Playlist Tol Orëanéene Carte du Monde Index du Forum
Connexion •  Se connecter pour vérifier ses messages privés •  S’enregistrer
 
 [RP] Nouveau départ Sujet suivant
Sujet précédent
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Auteur Message
Thorfrid Ketilson
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 4 Avr 2016 - 15:35 Répondre en citantRevenir en haut



Thorfrid avait connu le froid intense du Vaendark, il avait connu des conditions que nul homme n'aurait souhaité vivre, pataugeant dans la boue sous une pluie intense tout en combattant sous les grondements du tonnerre, il avait dut affronter milles périls en étant soumis à un stress physique et émotionnel important. Mais jamais il n'avait connu quelque chose de semblable à l'interstice. L'obscurité, le froid qui pénétrait les os, le silence tellement absolu que même sa propre respiration était coupée. Si cette méthode de voyage avait dut durer une seule seconde de plus il doutait de ce qui aurait put advenir d'eux. Car il n'était pas seul. Toujours fermement attaché à son maître-dragon et toujours perché sur la monture de cette dernière, il venait sans doute de vivre une des expériences les plus troublantes de s vie.

Les soldats aimaient beaucoup se vanter des difficultés de la guerre, des horreurs qu'ils ont vus et du nombre de guerriers ennemis massacrés. Mais Thorfrid mettait au défi un seul d'entre eux de tenter un saut dans l'Interstice. Cette saleté n'avait rien d'une ballade de santé et le mercenaire regrettait un peu d'avoir ainsi sous-estimé la chose malgré les instructions, un peu confuses à cause de la vitesse du dragon, d'Alkhytis.

Il sentit la chaleur revenir autour de lui, son corps partiellement traumatisé par l'expérience se remettait lentement et il ouvrit ses yeux, qu'il avait fermé par réflexe en sentant ses globes oculaires se congeler.

La vision qu'il avait face à lui était grandiose. Aucun château, aucune salle du trône, aucun faste ne pouvait égaler ce qu'il avait sous les yeux. Un immense dôme semblait les séparer de l'océan, ce qui lui donna un frisson de malaise. Il n'était pas claustrophobe, mais l'idée qu'un accident puisse se produire et craqueler le dôme avant de tous les noyer sous des milliers de litres d'eau n'avait rien d'une pensée rassurante. Il déglutit difficilement avant de contempler le reste des lieux.

Suivant l'idée du dôme sous l'océan, une idée qu'il trouvait à la fois très maligne quand on voulait cacher l'existence de quelque chose et complètement stupide quand c'était à fortiori celle des dragons, les lieux étaient parfaitement circulaires et une gigantesque place trônait au centre. Agitée par la présence de nombreuses personnes qui semblaient vaquer à leurs occupations. D'autres dragons fendaient les airs, montés par des individus qui semblaient si minuscules comparés à leur monture que Thorfrid se rendit compte que l'idée d'être au commande d'une de ces créatures semblait complètement dément, même maintenant qu'il savait que c'était possible. Leur nombre étonna d'ailleurs le mercenaire qui les aurait cru bien moins nombreux que cela. Passaient-ils leur existence ici? Il commençait à comprendre que sa vie entière serait peut-être rattachée à cet endroit, et la simple pensée le terrifia.

Il relâcha peu à peu sa prise, cela en valait-il vraiment la peine? Avait-il été trop impatient? Aurait-il dut consulter les runes? Il ne savait pas trop quoi penser de tout cela. La seule chose dont il était certain, c'était qu'il ne pouvait plus faire marche arrière, et qu'il ne partirait pas de ce lieu sans chevaucher un dragon.
Publicité





MessagePosté le: Lun 4 Avr 2016 - 15:35 Revenir en haut

PublicitéSupprimer les publicités ?
Alkhytis Doréhor
Maître Dragon
Maître Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 730
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 474
Race: Fëalocë
Âme Soeur: Belareth
Affiliation: Concernée
Alignement perso: Chaotique Neutre
Ordre Draconique: Neutre

MessagePosté le: Mar 19 Avr 2016 - 06:30 Répondre en citantRevenir en haut

La sortie de l'interstice était tellement banale pour la Dame Verte qu'elle ne prêtait plus guère attention à chaque sortie, si ce n'était de sourire cette fois quand sa dragonne revint à la réalité de ce monde. Son aspirant la tenait toujours fermé, le regard ébahi par le nouvel environnement qui s'ouvrait à lui. Tout autour, en dessus, au-dessous... Tout n'était que nouveauté. En même temps, qui pourrait imaginer qu'une cité entière vivait sous les eaux, protégée par la seule force architecturale et magique d'un immense dôme ? Elle ne l'entendit pas souffler un seul mot, une seule bride de conversation, sans doute encore trop estomaqué ou choqué par ce qu'il voyait. Belareth en profita pour virer sur l'aile et trouver un meilleur angle de descente. Quelques dragons qui passaient non loin d'elles poussèrent un léger rugissement de bienvenue, répondant à son tour de la même manière, dans un son plus claironnant qu'animal.

Thorfrid relâcha un peu sa prise qu'il avait depuis le début sur Alkhytis. La Maîtresse Verte en profita pour tourner la tête pour essayer de le regarder. Il ne paraissait pas livide ce qui était une bonne chose. Mais la désorientation se lisait dans l'éclat de son regard. Et toujours avec son sourire habituel, elle finit par prendre la parole, pendant que la saurienne couleur vert d'eau ralentissait toujours sa vitesse pour entamer une descente paisible.

''On dirait que vous ne savez plus où en donner de l'attention. Attention de pas attraper un torticolis à vouloir tout regarder d'un coup. Vous aurez le temps de découvrir chaque endroit qui compose ce que nous appelons ici le Kaerl Neutre, ou encore le Màr Luimë. Chaque chose viendra en son temps et à son rythme... Nous allons.... Hum Belareth, ce n'est pas par là les Tours Joyaux....''
°Je le sais, mais comme notre nouveau jeune Aspirant a peut être besoin de se sentir plus à son aise que d'arriver ici alors qu'il furetait encore y a pas si longtemps que cela dans les neiges de Vaendark....°
''En somme ? ''
°En somme, il va passer par les Bains Céruléens... Si tu n'as jamais pris de vrais bains, Thorfrid, tu vas découvrir les plaisirs que tu ratais jusqu'ici...°

Au ton très légèrement persifleur de sa liée, Alkhytis comprit que la dragonne voulait qu'il se lave pour être moins... barbare. A croire que la dragonelle tenait à ''gentiment'' l'embêter jusqu'au bout. Elle la réprimanda gentiment par une pensée et la laissa se poser devant l'entrée des Bains. Une fois à terre, elle attendit que l'humain fasse de même. Après coup, la dragonne verte s'écarta de quelques pas latéraux et fixa sa liée, avant de faire un ''grumph'' et se retirer par l'accès réservé aux dragons pour accéder aux grands bassins d'eau bienfaitrice. Alkhytis se retint de rire.

''Elle a son caractère, mais tu t'y feras. Je me permets de te tutoyer, car tu es mon aspirant désormais. Maintenant que tu as les pieds au sein de notre Kaerl, tu es maintenant un membre Neutre de notre communauté. Même si Belareth a suggéré de passer d'abord par les ablutions, il n'y a aucune obligations. Je peux te mener à ce qui te servira de petits appartements le temps de ta formation. Après si tu veux voir quelque chose en particulier, qui a attiré ton regard, point de soucis. Pour cette première journée, ce ne sera que découverte. Il faut bien commencer à prendre ses marques''

Elle n'était pas du genre à imposer dès la première heure d'assommantes premières leçons, comme certains maîtres exigeants s'acharnaient à le faire. Pour la Faelocé, il fallait mettre le nouveau venu dans les meilleurs conditions, plutôt que de lui mettre la pression. Comme un jeune cheval, il ne fallait pas le briser ; il fallait le guider, au risque de le rendre rétif et de mauvais caractère.

''Si tu as des questions, tu peux les poser bien entendu. Bien, alors jeune aspirant... Case bain ou visite d'un autre lieu ? ''



Thorfrid Ketilson
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 19 Avr 2016 - 13:23 Répondre en citantRevenir en haut

Thorfrid avait encore un peu de mal à y croire, tout celà n'était pas dans ses habitudes de voir autant de prouesse en un seul lieu. L'architecture était différente de tout ce qu'il connaissait, le monde semblait soudain bien plus vaste que l'ensemble continental qu'il avait parcouru toute sa vie. Il se sentait soudain libre, comme si le monde était à portée de main. bientôt il serait sur le dos d'un puissant dragon, il pourrait faire ce que bon lui semblait, écrire une saga qui serait chantée au quatre coins du monde.

L'air qui s'infiltrait dans son casque était frais et légèrement marin, il appréciait cette sensation, cette position de dominance au dessus du sol, il ne voulait pas vraiment que le vol s'arrête. Mais le dragon finit par atteindre le sol et les deux cavaliers des airs durent descendre de leur noble destrier. Thorfrid jeta un regard mélancolique vers Belareth alors qu'elle s'en allait vers des bains adaptés aux créatures de son espèce. Il avait suivi avec beaucoup d'attention les échanges précédents, il devait reconnaître qu'un bain ne serait pas de refus. Il avait pataugé dans la neige pendant toute la journée et il était exténué. Son choix fut donc rapide.

-Les bains me semblent un premier choix des plus appropriés, je ne dit jamais non à une occasion de me reposer. Et il faut reconnaître que cette journée à été des plus éprouvantes. Je vais garder mes questions pour moi, nous auront tout loisir d'en discuter pendant ou après les bains.

Il prit le temps de reprendre ses esprits, regardant un peu autour de lui, il y avait pas mal de monde qui s'agitait, cette ville semblait très dynamique et il se sentait un peu perdu. Il ajusta son sac sur son épaule et retira de nouveau son casque, si Belareth osait appeler cela des bains, il espérait que les masseurs étaient inclus et que leurs bras étaient puissants. Il avait hâte d'ôter cette armure et cette maille.

Maintenant qu'il y pensait, il avait bien fait de mentionner que leur discussion pouvait avoir lieu avant ou après le bain, il ne connaissait pas les moeurs locales. Non pas que la nudité le gêne, loin de là. Sa vie de mercenaire l'avait toujours tenu dans un certain manque d'intimité dont il s'accommodait facilement. La question de son rôle exact n'avait pas été mentionnée, il supposait qu'il tenait lieu d'écuyer et qu'il se devait tout de même d'aider un minimum celle qui allait désormais faire de lui un genre de chevalier-dragon.

-Je suppose que je suis l'équivalent de votre écuyer à présent. Avez vous besoin de mon aide avant que je n'aille me préparer pour un bain bien mérité?
Alkhytis Doréhor
Maître Dragon
Maître Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 730
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 474
Race: Fëalocë
Âme Soeur: Belareth
Affiliation: Concernée
Alignement perso: Chaotique Neutre
Ordre Draconique: Neutre

MessagePosté le: Ven 20 Mai 2016 - 10:15 Répondre en citantRevenir en haut

Alkhytis ne put s'empêcher de sourire. Pour sûr que cette journée a été éprouvante pour le jeune homme. Tant de choses nouvelles à découvrir, à digérer et à comprendre venait de s'emmagasiner en force dans l'esprit du guerrier. Tant de choses étonnantes et qui sortaient des légendes... comment ne pas être encore perturbé par toutes ces nouvelles découvertes, qui allait changer le sens même de sa vie tout en lui en offrant une nouvelle ?

''Point de soucis. Peut-être qu'après les bains, tu aspireras à ne vouloir que dormir durant des heures pour que ton esprit termine de digérer tout ce que tu as eu l'occasion d'apprendre et de voir. ''

Son sourire se fit plus éclatant encore quand Thorfrid parlait d'équivalence avec un écuyer.

''Presque un équivalent. L'écuyer est plus un serviteur d'un chevalier qu'un élève auprès de son maître. Mais tu auras en effet quelques tâches à faire comme un écuyer, mais qui te sera nécessaire quand tu deviendras chevalier-dragon, comme de graisser un harnais de dragons ou de fourbir ses pièces métalliques. Mais je te rassure, ton temps sera majoritairement consacré à de l'apprentissage. A bien des leçons que tu trouveras peut être inutile en tant que guerrier, mais qui a son importance pourtant dans la compréhension et la maîtrise de ce monde. Bien donc pour te répondre, non je n'ai rien à te faire faire pour le moment. Pour un premier jour en ces lieux, nous n'allons pas abuser de ta personne. Dans ces bains, il y a un coin homme et un coin femme. Chaque partie a ses masseurs et autre personnel adéquate pour sortir d'ici plus frais et ragaillardi après une rude journée. Je te retrouverai tout à l'heure à la sortie de ces bains. Prends ton temps''

Elle lui fit un autre sourire, cette fois presque joyeux et elle fila vers l'entrée réservée pour les femmes. Thorfrid n'aura aucun mal à trouver l'accès pour les bains des hommes et qu'elle ne sera pas sa surprise une fois qu'il sera dans l'espace des bains, dans une température des plus adéquate à croiser une femme au regard étrange, presque opalescent, qui le fixait avec un étrange dédain mais sans aucune agressivité aucune. Une voix familière résonnera dans son esprit. La voix de Belareth.

°Je vois que tu as su trouver les bains....Pas trop dépaysé ? Ne me cherche pas sous ma forme de dragon, je suis en face de toi. Oui c'est moi la forme humaine. Et ne sois pas rougissant... des corps humains, j'en ai déjà vu assez pour savoir à quoi cela ressemble et je suis une dragonne... je préfère largement mes semblables masculins que les mâles de ton espèce...°

[HRP : désolé du retard et j'espère que le contenu te conviendra]



Thorfrid Ketilson
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 20 Mai 2016 - 11:01 Répondre en citantRevenir en haut

Thorfrid avait encore beaucoup à apprendre. Ce monde était devenu soudain très vaste et il était encore pris dans l'euphorie de son premier vol, pourtant il se faisait plutôt bien à l'idée de vivre désormais ici. Il était si avide d'en savoir plus, il regrettait de ne pas avoir eut la chance de naître ici, ces gens ne réalisaient sans doute pas la chance qu'ils avaient de côtoyer d'aussi près des dragons. Il était en tout cas soulagé de savoir qu'il ne serait pas qu'un simple écuyer mais un véritable apprenti. Il appréhendait bien sûr ce qu'elle considérait avoir à lui apprendre. Le fait d'être apte au combat ne suffisait donc pas? Il commençait à comprendre qu'Alkhytis parlait sans doute de cours théoriques et il se dit que le sujet de son illettrisme devrait arriver sur la table un jour ou l'autre.

-Je pense plutôt qu'il sera prioritaire de fêter ma bonne fortune dans un lieu de perdition après ces bons bains.

Il put en tout cas prendre tranquillement le chemin des bains. L'établissement était bien plus luxueux que n'importe lequel qu'il ait put observer dans sa vie. Malgré cela, même le bas-peuple semblait venir dans ces lieux, certains étaient clairement des paysans qui discutaient parfois avec des bourgeois aux habits bien plus travaillés que leurs interlocuteurs en simple tunique de lin. Un certain calme imprégnait les lieux et Thorfrid eut don l'occasion de se débarrasser enfin de son armure, une opération qui prenait tout de même un certain temps. Mais lanière après lanière, cotte de mail après armure, il finit par se libérer de sa tenue de combat. Il confia ses affaires aux bons soins des employés qui les mirent dans une cagette avant de les ranger dans la réserve prévue à cet effet. Thorfrid se vit remettre une grande et une petite serviette avant d'être dirigé vers les bains.

Force était de constater que le bâtiment était gigantesque, décidément les gens qui avaient bâti cette ville aimaient l'opulence et le gigantisme, car jamais il n'avait vu de telles constructions chez lui. Bien sûr il y avait des palais et de beaux bâtiments, mais rien qui n'arrivait à la cheville de cet endroit. Lorsque son attention fut happée par le regard étrange d'une femme, il commença à se demander si il venait de faire quelque chose d'inconvenant. Quand la voix de Belareth ressurgit dans son esprit, il eut instinctivement un mouvement de recul et tourna la tête autour de lui, manquant de bousculer un pauvre homme qui lui jeta un regard noir. Il maudit intérieurement Belareth, les dragons n'avaient aucun tact. Se faisait-on seulement à l'idée d'avoir une présence dans son esprit jusqu'à la fin de ses jours? Quelle plaie. Il esquissa un sourire gêné et observa la forme physique de la dragonne. Elle pouvait exprimer autant d'intérêt qu'elle pouvait le prétendre sur la beauté des corps masculins humanoïdes, le sien n'était pas un laideron pour autant.

-Mon corps ne me pose aucune gêne, tout comme celui des autres.

Un sourire amusé fit son apparition sur le visage du mercenaire. Il avait toujours eut une préférence pour les bains mixtes, outre le fait qu'il appréciait regarder les corps dénudé des femmes comme tout un chacun, n'être entouré que d'hommes à l'heure des ablutions n'était plus dans ses habitudes depuis fort longtemps. Et puis après tout, il n'avait pas à avoir honte de lui, bien qu'il ne soit pas doté d'un beau visage, il avait le corps d'un guerrier, sculpté par l'entraînement et les combats. Ses muscles étaient harmonieux, son corps couvert de stigmates et il avait un visage des plus présentables. Belareth venait de se tromper sur son compte, ce qui lui laissait transparaître que parler était la seule chose qu'elle pouvait faire à son esprit. Une pensée qui le rassura un peu.

-J'avoue que je n'imaginais pas un dragon prendre un bain sous forme humaine, j'imaginais quelque chose de plus... approprié à votre carrure, ce qui aurait bien plus expliqué là taille de ce bâtiment. Tout est aussi démesuré ici? J'ai visité mon lot de villes mais j'avoue que je n'ai rien vu de semblable.

Il prit le temps d'inspecter les environs, étant donné la taille des lieux, inutile de partir à la recherche d'Alkhytis, il tomberais bien sur elle au hasard d'un bain. Il jeta donc sa soif de grappiller quelques infos en plus sur la dragonne.

Aucun soucis ^^
Alkhytis Doréhor
Maître Dragon
Maître Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 730
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 474
Race: Fëalocë
Âme Soeur: Belareth
Affiliation: Concernée
Alignement perso: Chaotique Neutre
Ordre Draconique: Neutre

MessagePosté le: Dim 14 Aoû 2016 - 17:54 Répondre en citantRevenir en haut

Belareth souleva un de ses sourcils de bipède, le regardant avec circonspection.

°D'ordinaire, les bipèdes éprouvent une sorte de gêne quand à la pudeur des autres ou à la propre leur. Peut-être que le peuple dont tu es issu est habitué à certains moeurs... Ou alors tu es habitué à certaines tendances qu'on trouve chez les bipèdes et qui ne sont pas forcément approuvés pour le côte contre-nature. °

Elle se permit de faire un regard de haut en bas pour étudier le spécimen qui ne semblait plus autant perturbé par sa présence. En même temps, Belareth n'était pas nue. Elle portait une sorte de toge en coton fin pour rester digne. Se balader nue de lui aurait causer aucun soucis, mais connaissant certains mâles chez les bipèdes, elle préférait garder sa dignité dans son intégralité, dragonne ou pas dragonne. Les hommes avaient des fois des songes poussés par leurs sentiments que par leur raison. Dont au lieu de devoir se battre à rabattre le caquet à des êtres masculins avides de certains choses...

°Il y a bien des bassins à la taille des dragons, pour que nous puissions nous aussi prendre nos ablutions. D'où la taille démesurée de bon nombre de bâtiments. Nous avons la capacité de prendre forme humaine, mais nous pouvons la garder éternellement. Et certains dragons ne la prennent guère. Moi je ne suis pas dérangée pour la prendre. Et il m'arrive de prendre un bain avec cette apparence frêle et fragile. °

Elle garda le silence le temps qu'il digère ces quelques menues informations

°Sinon si tu espères croiser Alkhytis, tu la trouveras sans doute dans les parties de massage dans une petite heure. Elle aime prendre son temps. En attendant, je peux la remplacer quand à certaines questions que tu te poses°

Puis la voix devient sonore, moins caverneuse, mais assez forte pour sentir dans son timbre de voix la force de son caractère de dragonne verte.

''Et je peux parler aussi de cette façon. Ce n'est guère confortable par manque d'habitude, mais ainsi tu n'auras pas l'impression de te parler à toi-même. Aucune chance qu'on te prenne alors pour un fou. Bien... Vas tu te baigner ou alors tu ne sais pas nager ? Ca, je peux te l'apprendre. La nage bipède n'est guère difficile à faire apprendre à un autre bipède. ''

[HRP : désolé du retard]



Thorfrid Ketilson
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 4 Sep 2016 - 18:12 Répondre en citantRevenir en haut

Thorfrid tiqua un peu quand la dragonne mentionna sa potentielle homosexualité. Il en avait connu certains de ses compagnons aux moeurs "contre-nature" comme certains aimaient le dire. Lui n'avait jamais eut de problème avec ces derniers tant que leur attention ne se portait pas sur lui. Malgré cela, il ressentait une certaine atteinte à sa virilité et à sa fierté à entendre la dragonne tenter de l'assimiler à ce genre de pratique. Il se renfrogna un peu, nul doute à deviner qu'elle n'était pas aussi fine psychologue qu'il aurait put le penser, surtout venant d'une créature de légende. Peu à peu, beaucoup de choses semblaient s'écrouler en ce qui concernait ses croyances et ses certitudes. Bizarrement, il sentait aussi un certain bonheur dans tout cela, savoir que les dragons étaient faillibles le rassurait un peu. Après tout, il serait bientôt cerné par ces derniers, si ils pouvaient faire ce que bon leur semblait de lui en le manipulant cela pouvait s'avérer des plus désagréable.

Plus il en savait, plus il voulait en savoir, tout cela était tellement unique et nouveau pour lui, savoir qu'on apportait autant de soin aux confort des deux race l’impressionnait. Bien sûr les dragons étaient des êtres intelligents, mais qu'il soit vraiment considérés comme autre chose que des bêtes utiles était inattendu. Non pas que Thorfrid ait une quelconque objection à faire, cela lui semblait presque normal, mais la nature humaine étant ce qu'elle était, il était presque impressionné. Il planta son regard dans celui de Belareth, elle ne semblait pas si méchante que ça en fait. Elle était presque amicale, juste un peu impériale. Si elle avait été une humaine, elle aurait sans doute put lui plaire.

Il prit bien note de la présence de son professeur dans la partie massage des lieux. Car lui aussi espérait bien profiter des bras puissants d'un des employés. Il avait beau être un guerrier endurci, il ne disait jamais non à un peu de soin corporel et le massage avait le don de le détendre. A se demander comment se faire pétrir comme de la pâte pouvait détendre. Il fut tiré de ses pensées par la voix de Belareth, enfin, sa voix humaine. Il eut un petit sursaut devant cette voix un peu trop normale, diable que la transition était comme un choc. Il reprit cependant rapidement ses esprits et assimila ce qu'elle venait de lui dire.

-Parle moi comme bon te semble, je me moque bien de l'avis des autres sur ma personne. Même si j'avoue préférer ta voix humaine et ne pas avoir l'impression que tu peux manipuler mon esprit, je ne souhaite pas te mettre dans l'inconfort.

Il lui offrit un sourire amical. Prenant la direction des bains chaud -il n'était pas très pressé de retrouver la fraîcheur après le voyage dans l'interstice- il se dit qu'après tout Belareth serait tout aussi à même de lui répondre que Alkhytis, si ce n'était plus.

-Ne t'inquiète pas pour la nage, je ne suis pas très doué mais je suis capable de crapahuter dans la plupart des environnements que les dieux ont créés. J'avoue être curieux d'autre chose. Si j'ai bien compris, toi et les autres dragons êtes capables de prendre forme humaine, ce qui est des plus impressionnant et inattendu je doit bien le dire. Mais cette forme humaine, est-elle aussi mortelle que la notre? Si le premier venu tente de te poignarder par surprise, meurt-tu? Ou bien garde-tu ta résistance écailleuse? Et puis, qu'est-ce qui peut vraiment blesser un dragon? Vu votre taille, il me semble impossible de vous blesser avec autre chose qu'une baliste. Et encore j'ai entendu parler de bien des récits ou tes semblables étaient capables de résister à des choses comme la foudre, des projectiles de trébuchets et même de la magie. On as une chanson par chez moi, la Saga de Bjorn l'immortel. Dans une des versions lui et son dragon font une descente en piqué sur le mage Gunter le charognard qui lançait sur eux ses éclairs putréfacteurs. Et bien Sleipnir, le dragon de Bjorn, a fait face à la magie sans broncher, continuant de chuter sur le mage jusqu'à ce que Bjorn le transperce de sa lance solaire et les deux compagnons sont repartis comme si de rien n'était avec la tête du mage accrochée à la selle du dragon.

Non pas que Thorfrid veuille mettre à mort un dragon maintenant qu'il en savait un peu plus sur eux, mais il avait grand hâte de savoir si les légendes étaient vrais. Il voulait savoir si les dragons étaient les êtres invincibles dont il avait entendu parler, si leurs écailles repoussaient le feu comme la glace, si le métal se brisait sur leur peau. Pour un passionné de légende comme lui, c'était une occasion unique de savoir la vérité.
Alkhytis Doréhor
Maître Dragon
Maître Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 730
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 474
Race: Fëalocë
Âme Soeur: Belareth
Affiliation: Concernée
Alignement perso: Chaotique Neutre
Ordre Draconique: Neutre

MessagePosté le: Ven 21 Oct 2016 - 06:55 Répondre en citantRevenir en haut

Belareth n'avait pas pu s'empêcher de glousser un bref instant, autant après avoir remarquer le léger renfrognement de l'humain quand à ses commentaires que pour sa réplique pour la suite de ses mots. Et elle n'avait même pas sourcillé devant le petit sursaut qu'il avait eu à entendre soudain sa voix ''humaine''. Ce n'était pas la première fois qu'elle observait une telle réaction quand elle passait de la conversation mentale à une conversation parlée. Et elle gardait un large sourire quand à son choix de communiquer.

''Les gens ont l'habitude d'entendre des gens parler dans leur barbe, sans te vexer, car ils savent que bien des dragons peuvent leur parler pendant qu'ils sont occupé à quelques activités en cours. Donc tu n'auras pas de regards étrangers posés sur toi, sauf sans doute par la présence nouvelle. Les personnes qui arrivent au Kaerl, on les devine assez rapidement. Mais cela ne dure qu'un temps et cela n'a rien de dégradant. Mais comme tu sais déjà faire fi de l'avis des autres... C'est déjà un bon point de savoir se détacher du regard jugeur des autres''

Puis elle avait lâché un petit rire cristallin.

''Penses-tu réellement que je peux manipuler ton esprit à ma guise ? faire de toi ma marionnette ? Qu'est ce qu'un dragon serait capable de faire à un esprit d'un Doué selon toi ? ''

Elle était curieuse de connaître sa réponse quand à cette question. Certes, un dragon pouvait lire bien des choses dans un esprit de bipèdes, mais pas autant qu'on pourrait le penser. La télépathie et le ressenti éprouvé avec le lié était une chose, mais avec un autre Doué, le chemin était totalement différent. Et parler dans l'esprit d'un homme ne signifie pas lire jusqu'aux tréfonds de son âme. Et tout en le suivant vers les bains, elle écoutait avec attention ses nombreuses questions quand à certains points biologiques des dragons. Elle avait haussé un sourcil un peu circonspect sur le coup, se demandant si elle devait apporter la réponse attendue ou non ? Peu d'aspirant cherchait à savoir ce genre de détail, les apprenant par eux mêmes avec le temps. Donc que ce soit maintenant ou plus tard....

''Sous notre apparence de bipèdes, nous restons des êtres de chair et de sang. Si on tente de me blesser, je saignerai aussi facilement qu'un être humain? Et si le coup est bien placée, je pourrai en mourir oui. Mais bien fou serait l'être qui tenterait de tuer un dragon sous sa forme d'emprunt. Et qui sait s'il y parviendrait. Car nous avons quand même quelques atouts sous nos griffes...Quand à notre forme originelle, bien entendu que nous sommes bien plus résistants, mais nous ne sommes pas invincibles. Un autre dragon peut tuer un autre dragon. Quand à tes légendes, si le mage est assez puissant, il peut réussir à blesser un dragon. La foudre invoquée par magie peut aveugler ou déchirer les ailes au cuir fragile. Les projectiles lancés par les machines de guerre peuvent être esquivés si on les voit venir. Dans la légende que tu évoques, ton Bjorn devait appartenir à une caste aujourd'hui disparue, que nous nommes les Valherus. Ils étaient de puissants magiciens. je ne doute pas un seul instant qu'en lien avec son dragon, rien ne pouvait les toucher. Cet homme, s'il a bien existé, a très bien plus utilisé des sorts pour protéger son dragon le temps d'atteindre son ennemi. Un mage contre deux ennemis... difficile de les combattre en même temps n'est ce pas ? ''

Les bains chauds se présentaient désormais à eux. La dragonne souriait.

''Mais les dragons sont capables de résister à la magie. Peu d'hommes sont de fortes puissances magiques aujourd'hui. La puissance des Valherus s'est dilué dans le sang en bien des générations et des générations. ''

Sans prévenir, elle sauta dans un bond gracieux dans l'eau du bassin. Elle refit surface un peu plus loin, presque aussi dignement qu'une ondine et regardait le jeune homme, comme attendant quelque chose

[HRP : désolé du retard]



Thorfrid Ketilson
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 23 Oct 2016 - 08:00 Répondre en citantRevenir en haut

-Faire à mon esprit? Et bien me faire transformer en légume sans volonté ou bien en esclave obéissant n'est pas vraiment dans mon plan de carrière. Et puis j'aime savoir mes pensées tapies dans mon cerveau, en situation de combat je trouverait fâcheux que mon ennemi puisse savoir ce que je compte faire... et je suis d'un naturel prévoyant. La magie est une chose dangereuse et puissante

Autant ne pas dire qu'il ne se voyait pas affronter un autre chevaucheur de dragon si sa monture pouvait l'informer en temps réel sur ce qui allait se passer. On ne rigolait pas avec ces choses là quand on espérait survivre et prétendre s'y connaître en combat. Savoir improviser, changer de tactique ou surprendre était aussi primordial que savoir par quel bout tenir son arme, et ce n'était pas les cadavres de ses ennemis qui hantaient les champs de bataille qui allaient le contredire.

Ils prirent alors le chemin des bains et Belareht en profita pour terminer son exposé. Thorfrid sentait le mythe s'écrouler à chaque phrase. Il se renfrogna un peu, lui qui se voyait déjà alimenter les sagas des bardes et les rêves des femmes par des hauts faits épiques et surnaturels, il sentait que les choses étaient moins idéales que ce qu'il avait imaginé. A quoi bon détenir une telle puissance si ce n'était pas pour qu'elle soit quasi-absolue? Bjorn seblait soudain moins courageux et héroïques. Avec de la magie pour se protéger ou était la difficulté? A croire que tout cela n'était qu'un abominable tissu de mensonges et qu'aucun fond de vérité extraordinaire n'en ressortait. Au moins y avait-il toujours le dragon, ça rehaussait le tableau.

Digérer toutes ces informations une part importante de sa concentration. Lui qui n'avait eut qu'à compter sur son instinct et ses connaissances pratiques une grande partie de sa vie, toute cette théorie l’assommait presque. Pas l'ennui bien sûr, il était absolument passionné, mais il espérait sincèrement que sa formation comprendrait un minimum de blabla et un maximum d'action, car à ce train là il repartirait de ce fort quand sa barbe serait blanche et atteindrait ses pieds. Il en rit presque, s'imaginant vieux et décrépit en train de compulser des manuels, les dieux le garde d'un tel destin, surtout si il impliquait de moisir ici toute sa vie. Il jeta un regard inquiet à Belareth, toujours un peu suspicieux sur le fait qu'elle pouvait ou non lire dans ses pensées.

Cette dernière pénétra dans le bain avec grâce et agilité d'un bond parfaitement maîtrisé. Thorfrid ne put s'empêcher de constater que si n'avait pas eut conscience de sa nature il aurait sans aucun doute un penchant très prononcé à vouloir mettre cette femme dans son lit. Elle était des plus délicieuse sous cette apparence et il comprenait son agacement quand aux avances de certains humains. Perdu dans ses pensées, il remarqua finalement que Belareth le regardait avec un air étrange, venait-elle de voir ce qui s'était passé dans son cerveau? Difficile à dire, en tout cas elle ne semblait pas outrée, énervée ou charmée. Mais qui pouvait savoir ce qui se passait dans son esprit? Pas lui en tout cas. Il se demanda si il saurait se faire à l'idée d'être aussi "accessible" et entama de pénétrer dans l'eau chaude. Il sentit un intense soulagement alors que la chaleur montait de ses jambes à son torse au rythme de son avancée. Il ferma les yeux et profita pleinement de l'instant, fou était celui qui ne saurait apprécier un plaisir aussi simple que celui-ci. Il avisa Belareth de peur de la perdre de vue au milieu de la petite foule et se rapprocha lentement.

-Et bien je vais peut-être devoir vivre un peu sous les eaux et subir quelques visites impromptues dans mes pensées, mais au moins vos bains devraient rendre la chose supportable.

Il prit une grande inspiration, laissant la vapeur d'eau envahir ses poumons.

-Mais pourquoi se cacher ici d'ailleurs? Vous êtes des dragons, une création des dieux, des créatures majestueuses et puissantes. Ça n'a aucun sens de se cacher du monde extérieur. De se confiner ici et de risquer de maigres sorties pour recruter des gens. Vous pourriez faire ce que vous voulez, diriger des territoires, amener la paix dans le monde. Et pourtant vous vous terrez sous les eaux. Tout cela n'a aucun sens, c'est... de la folie.

A vrai dire, le mot qui lui venait vraiment à l'esprit pour finir sa phrase était stupide. Mais bon si elle ne pouvait pas lire ses pensées comme elle le prétendait, cela ne lui ferait pas de mal, c'était d'ailleurs un excellent moyen de le savoir. Enfin, si Belareth comptait être autre chose qu'un bloc de supériorité draconique et de marbre.
Alkhytis Doréhor
Maître Dragon
Maître Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 730
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 474
Race: Fëalocë
Âme Soeur: Belareth
Affiliation: Concernée
Alignement perso: Chaotique Neutre
Ordre Draconique: Neutre

MessagePosté le: Lun 31 Oct 2016 - 10:29 Répondre en citantRevenir en haut

Elle avait souri à la logique pensait avoir le jeune homme. Il n'avait pas tort de redouter la capacité télépathique des dragons, mais il ne devait pas trop s'en faire non plus

''Un dragon ne peut se permettre de transformer un Doué en légume ou de le commander. Ou alors le dragon qui oserait faire cela serait un dragon atteint d'une grande folie. Cela n'est jamais arrivé ici. Du moins pas depuis que je suis sortie de mon oeuf. Donc tu peux rester serein quand ce qui est de ton intégrité mentale. Et quand tu seras un jour lié, un dragon ne pourra pas commettre cette infamie. Ton âme soeur le sentira tout de suite et te protégera. Quand à savoir le fond de tes pensées, à moins d'être un puissant télépathe.... Mais il existe des moyens de protéger certaines pensées, même de celles des dragons. C'est qu'une question d'exercice. Tu es un combattant, tu sais comment rester concentré le temps d'un combat n'est ce pas ? Ne pas être parasité par certains songes. Là ce serait un peu la même chose, mais uniquement sur le plan cérébral. ''

Et dans l'eau, elle surnageait, un large sourire aux lèvres. Elle n'avait pas besoin de lire quoique ce soit dans la tête de l'humain pour savoir la raison de ce bref éclat qui était passé dans ses yeux. Les bipèdes étaient si faciles à déchiffrer dans leurs gestes et la position de leur corps. Tant de choses qui transmettaient des informations et dont ils n'avaient pas conscience.

''Tu n'auras pas de visites impromptues, sauf si un dragon veut te parler directement par la voie mentale. Mais ce ne sera que de la conversation et rien d'autres. Je suis ravie d'entendre que tu commences déjà à te sentir à ton aise. Les bains plaisent toujours, surtout quand ils apportent des effets positifs. A t'entendre, on te sent plus détendue"

Puis quand il la questionnait sur la raison de leur présence sous les eaux, à rester confiné loin du monde, elle décida de lui apporter un brin de l'histoire des Kaerls. Comme il abordait le sujet, autant l'aborder et comme elle avait elle-même parler des Valherues...

''C'est vrai, nous pourrions. Mais nous ne souhaitons pas refaire les mêmes erreurs que les Valherus. Tu sais, je te parlais de cette caste. Ils étaient les premiers liés à des dragons et ils ont dominés le monde pendant longtemps. Bien des légendes viennent de leur existence, déformées certes avec le temps, mais restent en quelque sorte des témoignages de leur existence... ''

Elle se laissa couler sous l'eau, le temps de se mouiller sa longue chevelure et de refaire surface avec élégance, ramenant ses cheveux mouillés en arrière avec ses deux mains. Le tout dans une grâce à faire pâlir bien des bipèdes femelles.

''Ils ont fini par se faire dévorer par leur propre soif de pouvoir et de dominations, rendant les autres races esclaves de leurs moindres désirs et envies... et un jour, ils ont eu la prétention de se croire plus puissants que les dieux.... déjà qu'ils s'affrontaient entre eux, provoquant mort et destruction... Les dieux les bannirent et notre espèce manqua de disparaître en même temps que leur folie punie par les divinités... Mais notre déesse, Flarmya, nous préserva.... nous sommes ce qui restent de la volonté des descendants des Valherues à ne pas se replonger dans cette folie. Et depuis, le monde vit à son rythme, moins de notre existence et restant sur des légendes. Mais certains parmi les neutres désirent retrouver la voie de la surface. Cela fait des siècles que nous sommes sous les eaux et nous sommes toujours là.... peut être que de rester caché n'est pas une si mauvaise chose après tout. ''



Thorfrid Ketilson
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 5 Nov 2016 - 00:22 Répondre en citantRevenir en haut

Thorfrid trouvait ça ridicule. Les valherus avaient été ivres de pouvoir? Et alors? Les races qui s'agitaient sur la surface n'étaient pas moins imbues d'elle-même. La guerre n'avait pas disparu, les rois bougeaient toujours leurs pions et les faisaient se massacrer. Ils sacrifiaient des vies inutilement, pour un lopin de terre ou une querelle stupide, pour voler ce que le voisin possédait parfois. Des brigands avec des autorisations. Ces gens étaient stupides, croire qu'ils étaient plus mauvais que les autres était ridicule. Des lâches, voilà ce qu'ils étaient, ils avaient peur du monde extérieur, se renfermant sur eux même pour ne pas lui faire face. Nul intérêt à vivre trop longtemps parmi eux, il se tirerait à la première occasion sans demander son reste. Il fixa Belareth, elle aussi se donnait de grands airs mais elle ne remettait pas tout ça en question, visiblement tous ici s'étaient ramollis, terré dans leur dôme sous l'océan, inatteignables, invisibles aux yeux du monde extérieur. Les ruines d'un passé glorieux, aussi vivantes qu'une cité rasée jusqu'à ses fondations. Qui que soit vraiment le peuple qui vivait ici, il devait être bien triste.

Il décida de changer de sujet, il sentait que la mayonnaise ne prenait pas vraiment quand il pensait aux gens qui vivaient ici. Lui qui avait cru que les chevaucheurs de dragons étaient de braves et fiers guerriers qui ne reculaient devant rien. Il semblerait que tous n'étaient pas ainsi. Comme quoi le courage n'était pas une qualité innée pour certains. Le mercenaire se rapprocha de Belareth.

-Mais pourquoi un dragon ne tenterait-il pas de prendre le contrôle d'un humain? Si cela lui est possible il n'y as aucune raison de ne aps le faire, le dragon serait libre, d'une certaine manière.

Il se gratta pensivement la tempe. En même temps qu'il parlait, les hypothèses et les idées se bousculaient dans son esprit.

-Mais ce lien dont tu parle? Celui qui lie l'humain et le dragon. Comment fonctionne t'il? Un dragon ressent-il la souffrance de l'humain qui l'accompagne? L'humain ressent-il la souffrance du dragon? Cela veut-il dire que si moi ou mon dragon meurt nous succombons de concert?

Une fin digne d'une saga épique, les deux compagnons s'éteignant de concert dans un dernier souffle, il voyait d'ici les chansons et les poèmes.

Peu d'inspi en ce jour, mes sincères excuses ^^
Alkhytis Doréhor
Maître Dragon
Maître Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 730
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 474
Race: Fëalocë
Âme Soeur: Belareth
Affiliation: Concernée
Alignement perso: Chaotique Neutre
Ordre Draconique: Neutre

MessagePosté le: Jeu 22 Déc 2016 - 08:44 Répondre en citantRevenir en haut

Alkhytis aurait pu expliquer pourquoi il était loin le temps où les chevaliers-dragons sillonnaient les cieux en puissant ou bien en héros. S'il avait su que les Dieux avaient décidé d'agir devant la monstruosité qu'étaient devenus les Valherus... On était loin de la petite lutte intestine d'un roi contre ses ducs ou encore d'un seigneur régnant en maître sur son territoire de gouvernance. Les Valherus avaient joué de malveillance sur des peuples entier, sur tous les continents. Leur annihilation avait été le point de départ d'une nouvelle existence pour bien des peuples. Pour leur plus grand bien en général... Car même après tous ces siècles passés, bien des choses malsaines et déshonorantes restaient toujours présentes dans bien des coeurs et des esprits. Peut être que le monde était-il ainsi fait, pour connaître des périodes d'avancées et de reculs... pour rester toujours au même point... Mais là, on entrait dans un autre domaine de raisonnement.

La dragonne, toujours sous sa forme humaine, fixait le jeune aspirant, qui venait de poser une question intéressante. Là elle répondit par la voie des pensées.

°Et même si nous avions la possibilité, pourquoi le ferions nous ? Quel intérêt aurais-je de contrôler un humain ? Peut-être que si j'avais l'esprit d'un humain, d'un elfe ou d'un ondine ; où toute autre race, j'aurai l'intérêt à user de ce pouvoir qui est à ma portée... Hors, moi dragonne, je n'en vois pas l'intérêt. Pour diriger ? Mentir ? Ou persécuter un autre membre de l'espèce bipède ? De plus, contrôler un esprit peut engendrer des conséquences irrémédiables. Ce n'est pas aussi facile que cela peut y paraître. C'est comme.... hum, trouver un exemple pour te mettre à la portée de la chose....C'est comme si tu avais le pouvoir de contrôler le climat... Peut-être que tu apprécieras d'avoir que du soleil pour toi et les tiens, à longueur d'années, mais les conséquences qui en découleraient.... Rien de complexe ne peut se contrôler à la perfection...°


Et puis il fallait être un dragon pour comprendre réellement la profondeur de l'inintérêt de contrôler les bipèdes.... Et devenir aussi dangereux qu'eux quand la folie les prenait ? Non merci. Elle prit nonchalamment quelques mèches encore humides pour les lorgner. L'avantage de ses transformations l'empêchaient d'avoir des cheveux abîmés au moins... En même temps, un dragon possédait quelques avantages que les bipèdes n'avaient pas sur des petits détails sur lesquels ils jugeaient importants. Elle revoyait encore sa liée chercher des pointes sèches pour les couper minutieusement. Quelle perte de temps.

Puis quand à l'histoire du lien, elle leva à nouveau ses yeux sur le jeune homme.

''Vois le Don comme une chaîne qui se relie en toi et en ton dragon. Intangible et indestructible. Personne ne peut le couper hormis la mort. Cela tu l'as vite saisi. c'est comme un cordon vital, qui vous unit à jamais, pour que vos esprits et vos âmes partagent la même chose. Comme si ne faisiez qu'un mais sans être unis dans le même corps. Et expliquer son essence même est quasiment impossible. Vois cela de la magie qui ouvre une voie unique pour un homme et un dragon de vivre ensemble et de tout partager. Par cette union, les émotions sont partagées, les pensées aussi... et malheureusement la souffrance. Cette dernière est partagée. Quand à la venue de la mort, si l'humain meurt, le dragon meurt. A l'inverse, si l'humain a une forte volonté, il peut réussir à survivre à la perte de son dragon... Mais rares sont ceux qui restent sain d'esprit. Perdre son âme soeur est être déchirée en deux. On retire une partie même de ton âme. A jamais l'individu restera blessé de cette perte. Si la folie ne gagne pas la personne, l'envie de mourir prend le pas....Le Don apporte bien des bienfaits, mais comme dans la Nature, il y a un équilibre à respecter. ''

Voyant un étrange regard poindre chez Thorfrid, elle se fit un devoir d'expliquer un peu plus en profondeur.

''Je te rassure, si l'homme meurt, le dragon n'est pas foudroyé sur place. Bien des miens se sont accordés avec leur lié une ultime fin, digne de leur union. Un dragon qui a la force de s'envoler peut décider de disparaître avec le corps de son lié dans l'interstice. De s'accorder un dernier voyage ensemble et loin de tout....''


Puis elle se permit un petit sourire quelques instants après, le temps de laisser un côté solennel à ce qu'elle venait de dire.

''Je commence à avoir faim... pas toi ? ''



Thorfrid Ketilson
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 27 Jan 2017 - 05:22 Répondre en citantRevenir en haut

Voilà qui avait tout d'une prison. Le lien ressemblait plus à une punition qu'à un cadeau, autant pour le dragon que son lié. Sans doute plus pour le dragon à vrai dire.

Thorfrid fit une moue désapprobatrice. Les dieux étaient vraiment des farceurs au sens de l'humour foireux pour infliger ainsi de telles souffrances aux autres, et cette histoire d'équilibre était un non-sens absolu, car dans ce cas il n'y aurait pas de chaîne alimentaire. Il y avait les forts et les faibles, les prédateurs et les proies, voilà à quoi se résumait la vie. Il l'avait compris depuis bien longtemps, si l'équilibre était une chose réel, les seigneurs ne se battraient pas, les esclaves ne seraient qu'une fable et la guerre serait inutile. Un mercenaire tel que lui ne pouvait pas comprendre autre chose. Il grommelait intérieurement, son escapade au paradis commençait à ressembler à un séjour dans une prison sombre, froide et sans issue. Et le fait qu'il était dans un dôme gigantesque sous les eaux ne faisait que renforcer cette impression. Les gens d'ici avaient perdu la raison et l'envie de vivre, c'était là la seule explication plausible. En même temps, vu les risques posés par la mort d'un des deux liés, il commençait à comprendre cette façon de voir les choses. Cela n'enlevait rien à son incompréhension, mais il envisageait un peu mieux la chose.

D'un autre côté, l'idée de partager avec un autre être un lien aussi puissant l'intriguait. Lui qui pensait que ce genre de chose était réservé à ce qu'il avait vécu avec la femme de sa vie, il sentait en lui une pointe de joie à l'idée de pouvoir ressentir ce genre de chose à nouveau. Même si l'idée l'effrayait, en lui résidait l'espoir de ne plus être seul.

-Voilà qui est des plus instructifs. Effrayant, mais instructif.

Il se perdit un peu dans ses pensées, imaginant à quoi pourrait bien ressembler sa vie à dos de dragon. Il fut tiré de sa réflexion par la dragonne qui proposait d'aller manger. Il eut du mal à imaginer qu'une créature de cette taille puisse se sustenter sous cette forme et réalisa soudain qu'un dragon devait engloutir des quantité formidables de nourriture.

-Et bien, je ne dirait pas non à un bon repas, mais je compte encore profiter un peu des bains, je te propose de vous retrouver, toi et Alkhytis, plus tard. Je pense que je vais d'abord digérer tout ce que tu m'as dit avant de digérer un repas. On as qu'à dire qu'on se retrouve d'ici une dizaine de minutes devant les bains.

Il salua la dragonne et partit en direction des autres sections des bains. Il n'y avait aucun doute à avoir, ces gens savaient construire, les mosaïques étaient magnifiques, les lieux purement gigantesques sans écraser de leur magnificence. Des bains qui invitaient plus à la détente et à la rêverie qu'aucun autre qu'il ait vu avant. Ces gens ne réalisaient pas leur chance, c'était cela qui les perdrait, il en était certain.

Une fois ses ablutions faites, il retourna dans les vestiaires et extirpa ses habits de ville de son sac, inutile de mettre son armure ici. Il plia donc soigneusement son gambison, sa veste d'écaille et son camail avant de les ranger et mit son armure de cuir en écaille sous son bras avant de sortir. Il se demanda alors si il ne rêvait pas depuis le début, tout cela était trop beau, puis il se maudit intérieurement, si cela était un rêve autant en profiter. Il scruta donc la foule à la recherche de sa maîtresse.
Alkhytis Doréhor
Maître Dragon
Maître Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 730
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 474
Race: Fëalocë
Âme Soeur: Belareth
Affiliation: Concernée
Alignement perso: Chaotique Neutre
Ordre Draconique: Neutre

MessagePosté le: Dim 23 Avr 2017 - 10:52 Répondre en citantRevenir en haut

La forme humaine d'Alkhytis ne put s'empêcher de sourire. Finalement, il n'était pas si irrécupérable que cela ce bipède. Sa liée aurait encore de quoi bien le modeler pour en faire un bon Neutre plus tard. Pour une fois qu'elle avait un a priori qui virait sur le positif. C'était rare. Mais elle se permit d'en faire la remarque malgré tout. Elle aimait partager ses pensées.

''Tu n'es pas aussi bête que j'avais cru à notre première rencontre. Finalement, ton aspiranat devrait bien se passer''

Au vue de ce qu'elle lui avait expliqué sur la puissance du lien, elle venait de lui faire comprendre que les dragon n’agissaient pas comme les bipèdes. Du moins sur certains points émotionnels. Si un dragon ressentait le besoin de puissance.... C'est que ce n'était pas un dragon.

Thorfrid voulut profiter un peu plus des bains avant de les rejoindre, elle et sa liée, à l'extérieur des bains. Elle avait un sourire plus large encore. L'humain paraissait apprécier les bonnes choses qu'offraient le Màr. Bien.

''Nous t'attendrons donc à l'extérieur. Tu trouveras aisément une petite taverne située en face. Nous y serons et nous t'y attendrons. ''

Sur ces derniers mots, elle le salua d'un noble hochement de tête et le quitta, pour qu'il puisse aisément profiter des bienfaits des lieux. Un dizaine de minutes ne représentait rien pour un dragon. C'était là des notions toutes relatives, propre aux bipèdes.

Elle retrouva sa liée à l'extérieur. Le lien permettait de communiquer à distance, là aussi un avantage. Alkhytis attendait déjà la Maîtresse verte à la taverne, après avoir pris une bonne table.

°Alors ma belle, qu'en penses-tu ? °
°Qu'il n'est pas un cas désespéré je dirai. Mais je n'ai pas affirmé à cent pour cent que tu t'en tireras avec des facilités. Cela reste un homme après tout ! °
°Tu sais que ce n'est pas mon premier. °
°Non, en effet et c'est cela qui me fait peur, comme à chaque fois. Parce que...°
°Parce que je sais que je suis une belle créature et que bien des hommes fondent devant moi ? °
°Prétentieuse...°
°Moi aussi je t'adore ma liée°


Elles avaient gloussé toutes les deux mentalement et attendirent que leur nouvel aspirant vienne les rejoindre. Il ne mit pas énormément de temps -comme il l'avait dit- et Alkhytis le vit se rapprocher et se mettre à table, en leur compagnie. Elle l'accueillit avec le sourire.

''Je vois que les Bains t'ont été bénéfiques. Tu parais avoir meilleure mine et surtout, tu es plus détendu. Bien...''

On voyait clairement qu'elles l'attendaient patiemment, l'attendant pour commander. Un signe évident de politesse.

''...nous allons pouvoir commander. Aujourd'hui, c'est moi qui offre. Tu peux choisir ce que tu désires. Ici, bon nombre de tavernes ont des plats qui sont originaires de tout le Rhaeg, donc tu devrais quelque chose qui te conviendra. ''

Le tavernier arriva.



Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:18 Revenir en haut

Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


 Sauter vers:   



Sujet suivant
Sujet précédent

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001/3 phpBB Group :: Dgf GuildWars :: Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Traduction par : phpBB-fr.com
Create by dagonfield genesis :: by nerevare

Anneau des JpC par TourDeJeu