Playlist Tol Orëanéene Carte du Monde Index du Forum
Connexion •  Se connecter pour vérifier ses messages privés •  S’enregistrer
 
 [RP] A l'abri de l'hiver Sujet suivant
Sujet précédent
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Auteur Message
Iniaki Morrigane
Chevalier Dragon
Chevalier Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 21 Déc 2015
Messages: 117
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 74
Race: Fëalocë
Âme Soeur: Azaltëha
Alignement perso: Neutre Bon
Ordre Draconique: Lumière

MessagePosté le: Dim 10 Sep 2017 - 19:21 Répondre en citantRevenir en haut



Isashaniku 919


« Tap, tap, tap »

Iniaki grogna et se recroquevilla sous sa couverture.

« Tap, tap, tap »

Les petits coups de patte sur sa joue se firent cette fois plus forts et la jeune fille ne put décemment plus les ignorer. Elle entrouvrit un œil de mauvaise grâce pour découvrir que l’auteur de ce réveil en douceur n’était autre que sa Liée, qui l’observait d’un air aussi placide que d’habitude.

« Laisse-moi… encore cinq minutes… » maugréa Iniaki, la voix empâtée de sommeil.

° Pas question °

La jeune fille sursauta. Elle n’était pas encore habituée à ce mode de communication alors que l’empreinte commençait tout de même à dater un peu. Elle jeta un regard au baquet d’eau fraîche qui l’attendait non loin. Elle aurait certes eut grand besoin d’un brin de toilette mais n’était pas bien motivée par l’idée de s’asperger d’eau froide alors que tout son corps semblait engourdi par le froid. Et l’idée même d’aller faire chauffer de l’eau lui donnait envie de retourner sous sa couette. Elle jeta un coup d’œil attristé à l’âtre vide de flammes qui trônait au milieu de sa nouvelle chambre de Chevalière, plus vaste et donc bien plus froide que celle d’antan.

° J’ai hâte que tu saches faire du feu, cela me sera bien utile ! °

° J'ai hâte que tu saches te réveiller seule à une heure décente, cela me sera bien utile aussi... °


Comme d'habitude, rien ne pouvait indiquer qu'il s'agissait là d'une plaisanterie. Iniaki tira la langue à Tëha et lui grattouilla le cou. Celle-ci se frotta affectueusement à son avant-bras, ce qui fit apparaître un tendre sourire sur le visage de l’adolescente. Si elle avait été un peu surprise par le côté un peu abrupt de la jeune Bleue au tout début, elle avait vite compris qu’elle ne devait pas en être vexée, car sa liée l’aimait de tout son cœur.

° Ahem… tu veux bien te retourner ? °


° Pourquoi cela, tu n’as rien à cacher… °
railla la Dragonnelle

° Si ! J’en ai ! ° protesta Iniaki avec indignation.

° Bon, bon, comme tu veux ° répondit Tëha avec amusement tout en se tournant vers la porte en chêne de la chambre.

La rouquine se délesta de ses vêtements et frémit alors que sa peau se hérissait à cause du froid. Alors qu’elle voulut enfiler une tunique brune simple, elle se rendit compte qu’elle était bien trop serrée au niveau de la poitrine. Son pantalon noir laissait également bien apparaître ses mollets effilés. La Fëalocë soupira et se drapa dans sa lourde cape d’hiver pour cacher la misère.
Dernièrement, son corps lui réservait bien des surprises. Elle restait très fine, mais des courbes authentiquement féminines commençaient à se dessiner sous ses vêtements et les conséquences n’étaient pas pour lui plaire. En effet, elle avait dû commencer à se bander la poitrine, ce qui lui donnait la perpétuelle impression d’être compressée de toutes parts. Pis encore, elle surprenait de plus en plus d’étranges regards en provenance des clients de l’auberge dans laquelle elle travaillait depuis quelques temps pour renflouer sa bourse. Pour couronner le tout, avec sa toute jeune Dragonne, elle avait beaucoup trop de frais pour pouvoir s’offrir des vêtements plus adaptés à sa nouvelle taille et devait donc composer avec ce qu’elle possédait. La nouvelle Chevalière ne connaissait personne de sa taille actuelle parmi ses amis anciens aspirants et ne pouvait se résoudre à aller quémander quoi que ce soit aux Chevalières plus âgés ou aux Maîtresses Dragons.

Après avoir enfilé ses bottes sombres, qui n’étaient miraculeusement pas devenues trop petites, partit en direction des jardins d’hiver, humant avec plaisir l’air frais du matin. Cet air pur était bien à ses yeux la seule conséquence positive du froid hivernal. A ses côtés, sa liée voletait maladroitement et devait très souvent se poser avant de reprendre son envol. Mais Iniaki restait tout de même impressionnée de la vitesse avec laquelle elle avait grandit : elle ne parvenait même plus à la porter dans ses bras, alors qu'il y a quelques semaines la jeune Dragonne tenait amplement sur son épaule.

Conséquence de l’arrivée de Tëha dans sa vie, la nouvelle Chevalière était devenue très ponctuelle (contre son gré bien évidemment). Aussi fut elle arrivée aux jardins avant ses amis Ottilia et Zoran. Ces derniers, nouvellement Chevaliers et de ce fait très occupés, ne s’étaient plus vus plus de cinq minutes depuis l’Empreinte. Iniaki était très heureuse à l’idée de les revoir et surtout de présenter Tëha à leurs liées respectives. En effet, la Dragonnelle était si mature pour son âge que la jeune fille s’inquiétait de ne pas la voir assez s’amuser. Aussi avait-elle décidé qu’il était temps pour Azaltëha de découvrir un peu ses tiers. En espèrent qu’elle ne soit pas aussi cassante avec eux qu’avec elle….




Merci à Heryn pour la signature ! ~ Carnet de route ~
Visiter le site web du posteur
Publicité





MessagePosté le: Dim 10 Sep 2017 - 19:21 Revenir en haut

PublicitéSupprimer les publicités ?
Ottilia Théandore
Chevalier Dragon
Chevalier Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 03 Aoû 2015
Messages: 150
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 84
Race: Torhille
Âme Soeur: Briinah
Affiliation: Maison Dalneÿs
Alignement perso: Neutre Bon
Ordre Draconique: Lumière

MessagePosté le: Dim 10 Sep 2017 - 21:22 Répondre en citantRevenir en haut

De bon matin, Ottilia ouvrit un œil pour vérifier si Briinah était toujours là. La dragonne commença à s’étirer, à peine sortie de son sommeil et la chevalière fit semblant d’être encore endormie en serrant très fort sa couette d’une main. La Verte bondit de l’autre côté du lit, tira la couverture et se retrouva sur le dos lorsqu’elle sentit une grande résistance. La torhille sauta en avant pour prendre sa liée avant qu’elle ne se mette à courir dans toute la chambre.

*Je t’ai eu ! Je commence à te connaître petite Verte *
*Naaaaah c’est pas juuuste ! *


Ottilia mit sa liée sous son bras et parti en direction de son bain, déposant Briinah sur un petit meuble. Comme tout les matins, la jeune chevalière chauffa un peu d’eau pour la mettre à bonne température, retira ses vêtements et se laissa glisser dans l’eau aussitôt rejoint par sa liée qui lui sauta sur le ventre et profiter aussi de l’eau. Toutes deux profitaient de l’instant, la brune qui chantonnait en caressant les écailles aux reflets de jade et la verte qui ronronnait de bonheur. Lorsque l’heure de sortir de l’eau fut venue, la dragonne sortit en sautant sur une serviette tapie sur le sol et alla chercher les vêtements d’Ottilia pendant que celle-ci se séchait. Habillée et coiffée, elle prit un peu de temps pour discuter avec sa moitié d’âme.

*Briinah, on va enfin pouvoir passer un bon moment avec Iniaki et Zoran. Ça fait longtemps qu’on ne s’est plus vraiment vu. Depuis l’Empreinte en fait. *
*Je vais pouvoir mieux faire connaissance avec leur liées ! On va jouer tu crois ? *
*Peut-être. On verra petite b...*
*Non ! m’appelle pas comme ça. *


Ottilia fit une petite gratouille sur la tête de sa liée en riant, pour dire qu’elle avait comprit et qu’elle la charriait. La verte sautait partout rien qu’en pensant à a rencontre avec les deux autres dragonnes et se dirigea vers la porte sans attendre sa liée. La torhille la suivit et à peine eût-elle ouvert la porte que la dragonne fusa dans le couloir, pressée de retrouver ses soeurs, bousculant quelques jambes au passage. La chevalière marmonna quelques injures en fermant sa porte et entama une course poursuite à travers le kaerl non sans bousculer quelques personnes.

« Briinah ! Revient ici ! »

Des chevaliers regardaient Ottilia en riant tandis que la dragonne courrait jusqu’aux jardins d’Hiver. Bon sang, elle courrait vite la petite saurienne. Briinah laissa son petit rire de dragon se faire entendre dans les pensées de sa liée lorsqu’elle arriva au jardin. Au loin, elle vit Iniaki et sa liée qui lui tournaient le dos. D’un bon, elle alla se planter devant la Fealocë et la bleue, levant la tête, fière d’elle. La torhille suivit peu de temps après, à bout de souffle.

« Espèce de petit monstre. Par ta faute je me fait remarquer partout où je passe et je ne suis pas loin d’étouffer. »

Briinah, également essoufflée à cause de la la course, se frotta aux jambes de sa liée en guise de pardon et s'assit en pétrissant le sol de ses griffes toujours excitée à l'idée de passer du temps avec ses soeurs. La jeune chevalière s'accroupit pour donner des caresses à on âme-soeur et fit un petit salut de la main à Iniaki.

« Salut, comment tu vas ? Tu t’en sort avec ta liée ? »





Visiter le site web du posteur
Zoran Cynfelyn
Chevalier Dragon
Chevalier Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2014
Messages: 63
Présentation: URL
RPs: 54
Race: Fëalocë
Âme Soeur: Ayzehl
Fonction: Itinérant de Mystra
Alignement perso: Neutre Bon
Ordre Draconique: Lumière

MessagePosté le: Lun 11 Sep 2017 - 12:56 Répondre en citantRevenir en haut

Dans l’espace obscur qui l’envahissait chaque nuit, Ayzehl était un halo incroyablement rassurant. Elle n’avait pas la violence d’un astre, évoquait plutôt la parasélène, mais cela suffisait à dissoudre les ténèbres, les rendant presque transparentes – et plus limpides, aussi. Il avait fallu s’habituer, d’abord. Zoran croyait en sa solitude, même habité par des douleurs étrangères, par des cris qui n’avaient pas le son de sa voix et qui aimaient en revêtir la tonalité. Ayzehl était une présence différente, évidemment. Il ne saisissait pas complètement l’aspect de son âme, n’en voyait qu’une esquisse comme effacée par le temps, une aquarelle trop noyée pour qu’on puisse définir les contours, les lignes. La Dragonne lui semblait tournée vers le ciel. Malgré la noirceur de ses écailles, elle irradiait, doucement. Elle parlait peu, préférait, peut-être, découvrir avec curiosité le compagnon que lui avait offert Flarmya. Il sentait son regard qui suivait chacun de ses mouvements, comme il percevait, en esprit, l’intérêt qu’elle portait à la moindre de ses réflexions.

Laéïa et Tiona, de retour du Vaendark, avaient appris la nouvelle et partagé la joie de leur élève, avant de s’estomper de son présent. Il le savait, la Sang-Mêlé était secrète, réservée, un peu austère. Elle avait accompli sa tâche, et pouvait désormais retourner se consacrer à sa propre quête. Un haussement de sourcil avait salué l’existence d’Ayzehl, comme si elle avait été étonnée que l’Empreinte ait eu lieu en dépit du cristal autour du cou de Zoran. Un sourire, ensuite, à peine troublé par la méfiance, suivi d’une brève étreinte. Le Fëalocë était un Chevalier, il lui appartenait de faire ses propres choix pour la suite. Il connaissait parfaitement l’opinion de son ancienne Maîtresse, et il n’était pas en accord avec celle-ci. Ciryandil, lui, œuvrait dans l’ombre, rechignait à lui dévoiler ses découvertes. Zoran, s’il se sentait blessé par ce silence soudain, d’autant plus qu’il était sûrement dû, encore une fois, à l’artefact des Servants de Mystra, n’en voulait pas au Neishaan. En temps voulu, il finirait par comprendre ses motivations – et peut-être même qu’il lui ferait alors part d’une solution, d’une explication.

Avec un soupir, le Fëalocë se retourna sous les couvertures, rencontrant les iris opalescents d’Ayzehl qui luisaient faiblement dans l’ombre.

° Tu ne dors pas. °

Ce n’était pas une question, car seule la Dragonne en posait. Elle n’aimait pas répondre. Zoran la trouvait fascinante, pourtant, et il aurait aimé l’interroger sur n’importe quel sujet. Quels souvenirs gardait-elle du long sommeil avant la naissance, et avait-elle seulement rêvé ? Comment le voyait-elle quand elle fermait les yeux ? Qu’éprouvait-elle face à la distance qui les séparait ?

° Je veille. ° se décida-t-elle enfin à déclarer, afin d’orienter son Lié sur le chemin souvent tortueux de sa vérité, et le son de sa voix était une merveille. ° Tu as peur de t’endormir. °

Elle ne lui révéla rien de plus, mais il comprit qu’elle attendait. Il la soupçonnait d’espionner ses cauchemars. Délicatement, il l’invita à se rapprocher. La Noire s’imposait de ne pas trop empiéter sur le territoire du Fëalocë, faisait preuve d’une retenue parfois solennelle, parfois affligée. Elle n’était pas toujours vraiment sûre. L’avait-il choisie ? L’avait-il désirée ? D’un pas mesuré, comme si elle avait craint que son Lié change d’avis, elle prit place sur le lit, frissonnante sous la caresse légère du souffle de Zoran. Il n’osa pas étreindre la petite Dragonne, dont le comportement lui rappelait celui d’un animal sauvage. Il ne voulait pas l’inquiéter. Rassuré par les battements réguliers de ce cœur encore jeune, il se laissa happer par le sommeil.

Lorsque le Fëalocë s’éveilla, l’aube était fraîche, et Ayzehl dormait paisiblement à ses côtés, le museau blotti contre son ventre. Un sourire contrit étira ses lèvres tandis qu’il se levait, le plus discrètement possible. Aujourd’hui, et pour la première fois depuis l’Empreinte, il devait retrouver Iniaki et Ottilia. Ses amies n’avaient pas eu le temps de lui manquer, car il avait Ayzehl, mais il était heureux qu’elles ne l’aient pas oublié. Il fit sa toilette, avala quelques fruits secs, eut une grimace en préparant le déjeuner de sa Liée, puis se vêtit de manière à affronter le terrible froid de l’hiver. Dans son dos, la Dragonne Noire, sans faire le moindre bruit, s’était extirpée de sous les couvertures. Aussi silencieuse et pondérée fusse-t-elle, son appétit était à la hauteur de sa croissance significative. Zoran peinait à imaginer qu’elle deviendrait une Impératrice – tant par son caractère que par son aspect encore si fragile. Quand il n’était pas occupé par des réflexions en clair-obscur, il angoissait sur des sujets plus terre à terre. Il avait déjà tellement de difficultés à grimper sur le dos d’Aramanth ou de Tiona… Que penser d’Ayzehl, lorsqu’elle serait en âge de voler ?

D’un geste mal assuré, Zoran acheva de s’emmitoufler dans la laine noire et la fourrure brune, mouchetée, de son manteau. Il enfila ses bottes, la Noire venant le rejoindre, et il pouvait sentir la satisfaction que lui provoquait un estomac bien rempli.

° Allons-y. °


Le chemin vers le Jardin d’Hiver se fit sans qu’il y ait une seule parole échangée – une pensée fugitive, de temps à autre, était partagée entre les deux Âmes Sœurs. Ayzehl était en proie à une anxiété croissante. Zoran n’était pas certain qu’il s’agisse de timidité. En vérité, elle paraissait effrayée par le jugement de ses pairs, par ce qu’ils pourraient s’imaginer de leur Lien étrange. Elle redoutait qu’ils comprennent avant elle. Le Fëalocë, lui, s’en fichait. Il pouvait concevoir, cependant, que sa Liée aurait préféré qu’ils vivent dans un monde n’appartenant qu’à eux, où ils auraient été seuls.

Iniaki et Ottilia étaient arrivées avant eux, en compagnie de leurs Dragonnes. Le visage éclairé par la joie, accentuant cependant les ombres creusées dans ses joues et ses cernes sombres, Zoran prit les deux jeunes femmes dans ses bras, à tour de rôle, se penchant ensuite pour saluer leur Liée respective.

« Je suis tellement content de vous voir ! Vous avez l’air en forme… » Il s’interrompit, souriant devant la fatigue clairement visible sur les traits de la Torhille. « Autant que possible, en tous cas. »

Ayzehl peinait à se cacher derrière les jambes de son Lié – trop malingre à son goût, et elle déjà trop épaisse. Elle promena son regard, à la fois curieux et inquiet, sur les amies du Fëalocë, sur ses sœurs qu’elle dépassait en taille mais guère en assurance. Poussée par l’affection, qui l’emporta finalement sur la peur, elle se dégagea des pattes de Zoran pour aller caresser du bout de l’aile Azalthëa, puis frotter sa tête contre celle de Briinah.



Iniaki Morrigane
Chevalier Dragon
Chevalier Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 21 Déc 2015
Messages: 117
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 74
Race: Fëalocë
Âme Soeur: Azaltëha
Alignement perso: Neutre Bon
Ordre Draconique: Lumière

MessagePosté le: Lun 11 Sep 2017 - 18:36 Répondre en citantRevenir en haut

Un sourire incrédule se dessinait sur les lèvres d'Iniaki alors qu'elle observait la végétation luxuriante du Jardin d'Hiver. Elle ne s'habituait guère au spectacle de ce Jardin, qui portait d'ailleurs mal son nom car un printemps perpétuel sembler toujours planer dans les airs. C'était une des raisons qui poussait la jeune fille à y passer autant de temps qu'elle le pouvait ces temps-ci : le froid de l'hiver ne lui semblait être guère plus qu'une illusion alors qu'elle arpentait les chemins richement décorés de fleurs aux aspects exotiques et aux fragrances épicées. L'adolescente aimait l'ambiance du lieu : désordonnée, car les chemins n'étaient pas rigoureusement tracés comme dans les jardins d'artiste de Tramaghel, mais pour autant pas moins apaisante. Le chant des Dragons fées résonnait souvent aux oreilles des visiteurs, achevant de conférer au lieu un charme extraordinaire. Tous n'y étaient pas aussi sensibles cependant. Ainsi, avant que l'hiver ne s'installe réellement, Iniaki n'avait pas témoigné un intérêt particulier pour le jardin : le kaerl recelait de tant de surprises qu'elle ne voulait alors pas perdre ses journées assise au même endroit.

Toutefois depuis que le climat hivernal s'était rudement installé entre les murs du Màr, la rouquine semblait avoir fait du lieu son quartier général. Il n'était pas rare de la voir déambuler entre les bosquets avec sa jeune Liée, Azaltëha, qui profitait de l'occasion pour s'entraîner à voleter. Iniaki faisait tout de même attention aux Dragons fées : non pas que l'idée d'une petite sieste la rebute, mais ces derniers temps elle tentait de sauvegarder un tant soit peu sa réputation au kaerl (qui n'était, de base, guère flamboyante) et ne désirait pas être surprise à feignasser tandis que sa toute jeune Liée était livrée à elle même. De plus, le jardin recelait assez de merveilles pour qu'on ne regrette pas de ne point s'être laissé glisser dans un rêve. Une fois y avait-elle même surpris la Dame du kaerl unir sa voix à celle des Dragons fées, accompagnée de sa harpe. La jeune Fëalocë ignorait s'il s'agissait là de l'effet de la magie des Dragons fées ou de l'envoutante voix de la Dame, mais il lui semblait avoir été hypnotisée par ce spectacle. Cachée derrière son bosquet, il lui avait semblé que le temps s'était figé alors qu'elle laissait son regard suivre les doigts fins de la jeune Dame du Màr effleurant avec douceur les cordes de la harpe. Lorsque le chant avait cessé, elle s'était sentie étrangement triste, puis avait réalisé que sa cachette laissait sûrement apercevoir sa crinière flamboyante. Rouge de honte à l'idée que la Dame sache qu'elle l'ait épiée, elle s'était enfuie en catimini. Depuis, elle ne l'y avait plus revue.


Elle observait cette fois-ci la haute statue qui émergeait des herbes tendres, se demandant avec perplexité pourquoi le matériau avec lequel elle était composée ressemblait tant à la pyramide de téléportation du Labyrinthe. Peut-être cette statue transportait-elle quelque part également ? Elle s'était jurée d'éviter de nouvelles grosses bourdes, mais la curiosité la poussait tout de même à vouloir passer sa main sur la statue...

Soudainement, un éclair vert passa devant son champ de vision. Une adorable petite saurienne avait coupé court à ses refléxions, dardant vers elle sa petite tête amicale. Remplie de joie, Iniaki se retourna pour voir arriver Ottilia, qui avait l'air bien en peine. Heureuse de la revoir, la petite Fëalocë l'étreignit avec fougue. Avant son arrivée au kaerl, elle n'était guère une habituée de ce type de contact, mais en était rapidement devenue une grande utilisatrice.

"Ottilia ! Je suis si heureuse de te voir !"


Songeant quelques instants à la question de son amie et réalisant à quel point ses traits étaient tirés, Iniaki en vint à la conclusion que tous les Dragonneaux étaient loin d'être aussi facile à vivre que Tëha.

"Ah ah, oui je m'en sors, c'est plutôt elle qui doit me rappeler à l'ordre que le contraire !"
admit la Chevalière avec amusement. "Et toi ? Briinah à l'air pleine de vie, dis donc !"

Ce-disant, elle se pencha en avant pour caresser affectueusement la tête de la petite Saurienne. L'adolescente jeta un regard vaguement inquiet à sa Liée, se demandant comment elle allait se comporter avec cette Dragonnelle... qui se comportait comme ce qu'elle aurait attendu de la part d'un bébé Dragon. Elle reporta toutefois son attention sur Ottilia, laissant les Dragonnes faire plus ample connaissance.

Azaltëha avait observé le remue-ménage occasionné par sa soeur d'un air vaguement gêné. Elle l'avait quelque fois furtivement aperçue dans un couloir, gambadant entre les jambes des Chevaliers, au grand damn d'Ottilia. Persuadée qu'il lui fallait simplement un peu de temps pour s'acclimater, elle n'avait rien fait pour entrer en contact avec elle, espérant qu'elle saurait se canaliser. Mais ce qu'elle venait de voir lui laissait comprendre qu'il n'en était rien. Celui lui peinait, mais elle devait agir. D'un ton calme mais ferme, elle lui servit en guise de salutations :

° Briinah, ma sœur... Je suis heureuse de te voir. Pour ton bien, je suis dans l'obligation de te le dire, même si cela me peine : tu devrais arrêter de te comporter comme un petit animal fou... Ne vois-tu pas que tu fais honte à ta Liée ? °

Elle allait dire qu'elle faisait également honte à leur sang, mais se ravisa. Cela lui semblait bien trop cruel, même si à ses yeux, cela demeurait vrai : une fille de Reine ne devait pas se comporter comme un vulgaire chien. Elle n'eut guère le temps d'attendre sa réaction, car déjà leur sœur arrivait. Azaltëha darda son calme regard opalescent sur la future Impératrice qui semblait ne pas vouloir se décider à venir à leur rencontre. Enfin, elle alla effleurer son aile et frotter la tête de sa soeur Verte.

° Je suis heureuse de pouvoir enfin réellement te rencontrer, Ayzehl. ° dit Tëha avec douceur. °Connaissez-vous bien cet endroit ? J'y ai passé le plus clair de mon temps jusqu'ici. Voulez-vous que je vous fasse visiter ?°




Merci à Heryn pour la signature ! ~ Carnet de route ~
Visiter le site web du posteur
Ottilia Théandore
Chevalier Dragon
Chevalier Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 03 Aoû 2015
Messages: 150
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 84
Race: Torhille
Âme Soeur: Briinah
Affiliation: Maison Dalneÿs
Alignement perso: Neutre Bon
Ordre Draconique: Lumière

MessagePosté le: Ven 15 Sep 2017 - 17:59 Répondre en citantRevenir en haut

A peine arrivée, Ottilia se retrouva dans les bras d’Iniaki qu’elle serra également dans une petite étreinte amicale. Cela lui fit tellement plaisir qu’un grand sourire étira ses lèvres. Le geste de la fealocë donnait l’impression à la torhille qu’elles ne s’étaient pas vues depuis des mois durant, ce qui n’était pas tout à fait faux en y pensant. Une fois qu’Ottilia eut finit de câliner son âme-sœur, elle se releva et ria lorsque son amie lui dit que c’était plutôt la bleue qui reprenait la Chevalière que le contraire et demanda comment ça allait. Elle fit la remarque que Briinah avait l’air d’être pleine de vie tout en donnant des caresses à la Verte, qui tendit le cou pour en avoir encore plus. La torhille mis les mains sur les hanches, observant Iniaki et Briinah.

« Eh bien, pour tout te dire… OUI, Briinah et pleine de vie, même un peu beaucoup trop. Malgré tout elle et adorable. Le matin ma couverture s’en va si je ne me réveille pas avant elle, elle mange beaucoup, elle court partout et va vers tout le monde. Malgré ça, Briinah et une adorable boule d’écailles qui demande cesse des câlins et qui sait être sérieuse quand il le faut. Bien que ce matin j’ai couru de ma chambre à ici parce qu’elle était impatiente de revoir ses sœurs. »

Ottilia raconta ensuite comment sa Liée avait réussi à faire sa première flamme, laissant les dragonnelles discuter entre elles.
Briinah, contente de revoir sa sœur, s’approcha d’Azaltëha d’un pas léger. Pour toute salutation, la verte reçu une réprimande, effaçant le "je suis heureuse de te revoir" d’un coup de vent. Comment ça être dans l’obligation de lui dire d’arrêter de se comporter comme un animal fou et qu’elle faisait honte à sa Liée ? Peinée, Briinah s’arrêta net, la queue traînant au sol et retourna vers Ottilia sans dire un mot à sa sœur bleue. La verte s’assit contre les jambes de la torhille, sa queue autour de ses pattes et lui adressa des paroles ne pouvant être entendues que par la destinataire.

*Ottilia ? Azaltëha m’a dit que je me comporte comme un animal fou et que je te fait honte. C’est vrai ? *

Etonée par les paroles de son âme-sœur, la chevalière se surprit à tourner le regard automatiquement vers la bleue, puis la Verte.

*Elle à osé dire ça ? C’est pas très gentil de la part d’une sœur. Mais si tu veux savoir, tu ne me fait pas honte, ni n’agit comme un… animal fou, mais plutôt comme une âme-sœur très énergique qui essaye de se vider de son trop plein. Et puis tu es ma petite Verte, je sais très bien qu’un jour tu finira par voler derrière les beaux dragons, comme tu ira encore et toujours vers les gens. *

Ottilia secoua la tête lorsqu’elle se retrouva dans les bras de Zoran. Avec sa petite discussion, la torhille n’avait pas remarquer l’arrivée du fealocë.

« Ah Zoran ! Excuse moi, j’étais ailleurs. Comment tu vas ? Ta Liée à bien grandit depuis l’Empreinte. »

Briinah voulu frotter son museau aux jambes de sa Liée pour la remercier, mais sa sœur Ayzhel vint frotter sa tête contre celle de la Verte. Retrouvant sa bonne humeur, elle grogna de bonheur et frotta également sa tête contre celle de la noire qui était déjà bien grande.





Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:40 Revenir en haut

Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


 Sauter vers:   



Sujet suivant
Sujet précédent

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001/3 phpBB Group :: Dgf GuildWars :: Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Traduction par : phpBB-fr.com
Create by dagonfield genesis :: by nerevare

Anneau des JpC par TourDeJeu