Playlist Tol Orëanéene Carte du Monde Index du Forum
Connexion •  Se connecter pour vérifier ses messages privés •  S’enregistrer
 
 [RP] Reconnaissance Sujet suivant
Sujet précédent
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Auteur Message
Amaélis Yodera
Chevalière Errante
Chevalière Errante

Hors ligne

Inscrit le: 22 Nov 2009
Messages: 487
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 275
Race: Neishaane
Âme Soeur: Ithildin
Affiliation: Apolitique
Alignement perso: Chaotique Neutre
Ordre Draconique: Neutre

MessagePosté le: Mar 1 Nov 2016 - 12:27 Répondre en citantRevenir en haut


– Nagendra Tuncay, Spectre des Cendres, Chevalier Lié au Bronze Llyr –


Ouranosku 918.


Un souffle de vent aux lointains relents d'Hiver agita les quelques rares feuilles encore suspendues aux branches dénudées. Leurs sœurs, éparpillées sur le sol humide, avaient depuis longtemps perdu leurs couleurs sanglantes et rejoint la terre. Caressé par les rayons timides du matin, l'air semblait frissonner ; des oiseaux s'échangeaient des trilles austères auxquelles répondaient le murmure cristallin et distant des innombrables cascades, et il flottait tout autour des odeurs de bois, de décomposition douce. Nagendra avait une affection particulière pour l'automne – c'était la saison de l'humilité. Le Temps enlevait aux arbres leurs majestueux oripeaux, et ils devaient ensuite affronter la nuit et le froid sans rien d'autre que leur écorce, réduits à la plus simple expression d'eux-mêmes. Ce n'était pas le cas des mellyrn, cependant, et s'il se retournait, la Sylve de Nòrui luisait comme une mer d'or, belle et impudente. L'Humain émit un sifflement désapprobateur.

° Ce ne sont que des arbres, mon cher. S'ils te mettent de si mauvaise humeur, je peux les réduire en cendres et les punir de leur effronterie. °
° Je te saurais gré de ne pas jouer les divinités oubliées. On a gagé sur notre discrétion. Néanmoins, je prendrai garde à penser moins fort ; je ne voudrais pas troubler ta conscience de Dragon avec mes divagations de poète. °


Un rire féroce résonna dans son esprit, et Nagendra s'interrogea distraitement sur les potentielles raisons d'une telle hilarité. Le Chevalier Ardent se trouvait souvent d'une disposition beaucoup trop éloignée de celle du Bronze – mais cela n'avait rien d'une fatalité. Il fit glisser le sceau de cire dans sa manche et s'avança entre les troncs luisants. Nagendra n'en était pas à sa première mission en tant que Spectre des Cendres, et il effleurait depuis quelques temps déjà l'idée qu'on ne tarderait pas à l'élever au rang de Verseur de Sang. Sa patience l'empêchait toutefois de se montrer trop entreprenant envers ses supérieurs, et une certaine notion mêlant perfectionnisme et loyauté lui laissait croire que rien n'arrivait jamais sans raison.

° En plus de cela, Llyr est encore trop jeune. Il faut laisser le temps à la maturité de dompter ses ardeurs adolescentes. ° Le Bronze était un sujet d'anxiété permanent pour le parfait petit soldat qu'était Nagendra. Lui n'avait jamais un mot plus haut que l'autre, ne se donnait jamais en spectacle, sauf quand la situation l'exigeait, reconnaissait aisément ses torts, ne défiait pas l'autorité et respectait les ordres. Llyr... Llyr était comme ce sentiment étrange et angoissant qui précède à une catastrophe – et s'il y avait bien une chose que l'Humain craignait plus que tout, c'était l'imprévisibilité.

° Des femelles de notre Ordre sont en approche. ° lui indiqua le Bronze, resté en retrait dans la Sylve. Nagendra, jusque là occupé à traquer les empreintes de ce qui était de toute évidence un lièvre, leva les yeux vers le ciel pâle. Il avait trouvé étrange qu'on ne l'envoie pas en mission avec un membre de sa décurie, où les bons éléments ne manquaient pas, mais, encore une fois, il n'était pas du genre à questionner plus haut placé. Mépriser silencieusement, en revanche, était une activité sans risque qu'il pratiquait quotidiennement. Nagendra en était arrivé à la conclusion que c'était là une action d'importance, qu'on avait dû sélectionner l'élite des Spectres des Cendres et il était aujourd'hui intrigué de rencontrer son partenaire. Le Chevalier se défit de sa capuche et rejeta son ample cape vert sombre aux liserés cuivrés sur une épaule. Peu importait l'occasion, Nagendra ne dénigrait jamais son accoutrement – même le simple plastron de cuir noir qu'il portait était gravé de fins entrelacs, ses bottes luisaient avec force, et chaque matière constituant l'ensemble était aussi douce et lisse qu'au premier jour. Une épée bâtarde pendait à son côté, ainsi qu'une dague du Ssyl'Shar – trophée rapporté d'une précédente mission.

Il passa une main dans ses cheveux pour les ordonner et se remit en marche, d'un pas peu pressé. Déambuler ainsi, possiblement à quelques pieds sous la Citadelle Céleste, ne représentait pas une menace pour lui qui savait si bien user des mots. Il s'arrêta près d'une cascade qui ruisselait calmement sur des pierres moussues, les bras croisés et le visage impassible.

° À tout moment, maintenant. °





Dernière édition par Amaélis Yodera le Jeu 24 Aoû 2017 - 10:04; édité 1 fois
Publicité





MessagePosté le: Mar 1 Nov 2016 - 12:27 Revenir en haut

PublicitéSupprimer les publicités ?
Elke On Nïksé
Chevalier Dragon
Chevalier Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 04 Aoû 2016
Messages: 164
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 67
Race: Ondine
Âme Soeur: Tezca
Fonction: Spectre des Cendres
Alignement perso: Loyal Mauvais
Ordre Draconique: Ombre

MessagePosté le: Ven 4 Nov 2016 - 19:39 Répondre en citantRevenir en haut

Depuis le retour de la grande quête, Elke avait pris un peu de renommée bien qu’on ne lui demanda jamais pour quoi, ainsi était le mystère des Spectres des Cendres. Il émanait des couloirs, qu’elle avait eu la confiance du Kaerl et qu’elle l’avait bien servi, on sentait le regard des Maîtres la considérer avec plus d’attrait. Quant à elle, la reconnaissance ne la touchait guère, si les choses avaient réussi pour le Màr, c’est tout ce qui lui importait. Qu’importent les félicitations, les plus mielleux seront les premiers à la maudire lorsqu’elle ferait un faux pas. Elke ne doutait pas d’elle, de ses performances ni de son aptitude mais les missions n’allaient pas toujours dans le sens qu’on leur vouait et seuls les couards en haut-lieu l’ignorait.

Néanmoins, son weyr avait profité de quelques largeurs et sa solde primée avait rendu l’espace plus personnel. L’ondine n’était pas très soucieuse des délicatesses propres à la plupart des femmes, mais elle aimait les livres et à présent, une belle bibliothèque lui permettrait de profiter de davantage de lecture. Lorsqu’on frappa à sa porte, Tezca renifla le messager de leur ordre. Elke ouvrit précipitamment et lui arracha le parchemin des mains avant de lui fermer la porte au nez. Elle déroula la missive.

*Un ordre de mission ! *

Tezca laissa échapper un petit râle d’excitation.

*Nous ne sommes pas revenus depuis longtemps, mais j’avais déjà envie de repartir… Où ? Où ??! *

La dragonne claqua sa queue avant de se transformer en une jeune adolescente aux yeux violines et courut vers sa liée qui, de toute évidence ne répondait pas assez vite. Elke la poussa d’abord avec véhémence puis la garda à distance de sa main tout en finissant sa lecture dans son coin. Tezca remuait alors comme une jeune sœur voulant arracher à son aînée une babiole et s’étonna soudain de récupérer l’ordre de mission, en plein visage.

.::O::.


Au petit matin, la fine équipe était parée. Elke ne pouvait pas encore voler sur Tezca, mais elle sauta sur son dos pour que celle-ci la dépose du balcon au Val qui s’étendait en bas. Là, un Maître et son lié les attendaient. Elke grimpa sur l’écailleux et le quatuor s’éleva par-dessus le volcan avant de traverser l’interstice. Ils apparurent non loin du lieu de rencontre. L’ondine n’attendit pas que le dragon se pose pour sauter. Tezca effleura le sol en même temps qu’elle. Sans un mot, le Maître s’éloigna et Elke prit un instant pour apprécier le lieu, l’atmosphère et les environs.

*Un chevalier droit devant. Son lié, lui… non loin d’ici. *

Tezca teinta son commentaire d’un rare mépris qu’Elke releva comme assez surprenant. La Bleue se plaignait souvent, de tout et de n’importe quoi, mais d’être entourée d’odieux aînés avant tout. Elle évitait les dragons de son âge et semblait réticente à s’approcher des plus jeunes. Le moment n’était pas à la conversation profonde et d’un regard, le duo se dispersa. Tezca s’assied en une position quasi-princière, tête haute, sculpture de Saphir ombragé dans le cadre doré des feuilles assorties aux matins automnaux. Elke ajusta la hache sur sa cuisse, et rangea sa lame courte à sa ceinture gauche. Sa cape brune était chaude mais peu encombrante, et sa tunique mêlait broderies de fil rouge et beige sur un ensemble marron. Une tenue pratique, peu féminine mais courante chez celles qui parcouraient les chemins.

Le bruit de l’eau résonnait depuis la sortie de la forêt. Le chant précieux était une invitation à la tranquillité et pour l’ondine qui ne connaissait rien de cet endroit, c’était un bon présage. Après quelques mètres, une silhouette masculine. Elke s’approcha. Petite et légère elle ne fit pas de bruit face au raffut de la cascade, mais lorsqu’elle s’estima trop proche de lui, elle s’annonça en toussotant. Il se retourna et tout deux se toisèrent un instant. Elle avait croisé son visage au Kaerl quelques fois. C’était lui. Elle leva le menton et inclina légèrement la tête, non pour l’impressionner mais au contraire pour reprendre son air indifférent plus naturel.

-Détruisons les ordres.

Elle détourna les yeux de lui pour observer les lieux. Elle était partagée entre un ravissement général et l’intérêt pour le risque qu’il s’y cachait.

-Tu es déjà venu ? Elle offrit un semblant de sourire. Ils sont donc par là...



Amaélis Yodera
Chevalière Errante
Chevalière Errante

Hors ligne

Inscrit le: 22 Nov 2009
Messages: 487
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 275
Race: Neishaane
Âme Soeur: Ithildin
Affiliation: Apolitique
Alignement perso: Chaotique Neutre
Ordre Draconique: Neutre

MessagePosté le: Sam 12 Nov 2016 - 20:15 Répondre en citantRevenir en haut


– Nagendra Tuncay, Spectre des Cendres, Chevalier Lié au Bronze Llyr –


Son équipière révéla sa présence d’une toux légère et Nagendra se tordit le cou pour l’observer, sans bouger ne serait-ce qu’un seul muscle dans le reste de son corps. La jeune femme ne lui était pas inconnue – mais rares étaient ceux qui échappaient au regard aiguisé de l’Humain, tapi, semblerait-il, derrière chaque pierre de chaque mur du Kaerl Ardent. Il reconnaissait cette Ondine farouche, entourée d’une aura beaucoup trop noble pour son attitude et, pour l’avoir déjà croisée – ° Entendue serait un terme plus judicieux. ° – sur les sables de la Fosse, il savait à quoi s’en tenir. Le Chevalier Bronze s’inclina d’un mouvement sec, portant une main à son côté et sans quitter la demoiselle des yeux.

« Non, c’est la première fois que je mets les pieds ici. » Il s’approcha de quelques pas, les bras croisés derrière lui, un sourire discret ornant ses lèvres. « Il faut avouer que le cadre est agréable, n’est-ce pas ? »

° M'est avis que tu perds ton temps à essayer de lui faire la conversation. Elle n’a pas l’air du genre à boire le thé dans des salons mondains. °
° On peut discuter sans être mondain, mon Lié. Je ne veux pas que nos différences soient un frein à la communication. °

Llyr eut un grondement narquois. Le jeune Dragon avait beau partager une même propension au mépris que son Âme Sœur, il ne pouvait simplement pas mettre de côté son orgueil dans un souci de convenance et estimait honteux qu’on fasse preuve de respect – fût-il hypocrite – envers ceux qui ne le méritaient pas. ° Allons, tu ne la connais pas. Tu ne dois pas hâter ton jugement, combien de fois devrai-je te le répéter ? ° Nagendra n’oubliait pas la fange de laquelle on l’avait élevé, et il en résultait – non pas de l’indifférence au sujet des apparences – mais une vigilance égale, qu’il ait en face de lui le dernier des roturiers ou le plus sophistiqué des bourgeois. ° Tss, de la tendresse. Ce n’est là que faiblesse. ° contra le Bronze d’un ton dégoûté, et l’Humain haussa les épaules.

Tout en déchiquetant soigneusement le parchemin recouvert de fines écritures alambiquées, son regard aux couleurs de vieil or continuait d’analyser les traits de sa comparse. N’y avait-il pas un nom associé à ce visage ? Il fouillait avec acharnement dans sa mémoire, mais comme rien ne lui revenait pour le moment, il se contenta de noyer les restes du parchemin dans le ruisseau, veillant à ce que plus aucune trace d’encre ne soit lisible. Quand cela fut fait, Nagendra remit ses gants de cuir avec une lenteur étudiée. Il désirait faire payer Llyr pour sa grossièreté, aussi balaya-t-il les environs d’un regard, l’air plus anxieux qu’il ne l’était vraiment.

« Ta Liée est-elle jeune ? Nécessite-t-elle qu’on la protège, ou tout du moins, qu’un aîné s’assure de sa sécurité ? »

Il entendit le Bronze donner son avis sur la question dans un coin de son esprit, et malgré ses efforts pour garder une expression impassible, l’Humain ne put s’empêcher d’arquer un sourcil devant un tel déluge d’obscénités. « Mon propre Lié se fera un plaisir de garder un œil sur elle en attendant que nous avancions nos recherches. »

Sans plus prêter attention à ce que maugréait Llyr, Nagendra entreprit d’avancer dans une direction aléatoire. La présence de deux Dragons Ardents dans la Sylve suffirait à détourner l’attention des éventuels Célestes, et les Spectres des Cendres pourraient compter sur leurs Liés pour être avertis de tout mouvement – ou sur les sens de Llyr, si la Liée de l’autre Chevalière n’était pas encore assez âgée pour véritablement user de sa télépathie avec précision.





Dernière édition par Amaélis Yodera le Jeu 24 Aoû 2017 - 10:04; édité 1 fois
Elke On Nïksé
Chevalier Dragon
Chevalier Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 04 Aoû 2016
Messages: 164
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 67
Race: Ondine
Âme Soeur: Tezca
Fonction: Spectre des Cendres
Alignement perso: Loyal Mauvais
Ordre Draconique: Ombre

MessagePosté le: Mer 23 Nov 2016 - 21:53 Répondre en citantRevenir en haut

Il l’accueillit sans trop en faire et Elke apprécia que ce ne soit pas un de ces lourdauds qui n’avait de cesse de vouloir passer pour le meilleur. Mais non, c’était bien là le privilège des Spectres ; des chevaliers qui étaient d’une classe supérieure. L’humain s’était approché pour contempler avec elle les alentours. Elle se tourna en sa direction pour l’arrêter à bonne distance et prit le temps de le dévisager maintenant que l’environnement l’obnubilait un peu moins. Elle aurait pu vouloir prendre le temps de découvrir qui il était, creuser un tantinet cette surface aimable pour dévoiler un autre trait mais la mission était plus importante. Il n’avait pas l’air idiot et c’est tout ce qu’elle aurait pu demander. Elle répondit alors à sa question d’un haussement d’épaule. Non qu’elle cherchait à le faire taire, mais ce n’était pas les flâneries qui l’intéressaient, c’était l’ennemi.

Enfin elle l’imita, déchirant le pli et le laissa se désintégrer dans l’eau translucide. Elle s’était accroupie, effleurant le courant de ses doigts et se nourrissant de son énergie. L’humain se soucia alors de Tezca, et Elke leva un sourcil un peu perplexe ou du moins surprise de sa sollicitude.

-Ma liée est jeune, mais elle se débrouillera très bien. Elke se releva pour être à meilleure hauteur de son coéquipier. J’apprécie que tu t’inquiètes pour mais restons concentrés sur la mission. Ton lié et elle sauront se retrouver en cas de pépins. Ce n’est pas une enfant.

*Il a quel âge son lié pour croire que j’ai besoin qu’on me défende ? Il sait qu’on a traversé le Vaendark et qu’on a combattu ? Je suis pas navrante… Je le déteste voilà. *
*Il essaye d’être aimable. Pt’être que son lié était un têtard avant de savoir voler. *
* C’est évident ! *
*Tu fais ce qu’on a dit de toute façon ? *
*Sauf danger imminent, j’entre pas en terre céleste. *

Le frère ardent s’engagea en une direction que l’ondine suivit sans broncher. Néanmoins, il fallait qu’ils se mettent d’accord.

-En suivant le cours d’eau, on devrait arriver à l’océan… L’Ouest c’est bien par là. Si les voies ne conduisent pas vers Lòmëanor, je viserais un port pour m’assurer des vivres.. non ? Tu as eu des pistes avant de partir ?

Elle s’arrêta un instant pour attendre son avis avant de se présenter, comme si ce détail pourrait avoir un quelconque intérêt par la suite.

-Elke.



Amaélis Yodera
Chevalière Errante
Chevalière Errante

Hors ligne

Inscrit le: 22 Nov 2009
Messages: 487
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 275
Race: Neishaane
Âme Soeur: Ithildin
Affiliation: Apolitique
Alignement perso: Chaotique Neutre
Ordre Draconique: Neutre

MessagePosté le: Mar 29 Nov 2016 - 20:01 Répondre en citantRevenir en haut


– Nagendra Tuncay, Spectre des Cendres, Chevalier Lié au Bronze Llyr –


° Elle dit que tu n’as pas besoin de veiller sur sa Liée. °
° Je n’en avais de toute évidence pas l’intention. Personne n’a jamais protégé mes jeunes écailles, pourquoi devrait-elle être traitée d’une quelconque autre façon ? °


Nagendra retint un reniflement moqueur. Llyr était bien incapable de comprendre les principes induits par un travail d’équipe, et l’Humain s’étonnait parfois qu’il n’ait pas plus de mal à s’envoler, alourdi par le poids d’un ego qui aurait cloué au sol même les nuages. Mais tel était le Bronze, hargneux et vindicatif, avec cette propension toute adolescente à brandir l’injustice au-devant de ses insécurités.

° Il faudra qu’on parle, un jour, de ce malheureux incident où ta mère a refusé de t’accorder un baiser d’adieu. °
° Ferme-la, tu veux ? Si tu me provoques, ne viens pas pleurer quand une moitié de la Sylve en flammes aura averti les Célestes d’une présence ennemie. °


Le visage aussi expressif qu’une pierre, Nagendra s’arrêta, une main appuyée contre un tronc dévoré par le lierre, pour considérer un instant sa camarade du regard. Il ne savait pas grand-chose du Kaerl Céleste, mais connaissait suffisamment les vieux Maîtres – ceux qui ne se taisaient jamais dès lors qu’on agitait sous leur nez la promesse d’un émerveillement respectueux en échange de récits interminables sur la Grande Guerre. Les informations ainsi obtenues possédaient une odeur désuète et semblaient, à bien des égards, peu fiables – mais elles n’en demeuraient pas moins de précieux indices, en tous cas, sur ce qui avait pu changer depuis ces années. Le Chevalier esquissa un sourire presque embarrassé.

« Les héros s’accordent à dire qu’on navigue mal, parmi les cascades. Je pencherais plutôt pour un chemin bien terrestre, un qui suit telle ou telle rivière. Les cours d’eau font des routes faciles à surveiller depuis les airs. » L’Humain espérait simplement que cela ne jouerait pas en leur défaveur. « Sans doute une clairière, peut-être une crique, effectivement, si on continue vers la mer.»

Il leva furtivement les yeux au ciel, puis tapa du poing sur l’écorce comme pour affirmer sa détermination. Sa consœur émit alors un son, et Nagendra mit un certain temps avant de comprendre qu’elle venait de lui donner son prénom – et non pas de jurer dans une langue étrangère.

« Nagendra. Nagendra Tuncay » répondit-il en hochant doucement la tête, conscient qu'elle n'avait dit que son prénom. « Ah, ça me revient, tu es la cousine de feue Dame On Nïksé, c’est bien ça ? »

Sans vraiment attendre de réponse, car il ne lui venait que rarement à l’esprit d’avoir pu se tromper, il se remit en route. Comme beaucoup d’autres, Nagendra ne portait pas l’ancienne Dame du Màr dans son cœur – et il la méprisait d’autant plus qu’Alauwyr Iskuvar avait pris sa succession – mais cela ne pouvait pas influencer son jugement. Observant l’Ondine du coin de l’œil, il se demanda brièvement avec quelle ardeur celle-ci devait se battre pour obtenir une légitimité sans rapport avec son nom, ou bien s’il lui était plus facile de se glisser dans les ombres, en silence. ° Est-ce pour cela qu’elle a choisi d’intégrer les Spectres des Cendres ? Avait-elle besoin de prouver à ce Màr qu’elle ne désire que le servir, en dépit des regards et des langues trop bavardes ? ° Le Chevalier avait choisi son propre nom, le jour où il était vraiment né – le jour de l’Empreinte. Il ne portait nul autre héritage que celui de sa Maîtresse, et quand bien même, c’était plus là l’expression d’une loyauté indéfectible qu’une réelle obligation. L’envie le taraudait d’interroger Elke à ce sujet, néanmoins, il connaissait assez la fierté et ne voulait pas risquer d’être mal compris.

« Qu’en penses-tu alors ? Une clairière pour être au plus près des chemins, ou une crique pour avoir l’espace nécessaire à l’arrivée de plusieurs Dragons ? »

Il aurait pu suivre son intuition, mais la galanterie inhérente à son éducation faisait qu'il devait demander d'abord à la dame – eût-elle une hache à son côté.





Dernière édition par Amaélis Yodera le Jeu 24 Aoû 2017 - 10:05; édité 2 fois
Elke On Nïksé
Chevalier Dragon
Chevalier Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 04 Aoû 2016
Messages: 164
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 67
Race: Ondine
Âme Soeur: Tezca
Fonction: Spectre des Cendres
Alignement perso: Loyal Mauvais
Ordre Draconique: Ombre

MessagePosté le: Mar 6 Déc 2016 - 18:56 Répondre en citantRevenir en haut

Quel était donc cet air qu’il venait d’afficher ? Il appuya sa pensée en évoquant comme il était compliqué de naviguer parmi les cascades… Pensait-il vraiment qu’Elke était une Dame de salon qui cherchait là, un bâtiment qui remontrait une baie si peu profonde ? Heureusement, il ouvrit son interrogation à d’autres possibilités et elle tenta de gommer qu’il puisse être de ceux qui se montraient misogynes.

-J’ai bon espoir de croire que les négoces qui voguent depuis les autres continents échouent dans des ports plutôt que sur de simples rochers. Les rives sont trop dégagées, cherchons cette route, tu as raison.

Alors, il se présenta et son nom ne lui dit rien du tout. À force d’éviter de se mêler aux autres, elle devait néanmoins admettre qu’elle avait un peu de retard sur la somme d’informations internes qu’elle aurait dû recueillir depuis le temps. Un Spectre se devait aussi d’être espion et de tout savoir sur son nid… La Chevalière préférait de loin s’éloigner en campagnes pour défendre les intérêts du Kaerl plutôt que de jouer dans la cour des Grands de leur Màr. Lui en revanche, situa immédiatement qui elle était. Elle tenta de ne pas montrer l’inconvénient que cela était.

-C’est bien ça, reprit-elle pour clore le sujet.

Il orienta de nouveau l’attention sur leur choix de parcours et Elke agita le menton en signe d’acquiescement.

-Au plus près des chemins, au loin de cette baie trop étroite pour naviguer.

Vexée ? Pas tellement, mais elle tenait à ne pas feindre qu’elle avait perçu qu’il l’avait prise pour une sotte.

-T’es Chevalier depuis longtemps ? Et depuis quand dans l’Ordre ?

Elle dévia alors sa trajectoire pour reprendre celle qu’il avait eu bon d’ouvrir.



Amaélis Yodera
Chevalière Errante
Chevalière Errante

Hors ligne

Inscrit le: 22 Nov 2009
Messages: 487
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 275
Race: Neishaane
Âme Soeur: Ithildin
Affiliation: Apolitique
Alignement perso: Chaotique Neutre
Ordre Draconique: Neutre

MessagePosté le: Mer 7 Déc 2016 - 10:41 Répondre en citantRevenir en haut


– Nagendra Tuncay, Spectre des Cendres, Chevalier Lié au Bronze Llyr –


Pour une raison inconnue, Elke semblait avoir pris de manière très personnelle la remarque de Nagendra concernant la navigation. Ce n’était pourtant qu’un simple constat. Manquait-elle tant de confiance en elle au point de subir comme une agression qu’on lui énonce une évidence ? Le Chevalier Bronze prit note distraitement de ne plus évoquer d’informations qu’il jugerait trop patentes. Il n’appréciait pas vraiment la posture défensive de l’Ondine, car ils devaient travailler ensemble, mais décida que titiller les nerfs de sa consœur ne lui apporterait même pas la satisfaction du divertissement moqueur. Au lieu de cela, Nagendra hocha brièvement la tête quand Elke se prononça en faveur d’une voie terrestre.

« C’est entendu. » lâcha-t-il simplement, et il ouvrit la marche.

Le passage répété d’ânes, de chevaux, de chariots ou de n’importe quel autre moyen de transport laissait nécessairement des marques difficiles à dissimuler. Le Chevalier détermina que la meilleure approche consistait en une avance circulaire autour de la zone ; ainsi, il leur faudrait bien à un moment donné croiser la route qu’empruntait le ravitaillement Céleste.

À son grand étonnement, l’Ondine relança la conversation, et l’Humain fronça imperceptiblement les sourcils. L’avait-il mal jugée ou bien était-ce l’ennui qui la poussait à se montrer intéressée ? Nagendra n’était pas bavard, mais ne s’était jamais montré réticent devant la perspective d’un dialogue.

« Llyr a presque deux ans, nous nous sommes Liés au printemps de l’an passé. Moi, je suis ici depuis… » Il s’interrompit un instant pour réfléchir à la question. On l’avait récupéré assez jeune, et son apprentissage auprès de Dorcha Elerinna avait été exceptionnellement long – en effet, la défunte Maîtresse Bleue avait dû fournir un travail aussi lourd que laborieux pour élever l’orphelin pouilleux au rang de digne représentant du Màr. Là où certains auraient pu y voir un motif de honte, Nagendra se montrait assez fier de ces faits, comme s’ils étaient la preuve que Dorcha avait vu quelque chose en lui – et la preuve, aussi, que l’enfant d’Orën d’autrefois méritait réellement de devenir la personne qu’il était aujourd’hui.

Secouant la tête afin de s’extirper de ces considérations un peu nostalgiques, il reprit : « Cinq ou six ans. Je suis resté longtemps sous la tutelle de Maîtresse Dorcha Elerinna. Il s’avère qu’elle a eu bien du mal à faire de moi un Candidat à l’Empreinte. » compléta Nagendra avec un sourire en demi-lune.

Le décès de la Neishaane pesait toujours sur son cœur, et même si elle l’avait éduqué à ne jamais rechercher de vengeance aveugle, l’Ardent brûlait d’envie de retrouver ceux qui étaient derrière sa mort et de leur faire avaler leurs entrailles encore chaudes. Sacrifier une Maîtresse, sacrifier un Dragon, sacrifier une épée dévouée au Màr Tàralöm – au simple nom de querelles égoïstes – était un sacrilège, et Justice devait être rendue. ° Justice sera rendue. °, se corrigea-t-il intérieurement, car il avait d’ores et déjà commencé à prendre ses dispositions.

° Je pense qu’on devrait les jeter par une fenêtre, et voir combien de fois sont nécessaires pour réduire leurs os en poussière. °
° Ma peine m’appartient, Llyr. Tu sais que tu ne dois pas te nourrir de ma colère. °


Le Bronze gronda dans un coin de son esprit. Souvent, Nagendra craignait d’influencer le développement de son Lié, de modeler son caractère. Le Lien fonctionnait-il de la sorte ? Il tourna son visage vers Elke, laissant de côté la mauvaise humeur flamboyante de son Âme Sœur.

« Et toi ? C’est de famille, le Don ? »





Dernière édition par Amaélis Yodera le Jeu 24 Aoû 2017 - 10:06; édité 2 fois
Elke On Nïksé
Chevalier Dragon
Chevalier Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 04 Aoû 2016
Messages: 164
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 67
Race: Ondine
Âme Soeur: Tezca
Fonction: Spectre des Cendres
Alignement perso: Loyal Mauvais
Ordre Draconique: Ombre

MessagePosté le: Lun 12 Déc 2016 - 13:03 Répondre en citantRevenir en haut

Alors qu’elle devait se concentrer sur les traces que la terre avait à lui offrir, Elke se surprit trop souvent le regard pointé vers le ciel et autour d’eux, comme si un Kaerl allait apparaître. Que savait-on du Màr ennemi sinon qu’il était nébuleux en cette zone ? Les pouvoirs du Gardien cachaient-ils l’entrée ou est-ce qu’un quelconque malaise prendrait les aventuriers trop chanceux ? La part la plus intrépide de l’ardente avait envie de progresser pour trouver bien plus que les voies de ravitaillement. Malheureusement, elle était bien consciente que la puissante magie Valheru serait un frein majeur. Peut-être que le royaume céleste se tenait juste sous leurs yeux, mais qu’un enchantement puissant ne permettait ni à Nagendra ni à elle de déceler sa présence. Perdue dans ses pensées, elle scruta un instant l’humain à ses côtés. Il serait bon de guetter s’il faisait un malaise, ils pourraient alors s’approcher du but.

Il semblait d’humeur à converser, ce n’était pas désagréable. Les environs chatoyants et l’optique d’une découverte majeure avait rendue l’ondine aimable et sympathique. Elle s’accroupit de temps à autre, palpant la terre, et devinant les traces des animaux qui les avaient récemment précédés. Tendant l’oreille au récit de son confrère, elle comprit davantage pourquoi il s’était d’abord proposé pour veiller sur Tezca. Deux ans qu’il était lié, seulement quelques mois pour elles. Il était normal qu’il considère leur lien comme juvénile ; elles étaient fortes et indépendantes et avaient déjà mené une grande mission pour le Kaerl.

*Je vais le retrouver et il va comprendre *
*Retrouve-le simplement… *

Pourquoi Tezca se sentait-elle à ce point menacée par les autres au point de leur chercher de plus en plus querelle ? Elke aimait à la laisser à ses affaires, finalement, elle finirait par ne plus avoir besoin de chercher à s’intégrer, une forme d’adolescence peut-être ? La dragonne ferma son esprit pour repérer son frère. Elle était petite, elle était encore gauche, mais elle aimait à croire qu’elle pourrait le surprendre si elle arrivait à s’approcher de lui sans qu’il ne la remarque. Tezca progressa alors dans la sylve comme on chasse une proie.

Nagendra parlait franchement. Il ne cacha pas avoir eu une longue formation et Elke sentit le froid dans ses propos lorsqu’il évoqua la Maîtresse défunte. L’ondine ne résista pas à lui jeter un regard pour mesurer son affecte. Malheureusement il contint son opinion et revint naturellement sur le Don de famille.

-J’sais pas. Y a eu elle, Y a moi. J’étais sous la tutelle de Maître Zenghwei, pas commode cette bourrique.

Soudain elle s’arrêta et fit signe à l’homme de l’imiter. Le silence d’abord puis, un bruissement de feuille. Le silence à nouveau et un mouvement progressait non loin d’eux. Elke porta la main à sa cuisse pour se saisir de sa hache mais se ravisa. Elle questionna du regard son acolyte. Ce pouvait être un animal ou ce pouvait être pire que ça...



Amaélis Yodera
Chevalière Errante
Chevalière Errante

Hors ligne

Inscrit le: 22 Nov 2009
Messages: 487
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 275
Race: Neishaane
Âme Soeur: Ithildin
Affiliation: Apolitique
Alignement perso: Chaotique Neutre
Ordre Draconique: Neutre

MessagePosté le: Dim 18 Déc 2016 - 22:28 Répondre en citantRevenir en haut


– Nagendra Tuncay, Spectre des Cendres, Chevalier Lié au Bronze Llyr –


Plus loin, en bordure de la Sylve de Nòrui, Llyr avait trouvé une clairière assez vaste où s’adonner à la paresse, son corps massif blotti contre des rochers qui paraissaient minuscules en comparaison. Les feuilles des mellyrn murmuraient de concert sous la brise automnale. Une certaine forme de quiétude planait en ces lieux, où bien souvent le temps donnait l’impression de s’arrêter en raison des arbres jamais nus, mais ce n’était pas là une sensation au goût du Bronze. Lui préférait la chaleur étouffante des volcans, la morsure cruelle du froid ou la sécheresse des déserts. Il n’aimait pas la tempérance. Cependant, l’oisiveté lui convenait assez pour ne pas être tenté de saccager la charmante nature qui s’épanouissait tout autour. De plus, son dernier vol – en compagnie d’un Brun hargneux – lui avait laissé de longues griffures qui nuisaient quelque peu à ses envies de chasse. Malgré tout, il n’aurait pas refusé de participer à une aventure plus intéressante que celle-ci. Le Ssyl’shar était un endroit attrayant, pour une créature de sa trempe, et il rêvait d’affronter à nouveau les monstres tapis dans le sable. Malheureusement pour lui, l’autoproclamé Seigneur des Serpents auquel il était Lié tenait plus du lézard que du saurien. Nagendra ne courait pas après les émotions fortes, il désirait seulement servir la cause du Màr – et cela, Llyr ne le comprenait pas.

Bercé par la rumeur du vent, il surprit l’arrivée de sa petite sœur. Non pas que celle-ci eût un quelconque problème de discrétion, au contraire, elle avait été assez douée pour ne faire aucun bruit susceptible de la trahir – et c’était tout à son honneur, au vu du terrain peu avantageux de la forêt, avec ses feuilles et ses branches mortes tapissant le sol et prêtes à craquer au premier mouvement un peu trop empressé. Le Bronze n’était pas du genre à faire des compliments, cependant, et déjà, il se moquait sans honte de son inaptitude à contenir ses émotions. Il avait senti son mépris, son excitation et tout un tas d’autres pensées bouillonnantes avant même de repérer sa position. ° Erreur de débutante ° songea-t-il avec arrogance – lui qui se démarquait en permanence par ses explosions de colère. Car il nourrissait l’espoir de l’humilier assez pour qu’elle n’oublie jamais son nom, Llyr fit mine de ne pas avoir remarqué l’approche de la Bleue.

Nagendra, qui gardait toujours une partie de son esprit connectée à son Lié (sans doute par peur de le voir commettre quelconque impair), retint à grand peine un soupir excédé. N’avait-il donc pas passé l’âge de jouer à ce genre de jeu ? Le Chevalier attendait mieux du Bronze, et il se demandait encore quand celui-ci le rendrait enfin fier. Il avait pour ambition de s’élever, de se démarquer par sa rigueur et sa grandeur – et comment atteindre cet objectif avec une Âme Sœur qui se complaisait plus dans les enfantillages que dans la maturité ? Il lui tardait de voir Llyr grandir et s’apaiser, il avait besoin de la sagesse d’un Dragon pour parvenir à ses fins. ° Quelle crédibilité accorderait-on à un Chevalier dont le compagnon préfère mettre de côté sa dignité plutôt que de faire honneur à sa race ? °

Elke n’était pas particulièrement loquace ; sa réponse avait été sèche et brève, bien que dépourvue d’agressivité. Maître Zenghwei, hein ? Voilà un nom qu’il n’était pas aisé d’ignorer. Nagendra se refuserait à l’avouer même sous la torture, mais le Clan Valherien ne lui inspirait que terreur et indignation. Une armée de fanatiques, selon lui, qui propageait des idéaux de haine totalement dépourvus de raison. Il se mordit distraitement la lèvre. L’Ondine partageait-elle la vision de son ancien professeur, ou n’avait-il été qu’un moyen comme un autre de parvenir jusqu’à l’Empreinte ? Il hésita à poser la question.

« C’est ce qu’il se murmure parmi les Aspirants – et parmi les autres, aussi. Tu as reçu les enseignements d’un Maître d’exception, nulle surprise que tu aies rejoint nos rangs. » En présentant les choses de cette manière, l’Humain espérait jauger sa consœur. Qu’elle se sente vexée et Nagendra serait rassuré quant aux liens qu’elle pouvait entretenir avec le Torhil.

Avant d’avoir pu obtenir quelconque réaction, un bruit interrompit leur progression. Elke alla pour s’emparer de sa hache, puis décida d’attendre, jetant à son compagnon un regard inquisiteur. Nagendra tendit l’oreille : quelque chose avançait, mais qui n’allait pas dans leur direction.

° Llyr, qu’est-ce que tu vois ? °
° Pas de Dragon dans les parages, en-dehors de nous. À cette distance, je ne saurais dire ce qu’il en est vraiment de ton côté. °
° Bien. Ne pousse pas, tu risquerais de trop attirer l’attention. °


Impossible, donc, de dire s’il s’agissait simplement de promeneurs, de marchands ou de membres du Kaerl Céleste. Il n’y avait pas cent façons de le savoir, et Nagendra se mit en tête de les suivre. Il pointa le menton en direction de la zone d’où étaient provenus les bruits, après avoir rabattu sa capuche, indiquant à Elke le résultat de ses réflexions. Si le besoin s’en faisait sentir, ils se sépareraient pour mieux encercler… quiconque se trouverait là.

° Ils sont deux, tu sens quelque chose ? °
° Toujours rien. °


L’Humain s’arrêta et fit signe à l’Ondine de se rapprocher. « Partante pour un interrogatoire ? »





Dernière édition par Amaélis Yodera le Jeu 24 Aoû 2017 - 10:06; édité 1 fois
Elke On Nïksé
Chevalier Dragon
Chevalier Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 04 Aoû 2016
Messages: 164
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 67
Race: Ondine
Âme Soeur: Tezca
Fonction: Spectre des Cendres
Alignement perso: Loyal Mauvais
Ordre Draconique: Ombre

MessagePosté le: Lun 16 Jan 2017 - 19:37 Répondre en citantRevenir en haut

La forêt était un terrain bruyant mais l’agitation de quelques oiseaux et celle d’autres gibiers avait permis à la Bleue de progresser assez adroitement. Son gabarit avait l’avantage de ne pas secouer trop de branchages, mais cette partie de chasse ou de progression silencieuse l’attisait trop pour qu’elle parvienne à ne pas se trahir. Son émotion mêlait fierté, audace et son cœur battait comme celui d’un enfant. Enfin, elle capta la présence de son frère. Il était sévère, elle capta cette sensation de repli, de maîtrise et d’ego. Alors qu’elle se dévoilait à peine des fourrés, elle regarda les alentours sans daigner poser un œil sur lui.

*C’est en dormant ici que tu veilles ton lié ? *

Elle avait lancé ça avec une pointe acide. Tezca s’installa sur sa croupe et tourna enfin le museau en sa direction. Il était déjà plus grand qu’elle mais ça, elle en avait l’habitude. Elle était là pour beaucoup de raisons… Elle était en mission elle aussi, elle voulait apprendre de lui, être meilleure que lui et comprendre comment son lié fonctionnait. Après tout, il était avec sa moitié alors il était hors de question de faire confiance à un Spectre.

Nagendra semblait admirer la brute Torhil. Il fallait admettre que c’était un personnage assez important au Màr. Elle aurait pu tomber sur un individu moins sévère et donc moins efficace pour la grande cause du Kaerl. Néanmoins, comme elle n’aimait pas que l’on croit que sa cousine ait pu l’aider dans son élévation, elle n’aimait guère davantage qu’on attribue à Zenghwei tout son mérite. Elle hésita à répondre mais la présence ennemie fut détectée et balaya leur conversation.

Les deux Spectres étaient parés à jaillir, enfin unis par le sens de la mission. Les chevaliers étaient concentrés et ils se rapprochèrent lentement pour les identifier. Deux hommes. Ils discutaient, mais il était compliqué d’en comprendre les paroles. L’Ondine se colla à un arbre pour dissimuler sa silhouette et parvint à avoir un meilleur angle de vue. Ce n’était pas des paysans. Ils n’avaient pas de cargaison, seulement des besaces pleines. Nagendra furetait depuis le côté gauche, quand Elke avançait sur la droite. Elle attendit de voir son comparse à la même hauteur pour sortir de la pénombre. Les deux hommes s’arrêtèrent, se tournant vers l’inconnue, ils étaient plus surpris que sur la défensive mais peut-être était-ce dû au fait qu’elle était une jolie et petite femme.

-Vous parlez si forts que j’ai perdu la trace de mon gibier. Elle plaça ses mains sur ses hanches appuyant qu’elle était fort contrariée. Et à qui j’dois d’avoir raté mon dîner ?

Un des deux était plus jeune et il afficha un sourire en coin. L’Ondine ne sembla pourtant pas s’adoucir, l’autre porta la main à sa garde, plus menaçant.

-Recule Femme ! Nous avons à faire et certainement pas avec le petit peuple.

Il plongea sa main dans sa besace et lança une petite miche de pain au pied de l’ardente avant de reprendre sa route. Elke avait au moins la première réponse, ce n’était pas de simples pécores… Elle se permit de taper du pied dans le pain pour détourner leur attention. Elle chercha alors Nagendra du regard pour qu’il entame la suite.



Amaélis Yodera
Chevalière Errante
Chevalière Errante

Hors ligne

Inscrit le: 22 Nov 2009
Messages: 487
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 275
Race: Neishaane
Âme Soeur: Ithildin
Affiliation: Apolitique
Alignement perso: Chaotique Neutre
Ordre Draconique: Neutre

MessagePosté le: Lun 30 Jan 2017 - 22:08 Répondre en citantRevenir en haut


– Nagendra Tuncay, Spectre des Cendres, Chevalier Lié au Bronze Llyr –


Tout en surveillant du coin de l’œil le manège de sa comparse, Nagendra réfléchissait rapidement à la meilleure des approches envisageable. À en juger par leur apparence et leur attitude, les deux hommes n’étaient certainement pas des gens du commun – ou, au demeurant, quelque chose devait les persuader du contraire. Il songea à des voleurs, qui avaient parfois cette faculté de se croire supérieurs, comme si le fruit de leurs larcins les propulsait au même rang que les personnes dérobées. °Une miche de pain, cependant, voilà une bien trop maigre rapine pour s’arroger le droit de s’adresser à elle de la sorte. ° Étaient-ils frères ? Une telle réflexion pouvait ne pas sembler pertinente, mais l’Ardent avait appris à ne laisser de côté aucun détail. Entre ses mains, chaque information devenait une arme, parfois plus redoutable que la dague dissimulée sous son ample cape.

° Je n’ai plus le temps. ° Profitant de la diversion créée par Elke, l’Humain fusa hors des ombres et se jeta sans trop de manière sur le plus vieux. Une fois dans son dos, il l’empoigna par les épaules et lui faucha les jambes d’un mouvement expérimenté tout en le poussant. Ainsi déséquilibré, l’étranger mangea la poussière avec une exclamation choquée, renversant au passage une partie du contenu de sa besace. Sans s’en soucier le moins du monde, Nagendra frappait dans ses mains comme pour ôter des résidus quelconques de ses gants quand l’autre homme se tourna pour lui faire face. L’Ardent haussa un sourcil, nullement impressionné par les rougeurs qui se répandaient sur le visage de son vis-à-vis.

« Vous réprouvez sûrement autant ma manière de traiter votre compère que je le fais de votre attitude envers mon amie. » lâcha-t-il finalement, d’une voix égale. Le Spectre des Cendres joignit les mains derrière son dos, afin de signifier qu’il ne comptait pas être pris pour une menace – pas pour ces quelques secondes, tout du moins.

« Qu’est-ce que tu veux, le pisse-froid ? Tu veux m'épater avec ton sens de la justice ? »

Nagendra ne prit pas la peine de lui répondre. L’homme à terre pouvait se relever à tout moment, alors il préféra agir. D’un geste nonchalant mais néanmoins efficace, il planta prestement sa dague au travers de la besace, avec assez de force pour qu’une partie de la lame s’enfonce dans la terre. L’agitation provoquée par ce geste offrirait une ouverture suffisante pour que l’Ondine intervienne à son tour.

° Tu peux dire ce que tu veux, rien ne m’ôtera de l’idée que tu n’es qu’un esbroufeur. °

Llyr détacha ses pensées moqueuses de son Lié et reporta son attention sur la petite Bleue. À bien des égards, il détestait l’enfance parce que lui-même, malgré sa taille et son âge, n’avait pas encore su trouver la moindre trace de maturité – et il prenait cela comme un affront, car il était dégradant d’être associé à une telle fragilité. Ridicule, vraiment. Soufflant dans les feuilles mortes, il gronda doucement.

° Je ne dormais pas, insolente. Je n’ai aucune leçon à recevoir de toi – es-tu présomptueuse au point de croire que tu aurais réussi à me surprendre ? J’ai senti que tu débutais ta traque à des lieues à la ronde, il était si simple de prétendre le contraire. Estime-toi heureuse que nous soyons en mission. °

Le Bronze darda sur sa jeune sœur un regard teinté de rouge et de vert qui faisait étrangement écho aux couleurs de la forêt autour d’eux.

° Tu juges ma manière de veiller sur mon Lié, mais ton inconscience aurait pu provoquer la perte de la tienne. Sais-tu seulement ce qu’elle fait en cet instant ? Ou lorsque tu étais trop occupée par ta chasse ? °





Dernière édition par Amaélis Yodera le Jeu 24 Aoû 2017 - 10:07; édité 1 fois
Elke On Nïksé
Chevalier Dragon
Chevalier Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 04 Aoû 2016
Messages: 164
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 67
Race: Ondine
Âme Soeur: Tezca
Fonction: Spectre des Cendres
Alignement perso: Loyal Mauvais
Ordre Draconique: Ombre

MessagePosté le: Mer 8 Mar 2017 - 21:24 Répondre en citantRevenir en haut

Tel un esprit des bois, l’humain était sorti de nulle part et faucha le plus narquois des hommes pour lui rappeler qu’à l’origine il n’était que poussière. Son partenaire fit face à l’intrus avec effroi mais bien vite, ce fut une stupeur plus maîtrisée. Nagendra défendit ouvertement l’honneur de l’Ondine et ce ne fut pas pour déplaire à la Chevalière. Il ne fallait pas qu’elle se repose sur une assistance galante, mais il était bon de croire en une nouvelle fraternité de mission. Ainsi retrouverait-elle peut-être cette emprise de la faction sous le drapeau des Spectres, ce pouvoir galvanisant qui rendaient les combattants invincibles…

Malheureusement, pour ne pas paraître trop apeuré ni menaçant, l’homme qui restait sur ses pieds envoya quelques insultes afin de sauver la face… L’ardent l’ignora et lança sa dague afin de s’assurer que la besace entrouverte resterait à ses pieds. L’instant était vif et silencieux. C’étaient les secondes incertaines qui planaient lors de ces moments audacieux. Oui audacieux… Elke aimait les défis, elle aimait les instants où tout pouvait se passer, où rien n’était prévu. Alors, elle se sentait libre et forte car rien, ne l’effrayait et certainement pas ces instants au pied du mur, du danger, de la mort.

Si durant un instant, elle croisa le regard de son complice et lui offrit une étincelle de plaisir un peu trop flagrante, elle se ravisa. Ils ne pouvaient pas faire un massacre pas ici, pas comme cela. La discrétion était un mot d’ordre pour leurs armoiries, elle se montrerait plus fine que ça.

-Allons messieurs, Z’êtes pas là pour vous chamailler pour une si jolie demoiselle non ?

Elle rappela soudain sa présence au plus jeune qui lui jeta un regard inquiet mais curieusement soulagé qu’elle cherche à calmer les choses. L’Ondine s’approcha de l’homme avec un sourire presque tendre, un masque trop parfait pour ne pas être glacé et désigna sa besace.

-Vous m’donnez quoi ?
Un petit rire flotta depuis la gorge de celui qui était à terre mais doucement l’ondine s’approcha de celui qui se tenait tranquille, un œil un poil aguicheur, elle osa lui attraper la main.

-J’suis pas une grande Dame mais… Elle passa ses doigts dans ceux de l’homme qui peinait à garder ses distances. Il allait la rembarrer avec un peu d’aplomb mais le venin s’immisça déjà dans son bras.

-Quelque chose à ajouter avant que j’en envoie jusqu’à son coeur ? Elke lança un regard des plus sévères à celui qui était à terre. Vous m’donnez quoi ?


*Que je m’estime heureuse que nous soyons en mission… *

Tezca laissa planer son sentiment dans l’esprit de son frère avec une insolence démesurée.

*Le problème avec toi jeune Frère, c’est que tu transpires la peur. Comme la plupart des autres. Ma liée n’a pas besoin que je la protège, crois-tu qu’elle n’est qu’un petit chien ? Méprise ton sans-écaille, tu as sans doute raison, tu es lié à celui qui te vaut. *

Elle le darda d’un rouge pernicieux. Tezca frôlait dangereusement avec le point de non-retour. Le retour au Kaerl après la mission lui offrit de retrouver ses attraits morbides pour une vie aiguisée plutôt que rien. L’ennui la plongeait dans un gouffre de grisaille infini et seule la confrontation pour l’heure lui semblait satisfaire ses pulsions de survie. Une dragonne si petite et si égarée...



Amaélis Yodera
Chevalière Errante
Chevalière Errante

Hors ligne

Inscrit le: 22 Nov 2009
Messages: 487
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 275
Race: Neishaane
Âme Soeur: Ithildin
Affiliation: Apolitique
Alignement perso: Chaotique Neutre
Ordre Draconique: Neutre

MessagePosté le: Sam 18 Mar 2017 - 15:03 Répondre en citantRevenir en haut


– Nagendra Tuncay, Spectre des Cendres, Chevalier Lié au Bronze Llyr –


Nagendra s’accroupit aux côtés du plus jeune et saisit son menton entre deux doigts, forçant son regard apeuré à plonger au milieu des flammes ambrées qui dansaient dans les iris sévères de l’Ardent. Il le jaugea ainsi quelques secondes, puis conclut que celui-ci, même s’il lui prenait l’envie soudaine de leur opposer une quelconque résistance, ne représenterait aucun danger. Pendant ce temps, Elke refrénait ses pulsions meurtrières en minaudant du mieux qu’elle pouvait. Le Chevalier avait capté la lueur fugace qui avait illuminé ses prunelles d’améthyste, cet éclat à la fois dangereux et irrésistible dont lui-même avait été assez familier, avant que l’enseignement de Dorcha n’étouffe ce genre de velléités trop primaires dans la glace. ° Tant qu’elle arrive à se contenir… A-t-on déjà vu l’élite des Spectres des Cendres manquer à ses devoirs ? °

Certainement pas. Il relâcha sa victime, satisfait de la sentir suffisamment sous son contrôle. Nagendra avait à peine besoin de se donner du mal pour ce faire ; son charisme incontestable le plaçait naturellement au-dessus des plus humbles, et il n’hésitait pas à en abuser. Répondant à l’injonction de sa comparse Ondine, qui avait abandonné son jeu et ne donnait plus l’impression de plaisanter, le jeune voyageur rampa prestement jusqu’à la besace pour y fourrer ses mains maladroites et tremblantes.

« Non, non, m’dame ! Pitié, faites-pas ça, pitié… » haletait-il avec une panique démesurée, et Nagendra, pris d’une certaine compassion envers l’homme à terre, se pencha pour lui faciliter la tâche, renversant définitivement le contenu du sac. Du bout de la botte, il asséna ensuite quelques coups sous les côtes du pauvre hère afin de le faire rouler sur le côté.

« Où était-donc ta pitié quand tu as vu ton compagnon menacer mon amie de son arme ? As-tu seulement haussé un sourcil ? » Le Chevalier retira sa dague du sol et l’essuya sur quelques brins d’herbe – il n’était pas irrespectueux au point d’user des vêtements de l’autre homme comme d’un torchon.

Des objets brillants attiraient son regard ; des bijoux étaient éparpillés au milieu de parchemins et d’échantillons divers, allant du tissu aux épices, en passant par des sortes de graines ou de noix. Nagendra eut une expression étonnée, raflant un collier de perles pour l’observer de plus près. ° Il est peu probable qu’il s’agisse de simples colporteurs – et des voleurs ne seraient pas si pointilleux. Qu’est-ce donc, alors ? De nouvelles potentielles marchandises rapportées des quatre coins de Rhaëg ? ° Il agita sa trouvaille en direction d’Elke, avec l’air le plus sérieux du monde.

« Un colifichet pour ma Dame ? » Puis, coupant court à cette esquisse de badinage, l’Humain reprit son examen minutieux des trouvailles.

~°~


La répartie de la Bleue laissa son aîné sans voix. S’il avait été doté d’une quelconque espèce de bon sens, il aurait pu se permettre une réplique cinglante – mais Llyr n’était qu’impulsivité et lourdeur. Il souffla des fumerolles menaçantes par ses naseaux et fit claquer sa longue queue contre quelques malheureux troncs d’arbre.

° Ce que tu dis n’a pas de sens ; c’est toi qui as commencé à me reprocher mon attitude. ° gronda-t-il, comme l’aurait fait un gamin. Il se fichait qu’elle parle mal de Nagendra – l’Humain n’était certes pas un sot, mais il manquait cruellement de férocité. Pour le Bronze, qui n’avait pas eu d’autres alliés que crocs, griffes et flammes pour se faire respecter des Dragons du Màr, la réussite de son Lié, gagnée par une loyauté proche de la soumission, était un affront.

La petite Bleue avait bien du courage de s’adresser ainsi à un aîné – elle était si frêle, Llyr aurait pu facilement lui tordre le cou entre ses mâchoires. Était-ce une fascination pour le danger, un attrait bizarre pour la mort qui la laissait proférer de telles paroles ? S’il se reconnaissait en une telle démarche, le grand Bronze n’éprouvait aucune envie de se mesurer à cette enfant. Elle ne représentait aucune espèce de défi, aussi préféra-t-il se reprendre.

° Attends de pouvoir te défendre avant de provoquer plus fort que toi. Tu ne m’intéresses pas. °



Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:19 Revenir en haut

Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


 Sauter vers:   



Sujet suivant
Sujet précédent

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001/3 phpBB Group :: Dgf GuildWars :: Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Traduction par : phpBB-fr.com
Create by dagonfield genesis :: by nerevare

Anneau des JpC par TourDeJeu