Playlist Tol Orëanéene Carte du Monde Index du Forum
Connexion •  Se connecter pour vérifier ses messages privés •  S’enregistrer
 
 [RP] Juste un petit service Sujet suivant
Sujet précédent
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Auteur Message
Alyin
Chevalière Errante
Chevalière Errante

Hors ligne

Inscrit le: 29 Avr 2008
Messages: 818
Présentation: URL
RPs: 274
Race: Neishaan
Âme Soeur: Dealra
Affiliation: (Aucune)
Alignement perso: Chaotique Bon
Ordre Draconique: Lumière

MessagePosté le: Mar 1 Nov 2016 - 11:11 Répondre en citantRevenir en haut


______________Elvira & Solrys


Néharaku 918

Un petit lézard de feu, d'un brun couleur brique s'était invité dans les appartements d'Iniaki, fièrement fiché sur ce qui ressemblait à un minuscule pot de miel. Il pépiait furieusement, autant pour s’assurer que la destinataire du message se réveillerait que pour rappeler qu’après une course pareille, il méritait a minima un morceau de viande séchée et une poignée de noisettes. On trop souvent les noisettes. Il fallait les faire tomber du plus haut possible pour les briser, et croquer de toute la force de ses petites dents. Cela lui rappelait les os des rats qu’il attrapait bien trop rarement. Viande séchée et noisettes. Voici l’image mentale dont il tambourinait l’esprit ensommeillé du destinataire du message. Viande séchée et noisette. Sinon, il lui croquerait les doigts plutôt que de la laisser lire. Même si l’Elfe était gentille. Elle lui avait donné un fruit des plus étranges, une sorte de graine sucrée liquoreuse. Il ne savait pas pourquoi elle avait décidé que c’était là une nourriture pour un lézard de feu, mais c’était bon et il ne s’était pas fait prier. Il lui avait demandé de la viande, et elle lui avait expliqué qu’elle avait un long voyage à faire, mais qu’elle ne manquerait pas de lui rapporter de la viande à son retour.

Seulement, Kerkys était un petit lézard de feu gourmand. Et l’Elfe avait parlé d’un long voyage. Ce qui signifiait qu’elle pouvait mettre des heures à rentrer. C’était interminablement long pour attendre une récompense. Il espérait sincèrement que l’aspirante comprendrait sa détresse.

Sinon, Il lui faudrait mentir. Et Kerkys n’aimait pas ça. Mais il ne pouvait pas se mettre à dos une Elfe si gentille. Elle avait toujours des friandises pour lui, même quand elle n’avait pas de message à porter. Au départ, il l’ignorait. Ce n’était qu’une chevalière verte après tout. On lui avait dit de se montrer gentil. Il avait pris des notes. On avait dit gentil. Pas serviable. Si les dragons du Valarëa risquaient leurs écailles pour le bon plaisir des aspirants ou des chevaliers incapables d’avoir un dragon digne de ce nom à leur côté, ce n’était pas son problème. Kerkys avait des principes. Il ne se soumettait pas. Et l’Elfe lui avait parlé avec douceur, associant des images curieuses à ses mots. Elle lui avait offert des mets qu’il n’avait jamais goûtés. Elle lui avait proposé une ballade dans les jardins et il l’avait suivi. L’oeil sombre, il avait avisé le petit parchemin qu’elle dissimulait fort mal dans sa poche, comme si elle avait espéré qu’il l’oublierait et qu’il ne comprendrait pas qu’elle avait l’intention de l’utiliser.

Et, dans les jardins d’Hiver, elle l’avait laissé détruire les fleurs et manger les grains de raisin qu’elle avait apporté. Elle s’était assise dans l’herbe tendre. Et elle avait fondu en sanglots. Elle irradiait la détresse par tous les pores. Je sentais sa peine, comme un ouragan dévastateur, qui ne laissait rien derrière lui que le vide et la désolation. Je l’avais bombardée d’images rassurantes. Je livrerai sa lettre, jusqu’aux portes du Màr Tàralöm (j’ignorais si l’image que j’en offrais était crédible, mais c’était là ma vision du bout du monde). J’avais cru qu’elle ne comprenait pas, car l’Elfe ne s’était pas apaisée.

Elle avait dit que cela n’avait plus d’importance à présent, et elle avait jeté le parchemin dans l’eau du ruisseau. J’avais frémi. Car l’on m’avait maintes fois mis en garde contre l’eau, contre la manière dont elle dissipait l’encre dans un brouillard illisible. Elle m’avait serré contre elle et le temps s’était suspendu, les minutes s’égrenant au rythme des larmes glacées qui saupoudraient mes écailles. J’aimais bien l’Elfe, et j’étais alors triste comme les vieilles pierres ennuyeuses des murs des archives.

Il y avait eu d’autres promenades où l’Elfe n’était pas aussi triste. D’autres messages qu’il avait livrés cette fois. De délicieuses friandises que l’Elfe lui apportait, qu’elle ait ou non besoin de ses services. Non. Il ne pouvait pas décevoir l’Elfe.

De la viande et des noisettes. Sinon rien. C’était à prendre ou à laisser.

Et si l’aspirante renonçait à le nourrir, elle ne lirait pas le petit parchemin. Et si elle ne lisait pas, alors il mentirait. Ce serait de la faute des chats. Ils faisaient toujours n’importe quoi. Ou de l’aspirante. Elle aurait peut-être été trop bête pour comprendre ses images mentales, il n’aurait pas pu la tirer du sommeil.

Mais ce ne serait pas la faute de Kerkys, le petit lézard de feu...



MSN
Publicité





MessagePosté le: Mar 1 Nov 2016 - 11:11 Revenir en haut

PublicitéSupprimer les publicités ?
Iniaki Morrigane
Chevalier Dragon
Chevalier Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 21 Déc 2015
Messages: 117
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 74
Race: Fëalocë
Âme Soeur: Azaltëha
Alignement perso: Neutre Bon
Ordre Draconique: Lumière

MessagePosté le: Dim 6 Nov 2016 - 22:00 Répondre en citantRevenir en haut

Elle volait dans les airs, sans l'aide d'un dragon. C'était une sensation étrange, agréable et effrayante. Il lui semblait que son corps ne pesait plus rien. Elle effectuait une pirouette et....

"AH !"

Iniaki se redressa en sursaut, tirée de son sommeil par un bruit fort désagréable. La jeune fille regarda autour d'elle, les yeux embués de sommeil, maugréant des propos incompréhensibles. Elle semblait avoir du mal à comprendre la situation. Ou même à comprendre l'endroit où elle était à vrai dire.
Frottant ses yeux fatigués, l'adolescente se tira des couvertures et avança la main vers la source du bruit. Elle heurta un objet rugueux. Après un long moment d'absence, la Fëalocë réalisa qu'elle était en train d'écraser la tête d'un version réduite de dragon. Elle sursauta et retira précipitamment sa main, comme si elle était s'était brûlée.

"Oh ! Pardon !"
s’exclama par réflexe l'Aspirante rougissante.

*Qu'est ce que c'est que ce machin ?*


La petite créature devant elle était installée sur un pot et était incroyablement bruyante. Pour ajouter à son inconfort, une image de noisette semblait comme fichée dans son esprit depuis le réveil et elle ne parvenait pas à s'en débarrasser. C'était la première fois qu'une image s'était imposée de telle sorte dans sa conscience, la jeune fille aux cheveux roux avait presque l'impression que la noisette était devant ses yeux, bien réelle.

*Mais pourquoi est-ce que je pense à des noisettes moi ?*
s'interrogea l'Aspirante totalement perdue. L'image de noisette disparut soudainement de son esprit, presque immédiatement remplacée par la vision d'un morceau de viande séchée.

*Je dois vraiment avoir faim pour penser autant à de la nourriture moi*


Effectivement, son estomac gargouillait. Mais elle n'aimait pas particulièrement les noisettes, donc elle ne voyait pas pourquoi cette image lui était apparue. La Fëalocë se retourna vers le dragon miniature et lui dit, de la même manière qu'elle communiquait avec Solrys :

° Qui es-tu ? Tu cherches quelque chose ? °

En attendant sa réponse, l'adolescente se dirigea vers le baquet d'eau qu'elle prenait soin de remplir tous les soirs. Il s'agissait là d'un des seuls moyens pour elle de se réveiller complétement. Après s'être aspergé le visage, son esprit sembla plus clair, mais toujours empli de viande séchée et de noisette.

*Oh, mais attends... Elvira m'en avait parlé, je crois... ce ne serait pas un lézard de feu ce machin ?*


Iniaki se retourna vers la petite chose brune. Effectivement, elle ressemblait bien à la description qu'en avait fait l'Elfe. Fronçant les sourcils, elle tenta de se rappeler de ce que son Maître lui avait raconté à propos de ses créatures. Elles ne communiquaient pas de la même façon que les dragons. Cela devait être par les sensations ou les images alors. C'était donc lui, le responsable de ses envahissantes pensées de nourriture ?

*Il veut qu'on aille chercher des noisettes, c'est ça ? Mais quel est le rapport avec la viande ?*

La Fëalocë approcha son petit visage du lézard de feu, tentant de visualiser une scène où ils ramassaient des noisettes ensemble. Elle ne savait pas du tout si cela fonctionnerait, mais au moins aurait-elle essayé.




Merci à Heryn pour la signature ! ~ Carnet de route ~
Visiter le site web du posteur
Alyin
Chevalière Errante
Chevalière Errante

Hors ligne

Inscrit le: 29 Avr 2008
Messages: 818
Présentation: URL
RPs: 274
Race: Neishaan
Âme Soeur: Dealra
Affiliation: (Aucune)
Alignement perso: Chaotique Bon
Ordre Draconique: Lumière

MessagePosté le: Jeu 10 Nov 2016 - 22:44 Répondre en citantRevenir en haut


______________Elvira & Solrys


Kerkys ne comprendrait jamais les bipèdes. L’aspirante l’avait agrippé sans douceur, comme le faisaient parfois les jeunes enfants du Màr, lorsqu’il n’y avait aucun adulte à proximité pour le leur interdire. Mais la Fëalocë n’était pas si jeune, elle devait comprendre ce qu’il était. Un lézard de feu. Et sûrement pas un jouet à écrabouiller.

Le dragon miniature s’ébroua, comme s’il était nécessaire de mettre de l’ordre dans ses piquants. L’aspirante sembla reprendre ses esprits, mais elle était manifestement un peu simplette. Il lui donna son nom. Non par Kerkys, car ce n’était que la dénomination que la maîtresse bleue lui donnait et non son nom véritable. Il lui envoya l’image d’un petit dragon brun, une image ondoyante qui faisait écho à d’autres et les troublait tour à tour, tel le reflet mouvant de l’eau d’un lac. Le soleil mordoré du crépuscule, l’onctuosité poussiéreuse de l’ambre doré et la première floraison du printemps dans une certaine vallée d’Ys à l’orée des bois parfumés.

L’on aurait pu opposer au lézard de feu que l’image seule ne pouvait retranscrire la fragrance du sous-bois. Il aurait rétorqué - à sa manière - que le simple nom dont les bipèdes l‘affublaient ne rendait pas hommage au chatoiement du soleil au crépuscule.

Et il répondit aussi à l’autre question, par une série d’images brèves. Elvira, la lettre et le petit pot de miel. Et les noisettes. Et la viande séchée.

Et finalement, l’aspirante s’activa. Elle lui rappelait les plantes capricieuses du jardin d’hiver, dont les feuilles s’entortillaient sur elles-mêmes si le guérisseur qui les entretenait oubliait de les arroser chaque jour. Kerkys tendit le cou et scruta l’aspirante, mais même de plus près, elle n’avait toujours pas l’air d’une plante verte.Et elle eut une proposition presque intéressante. Presque, car si Kerkys était tout à fait disposé à manger de noisettes voire à en casser une ou deux, l’affaire deviendrait nettement moins intéressante s’il devait les chercher et toutes les ouvrir seul.

L’aspirante s’était penchée sur lui et il grimpa d’un bond sur son bras, plantant ses griffes épaisses dans l’étoffe. Il escalada précautionneusement, jusqu’à poser la tête sur l’épaule menue de la jeune fille. Il préférait voir où il se rendrait. Des noisettes ! Il ne pouvait pas manquer ça. Presque innocemment il suggéra l’image des grandes cuisines des Spires. On le chassait à coup de balai, mais une aspirante pouvait recevoir meilleur accueil...

Kerkys lui rappela toutefois de prendre le pot de miel et le message. Il ne l’autoriserait pas à le lire tant qu’il n’aurait pas touché son dû, mais ce n’était pas une raison pour risquer d’oublier la mission que l’Elfe lui avait confiée.



MSN
Iniaki Morrigane
Chevalier Dragon
Chevalier Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 21 Déc 2015
Messages: 117
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 74
Race: Fëalocë
Âme Soeur: Azaltëha
Alignement perso: Neutre Bon
Ordre Draconique: Lumière

MessagePosté le: Ven 9 Déc 2016 - 18:07 Répondre en citantRevenir en haut

Un petit cri de surprise s'échappa de la bouche rosée de l'Aspirante quand le lézard de feu se mit escalader son bras. Il termina son chemin sur l'épaule de la rouquine et de nouvelles images apparurent dans son esprit. Iniaki grimaça en reconnaissant les cuisines des spires. Elle avait tellement mis la pagaille dans ses lieux que jamais un service ne saurait lui être accordé là bas. Peut-être l'animosité de la maîtresse des lieux s'amenuiserait-elle avec le temps, mais actuellement, hors de question d'aller quémander quoi que ce soit là bas. Cependant, elle savait où trouver ce que réclamait le lézard de feu. L'adolescente se munit de quelques effets personnels et des objets amenés par le petit animal.

Après lui avoir jeté un regard en coin et s'être anxieusement demandé s'il allait tenir dans cette position, la Fëalocë se dirigea doucement vers la sortie des Spires, passant devant les cuisines sans même y jeter un regard. Elle veillait à ne pas faire de mouvements trop brusques, histoire de ne pas envoyer le dragon miniature bouler au loin. Si la jeune fille avait un peu plus étudié, elle aurait bien sûr su que cela ne risquait guère d'arriver. Mais elle apprenait toujours sur le tas.

Après quelques minutes de marche, elle arriva sur le grand place et se dirigea vers un des étals des marchands. Depuis peu, elle avait commencé à travailler non loin d'ici et s'acclimatait bien à l'endroit et aux personnes. La rouquine saisit sa bourse et en ressortit quelques piécettes. C'était là le maigre fruit de son labeur. Jadis, elle aurait put en avoir au moins le double en claquant des doigts, mais ces petites pièces lui semblaient pourtant avoir plus de valeur. L'Aspirante était fière de se dire que cela lui appartenait vraiment, à elle et elle seule, et c'est avec un grand sourire qu'elle dépensa la moitié de ses deux semaines de labeur dans un petit sac de noisettes et un étrange fruit rouge.

L'adolescente regarda le lézard brun installé sur épaule. Il était vraiment mignon, maintenant qu'elle le voyait de plus près. Après avoir déposé quelques noisettes au creux de sa main, elle l'approcha du museau de la petite créature.

* Profites en bien, ça m'a coûté cher.* lui dit-elle d'un ton sérieux qui contrastait avec son visage enfantin.

Avec son autre main, elle porta à sa bouche l'étrange fruit qui avait attiré son regard. Ah, c'était acide. Après avoir fait une moue de dégoût, l'adolescente se força tout de même à le finir. Cela lui avait coûté cher, après tout...




Merci à Heryn pour la signature ! ~ Carnet de route ~
Visiter le site web du posteur
Alyin
Chevalière Errante
Chevalière Errante

Hors ligne

Inscrit le: 29 Avr 2008
Messages: 818
Présentation: URL
RPs: 274
Race: Neishaan
Âme Soeur: Dealra
Affiliation: (Aucune)
Alignement perso: Chaotique Bon
Ordre Draconique: Lumière

MessagePosté le: Mer 14 Déc 2016 - 16:08 Répondre en citantRevenir en haut


______________Elvira & Solrys


Sur son perchoir de fortune, Kerkys piaffait d’impatience. Il aimait autant qu’il n’aimait pas grimper sur les épaules. Il n’était pas un de ces oiseaux bien dressés qu’on achetait pour quelques pièces dans les lointaines îles d’Ys. Il était un lézard de feu, une créature astucieuse et libre, pas une de ces bestioles que les humains amadouaient à vie contre un repas facile. Et pourtant, il aimait la complicité des bipèdes, même s’il ne l’aurait avoué pour rien au monde.

Enfin, l’aspirante s’activa, réunissant des objets inutiles auxquels Kerkys n’était pas sûr de pouvoir donner une fonction. Une chose était sûre - frustration -, rien de tout cela n’était comestible. Le petit lézard resta vaillamment accroché, laissa filer un sifflement dépité lorsque la Fëalocë se détourna de l’entrée des cuisines. Ne sentait-elle pas les délicieux effluves qui s’échappaient par les portes entrouvertes ? Kerkys hésita à la bombarder d’images des cuisines. L’aspirante avançait déjà avec une précaution infinie, comme si marcher relevait d’une tâche complexe… Pourquoi l’Elfe lui avait-il confié une missive pour une telle personne ? N’aurait-elle pu pas choisir quelqu’un qui avait plus de capacités ? Qui connaîtrait déjà la tendre politesse avec laquelle il fallait traiter ceux de son espèce ?

Kerkys ravisa son jugement à l’approche de la grand-place. Les marchands ne l’aimaient guère, ils ne lui permettaient pas de chaparder sur leurs étals. Ils ne lui confiaient jamais de message. Ils ne se laissaient pas attendrir par la vision d’un dragon miniature, comme le faisaient les aspirants, et tous ceux qui se souvenaient avoir été un jour aspirant et avoir regardé avec envie le plus petit des lézards de feu.

Le marché, c’était un monde austère où sévissait la monnaie. Et pour un petit lézard de feu désargenté, il n’y avait jamais rien à manger, à moins de se satisfaire d’une botte de fanes de carottes ou d’une tête de poireau. Mais la rouquine avait plus de ressources qu’il n’y paraissait et les yeux de Kerkys s’agrandir à la vue des pièces. Il avait essayé d’en dérober une fois, mais cela lui avait encore moins réussi que le vol de noisettes.

Des noisettes ! Enfin. Le petit lézard explosa en un tourbillon d’images joyeuses et colorées, qui avaient toutes moins de sens les unes que les autres, à moins de se concentrer sur leur seule saveur, qui colportait un message de joie et de reconnaissance.

Il s’empara d’un des précieux fruits, planta ses petites griffes dedans jusqu’à y tracer de petites lignes de fragilité qu’il vint briser de sa gueule, avant de jouir enfin de son délicieux butin. Kerkys ne se fit pas prier pour profiter, et protesta - dans une autre ribambelle d’images insolites - qu’il profitait toujours de chaque seconde écoulée.

Il releva la tête vers le fruit étrange que portait la rouquine et vint happer une des gouttes de jus qui ruisselait sur ses doigts. C’était fichtrement acide. Il n’était pas assez mûr, ce qui ne fit pas remonter les marchands de la grand-place dans l’estime du petit dragon. À maturité, ces fruits avaient une note plus douce, plus sucrée. Il le savait, car l’Elfe ne lui donnait jamais que de bons fruits à manger. L’Elfe ! Le message !

Le petit lézard de feu revint à l’assaut de l’esprit d’Iniaki, avec tour à tour, des images d’Elvira, du messag et du petit pot de miel. Surtout du petit pot de miel. Si l’aspirante n’en voulait pas, peut-être pourrait-il y goûter ?



A Iniaki Morrigane,



Je serai absente pour cinq jours encore. Cela te laissera le temps de poursuivre ton enseignement par toi-même. Je ne serai pas toujours là pour t’apporter toutes les réponses sur un plateau d’argent. N’oublie pas que la porte des archives t’est ouverte, si tu n’as pas encore trouvé réponse à mes questions de la dernière fois.

Solrys se porte beaucoup mieux et pourra bientôt t’enseigner les rudiments du vol à dos de dragon. À dire vrai, je crois que rien ne lui ferait plus plaisir. Mais avant cela, il faudrait que sa plaie guérisse complètement…

Il n’y a plus beaucoup à faire, à part attendre que le temps poursuive son oeuvre salvatrice, mais ma Verte est une chipie qui aime à se rouler dans la poussière au prétexte que cela rend ses écailles plus luisantes. Je te prierai, s’il te plaît, d’assurer à Solrys qu’elle est la plus étincelante des émeraudes et qu’elle brillerait encore plus avec un peu de miel pour protéger sa plaie.

Je suis navrée de t’imposer cette corvée, mais Solrys est infecte avec les guérisseurs. J’ai bon espoir qu’elle se laisse plus facilement amadouer avec toi.


Elvira Veldazryn

PS : Ne donne pas de noisettes à Kerkys ou il ne te lâchera jamais.



MSN
Iniaki Morrigane
Chevalier Dragon
Chevalier Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 21 Déc 2015
Messages: 117
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 74
Race: Fëalocë
Âme Soeur: Azaltëha
Alignement perso: Neutre Bon
Ordre Draconique: Lumière

MessagePosté le: Dim 18 Déc 2016 - 23:03 Répondre en citantRevenir en haut

L'habituelle mine réjouie d'Iniaki fondit comme neige au soleil en découvrant le message qui accompagnait le pot de miel. Elle jeta un coup d’œil furtif vers le lézard de feu perché sur son épaule. Il s'agissait sans doute aucun de Kerkys. Et elle lui avait donné beaucoup de noisettes ! Oh, que n'avait-elle lu le papier avant de se plier aux désirs de ce petit commanditaire ! Mais était-ce si terrible finalement ? Il était tellement mignon...
Le visage sévère d'Elvira lui revint alors en mémoire et la Fëalocë se mordit les lèvres d'un air sombre. Si l'Elfe découvrait qu'elle acceptait n'importe quelle demande sans même en étudier les termes, comme cela avait été le cas ici, jamais celle-ci ne l'estimerait digne de passer au niveau supérieur de sa formation. Et alors, adieu vol de dragon et re-bonjour les archives ! Le lézard brun lui collant désormais aux basques était une preuve indiscutable du manque de discernement dont elle avait fait preuve.

*Peut-être s'en ira t-il après l'accomplissement de ma mission ?*
se demanda la rouquine sans beaucoup d'espoir.

L'Aspirante poussa un soupir involontaire et passa sa main sur la petite tête de Kerkys. Elle ne désirait pas le violenter afin qu'il parte. Après tout, elle était seule responsable de ses actes. S'il devait rester avec elle, alors soit, elle en payerait les conséquences.
Ruminant contre sa propre sottise, la jeune fille rassembla ses effets personnels et se mit en quête de Solrys. Tout ce qu'elle pouvait désormais faire était de s'acquitter au mieux de sa mission en espérant que cela suffise à calmer la potentielle colère de son Maître. Mais où pouvait bien se trouver la Verte ? Au Valarëa ? L'adolescente n'y avait jamais mis les pieds de peur de se faire manger par un dragon en quête de dessert. Empiéter sur la "propriété privée" de ces imposantes créatures ne lui plaisait guère. Penser au courroux d'Elvira lui donnait cependant des ressources insoupçonnées et elle se mit en route.

En chemin, la jeune fille relut rapidement la lettre. Ainsi donc, le nom de famille de son Maître était Veldazryn. Iniaki fronça les sourcils en constatant qu'elle ne connaissait absolument rien d'Elvira. Qui avait-elle été avant de devenir Maître dragon du Mar menel ? Comment avait-elle été du temps de son Aspiranat ? Avait-elle un jour été une jeune fille joyeuse et innocente ?

* Joyeuse et innocente, Elvira ? Allons bon...* songea avec amusement la Fëalocë, un sourire moqueur flottant sur ses lèvres.

Alors qu'elle arriverait à proximité du Valarëa, la jeune fille aux cheveux flamboyants se souvint qu'il y avait un moyen simple et sans danger pour sa personne de vérifier la présence ou non de la dragonne en ces lieux.


° Solrys ? Où est-tu ? °
appela la jeune Fëalocë d'une voix pleine d'espoir, l'espoir d'apprendre que la dragonne se baladait en dehors du lieu sus-cité. Les guérisseurs l'ayant à l’œil, cela était peu probable, mais la Verte en avait roulé plus d'un.




Merci à Heryn pour la signature ! ~ Carnet de route ~
Visiter le site web du posteur
Alyin
Chevalière Errante
Chevalière Errante

Hors ligne

Inscrit le: 29 Avr 2008
Messages: 818
Présentation: URL
RPs: 274
Race: Neishaan
Âme Soeur: Dealra
Affiliation: (Aucune)
Alignement perso: Chaotique Bon
Ordre Draconique: Lumière

MessagePosté le: Lun 19 Déc 2016 - 13:02 Répondre en citantRevenir en haut


______________Elvira & Solrys


Kerkyas, rassasié, broyait de sa gueule une coquille de noisette vide et saluait sa victoire écrasante par une série de petits trilles joyeux. Il avait beau être un estomac sur pattes, la taille du dit estomac était à relativiser. Et il restait encore des noisettes ! Cette vérité essentielle le plongeait dans une béatitude proche de l’euphorie.

Il releva les yeux vers l’aspirante lorsque celle-ci le frôla de la main, et posa sur elle de grands yeux interloqués. Était-elle sensible aux mêmes vagues à l’âme que l’Elfe ? Comment pouvait-elle ne pas se réjouir qu’il y ait des noisettes ? Kerkys n’était pas certain de comprendre un jour les bipèdes. Ils étaient toujours si tristes… Si ennuyeux… Sauf quand ils lui donnaient à manger, mais cela ne durait jamais.

Kerkys accueillit joyeusement la nouvelle expédition qui s’en venait. Il avait eu des noisettes. Mais il manquait la viande séchée ! C’était donc cela, ils allaient chercher de la viande. Et vu sa taille, l’aspirante avait probablement plus besoin de viande que de noisettes, et c’était pour cela qu’elle était si triste. Compatissant, le petit lézard de feu bombarda l’aspirante d’images de buffets à la viande juteuse. Après tout, il savait combien la faim était une sensation terrible...

~°~


Solrys somnolait. Elvira lui dissimulait le fil de ses pensées. L’Elfe ne l’avait pas repoussée véritablement, elle l’avait simplement écartée, avec beaucoup de douceur, comme on aurait bordé un être cher sous une couverture épaisse. La Verte ne s’en sentait pas moins seule. Alanguie sur les vastes plateformes du Valarëa, elle attendait paresseusement que les rayons du soleil s’intensifient et réchauffent sa frêle carcasse. Et si le sommeil la happait, elle n’arriverait que plus vite au retour d’Elvira.

N’aurait-elle pas dû aller avec elle ? Elvira avait refusé. Mais avait-elle refusé dans l’espoir que la Verte s’insurgerait et imposerait sa présence ? Ou ne voulait-elle vraiment pas l’avoir à ses côtés ? Solrys avait le sentiment qu’Elvira l’avait tenu à l’écart comme au terme d’une punition qu’elle s’infligeait à elle-même, un chemin de rédemption auquel la dragonne ne pouvait se résoudre à donner crédit.

Et une pensée insidieuse vient titiller son esprit, l’extirpant du flux stérile de ses propres songeries.

° Je suis là. ° répondit simplement Solrys, associant à sa réponse mentale l’image éblouissante de son alcôve baignée de lumière. Dans les rais paresseux, on pouvait voir flotter la poussière en une myriade de petites particules dorées.

Eut égard à sa petite taille, Solrys n’avait jamais de peine à dénicher des plateformes escarpées bien positionnées. Ses pairs de gabarit plus honnêtes n’aimaient pas assez avoir les pattes dans le vide pour les lui contester.

° Elvira n’est pas là. ° ajouta la dragonne. ° Si tu ne le lui dis pas, nous pourrions aller voler…° suggéra la Verte sur un ton enjôleur.

En l’absence de l’Elfe, toutes les éventualités paraissaient enviables à la dragonne. Tout, plutôt que des heures d’ennui à regarder danser la poussière. Solrys se redressa et s’ébroua, étirant ses longues ailes avant d’en lustrer minutieusement les écailles.



MSN
Iniaki Morrigane
Chevalier Dragon
Chevalier Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 21 Déc 2015
Messages: 117
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 74
Race: Fëalocë
Âme Soeur: Azaltëha
Alignement perso: Neutre Bon
Ordre Draconique: Lumière

MessagePosté le: Mar 24 Jan 2017 - 23:39 Répondre en citantRevenir en haut

La Fëalocë attendait la réponse de la Verte en contemplant le petit lézard de feu perché sur son épaule. A ses yeux, il était mignon à croquer et elle ne l'aurait actuellement éloigné pour rien au monde, même si elle avait constaté que sa présence entraînait une forte envie de nourriture. Et il faut préciser que malgré sa silhouette gracile, Iniaki pensait déjà d'ordinaire beaucoup à la nourriture et avait un sacré coup de fourchette.
La petite rouquine sursauta en entendant la voix de Solrys, qui avait résonné de manière aussi forte que si la dragonne s'était située à quelques millimètres de son oreille. La Verte joignit l'imagine mentale de sa position à ses propos. La Fëalocë détestait ce dernier mode de communication et se demandait si elle s'en accoutumerait un jour. Cela était sans aucun doute du à son caractère de novice en la matière et à ses grandes difficultés de concentration, mais elle ne parvenait pas à bien traiter simultanément les informations en parole et en image. Il lui manquait toujours une petite information quelque part. Et elle se serait damnée plutôt qu'aller avouer sa faiblesse à Elvira, qui la prenait déjà suffisamment pour une idiote en l'état actuel des choses.

*Cela doit être fantastique, d'avoir un Maître à qui on peut tout dire...*
songea la rouquine d'un air rêveur, qui pensait en l’occurrence à la relation privilégiée liant Lordan Ventaren et Ottilia Théandore.

Les iris vertes de l'Aspirante se mirent à briller d'excitation en entendant la proposition de Solrys. Si son premier vol ne lui avait pas laissé un souvenir de confort impérissable, la sensation de liberté qu'elle avait ressenti alors qu'elle s'élevait dans les airs l'avait comblée. Mais du fait de la blessure de la Verte, cette expérience n'avait put être réitérée. La blessure de Solrys... A cette pensée, Iniaki se rembrunit. Il était évident qu'Elvira ne lui pardonnerait jamais cet acte, surtout alors qu'elle lui avait confié une mission visant à guérir sa liée.

°J'aimerais tant... mais Elvira le saurait. Elle sait toujours tout...°


Cette dernière phrase avait été prononcé sur un ton plus amer que souhaité. L'adolescente se dirigea de son pas léger vers le Valarëa, tentant vaguement de dissimuler le pot de miel au regard de Solrys.
Lorsqu'elle arriva à portée de vue de la Dragonne, elle déclara, la voix emprunte d'un émerveillement non feint :

"Tes écailles sont toujours aussi belles, Solrys."

Un mélange de crainte et d'admiration lui serrait le cœur alors qu'elle observait la magnifique créature. Songer qu'un jour, son âme serait peut-être liée à un de ses semblables ne faisait que raviver sa peur et son excitation. Le souvenir de sa mission lui revint en mémoire et sa main resserra son étreinte sur le petit pot.

"J'ai pensé à toi en voyant ce pot de miel au marché. Chez moi, à Tramaghel, on utilisait le miel pour permettre aux plus belles marchandises de luire encore plus. Accepterais-tu que je tente l'expérience sur toi ?"

Le ton de l'Aspirante était dégagé, mais elle ne sentait clairement pas bien. Elle détestait mentir au moins autant qu'elle détestait les menteurs. Certes, cela était pour le bien de Solrys, mais elle ne pouvait s'empêcher de s'en vouloir... et donc d'en vouloir à Elvira. Pourquoi lui avait-elle donné cette mission ? Elle n'avait qu'à le faire elle même, si cela était aussi important. Gardait-elle donc autant de secrets à l'égard de sa liée que de son Aspirante ?




Merci à Heryn pour la signature ! ~ Carnet de route ~
Visiter le site web du posteur
Alyin
Chevalière Errante
Chevalière Errante

Hors ligne

Inscrit le: 29 Avr 2008
Messages: 818
Présentation: URL
RPs: 274
Race: Neishaan
Âme Soeur: Dealra
Affiliation: (Aucune)
Alignement perso: Chaotique Bon
Ordre Draconique: Lumière

MessagePosté le: Lun 30 Jan 2017 - 21:42 Répondre en citantRevenir en haut


______________Elvira & Solrys


Kerkys dodelinait de la tête. Son humeur s’accordait bien souvent à la complétion de son estomac, et il avait bien trop mangé pour trouver à protester au fait que la Fëalocë lui préféra l’attention d’un plus grand saurien.

Solrys, elle se renfrogna.

°Non, elle ne sait pas toujours tout… Même si souvent...°

La Verte savait qu’Elvira ne risquait pas de l’espionner ce jour. Mais il était malhonnête de jouer des faiblesses de la personne à laquelle on avait confié un fragment de son âme. Et Solrys avait beaucoup de défauts, mais elle était loyale à la maîtresse verte, pour ce qui comptait vraiment. Pour le reste… Elle n’en faisait qu’à sa tête.

Avouer que les pensées d’Elvira s’étaient détournées d’elle lui donnait un terrible vague à l’âme, lequel aurait pu la submerger si Iniaki n’était pas arrivé sur l’instant pour la flatter avec un enthousiasme empreint de révérence.

La dragonne écarquilla les yeux et chercha en vain la malice dans les paroles de l’adolescente. Elle n’était pas de celles qu’on flattait, alors que l’on trouvait au Màr des centaines de dragonnes plus belles, plus fortes, plus imposantes… Lorsqu’une aspirante redoutait d’être déçue d’une Verte, on lui assurait que le lien rendrait son compagnon d’âme inestimable. Comme si ce n’était pas suffisant pour être choyé, d’être une petite dragonne verte...

Kerkys s’agita à la mention du pot de miel. Ce n’était pas dans ses habitudes de se tenir tranquille quand il était mention de nourriture. Il bombarda Iniaki d’images contraires. Il n’y avait pas eu de pot de miel au marché, c’était lui, le lézard de feu qui l’avait apporté ! Que penserait l’Elfe de lui si elle s’imaginait qu’il avait saccagé la mission qui lui avait été confiée. Le petit lézard de feu pinça le creux du coude de l’aspirante en signe de protestation.

Les iris de Solrys virèrent à un vert plus clair.

° Ne confonds-tu pas avec la cire d’abeille ? Si tu me couvres de miel, j’ai peur d’être bien moins luisante que poisseuse… Et je crains que tu ais sous-estimé la surface à couvrir. ° s’amusa la dragonne.

°Tu ferais mieux de le manger. ° ajouta la Verte, en s’étirant dans la poussière. Kerkys s’agita de plus belle devant cette fabuleuse suggestion.

°As-tu trouvé les réponses aux questions d’Elvira ? ° demanda la Verte avec douceur, la tiédeur du Valarëa l’avait toujours plongée dans une délicieuse torpeur.

Après tout, Elvira elle-même l’avait dit, Solrys avait le droit d’aider l’aspirante, à défaut de pouvoir lui servir les réponses sur un plateau d’argent. La Verte était bien moins inquiète de l’enseignement d’Iniaki que sa moitié d’âme, mais c’était tellement important pour l’Elfe qu’elle se sentait obligée de s’assurer que l’aspirante ne serait pas pour sa liée une source de déception.



MSN
Iniaki Morrigane
Chevalier Dragon
Chevalier Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 21 Déc 2015
Messages: 117
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 74
Race: Fëalocë
Âme Soeur: Azaltëha
Alignement perso: Neutre Bon
Ordre Draconique: Lumière

MessagePosté le: Mar 28 Fév 2017 - 12:54 Répondre en citantRevenir en haut

"Aïe !"

Iniaki poussa une exclamation de douleur suite au pincement infligé par le petit Kerkys. Il s'agitait dans tous les sens et submergeait son esprit de pensées parasites. La Fëalocë repoussa assez brutalement la tête du lézard de feu, craignant qu'il ne trahisse la véritable raison de sa présence ici. Elle ignorait si les Dragons pouvaient réceptionner les pensées de ces petites créatures, mais cela ne l'étonnerait guère. Elle frotta douloureusement le creux de son coude tout en lançant un regard mauvais à Kerkys. L'Aspirante ne voulait pas risquer de se trahir encore plus en tentant de communiquer avec le lézard brun, mais elle devait faire usage de toute la force de sa volonté pour ne pas lui crier dessus. Et voilà que pour ajouter à son malheur, Solrys savait pertinemment que le miel n'était pas utilisé pour faire briller les écailles !


"- Chez nous, on utilise le miel pour ça, je t'assure"
déclara t-elle en adoptant un air aussi innocent que possible. Voilà qu'elle se retrouvait à mentir directement à la Dragonne. Cela ne lui plaisait pas du tout. Elle en toucherait un mot avec son Maître, ah ça oui, ça n'allait pas passer facilement.

*Sérieusement ! Pourquoi est-ce qu'elle m'a dit de lui dire que ses écailles brilleraient plus avec du miel alors ! Tant pis pour elle si ça ne marche pas !* s'indigna intérieurement la rouquine qui se sentait de plus en plus mal à l'aise.

Agacée, la jeune fille n'y tint plus et finit par avouer :

"-Oh et non, j'en ai marre à la fin moi, c'est Elvira qui m'a demandé de te mettre du miel sur tes écailles. Elle m'a dit que cela t'aiderait à aller mieux, mais qu'il ne fallait pas que je te dise la vérité sinon tu allais m'envoyer paître. Mais moi, je n'aime pas mentir." dit-elle en ponctuant sa déclaration par la prise d'un air indigné.

*Elvira va me tuer... Elvira va me tuer !* se lamentait-elle intérieurement en imaginant déjà la sentence qui allait s'abattre sur sa personne.

"Par contre, quand je dis que je te trouve vraiment belle, c'est la stricte vérité" ajouta la jeune fille d'une voix douce, comme pour tenter d'amortir le choc qui allait suivre.




Merci à Heryn pour la signature ! ~ Carnet de route ~
Visiter le site web du posteur
Alyin
Chevalière Errante
Chevalière Errante

Hors ligne

Inscrit le: 29 Avr 2008
Messages: 818
Présentation: URL
RPs: 274
Race: Neishaan
Âme Soeur: Dealra
Affiliation: (Aucune)
Alignement perso: Chaotique Bon
Ordre Draconique: Lumière

MessagePosté le: Jeu 2 Mar 2017 - 22:34 Répondre en citantRevenir en haut


______________Elvira & Solrys


Kerkys grogna, même si cela n'avait rien de plus inquiétant qu'un feulement de chaton. Il n'était qu'un lézard de feu, mais il n'avait pas l'habitude de se voir ignorer de la sorte. On ne niait pas les menus services qu'il rendait dans la forteresse volante. On le remerciait chaleureusement, et on lui offrait des présents. Des noisettes. Il raffolait des noisettes. Il avait cru que la Fëalocë était digne de confiance. C'était l'Elfe qui la lui avait indiquée après tout...

La dragonne verte observait tour à tour l'aspirante embarrassée et le petit lézard de feu agacé. Elle aimait trop la torpeur du Valarëa pour s'en laisser distraire et ne pouvait comprendre que les deux comparses se laissassent aller à de si méchantes humeurs alors que l'heure était de toute évidence à la sieste.

Et Iniaki finit par lâcher le morceau.

° Oh. ° fit Solrys, mais ce fut une teinte biens plus sombre que l'étonnement qui vint voiler son regard.

° Je vois. °

Il y avait dans cette pensée un mélange de soupir et de résignation. La Verte était trop orgueilleuse pour se plaindre de l'absence d'Elvira, mais elle n'en espérait pas moins son retour à chaque aube nouvelle.

° Fais ce que tu dois. ° grogna la dragonne, mais elle n'avait pas l'enthousiasme qu'elle mettait d'aventures en ses sottes humeurs.

Elle s'étira de tout son long, faisant glisser ses écailles sur la roche poussiéreuse.

° Tu es une flatteuse, Iniaki, mais de tels mots ne valent qu'au fond des bois, au milieu de nulle part en des terres désolées. Il y a trop de reines au Valarëa pour couvrir d'éloges une petite dragonne verte. °

D'un signe du museau, elle indiqua les dragons qui se prélassaient en contrebas. De teintes d'écailles variables, ils n'en étaient pas moins tous plus imposants que Solrys. Sans même considérer sa taille, son immobilité forcée avait engourdi ses membres, rendant sa démarche gauche et ses postures malhabiles. Et l'absence d'Elvira, lui arrachant la moitié de son âme, écourtait ses rires et ternissait ses yeux.

° A-t-elle dit quand elle rentrerait ? °

Solrys ne savait ce qu'elle attendait de cette réponse. Une bribe de réconfort, très certainement, mais c'était nié combien elle se sentirait blessée si Iniaki savait des choses qu'elle ignorait. L'aspirante était prometteuse, Solrys serait prompte à lui pardonner les égarements de son âge, mais ce n'était jamais qu'une adolescente égarée ramassée au détour d'un chemin. Et la Verte s'en voulait de songer ainsi.

Elle aurait tant aimé ouvrir ses ailes au vent, emporter Elvira et Iniaki dans les cieux, et manger des noisettes. Cette pensée parasite ne lui appartenait pas, et elle riva un regard soupçonneux sur le petit lézard brun.



MSN
Iniaki Morrigane
Chevalier Dragon
Chevalier Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 21 Déc 2015
Messages: 117
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 74
Race: Fëalocë
Âme Soeur: Azaltëha
Alignement perso: Neutre Bon
Ordre Draconique: Lumière

MessagePosté le: Mar 21 Mar 2017 - 22:47 Répondre en citantRevenir en haut

La déception de Solrys n’échappa pas à Iniaki, qui s’en considéra immédiatement comme l’unique responsable. Et cela n’avait rien d’étonnant : n’avait-elle pas tenté de la tromper, même si cela était sous injonction d’Elvira ?
La petite Fëalocë n’osait plus croiser le regard de la géante Verte, mais elle ne put s’empêcher de darder un regard émeraude interloqué sur Solrys quand celle-ci fit étalage de son infériorité face aux autres dragons et en particulier les reines dorées.
« C’est faux ! » s’écria Iniaki avec fougue. Après un temps de pause, elle repris plus calmement : « même après avoir vu d’autres dragons, je pense toujours que tu es magnifique. D’ailleurs, si je pouvais choisir, je voudrais avoir une liée verte moi aussi ! »

Puis, comme si cela coupait court à tout doute possible quand à la véracité de ses propos, la jeune fille ajouta : « Mes yeux sont de la même couleur que t’es écailles, tu sais. »
Malgré sa tirade, la petite se sentait toujours aussi mal vis-à-vis de Solrys. Lorsque la dragonne lui parla d’Elvira, un sourire malicieux s’afficha cependant sur sa bouche rosée.

« je ne sais jamais ce qu’elle fait, ni ce qu’elle veut de moi les trois-quart du temps d'ailleurs, mais je pense que là où elle est elle ne saura jamais que tu m’as donné quelques cours particuliers de vol ! Mais après il faudra que je te mettes le miel hein, je ne brûle pas d’envie de me faire calciner par Elvira. »

Elle ponctua sa déclaration d’un petit rire, dans lequel pointait un léger malaise. L’Aspirante ne savait que trop bien à quel point son mentor serait en colère si elle découvrait qu’elle avait effectué son premier vol sur sa liée, sans son accord. Elle était certes bien plus inconsciente que la majorité des individus, mais cela ne signifiait pas pour autant qu’elle était totalement stupide.
Le sentiment d'excitation à l'idée d'enfin prendre son envol en solo prédominait toutefois sur toutes ces autres considérations. La jeune Fëalocë n'était encore montée que de manière anecdotique sur une de ses créatures ailées (cela ne s'était par ailleurs pas prodigieusement bien passé : une envie de vomir lancinante l'avait saisie presque à chaque fois.)




Merci à Heryn pour la signature ! ~ Carnet de route ~
Visiter le site web du posteur
Alyin
Chevalière Errante
Chevalière Errante

Hors ligne

Inscrit le: 29 Avr 2008
Messages: 818
Présentation: URL
RPs: 274
Race: Neishaan
Âme Soeur: Dealra
Affiliation: (Aucune)
Alignement perso: Chaotique Bon
Ordre Draconique: Lumière

MessagePosté le: Dim 26 Mar 2017 - 18:34 Répondre en citantRevenir en haut


______________Elvira & Solrys


Solrys s’amusa de la répartie de la Fëalocë. Elle n’était pas insensible à la flatterie, même mensongère. Et il se pouvait même que l'aspirante ait dit vrai. Quoi qu'il en soit, la dragonne verte regrettait l'amertume de ses pensées. Iniaki ne pensait sûrement pas à mal. Elle était venue en suivant l'injonction d'Elvira. C'était sûrement la seule attention qu'elle recevrait de sa part ce jour... Autant s'en satisfaire.

° Ne t’inquiète pas de cela. La dragonne qui naîtra pour toi sera forcément la plus fabuleuse d’entre toutes. °

Et ceux-là n'étaient pas des mots creux. En dépit de l'humeur changeante d'Elvira, aussi sombre parfois qu'un ciel d'automne, Solrys n'avait jamais envisagé posséder d'autre âme soeur. Elle demeurait son évidence, aussi inconstante soit-elle.

° Et mes yeux sont de la même couleur que tes cheveux lorsque l’on me dérobe mon déjeuner. ° s’amusa Solrys.

Sans avoir l'appétit aussi insatiable que le gourmand Kerkys, elle avait hâte de retourner chasser plutôt que de s'en remettre à la générosité de ses pairs.
Elle étira les ailes et les rabattit brusquement, en un aveu d’impuissance.

° Elvira… a toujours peur de mal faire. Tu es sa première aspirante. °

Ce n'était pas une excuse, mais c'était ainsi. Il y avait d’autres raisons, d’autres ombres pérennes dans le passé de l’Elfe. Mais Solrys ne se serait pas risquée à dissiper celle-ci.

Elle bondit sur ses pattes dans un faible nuage de poussière, indifférente à la douleur que réveillait dans sa plaie fraîchement cicatrisée sa vivacité retrouvée.

° Il y a une chute d’eau dans la Sylve ! Il faut que je te la montre. Elle est si fine et si haute, que l’eau y est comme un rideau translucide. Et les Spires sont tellement belles vues du ciel. Et il n’y a que dans les cieux que l’on peut vivre, Iniaki. °

N'en déplût à Elvira, mais Solrys était tout à la fois ingénue et frivole, insolente et altière. Si elle restait cloitrée au Valarëa sur l'ordre de sa liée, elle n'en était pas moins sujette à se défiler à la première occasion. Et l'aspirante lui fournissait la seule chose qui lui manquait pour ce faire : une excuse.

° Viens, tant que nous resterons au sol, le monde ne sera que terne ennui et misérable folie. Volons ! Il n’y a de plus belle ivresse en ce monde. °

La dragonne verte exultait. Le petit lézard de feu s’extirpa de sa trop brève sieste pour pépier joyeusement. Il était d’accord pour voler, sans l’ombre d’un doute, mais si personne n’avait l’usage de ce miel, ne pouvait-il pas le manger ?



MSN
Iniaki Morrigane
Chevalier Dragon
Chevalier Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 21 Déc 2015
Messages: 117
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 74
Race: Fëalocë
Âme Soeur: Azaltëha
Alignement perso: Neutre Bon
Ordre Draconique: Lumière

MessagePosté le: Mar 9 Mai 2017 - 01:49 Répondre en citantRevenir en haut

Les yeux d'Iniaki pétillèrent d'excitation à l'entente des merveilles évoquées par Solrys. Toute son appréhension passée n'était plus qu'un souvenir : après tout, qu'était une simple punition comparée à la grandeur des cieux ? Un sourire radieux s'afficha sur le visage fin de la jeune fille quand la Verte l'appela à voler avec elle. Elle s'avança d'un pas léger vers la géante aux écailles d'émeraude, tout en maudissant son inattention lors de ces précédents vols : sans mentor aux commandes, la virée de la novice pouvait très bien virer au désastre. Celle-ci n'en était d'ailleurs pas totalement inconsciente, mais préférait songer aux sublimes paysages qui s'offriraient très bientôt à sa vue.

Tout en glissant négligemment une mèche de cheveux roux derrière son oreille, l'Aspirante déposa le pot de miel afin d'avoir les mains libres. Ce faisant, elle ne songea pas qu'elle le laissait à la merci du petit Kerkys qui avait un attrait trop prononcé pour tout ce qui pouvait de près ou de loin se manger. Solrys ne bougea cependant pas d'un pouce.

*Aurais-je oublié quelque chose ?*
s'interrogea la jeune fille, perplexe.

Un rapide coup d’œil circulaire sur les alentours de l'alvéole lui permet de réaliser qu'un détail plutôt utile lui avait effectivement échappé : les harnais de vol ! Elle se frappa le front en réalisant sa grossière erreur et un bruit sourd résulta de cette punition auto-infligée avec plus d'énergie qu'escompté et Iniaki grimaça. La Fëalocë tourna la tête vers le côté opposé à celui de la Dragonne afin de dissimuler ses joues empourprées par la honte. La jeune fille espérait que la mémoire ancestrale des Dragons serait suffisante pour permettre au futur dragonneau dont elle aurait la charge de survivre, parce que si cela devait reposer sur elle seule, c'était bien mal partit. La rougeoyante adolescente revint rapidement armée du matériel nécessaire et Solrys fut équipée en moins de temps qu'il ne faut pour l'écrire.

*Au moins, ce n'est pas trop difficile à mettre*
songea la rouquine avec satisfaction alors que ses doigts fins finissaient de positionner le harnais de cuir brun. Elle recula de trois pas afin de contempler son œuvre et eut un sourire appréciateur : si son Dragon survivait jusqu'à l'âge adulte, il pourrait au moins être équipe à peu près correctement.

"Ai-je oublié quelque chose ?"
s'enquit-elle finalement envers la Liée d'Elvira.

Désolée du retaaaard Timide




Merci à Heryn pour la signature ! ~ Carnet de route ~
Visiter le site web du posteur
Alyin
Chevalière Errante
Chevalière Errante

Hors ligne

Inscrit le: 29 Avr 2008
Messages: 818
Présentation: URL
RPs: 274
Race: Neishaan
Âme Soeur: Dealra
Affiliation: (Aucune)
Alignement perso: Chaotique Bon
Ordre Draconique: Lumière

MessagePosté le: Dim 21 Mai 2017 - 15:40 Répondre en citantRevenir en haut


______________Elvira & Solrys


Solrys jubilait. Transmettre d’une pensée plus que la portée même des mots, n’était-ce pas là la promesse du lien ? Un temps, elle oublia jusqu’à sa liée d’âme, ses reproches impossibles et son humeur si semblables aux prémices d’un orage à rebours. Si peu de fracas et tant de larmes. Ne suffisait-il pas d’ouvrir ses ailes aux vents violents et d’en rire ? Le sourire de l’aspirante trouvait un écho favorable en son âme.

L’existence se devait d’être aussi simple que cela : laisser derrière soi les sottes inquiétudes qui vous ancraient au sol pour s’élever toujours. Narguer la cime des arbres et le murmure des rivières. A bien y regarder, Iniaki lui rappelait un chaton ou un dragon-fée. Elle avait les mêmes sourires faciles et l’humeur non moins enjouée. La Verte ne prit pas non plus garde à Kerkys. Et l’aurait-elle fait, qu’aurait-elle dit ? Une dragonne ne mangeait pas de miel. Et si Iniaki n’en voulait pas, n’était-il pas justice que le petit lézard s’en remplît l’estomac ?

Solrys fut presque déçue de voir filer Iniaki. Elle redoutait que le bon sens ne revînt à l’aspirante. Si elle croisait les mauvaises personnes, l’on pouvait lui rappeler, sur le ton innocent de qui prend poliment des nouvelles, que la dragonne était interdite de vol. Elle aurait été la première à filer dans les yeux et à s’excuser de ne pouvoir porter de passager faute d’avoir le harnais adéquat… Si elle accusait Iniaki de l’avoir fait voler, Elvira n’en serait probablement pas dupe. Mais elle avait l’âme suffisamment bienveillante pour laisser le doute y poindre. Et l’insatiable appétit de la dragonne, non celui de son âme, mais celui de son esprit curieux et taquin, aspirait à grappiller ces quelques instants de quiétude comme s’il s’agissait des délices d’un paradis perdu.

La Verte se plia de bonne grâce à sa séance d’habillage. Si elle faisait trop de manières, elle risquait de perdre un temps précieux. Malgré sa sévérité, Elvira dépeignait Iniaki comme une aspirante capable, voire prometteuse. Ce qui était plus que suffisant pour laisser à penser qu’elle pourrait changer d’avis.

° Non, rien. Sinon de vivre !°

Solrys et Iniaki s’envolèrent, avec moins de grâce que la Verte l’aurait voulu. Elle avait les pattes raides et les ailes ankylosées. Sa blessure la tiraillait, et rendait moins précis le balancier de sa queue. Elle quitta l’enceinte du Valarëa pour filer vers les cieux, laissant rétrécir la silhouette bienveillante de la forteresse en contrebas.

° Il n’y a pas de vie possible, en bas, clama la Verte. C’est là la lot des proies et des rats. Et nul ne veut être l’un ou l’autre. ° renchérit avec l’outrecuidance de qui croit détenir un savoir insoupçonné.

~°~


Elvira soupira. Le plus dur, ce n’était pas de retrouver les visages et les sourires familiers de la forteresse céleste. Le plus dur, c’était d’accepter le lien qui l’unissait à Solrys comme une chance méritée, un luxe indécent, une chance que bien d’autres ne connaîtraient jamais et qui ne devait rien au mérite, en dépit des dires des maîtres dragons.

Elle s’était attendue à retrouver Solrys au Valarëa. Il lui était moins douloureux de l’approcher de visu que de renouer avec ses pensées paniquées. La Verte était toujours bien trop loquace et trop étouffante à chaque de ses retours dans sa contrée natale. Elle ne voulait pas de sa sollicitude qui ravivait des plaies anciennes.

Elvira écarquilla les yeux. Solrys n’était pas sur son perchoir favori, mais Kerkys s’y trouvait, poussant du museau un petit pot de terre cuite vide.

« Petite fripouille. Ne pouvais-tu t’acquitter d’une mission pourtant simple ? »

Le petit lézard de feu protesta vivement.

« Je te trouverai des noisettes » murmura la maîtresse verte, trop lasse pour prêter un sens au flux d’images contradictoires dont l’assaillait Kerkys.



MSN
Iniaki Morrigane
Chevalier Dragon
Chevalier Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 21 Déc 2015
Messages: 117
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 74
Race: Fëalocë
Âme Soeur: Azaltëha
Alignement perso: Neutre Bon
Ordre Draconique: Lumière

MessagePosté le: Lun 5 Juin 2017 - 19:56 Répondre en citantRevenir en haut



Le froid transperça Iniaki jusqu'aux os alors qu'entamait son ascension vers les yeux. Elle se recroquevilla sur elle même, tentant de se réchauffer un tant soit peu. La jeune fille voulu observer le paysage rétrécir sous ses yeux, mais la vue du sol s'éloignant à une vitesse fulgurante la glaça d'effroi et elle focalisa toute son attention sur les écailles de Solrys. Malgré ses rares expériences de vol, la façon de voler de la dragonne verte lui sembla particulièrement saccadée. L'estomac de la Fëalocë protestait vivement au traitement subis et cela empirait à mesure du temps. Le froid ne lui laissait pas non plus de répit, elle avait l'impression de redécouvrir la définition de ce mot.

*Peu importe la beauté du paysage, cela ne pourra jamais en valoir le coup* songea avec désespoir la jeune fille qui s'agrippait de plus en plus fermement à la Liée d'Elvira.

Des larmes dues tant au froid qu'à la peur vinrent troubler sa vision. Abandonnant toute idée d'admirer la beauté des alentours, Iniaki ferma les yeux. Son corps tout entier se rebellait contre ce traitement inhabituel et seule la force de l'inconscience et de la fierté permis à l'adolescente de ne pas crier à la dragonne de la ramener sur la terre ferme. Au bout d'un temps qui lui sembla être une éternité, le vol de la verte se stabilisa. Sans desserrer son étreinte de l'encolure de sa monture, l'Aspirante ouvrit timidement les paupières.

"Oh !"


Une exclamation de surprise lui échappa alors qu'elle se redressait comme un ressort, manquant de perdre l'équilibre. Bouche bée, elle observait le paysage qui s'offrait dorénavant sous ses pieds. La forteresse de son kaerl n'était plus qu'une infime ligne et les arbres guère plus que des tâches colorées. Un rayon de soleil transperça à ce moment les lourds nuages, qui n'étaient plus qu'à quelques mètres de son crâne, et vint réchauffer son visage glacé. L'adolescente inspira une bouffée d'air qui lui sembla plus pur que jamais.

"C'est magnifique"
souffla t-elle, tant pour elle que pour Solrys. La douleur de la montée ne semblait plus qu'un lointain souvenir. Les virages de la dragonne continuait de malmener un peu son estomac récalcitrant à l'expérience, mais rien de comparable à auparavant. Détendue, la jeune fille pouvait enfin profiter de l'expérience, parlant de choses et d'autres avec la Liée de son Maître tout en jouissant d'une superbe vue aérienne sur sa terre d'accueil.




Merci à Heryn pour la signature ! ~ Carnet de route ~
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:29 Revenir en haut

Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


 Sauter vers:   



Sujet suivant
Sujet précédent

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001/3 phpBB Group :: Dgf GuildWars :: Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Traduction par : phpBB-fr.com
Create by dagonfield genesis :: by nerevare

Anneau des JpC par TourDeJeu