Playlist Tol Orëanéene Carte du Monde Index du Forum
Connexion •  Se connecter pour vérifier ses messages privés •  S’enregistrer
 
 [RP] Le Chant du Ressac Sujet suivant
Sujet précédent
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Auteur Message
Eirwen Tümay
Candidat(e) à l'Empreinte

Hors ligne

Inscrit le: 28 Nov 2016
Messages: 90
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 64
Race: Elfe-Neishaane
Maître: Lokni Ceallaigh
Alignement perso: Neutre Strict
Ordre Draconique: Neutre

MessagePosté le: Dim 15 Oct 2017 - 00:12 Répondre en citantRevenir en haut

Isashaniku 919


Je trouvais le Màr insipide depuis la désertion de mon Maître… enfin « désertion » n’était peut-être pas le mot approprié, mais c’est comme ça que je le ressentais. Oui, bien sûr, je m’entraînais toujours au tir à l’arc et au lancer de couteau, j’allais toujours chercher des plantes chez l’Herboriste du Kaerl et je lui vendais encore mes décoctions et mes onguents, mais c’était une routine où je m’enfonçais avec de moins en moins d’enthousiasme.

J’avais découvert depuis peu les jardins appelés « Allée des Idoles » à cause des statues majestueuses qui ornaient les allées et le parc. L’une d’entre elles m’attirait particulièrement : l’effigie d’un homme au torse musclé et nu qui portait des sortes de tatouages gravés dans la pierre. Son visage était si serein que je sentais confusément qu’il avait été sage et bon, mais qu’il devait avoir une histoire particulière au sein de notre Kaerl. Cette statue m’intriguait et j’aurais voulu connaître son histoire. J’aurais presque pu dire que je l’aimais…

J’allais souvent m’asseoir dans l’herbe, soit face à elle, soit adossée à son socle et je chantais. J’imaginais qu’à force de lui chanter mes mélodies, la statue allait reprendre vie et pourquoi pas me parler ? Mais je crois que je chantais en vain et ma naïveté me faisait sourire. En tout cas, jusqu’à présent, mon charme n’avait pas opéré.

Un jour, ne me demandez pas pourquoi, j’allais rejoindre « ma » statue et au lieu de chanter, j’imitais tous les bruits de la nature : les chants d’oiseaux, le froufrou de leurs ailes et de leurs chamailleries, le « toc-toc- des piverts contre le bois, les cris d’alerte d’animaux peureux, le brâme du cerf, le couinement des petits rongeurs, le froissement des ailes des chauves-souris, le martellement de la pluie sur les feuilles, le feulement du vent qui pouvait devenir hurlement, le roulement du tonnerre et le claquement des éclairs qui suivait, le tumulte des cascades et des chutes d’eau, des éclaboussures, le chuintement des vagues se brisant sur la plage, le chant cristallin des sources… tout ce qui me revenait de ma vie solitaire antérieure. Sûrement une envie d’ailleurs ! Nostalgie…

Très absorbée par ces bruitages qui m’amusaient, et me croyant seule, je sursautai en entendant quelque chose qui ne venait pas de moi. Instantanément, je me tus et me relevai : qui venait troubler ce rendez-vous sacré avec « mon ami » que je souhaitais faire voyager au travers de mes souvenirs auditifs ? Je sentais bien que je n’étais plus seule mais je ne distinguai encore rien et ce qui m’avait alerté s’était tu.

Il y a quelqu’un ? Vous pouvez approcher, je vous laisse la place…

A cet instant, je vis apparaître un être souriant et même goguenard, mais je baissai vivement les yeux prête à céder la place. Je l’avais cependant entraperçu et je savais qu’il était de belle stature, qu’il avait des yeux bleus rieurs et qu’il portait des cheveux courts et foncés. Ce n’était donc pas un Neishaan. Il s’apprêtait certainement à se moquer de moi, comme Galaad, et je savais que je n’allais pas le supporter. Aussi me préparais-je à partir.







*Carnet de route*
Publicité





MessagePosté le: Dim 15 Oct 2017 - 00:12 Revenir en haut

PublicitéSupprimer les publicités ?
Qonoziux Bâmaré
Aspirant(e)

Hors ligne

Inscrit le: 23 Aoû 2017
Messages: 10
Sexe: Masculin
Présentation: URL
RPs: 5
Race: Ondin
Maître: Athelstan Thrawnen
Alignement perso: Chaotique Neutre
Ordre Draconique: Neutre

MessagePosté le: Jeu 19 Oct 2017 - 17:00 Répondre en citantRevenir en haut

Voilà une heure que ma lame s’active sur une belle pièce de bois tendre d’une vingtaine de centimètres de long. J’ai réussi à profiter d’un noeud heureusement placé en son centre pour sculpter un motif tout autour. Satisfait du premier résultat, je décide cependant d’affiner le travail et actionne de nouveau ma lame.

Bien que prenant soin de la pièce, un coup de trop lui est fatal et fend le bois en deux. Un petit bout s’effrite de nouveau tandis que le morceau principal restant a perdu tout équilibre visuel. Je soupire et jette les chutes de bois près du feu. En rangeant mon couteau, je remarque une petite coupure sur mon majeur, peu profonde. Je porte alors mon doigt à la bouche puis cherche un bout de tissus à enrouler autour de la blessure.

Ne trouvant aucune chute de bois satisfaisante pour stimuler mon art, je décide de prendre le large en quête de nouveaux supports.

****


J’avais récolté quelques morceaux de bois que je tenais sous le bras tel un fagot. Je parcours alors l’Allée des Idoles en m’attardant occasionnellement devant une statue ici et là. Poursuivant mon chemin, des bruits étranges me tirent de ma rêverie. Certains sons familiers me surprennent, ne les ayant pas entendus depuis mon arrivé au Kaerl, d’autres me sont complètement inconnus.

Sans m’en rendre compte, je me déplace alors à pas feutrés, tentant de me faire discret tel un piètre espion. Je distingue alors une silhouette de grande carrure qui s’avère n’être qu’une statue. Le son persiste et j’en fais tout autant pour en découvrir l’origine.

Je remarque alors une personne au sol quand un morceau de bois s’échappe de sous mon bras. Machinalement, je tente de me cacher comme si l’absence visuelle pouvait faire oublier un bruit. Visiblement non car une voix des plus délicates m’interpelle.

Je m’approche alors et me retrouve face à une ravissante dame qui se tient debout. Je ne peux manquer de remarquer qu’elle est ravissante bien que très pâle. Sa tenue étant tout aussi claire, il en devient légitime de se demander si ce n’est pas une apparition spectrale qui me fait face.

Nos regards se croisent à peine et je réalise que ma présence la fait fuir :

- Ne vous sauvez pas, ma dame. Restez donc, il y a bien assez de place pour deux.

Accordant un peu d’attention à la statue, je réalise qu’elle représente un homme cependant peu vêtu :

- Madame a bon goût en terme d’art à ce que je vois, bel homme que vous contemplez là ! Puis il est bien vrai que lui au moins, il ne va pas pouvoir s’enfuir à l’écoute de vos bruits des plus particuliers. C’est qu’elle est maligne en plus d’être belle, la dame.

Je me fend d’un sourire qui se veut amical tout en observant l’être singulier en face de moi.



Eirwen Tümay
Candidat(e) à l'Empreinte

Hors ligne

Inscrit le: 28 Nov 2016
Messages: 90
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 64
Race: Elfe-Neishaane
Maître: Lokni Ceallaigh
Alignement perso: Neutre Strict
Ordre Draconique: Neutre

MessagePosté le: Ven 20 Oct 2017 - 10:39 Répondre en citantRevenir en haut

- Je ne regarde que son visage que je trouve noble et serein et qui m’inspire chants et jeux de bruitages… ce que vous avez dû entendre, je suppose.

J’avais un peu honte de m’être faite prendre à ces bruitages infantiles et si le sang pouvait me monter aux joues, cela se serait vu. Il fut un temps où je serais partie sans répondre à cet inconnu qui se moquait gentiment de moi. Mais je m’étais un peu sociabilisée au sein du Màr et, depuis que je ne voyais plus mes amis, la solitude me pesait un peu.

Mon regard toujours baissé s’était focalisé sur l’espèce de fagot qu’il portait sous le bras : cela aussi était étrange ! Que faisait-il de ce bois ? Sous les dômes transparents du Màr, il faisait une température ambiante agréable et, même si l’on y suivait les saisons, les fluctuations étaient très supportables. Donc, ce n’était pas pour faire du feu… Mais j’avisai à cet instant la blessure au doigt et le couteau accroché à sa ceinture et je me dis qu’il passait peut-être ses loisirs à tailler du bois pour en faire des manches de couteaux, des petits sujets ou des bijoux… Mon sac de médecine ne me quittait jamais et je l’ouvris.

- Puisque vous m’offrez de rester et de partager cet espace, je vais commencer par soigner votre blessure au doigt. Je suis apothicaire et je sais qu’une coupure avec une lame souillée peut s’infecter gravement, ce qui vous handicaperait pour votre art.

J’avais relevé les paupières pour planter mes yeux gris dans l’océan des siens. Je lui tendis la main et l’invitais à s’asseoir près de moi dans l’herbe au pied de la statue dont il me dépossédait. Elle ne m’appartenait plus totalement puisqu’il était entré dans ma sphère. Maintenant, je l’associerais toujours à cette statue !

- Je m’appelle Eirwen, je suis sang-mêlée, Neishaane par ma mère et Elfe par mon père. Vous ne verrez cependant pas mon côté elfique facétieux avant longtemps : j’ai plus hérité de ses qualités que de ses défauts. Je suis née en Vaendark, dans les montagnes enneigées où le climat est rude.

Tout en parlant, j’ôtai le pansement délicatement : il avait collé à la plaie qui n’était pas très belle. Je lavai la coupure à l’aide d’un morceau de charpie propre et de la tisane de camomille avant d’y appliquer un onguent antiseptique et cicatrisant de ma composition. En refaisant le pansement d’un autre morceau de charpie propre, je fredonnais sans y penser un chant de marin entendu lors de mon voyage… Pourquoi ce chant spécialement ? Je ne le savais pas, peut-être le bleu des yeux de l’inconnu ?

« Prendre un bateau
Laisser monter le niveau de l’eau
Et que le courant emporte
Vos idées vieilles, vos idées mortes.
Accueillir à mon bord
Des gens que vous pensiez morts
Et les emmener loin d’ici
Où l’air n’est pur que par envie…

Laisser le vent s’engouffrer dans les voiles
Se laisser porter, se guider aux étoiles
Attendre pour dormir de voir l’horizon pâlir
Couper les amarres, tout jeter pour partir… »



Elle cessa de chanter lorsque le pansement fut terminé. Elle regarda alors son « envahisseur » avec des questions plein les yeux.







*Carnet de route*
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:15 Revenir en haut

Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


 Sauter vers:   



Sujet suivant
Sujet précédent

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001/3 phpBB Group :: Dgf GuildWars :: Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Traduction par : phpBB-fr.com
Create by dagonfield genesis :: by nerevare

Anneau des JpC par TourDeJeu