Playlist Tol Orëanéene Carte du Monde Index du Forum
Connexion •  Se connecter pour vérifier ses messages privés •  S’enregistrer
 
 [RP] A l'aube d'une nouvelle histoire Sujet suivant
Sujet précédent
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Auteur Message
Alrüne Larilane
Aspirant(e) Errant(e)
Aspirant(e) Errant(e)

Hors ligne

Inscrit le: 26 Juin 2013
Messages: 98
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 44
Race: Neishaane
Alignement perso: Loyal Neutre
Ordre Draconique: Neutre

MessagePosté le: Mar 8 Mar 2016 - 02:39 Répondre en citantRevenir en haut

8 de Néharaku, 918.


Alrüne passa ses mains sur son visage, frottant ses yeux fatigués, avant de laisser s'échapper un soupir las.
Elle ne comptait plus les heures qu'elle avait passé là, assise sur une chaise au confort relatif, plongée dans sa lecture, et l'impression qu'elle avait de ne pas avancer s'était faite de plus en plus tenace. Les informations qu'elle était parvenue à récolter dans ces pages restaient minces, rien de plus que de maigres pistes dont le résultat n'était pas garantit. Il était peut-être temps de changer d'ouvrage et d'en profiter pour faire une petite pause.

La Neishaane se redressa sur sa chaise, se leva avant de longuement s'étirer. La journée était bien entamée, le temps avait filé sans qu'elle ne rende vraiment compte de quoi que ce soit … Mais elle n'avait pas le loisir de s'y attarder. L'apparition dans son rêve, il y avait seulement quelques jours de cela, avait été très clair à ce sujet : Elle devait faire vite, sous peine de laisser son âme-sœur mourir.
L'angoisse de ne pas arriver à temps lui nouait l'estomac, à tel point qu'elle n'avait que peu mangé, ces derniers jours. A moins que cela ne soit des restes de la panique qu'avait causé les agissements de son ancien Maître. Rien que d'y penser, elle ne put réprimer ce frisson de d'effroi et de dégoût qui lui parcourut la colonne vertébrale, de sa base jusqu'à la naissance de sa nuque. Son bras lui rappelait, à sa façon, ce souvenir désagréable par la jolie marque bleutée qui le sertissait désormais. Rien qui ne soit définitif, cela dit …

Refermant le précieux et antique ouvrage sur lequel elle s'était concentré depuis le petit matin, Alrüne l'emporta avec elle, dans l'idée d'aller le remettre à sa juste place.
Il y avait tellement de livres dans la Flèche du Cadastre, de toutes les épaisseurs et de toutes les époques, qu'il y avait de quoi en avoir le tournis. Trouver où débuter ses recherches avait été un petit peu fastidieux pour la jeune femme tant cette bibliothèque ne ressemblait à rien de ce qu'elle avait déjà vu. Heureusement que tout y était bien rangé, correctement ordonné et facilement accessible. Après quelques instants d'égarement, elle avait rapidement trouvé ses repères et commencé son long travail de recherche, ce qui lui avait efficacement changé les idées. Dorénavant, la demoiselle y passait la plupart de ses journées. Il fallait dire aussi que son emploi du temps s'était considérablement allégé, depuis l'Empreinte … A nouveau, ce frisson désagréable ajoutait son corps. Elle n'était pas prête d'oublier ce moment, définitivement …

Alrüne n'avait pas recroisé Javerth Seram depuis ce fameux jour. Elle avait même tâché de l'éviter de son mieux, lui et son dragon, ce qui ne s'était pas avéré si difficile que ça. Malheureusement pour la jeune femme, le vieux Sénéchal avait tenu sa promesse … Aucun des Maîtres-Dragon qu'elle avait sollicité n'avait répondu positivement à sa demande. Certains, sans désavouer ouvertement leur Seigneur, ne comprenaient néanmoins pas vraiment les raisons d'une telle punition et lui témoignaient leur soutien. Ça lui faisait une belle jambe. Sans Maître pour la chapeauter, la Neishaane n'avait que peu de chances de parvenir à achever son apprentissage elle-même.
Mais peu de chance ne signifiait pas aucune.
Et il n'était pas question qu'elle abandonne maintenant. Elle prouverait à son ancien Maître qu'elle n'avait pas besoin de son approbation ni pour devenir une Chevalière accomplie, ni pour appartenir au Kaerl Engloutit.

Tout en se dégourdissant les jambes, la tête pleine de promesses qu'elle faisait autant à elle-même qu'au reste du monde, l'ancienne Aspirante parcourait du regard les étagères qu'elle longeait avec lenteur, cherchant le bon emplacement. Jamais elle n'aurait pu croire qu'il existait autant de livres d'histoires sur Rhaëg, ni même autant de versions différentes de ces mêmes histoires. Démêler le vrai du faux était une tâche pour le moins ardue mais elle n'en était qu'au début de sa quête. Nul doute que tout finirait par s'éclaircir à un moment ou à un autre … Tout du moins, c'était ce qu'elle espérait.
La Neishaane s'arrêta pour finalement glisser le vieux grimoire entre deux de ses congénères, au moins aussi lourd et ancien que lui, avant de retourner vagabonder entre les étagères de la bibliothèque, cherchant du regard le livre qui saura retenir son attention. Elle ressemblait alors à un agile et silencieux prédateur, se glissant entre les obstacles en quête d'une proie …

« Les Valherus : Mythes et Légendes du Màr Luimë » lui parut être un bon choix. Sa tranche rougeâtre, un peu usée par le temps mais suffisamment vive pour être repérée, dénotait au milieu des traditionnelles couvertures de cuir aux couleurs beaucoup moins criardes, là où sa petite taille lui aurait valu d'être noyé dans la masse littéraire. Il y avait, néanmoins, un soucis : Il n'était pas directement accessible, trop haut perchée pour la demoiselle courte sur pattes qu'elle était. Bien sûr, elle pouvait toujours utiliser l'échelle à quelques mètres d'elle pour aller le chercher mais, avec son physique de madeleine, cela restait une tâche compliquée. Autour d'elle, il n'y avait personne. Et si Alrüne entendait vaguement quelques murmures au loin, il était peu probable qu'elle aille demander de l'aide à de parfaits inconnus. Elle allait devoir se débrouiller seule, une fois de plus.

L'ex-Aspirante s'empara donc de l'échelle qu'elle s'installa, aussi solidement que possiblement, contre l'étagère, juste à côté de l'objet de son désir puis elle entreprit de grimper. L'escabeau ne broncha pas sous son poids, ce qui eu tôt fait de la rassurer, l'encourageant à poursuivre son ascension prudente.
Presque un mètre plus haut, elle put enfin s'emparer du précieux recueil qu'elle extirpa tant bien que mal de l'étagère, non sans entraîner avec lui un petit nuage de poussières qui fit tousser la jeune femme et manqua de peu de la faire basculer en arrière. Elle se retint brusquement à l'échelle, qui trembla un peu avant de se stabiliser à son tour, et redescendit tout aussi lentement et prudemment qu'elle était monté. Une fois de retour sur la terre ferme – Façon de parler, vu qu'elle se trouvait au 4e étage de la Flèche –, Alrüne ne put retenir un soupir soulagé. Vraiment, ce n'était pas le genre d'exercices à réaliser lorsque l'on était enceinte comme elle. Quelle idée avait-elle eu. Elle en avait encore les jambes toutes flageolantes …

Se remettant de ses émotions, la Neishaane entreprit de regagner sa chaise et elle descendit donc, très tranquillement, les étages qui la séparait de la table sur laquelle elle s'était établit, le précieux livret rouge dans les mains.
Une fois de retour à son bureau improvisé, elle se plongea immédiatement dans sa lecture, son petit carnet de notes sous la main, prêt à recevoir de potentielles nouvelles pistes.
Concentrée comme elle l'était à présent, ni les haussements de voix non loin, ni l'éclat bleu qu'elle perçut du coin de l’œil ne saurait lui faire lever le nez de son ouvrage.




Publicité





MessagePosté le: Mar 8 Mar 2016 - 02:39 Revenir en haut

PublicitéSupprimer les publicités ?
Yael Ladanza
Chevalier Dragon
Chevalier Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 04 Mai 2014
Messages: 41
Présentation: URL
RPs: 18
Race: Humain(e)
Âme Soeur: Ëstelh
Affiliation: Concerné(e)
Alignement perso: Loyal Neutre
Ordre Draconique: Neutre

MessagePosté le: Sam 12 Mar 2016 - 19:53 Répondre en citantRevenir en haut

Une semaine... Cela faisait une longue semaine que CE jour était arrivé. Qui aurait pu prédire une chose pareille... Pas elle en tout cas, ça s'était certain. La situation était en train de la rendre folle et lui faire perdre ses moyens et surtout son sang-froid. Elle ne voyait aucune solution à ce... 'Problème' et fuyait la populace aussi certainement que la chose bleue qui lui collait aux semelles.

Le jour même, elle s’était évanouie. Enfin tout d'abord elle était tombée, sonnée, sans savoir d'où ça venait et ensuite avait sombré avec le poids lourd sur le ventre, déposé par cet homme qu'elle aurait bien étranglé sur le moment...
Retour rapide à l'infirmerie avec un réveil douloureux. Son cerveau semblait vouloir sortir de sa boîte crânienne tant il pulsait contre ses tympans.

On avait tenté de lui expliquer ce qu'il se passait, lui disant que c'était extrêmement rare voir presque jamais vu... Que normalement ça ne se passait pas comme ça. Mais elle n'écoutait pas, elle répétait sans cesse qu'elle souhaitait du silence, juste du silence alors qu'elle avait l'impression que plus jamais elle ne connaîtrait la sensation d'être seule.

Elle ne sait pas ce qui les convainquit, probablement les grognements sourds à côté d'elle, mais ils cessèrent leurs explications et décidèrent de la conduire chez elle. Du moins... Son nouveau chez elle. Un appartement dans ce qu'il appelait les Tours Joyaux... C'était froid... Sans vie. On lui promit de récupérer ses affaires et elle ne répondit rien lorsque chacun partit de cet endroit.

Mais sitôt la porte fermée, la nouvelle chevalière l'ouvri pour partir de là et retourner dans la boutique. Elle ne prêtait pas attention aux protestations dans son esprit. Ça ne pouvait pas être autre chose que son subconscient ou quelque chose du genre. À la boutique qu'elle connaissait, elle soufflerait un coup, récupérerait ses affaires et fuirait le plus vite et loin possible. Elle trouverait un autre moyen de remplir le contrat.

° Tu ne peux pas faire ça.° tapa la voix dans sa tête en faisant hoqueter l'humaine de peur.

- Arrête ça, ne me parle pas, tu n'existes pas !

Un cri de douleur franchit ses lèvres lorsque des crocs bien trop tranchants pour un bébé se plantèrent dans le bas de sa jambe.

° Et ça, ça existe ? ° grogna la bleue qui souffrait de se faire ainsi rejeter et ignorer.

- Lâche-moi ! Cria-t-elle en s'enfuyant de nouveau lorsqu'elle le put. Mais sa course fut de courte durée lorsqu'elle constata que la boutique était assaillie de curieux. Cet endroit était-il devenu fou ? En plusieurs mois elle n'avait jamais vu autant de monde en même temps. Il fallait qu'elle parte...

° Tu ne pourras pas... Ils ne te laisseront pas sortir° dis doucement, la petite voix dans sa tête, plus doucement qu'avant.

Et elle avait raison. Elle était prisonnière... ° Jusqu'à ce que tu m'acceptes et que je grandisse°

- Non ! Cria la jeune femme en s'engouffrant dans la boutique par-derrière. Dans tous les cas elle prendrait ses affaires. Elle griffonna un mot en s'excusant d'abandonner le vieil homme qui avait fait beaucoup pour elle. Après une brève hésitation, elle conclut par le fait qu'elle reviendrait puis partit rapidement vers le portail de téléportation. Gardé... Bien sûr. Ils ne la laisseraient pas passer... Elle alla vers l'autre entré. Gardé aussi. Prisonnière... Elle était enfermée dans cette bulle géante. Sous l'eau... Cela ne lui avait jamais posé de soucis, mais elle eut soudain l'impression d'étouffer. L'air lui manquait, son cœur battait la chamade. Elle voulait partir, fuir, respirer l'air frais. Quelque chose couina à côté d'elle alors qu'elle s'enfuit de nouveau, vers les jardins, allant dans un endroit à l’abri des regards. Elle se laissa glisser ensuite au sol, enfouissant son visage dans ses bras, son sac à côté d'elle. Il fallait qu'elle se calme, mais elle n'y parvenait pas. La tête lui tournait. Un nouveau couinement résonna à ses oreilles qu'elle ignora.

- Aie ! La bleue venait de lui mordiller la main. Arrête de me suivre ! Elle lui tourna le dos, mais ne bougea pas en sentant le corps lourd s'allonger à côté derrière elle, restant silencieux.

><


Après cet épisode, elle se ressaisit et se mit en tête de trouver une solution. Pour le moment, on la laissait tranquille, mais ça ne saurait durer. Elle avait du coup regagné son nouvel appartement, déposant ses affaires et sortant son carnet, réfléchissant. Quelqu'un pourrait peut-être l'aider. Quelqu'un qui lui avait promis une faveur. Mais elle avait un dragon.. Alors lui demander de la faire sortir sans la chose bleue qui lui collait aux bottes lui aurait probablement juste valu des problèmes.

Il lui fallait un plan, qui tienne la route, quelque chose de solide. Mais elle n'arrivait pas à se concentrer avec la voix dans sa tête, c'était insupportable.

° Tu ne peux pas me laisser, j'en mourrai et toi probablement aussi !°

° Réponds-moi aller... Je sais que tu m'entends. Tu as trouvé mon nom. Nous sommes liées !°

° J'ai faim... Fais au moins venir quelque chose... °

Jamais l'humaine ne répondait, l'ignorant simplement. La dragonne finit par sortir pour aller se prendre à manger seule, mais revint vite. S'éloigner était encore plus douloureux que de se faire ignorer. Elle avait une force de vivre sans pareil, ce qui la faisait probablement tenir, mais il ne fallait pas exagéré.

Yael, elle, ne trouvait pas. Elle ne pouvait pas changer d'identité avec... Ça ! Il fallait qu'elle trouve un moyen de s'en débarrasser et vite. Sa réserve d'herbe contre la douleur allait bientôt être épuisée.

° Tu te drogues avec ça... Ce n'est pas bon pour toi. Tu m'entends encore moins.°

- C'est tout le but, grommela un peu la jeune femme en essayant de retrouver le sommeil après cette nuit agité.

- Rha, j'en ai marre ! Finit par trancher Yael en se levant, s'habillant et, sans prendre le temps de manger quelque chose, se dirigea d'un pas alerte en direction de la Flèche. Elle allait bien trouver un moyen de se débarrasser de ça ! Elle en avait marre de se faire mordre les jambes à tout bout de champ et ne supportait plus de devoir repriser ses jupons et surtout elle en avait marre de ne plus penser seule !

Elle avait déjà passé un petit peu de temps ici, mais c'était trop grand pour qu'elle sache où aller. Se reprenant, elle reconstruisit un masque serein et s'approcha d'une gérante.

- Excusez-moi ?

- Oui mademoiselle ? Oh, vous.

Yael inspira longuement pour ne pas répondre que oui, elle.

- Sauriez-vous où je pourrais trouver des ouvrages sur le lien, les dragons...

- Ah oui, je comprends, répondit la femme avec une sorte de compassion dans la voix. Non, elle ne comprenait pas, mais peu importait. Vous les trouverez au deuxième étage.

- Merci, répondit Yael en inclinant un peu la tête avant de repartir rapidement, la petite chose bleue toujours sur ses talons.

Que cet endroit était grand. C'était compliqué. Elle trouva bien quelques ouvrages, mais rien qui ne puisse réellement l'aider à... s’en défaire.
Après maintes et maintes recherches, elle commença à désespérer.

° Tu ne peux pas te débarrasser de moi comme tu jetteras un bibelot ! Je suis... Comme un de tes contrats !°

- Arrête de me parler, arrête de fouiller dans ma tête, arrête de le suivre !

Les bras chargés, elle laissa tomber ses livres sur une table du rez-de-chaussé et s'assit devant, posant son front dessus, ses bras sur sa tête. Elle n'en pouvait plus.

- Du silence... S'il te plait... Dit-elle doucement avant de s'exprimer à voix un peu plus haute à la personne en face d'elle.

- Excusez-moi... Vous... Ne sauriez pas quoi faire de.... ça ? Par hasard ?

Elle leva finalement légèrement les yeux pour regarder à qui elle venait de s'adresser. Son visage lui était familier... Mais impossible de savoir où.

° Elle était sur les sables lorsque je suis née. Elle n'a pas été liée.°

- Je ne t'ai rien demandé, arrête maintenant !



Alrüne Larilane
Aspirant(e) Errant(e)
Aspirant(e) Errant(e)

Hors ligne

Inscrit le: 26 Juin 2013
Messages: 98
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 44
Race: Neishaane
Alignement perso: Loyal Neutre
Ordre Draconique: Neutre

MessagePosté le: Ven 25 Mar 2016 - 18:10 Répondre en citantRevenir en haut

Alrüne ne put retenir un sursaut lorsqu'une pile de livres fut posé sur la table qu'elle occupait avec la délicatesse d'un troll de forêt dans un magasin de verreries. Etouffant un grognement mauvais, elle releva les yeux l'espace d'un instant pour apercevoir l'être malpoli qui la dérangeait de la sorte. Autant qu'elle pouvait en juger, c'était une jeune femme qui semblait bien agitée, presque désemparée ... Mais ce n'était pas une raison pour faire autant de bruits. Elle en avait perdu le fil de ses réflexions ...
La Neishaane soupira doucement et tenta de se replonger dans sa lecture, vaille que vaille. Mais la nouvelle venue ne semblait pas vraiment de cet avis car elle s'adressa assez clairement à elle.

- Excusez-moi... Vous... Ne sauriez pas quoi faire de.... ça ? Par hasard ?

Posant son crayon entre les pages du livre qu'elle étudiait, Alrüne n'eut d'autre choix que de prêter attention à la jeune femme qui venait de lui parler, la détaillant alors avec attentivement. Dans ses yeux glacier, elle eut l'impression de lire tout le désespoir du monde, peut-être même plus encore. Quoi qu'il se passait, cela devait sans doute être grave pour la mettre dans un tel état ... Puis son regard océan se coula vers ce qu'elle désignait comme "ça" et elle ne pût cacher la surprise qui peignit ses traits. A leurs pieds se trouvait la petite dragonnelle bleue qui l'avait frôlé sur les sables avant de monter vers les gradins.
Alors c'était elle, la jeune femme qui s'était liée à la surprise générale. Son don avait été si faible que personne ne s'en était aperçue et elle n'avait pu recevoir l'enseignement qui lui était dû. Cet événement avait fait parler de lui, sûrement autant que le choix de l'héritière de la couvée ou que la réaction du Seigneur du Màr envers son apprentie. L'ex-Aspirante frissonna une nouvelle fois en repensant à tout ça, se disant que, tout compte fait, elle n'était sûrement pas la seule pour qui cette Empreinte avait laissé un goût particulier.
Laissant ses pensées de côté, elle se reconcentra sur la demoiselle qui lui faisait face.
La pauvre, catapultée brusquement dans un monde qu'elle ne semblait pas connaître ... Mais c'était le lot de tous les Aspirants découverts hors du Kaerl. Elle-même était passé par là, d'une certaine façon. La différence entre elles était néanmoins assez évidente : Si la Neishaane s'était sentie perdue dans ce monde, ça n'avait affecté qu'elle-même ... Alors que la jeune femme qui lui faisait face laissait son état déteindre sur la dragonne et cela lui paraissait nettement plus préoccupant, de ce qu'elle pouvait en juger.

Peut-être pouvait-elle faire quelque chose pour les aider ou, tout du moins, tenter de le faire. Alrüne tenta un léger et timide sourire, autant pour essayer de la réconforter que pour détendre l'atmosphère devenue subitement plus lourde depuis leur arrivée.

- Il n'y a pas grand-chose à faire, si ce n'est l'accepter ... Elle est la moitié naturelle de votre âme, répondit-elle de sa voix douce. Mais d'abord, vous devriez essayer de vous calmer ...

L'ex-Aspirante, si elle essayait de faire au mieux, se sentait, malgré tout, dépassée par la situation et ignorait si elle pouvait être d'une quelconque aide au duo.

- Je m'appelle Alrüne ..., continua-t-elle un peu maladroitement, essayant d'être aussi amicale qu'elle pouvait l'être face à une parfaite inconnue.

Et elle ne rajouta rien de plus, la laissant libre de se présenter à elle ou non.




Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:14 Revenir en haut

Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


 Sauter vers:   



Sujet suivant
Sujet précédent

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001/3 phpBB Group :: Dgf GuildWars :: Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Traduction par : phpBB-fr.com
Create by dagonfield genesis :: by nerevare

Anneau des JpC par TourDeJeu