instant de fuite lui avait été nécessaire pour reprendre contenance.

Sa posture avait perdu cette décontraction insolente mais contrôlée propre aux gens bien nés qui se veulent accessibles mais qui ne peuvent par le seul mimétisme se fondre dans les mœurs du gens du peuple. Il se tenait maintenant bien droit sur son fauteuil, presque rigide, à l’image de sa face devenue si solennelle qu’elle en paraissait fâchée. La lueur vacillante des flammes allongeait son ombre sur le mur blême, parant la stature fine de l’Ondin d’une aura de puissance froide bien involontaire. Intérieurement, Sévan n’en était pas à réfléchir sur l’aspect de sa posture, mais sur des considérations purement morales.

Des velléités d’indépendance fièrement déclamées dès le premier jour, voilà qui n’était pas pour lui plaire. Non pas qu’il ne puisse le comprendre, bien au contraire, mais voilà que se réalisait ce qu’il avait tant craint : que son rôle de tuteur ne l’oblige à réprimer des comportements qu’il avait lui-même par le passé adopté. Le comble de l’hypocrisie. Et le Maître Brun n’aimait pas l’hypocrisie.

Mais il savait également à quel point un cadre rigoureux était nécessaire et essentiel pour ne pas s’égarer sur le chemin difficile menant à la rencontre avec l’âme-sœur. Que n’avait-il vu nombre de ses pairs tout aussi doués que lui abandonner devant la rude tâche de l’Apprentissage ! Et il était hors de question que son premier élève vienne rejoindre le banc de cet amas de gâchis lambinant Flarmya savait où. Son temps était trop précieux pour être ainsi gâché.
Il laissa bien malgré lui échapper un petit soupir contrarié, puis fixa les prunelles sauvages de son Aspirant.

« Je ne suis pas sûr d’aimer ce que je viens d’entendre… »

Il regardait en direction de son Aspirant mais donnait l’impression de se parler à lui-même. Son ton était rêche et froid

« Ceci sera notre première leçon, Edwin. » reprit-il d’un ton qui se voulait plus doux, tandis que ses iris demeuraient aussi dures que la pierre.« L’Aspirant est celui qui apprend et obéit aux Chevaliers et aux Maîtres. Il n’est à aucun moment autorisé à passer outre nos lois ou à remettre en cause les ordres de son Maître, même si cela va à l'encontre de ses principes. En devenant Aspirant, nos principes deviennent les tiens... Il en va de la pérennité de notre fonctionnement, et aussi de la propre sécurité de l’Aspirant. S’il ne souhaite pas se plier aux règles, il lui faudra alors quitter cet endroit. »
Il marqua une pause, tentant de taire le dégoût qu’il ressentait au prononcé de ses phrases. Lui qui abhorrait l’étroitesse d’esprit ne pouvait que comprendre les paroles d’Edwin. Peut-être le lui dirait-il, quand leurs statuts seraient devenus égaux ? Ou plus probablement le devinerait-il avec le temps.

« Je ne te demande pas de me donner ta décision immédiatement, Edwin. Et si tu souhaites nous quitter, je le comprendrai aisément. Mais je ne tolérerai pas de remise en question de la part de mon élève. En contrepartie, je m’engage à être le plus juste possible à ton égard, et à te traiter du mieux qu’il m’est possible. »

Il s’interrompit, puis sans mot dire se leva en direction des grands placards de bois bordant les murs. Il revint un instant plus tard, les bras remplis d’un enchevêtrement de gâteaux, qu’il déposa sur la petite table basse.

« Je t’en prie, sers-toi. » déclara-t-il, tout en joignant le geste à la parole et mordant vigoureusement dans un épais gâteau brun.
Sur le ton de la discussion, il poursuivit entre deux bouchées : "Je déteste les masques, également. Quand aux mensonges, je préfère les éviter, mais il arrive qu'ils soient malheureusement nécessaires. Le Conseil t’a déjà expliqué où tu allais dormir ? »




Merci à Heryn pour la signature ! ~ Carnet de route ~
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:44 Revenir en haut

Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


 Sauter vers:   



Sujet suivant
Sujet précédent

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001/3 phpBB Group :: Dgf GuildWars :: Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Traduction par : phpBB-fr.com
Create by dagonfield genesis :: by nerevare

Anneau des JpC par TourDeJeu