Playlist Tol Orëanéene Carte du Monde Index du Forum
Connexion •  Se connecter pour vérifier ses messages privés •  S’enregistrer
 
 [RP Officiel] La Geste de Glace et de Feu Sujet suivant
Sujet précédent
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Auteur Message
Amaélis Yodera
Chevalière Errante
Chevalière Errante

Hors ligne

Inscrit le: 22 Nov 2009
Messages: 467
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 259
Race: Neishaane
Âme Soeur: Ithildin
Affiliation: Apolitique
Alignement perso: Chaotique Neutre
Ordre Draconique: Neutre

MessagePosté le: Mer 21 Sep 2016 - 23:04 Répondre en citantRevenir en haut

Néharaku 918, Dernier Quartier


Amaélis n'était jamais vraiment perdue dans ses pensées, car celles-ci lui semblaient bien plus sensées que le reste du monde, et il était difficile pour elle de réellement s'égarer dans des divagations qui n'avaient, de toute manière, aucune cohérence. Les vagues échos des rêves d'Ithildin ronronnaient sagement dans ses veines, bercés par le flux et le reflux de sa respiration apaisée. Elle appréciait ce calme, ce sentiment que rien ne pouvait vraiment l'atteindre. Dans ces moments privilégiés qu'elle partageait avec un bonheur exclusivement artificiel, la Neishaane pouvait chanter sans crainte. Des silhouettes abstraites aux bras aimants l'attiraient dans leur danse, avec des effleurements semblables au doux baiser de flocons – il y avait des sourires d'argent et des rires éclatant comme de l'or – la lumière était liquide, une sève d'ambre qu'elle respirait avec volupté. Elle se laissait tomber, immobile, et son poids retenait la course du temps, qui se courbait en même temps qu'elle chutait, toujours plus loin dans les profondeurs. Les réminiscences n'étaient pas aussi douloureuses que ce dont elle se souvenait. Où disparaissait la souffrance, quand on n'y pensait plus ?

Son cœur battait plus fort, plus doucement – souterrain et sourd. Éthérée, évaporée, la Neishaane devenait l'exhalaison de sa propre haleine. Le vertige la saisissait, indispensable, et la toile du réel fondait pour révéler ses plus puissants mystères. La peur n'avait plus aucune prise, pas plus que les regrets. Quelle importance ? Elle avait une éternité pour flâner entre ombre et lumière, pour errer dans l'espace fugace entre une vie et une autre, une inspiration et une expiration. Elle se sentait plus sage que quiconque. Elle se débarrassait d'Arkanius, de tous les fantômes qui s'accrochaient à chacun de ses pas – Lam', Darweel, Khaavren, Kiël, le Dévoreur. Leurs visages la surplombaient, se mêlaient en un tableau grotesque. C'était si amusant ! Les souvenirs étaient distrayants : elle pouvait les tordre à sa guise, les modeler, les briser pour les réinventer. Quel était l'intérêt de la réalité si, au final, il n'en restait qu'une matière malléable ? Les heures même s'envolaient sans impact, comme les pages d'un livre laissé ouvert près d'une fenêtre.

Inspire ; expire.

Il s'était présenté à sa porte, et Amaélis n'avait même pas imaginé qu'il ait pu apporter avec lui de mauvaises nouvelles. Personne ne venait jamais la trouver, pourtant. Et qui aurait été assez fou pour pénétrer l'antre de la déraison et du chaos ? Des fumées floues y flottaient toujours, langoureuses, et les illusions enlaçaient leurs courbes vaporeuses, suspendues aux lèvres de la Neishaane comme le baiser d'une amante – égérie mutine et lascive, incitant quiconque à se joindre à leur étreinte impossible. Non, personne ne désirait déranger la Maîtresse Yodera, sa folie amère ou sa Liée cruelle. Malgré cela, le jeune homme se tenait devant elle – et elle, qui n'attendait jamais personne, se trouvait là. Cheveux emmêlés en un amas inextricable de soie blanche, yeux hagards cernés de pourpre, d'indigo et de charbon, son corps diaphane frissonnant sous la légère caresse d'une chemise. L'esprit trop distant pour s'embarrasser des convenances, Amaélis n'eut pas la force de rougir. Elle chercha instinctivement la présence d'Ithildin, de sa colère froide qui ne décroissait plus.

° Il y a quelqu'un. °
° Est-ce un envoyé des Dieux qui vient enfin nous délivrer de ton existence ? °


Ah, oui. Il y avait cela. Difficilement, Amaélis fit l'inventaire de ce dont elle devait avoir conscience. Arkanius était plus réveillé qu'elle ne le serait jamais, encore trop faible cependant pour être autorisé à quitter l'Infirmerie. Le procès de la Triade Airain se rapprochait, inexorablement, et le Corps du Kaerl devait finir de rassembler les rapports la concernant. Ithildin ne quittait plus son trône de solitude et de haine, mais avait consenti à revenir auprès de sa Liée pour des raisons obscures. Dans un coin de ses pensées, des iris et un nom semblables aux siens la transperçaient de part en part. Influencée par le réconfort de son poison au point de se montrer optimiste, la Neishaane se vit sourire au jeune homme – un Aspirant, probablement. Elle était plus forte ainsi ou, du moins, elle se permettait de le croire. Au-delà de son apparence désordonnée, de sa fragilité maladive et des ombres creusées par un manque flagrant de sommeil, qui aurait pu soupçonner son véritable état ? Sa situation était assez désespérée pour excuser une certaine négligence. Elle se frotta les yeux pour chasser les brumes qui obstruaient son regard. Le connaissait-elle ? La réponse n'était pas claire. Amaélis ouvrit un peu plus la porte et salua le jeune homme d'une voix faible, presque timide.

Bonjour. Tu me cherchais ?

Elle sentit l'esprit de l'Airain poindre vers le sien, puis se rétracter dès que son intérêt fut découvert.



Publicité





MessagePosté le: Mer 21 Sep 2016 - 23:04 Revenir en haut

PublicitéSupprimer les publicités ?
Nathan Manne
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 28 Sep 2016 - 21:04 Répondre en citantRevenir en haut

Nathan avançait dans les couloirs de son habituel pas vif, son esprit encombré par tout ce que venait de lui annoncer sa maîtresse. Non seulement il allait pouvoir sortir du Kaerl... mais en plus il serait en mission secrète ! Un sourire un peu idiot vient étirer les lèvres du prêtre, qui agite ensuite la tête pour le faire disparaître. Il ne devait pas oublier pourquoi il était là, et il devait à tout prix rester concentré.

Après tout, cette mission était doublement importante. Certes, il y avait la possibilité, non négligeable, de trouver toute une tripotée d'objets... et de parchemins d'une importance capitale... Mais il y avait aussi la surveillance et l'évaluation de la maîtresse qui l'accompagnerait. Cela le fit sourire à nouveau. Un aspirant qui évalue une maitresse... voilà qui ne doit pas arriver souvent !

Nathan finit par arriver devant les appartement d'Amaélis, fouillant sa mémoire pour tenter de rassembler ce qu'il connaît d'elle. A savoir pas grand chose au final, n'ayant jamais rien fait de plus que de la croiser dans les couloirs, et entendu ici et là ce qui se dit sur elle, sans y prêter une réelle attention. Il poussa un long soupir, avant de lever les épaules. Il verrait bien assez tôt de quoi il en retournerait, il jugerait sur pièce.

Après avoir frappé à la porte, il attendit sagement qu'on vienne lui ouvrir, tirant sur les manches de sa robe de prêtre, remuant sur ses pieds. Lorsque la porte s'ouvre, il prend un bref instant pour observer son interlocutrice. Il est étonné de l’apparence de cette dernière, et surtout de l'impression qu'elle donne. On pourrait croire qu'elle est sur le point de s’effondrer. Il se racle alors la gorge avant de poser son regard dans celui d'Amaéls.

Dame Yodera ? Je suis Nathan Manne, aspirant de Dame Malkièl, Âme de notre Kaerl. Et effectivement, je vous cherchais. Dame Malkièl m'envoie auprès de vous, afin de discuter des termes de notre collaboration concernant un possible...arrangement. Puis-je entrer, afin d'en discuter ensemble et à l'abri des oreilles indiscrètes ?

Nathan s'incline légèrement, montrant ainsi son respect envers sa supérieure, avant de lui sourire gentiment, espérant que tout se déroule sans le moindre soucis.
Amaélis Yodera
Chevalière Errante
Chevalière Errante

Hors ligne

Inscrit le: 22 Nov 2009
Messages: 467
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 259
Race: Neishaane
Âme Soeur: Ithildin
Affiliation: Apolitique
Alignement perso: Chaotique Neutre
Ordre Draconique: Neutre

MessagePosté le: Dim 2 Oct 2016 - 17:11 Répondre en citantRevenir en haut

Amaélis passa une main un peu tremblante dans ses cheveux, luttant d'un air impassible avec les nœuds qui se trouvaient sur le chemin de ses doigts maigres. Il y avait longtemps qu'elle n'avait pas coupé ses cheveux, et au vu du manque de soin dont ils souffraient, elle ne pouvait pas vraiment se permettre d'arborer une crinière digne de ce nom. La tête légèrement penchée sur le côté, elle continuait de sourire à l'Aspirant, absente et heureuse à la fois. De longues secondes s'écoulèrent avant que ne se produise enfin l'impact, la réalisation du moment présent – et la Neishaane laissa ses lèvres s'entrouvrir en un « o » confus. Elle ouvrit la porte en grand et s'effaça afin d'inviter Nathan à entrer. Sa chambre n'avait rien d'engageant : il y avait tant de poussière agglutinée dans les coins et sur les meubles que tout semblait incongru, teint dans les couleurs d'un temps reculé. Des parchemins parcourus de tracés mystérieux étaient éparpillés de-ci de-là, et la route qui en résultait était coupée par des vêtements entassés.

Amaélis regarda l'Aspirant passer, s'inclinant à son tour, puis referma délicatement la porte derrière eux.

Je suis désolée. Je ne savais pas que j'allais avoir de la visite, alors c'est un peu le bazar...

Les mains croisées derrière le dos, la jeune Maîtresse pointa un fauteuil du menton. Ce n’était pas grand-chose, mais au moins, il restait assez de place pour qu’on puisse poser son séant dessus – du moment que l’on n’était pas trop gêné à l’idée de tenir compagnie à une étrange silhouette de laine et de fourrure. Frowin, terré sous le lit de la Neishaane, observait l’inconnu avec cet air malveillant commun à tous les batraciens. Amaélis, elle, préféra rester debout, oscillant d’avant en arrière et les yeux perdus dans ses souvenirs.

Liâd, oui… Fiévreuse, elle s’effleura le visage en prenant une grande inspiration. À vrai dire, il était assez ardu pour elle de pleinement réaliser sa situation. Elle n’arrivait pas à envisager la disgrâce, ni encore moins la possibilité de se voir ôter son statut de Maîtresse du Màr Luimë. Où irait-elle ? En-dehors de la Forteresse Engloutie, seule la Lande d’Eru se rapprochait d’une maison – mais même elle n’était pas assez folle pour y voir un abri. Les Spectres, les démons et les vapeurs toxiques n’étaient rien comparés à l’Enfer que la Neishaane avait créé là-bas, et Ithildin l’aurait sans doute brûlée vive plutôt que de la laisser y retourner.

Avec un soupir, elle alla s’asseoir sur son lit, la poitrine écrasée par un sentiment pesant qui luttait contre l’impression de sérénité distillée par l’opium.

Je me souviens d’elle. Elle désirait m’envoyer à la recherche d’informations concernant l’existence d’un Kaerl abandonné dans le Nord du Vaendark, c’est bien ça ?

Amaélis n’avait jamais vraiment prêté attention aux rumeurs, et tout ce qui ne la concernait pas directement restait la plupart du temps très éloigné de ses réflexions. Qu’avait-elle à faire de tout cela ? Kaerl ou pas, sa vie ne se verrait en rien bouleversée. Néanmoins, elle contempla Nathan avec un sourire en croissant de lune.

Je n’ai pas très bien compris pourquoi notre Âme voudrait faire appel à moi. Elle était présente lorsque… lorsque le Seigneur a déclaré qu’une enquête était ouverte, nous concernant, Ithildin et moi. Il y a sûrement plein de gens beaucoup plus fiables pour l’assister.

Certes, elle pouvait se targuer de bien connaître le Vaendark, elle l’avait parcouru de long en large, sur les ailes de sa Liée, à la recherche de ses racines. Elle savait maintenant ; la Vinddalen, Sjaldgaef – voilà où se trouvaient ses origines. Elle doutait que cela lui rendrait service, au vu du caractère de la mission. Amaélis posa ses deux mains à plat sur ses genoux, l’air soudain égaré, puis fut saisie d’une espèce de sursaut avant d’orienter ses deux grands yeux clairs sur Nathan.



Alkhytis Doréhor
Maître Dragon
Maître Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 726
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 472
Race: Fëalocë
Âme Soeur: Belareth
Affiliation: Concernée
Alignement perso: Chaotique Neutre
Ordre Draconique: Neutre

MessagePosté le: Jeu 22 Déc 2016 - 09:56 Répondre en citantRevenir en haut


Laut'hi
Aspirante


Enfin elle était arrivée devant la porte de la personne à qui on lui avait demandé de rejoindre en vue de la mission qu'on leur avait confiée. Elle regardait encore la porte, le poing encore serré contre sa poitrine. Venir déranger une maîtresse dragon n'était pas rien, mine de rien. et pourquoi elle d'ailleurs pour cette tâche importante ? Peut être pour son côté timide, discret peut être.... Ou alors parce que sa magie pourrait avoir son utilité ? Elle savait soigner magiquement, c'est vrai, un don quelque peu rare et très apprécié par les guérisseurs, mais pour faire ce dont on l'envoyait ici...

Elle regardait encore son poing, puis la porte. Elle plissa les yeux... Y avait-il déjà du monde derrière cette porte ? Bon. allez ! Courage petit fille !

*Je suis une aspirante, une future chevalière-dragon. Je n'ai pas à avoir peur comme cela. C'est irraisonné. Et que penseraient les autres aspirants... *

Elle réussit à prendre son courage à deux mains et toqua à la porte. Dans son élan téméraire, elle décida même d'ouvrir la porte. La main posée sur la poignée de la porte et elle pénétra déjà dans les appartements de la maîtresse d'Airain.

''Excusez moi, je....''

Il y avait de quoi rester quoi devant le bazar qui régnait dans l'habitant, en voyant l'allure d'Amaélis et de voir un autre aspirant présent. Et qui avait de quoi faire rougir bien des dames. Laut'hi se pinça les lèvres. Elle avait l'impression d'avoir commis une bourde. Non mais quelle impolie elle faisait !

''On m'a envoyée à vous... pour vous assister.... que je devais être à vos ordres dans une certaine tâche...''

Qu'elle se sentait ridicule à avoir une petite voix apeurée comme cela. Oui elle était timide de nature, mais pas au point de paraître comme une véritable gourde apeurée. Et elle essaya de parler à nouveau, sans y parvenir...



Amaélis Yodera
Chevalière Errante
Chevalière Errante

Hors ligne

Inscrit le: 22 Nov 2009
Messages: 467
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 259
Race: Neishaane
Âme Soeur: Ithildin
Affiliation: Apolitique
Alignement perso: Chaotique Neutre
Ordre Draconique: Neutre

MessagePosté le: Jeu 22 Déc 2016 - 18:22 Répondre en citantRevenir en haut

Nathan avait à peine eu le temps d’expliquer un peu mieux la situation que la porte des appartements s’ouvrit, laissant pénétrer une jeune fille à l’air aussi perdu qu’effrayé. Amaélis peinait à suivre le fil, son esprit trop engoncé dans les lourdes fumées de l’opium. Elle cligna doucement des yeux, passant du visage de Nathan à celui de l’autre Aspirante, qui trépignait à deux pas de la porte, bredouillant des mots qui perdaient leur sens dans l’espace entre elle et la Maîtresse Airain. Le protégé de Liâd fut le premier à réagir, se levant d’une traite, les traits tirés par l’incompréhension.

Demoiselle, je suis navré, il doit y avoir un malentendu… Ma Maîtresse, Dame Malkièl…

Nathan avait haussé les sourcils, et Amaélis pencha la tête sur le côté. Elle n’était pas tout à fait sûre de comprendre, mais tenta d’endosser son rôle d’aînée au mieux en se levant et en haussant les mains dans l’optique de rétablir le silence. L’atmosphère était lourde de tensions, elle pouvait le sentir jusque dans ses os, et cela pulsait sous ses tempes, de la plus désagréable des manières.

Calmez-vous. On va essayer de tirer tout ça au clair, hein ?

Oui, Dame Yodera. Veuillez excuser mon comportement.

Toi.
Elle s’adressait à la jeune fille. Ferme la porte et viens.

Sa voix, même si elle n’était ni autoritaire ou forte, possédait, de par l’origine de la Neishaane, un certain talent pour insuffler à ceux qui l’écoutaient ce dont Amaélis avait besoin. Elle fit signe à Nathan de se rasseoir et invita d’un geste la pauvre Aspirante à se rapprocher. Son regard passa distraitement sur sa silhouette, comme pour l’évaluer, puis elle dirigea ses iris d’acier enveloppés de brume vers un coin de la pièce, sans rien regarder de précis.

Dis-moi quel est ton nom et qui t’envoie.

Si elle avait bien compris les propos de Nathan, cette mission n’avait pas pour unique but de rassembler des informations sur le Kaerl disparu au Vaendark – il s’agissait, surtout, en tous cas pour la Neishaane et sa Liée, de se soumettre à un dernier jugement avant le procès. De l’issue de cette aventure découlerait son salut, ou sa perte. Amaélis ne pouvait sûrement pas être targuée d’intelligence, mais elle avait toujours présenté un caractère outrageusement méfiant – et la prise régulière d’opiacées n’avait fait que renforcer une paranoïa de plus en plus visible. Pouvait-il vraiment y avoir deux personnes, dans ce Kaerl, qui souhaitaient lui venir en aide ? Elle, la si bien nommée Maîtresse Rase-les-Murs, Liée à une Airain sauvage et criminelle, amie du Renégat et de son Dragon fils d’Incarnate ?

Elle sentit des tremblements confus remonter le long de ses jambes jusqu’au bout de ses bras maigres, et elle lutta pour offrir son aspect le plus impassible aux deux Aspirants, l’esquisse d’un sourire froid étirant faiblement ses lèvres gercées. Quelque part dans son esprit, Ithildin s’agitait, un grognement sourd au fond de sa poitrine écaillée. Désirait-elle lui parler ? Amaélis aurait juré que l’Airain approuvait sa défiance, et l’encourageait à douter, encore et encore, des véritables intentions du Kaerl à leur égard. Ne l’avait-elle pas prévenue, à maintes reprises et dans toutes les langues du monde ? Il était enfin venu, le temps où sa prison d’argent et d’azur tentait de l’étouffer, de précipiter sa chute.

° Non, tu te trompes, Dragonne. Je suis ici chez moi. Personne ne m’en chassera. °




Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:37 Revenir en haut

Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


 Sauter vers:   



Sujet suivant
Sujet précédent

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001/3 phpBB Group :: Dgf GuildWars :: Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Traduction par : phpBB-fr.com
Create by dagonfield genesis :: by nerevare

Anneau des JpC par TourDeJeu