Playlist Tol Orëanéene Carte du Monde Index du Forum
Connexion •  Se connecter pour vérifier ses messages privés •  S’enregistrer
 
 [RP] Les Larmes du Sang Sujet suivant
Sujet précédent
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Auteur Message
Marek d'Ardiénor
Maitre Dragon
Maitre Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2008
Messages: 47
Sexe: Masculin
Présentation: URL
RPs: 26
Race: Ondin
Âme Soeur: Asaleith
Fonction: Prêtre de Flarmya
Affiliation: Clan Introverti
Alignement perso: Loyal Mauvais
Ordre Draconique: Ombre

MessagePosté le: Mer 27 Déc 2017 - 20:58 Répondre en citantRevenir en haut

» Précédemment : ''Confrontation'', au Sanctuaire de Flarmya.



¤ Le Brun Asaleith ¤
Forme Draconique


Theme Song :
Naudir - Wardruna


~ Mi-Isashaniku 919


Lorsque les lourdes portes du Sanctuaire de Flarmya s'ouvrirent brutalement pour laisser place à la mince silhouette de son Lié, le Brun Asaleith se redressa pesamment, une lueur scrutatrice et prudente brillant dans ses yeux opalescents. Pourtant, une aura orageuse flottant autour de lui, son lourd manteau d'hiver tourbillonnant autour de ses chevilles, Marek ne marqua aucune pause, n'accordant qu'un bref regard au Dragon, qui ne tarda pas à lui emboîter silencieusement le pas. L'expression de colère douloureuse qui ciselait le visage pâle de son Ondin lui paraissait de la plus mauvaise augure quant à la suite des événements, d'autant plus qu'il le maintenait volontairement à l'écart de son esprit. Qu'avait-il bien pu se passer qui puisse le mettre dans un tel état ? Etait-ce la conséquence de son entrevue avec le chien couchant d'Aodren ?

Pendant de longues minutes, il n'y eu que l'écho éveillé à chacun des pas de son Lié par le claquement sec de ses bottes, accompagné par le discret cliquetis de ses griffes sur le sol de marbre noir du corridor. Asaleith respectait le désir de solitude de Marek, même s'il n'en saisissait pas la raison exacte, mais le Brun n'étant pas connu pour sa patience illimitée, le silence du Prêtre commençait à l'irriter sérieusement. Alors, lorsqu'il n'y tint finalement plus, le Dragon souffla lentement par les naseaux et se hasarda à contacter son Lié.

**Marek ...**

Rien. Pas même un infime frémissement indiquant que son Ondin avait perçu son appel. Un vague soupçon naissant dans son esprit, Asaleith réitéra sa tentative de contact mental. Ils étaient liés l'un à l'autre depuis bien trop longtemps pour que ce genre d'attitude suspecte ne lui mette pas la puce à l'oreille. Il lui paraissait maintenant évident que Marek tenait à lui cacher quelque chose. Mais quoi ?

**Marek !**

Le ton avait monté cette fois, révélant l'agacement croissant du Brun, et pourtant, les portes de l'esprit de son Lié lui restaient toujours hermétiquement closes. Ainsi, il avait décidé de l'ignorer ?

**MAREK !**

L'éclat télépathique, qui avait été accompagné d'un grondement sourd et menaçant, prit cette fois la forme d'un implacable coup de boutoir mental, et Asaleith eut la satisfaction de voir le Prêtre se stopper, légèrement vacillant sur ses pieds. Sa conscience se répandit alors tout autour de celle de Marek, y reprenant – selon le Dragon – sa juste place, tandis que son Lié faisait volte-face, se retrouvant nez à nez avec la lourde tête cornue du Brun, qui dansait lentement à quelques pouces à peine de son propre visage.
Pour quiconque d'autre que lui, la situation aurait pu être passablement angoissante, mais encore une fois, les deux âmes-soeurs se connaissaient trop bien pour que cette tentative d'intimidation ait l'effet attendu. Ses iris outremer aussi durs que des agates, l'Ondin croisa les bras, l'expression butée, affrontant la présence inquisitrice d'Asaleith dans son esprit, qui ne tarda pas à lui arracher les réponses qu'il recherchait.

*Quoi ?*
**Pourquoi es-tu encore à te torturer avec ça ?!**


Sans répondre, ses épaules s'affaissant légèrement, Marek détourna sèchement le regard, avant de s'éloigner de quelques pas, tandis que la queue du Brun fouettait violemment l'air, signifiant sa frustration de manière tout à fait évidente. Que son Lié se culpabilise autant, à cause de quelque chose de totalement indépendant de sa volonté, le dépassait. Surtout lorsqu'il s'agissait d'un cas aussi tordu que celui d'Ohiro Maïtera.

*Je dois assumer mes responsabilités.*
**A Kaziel tes prétendues responsabilités ! Tu ne lui dois rien. Il ne fait plus partie de notre Triade. Il refusera de t'écouter, une nouvelle fois, pourquoi s'acharner ?**


Une situation complexe, certes, mais surtout unique, dont l'issue avait été dramatique, conséquence directe de la Conjonction des Deux Lunes et de la Quête qui avait suivi ...
Après des mois de détention surveillée, le Concile avait fini par rendre sa liberté au désormais ex-Chevalier Vert Ohiro Maïtera, sans pour autant statuer franchement sur le rang qui serait le sien à l'avenir. Considérant que la Verte Errya, selon toute évidence morte ou disparue, avait été liée au défunt Osake, fallait-il autoriser l'Humain à réintégrer une Triade et à se représenter à une Eclosion ? Sans plus de considération pour son deuil et peu convaincus par l'hypothèse d'une seconde Empreinte, les Sangs s'étaient rapidement désintéressés de son cas. Qu'il fasse comme bon lui semblait, et si d'aventures un Maître Dragon acceptait de perdre son temps avec lui, il pourrait peut-être obtenir une place sur les Sables. Quoi qu'il advienne, Ohiro Maïtera n'était de toute façon pas autorisé à quitter le Màr Tàralöm de manière définitive, alors pourquoi s'en soucier ?

Seul le Grand Prêtre de Flarmya, saisi par un étrange sentiment de responsabilité dans l'affaire, continuait de porter attention au devenir de l'Humain. Malgré tout, le souvenir cuisant de la précédente entrevue de Marek avec son ancien Aspirant, dans la salle commune de la Vouivre de Jade à Lòmëanor, était encore vif dans son esprit. Plein d'amertume, Ohiro n'avait fait que renforcer avec un mépris accusateur la culpabilité – injustifiée – que son Lié ressentait, refusant de prendre en compte ses avertissements concernant sa situation précaire au Màr Tàralöm. Une telle attitude hérissait littéralement Asaleith, qui se sentait emplit d'un irrépressible désir d'aller lui enseigner le respect par la force, une bonne fois pour toutes.

« Si j'avais été plus présent, ou plus attentif aux signes, peut-être que tout ça ne serait pas arrivé. Osake et Errya seraient toujours en vie. »

L'aveu honteux, prononcé d'une voix faible, ne trancha pas moins le silence lourd de tension qui s'était établi entre les deux Liés, ravivant chez le Dragon les flammes d'une colère brûlante à l'égard de Ohiro. La relation entre Asaleith et leur Aspirant n'avait jamais été aisée, le caractère de l'un et de l'autre étant peu compatibles.

**J'ai été leur Maître tout autant que toi, et tu ne peux pas nier l'évidente mauvaise volonté qu'il montrait face à ton enseignement. Il n'en a toujours fait qu'à sa tête, cet imbécile, croyant tout savoir !**

« Je suis responsable de la mort d'une dragonne et d'un Doué, Leith, et en cela, j'ai failli à mon serment envers Flarmya. La moindre des choses que je puisse faire en réparation serait d'éviter que ... »

Le Brun eut un grondement dédaigneux, balayant d'un haussement d'épaules la tentative de justification de son Ondin.

**Comment peux-tu prétendre connaître la volonté de la Déesse Mère ? Eh bien, n'est-ce pas soudain un peu trop égocentrique et narcissique de ta part, Marek ? Peux-tu prouver qu'ils n'étaient pas destinés à donner leur vie pour la sauvegarde leur Kaerl et de Tol Orëa dans son ensemble ?**

A nouveau, il vit son Lié tressaillir comme si on l'avait frappé, puis pâlir lentement en réaction aux remarques qu'il venait de lui asséner avec un criant manque de délicatesse, tout draconique. Se radoucissant alors, le Brun se rapprocha de son Ondin, l'entourant d'une aile protectrice et projetant sur lui un souffle chaud qui fit voleter quelques mèches rebelles de sa chevelure de nuit.

**Ressaisis-toi ! Que concluraient tes ennemis s'ils voyaient le Grand Prêtre de Flarmya dans cet état là ? Cela ne te ressemble pas d'agir sans réfléchir.**

Levant un regard troublé sur Asaleith, Marek se dégagea doucement de son étreinte, son visage hâve exprimant sa détermination à mener au bout ce qu'il avait décidé.

*Tu sais où il est.*

Ce n'était pas une question. Le Dragon se secoua alors, faisant claquer ses mâchoires en signe d'irritation, dévoilant ses crocs d'ivoire dans une mimique menaçante. Si cette vermine manquait un seul instant de déférence envers Marek lorsqu'il irait lui parler, il se jurait de lui faire passer le goût de l'arrogance par les griffes et le sang. L'idée que Mora mette le grappin sur ce trouble-fête lui paraissait presque séduisante, à bien y réfléchir, car à ce moment là, peut-être, l'Humain regretterait amèrement de pas avoir accordé plus d'attention à son ancien Maître !

**A la Fosse, comme tous les jours depuis sa libération.**
*Bien. Allons-y.*

Cette fois, en revanche, sa pensée s'était teintée d'une infime nuance interrogative, tandis que les deux âmes-soeurs se remettaient en route. Toujours cheminant derrière son Lié, Asaleith, ses écailles brunes teintées d'une chaude lueur par les torches éclairant le corridor, porta sur Marek un regard acéré et possessif, où le rubis se mêlait à la topaze.

**Je te suivrai où que tu ailles, mon frère, tu le sais très bien.**

***


¤ Le Brun Asaleith ¤
Forme Humanoïde


Arrivé à la Fosse par le chemin qui menait directement à l'entrée de l'arène et non aux gradins, Asaleith sur ses talons, Marek se stoppa un instant, clignant des yeux, ses iris d'outremer soudain agressées par la brusque différence de luminosité. Se tenant juste à la limite entre pénombre et lumière, il perçut plus qu'il ne vit son Brun adopter sa forme humanoïde, et s'adosser au linteau, bras croisés sur sa poitrine musculeuse et son habituel sourire moqueur flottant sur ses lèvres. Le Prêtre avait finalement réussi à lui arracher cette promesse : Asaleith n'interviendrait dans la discussion qu'avec l'autorisation explicite de son Lié … Ou bien, rajouta le Dragon par devers lui, si le besoin s'en faisait incessamment sentir, point sur lequel il resterait le seul juge, quoi qu'en dise Marek.

Prenant une profonde respiration, d'un simple pas, l'Ondin s'avança dans l'arène, se remémorant la dernière fois qu'il l'avait fait, en ce jour funeste qui avait vu la conclusion de l'affrontement entre Iskuvar et Dehlekna. Laissant son regard courir lentement sur les gradins de marbre noir, il lui sembla qu'une pierre venait de tomber dans son estomac lorsqu'il aperçut en face d'eux, la parfaite silhouette de Mora del Caelan, visiblement attentive à ce qui se déroulait en contrebas. La présence de la Shaman en ces lieux – trop distinguée pour de ''si peu subtiles occupations'' – était bien trop inhabituelle pour être le fruit d'un hasard. La savoir spectatrice de ce qui allait potentiellement suivre représentait pour lui une idée particulièrement déplaisante, et ses lèvres s'étirèrent en une grimace amère. Il ne pouvait plus reculer à présent, car il était peu probable qu'elle n'ait pas remarqué leur entrée.

Lorsque Marek sentit le poids d'une main ferme s'abattre sur son épaule, il tourna la tête vers le petit groupe qu'Asaleith lui désignait du menton, fronçant les sourcils. Bien sûr, conséquence de sa cruelle déchéance, Ohiro Maïtera avait perdu parmi les autres Chevaliers le peu de soutien et de contacts éventuels qu'il aurait pu avoir. Tous lui avaient tourné le dos. Ainsi allaient les choses au Màr Tàralöm. En revanche, il semblait que son cas pour le moins inhabituel, tout autant que son caractère arrogant lui avait attiré quelque intérêt au sein de la communauté des Aspirants, chez qui tout était bon pour grappiller les moindres miettes de pouvoir. L'Ondin s'interrogeait. Fallait-il voir en leur présence une forme d'alliance purement opportuniste, ou bien celle d'adversaires désireux de l'abattre pour briller aux yeux de leur Maître ?

**Il n'y a qu'une seule façon de le savoir. Allons titiller un peu l'orgueil de ces jeunes gens !**

Jetant un regard d'avertissement muet au Brun, qui n'eut pour réponse qu'un haussement de sourcils innocent aussi peu convaincu que peu convaincant, le Prêtre traversa lentement les sables de l'arène en direction de leur ancien Aspirant. Suivant sa progression, coups de coude et murmures moqueurs furent échangés parmi la petite assemblée, mais Marek se contenta de leur retourner un regard glacial, le visage impassible, sans se laisser déstabiliser. Il s'arrêta face à Ohiro, Asaleith dressé à ses côtés, et l'orage grondant silencieusement dans ses prunelles d'océan, il déclara simplement :

« Aspirant Maïtera. Il est nécessaire que nous ayons une nouvelle entrevue. Seul à seul. »


(HRP : Pour archives et rappel, voilà leur précédente discussion, clic, parce que c'est toujours bien de se le remettre en mémoire. Et je suis à ta disposition si tu souhaites modifier certains points concernant ton personnage, dans ce présent RP ^^.)




(Sign by Heryn Amlug)
Publicité





MessagePosté le: Mer 27 Déc 2017 - 20:58 Revenir en haut

PublicitéSupprimer les publicités ?
Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


 Sauter vers:   



Sujet suivant
Sujet précédent

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001/3 phpBB Group :: Dgf GuildWars :: Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Traduction par : phpBB-fr.com
Create by dagonfield genesis :: by nerevare

Anneau des JpC par TourDeJeu