Playlist Tol Orëanéene Carte du Monde Index du Forum
Connexion •  Se connecter pour vérifier ses messages privés •  S’enregistrer
 
 [RP] Confrontation Sujet suivant
Sujet précédent
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Auteur Message
Marek d'Ardiénor
Maitre Dragon
Maitre Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2008
Messages: 46
Sexe: Masculin
Présentation: URL
RPs: 25
Race: Ondin
Âme Soeur: Asaleith
Fonction: Prêtre de Flarmya
Affiliation: Clan Introverti
Alignement perso: Loyal Mauvais
Ordre Draconique: Ombre

MessagePosté le: Jeu 26 Oct 2017 - 20:06 Répondre en citantRevenir en haut


Adhâvan Ilaiyaraja & La Blanche Rakesh

Theme Song :
Summoning the Gods - Trobar de Morte


~ Mi-Isashaniku 919


C'est par une matinée glaciale et brumeuse, Solyae peinant à ne serait-ce que percer l'épaisse couverture de nuages moutonneux enveloppant le ciel, que le Chevalier Blanc Adhâvan Ilaiyaraja s'était mis en route pour le Sanctuaire de Flarmya, comme il en avait pris l'habitude ces dernières semaines. Installé dos à la pierre sombre, assis sur le muret bas qui séparait le cloître du jardin intérieur, il gardait les yeux clos, se concentrant sur ce que ses autres sens, principalement son ouïe, lui transmettaient. Le froid, bien que particulièrement piquant, ne le dérangeait pas plus que ça, dans la mesure où il lui permettait de garder son attention intacte et pleinement dirigée vers la rumeur sourde des diverses conversations qui lui parvenaient. Le plus difficile à supporter était finalement le vent, hurlant et mordant, s'attachant à arracher toute chaleur de son maigre corps, à la manière d'une meute de loups affamés. Silhouette solitaire dans ce lieu qui était le cœur de bien des intrigues souterraines du Màr Tàralöm, on ne prêtait guère attention à lui, habitué à ce qu'on était à le voir errer ici.

Mettre en évidence ce que l'on désirait cacher, hein ? L'Elfe soupira doucement, soufflant un nuage de buée blanchâtre devant lui. Bientôt neuf lunes qu'il était entré au service d'Aodren del Hendrake, presque cinq lunes que le noble Fëalocë était devenu Haut Représentant du Clan Dominant … Et un peu plus de deux lunes qu'il avait rencontré le Chevalier Bronze et Spectre des Cendres Nagendra Tuncay, dans le cadre d'une négociation sur un ordre de mission et un potentiel patronnage. Face à cette dernière constatation, sa mâchoire se contracta involontairement, et il réprima sans une once d'hésitation les pensées amères qui ne manquaient pas, invariablement, de lui venir à l'esprit à chaque fois qu'il évoquait Nagendra. La situation actuelle était ce qui valait le mieux, c'était du moins ce qu'il tentait de se persuader.

Aodren ne l'avait pas ménagé, ces dernières semaines, en l'envoyant courir à droite et à gauche pour porter des messages à ses divers partisans, mais surtout en lui confiant la tâche d'investiguer sur les affaires de la dangereuse Shaman et Maîtresse Bleue, Mora del Caelan. Une mission particulièrement risquée qui s'était révélée vaine jusqu'à présent, l'Ondine gardant jalousement ses secrets – tout autant que l'entrée dans les ruines du Kaerl Maudit. La rumeur disait qu'elle avait le pouvoir de manipuler les esprits et de faire d'un homme sa marionnette à partir d'un simple contact avec sa toxine. Pour lui, ancien esclave devenu homme libre, l'idée avait de quoi être excessivement glaçante.

**Parce que cela changerait quelque chose pour toi ? N'es-tu pas déjà la marionnette d'Aodren ?**

Son âme-soeur, les iris brillant d'une lueur moqueuse, était présentement installée aux Dol Narë, accomplissant sa part du travail, étudiant ses pairs, observant les liens qui se tissaient et se défaisaient entre les uns et les autres, miroir des alliances de leurs Liés. Adhâvan préférant garder un silence maussade face à sa vaine provocation, la dragonne éclata d'un rire cristallin, avant de poursuivre à mi-voix.

**Mais ne t'inquiète pas Kishan, je lui arracherai la tête avant qu'elle ne puisse porter ne serait-ce qu'un doigt sur toi. Je ne laisserai pas une vulgaire folle furieuse s'approprier ton esprit. Tu es à moi et à moi seule.**

Réconfortante pensée. Il n'était pas porté sur les lamentations futiles, mais il fallait bien reconnaître que gérer les caprices de Rakesh se révélait de plus en plus exténuant et difficile pour lui. La dragonne continuait de jouer avec sa vie, sans se soucier, en apparence, des irrémédiables conséquences que cela pouvait avoir sur lui. Comme ce qui s'était passé face à Nagendra … Nouveau soupir, nouvelle envolée de volutes de buée paresseuses.

Le Spectre des Cendres ayant été envoyé sur la piste des opérations passées d'Alauwyr Iskuvar en Qahra, Adhâvan et lui n'avaient guère eu d'occasion de se croiser dernièrement. Leur dernière entrevue, quoi qu'on ne puisse pas décemment la désigner ainsi, s'était déroulée dans le bureau du Haut Représentant. A demi masqué dans la pénombre, sentinelle silencieuse dans le dos de son maître, il avait tenu son serment et n'avait rien révélé qui puisse indiquer que sa rencontre avec le Chevalier Bronze avait dépassé le simple cadre diplomatique. Nagendra quant à lui, avait gardé un visage de marbre, lui accordant tout au plus un regard lorsqu'Aodren, avec dans sa voix un accent traînant, les avait ''présentés'' l'un à l'autre, appuyant, avec une forme d'ironie voilée, sur le fait qu'ils se connaissaient déjà. L'Humain s'était contenté d'un sobre hochement de tête avant de réorienter immédiatement la discussion sur les détails de sa mission future.

De manière bien incompréhensible, et pour autant que l'Elfe s'efforce activement de les étouffer dans l'oeuf, frustration et déception déroulèrent lentement et douloureusement, une fois encore, leurs froids anneaux dans son ventre. D'un point de vue purement rationnel, qu'ils retournent chacun à leur vie passée, prétendant que leur entrevue n'avait jamais eu lieu, était de loin la solution la plus sûre pour chacun d'entre eux. Alors pourquoi, par Kaziel, ne parvenait-il pas à tirer un trait sur leur ... ''étreinte'', même si l'usage de ce terme l'emplissait d'une émotion particulièrement ambigüe ? Il ne pouvait pas prétendre qu'il ne s'était pas attendu à un tel déroulement, pas plus qu'à ses conséquences. Il avait sans doute mérité l'attitude dont faisait preuve son frère d'armes envers lui, et il perdait un temps ainsi qu'une énergie précieuse à s'interroger là dessus : son maître attendait de lui un rapport complet sur les informations secrètes qu'il pourrait glaner au Sanctuaire.

Ce furent des pas légers tout autant que la sensation diffuse d'une présence orageuse et inattendue dans son dos qui le poussèrent à ouvrir les yeux, pour porter son regard sur la sombre silhouette du Grand Prêtre de Flarmya à côté de lui, adossé à la pierre dans l'ombre d'une arche.

« Que faites-vous ici ? »

Bras étroitement croisés sur sa poitrine, l'Ondin arborait une expression figée par un masque de froideur. Il n'avait pas spécifiquement prévu de le rencontrer, mais c'était sans doute inévitable après tout. Marek d'Ardiénor était un gardien attentif en son domaine. Sans se laisser démonter, l'expression neutre et le ton respectueux, Adhâvan lui répondit calmement :

« N'ai-je pas le droit de me recueillir en ces lieux sacrés, comme tout un chacun au Màr Tàralöm, Maître d'Ardiénor ? »

Une infime crispation du visage du Maître Brun lui indiqua qu'une telle réponse n'était clairement pas considérée par son aîné comme valable et encore moins satisfaisante. Allait-il devoir retourner vers Aodren les mains vides ?

« Je ne suis pas dupe de votre jeu, pas plus que de celui d'Aodren. Vous pouvez aller répéter une nouvelle fois à votre maître que je ne suis pas intéressé par ses promesses. »

Marek baissa sur le jeune Elfe un regard dur, où la tempête malmenait déjà l'océan déchaîné. Aodren del Hendrake l'avait déjà approché, à l'issue d'une réunion du Concile, pour lui proposer une alliance à mots couverts, de celles qui ''ne pourrait que leur profiter à tout les deux''. Dès sa nomination, le Fëalocë n'avait cessé de manigancer pour placer ses pions sur l'échiquier, grignotant petit à petit du pouvoir en tissant des liens étroits autour de lui, jouant sur la cupidité des uns, la crainte des autres. Lui, avait refusé. Il ne comptait pas ployer le genou devant qui que ce soit, et entendait bien garder sa liberté d'agir aussi longtemps que cela lui serait possible. D'une voix basse, murmure véhément qui ne serait certainement perçu que de son présent interlocuteur, l'Ondin poursuivit :

« Je ne laisserai personne me passer la laisse autour du cou ou me manipuler comme une simple marionnette. »

Ah ... Pour tout autre qu'Adhâvan, la phrase aurait pu être entendue dans son sens premier. Mais replacée dans son contexte, elle prenait soudain une tonalité aussi méprisante qu'insultante. Sans qu'aucun changement visible n'affecte son expression, le regard mordoré du Chevalier Blanc alla affronter frontalement celui du Prêtre, avant qu'il ne lui réponde, d'une voix atone :

« Tout comme vous avez laissé Martel Dehlekna se servir de vous pour justifier son duel contre Alauwyr Iskuvar ? »

Un nouvel éclat de rire musical éclata dans son esprit, Rakesh manifestant ouvertement son hilarité et son approbation face à la cinglante répartie de son Lié. Sur sa corniche aux Dol Narë, la Blanche s'étira voluptueusement, ses écailles brillant d'un éclat terne, presque argenté sous le ciel nuageux, le bout de sa queue fouettant l'air tandis que ses iris pétillaient d'amusement. Le Verseur de Sang assumait pleinement son statut, tout comme les rumeurs que cela faisait inévitablement courir sur lui, mais n'entendait pas pour autant se laisser marcher sur les pieds. Brave garçon.
Dans la pénombre, Marek avait quant à lui visiblement pâlit, semblant s'être rendu compte, bien qu'un peu tard, de son erreur. Il avait conscience qu'il était inutile de s'emporter contre l'Elfe, qui était probablement pieds et poings liés face aux décisions d'Aodren. Un messager n'était pas responsable des choix de son maître. Ses paupières vinrent clore étroitement ses iris outremer, tandis que la colère refluait lentement, ne laissant en lui qu'une angoisse sournoise. Avait-il troqué un ennemi pour un autre, en conséquence de l'exil de Martel Dehlekna ?

**Eh bien, en voilà encore un de particulièrement guindé. Devrions-nous le détendre, lui aussi ?**

La proposition de la Blanche, moqueuse, avait été susurrée à la seule attention d'Adhâvan, dont l'expression se ferma immédiatement en réaction.

*Rakesh, non.*
**Oh, Kishan, ne le prends pas mal, je plaisantais. Il est inutile de courir deux lièvres à la fois après tout … Surtout lorsque la chasse du premier n'est pas terminée. Combien de temps croit-il pouvoir t'échapper comme ça ?**
*Tout ceci ne serait jamais produit si tu ne t'étais pas mise en tête de séduire Llyr, Rakesh.*
**Ose seulement mentir et prétendre que tu regrettes cette étreinte ?**
*...*

Seul un silence découragé répondit à la dernière réplique de la dragonne. L'échange mental n'avait duré que le temps de quelques battements de cœur, suffisants pour que l'expression de l'Ondin perde petit à petit de sa dureté. Sortant de l'ombre pour faire face à Adhâvan, il jeta alors un regard perçant au jeune Elfe, toujours assis sur le muret de pierre glacée.

« Contentez-vous de transmettre mes paroles à votre maître. »

Puis, se détournant à demi pour partir, Marek rajouta, comme à regret :

« Vous devriez choisir plus prudemment ceux que vous choisissez de servir, Chevalier Ilaiyaraja. »

Pour toute réponse, le Chevalier Blanc se leva et s'inclina respectueusement, reconnaissant tacitement la fin du conflit qui les opposait, avant de murmurer doucement, de sorte à n'être entendu que de son aîné :

« Au cas où vous envisageriez de changer d'avis, mon maître souhaitait vous informer que Dame del Caelan s'est intéressée récemment de très près au cas de votre ex Aspirant, Ohiro Maïtera. Il est probable qu'elle requiert tôt ou tard l'autorisation du Concile de l'examiner … Et qu'elle ait l'intention d'en faire un de ses nouveaux sujets d'étude. »

Se redressant, son regard d'or brun croisa, celui, d'un bleu tempétueux, de l'Ondin. Le Grand Prêtre de Flarmya hocha silencieusement la tête pour lui signifier sa compréhension, un pli soucieux marquant désormais son front tandis qu'il s'éloignait d'un pas vif en direction de la sortie du Sanctuaire. Marek d'Ardiénor était un homme fier et loyal. C'était un pari risqué, mais Adhâvan était persuadé qu'il saurait faire bon usage de cette information … Et peut-être cela le ramènerait-il à de meilleures dispositions envers son maître, tout en servant indirectement les intérêts de ce dernier.


» RP One-Shot servant d'introduction au RP "xxxxxxx" à la Fosse. (A venir)




(Sign by Heryn Amlug)
Publicité





MessagePosté le: Jeu 26 Oct 2017 - 20:06 Revenir en haut

PublicitéSupprimer les publicités ?
Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


 Sauter vers:   



Sujet suivant
Sujet précédent

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001/3 phpBB Group :: Dgf GuildWars :: Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Traduction par : phpBB-fr.com
Create by dagonfield genesis :: by nerevare

Anneau des JpC par TourDeJeu