Playlist Tol Orëanéene Carte du Monde Index du Forum
Connexion •  Se connecter pour vérifier ses messages privés •  S’enregistrer
 
 [RP] La connaissance commence par l'acceptation de l'ignorance Sujet suivant
Sujet précédent
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Auteur Message
Oracle Tol Orëanéen
Maitre du Jeu
Maitre du Jeu

Hors ligne

Inscrit le: 11 Fév 2008
Messages: 653
Sexe: Masculin
Présentation: URL
RPs: 602
Race: Dragon Primordial

MessagePosté le: Mer 23 Mar 2016 - 13:04 Répondre en citantRevenir en haut


Aléiya d’Elvrydden & Serenah


Fin Flarmyaku 918


L’idée que le haut conseil du Màr Luimë lui reproche d’une manière détournée sa prise de parole lors des élections effleura l’esprit pourtant cartésien d’Aléiya d’Elvrydden. Principalement parce que l’impression d’être surchargée de travail persistait malgré tout. Et aussi parce que la voix la plus forte du conseil était celle du Seigneur Seram, que l’on disait d’une humeur exécrable depuis quelque temps.

° Tes semblables s’embarrassent d’excuses bien plus dérisoires lorsqu’il s’agit de faire souffrir autrui. Ne t’en préoccupe donc pas. Tu as plus important à faire. °

La gigantesque statue de givre et d’acier s’anima soudain, déroulant sa longue queue serpentine et secouant ses immenses ailes de soie étoilée. L’Argentée s’embarrassait peu des simagrées des sénateurs et des intrigants. Puisque ses écailles clamaient son rang de reine et sa fonction de génitrice pour tout un Kaerl, elle ne souhaitait pas apprendre à démêler les concepts politiques des bipèdes pour mieux les assimiler. Observer lui suffisait. D’autant plus qu’elle vivait déjà pour servir et incarner les valeurs de son foyer. Elle était reine, mère de générations à venir et une dragonne du Màr Luimë. Au fond, bien que le résumé puisse faire grincer des dents, ses ambitions se résumaient à exister.

Les prunelles d’azur d’Aléiya rencontrèrent celles d’un bleu serein de sa Liée. L’Argentée avait insisté pour assister à cette première rencontre officielle entre l’Aspirante Minendir et la jeune femme. Comme s’il était agi de sa propre apprentie. Aléiya eut beau lui rappeler que Lysmeria était avant tout l’Aspirante de quelqu’un d’autre et qu’elle ne faisait que reprendre temporairement le flambeau, la dragonne n’en démordait pas. Elle se devait d’être présente. Serenah avait toujours eu un goût certain pour la mise en scène.

Une missive délivrée par lézard de feu avait été adressée à la jeune fille, lui donnant rendez-vous au pied de la Flèche du Cadastre. La Maîtresse d’Elvrydden s’y sentait naturellement à l’aise car il lui rappelait une grande partie de son enfance et de son adolescence, alors qu’elle vivait parmi les moines copistes sur la côte d’Orën. Ce n’était pas son premier Aspirant et ce ne serait certainement pas son dernier. Cependant, Lysmeria Minendir n’était pas réellement à sa charge. Prendre son apprentissage en main pour une courte durée pour ne pas la laisser désœuvrée rendait nerveuse la Maîtresse Argentée. Elle ignorait où les leçons de Klaus Sullivan en étaient. Et, pire, elle ignorait tout du caractère de la jeune fille.

° Peu importe son âge et son passé, ce n’est jamais qu’une enfant qui découvre son nouveau royaume et qui a tout à apprendre. °

La sagesse – ou l’indifférence dans ses mauvais jours – parlait par l’esprit de Serenah. La sang-mêlée acquiesça silencieusement à ses paroles. Elle guettait la foule aux détours des rues du Màr, dans l’espoir d’apercevoir l’Aspirante. La reine d’argent possédait un meilleur point de vu. Depuis les hauteurs à laquelle culminait sa longue tête couronnée d’épines, ses yeux sagaces pouvaient repérer une souris au milieu d’un troupeau de dragons.

- J’espère qu’elle ne s’est pas perdue…

La dragonne renâcla. En plein jour de marché sur l’Agora, il était aisé aux gens oisifs comme aux nouvelles âmes de s’égarer dans le dédale tortueux des saveurs et des couleurs.


HRP : Libre à toi de changer la date si ça t'arrange ^^



L'on rencontre souvent sa Destinée
Par les chemins que l'on prend
Pour l'éviter

***

Visiter le site web du posteur
Publicité





MessagePosté le: Mer 23 Mar 2016 - 13:04 Revenir en haut

PublicitéSupprimer les publicités ?
Lysmeria Minendir
Aspirant(e)

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juil 2015
Messages: 38
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 26
Race: Fëalocë
Maître: Klaus Sullivan (PNJ)
Alignement perso: Chaotique Neutre
Ordre Draconique: Neutre

MessagePosté le: Sam 14 Mai 2016 - 12:38 Répondre en citantRevenir en haut

......Lysmeria dormait encore à point fermé quand elle sentit quelque chose passer sur son ventre. Hum, elle ne se souvenait pas s'être endormi auprès de quelqu'un. Elle ouvrit doucement les yeux et se retrouva nez à nez avec un gros lézard qui dansait sur sa poitrine. Un lézard, avec des ailes ? Etait-ce un petit dragon ? Peut-être s'était-il perdu et avait besoin d'aide ?

......Lysmeria se redressa et tendit la main vers le petit animal. Le dragonneau disparut au moment où elle allait le toucher et réapparu au pied du lit. Il déposa une missive par terre et fixa Lysmeria.

– Qu'est ce que c'est ? Demanda-t-elle d'une voix encore pleine de rêve, une carte pour retrouver tes parents ?

...... Elle haussa les épaules puis mis pied à terre et attrapa le parchemin. Elle le déroula et le parcouru des yeux.

– Ah, t'étais qu'un messager en fait, dit-elle en relevant les yeux sur ce qu'elle prenait pour un bébé dragon. Bah ?!

......Le petit animal avait disparu, Lys avait beau regarder de tous les cotés, elle ne le voyait nulle part. Elle haussa les épaules et se reccoucha.

......Quelque minutes plus tard, elle réveilla en sursaut, son subconscient lui rappelant la missive qu'elle avait mise de coté, elle l'attrapa vivement entre ses mains pour la relire, attentivement cette fois.
Enfin, c'était ce qu'elle aurait voulu faire, mais les petits gribouillis écrit sur la feuille n'avaient aucun sens pour elle. Elle fronça les sourcils, frustrée. Klaus s'était pourtant rapidement rendu compte que Lys ne savait absolument pas lire alors pourquoi lui envoyer ça ?

......Était-ce un exercice ? Pour mettre sa fierté à l'épreuve ? Ou pour lui faire prendre conscience du poids de son analphabétisme... Elle n'en savait pas plus sur cette question que sur le contenu de la missive. Elle allait devoir demander de l'aide à quelqu'un...
Elle s'habilla le plus vite qu'elle pu en soignant sa tenue, Klaus ne semblait pas apprécier qu'elle se montre dépenaillée, après un coup d'eau sur le visage et un démêlage de cheveux symbolique, elle se précipita dehors, la missive froissé dans sa main.

......Elle commençait à avoir l'habitude de descendre les nombreuses marches de la tour joyau où elle logeait et elle arriva assez vite au rez de chaussé. Arrivé dans la rue, elle prit quelque minutes pour reprendre son souffle et calmer son tournis puis elle arrêta le premier passant qu'elle trouva pour lui demander ce que contenait le message. Il l'a regarda d'un air surpris et comprenant qu'elle ne se moquait pas de lui, il attrapa la missive qu'elle lui tendait.

– Cela dit que vous aviez rendez-vous il y a bientôt une heure devant la flèche du cadastre, je vous conseille de vous dépêchez si vous voulez avoir un espoir qu'on vous y attende encore, ajouta-t-il en lui rendant le papier. Suivez cette route et vous devriez y être dans moins de cinq minutes.

......Elle le remercia et parti comme une furie dans la direction qu'il lui avait montré. Presque une heure de retard ! Klaus ne serait pas content, peut-être serait-il plus indulgent si elle arrivait essoufflée.

......Quelques minutes après, elle se trouvait au point de rencontre mais elle n’apercevait son maître nul part. Etait-il déjà parti ? Tous les gens qu'elle voyait autour d'elle ne semblait que passer rapidement par là, sauf une jeune femme qui semblait la guetter. Lysmeria se serait approcher sans hésitation pour lui demander si elle n'avait pas vu quelqu'un qui ressemblait à son maître attendre un moment par ici. Sans hésitation, s'il n'y avait pas eu une énorme dragonne argentée à coté d'elle.

......Elle avait toujours un peu de mal à se mettre en tête qu'une créature aussi énorme était pacifique et ne lui voulait sûrement pas de mal, tant qu'elle ne l'offusquait pas du moins. Et c'était justement ça qui faisait peur à Lys, elle avait déjà subit la colère d'un dragon lors de sa rencontre avec son maître, et il n'était alors que sous forme humanoïde, elle ne souhaitait pas revivre cette expérience.

......Elle prit son courage à deux mains et se dirigea en direction de la demi-sang aux cheveux bleutés.

– Bonjour, excusez moi de vous déranger, mais j'avais rendez-vous ici avec mon maître, Klaus Sullivan. C'est un fëalocé, un peu plus grand que moi, les cheveux mi-long blond paille, le teint halé.Très beau en soit mais avec une mine renfrognée, vous ne l'auriez pas vu passer dans le coin par hasard ?

[HRP : Vraiment désolée du temps de réponse ><]



Visiter le site web du posteur
Oracle Tol Orëanéen
Maitre du Jeu
Maitre du Jeu

Hors ligne

Inscrit le: 11 Fév 2008
Messages: 653
Sexe: Masculin
Présentation: URL
RPs: 602
Race: Dragon Primordial

MessagePosté le: Lun 4 Juil 2016 - 17:22 Répondre en citantRevenir en haut


Aléiya d’Elvrydden & Serenah


La reine argentée fut la première à apercevoir l’Aspirante. Sa chevelure flamboyante la faisait se démarquer au milieu d’une foule paresseuse, tel un coquelicot dans un champ de chardons. D’une légère pression mentale, Serenah attira l’attention de sa Liée dans sa direction. Les yeux d’Aléiya suivirent alors la progression de la jeune fille, son errance, jusqu’aux pieds de la haute tour. Lysmeria Minendir avait le parler franc et les manières directes des filles du peuple mais une certaine aisance – presque une élégance - se dégageait également de son maintien. Elle devait venir d’un milieu assez aisé – ou du moins pas pauvre. Bien que les niveaux d’éducation diffèrent selon les nations et les Kaerls, Aléiya était à peu près certaine de son interprétation.

La description de Maître Sullivan était si criante de vérité qu’elle prêtait à rire. Un sourire amusé s’épanouit sur le visage angélique de la jeune femme.

- Klaus serait ravi d’entendre ce portrait !

Même la reine roulait des yeux d’un vert de jade pour montrer son amusement. Aléiya retrouva néanmoins une parcelle de sérieux en annonçant :

- La missive venait de moi. De nous, devrais-je dire, ajouta-t-elle en glissant un regard de côté à l’orgueilleuse dragonne. Je me nomme Aléiya d’Elvrydden et voici Serenah. Klaus étant en déplacement – il a reçu une mission urgente de la part du Sénat -, tu es placée dans notre Triade jusqu’à son retour.

Evidemment, du point de vue de Serenah, il s’agissait d’un insigne honneur. Tandis que pour la sang-mêlée, cette expérience d’apprentissage avec plusieurs maîtres risquait de créer quelques problèmes. Aléiya ignorait tout du type de formation donné à Lysmeria. Elle ne savait rien de ses limites, de ses attentes et encore moins de son caractère. L’aperçu qu’elle venait d’avoir la confortait dans l’idée que la jeune fille possédait une forte personnalité.

- Ce ne sera sans doute pas facile au début. Et je pense que tu ne t’attendais pas à changer de Maître si vite… Mais tu n’as de soucis à te faire. Tu t’adapteras rapidement, j’en suis sûre, l’encouragea-t-elle d’un sourire.

° Maître Sullivan ne nous a rien dit à propos de ton apprentissage. Il te faudra éclairer ce point pour nous puissions reprendre ta formation là où elle s’est arrêtée. Et peut-être, un jour prochain, auras-tu le privilège de recevoir l’Empreinte d’une de mes filles. °

Les paroles de la reine avaient beau être sentencieuses voire sévères, elle dévisageait avec bienveillance cette petite fille baisée par le feu qui faisait ses premiers pas dans son Màr. Le cou ployé à la façon d’un cygne, la gigantesque dragonne observait l’Aspirante, guettant sa réaction.


HRP : Ne t'en fais pas ! Je suis tout aussi lente xD Je reprend petit à petit un rythme régulier.



L'on rencontre souvent sa Destinée
Par les chemins que l'on prend
Pour l'éviter

***

Visiter le site web du posteur
Lysmeria Minendir
Aspirant(e)

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juil 2015
Messages: 38
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 26
Race: Fëalocë
Maître: Klaus Sullivan (PNJ)
Alignement perso: Chaotique Neutre
Ordre Draconique: Neutre

MessagePosté le: Jeu 7 Juil 2016 - 13:02 Répondre en citantRevenir en haut

......Lysmeria rigola doucement :

– Et bien je lui dirai tous les jours alors, si ça pouvait amélioré son humeur ! dit-elle d'un ton amusé avec un sourire entendu sur les lèvres.

......Lysmeria fut un peu déconcerté d'apprendre que son maître était parti sans la prévenir, elle se remémora la missive qu'elle avait reçu et se souvenu de la belle calligraphie qui composait le message, elle aurait pu se douter que ça ne venait pas de Klaus, il écrivait avec des petites pattes de mouches si elle se souvenait bien.
......Lys fixa à tour de rôle Eléiya et la grande, l'immense Argentée qui seraient ces nouvelles maîtresses pour un temps. Elle se sentait intimidée par l'une comme par l'autre, elle n'avait pas l'habitude des présence féminines autre que ses compagne de chasse. Mais en même temps, elles avaient l'air plus douces que Klaus et Amestan, ça ne ferait sûrement pas de mal d'avoir une autre vision du mär.

......Lysmeria remarqua qu'elle aurait déjà du répondre et se présenter convenablement depuis un moment, il n'était pas question que Klaus est un retour négatif sur elle quand il reviendrait !

– Enchanté Maîtresses Eléiya, Reine argentée Serenah. Je suis honorée d’être votre aspirante pendant un temps, vous le savez déjà mais je suis Lysmeria Minendir, des îles d'Ys.
- Ce ne sera sans doute pas facile au début. Et je pense que tu ne t’attendais pas à changer de Maître si vite… Mais tu n’as de soucis à te faire. Tu t’adapteras rapidement, j’en suis sûre, dit sa nouvelle maîtresse avec un sourire.
– Je m'adapte facilement, il n'y a aucun problèmes ! On commence quand vous voulez, répondit-elle avec entrain, un large sourire éclairant son visage.

° Maître Sullivan ne nous a rien dit à propos de ton apprentissage. Il te faudra éclairer ce point pour nous puissions reprendre ta formation là où elle s’est arrêtée. Et peut-être, un jour prochain, auras-tu le privilège de recevoir l’Empreinte d’une de mes filles. °


......La jeune fëalocé s'était habituée aux intrusions des dragons dans son esprit et ne sursauta pas malgré la voix puissante de la Reine. Elle réfléchit quelques secondes avant de répondre :

– Et bien j'ai fait plusieurs exercices de souplesse, d'endurance, de musculation et d'équilibre, j'ai aussi appris l'histoire du Mär ainsi que tout se qui se réfère au Don et à l'empreinte et depuis quelques jours j'en suis à..., Lysmeria regarda à droite et a gauche, son sourire s'effaça, elle baissa la voix et les yeux avant de continuer, les joues un peu roses, à apprendre à lire et à écrire... D'où mon retard dont je m'excuse grandement.

......C'était la première fois qu'elle avait honte à se point d'avouer qu'elle ne savait ni lire ni écrire, lorsqu'elle l'avait dit à Klaus et Amestan... leur réaction avait été... bref, elle ne voulait plus y penser. Elle releva les yeux pour fixer ceux de Serenah, guettant sa déception vis-à-vis de sa nouvelle aspirante à qui elle parlait déjà de l'empreinte d'une de ses filles. Elle s'en sentait honoré et ses yeux brillaient d'un désir ardent de faire bonne figure, mais elle savait aussi, qu'au point où elle en était de son apprentissage, elle n'en était pas encore digne (ni prête d'ailleurs).
Elle se ressaisi en pensant que tous les aspirants en passait par là, son sourire revint s’épanouir sur son visage, et elle dit joyeusement avec un peu d'autodérision, les mains sur les hanches :

– Comme vous le voyez, vous avez de quoi faire ! On commence par quoi ?



Visiter le site web du posteur
Oracle Tol Orëanéen
Maitre du Jeu
Maitre du Jeu

Hors ligne

Inscrit le: 11 Fév 2008
Messages: 653
Sexe: Masculin
Présentation: URL
RPs: 602
Race: Dragon Primordial

MessagePosté le: Dim 7 Aoû 2016 - 16:33 Répondre en citantRevenir en haut


Aléiya d’Elvrydden & Serenah


Le sourire d’Aléiya ne quittait pas ses lèvres. Cela faisait bien longtemps que sa chère Serenah et elle n’avaient pas eu une élève aussi vive et avide d’apprendre sous leur tutelle. Ce changement était le bienvenu dans leur quotidien. Après les récentes tragédies, celles qui endeuillaient encore le cœur des hommes et maculaient de sang le cuir des dragons, la nouvelle génération de chevaliers-dragons représentaient un espoir. Et si cet espoir pouvait se parer des chaudes teintes de l’innocence et de la fougue de la jeunesse, elles n’iraient pas s’en plaindre.

- Nous commencerons donc par les bases. L’apprentissage de la lecture et de l’écriture. Tout chevalier-dragon du Màr Luimë se doit de savoir se débrouiller avec le savoir écrit.

° Des Îles d’Ys. Jolie contrée, bien qu’un peu trop venteuse à mon goût. Quelle éducation as-tu reçu là-bas ? As-tu des frères, des sœurs, une famille qui t’attendent quelque part ? °


La jeune femme jeta un regard curieux à sa dragonne, laquelle continuait son inspection visuelle de l’Aspirante sans juger bon de prendre ses distances. Serenah finit par surprendre le coup d’œil de sa Liée et se redressa. Etant une reine parmi les reines, elle peinait parfois à se rendre compte que le respect qu’elle imposait pouvait indisposer autrui, surtout quand elle faisait montre de peu de tact ou d’une présence intrusive.

- Klaus ne sera sans doute pas absent bien longtemps. Mais nous nous engageons à ne pas laisser un Aspirant à l’abandon dans ce Kaerl, reprit Aléiya sitôt que la dragonne eut ravalé sa curiosité déplacée. Il n’y a pas de honte à reconnaître son ignorance ou ses torts. Au contraire, cela demande du courage. Mentir et ne rien admettre par fierté, voilà qui est davantage une preuve de lâcheté et qui mérite qu’on se sent honteux !

La Flèche du Cadastre surplombant les visiteurs n’aurait pas pu mieux appuyer les dires de la Maîtresse Argentée.

- Je propose que nous allions dans un endroit plus confortable pour continuer cette conversation. Je connais un excellent établissement qui nous laissera une salle de travail à disposition. C’est une petite librairie qui propose également des boissons chaudes. Du thé que nous faisons importer depuis les autres continents. Peut-être cela t’évoquera-t-il des souvenirs.

La sinueuse et grandissime créature en armure d’argent coula un regard parfaitement vers Lysmeria. Son humeur s’était subtilement muée en une prudence teintée de méfiance.

° Tu n’as pas peur des dragons, n’est-ce pas, petit fille ? Si c’est le cas, peut-être te laisserais-je monter entre mes omoplates pour un premier vol. Qu’en dis-tu ? °


HRP : Avec le retour d'Amaélis tu devrais bientôt pouvoir reprendre le rp avec ton vrai Maître Klaus ^^ Ce rp-là fera la transition.



L'on rencontre souvent sa Destinée
Par les chemins que l'on prend
Pour l'éviter

***

Visiter le site web du posteur
Lysmeria Minendir
Aspirant(e)

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juil 2015
Messages: 38
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 26
Race: Fëalocë
Maître: Klaus Sullivan (PNJ)
Alignement perso: Chaotique Neutre
Ordre Draconique: Neutre

MessagePosté le: Mar 6 Sep 2016 - 13:17 Répondre en citantRevenir en haut

......Lysmeria fut soulagée de la réaction de sa nouvelle maîtresse remplaçante, elle avait eut un peu peur de la décevoir.

– Naturellement, Amestan m'a expliquer en long en large et en travers l'utilité de savoir écrire et lire, et je crois avoir bien compris le message !

......La grande dragonne argentée l'observait avidement de ses grands yeux opalescents. Lys se sentait flattée de ne pas être diminuée à ses yeux à cause de ses lacunes et c'est avec une grande joie qu'elle répondit à sa curiosité. Elle tenta d'établir un contact mentale avec Serenah, d'abord un peu hésitant, il finit par se consolider :

°Trop venteuse ? C'est justement ça qui est merveilleux, ce vent nous amène des marins du monde entier, on croise tous les jours de nouveaux visages, jamais le temps de s'ennuyer ! Je suis une fille de taverniers, alors imagine le plaisir de ne pas voir tous les jours les même habitués, d'entendre de nouvelle aventure ! Mon éducation se limite à ce que mes parents m'ont appris, je suis assez doué pour le calcule mentale, pour danser et servir des bières, charmer aussi, mais c'est le lot de toute les femmes non ? Je suis sûre que tu fais fureur chez les dragon !° ajouta-t-elle avec un sourire en coin ° J'ai cinq frères, est-ce qu'ils m'attendent ? Je n'en ai aucune idée mais j’espère bien revoir ma famille un jour, j'étais très proche d'eux ! Je suis censées être fiancé aussi, mais ça, ça ne me manque pas ! °

......La dragonne argentée s'écarta et Eleiya se rappela à l'esprit de Lys. Elle s'était tellement concentrée pour répondre par télépathie à Serenah qu'elle l'avait presque oublié.

– C'est très gentil de vous occuper de moi pendant son absence, je vous en remercie, répondit-elle avec un hochement de tête. Bien sûr, il ne me viendrait pas à l'esprit de mentir sur mes capacités, si je dois avoir l'air idiote, autant que ce soit directement plutôt que d'attendre et paraître encore plus stupide, dit-elle en rigolant aigrement, cela sentait le vécu...

- Je propose que nous allions dans un endroit plus confortable pour continuer cette conversation. Je connais un excellent établissement qui nous laissera une salle de travail à disposition. C’est une petite librairie qui propose également des boissons chaudes. Du thé que nous faisons importer depuis les autres continents. Peut-être cela t’évoquera-t-il des souvenirs.

– Je vous suis ! Parfait, j'adore le thé.

......Lys se demandait à quoi pouvait ressembler un tel établissement et à quel point se serait différents de sa taverne. Elle sentit alors le regard de la grande Serenah sur elle.

° Tu n’as pas peur des dragons, n’est-ce pas, petit fille ? Si c’est le cas, peut-être te laisserais-je monter entre mes omoplates pour un premier vol. Qu’en dis-tu ? °

°Moi, peur des dragons ? J'ai rêvé toute ma vie d'en voir un et voilà que je me retrouve au milieu d'eux, je suis plus impressionnée qu’apeurée je crois, tant que tu ne fais pas mine de me dévorer en tous cas,° répondit-elle en rigolant. °J'en serais honorée belle reine !°

......Elle se mit alors à les suivre en direction du salon de thé.



Visiter le site web du posteur
Oracle Tol Orëanéen
Maitre du Jeu
Maitre du Jeu

Hors ligne

Inscrit le: 11 Fév 2008
Messages: 653
Sexe: Masculin
Présentation: URL
RPs: 602
Race: Dragon Primordial

MessagePosté le: Lun 19 Sep 2016 - 17:37 Répondre en citantRevenir en haut


Aléiya d’Elvrydden & Serenah


Ce qui intriguait le plus Serenah dans le discours de l’Aspirante, c’était son humour. Elle dépeignait des mœurs dont aurait pu rêver sa Liée, ou toute autre femelle sans-écailles. La dragonne coula un rapide regard perplexe vers la demi-sang qui partageait son existence. Parfois, ses désirs dépassaient son entendement. Aléiya se posait beaucoup trop de questions, par exemple. Une fille comme Lysmeria devait vivre au jour le jour, croquer la vie à pleines dents. C’était peut-être ce qui manquait à sa Liée – par peur de l’inconnu ou par manque d’envie - : un peu de goût pour l’aventure, pour le risque, pour la liberté… Après tout, même une reine pouvait rêver d’ailleurs. Serenah se refusait à se considérer comme une bête reproductrice enchaînée à un tas de pierres. Ce n’était pas digne d’elle.

Au commentaire qui se voulait flatteur, l’Argentée roula des yeux de printemps à l’intention de Lysmeria. Si la petite ne fréquentait qu’Amestan en tant que dragon, ses connaissances sur son espèce devaient en pâtir. Elle eut volontiers répliqué à l’adresse de l’Aspirante mais le discours de sa Liée l’entraîna trop loin. En l’occurrence : devant le fameux établissement. C’était une modeste librairie dont le propriétaire s’encombrait de trop de chats et de vieilles cartes désuètes du reste du monde pour ne pas être un adepte de la nouveauté. Ni se montrer sympathique avec les étrangers.

- Bonjour, Thormund ! La même chose que d’habitude pour moi, s’il te plait. Je te présente Lysmeria Minendir : c’est une nouvelle Aspirante du Kaerl.

Une tête rousse émergea de derrière une étagère empoussiérée. Le dénommé Thormund, sans doute un Torhil, paraissait improbable dans ce décor. Il était immense, hirsute et pourtant, ses gestes trahissaient une grande délicatesse. Il sourit de toutes ses dents à la Maîtresse Argentée et à sa nouvelle protégée puis repartit au pas de course préparer le thé.

- Comment aimes-tu ton thé, Lysmeria ?

Elle s’installa à une petite table ronde dans un coin de la pièce, chassant le félin paresseux qui sommeillait sur sa chaise. Elle invita d’un geste la jeune fille à s’asseoir près d’elle.

- Klaus est un bon mentor, même s’il manque d’un peu d’expérience. Mais il est vrai que la patience n’est pas son point fort… En son absence, qui sera courte, je ne pourrais pas t’apprendre grand-chose. Les bases de la lecture seront déjà un bon début. La Flèche du Cadastre, la plus grande bibliothèque du Màr Luimë, est un univers qu’il te faudra explorer par tes propres moyens, lorsque tu te sentiras prête. A plus petite échelle, je peux déjà te montrer des choses utiles. Tu dis que tu aimes les histoires, reprit Aléiya, une lueur malicieuse dans le regard. Quel genre d’histoires ? De l’aventure ? De la romance ? Des choses qui font peur ?

La reine, restée dehors par manque de place dans la modeste échoppe, n’y tenant plus, intervint de nouveau dans la conversation.

° Ne la noie pas sous tes mots, chère sœur ! Je te conseille surtout de regarder une carte. Une carte encore actuelle. Car toutes les histoires commencent quelque part, il faut que tu saches où tu te trouves, comment te repérer… Ainsi, tu pourras écrire ta propre histoire avec d’autant plus de facilité ! °

Il y eut un bruissement dans l’air, une contraction lumineuse et, tandis que Thormund apportait un plateau chargé de tasses, de la théière fumante et de petits gâteaux, une femme entra dans la boutique. Sa tenue somme toute banale ne dissimulait en rien le caractère inhumain de son apparence. Elle avait toute la semblance d’une femme dans la fleur de l’âge, belle bien que sévère et hiératique, avec ses longs cheveux resplendissants comme de l’argent pur, ses yeux trahissaient sa nature draconique. Serenah apporta une autre chaise et s’installa près de sa Liée. Le contraste était saisissant entre elles : la dragonne sous forme humaine paraissait plus âgée, plus grande et surtout plus dangereuse malgré la tranquillité de son visage. Celui-ci s’adoucit comme elle sourit à la jeune fëalocë.

- Fais-moi confiance. Je suis une reine : et les reines ont toujours raisons ! Nous sommes les plus belles et les plus sages créatures sur cette terre.
- Les plus orgueilleuses, également
, souffla Aléiya, se retenant de rire.

Sur les indications de Thormund – et pour l’empêcher de bouder -, Serenah partit en quête d’une large carte de Rhaëg à dérouler sous les yeux de Lysmeria. Tout y figurait : des générations de chevaliers-dragons avaient voyagé de par le monde pour la réaliser. Tol Orëa fut pointé du doigt par l’Argentée.

- Nous sommes ici. Sauras-tu retrouver Ys ?



L'on rencontre souvent sa Destinée
Par les chemins que l'on prend
Pour l'éviter

***

Visiter le site web du posteur
Lysmeria Minendir
Aspirant(e)

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juil 2015
Messages: 38
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 26
Race: Fëalocë
Maître: Klaus Sullivan (PNJ)
Alignement perso: Chaotique Neutre
Ordre Draconique: Neutre

MessagePosté le: Ven 23 Sep 2016 - 11:01 Répondre en citantRevenir en haut

......Lysmeria suivit sa nouvelle maîtresse dans la petite boutique, laissant derrière elles la magnifique Serenah.

......Elle salua à la suite d'Aléiya le dénommé Thormund. C'était un grand gaillard, mais il semblait calme et doux, Lys le rangea en un clin d’œil dans la catégorie des gros nounours adorables – quoi que peu abordable.

......Lysmeria répondit par un « comme vous » comme elle en avait à présent l'habitude. Tout en s’asseyant là où sa Maîtresse lui en avait fait le signe, elle s'en voulu de ne pas avoir profiter de l'absence de Klaus pour prendre quelque chose qu'elle aimait, de fruité et sucré par exemple.

......Comme si Aléiya avait lu dans son esprit, elle reprit, essayant d'attendrir le jugement que Lys avait sur le Maître Noir. Ensuite sa Maîtresse lui parla de la flèche du cadastre et rien que de penser à cet immense bâtiment rempli de livre – et de connaissance – elle eut un frisson. Elle savait au fond d'elle même qu'elle allait devoir mettre beaucoup de son temps, de son énergie et de sa patience pour assimilé tout ce qu'elle devait encore apprendre.

......Lys appréciait énormément la technique d'approche d'Aléiya, et elle avait envie de savoir ce que la Maîtresse Argentée pouvait lui apporter.

– Un peu des trois mélangés, qu'est-ce qu'une histoire sans romance ? Qu'est-ce qu'un romance sans aventure ? Et qu'est ce qu'une aventure sans quelques petits effrois ? demanda-t-elle de façon rhétorique en souriant, quoi que vous me racontiez, je sais que j'apprécierai, j'aime toute les sortes histoires.

......Seranah intervint alors et Lys sentit la sagesse et la vérité dans ses paroles. Elle prit conscience pour la première fois de sa vie que, depuis qu'elle était arrivé au Màr, sa propre histoire était en train de s'écrire.

......Lysmeria sentit plus qu'elle ne vu la Reine argentée prendre sa forme humanoïde et lorsqu'elle entra dans la boutique, la fëalocë fut surprise. En vrai, elle ne savait pas du tout à quoi s'attendre mais elle n'était pas déçue. Serenah, la Reine argentée, correspondait à son titre autant sous forme humaine que sous forme draconique. Sa présence elle-même était majestueuse – bien qu'un peu effrayante.

......L'argentée lui adressa un sourire et Lys n'eut pas à se forcée pour le lui rendre.

– Je n'en doute pas, répondit-elle à l'une comme à l'autre.

......Elle servit les tasses de thé pendant que Serenah allait chercher une carte et y trempa les lèvres avant qu'elle ne revienne. Huuum, c'était le meilleur thé qu'elle avait goûté depuis son arrivé au Kaerl – ou peut-être était-ce seulement sa bonne humeur qui lui donnait ce goût.

......La reine argentée revint et déplia la carte devant Lysmeria.

- Nous sommes ici. Sauras-tu retrouver Ys ?

......La fëalocë lui montra alors le rassemblement d'île et désigna exactement celle qui abritait Karasdorg. Elle continua ensuite en nommant les continents les uns après les autres. Elle se souvenait qu'Amestan les lui avait montrés lors de ses premières séances avec lui. Apparemment, les dragons aimaient la géographie.

– Alors, où commence l'histoire que vous vouliez me raconter ? demanda-t-elle en regardant tour à tour la reine et sa lié, une pointe d’excitation brillant dans ses yeux ambrés.



Visiter le site web du posteur
Oracle Tol Orëanéen
Maitre du Jeu
Maitre du Jeu

Hors ligne

Inscrit le: 11 Fév 2008
Messages: 653
Sexe: Masculin
Présentation: URL
RPs: 602
Race: Dragon Primordial

MessagePosté le: Mer 5 Oct 2016 - 19:20 Répondre en citantRevenir en haut


Aléiya d’Elvrydden & Serenah


Serenah observa d’un œil appréciateur la démonstration de Lysmeria face à la carte. Elle connaissait les bases, désignant sans trop hésiter les différents grands continents de Rhaëg. Y compris sa propre patrie : Ys. L’Argentée préférait les côtes d’Orën, en partie influencée par les souvenirs chéris par sa moitié d’âme. Le charme d’Ys la laissait indifférente. Mais il fallait reconnaître que Lysmeria n’en apportait pour l’instant que les bons côtés.

° J’aime bien cette petite.
Ne t’y attache pas. Klaus sera de retour bientôt.
Je ferais les yeux doux à Amestan pour bénéficier d’un peu de son temps. Je m'ennuie trop souvent à mon goût.
Mon amie, je ne pense pas que ce soit très honnête de ta part… De plus, tu oublies que le Senat nous a confié une autre mission. °


Serenah se renfrogna à cette pensée avant de rendre son sourire à l’Aspirante. Ses pensées s’égarèrent vers l’avenir. Presqu’inconsciemment, elle songeait au prochain Vol Nuptial, qui serait peut-être le sien et si la petite fëalocë allait honorer Flarmya en marquant l’un de ses enfants. Probablement une femelle mais seuls les dieux le savaient. Elle l’imagina près d’une Verte, ou d’une Bleue, voire d’une Blanche, sans parvenir à se décider… La dragonne reprit pieds dans la réalité. Cela n’avait pas grande importance à l’heure actuelle.

- Oh, il y a tant d’histoires que je pourrais te conter ! répondit Aléiya en trempant ses lèvres dans le thé. Je suis née en dehors de ce Kaerl, quelque part sur le littoral d’Orën. J’ai été élevée dans une communauté amoureuse du savoir. J’ai beaucoup lu et voyagé, surtout depuis que Serenah fut en âge de me porter à la force de ses ailes. Quand tu seras liée à un dragon, un tout autre univers s’ouvrira à toi. Tu seras à la fois libre, entière, plus forte… Et paradoxalement plus vulnérable.

Son regard devint grave tandis que les prunelles de la reine retrouvèrent leurs caractéristiques draconiques, en arborant une nouvelle couleur.

- Tout ce pouvoir, toutes ces possibilités… Dissimulent un abîme. Celui de l’orgueil. L’orgueil qui mène à la haine de ce qui est différent, qui mène ensuite à la folie. Et la mort. Ce n’est pas une histoire joyeuse. Mais je peux t’assurer que ça parle d’amour, d’aventures et de choses effrayantes.

Ainsi débuta le récit de la Maîtresse Argentée à propos des Valherus. Ceux qui s’étaient si puissants qu’ils pouvaient défier les dieux. Qu’ils pouvaient vaincre la mort ou voyager à travers le voile des mondes. Ceux qui avaient vus leurs amours flétrir avec le temps par ennui et dégoût.

- Les Valherus étaient des êtres excessifs en tout. Nos ancêtres ont commis beaucoup d’erreurs par le passé mais ils nous ont légué un héritage sans prix. Ce qu’il faut apprendre de cette histoire, ce n’est pas tant de ne pas refaire ces erreurs : c’est davantage de devenir meilleurs qu’eux.

Aléiya parlait posément, comme si elle récitait une leçon depuis longtemps apprise et répétée. Cet épisode de leur Histoire faisait souvent son petit effet. Elle espérait faire réagir Lysmeria, qu’elle se questionne, qu’elle fasse appel à son imagination. La raison devait guider ses pas. Faire réfléchir ses élèves, voilà qui rendait palpitante la vie de la jeune femme.

Une flamme sans âges s’abritait dans les yeux de la reine sous forme humaine. Ses aïeux, toutes les reines d’argent avant elles, se souvenaient. Cette époque était trop lointaine. Mais les conséquences étaient toujours visibles.

- Et toi, Lysmeria ? As-tu de bonnes histoires dignes d’être racontées ? renchérit Serenah avec un sourire malicieux.



L'on rencontre souvent sa Destinée
Par les chemins que l'on prend
Pour l'éviter

***

Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 04:44 Revenir en haut

Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


 Sauter vers:   



Sujet suivant
Sujet précédent

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001/3 phpBB Group :: Dgf GuildWars :: Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Traduction par : phpBB-fr.com
Create by dagonfield genesis :: by nerevare

Anneau des JpC par TourDeJeu