Playlist Tol Orëanéene Carte du Monde Index du Forum
Connexion •  Se connecter pour vérifier ses messages privés •  S’enregistrer
 
 [RP] Rencontre du quatrième type Sujet suivant
Sujet précédent
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Auteur Message
Thorfrid Ketilson
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 16 Mar 2016 - 19:05 Répondre en citantRevenir en haut

14 de Néharaku, année 918


La neige était épaisse, seuls quelques murets sur les bords du chemin ressortaient de part et d'autre pour en indiquer la direction. Tels des nageoires de requin, les sections de pierre s'enfonçaient et ressortaient de manière totalement aléatoire. Voilà bien longtemps que cette route n'était plus entretenue, ni fréquentée d'ailleurs. Et pourtant, des traces de pas encore fraîches troublaient l'arrangement naturel du manteau hivernal de la terre.

Thorfrid marchait, recouvert de son armure et emmitouflé dans son épais manteau, il reconnaissait bien là les terres qu'il avait traversé en quittant son village. Il s'était renseigné et il n'aurait pas à mettre un seul pied dans ces terres qui lui était toujours interdites. Bien sûr il avait grandi et changé depuis, peu de chance qu'on le reconnaisse, il brûlait également de savoir comment se portait sa famille. Même son imbécile de frère lui manquait. Il était si proche, quelques kilomètres tout au plus. Mais il ne souhaitait pas revenir, tout devait avoir changé et il ne voulait pas prendre de risque. Il n'avait qu'à repartir au plus vite et oublier de nouveau tout cela.

Les bandits devaient se trouver dans la région selon la rumeur, ils pillaient une route commerçante plus au sud et les deux seigneurs aux extrémités de ladite route avaient décidé d'envoyer quelqu'un leur régler leur compte. Thorfrid et quelques autres se dévouaient à cette tâche, connaissant mieux le terrain, il était parti en éclaireur pour le reste de la troupe. Il y avait surtout des indépendants, les bandits étant une ancienne bande de mercenaires engagées pour protéger ladite route, les seigneurs ne voulaient pas donner d'idée à ceux qui viendrait les chasser. Une troupe de francs-tireur avait moins de risque de faire cela qu'un groupe déjà organisé.

Seul et vigilant, Thorfrid essayait de déterminer ou diable ces bandits pouvaient bien se trouver, il y avait quelques cachettes dans la région mais pour l'instant aucune n'avait semblé abriter qui que ce soit. Pas de déchets, pas de trace de feu, pas même une trace de présence ou d'installation. La colère commençait à l'envahir, le seul danger qu'il avait rencontré depuis une semaine de recherche était le froid et quelques créatures sauvages qui s'étaient carapatées dès qu'il s'était rapproché. Le mercenaire sentait sa patience arriver à son terme, les groupe devait le rejoindre demain et il n'avait qu'une liste de lieux vides à leur proposer. Il ne restait qu'une grotte au nord et un petit bois plus à l'ouest, c'est d'ailleurs vers la grotte qu'il se dirigeait, avec le froid qui régnait en ce moment inutile de dire que c'était une cachette idéale. Et au pire, si il ne trouvait personne il pourrait s'y reposer ce soir, car c'est l'après midi qu'il atteindrait sa destination avant de rejoindre les autres.

La route allait être longue et le soleil atteignait déjà son zénith. Thorfrid se dit que c’était le bon moment pour faire une pause. Il se fraya un chemin dans la neige qui lui montait jusqu’au genoux et il s’installa sur un des murets qui dépassait après en avoir enlevé la neige qui le recouvrait encore. C’était bas mais il valait mieux ça qu’avoir son postérieur dans la poudreuse. Il sortit de son sac de voyage un peu de viande séchée et un morceau de pain qu’il se mit alors à grignoter. Le séant posé sur la roche du muret, il se mit à fredonner une vieille comptine parlant du grand Ezekiel et de son monstre volant rapide comme l’éclair et au souffle de feu destructeur.
Publicité





MessagePosté le: Mer 16 Mar 2016 - 19:05 Revenir en haut

PublicitéSupprimer les publicités ?
Alkhytis Doréhor
Maître Dragon
Maître Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 731
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 474
Race: Fëalocë
Âme Soeur: Belareth
Affiliation: Concernée
Alignement perso: Chaotique Neutre
Ordre Draconique: Neutre

MessagePosté le: Ven 18 Mar 2016 - 16:07 Répondre en citantRevenir en haut

°Je me demande pourquoi on est venu se perdre sur ce continent. On aurait pu aller à Ys ou encore Ssyl'Shar. Non au lieu de cela, il faut qu'on vienne braver les vents glacés et la neigen collantes de ces montagnes !
°Cesse donc de rouspéter. Il y a bien longtemps qu'on n'a pas sondé celui-ci. Qui sait ce que nous trouverons comme aspirant°
°Le même genre que les habitants de cette région ? °


La Verte poussa un grondement avant de de se laisser planer. Elle qui préférait les températures plus chaudes de d'autres contrées, de la douceur appréciable de la Terre de l'Aube, la voilà qui devait survoler ces montagnes enneigées pour que sa liée ramène un nouvel aspirant. Il était vrai que le Kaerl Neutre se voulait plus autarcique, mais Alkhytis se refusait à devoir rester cloîtrée au Màr pour répondre aux besoins impérieux du Seigneur Javerth. Elle avait son indépendance et appréciait de voler dans le monde. Même si cela rendait de mauvais poil sa liée.

°N'exagère pas. Nous avons des chevaliers-dragons qui viennent de ces contrées. Ils ne sont tous des gens sauvages tu sais. °
°Je reste sur mes convictions. Vaendark a des régions très isolées et avec toi, j'ai appris à me méfier. Tant que le moindre bipède répond à tes attentes, qui ne sont guère strictes je trouve, il est bon pour passer au Kaerl. Un jour tu auras réellement une mauvaise surprise. °
°Et pour le moment, tant que ce jour n'est pas encore arrivé....Et puis la chance nous a toujours sourie ma chère. Tu le disais encore hier. °
°J'aurai mieux fait de garder le silence à ce moment là... tiens... puisque nous en parlons. On dirait bien que j'ai senti quelque chose°


Nul besoin de lui demander ce qu'elle avait senti. Elle avait perçu un possesseur du Don. Sans doute un nomade ou un chasseur, car le plus proche village se trouvait assez loin à pied. Déjà la Fëalocë scrutait les parages. La neige étincelait presque trop pour ses yeux, mais en les plissant, elle cherchait la moindre trace d'un homme ou d'une femme qui marchait dans la poudreuse.

°Il doit être dans une cavité rocheuse ou sous un arbre épais, car on se rapproche maintenant de sa position. Là regarde ! °

En effet, Alkhytis, en se tendant un peu plus dans le vide, aperçut des traces de pas qui menaient à une paroi rocheuse. La dragonne vira sur l'aile et elle vit l'entrée d'une grotte. Sans attendre et ne demandant pas l'avis de sa liée, elle poussa un long rugissement. Peut-être qu'elle fera le potentiel aspirant prendre ses jambes à son cou et détaler comme un lapin. Ce serait tellement drôle et idéal pour briser sa mauvaise humeur.



Thorfrid Ketilson
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 18 Mar 2016 - 17:33 Répondre en citantRevenir en haut

Cette maudite grotte était vide.

Thorfrid poussa un profond soupir de déception, visiblement partir en reconnaissance aura été inutile. Impossible d'estimer précisément les forces de l'ennemi, impossible de savoir ou ils sont exactement et aucun moyen de préparer une stratégie pour l'instant. Au moins avait-il éliminé la plupart des cachettes possibles. Thorfrid donna un coup de pied dans une pierre qui partit vers l'entrée plus bas en rebondissant un peu partout sur son chemin. Alors que le guerrier s'apprêtait à la suivre il entendit un bruit terrifiant qui venait de l'extérieur. Un genre de hurlement bestial comme jamais il n'en avait entendu. Puissant, profond, guttural, que diable cela pouvait-il être? Déjà équipé de sa hache et de son bouclier, il descendit lentement la pente qui le menait à l'entrée.

Plus il approchait, plus son estomac se serrait. Quoi que soit la chose qui venait de pousser un tel hurlement, il ne souhaitait pas tomber nez à nez avec elle. La grotte ferait une bonne cachette au cas ou. L'entrée était large mais basse. Et on pouvait s'enfoncer loin pour se faire oublier.

La lumière provenant de l'extérieur l'aveugla un peu et il prit son temps pour sortir complètement. Après trois heures passées à fouiller cet endroit de fond en comble il n'était pas spécialement pressé de finir son existence dans le ventre de dieu sait quel créature qu'il ne semblait pas connaître.

C'est à peu près à ce moment qu'il réalisa quelque chose d'important, il connaissait les lieux, il avait parcouru les deux continents, en long en large et en travers, et pourtant il n'avait aucune idée de ce qui avait put faire ce bruit. Son sang se glaça dans ses veines, sa prise sur le manche de sa hache se fit moins assuré alors que ses yeux commençaient à s'adapter à la lumière extérieur et qu'il scrutait la plaine. Cette dernière était vide, complétement, pas un signe de vie. C'est là qu'il aperçu la gigantesque ombre sur le sol et qu'il leva les yeux.

La créature était gigantesque, plus grande que toutes celles qu'il avait croisé à présent. Sa peau recouverte d'écailles vertes et ses grandes ailes vendait son identité. Une identité qui devait être reléguée au rang de pure légende. Thorfrid douta un instant de ce qu'il voyait et cligna des yeux quelques fois. Là haut, dans les cieux et visiblement en train de lui foncer dessus, c'était un dragon qu'il voyait. Le guerrier était partagé entre peur et excitation. Depuis longtemps déjà les dragons le fascinait, mais en voir un en chaire et en os, c'était une toute autre histoire. Complétement paralysé, Thorfrid se contentait de regarder le gigantesque lézard lui foncer dessus. Ses yeux écarquillés le contemplèrent quelques secondes dans toute sa puissance et sa magnificence. Bien que gigantesque et sans doute lourd, le dragon parvenait à se déplacer avec une grande aisance dans les cieux. C'est à ce moment qu'il vit la silhouette au dessus du dragon. Une forme humanoïde, Thorfrid sentit un frisson l'envahir et le ramener à la réalité. Cela pouvait mal finir pour lui si cet étranger n'avait pas d'intentions amicales.

La situation n'avait rien de compliqué à analyser, il était seul avec sa hache, son bouclier et son armure contre un monstre légendaire volant et son cavalier, il n'avait aucune chance si ils se décidaient à passer à l'attaque. Si il se retranchait dans al grotte, le dragon serait incapable de passer et il n'aurait qu'à attendre que les deux se lassent de ne pouvoir atteindre leur proie. Il fit donc la seule chose qui semblait saine d'esprit dans le moment présent : rentrer bien sagement de là d'où il venait. Soigneusement abrité derrière son bouclier au cas ou une flèche ne viendrait à être malencontreusement tirée, il se replia donc dans les ténèbres de la grotte avec un calme tout relatif. Une fois à l'intérieur, il commença toutefois à se demander si il n'était pas fou ou délirant. Il se retrancha toutefois un peu plus, laissant les ombres l'envelopper et le faire disparaître. Il se tapis derrière un roc, gardant l'oeil sur l'entrée et attendant patiemment. Si cette personne voulait quoi que ce soit de lui, elle devrait venir le chercher elle-même.
Alkhytis Doréhor
Maître Dragon
Maître Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 731
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 474
Race: Fëalocë
Âme Soeur: Belareth
Affiliation: Concernée
Alignement perso: Chaotique Neutre
Ordre Draconique: Neutre

MessagePosté le: Lun 21 Mar 2016 - 08:36 Répondre en citantRevenir en haut

La dragonne verte manqua de glousser quand elle sentit le bipède se réfugier dans la grotte.

°Tu es fière de toi maintenant. Cela va être plus difficile pour un premier contact°
°Il est toujours intéressant de voir justement la réaction première d'un individu face à l'inconnu. Je pensais le voir détaler. Au lieu de cela, il se réfugie dans le fond...°
°Il a raisonné au contraire de ce que tu pensais...°
°Ca ne prouve encore rien à mes yeux. °


Alkhytis leva les yeux au ciel et laissa sa dragonne trouver la meilleure place pour se poser non loin de la caverne. Certes, sa dragonne avait tout fait pour provoquer la fuite de cet inconnu, mais ce n'était pas une raison pour rester dans son idée première. Se fier qu'aux apparences n'était jamais une bonne chose. Belareth avait ce petit défaut récurrent. Puis au moment de se poser, la dragonne se mit de face, présentant le moins de surface possible en cas d'attaque, tout en disposant de sa gueule et de ses griffes d'antérieurs si jamais l'humain venait à avoir un coup de folie et oserait sortir de son abri rocheux pour les attaquer. Déjà qu'elle avait du se montrer impressionnante à ses yeux, qui sait ce qui pourrait se passer par l'afflux de la peur dans tout un organisme. D'ailleurs, impressionnante ? Une verte n'était pas un dragon de grande taille. Une chance pour lui.

Alkhytis se laissa glisser le long de l'épaule de sa dragonne, souriante en sentant le froid de la neige à travers ses bottes fourrées. Une sensation qu'elle n'avait pas eu l'occasion de ressentir depuis bien des mois si ce n'était plus. Ce fut au tour de sa dragonne de rouler ses yeux vers les cieux. Puis avec une nonchalance gracieuse, elle trouva un rocher à côté de sa liée verte, repoussa la neige et s'assit dessus, usant de la cape rouge épaisse qu'elle portait sur ses épaules pour s'assurer un minimum de confort. On avait du mal à croire qu'elle ne sentait pas la morsure de l'air frais, car sous cette cape, elle portait une longue robe de la même couleur, offrant un léger décolleté. Même si elle portait à sa ceinture une lame fine, elle ne paraissait pas être une guerrière.

°Je présume que c'est moi qui vais devoir lui demander de sortir ? °
°Tu l'as contrait à entrer là-dedans en effet°
°Groumf ! Et toi le bipède dans la grotte, tu peux sortir, on ne va pas te manger. Et non tu n'es pas fou si tu entends ma voix dans ta tête. C'est moi, la chose verte tombée du ciel qui converse avec toi°


Alkhytis souriait même si elle était un peu dépitée.

''Tu as l'art et la délicatesse diplomatique de rassurer tu le sais cela ? ''

La dragonne se contenta de grogner. Alkhytis toussota et parla de sa belle voix, la portant assez forte pour que Thorfrid l'entende de sa cachette rocheuse.

''Vous pouvez sortir. Aucun mal ne vous sera fait et je suis désolée d'avoir apporter la peur que la curiosité en venant à vous....''



Thorfrid Ketilson
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 21 Mar 2016 - 13:24 Répondre en citantRevenir en haut

Thorfrid entendit le dragon se poser. Le sol vibra et il se tint prêt. Le cavalier serait stupide d'entrer seul pour le tuer, car il était attendu. Le mercenaire se tint alerte, prenant tout juste le risque d'un petit coup d’œil vers l'entrée en contrebas, l'ombre du reptile ailé était un spectacle assez peu commun. Inutile d'aller vérifier la solidité des écailles du monstre avec sa propre hache, si les légendes étaient au moins un minimum fidèles à la réalité, un simple humain ne pouvait rien face à un de ces seigneurs des airs.

Le simple fait qu'il était en train de penser à ce genre de choses lui faisait sérieusement questionner sa santé mentale. Peut-être était-il sous le coup d'un quelconque maléfice, il avait déjà vu des formes de magies des plus étonnantes et exotiques par le passé, et lui-même était un pratiquant amateur. Il était difficile de se prononcer mais une chose était sûre, il n'allait pas se frotter à ce qui se tapissait dehors. Un râle dans son esprit faillis lui arracher un cri de surprise. Une voix résonnait désormais et ce n'était pas la sienne, Thorfrid tenta d'identifier l'auteur de cette voix, il tenta de rationaliser tout ça mais il devait se rendre à l'évidence : sans écho, cette voix était dans sa tête. Une hypothèse vite confirmée par une voix féminine qui s'exprima à l'extérieur.

Le guerrier hésita un instant avant de se rendre compte qu'il n'avait pas d'autre choix que celui de sortir. Si ils disaient vrais, ces étrangers ne souhaitaient apparemment que lui parler. Dans le cas contraire, il pourrait toujours tenter d'emporter la cavalière avant que le dragon ne le brûle sur place, il ne partirait pas sans un bon combat.

Sa décision était prise, il sortit de son couvert et entama sa lente descente vers un destin qu'il ne connaissait pas. La première chose qu'il remarqua fût le dragon, bien qu'il ne semblait pas en position d'attaque, il ne doutait pas des capacités du reptile à le carboniser en quelques instants ou bien à le tuer d'un seul coup. Il faudrait bien au minimum une bonne dizaine d'hommes pour venir à bout d'un tel monstre. Le monstre vert aurait fait une simple bouchée d'un ours, sans doute l'ennemi le plus terrible qu'il avait dut à affronter durant sa carrière de mercenaire. Un danger qu'il n'avait pas affronté seul. En tout cas, il se serait sans doute sentit comme un enfant le jour de son anniversaire si la situation n'avait pas été aussi potentiellement dangereuse.

La cavalière était assise sur un rocher proche du dragon, autant dire que si ils souhaitaient le tuer c'était le bon moment. Thorfrid n'avait pas lâché ses armes, il se contenta d'observer ses vis-à-vis de l'autre côté de la visière de son casque. Il apporta une certaine attention à la femme, son visage était sévère mais harmonieux. La lourde cape rouge qu'elle portait laissait percer la pointe d'une épée et s'entrouvrait légèrement pour dévoiler une robe à décolleté tout aussi rouge. Elle avait de beau cheveux ondulés et parfaitement entretenus qui encadraient son visage. Thorfrid aurait put mettre sa main à couper qu'elle était une Fëalocë, ce qui le rendit instinctivement méfiant. Depuis qu'il avait cessé toute relation avec celle qu'il avait considéré comme la femme de sa vie, il gardait une pointe de défiance envers cette race, surtout les femmes. A moins d'avoir l'occasion de mieux les connaître cela allait sans dire. Et Throfrid devait bien reconnaître que si la cavalière n'était pas rousse, elle avait un charme non négligeable.

-Je suis Thorfrid Ketilson, mercenaire. Si vous voulez me tuer faites-le vite, dans le cas contraire dites-moi ce que vous avez à dire. Je suppose qu'une jolie Fëalocë n'a pas chevauchée les cieux sur une créature de légende pour rien.

Thorfrid faisait de son mieux pour ne pas avoir l'air effrayé, rassemblant tout son courage et son contrôle de soit. De toute manière, il n'y avait pas grand chose qu'il puisse faire si ils décidaient de s'en prendre à lui.
Alkhytis Doréhor
Maître Dragon
Maître Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 731
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 474
Race: Fëalocë
Âme Soeur: Belareth
Affiliation: Concernée
Alignement perso: Chaotique Neutre
Ordre Draconique: Neutre

MessagePosté le: Mar 22 Mar 2016 - 15:54 Répondre en citantRevenir en haut

La dragonne et sa liée se contentèrent d'attendre la sortie ou non de celui qui possédait le Don. Et il ne mit guère de temps à sortir de sa petite protection rocheuse. Alkhytis ne bougea pas un seul doigt. Seules ses paupières clignaient en douceur. Elle ne paraissait pas impressionné par la sortie de l'homme, même s'il restait sur ses gardes, armes en main. Visiblement, il devait avoir à faire dans la région au moment où les deux neutres l'avaient surpris du haut des cieux. Mais d'autres suppositions envahissaient l'esprit de la Dame Verte et elle préféra ne pas s'y attarder. Elle apprendrait bien tôt ou tard la raison de sa présence en ces lieux. Puis quand l'inconnu daigna enfin se présenter, Alkhytis eut une réponses à certaines de ses questions. Mercenaire donc. Elle manqua de rire à l'idée saugrenue qu'il eut de vouloir mourir immédiatement si elle et sa dragonne étaient venues dans ce but.

''Vous supposez bien, Sieur Ketlison. Si tel est votre nom. Pensez-vous sérieusement que j'aurai franchi d'immenses distances dans les cieux dans le seul but de vous tuer ? Certes, vous êtes un mercenaire, mais faire venir une Maîtresse-Dragonne comme moi, avec sa liée qui plus est pour vous occire... C'est que vous auriez une sacrée prime sur la tête. Hors ce n'est pas le cas, n'est ce pas ? Sinon, vous ne seriez pas sorti de votre abri souterrain. Je suis Alkhytis Doréhor et voici ma liée, la Dragonne Verte Belareth ''

Cette dernière tendit un peu plus son museau vers Thorfrid.

°Une créature de légende qui ne se déplace pas pour rien. Pour te rassurer, si nous venions pour te tuer, comme c'est là ce que tu redoutes le plus pour l'instant, j'aurai juste eu besoin d'ouvrir ma gueule pour te faire cuire terrestrement parlant. Une grotte est un bon refuge, mais face à un dragon, un piège définitivement mortel...Et comme tu tiens tellement à savoir la raison de notre venue ici....J'ai senti en toi une chose que nous appelons Don. Un pouvoir inné qui te permet de converser avec moi et mes semblables. °

Alkhytis sourit, guettant l'attitude du mercenaire. Qui sait comment il le prendrait.

''Peut-être que vous vous posez moult questions quand à ce Don, à ma présence et à celle de ma Dragonne, qui n'est créatures de légendes pour ceux qui n'en ont jamais vu et qui n'en verront jamais. Mais ce serait tellement mieux de bavasser vous et moi sans vos armes aux aguets. Comme dit, nous ne sommes pas là pour vous tuer et Belareth préfère la chair de cervidés que d'hommes..''



Thorfrid Ketilson
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 22 Mar 2016 - 17:00 Répondre en citantRevenir en haut

Thorfrid se détendit un peu. Savoir qu'il n'était pas au menu ou sur une quelconque liste le rassurait. Bien sûr il était un peu prétentieux de sa part de penser qu'on enverrait un tel déploiement de force pour lui seul, mais il avait eut des missions bien plus singulières et que certains auraient jugées inutiles ou surpayées. Tant que l'argent finissait par arriver dans sa bourse il n'en avait jamais fait grand cas. Et il supposait que nourrir un tel mastodonte devait nécessiter beaucoup d'or.

En ce qui concernait l'espèce de jargon technique qu'elle utilisait, il devait bien reconnaître qu'il n'en comprenais pas le moindre mot. Il n'avait pour l'instant que des suppositions et surtout aucune idée de ce qu'on pouvait bien vouloir à un mercenaire indépendant quand on avait des centaines de kilos de muscles et d'écailles à sa disposition. Et à vrai dire pour l'instant il s'en moquait. Il était en tout cas heureux de mettre un nom sur le visage de celle qui semblait avoir parcouru beaucoup de chemin pour sa petite personne. Le fait que le dragon ais aussi un nom ne l’étonna pas vraiment, ce qui le surprenait c'était l'absence de particule familiale. Si cet être était intelligent pourquoi se contenter d'un prénom?

Sa voix était un sentiment étrange, presque désagréable, il n'aimait pas l'idée qu'on puisse entrer dans sa tête pour y faire ce qu'on voulait, que ce soit y parler ou bien quoi que ce soit d'autre. Il nota que conformément aux légendes les dragons semblait pouvoir cracher du feu, et même si la grotte n'était pas vraiment la meilleur cachette, se trouver en plein air non plus, au moins avait-il eut un semblant de couvert là dedans.

Apprendre qu'il avait quelque chose nommé Le Don l'étonnait au plus haut point, bien sûr il savait lire les runes mais cela avait toujours plus tenu de la volonté divine que du reste. Et à part son talent pour le combat, il ne lui semblait pas avoir un quelconque type de don. Heureusement que la dragonne lui avait dit en quoi cela consistait, car lui n'aurait jamais eut la moindre idée de ce que cela pouvait être. Thorfrid plongeât son regard dans les gigantesques pupilles du lézard ailé, tentant de savoir si ce qu'on lui disait était véridique. Il doutait cependant qu'on fasse un tel chemin pour se payer sa tête.

Son attention fut de nouveau capté par Alkhytis qui exprima son envie d'un rendez-vous armes au fourreau. Le mercenaire avait totalement oublié ses armes. Trop occupé à digérer toutes ces nouvelles informations. Il passât sa hache dans la boucle de cuir à sa ceinture et utilisa son bras désormais libre pour retirer son casque et révéler son visage. Il tenait toujours son bouclier mais le bras qui le tenait était le long de son corps. Sans moyen de l'attacher de manière confortable, il préférait le porter.

-J'aime savoir que je ne suis pas au menu. Je peux donc me détendre je suppose.

Ses yeux se fixèrent dans ceux d'Alkhytis, difficile de savoir ce qu'elle voulait vraiment. Mais au moins elle n'était pas hostile et même étrangement avenante.

-Pour être honnête savoir que je peux parler aux dragons m'importe peu. J'avoue que c'est quelque chose de fabuleux, surtout pour quelqu'un qui adore leur mythologie tel que moi. Mais sans vouloir vous vexer ce Don je m'en moque. Si les dragons sont des légendes je suppose que c'est par ce que leur nombre est très limité. Cela signifie que vous êtes "lié", peu importe ce que cela peu bien vouloir signifier, à une créature rare. Et à moins que vous comptiez m'engager, ce qui est improbable vu votre compagnon de voyage, je pense que aucun de nous ne possède quelque chose qui puisse intéresser l'autre.

Un petit sourire apparu sur son visage.

-Sauf bien sûr si vous cherchez un partenaire de chambré ce soir, mais je doute là encore que ce soit le cas. Donc je vous en prie, dites-m'en plus sur ce que vous attendez de moi.
Alkhytis Doréhor
Maître Dragon
Maître Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 731
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 474
Race: Fëalocë
Âme Soeur: Belareth
Affiliation: Concernée
Alignement perso: Chaotique Neutre
Ordre Draconique: Neutre

MessagePosté le: Jeu 24 Mar 2016 - 08:10 Répondre en citantRevenir en haut

Belareth ne put s'empêcher de faire un commentaire bien senti quand le jeune homme retira son casque.

°Comme je le craignais, le typé typique de ces contrées°
°Mauvaise langue va°


Puis devant le discours plus assuré du mercenaire, qui était très soulagé de pas servir de hors d'oeuvre pour dragon, Alkhytis se contenta de hausser un sourcil accompagné d'un rictus presque ironique. Un homme qui se plaisait à entendre des histoires sur les dragons, mais qui se fichait un peu de ce qu'elle avait pu dire ; du peu qu'il avait réussi à comprendre....Voilà qui était assez contradictoire. Et amusant à la fois. D'ordinaire, les potentiels Aspirants qu'elle croisait restaient ébahis devant la présence d'un dragon. Etait-ce une façon de garder une certaine dignité masculine face à ce qu'il vivait ? A cet évènement qui se tenait là en face de lui ? A l'entendre, c'était comme tout était normal. Cela eut le don d'irriter Belareht qui se contenta de lâcher un léger grondement.

°On ferait mieux de le laisser là après lui avoir effacer les souvenirs de cette rencontre. Mes écailles se dressent sur l'échine rien que de l'entendre. L'engager hein....°

La Verte avait son caractère, plus encore quand un homme lançait des propositions d'un goût douteux à sa liée. Elle se retenait de lui dire sa façon de penser. Alkhytis avait l'air plus amusée que choquée.

''On peut difficilement être inspiré par les mythes sur les dragons et resté stoïque devant un bien en vie. Peut-être l'état de choc''

Elle affichait un air toujours aussi amusée.

''Donc savoir parler aux dragons vous importe peu. J'ai peine à vous croire. Mais nous allons entrer dans le vif du sujet. Je ne suis pas venue vous engager. Je n'ai guère besoin d'un mercenaire. Même sans la présence de mon âme soeur, ne vous méprenez pas sur mes capacités de me défendre. Méfiez vous des apparences. Bien.... qui vous dit que je n'ai rien qui pourrait sérieusement vous intéresser ? Ah, oubliez l'histoire de partenariat d'un soir, c'est mal me connaître''

A son regard pétillant, on pourrait croire qu'elle se moquait de Thorfrid. Comme si elle prenait des partenaires d'un soir dès la première rencontre. C'était bien là un mercenaire classique qu'elle avait en face d'elle, toujours prompt à agir avant de raisonner correctement. Mais elle était venu à lui parce qu'il avait le Don. Restait à voir s'il accepterait ce qu'elle se préparait à lui dire.

''Ce que j'attends de vous donc.... cela dépend de votre décision après tout ce que je vous aurai révélé. Donc vous possédez le Don, une capacité innée que nos ancêtres lointains possédaient. Le vôtre, comme le mien, en des temps immémoriaux, chevauchaient de puissants dragons dans les cieux de ce monde et possédait le Don. Le monde entier était leur. Hélas, comme toute communauté, ils finirent par s'effondrer dans leur propre folie. Les survivants se retirèrent du Rhaëg, pour vivre loin des autres continents, et former de nouvelles voies de vie. J'appartiens à l'une d'elles. Ce Don donne plus que de savoir parler aux dragons. Il permet de lier l'âme de l'homme ; ou de la femme, à celle d'un dragon dès sa naissance, unissant leurs pensées, leurs émotions et leur force en un seul élément. Cela a quelques avantages comme inconvénients, comme toute chose dans la vie. Là où Belareth et moi demeurons, nous menons une existence que nous maîtrisons. Je ne crois pas que ce soit votre cas....''

Elle laissa un répit à Thorfrid pour digérer ses mots. Qui sait comment il pourrait réagir.

''Un mercenaire ne doit pas avoir la vie facile, à toujours traîner dehors, à devoir attendre que des contrats intéressants lui tombent sous la main. A manquer de perdre la vie pour des futilités humaines.....Alors qu'il y aurait tellement de plus grands desseins à accomplir sur le dos d'un dragon, quand l'occasion se présente bien entendu. Même si les dragons ne sont que mythes dans ce monde, ils sont bien réels et vivent sur un continent totalement inaccessibles à ceux qui ne sont pas liés à des dragons, à cause de sa position géographique....En somme, pour conclure ce bref résumé, je suis venue à vous pour vous proposer de vous joindre à nous, pour être formé à un jour prochain à vous lier à un dragon et mener une existence totalement différente de celle que vous menez actuellement...''



Thorfrid Ketilson
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 25 Mar 2016 - 02:58 Répondre en citantRevenir en haut

Thorfrid n'aimait pas l'air supérieur de celle qui lui faisait face. Visiblement le fait d'avoir un dragon à ses côtés ne faisait pas du bien à l'ego. Ses yeux passaient furtivement de Alkhytis à sa liée, malgré le fait qu'il n'était pas au menu, la présence d'un lézard titanesque à sa proximité immédiate le remplissait d'un mélange d'adoration et de terreur. Les yeux gigantesques posés sur lui lui donnait toujours l'impression de pouvoir passer de mercenaire gambadant dans les plaines à proie effrayée courant pour sa vie en l'espace d'une demi-seconde. D'autant que la créature ne semblait pas ravie de son existence si il devait en croire le grondement caverneux entendu un peu plus tôt. Le mercenaire posa par instinct sa main sur la tête de sa hache, plus pour s'assurer de sa présence que par réelle nécessité.

La seule chose sûre pour Thorfrid, c'est que qui que soit cette femme, elle semblait faire beaucoup de supposition à son sujet. Les gens qui voulaient penser à sa place n'avait jamais été son fort mais il sa gardât bien de partager son avis qu'il enfoui au plus profond de lui-même, qui savait ce que ce dragon pouvait faire d'autre que parler directement dans son crâne.

Ce qui l'intéressa un peu plus que le fait qu'il avait un Don absolument inutile, les dragons n'étant pas légion à sa connaissance, c'était que Alkhytis affirmait avoir quelque chose à lui proposer. Le mercenaire haussa un sourcil, étonné, allait-on enfin entrer dans le vif du sujet? Il l'espérait sincèrement. Il perdaient leur temps en paroles et la dragon commençait à le rendre un peu nerveux avec son regard qui l'auscultait comme si Thorfrid était sur le point de faire quelque chose de stupide. Ou peut-être n'aimait-il juste pas son visage. Qui pouvait savoir quelles pensées abritaient l'esprit d'une telle créature?

Le petit speech qui suivit laissa Thorfrid sous le choc. Lui qui n'avait eut qu'une existence de mercenaire, lui qui n'était rien d'autre qu'un simple humain vivant de la seule chose qu'il savait faire, lui qui avait été impuissant à sauver le moindre de ses amis ou à avoir une vie normale pouvait lier son existence à celle d'un maître des cieux. Il avait du mal à le croire et fut abasourdi par cette découverte. Il ne nota même pas la petite pique qu'avait lancée Alkhytis au sujet de son existence. En fait, il sentait au fond de lui une joie étrange. Il avait tellement rêvé d'un jour pouvoir fendre les nuages sur le dos d'un de ces puissants reptiles qu'il avait du mal à imaginer que ce soit possible.

-Si je n'avait pas un dragon sous les yeux je vous prendrait pour une folle où pour quelqu'un qui veut me faire une blague cruelle. Malgré tout, il faut bien reconnaître que tout ceci semble extrêmement fantaisiste.

Sa voix était mal assurée, hésitante, son cerveau était rempli de sentiments contradictoires.

-Malgré tout vous n'auriez aucun intérêt à vous moquer de moi, où alors vous auriez des hobbies des plus singuliers. C'est juste que... ce que vous me proposez c'est un saut dans l'inconnu. J'ai une bonne situation malgré ce que vous semblez penser, j'ai des contrats, une petite notoriété. De quoi vais-je vivre? Quel avenir pour moi dans vos terres? Rien ne me ferait plus plaisir que de chevaucher un être de légende et de fendre les cieux. Mais toute ma vie je l'ai passée dans cette neige immaculée et dans les terres verdoyantes d'Undòmë. Je ne serait qu'un étranger chez vous et c'est une place peu enviable. J'ai participé à quelques conflits, et personne n'aime que des nécessiteux traînent dans les rues. Tout ce que j'ai bâti, la vie que je mène, c'est avec mes mains que je l'ai créé. On ne m'a jamais rien servi sur un plateau. Alors permettez moi d'avoir quelques doutes sur ce que vous dites. Vous êtes certes ravissantes, mais je ne suis pas homme à me faire embarquer dans une telle aventure sans assurer mes arrières.
Alkhytis Doréhor
Maître Dragon
Maître Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 731
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 474
Race: Fëalocë
Âme Soeur: Belareth
Affiliation: Concernée
Alignement perso: Chaotique Neutre
Ordre Draconique: Neutre

MessagePosté le: Ven 25 Mar 2016 - 20:53 Répondre en citantRevenir en haut

La réaction instinctive ne manqua pas d'attirer l'attention de la dragonne, mais elle ne poussa pas de nouveau grondement, se contentant de fixer l'humain.

°Il joue les nerveux. J'ai envie de le faire détaler°
°Sois un peu plus souple ma chère, il voit un dragon pour la première fois de sa vie et toi, tu grognes. Il y a de quoi être nerveux comme il est quand on sait que tu as des dents et des griffes redoutables. Rien que ton arsenal suffit à faire pâlir°
°Que des mots ! En attendant, je t'invite à la prudence. °
°Tu me dis cela à chaque fois....°


En tout cas, de ce que le mercenaire avait appris, on ne pouvait pas dire qu'il n'était pas déboussolé. Cela s'entendait à son ton. Elle sut garder sa dignité devant la réponse de l'humain. Comme si sa situation lui convenait réellement.

''Peut-être que vous m'auriez jugée comme folle en effet. Mais peu de personnes peuvent parler de dragons avec aisance n'est ce pas ? Chose certaine est que ma dragonne n'est pas une illusion, ni un épouvantail.''

Belareth n'apprécia pas la comparaison et le lui fit savoir mentalement par une émotion de réprobation. Cela manqua de faire rire Alkhytis. Mais elle sut se retenir. Ils avaient un potentiel aspirant devant eux.

''Voler à travers les cieux pour vous trouver et perdre mon temps à me moquer de vue. Voilà qui est fantaisiste. Je peux comprendre que l'inconnu fasse peur. Il est normal de redouter ce qu'on ne connait pas. Mais c'est aussi une chance de recommencer de zéro. De refaire sa vie. Et dans la communauté où nous vivons, la place s'acquiert par le labeur. N'est ce pas ce que vous venez de dire ? Vivre de votre sueur et de votre sang, il y a toujours moyen d'apprendre une nouvelle voie de métier autre que celui des armes. Ou alors d'utiliser votre expérience des armes en vous engageant comme homme de nos unités militaires. Tout est possible et du temps pour apprendre, vous en aurez. Ce n'est qu'une question de volonté. Quand à parler de nécessiteux... Notre communauté a des habitants qui ne possèdent pas le Don et ne sont pas nécessiteux pour autant. Et des étrangers, vous ne serez pas le premier et ni le dernier à en être. Si pour autant vous acceptez bien entendu. ''

Elle ne changea pas le sourire qu'elle affichait depuis tout à l'heure. Comme si c'était sa beauté qu'elle usait pour le convaincre. Il était bien le genre d'homme à être mercenaire lui à savoir de profiter de ses primes gagnés pour se prélasser dans une bonne auberge, boissons et nourritures à bon prix en bonne compagnie. Avec aisance et une souplesse typiquement féminine.

''Je peux vous laisser réfléchir une journée entière si cela vous dit. Libre à vous de tenter une nouvelle existence, qui demandera certes des efforts et de comprendre des choses que vous ne vivrez jamais de votre vie.... ou non. Après vous avez le droit de refuser, mais sachez que la proposition ne se représentera pas une seconde fois. ''



Thorfrid Ketilson
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 25 Mar 2016 - 21:39 Répondre en citantRevenir en haut

Thorfrid commençait à assimiler la possibilité que tout cela n'était pas un rêve éveillé. Malgré tout il avait encore du mal à y croire, le dragon à ses côtés était bien réel mais sorti tout droit de légendes si anciennes que peu savait d'où elle venaient ou qui était leurs auteurs. Bien sûr il y avait aussi les ivrognes qui prétendaient en avoir vu. Mais qui pouvait bien croire un individu imbibé d'alcool? Thorfrid n'aimait pas tout ce mystère et ce flou qui entourait cet univers dont elle parlait, un univers qui tenait plus du rêve éveillé que de de quelque chose d'envisageable. Une chose était sûre, il mourrait d'envie de toucher ce dragon pour savoir à quoi cela pouvait ressembler. En voir était déjà exceptionnel, mais en toucher un devait être une expérience particulièrement unique. Il tenait cependant à sa main et il se garda de tout geste en direction du reptile.

Il ne perdit pas une miette de ce que lui disait Alkhytis, il fallait reconnaître qu'il ne s'attendait pas à une telle organisation de la part de maître de créatures légendaires. Il s'était plus attendu à un petit regroupement qu'à une véritable cité. Avec une telle puissance de feu, pourquoi donc ne pas dominer le monde? Pourquoi ne pas se servir de cette formidable puissance? Surtout si une armée de métier existait bel et bien. Tout cela était encore nébuleux, il devait y avoir bien d'autres choses en jeu. Et pourtant, malgré ces zones d'ombres, malgré le fait qu'il n'avait pas toutes les cartes en main, il trouvait ridicule de ne pas accepter une telle offre. Avoir un dragon? Vivre parmi eux? Quel idiot refuserait un tel privilège? Certainement pas lui, il n'était peut-être qu'un simple mercenaire peu éduqué, mais il savait reconnaître une bonne occasion. Et force lui était de reconnaître que celle-ci était pleine de bénéfices. Bien sûr il ne pouvait pas imaginer les difficultés, aveuglé par l'euphorie que provoquait désormais en lui la simple pensée de voler à dos de dragon. Il afficha un large sourire.

-Pas la peine de réfléchir. Mon avenir est assuré, je fendrait les cieux sur le dos d'un dragon et je serait capable de déchaîner la fureur des dieux sur mes ennemis. Quel espèce d'idiot refuserait une telle offre? Pas moi.

Au fond de lui, toutefois, terré sous le bonheur, il avait peur, peur de devoir de nouveau vivre parmi les autres. De devoir de nouveau s'exposer à la possibilité de perdre ceux qu'il appréciait. Une idée savamment camouflée dans son subconscient. Il avait déjà perdu tant de proches, il avait déjà du se séparer de tant de personnes. Mais pour l'heure, rien ne le retenait ici, sur ce continent qui l'avait vu naître. Il tourna un peu la tête, observant l'horizon vers là où se trouvait le village dont il était banni, sa terre natale, celle de ses ancêtres. Ce monde ne voulait pas de lui, il ne lui avait apporté que souffrance et déception, il était temps de passer à autre chose. De tenter sa vhance ailleurs, et puis après tout, si il ne se plaisait pas là-bas, il n'aurait qu'à repartir à dos de dragon et vivre de nouveau seul. Enfin, seul avec un compagnon pour lequel il n'aurait pas de souci à se faire.

Il retourna son attention vers Alkhytis, au moins son voyage se ferait en agréable compagnie.

-Tout ce que je possède est ici. Je suis prêt à partir quand vous le voudrez.
Alkhytis Doréhor
Maître Dragon
Maître Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 731
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 474
Race: Fëalocë
Âme Soeur: Belareth
Affiliation: Concernée
Alignement perso: Chaotique Neutre
Ordre Draconique: Neutre

MessagePosté le: Lun 28 Mar 2016 - 18:32 Répondre en citantRevenir en haut

Alkhytis restait toujours la même, affichant son sourire calme et posée, même devant l'enthousiasme avéré du mercenaire. Elle avait réussi à le convaincre certes, mais ce n'était que le début pour lui. Restait encore tout son futur apprentissage et quand il sera apte à présenter l'Empreinte, là elle pourra être plus victorieuse sur le plan sourire.

''Pourtant des gens refusent. Non pas par idiotie, mais parce qu'ils tiennent à leur foyer, leur famille, leur position. L'aventure d'une nouvelle vie n'est pas forcément pour tout le monde. Mais les cas sont rares. Et attention quand à déchaîner la colère des Dieux...''

Elle fit un bien étrange sourire.

''C'est déjà arrivé une fois, mais vous apprendrez cette part de notre Histoire bien assez tôt. Le monde a été bien plus riche d'événements dans son passé que vous ne pourriez l'imaginez. Pour assurer votre avenir, attendez vous à étudier. Je serai intransigeante dans certaines matières. Oh je vous rassure. Il n'y aura pas de coup de bâton ou de coup de fouet pour motiver la personne. Ce sont là des méthodes barbares et que je réprouve d'ailleurs. Heureusement, cela n'a pas cours chez nous...''

Normalement.... Mais elle tenait à le rassurer sur ses manières de Maître à élève. Puis elle l'observa en train de regarder une partie de l'horizon, comme s'il réfléchissait encore au choix qu'il venait de faire. Elle perçut les pensées de sa dragonne, qui se demandait s'il allait finalement se rétracter à la dernière minute. A sa réponse, Belareth se contenta de hocher de la tête. A se demander si c'était positif ou négatif pour le jeune homme. Chose certaine était qu'elle s'allongea sur le sol. Alkhytis n'avait même pas besoin de la regarder faire pour savoir qu'elle s'abaissait au mieux pour permettre au nouvel aspirant de monter sur elle.

''Bien, partons séance tenante alors. Une fois que nous aurons décoller, nous allons franchir quelque chose nous appelons l'interstice. C'est bref, mais il fera noir et glacial le temps d'un souffle. Tenez vous à moi si besoin, car si vous veniez à tomber, vous serez perdu à jamais. C'est un moyen de transport assez particulier je dois l'admettre, mais très rapide, nous transportant d'un bout à l'autre du monde même. ''

Et toujours avec le sourire, elle se dirigea vers sa dragonne, grimpa sur son antérieur avec agilité et s'installa dignement sur le sommet musclé et écailleux des épaules de sa liée. Elle n'attendait plus que Thorfrid. Une fois installé, Belareth prendra la voie des airs pour prendre de l'altitude, avec grâce et souplesse.... Sans guère prendre ses précautions habituelles quand elle transportait du monde nouveau sur son dos



Thorfrid Ketilson
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 30 Mar 2016 - 13:39 Répondre en citantRevenir en haut

Inutile de chercher à rester dans le coin, il n'y avait plus rien pour lui ici. Il serait sans doute déclaré mort et le microcosme qu'il quittait continuerait à vivre sans lui. Quand il y repensait, il ne laissait rien, tout ce qu'il possédait était sur son dos. Avait-il vraiment eut une vie? Beaucoup des gens qu'il connaissait avaient souvent rêvé de quitter leur vie de voyage pour s'installer, fonder une famille. Certains y étaient même parvenus, il se souvenait de Roderick Vertbois, un archer rencontré dans un tournoi. Après sa victoire et une fois ses poches bien remplies il avait tout simplement monté sa propre taverne dans la ville. Thorfrid, quand à lui, n'avait rien fait de tout ça. Il s'était contenté d'user paire de botte sur paire de botte sur tous les sols qui avaient eut besoin de sa présence. Mais dans le fond il ne regrettait rien, il était même reconnaissant envers les dieux de lui avoir permis de vivre jusqu'ici. Et il leur était encore plus redevable d'avoir mis sur son chemin Alkhytis et son dragon. A bien y réfléchir, il ne s'était pas si mal débrouillé que ça.

Si voir Belareth de près était quelque chose d’impressionnant pour Thorfrid, le simple fait de pouvoir le toucher l'emplissait d'un mélange de crainte et de surexcitation. Alors que Alkhytis montait et l'encourageait à faire de même, le mercenaire approcha sa main lentement du dragon, hésitant presque à le toucher comme si il pouvait partir en fumée, révélant là un rêve éveillé. Mais une fois sa peau contre l'écaille, il sentit l'euphorie le gagner. Un large sourire illumina son visage et il remit son casque en vitesse avant de trouver une pris acceptable sur le dragon et de se retrouver sur son dos d'un bond souple. Une fois sur la bête, il eut un peu de mal à trouver une position un tant soit peu confortable mais ne perdit pas une miette des explications de celle qui était désormais son professeur. Cette histoire d'Interstice semblait étrange, mais maintenant qu'il était sur le dos d'un lézard ailé titanesque, il devait reconnaître que cela semblait presque sain d'imaginer un tel processus. Thorfrid s'enroula donc un peu plus dans son large manteau et enroula ses bras autour de la taille d'Alkhytis.

L'euphorie de l'instant passé, il commença à sérieusement s'inquiéter quand le dragon se mit en mouvement. Thorfrid fit de son mieux pour garder une certaine contenance et un minimum d'équilibre mais il restait un habitué des voyages à pied et tout cela était très nouveau pour lui. Son bouclier coincé entre son sac et son dos lui rappela sa présence d'une frappe qui fit vibrer son casque. Serrant les dents et maudissant sa prétention il sentit soudain son corps se propulser vers les cieux. Osant un coup d’œil vers le sol, il vit ce dernier s'éloigner peu à peu, oubliant presque qu'il risquait de tomber au moindre relâchement, il contempla cette vision avec un large sourire. Il aurait été si bête de refuser cette offre qu'il se damnait presque d'avoir été aussi défensif avec ces gens. Il hurla sa joie et accueillis avec joie le vent qui s'infiltrait dans son casque pour fouetter son visage d'une fraîcheur qui s'intensifiait.

Il finit par reprendre un peu son sérieux, même si être sur le dos d'un dragon était des plus formidable. Il aimait assez bien l'idée que dans le futur ce soit lui qui ais les commandes, c'était là un tout nouveau monde qui s'offrait à lui. Il était sans doute l'humain le plus béni de cette planète.

-A propos de cet "Interstice". Quand vous dites qu'il va faire froid, vous voulez dire plus froid que ce n'est déjà le cas?

Hurlant à cause de la vitesse du dragon et de l'air qui couvrait presque tout son, Thorfrid n'avait pas quitté sa position fermement accrochée à son professeur. Il ne savait pas si il voulait vraiment une réponse tout bien réfléchi. Bien qu'habitué au froid, Alkhytis l'avait récupéré les pieds dans la neige et avait mentionné qu'il devait se préparer à avoir froid. C'était donc une question bien légitime.

Je ne savait pas si tu voulais continuer ou arrêter le RP là, je peux faire une petite fin cool si tu veux ^^
Alkhytis Doréhor
Maître Dragon
Maître Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 731
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 474
Race: Fëalocë
Âme Soeur: Belareth
Affiliation: Concernée
Alignement perso: Chaotique Neutre
Ordre Draconique: Neutre

MessagePosté le: Dim 3 Avr 2016 - 06:35 Répondre en citantRevenir en haut

Belareth se contenta de suivre l'humain de son oeil, s'attendant toujours à ce qu'il décampe au dernier moment pour prendre la fuite. Car s'approcher du dragon au point de le toucher pouvait vous changer les émotions d'admiration en une vive panique. Mais quand il posa sa main sur sa cuirasse verte, elle cessa de l'observer et attendit qui'l monte sur son dos. Il n'eut aucun mal à s'y mettre. Elle retint un grondement quand il se plaça devant sa liée, entourant déjà sa taille gracile de ses bras puissants. Alkhytis perçut la perturbation de sa liée

°Il te faut pas grand chose avec lui on dirait...°
°Depuis qu'il t'a fait un début de rentre-dedans, j'ai la nette impression que c'est le genre de bipède qui s'attend à ce que tu lui tombes dans les bras au moindre sourire séducteur°
°Voyons ma belle, tu me connais assez pour savoir que ce n'est pas comme cela qu'on me prend au piège et puis je sais ce que je veux et quand je veux. Ne te fais donc pas de soucis. °
°J'espère bien, car si tu ne veilles pas à lui préciser quelques menus détails, je me ferai un plaisir de lui expliquer clairement°
°Laisse lui le temps d'abord, veux-tu ? C'est un mercenaire et tu sais très bien comment sont la plupart de ces hommes là°
°Groumf.... je veux bien me montrer patiente... On va dire que c'est son euphorie de voir un dragon sous ses yeux et de prendre l'air en décollant du sol. °


Durant la montée en altitude de la verte, Alkhytis n'avait qu'à tourner la tête pour entendre Thorfrid hurler une question. L'air frais sifflait à leurs oreilles et déjà elle resserra sa lourde cape autour d'elle, en prévision de leur futur passage dans l'interstice. Elle réussit à voir en coin le mercenaire qui s'était calé derrière elle.

''Oui, plus froid comme jamais vous ne pourrez ressentir sa morsure. Même l'hiver du Grand Nord n'est que du menu fretin en comparaison. Dès que vous verrez la nuit, l'obscurité la plus totale, accrochez vous à moi. C'est tout ce que je vous demande''
°Attention, je franchis !°

Aussitôt, la dragonne plongea dans un univers aux ténèbres totales, sans la moindre once de vie, de bruit ou d'odeur. Seulement le battement du coeur de la personne qui ressentira toute cette oppressante effrayante contre lui. Le noir, mais aussi un froid intense qu'il vous dévore les os, vous pénètre dans la moindre fibre de votre corps. Une éternité pourrait s'écouler ainsi. Pourtant, le temps du passage dans ce monde ne dura que le temps d'un souffle.

Belareth surgit hors de l'interstice, pour pousser un bref rugissement. Elle volait sous un immense dôme, qui protégeait en contrebas tout une structure architecturale organisée : une cité à part entière. Et au-dessus du dôme, il était aisé de comprendre que ce n'était que de l'eau qui était retenu. Des poissons nageaient tranquillement au-dessus des parois translucides

tu peux encore répondre à ma suite ou ouvrir la suite au Mar Luimé Smile



Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 04:15 Revenir en haut

Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


 Sauter vers:   



Sujet suivant
Sujet précédent

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001/3 phpBB Group :: Dgf GuildWars :: Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Traduction par : phpBB-fr.com
Create by dagonfield genesis :: by nerevare

Anneau des JpC par TourDeJeu