Playlist Tol Orëanéene Carte du Monde Index du Forum
Connexion •  Se connecter pour vérifier ses messages privés •  S’enregistrer
 
 [RP] Une arrivée en fanfare... Sujet suivant
Sujet précédent
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Auteur Message
Opalie d'Hirùne
Aspirant(e)

Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2017
Messages: 21
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 12
Race: Humaine
Maître: Eléderkan Garaldhorf
Affiliation: Clan Introverti
Alignement perso: Neutre Mauvais
Ordre Draconique: Ombre

MessagePosté le: Ven 31 Mar 2017 - 20:36 Répondre en citantRevenir en haut

Opalie tâche de dissimuler la nervosité qui l'inviterait à danser d'un pied sur l'autre. La beauté du lieu est grande, l'enfant est peu habituée à rester entre quatre murs, encore moins lorsqu'ils sont si élégamment meublés, et elle se sent légèrement étouffée. Heureusement que Thémos se tient dans l'encadrement de l'immense fenêtre. La présence du dragon est comme une ancre qui la maintient au sol, alors que toutes les informations qu'elle assimile au fur et à mesure lui font flotter la tête.

Elle s'aperçoit que la tasse qu'a poussé devant elle Maître Garaldhorf ne fume plus, elle sautille plus qu'elle n'avance vers le bureau. Le pot de miel est ouvert, après un bref coup d'oeil vers l'elfe, elle porte la cuillère à sa bouche et referme le couvercle. Consciencieusement, elle fait tourner l'objet dans sa bouche pour le nettoyer de la moindre trace de sucre, puis la repose sur la table et boit une gorgée de thé tiède. Opalie se sent rassurée par la réponse de son Maître quant à l'absence de double Liaison. Pas de partage d'amour, elle sent bien que la relation qui l'unie à Thémos est exclusive et ne peut être remise en question.
Elle repense un instant à la dernière dispute de ses parents. Ils ne sont pas loin dans son esprit, et à chaque fois que sa conscience les ramène sur le devant de la scène, elle éprouve une pincée de satisfaction à l'idée de les savoir morts d'inquiétude! Ils n'avaient qu'à profiter de sa présence quand elle était avec eux, les voilà bien punis! Son père est un coureur de jupons notoire, puisque même sa propre fille est au courant ! Opalie n'a que du mépris pour ceux qui ne savent pas maîtriser leurs sentiments, et les affichent au grand jour, indifférents aux émotions de leur entourage...

L'enfant est tirée de ses réflexions intérieures par le réveil du lézard de feu blanc. Elle sourit en observant ses mouvements, on dirait Titus au réveil, qui semble s'étirer, puis qui demande qu'on le grattouille pour le débarrasser des dernières poussières de sommeil. Elle écoute Maître Garaldhorf, repris par Thémos, lui expliquer le véritable but de sa présence en ces lieux incroyables. Marquer un dragon, former une paire inséparable, entrer dans une nouvelle famille. Cela lui semble une tâche démesurée, et sa tête tourne légèrement tant les pensées se bousculent. Fierté d'être élue, crainte de ne pas être à la hauteur, sont les deux émotions qui paraissent flotter à la surface de ce tourbillon.

Obéir, observer, apprendre.

Opalie écarquille les yeux. Tout ce qu'on lui demande? Mais depuis sa plus tendre enfance ces trois verbes sont la devise d'Opalie ! L'enfant a pour la première fois l'impression que la rencontre avec Thémos et Maître Garaldhorf était prédestinée ! Elle ajouterais cependant volontiers un quatrième verbe : s'affranchir. Mais il est un peu tôt pour cela, elle hoche la tête, un peu raide:

Maître Garaldhorf, vous me demandez bien peu en comparaison à la chance que vous m'offrez. La voix d'Opalie est haute perchée, rendue nerveuse par la solennité de l'instant. Je ne vous décevrais pas, je le promets.

L'enfant s'incline, puis, tout à son obligation d'honnêteté, elle relève le menton:

Maître, je suis désolée, je pensais que la Maîtresse Arachnéa ne m'offrait que la possibilité de voler dans les airs. Je n'avais pas compris la portée de mon geste, et je vous suis infiniment reconnaissante des explications que vous venez de m'offrir... Opalie n'oublie pas son protecteur du soir et se tourne vers lui: A vous également Maître Thémos. Chacune de vos paroles m'éclairent, mais grâce à elles je distingue également toute la profondeur de mon ignorance.

Opalie inspire profondément:

Je sais qu'un jour, la lumière de vos connaissances respectives me fera grandir ! Peut-être même qu'un dragonneau aura besoin de moi, et je veux tout faire pour être prête à l'accueillir, au moment voulu !

Portée par l'enthousiasme, Opalie a les yeux brillants. L'enfant a passé une nuit blanche, mais elle serait prête à se mettre immédiatement au travail si Maître Garaldhorf le lui demandait. Malgré tout, elle chancelle légèrement, et l'éclat dans ses yeux est fiévreux, exalté.



Publicité





MessagePosté le: Ven 31 Mar 2017 - 20:36 Revenir en haut

PublicitéSupprimer les publicités ?
Eléderkan Garaldhorf
Maitre Dragon
Maitre Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 22 Avr 2012
Messages: 203
Sexe: Masculin
Présentation: URL
RPs: 118
Race: Elfe
Âme Soeur: Thémos
Fonction: Inquisiteur Suprême
Affiliation: Clan Introverti
Alignement perso: Neutre Mauvais
Ordre Draconique: Ombre

MessagePosté le: Mer 26 Avr 2017 - 14:39 Répondre en citantRevenir en haut

A contre-jour des étoiles, fixées dans le ciel nocturne telles des milliers de chandelles, l’Inquisiteur Suprême évoquait ces dieux des profondeurs pour les esprits ignares. Des créatures antédiluviennes et oubliées, qui se repaissent des secrets des autres et peuplent les ombres. Il était de ces êtres de l’ombre. Bien qu’il soit une figure publique du Màr Tàralöm, il travaillait mieux dans les ténèbres, loin des regards, loin des mondanités et du vernis de la bienséance. Il s’employait à murmurer à l’oreille des puissants. Il s’ingéniait à œuvrer pour la grandeur d’une cité depuis si longtemps qu’il en avait presque oublié à quoi ressemblait l’existence sans cela. Il était au service du Kaerl avant qui que ce soit d’autre. En grattant sous les apparences, en pliant le protocole à sa guise, en épiant les secrets du monde.

Eléderkan Garaldhorf et son dragon Thémos, aussi dissemblables pouvaient-ils être, étaient parvenus à la même conclusion. La jeune fille leur faisant face, laquelle ne tarissait pas d’éloges à leur égard et faisait montre de beaucoup d’enthousiasme, paraissait prometteuse. Il était sans doute encore trop tôt pour l’affirmer avec certitude. Ce qu’ils en voyaient, cependant, leur semblait de bon augure.

- Dans ce cas, sois la bienvenue dans notre Triade.

L’elfe darda ses yeux émeraude dans ceux du petit lézard blanc. Sage ne cligna pas des yeux durant le bref échange télépathique. L’image dans son esprit était claire : il devait accompagner Opalie jusqu’aux portes des dortoirs communs.

- Sage, mon lézard de feu, va t’escorter jusqu’à ta chambre d’Aspirante. Tu as besoin de repos pour assimiler tous ces changements et il va également te falloir t’habituer à côtoyer les autres Aspirants du Kaerl. Je t’enverrais chercher demain matin pour ta première leçon. Bonne nuit, Aspirante d’Hirùne.

Sans un regard de plus, Eléderkan rouvrit la porte de son weyr et laissa sortir Sage, voletant devant le nez d’Opalie, ainsi que cette dernière. Sitôt dans le couloir, il referma, jeta un regard circonspect à son Lié assis sur le balcon puis resserra les pans de son peignoir autour de lui, laissant le soin au lézard de conduire la fillette jusqu’à sa destination. A partir de là, celui-ci retournerait à ses affaires de reptile volant pour le reste de la nuit.

Le lendemain matin, assez tôt, Eléderkan enverrait quelqu’un chercher Opalie pour la conduire à sa première leçon dans la Fosse. Mais en attendant, il avait une lettre à écrire. L’idée lui était venue il y a peu. Thémos la lui avait rappelée.
Citation:
Elke On Nìksë,

Vous êtes une Chevalière depuis peu et un Spectre des Cendres depuis encore moins longtemps. Vous êtes pourtant un élément prometteur pour le Kaerl. Je pense vos talents sous-estimés, bien que je puisse difficilement en juger jusqu’à ce jour. Vous avez encore beaucoup de chemin à parcourir pour devenir un Maître honorable. Je souhaite mettre vos compétences et votre loyauté envers notre Ordre à l’épreuve.

Je vous propose de compléter l’enseignement d’une jeune Aspirante placée sous ma tutelle. Il s’agit de parfaire ses connaissances martiales, de l’aider à ne pas se perdre dans le Kaerl et à la protéger si besoin. Je vous laisse seule juge de ce que vous trouverez intéressant à lui transmettre. Si vous acceptez cette mission, ce sera sous ma supervision. Si vous réussissez, vous aurez gagné ma reconnaissance.

L’Aspirante se nomme Opalie d’Hirùne. Vous être libre de refuser si telle est votre volonté. Cependant, sachez qu’il est rare que je renouvelle mes propositions.

Que Flarmya éclaire votre voie.

Eléderkan Kidrash Perséùs Garaldhorf
Inquisiteur Suprême du Màr Tàralöm



Opalie d'Hirùne
Aspirant(e)

Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2017
Messages: 21
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 12
Race: Humaine
Maître: Eléderkan Garaldhorf
Affiliation: Clan Introverti
Alignement perso: Neutre Mauvais
Ordre Draconique: Ombre

MessagePosté le: Dim 30 Avr 2017 - 17:28 Répondre en citantRevenir en haut

Opalie est épuisée, même si elle préfèrerait se couper un doigt plutôt que de l'admettre en pareille compagnie. Elle qui d'ordinaire se refuse à manifester ses émotions, a été balayée depuis quelques heures par un bouleversement hors norme. Les portes d'un monde nouveau, inconnu, viennent de s'ouvrir, confirmant le pressentiment de l'enfant. Elle est exceptionnelle, vouée à un destin hors-norme, loin de la vie de saltimbanque banale à laquelle elle semblait promise. Opalie le savait, le sentait. Elle sait que si elle persévère, fait d'immenses efforts, elle sera récompensée. Pour y parvenir, elle perçoit la longueur du chemin. D'ores et déjà, sa fidélité est acquise à Thémos, sans contrepartie, et probablement tout autant à Elederkan, même si quelques réserves subsistent. L'enfant n'a encore jamais rencontré un homme qui lui paraissait digne de son estime. Son Maître a l'air bien différent des individus masculins qu'elle a pu côtoyer. Le pouvoir, la force, le savoir. Trois qualités parmi les plus estimables sans aucun doute, qu'elle n'avait encore jamais rencontré en une seule personne. Opalie se prend à espérer qu'un jour, elle aussi, pourrait réunir ce triptyque de valeurs.

Notre Triade.

Les mots du Maître Garaldhorf font écho aux pensées vagues de l'enfant. Elle incline profondément la tête, la fatigue la rend confuse, elle cherche les mots adéquats dans sa tête, mais rien ne vient. Elle se contente d'un:

Merci Maître.

L'ordre suivant sonne comme une bénédiction. L'idée de se retrouver seule pour assimiler toutes les informations qui se sont imposées à elle lui offre un véritable soulagement. Elle pense plus qu'elle ne parle, la tête toujours respectueusement inclinée:

Merci Maître...

Les paupières démesurément ouvertes pour combattre le sommeil, Opalie suit le lézard de feu qui volette vers la sortie, franchit le seuil de l'habitation sans plus un regard pour les luxueuses gravures sur la porte. Elle tente de mémoriser le chemin, mais abandonne au troisième tournant. Elle est si fatiguée que toute son énergie est focalisée sur Sage. Escaliers, couloirs illuminés par des torches. Elle ne fait plus attention aux peintures et motifs muraux, qui se font d'ailleurs de plus en plus rares au fur et à mesure qu'elle s'approche des dortoirs. Sans rencontrer personne, suivant le lézard de feu comme les égarés suivent les feux follets pour traverser les marais les plus dangereux, Opalie finit par arriver à l'entrée des dortoirs. Dans un grand couloir percé de nombreuses petites portes en bois, Sage s'arrête, se retourne vers l'enfant, et pépie gaiement. Lui n'a pas l'air sensible à l'heure tardive ! Il file plus vite vers l'avant, avant de marquer une nouvelle pause. Quand Opalie le rejoint, il a adopté un vol stationnaire devant une porte ouverte. Un nouveau pépiement semble indiquer que la petite cellule grise doit être le terminus de leur virée nocturne.

Opalie échoue à tendre la main pour grattouiller la tête du lézard, même si le coeur y est, le corps ne suit plus.

Merci petit guide.

L'enfant entre dans la petite pièce. Un lit sommaire, une petite table et une chaise sont les seuls meubles de cette pièce aveugle. Opalie ne l'explore pas d'avantage, elle tire la porte derrière elle et se couche immédiatement. Elle sort Titus de sa poche, le pose sur le lit puis se glisse sous la couverture de laine râpeuse, et s'endort avant même que sa joue ne touche le mince matelas.

Demain sera un autre jour, et elle a hâte d'y être !




[HRP] On ferme ce topic et on en ouvre un autre ailleurs? Ou bien on continue ici? Smile



Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:14 Revenir en haut

Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


 Sauter vers:   



Sujet suivant
Sujet précédent

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001/3 phpBB Group :: Dgf GuildWars :: Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Traduction par : phpBB-fr.com
Create by dagonfield genesis :: by nerevare

Anneau des JpC par TourDeJeu