Playlist Tol Orëanéene Carte du Monde Index du Forum
Connexion •  Se connecter pour vérifier ses messages privés •  S’enregistrer
 
 Ohiro Maïtera Sujet suivant
Sujet précédent
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Auteur Message
Ohiro Maïtera
Aspirant(e)

Hors ligne

Inscrit le: 03 Aoû 2017
Messages: 2
Sexe: Masculin
RPs: 0
Race: Humain
Alignement perso: Chaotique Mauvais
Ordre Draconique: Ombre

MessagePosté le: Ven 4 Aoû 2017 - 01:06 Répondre en citantRevenir en haut

Nom :Ohiro Maïtera

Surnom : Riho. Le déchu, dans son dos.

Âge : 32 ans
Race : Humaine
Physique, Caractère :

Ceux ayant connu Ohiro avant la mort d'Osake pourraient avoir avoir besoin d'un peu de temps pour s'adapter à l'apparence de l'ardent après son séjour en quarantaine. La chose la plus marquante étant bien entendu sa chevelure. Du blanc presque immaculé que la présence de son frère semblait avoir provoquée, sa chevelure en est revenue à son noir naturel, soulignant davantage la couleur argent de ses yeux. De plus, son profil athlétique et souple s'est développé également, donnant place à une carrure plus massive et large d'épaule. Lorsque l'on est enfermé et surveillé, il n'y a pas grand chose d'autre à faire que de l'exercice. A cela s'ajoute également une cicatrice marquant sa joue gauche, telle une étoile déformée, reste d'une altercation musclée avec les gardes de ce qu'il considérait sa cellule.

Ces changements ont également provoqué des modifications vestimentaires. Les vêtements blancs et esthétiques sont abandonnés pour une tenue bien plus militaire : plastron de cuir, gants accordés, pantalon simple. A sa hanche se trouve maintenant une épée bâtarde et un poignard. De plus, afin de dissimuler la cicatrice de son visage, il porte maintenant une écharpe rouge remontant jusqu'à son nez, dissimulant le bas de sa tête à la vue du monde.

Ohiro n'est désormais plus motivé que par une chose ; la haine, totale et absolue, envers ceux qui, d'après son esprit dérangé, sont responsable de la mort de son frère. C'est ce qui dirige sa vie et le choix de ses actions désormais. Il a gardé son envie de violence et son amour du combat, justifié ou non, mais semble cependant avoir appris une certaine retenue lors de sa quarantaine. Il ne se jettera plus nécessairement à votre gorge à la moindre provocation. Il vous défiera en duel et fera alors tout ce qu'il faut pour vous vaincre. Et il ne se contentera que rarement d'un simple abandon, il voudra tuer son adversaire, où à tout du moins l'humilier de manière définitive, s'assurant dès lors qu'il ne se mettra plus sur son chemin.

Malgré sa formation militaire, Ohiro a toujours eu du mal à supporter l'autorité et suivre les ordres. Maintenant qu'il considère de plus les autorités du Kaerl comme responsables de la mort d'Osake, il n'obéira que si on le force à agir ainsi ou si les ordres suivent ses propres objectifs. Ayant perdu sa famille, ce qu'il pensait être sa liée et la femme qu'il aimait, il n'a plus maintenant de fidélité que pour lui même et n'hésitera donc pas à planter sa lame dans le dos de n'importe quel allié temporaire, une fois l'utilité de ce dernier terminée.
Alignement : Chaotique mauvais

Clan choisi :Kaerl Ardent

Lié(e) : /

Histoire : Il n'y a pas grand chose à dire sur la famille Maïtera avant la naissance des jumeaux. Leur père était un simple forgeron et leur mère une femme au foyer, vivant tous les deux dans un petit village d'Orën, situé sur la côté est du continent. C'est là que naquirent Ohiro et Osake, deux petits garçons destinés à devenir bien plus que simplement leurs parents.

Il y a peu à dire sur l'enfance des deux garçons. Elle fut, somme toute, assez classique pour des enfants grandissants dans ce genre d'environnement. Il était cependant rare de voir les deux garçons séparés : on ne voyait que rarement la blanche chevelure d'Osake éloignée de la noire d'Ohiro. Les garçons étaient cependant loin d'être identiques en matière de comportement. Ohiro avait tendance à s'énerver bien plus facilement que son frère, n'hésitant pas un instant à recourir à la violence.

Le père des deux garçons remarqua rapidement cette tendance et, une fois qu'ils atteignirent huit ans, décida d'envoyer Ohiro chez leur oncle, un ancien officier espérant qu'il pourrait éduquer l'enfant et lui apprendre à se controler. Malheureusement pour lui, cela ne sera qu'un échec et ne fit qu'offrir à Ohiro un début de formation militaire et martiale. Cette séparation eu cependant une autre conséquence, celle de creuser un écart entre les deux frères et leurs parents, qu'ils jugeaient responsables de leur séparation, qui les attristait tous les deux.

Durant ce temps, Osake apprenait le métier auprès de son père. Attristé par la séparation d'avec son frère, il finit par se lier avec l’apothicaire local, qui lui permit de passer du temps chez lui, mais surtout de lire les nombreux ouvrages présents dans sa demeure, parlant magie, herboristerie et culture. Rapidement, le jeune garçon sembla s'intéresser à un sujet particulier dans ces livres : la nécromancie. Bien entendu, il n'y avait pas énormément sur une magie aussi sombre, mais cela passionnait le jeune homme, qui dévora tout ce qu'il y avait à lire dessus.

Les années passèrent. Ohiro continuait à s’entraîner auprès de son oncle, tandis qu'Osake, avec l'aide de l'apothicaire, apprenait de plus en plus sur la magie, commençant à lancer quelques sort de base, apprenant à invoquer les spectre de petites créatures mortes récemment. Ohiro revenait, bien entendu, de temps à autre pour venir saluer sa famille et passer du temps avec son frère. Ces visites duraient quelques semaines et il finissait par repartir chez leur oncle. C'est lorsqu'ils atteignirent l'âge de dix huit ans que leur vie changea, radicalement.

Ohiro revenait alors d'un voyage chez son oncle, cette fois-ci de manière définitive. Osake, ayant décidé de faire une surprise à son frère, l'attendait sur le chemin à quelques kilomètres du village, porteur de plusieurs pièces d'armures qu'il avait forgé lui même pour les offrir à son jumeau. Hélas pour lui, cette précieuse cargaison allait attirer des yeux bien autres que ceux de la personne à laquelle elle était destinée. Nul ne saura jamais s'il s'agissait de véritables bandits ou simplement d'un groupe de passant profitant d'une occasion en or, toujours est-il qu'ils attaquèrent Osake pour lui voler l'armure, le blessant mortellement avant de l'abandonner au bord du chemin.

Ce fut Ohiro qui le trouva, quelques minutes plus tard. Osake était alors déjà presque incapable de parler, et ce n'était pas les faibles connaissances de son frère en médecine de base qui pourraient l'aider. Il était formé à donner la mort, pas à sauver des vies. Se passa alors l’événement qui allait radicalement changer leur vies. Guidé sans doute par ce qu'il avait lu, Osake fonctionna selon un automatisme pur et lança un sort que, plus de dix ans plus tard, il assurait ne pas parvenir à se souvenir. Une immense lumière blanche entoura son corps... et il mourut.

Ohiro cependant entendait toujours sa voix résonner directement à l'intérieur de sa tête.Il fallut un moment, tant à lui qu'à Osake, peut comprendre ce qui se passait exactement. A sa mort, le sort lancé par Osake avait, d'une façon ou d'une autre, transféré son âme dans le corps d'Ohiro. Les deux frères se partageaient maintenant le corps, pouvant en prendre le contrôle à tour de rôle.

Ils n'en dirent rien à leur parents, préférant se contenter de leur annoncer la mort d'Osake, tout d'abord parce qu'ils n'étaient pas certains eux mêmes de ce qu'il s'était passé... et surtout parce qu'ils craignaient qu'ils prennent Ohiro pour un fou. Ohiro prétendit alors ne plus pouvoir rester là, que les lieux lui rappelaient trop son frère et décida de prendre la route. Il pourrait ainsi être tranquille avec Osake, ayant de toute façon vécu loin de ses parents pendant une bonne partie de sa vie, leur absence ne le troublait guère plus que ça.

Les deux frères passèrent alors plusieurs années à apprendre comment fonctionnait le lien qui les reliait à présent, ce qu'ils étaient devenus... et comment vivre ainsi. Si Ohiro semblait accepter relativement bien la situation, trop heureux de ne pas avoir perdu son frère, Osake avait plus de mal et semblait assez peu heureux de sa nouvelle condition. Par amour pour son frère cependant, il choisit de le lui cacher, le laissant croire qu'il était aussi satisfait que lui.Durant dix ans, ils vécurent ainsi, s’entraînant à cohabiter et à apprendre à vivre ensemble de manière définitive, tandis qu'ils vivaient sur les routes, de chasse et de petits boulots... et de vol, ce qui ne dérangeait pas Ohiro. Puis vint leur première rencontre avec un dragon.

Ils étaient simplement sur la route, voyageant entre deux villages côtiers après une nuit de repos dans une auberge miteuse.Un vent assez puissant, fit soudain son apparition, ainsi qu'un bruit claquant...semblable à des ailes qui battent. Puis, le dragon se posa. Pile devant Ohiro. La bête faisait un peu plus de deux fois sa taille en hauteur et était d'un magnifique noir d'ébène. Mais, plus impressionnant encore, il y avait sur son dos une femme le regardant,une expression totalement neutre sur la figure. Être sur le dos d'une bête qui n'est pas sensée exister ne semblait pas la choquer plus que cela.

Ohiro/Osake quand à eux étaient totalement stupéfait tous deux, et aucun au juste ne savait comment réagir. Ils restaient là, bouche bée, attendant que quelque chose se passe. Ce fut finalement la femme qui prit l'initiative.

"Êtes-vous bien Ohiro Maïtera?"

Pas de réponse des jumeaux.

"Je me répète, êtes vous bien Ohiro Maïtera?"

Finalement, Osake parvint à reprendre contrôle de lui même, prit la direction du corps, et répondit.

"Ou...Oui... Mais qui êtes-vous? Que nous voulez-vous et pourquoi êtes vous sur ce...dragon?"

"J'ai cru un moment avoir affaire à un sourd, ou un muet... Je suis Aldera Nèmier, maitresse dragon du Kaerl ardent, et voici Mièka, ma liée. Nous sommes venus ici parce que nous pensons, au suite de ce que nous avons entendu à votre sujet, que vous pourriez posséder les capacités requises pour devenir vous aussi un maître dragon. Aussi suis-je venu pour vérifier ce fait."

*Aldera... Excusez la, elle n'est pas très accueillante, mais ce qu'elle dit est la vérité. D'ailleurs, si vous entendez ceci, c'est bel et bien la preuve que vous possédez le don, et que vous pouvez vous aussi vous liez à un des miens!*

Osake recula sous le choc qu'il venait de recevoir. De toute évidence, c'était la dragonne qui venait de lui envoyer ce message! Habitué des conversations pas esprit interposé,cela ne la bouscula pas tant qu'on aurait pu le croire, mais ça restait assez étonnant.

" Le don? Mais je... Vous voulez dire que nous pourrions nous liez à une de ces créatures? Mais comment? Et surtout à quelles conditions? Je n'ai jamais vu de dragon par ici, à part celui-ci, aussi je suppose que nous devrons tout quitter..."

* Oh, arrête Sake, tu sais bien que rien ne te rattache ici, tu pinailles. Mais pose leur la vraie question , celle dont tu veux vraiment la réponse.*

" Bien sur qu'il vous faudra partir. Vous vous rendrez à Tol Orëa où vous serez sous la tutelle d'un maître pendant un moment avant de pouvoir être liés. Mais je peux vous montrer un aperçu si vous voulez..."

"Non c'est bon. Nous acceptons."

*Et ta question?*

*Nous la poserons plus tard. Moins ils en savent sur ce que nous cherchons, mieux nous nous en porterons...*


Sur quoi Aldera les invita à monter sur le dos de Miéka, ce qu'ils firent volontiers. Puis la femme monta derrière eux et ils partirent en direction de leur nouvelle vie.

La vie au Kaerl se révéla assez différente de ce qu'ils avaient prévu. Ils se retrouvèrent sous la tutelle du maître Marek d'Ardiénor, un homme qui, s'il pouvait encore s'entendre avec Osake, semblait ne pas avoir de grande affection pour le frère de ce dernier. Ce fut lui qui s'occupa, tant bien que mal, de l'éducation des deux hommes, bien qu'Ohiro ne sembla prendre les devant et participer que lorsqu'il s'agissait de parler tactique et combat. C'est durant cette période qu'Ohiro pu se faire remarquer en provoquant plusieurs affrontements contre d'autres membres du Kaerl, fréquentant à un rythme régulier les sables de l'arène. C'est également à cette période qu'il rencontre Vilde Lordh'Dëmon, une jeune neishaan pour laquelle Ohiro devait, au fil du temps, développer des sentiments amoureux. Osake semblait faire de même de son côté pour leur maître, Marek.

Après plusieurs mois passés au sein du Kaerl, vint le moment qu'ils attendaient tous deux. L'empreinte (http://tol-orea.xooit.org/t776-RP-Vers-une-nouvelle-ere.htm? ). Cette dernière se déroula sans accroc majeur dans un premier temps, malgré le caractère exceptionnel de cette dernière. En effet, non seulement un dragon allait pour la première fois être lié à deux êtres, mais de plus ce dragon se révéla être.. une dragonne, fait rare dans l'histoire du Kaerl. Elle fut nommé Errya et devint ainsi la troisième part du trio.

Ohiro devint alors chevalier, se détachant de fait de la tutelle de Marek. Il se rapprocha légèrement de Vilde durant cette période, assez pour se rendre compte que, malgré ses efforts, ses sentiments amoureux n'étaient pas partagés. Il participa également à " l'éducation" de quelques aspirants, comprenant par là qu'il les amenait sur les sables de l'arène, les battait la plupart du temps, avant de leur gueuler dessus pour leur dire de faire mieux la prochaine fois.

Vinrent alors les événements liés à la prophétie des deux lunes, qui bouleversèrent la vie des trois Kaerl... et celle d'Ohiro. Une ancienne prophétie révèla l'arrivée d'un événement cataclysmique pouvant provoquer la fin du monde tel qu'ils le connaissaient. Ohiro fut donc forcé de faire équipe avec un neutre, Siegfried Vidaris et un céleste,Peddyr Thelrand afin de rechercher un précis artéfact sur Qahra. La mission cependant pris rapidement une tournure imprévue. Après qu'Osake eut tenté un sort de nécromancie, une faille s'ouvrit à côté du groupe, laissant sortir une créature du monde des morts, chargée de reprendre l'âme du frère mort depuis des années. Pour ce faire, il rendit un corps à ce dernier. Les deux frères étaient à nouveau séparés.

Le groupe de quatre parvint ainsi à faire fuir la créature. Osake se joignit donc physiquement à la quête, à la plus grande joie d'Ohiro et ils parvinrent à récupérer ce qu'ils étaient venu chercher. Ohiro tenta cependant sur le chemin du retour de détruit le rubis dont ils avaient besoin, espérant ainsi laisser à Osake le corps temporaire qu'il habitait pour l'instant. Ce dernier parvint à le convaincre de ne rien en faire et, une fois la prophétie accomplie, Osake rentra à nouveau dans le corps d'Ohiro. Il ne devait cependant pas y rester pour longtemps et son prochain départ serait définitif.
*

A son retour au Kaerl, Ohiro pu rapidement compte que quelque chose n'allait pas. Osake était absent, et semblait parfois ne plus être là du tout, comme s'il dormait. Un événement nouveau allait cependant venir changer tout ça. Vilde, la bien aimée d'Ohiro, avait été mortellement blessée et malgré les tentatives de l'ardent pour la sauver, était morte. La nouvelle dévasta Ohiro, peu habitué à être ainsi attaché à quelqu'un. Une nouvelle bien pire allait suivre cependant : Osake se mourrait également. Définitivement cette fois et son frère n'était pas seul à partir. Errya disparaîtrait avec lui, n'étant liée qu'à ce dernier, et non pas à Ohiro lui même.

La disparition des membres de sa famille et de la femme qu'il avait aimé fit sombrer Ohiro dans le chagrin, puis dans la folie. Le conseil du Kaerl décida, au vu du caractère unique de sa condition, de le déchoir de ses droits de chevalier, mais également de la contraindre à la quarantaine. Qui savait en effet quels effets il pouvait avoir sur les autres liés autour de lui. Il fut donc enfermé dans ses quartiers, surveillé en permanence par un couple de gardes.

La mise en quarantaine en elle même ne fut pas de tout repos. Dans un premier temps, Ohiro refusa d'accepter la réalité, exigeant qu'on le laisse sortir et qu'on lui rende les siens. Il attaqua les gardes à de nombreuses reprises, finissant par briser le bras de l'un d'entre eux, qui en réponse le blessa sévèrement au visage, lui laissant une large cicatrice sur la joue.

Le temps guérit cependant en partie ses blessures. Il finit par accepter la réalité de ce qu'il s'était passé, et les ombres de la folie s'éloignèrent peu à peu de ses yeux. S'éloignèrent, mais ne disparurent pas totalement. Les mois passèrent, et nul ne sembla pressé de statuer sur son sort. Ohiro, enfermé dans ses quartiers, ne sur presque rien sur les événements et attaques que subit le Kaerl durant ce temps, tout au plus quelques bruits de couloirs. Quand bien même aurait-il su qu'il ne s'y serait pas intéresse dans l'immédiat. Le chagrin disparu, son esprit ne se concentrait plus que sur une chose : la vengeance. Il avait l'intention de punir ceux qui, selon lui, étaient responsable de la mort de son frère. Et pour cela, il n'y avait qu'une seule chose à faire... faire tomber le Kaerl Ardent. Le réduire en cendres.

C'est en plein milieu de l'hiver 918 que la nouvelle tomba : le conseil avait finalement statué sur son sort. Il pouvait sortir de sa chambre et reprendre sa vie, en tant qu'aspirant, au sein du Kaerl. La nouvelle dessina un sombre sourire sur les lèvres d'Ohiro. Il allait pouvoir commencer sa revenche.

Possessions : Ses vêtements, son armure et une épée bâtarde, rien d'autre de particulier.

Magie : Ohiro peut sentir si une présence vivante est dans le même endroit que lui ( comprenez dans les trois mètres autour de lui), et de la repérer plus ou moins ( quelque chose qui ressemble un peu au vif de l'assassin royal). C'est assez approximatif cependant, et cela ne lui dit pas si la présence est une personne... ou un simple chat. De manière générale, il perçoit des vibrations des formes de vie autour de lui, comme s'il ressentait les battements de leur cœur sur leur peau. IL a appris à " couper" son pouvoir, dans le sens où il ignore le plus souvent ces sensations ( un peu comme on ignore notre nez au milieu de notre champ de vision à moins de centrer notre attention dessus). Cependant, en cas de présence dans une foule vraiment importante le serrant de trop près, son pouvoir peut totalement s'affoler et le submerger de sensation, ce qui se révèle extrêmement douloureux et déstabilisant/

Divers : Je reviens. Lui aussi.





Dernière édition par Ohiro Maïtera le Lun 14 Aoû 2017 - 22:12; édité 2 fois
Publicité





MessagePosté le: Ven 4 Aoû 2017 - 01:06 Revenir en haut

PublicitéSupprimer les publicités ?
Heryn Amlug
Dame du Kaerl Céleste
Dame du Kaerl Céleste

Hors ligne

Inscrit le: 16 Sep 2007
Messages: 3 492
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 158
Race: Demi-Fëalocë
Âme Soeur: Rintrah
Affiliation: Maison Dalneÿs
Alignement perso: Neutre Bon
Ordre Draconique: Lumière

MessagePosté le: Dim 13 Aoû 2017 - 13:40 Répondre en citantRevenir en haut

Salut salut ! Comme promis, me voilà, prête à décortiquer ta fiche ! Avant toute chose, salutations d'usage : RE BIENVENUE PARMI NOUS *cotillons* ! Il faut au moins ça pour cette conclusion badass "je reviens, lui aussi", qui m'a bien fait sourire. Je suis sincèrement heureuse de te réaccueillir parmi nous ^^. J'espère que tu y prendras le même plaisir qu'auparavant et que ce sera un retour pour du long terme, sans quoi ma malédiction te poursuivra jusqu'à la fin de tes jours. Oui, rien de moins. è_é

Passons aux choses sérieuses à présent : contrairement à ce que tu semblais dire, la description physique et caractérielle me parait plutôt complète, on visualise bien le personnage, ses attitudes, et le profil correspond à son alignement. Rien à redire de ce côté là donc !

Pour ce qui est de l'histoire, elle est relativement "courte" (dans le sens peu détaillée) mais tu vas à l'essentiel et les grandes étapes de sa vie sont présentes.

Quelques petites questions néanmoins, parce que je suis curieuse, comme toujours ^^ (et parce que tu as dit que ça ne te dérangeait pas :p).
* Simple pinaillage, mais dans quel coin d'Orën est situé leur village ?
* Ohiro et Osake ont été séparés pendant près de 10 ans, pourquoi n'ont-ils pas essayé de se revoir avant ça, étant donné qu'ils semblaient très proches et que tu dis que ça a beaucoup attristé Osake ? Est-ce que quelque chose les en empêchés ?
* Tu détailles finalement assez peu le ressenti de Ohiro et Osake suite à leur fusion accidentelle, ça doit être assez déroutant / perturbant / effrayant / rayez les mentions inutiles, pourtant ! Ils ont forcément eu besoin d'une phase d'adaptation.
* Que ressentent leur parents face à la mort prétendue d'Osake ? Comment réagissent-ils ? Pourquoi décident-ils de ne pas les informer de la réalité des choses ?
* Ils ne semblent finalement pas très proches de leurs parents, pourquoi ?
* A un moment ils quittent leurs parents pour voyager sur les routes (c'est comme ça qu'ils rencontrent Aldéra et Miéka), si j'ai bien compris, qu'est-ce qui les pousse à partir plutôt qu'à se trouver un travail dans le village / dans la région ? Que font-ils sur les routes ?
* Aldéra s'adresse à eux comme "Ohiro et Osake Maïtera", c'est donc qu'elle est au courant de leur dualité, comment ça se fait ? Est-ce qu'ils en ont parlé autour d'eux ?

Enfin pour le pouvoir, des détails supplémentaires pour savoir comment ça fonctionne exactement ^^ ? Est-ce que c'est de l'ordre du ressenti invisible (genre sixième sens) ? Quels sont les éventuels contrecoups ?

Et je crois que c'est tout pour moi, dans l'absolu la fiche est validable en l'état, il n'y a pas de grosse bourde ou d'erreur, mais quelques petites infos et détails en plus ne feront pas de mal ! Attention au passage au codage pour les pensées et dialogues mentaux, c'est bien en italique. La validation ne tardera pas !

Voilou, si tu as des questions, n'hésite surtout pas, et en attendant, courage pour les rajouts ! Encourage

P.S. : Tu n'as pas le tréma dans ton pseudo (sur Maïtera) est-ce que tu souhaites que je le rajoutes ?




oO°Carnet de Route de la Lady°Oo

-- Rythme de RP lent, merci de votre compréhension ! <3 --
Visiter le site web du posteur
Ohiro Maïtera
Aspirant(e)

Hors ligne

Inscrit le: 03 Aoû 2017
Messages: 2
Sexe: Masculin
RPs: 0
Race: Humain
Alignement perso: Chaotique Mauvais
Ordre Draconique: Ombre

MessagePosté le: Lun 14 Aoû 2017 - 20:15 Répondre en citantRevenir en haut

Merci de l'accueil déjà :p

Pour le reste j'ai précisé ce qui demandait à être précisé ( je crois) et j'ai tenté de repréciser exactement le pouvoir et ses limites de manière plus ou moins claire.

En espérant que ce soit bon °°



Heryn Amlug
Dame du Kaerl Céleste
Dame du Kaerl Céleste

Hors ligne

Inscrit le: 16 Sep 2007
Messages: 3 492
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 158
Race: Demi-Fëalocë
Âme Soeur: Rintrah
Affiliation: Maison Dalneÿs
Alignement perso: Neutre Bon
Ordre Draconique: Lumière

MessagePosté le: Lun 14 Aoû 2017 - 20:45 Répondre en citantRevenir en haut

Plop ! Après relecture, j'ai eu réponse à touuuutes mes questions (sauf une =D, voir ci dessous) et le pouvoir a bien été explicité ainsi que ses désavantages, ça me va ! Merci à toi pour ce petit travail de détaillage ^^.

Tu as donc ma validation officielle (tu vois, c'était rapide !), sous réserve de répondre à ma dernière question, parce que je suis toujours curieuse (ça n'a pas changé entre temps x)) : "Ils ne semblent finalement pas très proches de leurs parents, pourquoi ?"

Félicitations et au suivaaant ! Kermit




oO°Carnet de Route de la Lady°Oo

-- Rythme de RP lent, merci de votre compréhension ! <3 --
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:37 Revenir en haut

Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


 Sauter vers:   



Sujet suivant
Sujet précédent

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001/3 phpBB Group :: Dgf GuildWars :: Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Traduction par : phpBB-fr.com
Create by dagonfield genesis :: by nerevare

Anneau des JpC par TourDeJeu