Playlist Tol Orëanéene Carte du Monde Index du Forum
Connexion •  Se connecter pour vérifier ses messages privés •  S’enregistrer
 
 [RP] Découverte du chemin ardent (2) Sujet suivant
Sujet précédent
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Auteur Message
Lior Aeronwen
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 27 Oct 2016 - 10:30 Répondre en citantRevenir en haut



Une fois la nouvelle elfe congédiée, mon maitre me traina vers un râtelier d’armes pour troquer mon épée d’entrainement contre un modèle avec un peu plus d’arguments coupant. Je plaçais la lame à ma ceinture, comme les vrais chevaliers, mais je me rendis compte qu’en dépit de sa petite taille, elle me gênerait beaucoup pour marcher, alors pour courir je vous raconte même pas… Pendant que je suivais mon humain, je m’escrimais à attacher mon épée en travers de mes épaules.

Je réussis finalement à placer la lame dans une position pas trop gênante pour moi, et qui me permettrait de l’attraper si je le devais. Mais, vous commencez à me connaitre, j’espère que ça n’arrivera JAMAIS ! Par contre, j’imagine déjà la gageur de devoir la rengainer. Enfin, je trouverais une solution en temps voulue. Quand on me proposa une nouvelle leçon, plus pratique, je ne savais pas trop à quoi m’attendre. Dans le doute, pour une fois, je ne répondis pas. Que je sois d’accord ou non, je subirais cette leçon de toute façon.

Autant dire que ma surprise fut grande quand une montagne de muscles brune fit jouer ses grandes ailes devant moi. Je suis la première à l’admettre, j’ai eu des yeux de petite fille à cet instant. Nushi était un petit dragon d’une blancheur cadavérique, moche et franchement pas agréable. Mais ce monstre brillant et si gros, tellement gros ! J’ai été soufflé. Sa grosse voix raisonna dans ma tête, Ordel de son état, se présenta brièvement et me proposa un petit vol. Lectan grimpa sur son compagnon et me tendit une secourable main pour m’aider à monter moi aussi.
Je pris place derrière le chevalier et je gigotais pour trouver une position à la fois confortable et relativement sûre. En même temps, je posais une question simple, mais qui me taraudait un peu :

- Oui j’ai une petite question en effet. Pourquoi le dragon Nushi est petit et blanc alors que toi tu es grand est brun ? Vous n’êtes pas de la même espèce de dragon ?

Pour un chevalier, la question doit être stupide, mais moi je vous dit, ce n’est pas évident de relier deux dragon entre eux, alors qu’ils sont si différents. La réponse me parvint en même temps qu’un grand soufflement de vent dans les oreilles. Le brun avait pris son envol et nous emmenait vers les montagnes de feu. Nushi n’avait pas pris beaucoup d’altitude et n’avait pas volé vite avant de passer dans l’interstice, aussi j’ai du mal à dire que ce fut un baptême de l’air. Par contre, là ! Dans ma tête j’ai eu un « Woputainjevole » qui me traversa l’esprit. Je me penchais légèrement sur la gauche et la droite pour voir le paysage défiler à toute vitesse. Quel pied mes amis ! Je mets voler sur la liste des choses qui me font planer. Sans mauvais jeux de mots, c’est pas mon genre.

Ordel se posa sur un flanc de montagne calme, vraiment paisible. Idéal pour un meurtre, une balade en amoureux, un peu d’action amoureuse ou pour abandonner un enfant ou travailler (rayez les mentions inutiles). Il semblerait que dans mon cas, ce soit pour travailler que nous soyons là. Comme une grande, j’entrepris de descendre du dragon par mes propres moyens. Avec un glorieux résultat car je réussis à trouver le contact avec le sol, mais un peu trop vite à mon gout et surtout pas dans le bon sens ! En effet, car ce fut mon dos qui toucha en premier le plancher des vaches. Un peu sonnée, je dis d’une voix faible :

- Je vous demanderais de ne pas vous moquer.

J’entrepris de me relever comme je pouvais, j’ignorais qu’elle leçon nous aurions ici, mais ce serait pas vraiment bucolique au vue du paysage un peu cendreux de la zone.

- Que faisons nous ici ? Maitres ?
Publicité





MessagePosté le: Jeu 27 Oct 2016 - 10:30 Revenir en haut

PublicitéSupprimer les publicités ?
Elke On Nïksé
Chevalier Dragon
Chevalier Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 04 Aoû 2016
Messages: 163
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 67
Race: Ondine
Âme Soeur: Tezca
Fonction: Spectre des Cendres
Alignement perso: Loyal Mauvais
Ordre Draconique: Ombre

MessagePosté le: Dim 30 Oct 2016 - 12:25 Répondre en citantRevenir en haut

***
***

***
***
Lectan De Morsère
&
*******
Le Brun Ordel


Le duo Maître-Dragon était un tout cohérent et relativement magnétique. Ordel était sage, impitoyable mais mesuré. Lectan était plus impulsif, jeune et souvent malveillant. Il était fort complexe de déterminer celui qui entraînait l’autre et celui qui tempérait son âme-sœur. Le Brun était néanmoins plus patient, une âme ancienne, un pouvoir propre à cette race ce qui en cela, n’a rien à voire avec la destinée d’un bipède, Ordel était un pilier pour son acolyte. Le saurien fut heureux de recevoir la nouvelle recrue, qu’elle se montra respectueuse et qu’il ne décela pas tant de peur. Elle n’était pas bien adroite et il regretta que Lectan ne lui ait pas expliqué les choses les plus élémentaires.

*Il y a des choses qui s’observent, elle doit apprendre d’elle-même. *
*Pourquoi ne lui as-tu pas placé l’épée sur la hanche ? *
*Laisse lui trouver son confort. Les femmes n’ont pas les mêmes conceptions des choses. *
*Elle ne pourra pas dégainer vite. *
*C’est fâcheux… *

L’aspirante sembla vivre un véritable moment de joie sur le dos du Brun. Le dragon ressentait les battements énergiques de son cœur et sa respiration libérée comme si son âme riait de bon cœur. Au début de leur vol, l’écailleux la prévenait de ses changements de trajectoire mais lorsqu’il sentit son entrain, il s’amusa à son tour à surprendre ses passagers. Lectan se permit de douter de la leçon du saurien.

*Redresse, ne le secoue pas avant la suite... *

Ordel obtempéra et se calma. Lior questionna alors le dragon au sujet de sa taille et de celle de Nushi, lié de son premier Maître. Un petit rire retentit dans l’esprit de Lectan et Ordel eut exactement le même réflexe que lui. Il tenta néanmoins de se montrer correct.

*Il n’y a qu’une race de dragon, nous sommes les enfants de Flarmya. Mais peut-être a-t-elle des sautes d’humeur et en préfère certains. On dit les blancs rapides. Avoir un lié presque aussi gros que soit, je ne sais pas trop quoi en penser, les canassons s’en sortent. *

Le secteur dans les Pics était atteint. Le trio perdit rapidement en hauteur et le dragon atterrit avec une grande douceur. La Neishaane, vive de son expérience, s’extirpa du harnais un peu vite et tomba sur son séant. L’équilibre et le changement d’altitude demandaient un peu plus de pratique pour prendre racine dans un corps.

-C’est le ciel. Tu apprendras ça et tu t’y habitueras. Quand on vole, notre sang ne fait pas comme sur terre alors non, je ne me moquerais pas de toi cette fois.

Elle lui demanda ce qu’ils préparaient pour la suite et sans offrir de sourire particulier, son visage irradiait un certain plaisir.

-De quoi nous moquer justement.

*Nous sommes aux Pics de Cendre, à la frontière cachée de notre Kaerl. Les habitants du coin ne savent pas où nous trouver, mais il y a beaucoup de rumeurs sur ces monts. Ils savent que ceux qui s’égarent ici ne reviennent pas souvent. C’est une mission intrinsèque à chaque ardent : Faire le ménage régulier dans ces montagnes. Il y a des patrouilles, mais les Pics restent une zone vaste et dangereuse. *

Ordel étira son cou et ses naseaux effleurèrent les rayons du soleil.

*Je viens justement de sentir la présence de deux hommes. Ils ont aménagé une petite cache dans une niche de la paroi. *

Lectan debout, tapota ses épaules pour y balayer le reste de poussière.

-Deux hommes, bons ou mauvais, sont ici, à proximité de ton Kaerl. Je veux te voir régler ça.

La queue du Brun tapota le sol et les pellicules de minerai s’envolèrent pour se déposer de nouveau sur l’humain. Il pesta silencieusement en direction de son lié et désigna la petite fente entre les rochers devant eux pour que Lior soit invitée à agir par là.



Lior Aeronwen
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 2 Nov 2016 - 00:56 Répondre en citantRevenir en haut

Si on excluait la monumentale gifle que je me suis prise par lui ce matin, Lectan semblait être un homme plutôt avenant. Preuve ultime de sa classe, c’est la façon dont il épousseta ses épaules, il n’y a guère qu’un chevalier volant pour faire ce geste sans passer pour un idiot fini. J’aurais presque envie de le voir toucher mes épaules avec la même douceur, mais je m’égare ! C’était un peu sinistre comme endroit, et quand le duo m’expliqua ce que je faisais ici. Je me mit à trouver l’endroit encore plus triste.

- Régler cela ? En faisant rimer le verbe avec tuer ? Loin de moi l’idée de vous contredire, maitre Lectan, mais il ne manque pas une étape ou deux dans votre gradation ? Car là, on passe d’un entrainement contre un idiot au meurtre de deux idiots.

J’ai continuée dans cette veine pendant encore quelques minutes, mais ce chevalier restait intraitable. Tant pis, j’allais devoir me faire violence pour faire un peu de mal à d’autres pauvres gars. Ô Drame ! Avec un peu de chance, je pourrais peut-être convaincre l’un d’entre eux de tuer l’autre et de me laisser… le tuer. Ah mais quel arnaqueur ce maitre !

Il y a pas deux semaines, j’aurais refusée tout net de tuer qui que ce soit. Ce pourrait-il que lui aussi puisse me manipuler ? Enfin bref, je me suis assise en tailleur un instant pour réfléchir sur la meilleure façon de procéder. Si c’était deux hommes, ce battre serait inutile. Hum, quel genre d’armes à ma disposition pouvaient m’aider ? Mais oui, je sais !
Je déposais le fourreau de mon épée, j’entrepris de déchirer un peu mes vêtements (un déchirement pour moi) et de barbouiller mon visage de cendre ainsi que ma tenue. Allez, on se concentre Lior, on prend un air terrorisé et c’est parti ! L’arme à la main, je faisais quelques pas de courses pour avoir l’air un peu essoufflée puis j’ai foncée vers la faille en hurlant :

- A l’aide ! Aidez-moi ! Quelqu’un ! Par pitié !

Je me glissais dans la faille avec peine, me cognant un peu partout pour tomber nez à nez face à deux hommes solidement batis. Deux belles épées, de beaux muscles et deux belles cibles pour moi.

- Un chevalier, il veut que son dragon me mange ! Aidez-moi !

Je me suis jeté dans les bras du plus proche, lâchant mon épée au passage. Puis je me suis serré très fort contre lui. Assez pour sentir ses muscles bouger contre ma peau et réveiller une furieuse envie physique. Mais j’ai une mission et c’est un crève-cœur de ne pas en profiter.

- Aidez-moi…

- Du calme jeune fille ! Il n’y a jamais personne qui ne vient ici. Nous sommes tout à fait en sécurité. Racontez-nous.


J’entrepris de méler un récit fait de fantasmes, de demi-vérités et de franches vérités. Pendant ce temps, je collais toujours mon « sauveur » mais avec un peu moins de forces. Je pouvais entrevoir le regard jaloux de son compagnon. Ne t’en fait pas mon mignon, tu auras aussi mes attentions. Pendant ce temps, je relâchais doucement mon étreinte pour aller récupérer mon épée.
.
- Tu as eu où cette lame.

- C’était à mon papa, il est mort, le chevalier l’a découpé.

Je ne saurais pas vous dire pourquoi, mais Lectan avait poussé ma curiosité durant notre entrainement matinal. J’avais toujours eu une révulsion pour le sang, je me rappelle en avoir assez parlé. Mais comme je le disais, je m’étais beaucoup amusé à frapper l’elfe. Vous pensez que je suis malsaine d’avoir envie de voir ce que ça fait si je frappe quelqu’un avec une vraie épée ?

Peu importe ce que vous pensez, j’avais « gagné » la confiante des deux hommes et j’ai pu assez m’approcher pour pouvoir les touchers justes en tendant le bras. Je passais les quelques minutes suivantes à parler de tout de rien, ayant l’air un peu peureuse. Au détour de la discussion, je ne sais pas, j’ai eu une pulsion. J’ai pris mon épée et je lui ais tranché la gorge ! Comme ça ! L’homme n’a même pas crié. Il m’a juste regardé avec des yeux tout ronds. Par contre, je crois, je m’en souviens plus trop, que l’autre m’a bien crié dessus.

Mais je ne l’entendais pas, je sentais juste un sentiment nouveau en moi et je n’entendais que la chanson et les illusions que j’offrais à ce pauvre bougre. Il en fut perturbé quelques instants, si bien que je pu planter l’épée dans son ventre, et la faire ressortir par son dos. Quand il s’est effondré, j’ai insisté longtemps avant de pouvoir sortir ma lame et revenir vers mon maitre.

Ce ne fut que devant lui que je me rendis compte que j’étais très contente de moi et surtout très couverte de sang…
Elke On Nïksé
Chevalier Dragon
Chevalier Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 04 Aoû 2016
Messages: 163
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 67
Race: Ondine
Âme Soeur: Tezca
Fonction: Spectre des Cendres
Alignement perso: Loyal Mauvais
Ordre Draconique: Ombre

MessagePosté le: Ven 4 Nov 2016 - 22:23 Répondre en citantRevenir en haut

L’endroit ne semblait pas inspirer la jeune femme. Ordel sentit son inquiétude poindre et plus encore lorsque Lectan précisa ses intentions.

*Tu ne t’es pas assuré que sa conscience n’entraverait pas ta leçon ? *

Mais c’était maintenant qu’il voulait s’en assurer. Le coeur de cette femme était ardent, alors cette femme devrait savoir dépasser ses limites. S’il concevait que ce n’était pas un plaisir pour tous de tuer, il n’empêchait que c’était bien souvent une obligation et les fragilités de morale ne devraient jamais risquer la sécurité du Kaerl ou de ses membres. Aussi le Maître ne lui offrit qu’un sourire tacite comme réponse, lui assurant qu’il ne changerait pas d’idées. Les familiarités que la gamine usait lui hérissait le poil mais le tempérament un peu plus souple du saurien vint le calmer. Non, cela n’apporterait rien à l’exercice de la frapper encore.

*Maître De Morsère, malheureuse...* La parole était mesurée mais le regard sévère de l’humain, lui assura de ne plus négliger l’étiquette.

La Neishaane, prit son mal en patience, sembla imaginer un plan et les deux aînés apprécièrent qu’elle ne saute pas dans la gueule du loup sans avoir un peu de recul. L’étincelle dans ses yeux s’était allumée, l’aspirante paraissait conquise par son inspiration pour mener sa mission. Elle se précipita alors au travers de la roche. Lectan se faufila contre la montagne pour trouver un point de vue, Ordel se suffisait de ses sens. La poussière, la peur, l’envie, les manigances, le charme… Il entendait tout et transmettait à son lié tout ce qu’il risquait de manquer.

*Si ça tourne mal… *
*C’est qu’elle n’en valait pas la peine. *

Ordel fut surpris et ricana de l’audace de son humain. Il savait faire preuve de tant de clairvoyance quand le Brun, lui, sondait les êtres en profondeur et leur trouvait presque toujours un quelconque intérêt. Non, Lectan savait si les bipèdes en valaient la peine ou du moins, savait ne pas s’entraver l’horizon de ceux qui ne serviraient pas.

Le spectacle fut agréable et relativement efficace. Elle avait opté pour une bonne stratégie, la ruse. Inutile en effet d’affronter deux brigands quand on ne sait pas porter une épée et elle savait donc user son pouvoir quand il le fallait. Leur fin fut prompt et quasi propre. L’élève revint derrière la roche et retrouva ses pairs.

Ordel faisait virevolter sa queue en témoignage de son humeur guillerette et ses yeux affichèrent un brin de vert et d’amusement. Le Maître, hocha la tête de contentement et fit une moue encourageante.

-Aspirante, je suis agréablement surpris par ta prestation. Bon, il faudra revoir ta technique si tu souhaites conserver une garde-robe en bon état. Humm à moins bien-sûr que ça fasse partie de ce qui t’anime…

*Jeune Lior, qu’as-tu ressenti en les tuant ? Que ressens-tu à présent vis-à-vis de ton geste ? J’ai senti quelques nuages dans ton esprit à ce propos. Avais-tu déjà ôté la vie auparavant ? *

Lectan invita sa protégée à s’asseoir sur un rocher non loin de lui. Il sortit une gourde attachée au harnais d’Ordel et tendit à la Neishaane de quoi se rafraîchir.





Dernière édition par Elke On Nïksé le Dim 20 Nov 2016 - 23:01; édité 2 fois
Lior Aeronwen
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 8 Nov 2016 - 23:09 Répondre en citantRevenir en haut

Le sang a vraiment une odeur unique, très particulière. Il sent le cuivre, je ne sais pas comment ça se fait mais il sent le cuivre. JE N’AIME PAS L’ODEUR DU CUIVRE ! Je pue, je suis couverte de sang et poisseuse et pourtant, je suis contente. Je ne saurais pas expliquer pourquoi mais je suis bien contente. C’est le fait d’avoir utilisé mes pouvoirs et d’avoir trompé ces idiots ? Ou alors c’est le fait d’avoir tué ? Dans un cas comme dans l’autre, je me sens bien, détendue et assoiffée ! Je voudrais tellement une bière ou un cruchon de vin.

Bon, à la place d’alcool, je me contenterais d’une grande rasade d’eau et d’un bon bain. Une fois remise, un peu, de mes émotions ; je répondis au dragon :

- Alors, j’ai déjà poussé à la mort, mais je n’ai jamais réellement tué quelqu’un. Cependant, ce qui me gêne, « les nuages » dont vous parlez, ce n’est pas de tuer, c’est de la façon de tuer. J’ai toujours pensé que manier une lame et tuer était un peu « faible », tout le monde peut le faire, avec ou sans maitrise. Mais combien peuvent tuer par le chant et la persuasion ? Peu !


Je venais d’accéder à une nouvelle partie de moi. D’une certaine façon j’avais adoré cela. C’était un peu comme la première fois que j’ai touché un homme (et que lui m’ait touché, tant qu’à faire). Je ne savais pas vraiment ce que je faisais, mais c’était excitant et ça c’est terminé un peu trop vite.

- Honnêtement, j’ai aimé voir la peur et la désillusion dans les yeux de ces hommes. Je ne regrette en rien mon geste, j’y ai même prit beaucoup de plaisir… Je voudrais même recommencer.

Mais vous m’entendez ?! Je dois complètement délirer, c’est ce que vous pensez probablement ! Elle est où la Lior toute mignonne qui n’aime pas les couteaux ? Je vous répondrais qu’elle est probablement restée dans une auberge, les bras autour d’un inconnu. Que j’aime ou non cela, il semblerait que ce soit obligatoire ! Alors, autant prendre du plaisir à cela ? Mon raisonnement est indubitablement logique. Avec un bon maitre, je peux changer.

- Maitres, cet exercice fut fort amusant, maintenant, je me demande ce que nous pourrions faire pour continuer notre entrainement ? Voudriez-vous me faire danser sur le fil de votre lame, dans le soleil couchant ? Je pourrais composer une balade épique qui embrasserait vos cœurs.

Je proposais ça sans vraiment y croire. Il n’y avait aucune raison de recommencer le duel, certainement pas avec des armes réelles. Autour de moi je voyais un grand espace, un dragon et le fait que je doive apprendre à voler.

- Non, je me trompe peut-être, mais vous n’auriez pas l’intention de me faire balancer sur votre compagnon de vie doté d’ailes ?

Pour demander confirmation, je me retournais vers le principal intéressé.

- Ce serait un honneur de voler sur vous, maitre dragon.
Elke On Nïksé
Chevalier Dragon
Chevalier Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 04 Aoû 2016
Messages: 163
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 67
Race: Ondine
Âme Soeur: Tezca
Fonction: Spectre des Cendres
Alignement perso: Loyal Mauvais
Ordre Draconique: Ombre

MessagePosté le: Mer 23 Nov 2016 - 21:52 Répondre en citantRevenir en haut

Une fois remise de ses émotions, la Neishaane se confia. Ordel avait cette constance dans l’intention et dans la voix et peu de gens n’avaient pas envie de s’ouvrir à lui. Lectan écouta attentivement bien qu’il ne porta pas le regard sur elle, la laissant dans l’échange privilégié avec le saurien. Un homme, on s’en méfiait toujours mais un dragon, quelque chose poussait les petits individus à croire qu’ils ne pouvaient se complaire à se jouer des pauvres bipèdes qu’ils étaient. En réalité, si beaucoup de dragon méprisaient une grande partie des hommes, la plupart aimait jouer avec eux comme s’ils étaient quelques petites souris dans les griffes d’un malicieux félin.

Voilà que la gamine s’était régalée dans l’exercice et se risquait même à en demander encore. Néanmoins il était honnète qu’elle témoigne de son impression de facilité dans la mise à mort sommaire.

*Tu as bien oeuvré. Nous t’accordons qu’il est moins commun de pousser les adversaires au suicide. Tu devras conserver et travailler ce don qui t’est propre mais c’est aussi ce qu’on attend comme réaction d’une Neishaane. Même si vos capacités varient, vos faibles enveloppes encouragent à croire que vous avez plus d’un tour dans votre sac. *

Lectan inspira longuement, profitant des rayons du soleil pour communier plus profondément avec lui-même. Il était bien, satisfait que son élève ne soit pas trop mauvaise et heureux de la mort de deux idiots.

-Je note ta volonté de chanter tes exploits et de nous galvauder de tes mélodies mais… Nous avons à faire. Si Ordel s’inquiète des pensées qui t’ont embrumé l’esprit, moi je suis heureux d’entendre que tu y as pris plaisir. Tu viens donc de sceller ton destin, celui de marcher dans les pas des chasseurs et non dans celui des proies. Je me dois de te féliciter pour cela. Je ne pense pas que je serai venu t’aider si tu t’y étais trop mal pris avec ces deux pécores.

Là, il la regardait fixement. Ses paroles auraient pu paraître rudes mais ses traits étaient détendus, presque paisibles, témoignant alors de sa bonne humeur et de sa bonne intention. Il ne se cachait pas être satisfait et fier de sa recrue, après tout, elle savait qu’il ne la complimenterait pas pour rien, surtout lui qui n’aurait pas eu de mal à la laisser mourir.

Lectan posa sa main sur les écailles de son lié, se perdant un instant dans les reflets qui jouaient sous ses yeux.

-Allons, la leçon du jour est finie. Ordel va nous faire profiter d’un petit détour au ras de l’océan mais ensuite, j’ai du travail pour toi.

Il grimpa sur le majestueux et intima à Lior de sauter derrière lui.

-Sais-tu lire ?

Une fois l’équipe bien installée, le Brun se propulsa avec une rare puissance dans les airs. Les aléas des hauteurs offraient à ses passagers de franches sensations vertigineuses, alternant rires et inquiétudes. Au pied des pics, l’océan qui cherchait à gravir les montagnes. Le Brun, joua entre les creux des vagues, baignant les chausses de sa triade dans l’écume parfumée. Quelques minutes passées, ils reprirent le chemin du Kaerl.



Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:11 Revenir en haut

Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


 Sauter vers:   



Sujet suivant
Sujet précédent

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001/3 phpBB Group :: Dgf GuildWars :: Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Traduction par : phpBB-fr.com
Create by dagonfield genesis :: by nerevare

Anneau des JpC par TourDeJeu