Playlist Tol Orëanéene Carte du Monde Index du Forum
Connexion •  Se connecter pour vérifier ses messages privés •  S’enregistrer
 
 [RP] Comme un changement... Sujet suivant
Sujet précédent
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Auteur Message
Guilitane Anerovian
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 27 Oct 2015 - 00:08 Répondre en citantRevenir en haut

Samhain 918


Gillian s’éveillât encore empâtée dans son lit, d’une nuit lourde de rêves divers et éprouvants. Elle trainât un maximum au lit avant que le soleil inondant sa chambre ne l’incommodât trop et qu’elle se leva pour tirer les tentures de ses rideaux. Une étrange impression la tenaillait mais elle n’arrivait pas à mettre la main dessus tant les brumes du sommeil noyait encore son esprit l’empêchant de penser clairement.

Sa main fine saisi le broc d’eau et versa son contenu dans un gobelet. Tous les objets qu’elle saisissait lui semblaient plus grands qu’avant mais elle n’y accorda pas grande importance. Elle rompit une miche de pain qu’elle avait surement montée la veille et étala un peu de confiture dessus avant de l’engloutir. Une fois son petit déjeuné terminé elle décida de s’habiller. Elle se saisit d’une de ses chemises et se résolut à la fermer. Alors qu’une constriction jusqu’alors inconnu la prenait sur un bouton récalcitrant, elle comprit enfin ce qui la gênait depuis le début de la matinée.

Elle avait une poitrine ! Se saisissant brusquement de son miroir elle s’observa de longues minutes. Ses traits étaient plus effacé, plus fins et résolument plus féminin. Ses mains avaient gagnées en délicatesse et ses bras étaient maintenant élancés. Sa crinière s’était faite plus soyeuse et plus volumineuse. Elle ressemblait beaucoup à sa mère mais elle n’arrivait pas à y croire.

Elle palpa se nouveau corps et lorsque ses doigts agiles atteignirent des zones stratégiques, plus aucun doute ne persistait, Gillian était bel et bien une fille. Devant l’énormité de cette révélation elle poussa un cri d’horreur, d’une voix qu’elle peinait à reconnaitre.

C’est alors qu’elle entendit la porte s’ouvrir à la volée. D’un seul geste elle se saisit de son épée, la dégaina et se mit en position de combat.

Son esprit parvint à peine à concevoir l’incongruité de la situation. Un inconnu se tenait dans sa chambre alors qu’elle ne portait que ses sous-vêtements et une chemise mal boutonnée cachant mal sa féminité nouvellement découverte. Pourtant elle se tenait dans une posture purement martial et le son de l’acier tiré au clair résonnait encore dans la pièce.
Publicité





MessagePosté le: Mar 27 Oct 2015 - 00:08 Revenir en haut

PublicitéSupprimer les publicités ?
Deneb Hyildun
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 28 Oct 2015 - 18:38 Répondre en citantRevenir en haut

La nuit avait été lourde de rêves mêlés de souvenirs, emmêlés à force de plis et replis oniriques. Ses songes avaient déroulé des existences parallèles où il était guerrière aventurière, où elle était combattant assumé. Rien de tout cela n'empêcha Deneb d'ouvrir un oeil alors que le soleil s'infiltrait par la fenêtre en traits nets et lumineux. S'étirant paresseusement, le nomade chassa une pensée inopportune sur le fait qu'il avait rarement si bien dormi sur le ventre et se redressa tranquillement. Le fait de percuter sa table de chevet aurait pu lui mettre la puce à l'oreille sur un changement intervenu pendant la nuit si le nomade n'avait pas eu tendance à se cogner régulièrement dans tout espace un tant soit peu clos.

Ignorant le futur bleu, il prit donc la direction de la fenêtre pour accorder au Kaerl un regard ravi que le temps écoulé depuis son arrivée n'avait pas encore émoussé. Les Spires et le ballet des reptiles ailés, leurs écailles semblables à des joyaux, ne cessait d'être source d'un émerveillement que l'aspiranat mâtinait de fierté d'appartenir à ce monde. Après tout, un jour lui aussi se Lierait et porterait au plus haut les couleurs Célestes. Après un moment de rêverie, cependant, il se détourna, se sentant toujours vaguement déséquilibré, cherchant à se souvenir du programme de la journée et de la tenue à adopter.

Un premier doute pointa le bout de son nez quand, passant la main dans sa crinière blonde, Deneb la trouva bien plus courte que dans ses souvenirs. Peut-être cela dit que sa mémoire lui jouait des tours. Après tout, il était presque littéralement tombé sur son lit la veille au sortir des thermes... et surtout d'un entraînement éprouvant mais satisfaisant. Rien de plus normal après ça que de se sentir un peu courbaturé et dans les vapes. D'autant que les rêves multiples n'avaient rien arrangé. Fronçant les sourcils, l'aspirant tenta de rassembler les bribes des histoires portées par la nuit. Néanmoins, les visages connus et réels se confondaient avec des reflets à la fois différents et semblables, les récits s'embrouillaient jusqu'à ce qu'il ne soit plus capable de dire ce qui était vrai et ce qui avait été rêvé.

Un cri de détresse coupa net à la question. Avant même d'avoir réalisé, le blond bondissait dans le couloir, ses pieds nus dérapant sur le sol de pierre. Il ouvrit à la volée la porte de la chambre, cherchant le danger qui avait forcément dû susciter ce cri... et se retrouva face à une ondine en tenue légère mais clairement armée. D'un geste pacifique, Deneb écarta légèrement les bras, paumes ouvertes pour signifier qu'il n'était pas une menace. La réalisation qu'il était un jeune homme solidement charpenté, torse nu et potentiellement inconnu ne l'effleura même pas, chassée par l'urgence de la situation.

"J'ai entendu crier. Qu'est-ce qui se passe ? Est-ce que vous avez besoin d'aide ou...?"

Il était certain que le cri avait surgi d'ici. Impossible par contre de trouver une cause immédiate, un danger qui l'aurait déclenché.
Guilitane Anerovian
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 17 Nov 2015 - 23:32 Répondre en citantRevenir en haut

Gillian dû cligner des yeux à plusieurs reprises avant de se convaincre que le bel éphèbe fort peu vêtu en face d’elle n’était pas le fruit de son imagination onirique. Elle s’imposa de ne pas crier une seconde fois car cet inconnus n’avait point pris la peine de frapper et que le corps de Gillian n’était que superficiellement caché, trop peu pour que la décence autorisa ce jeune homme à pénétrer dans son antre sans autorisation. Malheureusement pour lui, la concentration nécessaire pour ne pas réveiller le reste du couloir avait empêché Gillian de rester en pleine possession de son corps, celui-ci avait donc par réflexe décidé de calmer les ardeurs de ce prétendu sauveur en lui lançant le contenu du broc d’eau, bien évidemment froide.

« Je suis désolé, je ne sais pas ce qui m’a prise. Tenez, utilisez ma serviette. »

Avec des gestes chaotiques et désordonnés Gillian se précipita dans son armoire ne contenant aucun vêtement taillé pour elle et se saisit de quoi aider l’importun.
Après avoir pratiquement jeté sa serviette à Deneb, l’ondine mit précipitamment ses chausses et une veste large de manière à la couvrir.

« Je m’appelle Gillian et vous ? Vous êtes nouveau au Kaerl ? Je ne me souviens pas vous avoir déjà vu. »

Elle se retint de dire qu’elle ne risquait pas d’oublier le spectacle qu’il lui avait offert mais ne put s’empêcher de sourire tout de même. Sourire qui s’effaça dès qu’elle aperçut sa canne de nacre au pied de son lit… Enfer et damnation, comment avait-elle pu oublier quelque chose d’aussi essentielle ? Cela faisait cinq bonnes minutes qu’elle cabriolait dans tous les sens alors même qu’elle se forçait, au plus grand désarroi de son maître doré, à boiter pour que personne ne soupçonna ce qu’elle faisait de ses nuits.

Bien qu’elle doutât que la supercherie ne marche, elle se laissa tomber sur son lit et donna un coup de pied dans la canne qui alla se perdre sous celui-ci. Elle tenta tant bien que mal de couvrir le bruit générer par une nouvelle question.

« Vous vous précipitez à chaque fois qu’une demoiselle crie ou ce traitement est une faveur qui m’est réservée ? »

Bien évidemment un sourire mutin s’était déposé sur ses lèvres car elle ne pouvait s’empêcher de comparer ce plaisant jeune homme au rustre Lymduler qui passait le plus clair de son temps libre à la courtiser de manière peu subtile et peu flatteuse. Il est vrai que Gillian fréquentait peu l’autre sexe depuis que son aspiranat avait démarrer mais ce n’était pas une raison pour que cet elfe aux cheveux bleus se permette tout.

Reposant ses yeux bleus sur l’homme maintenant séché elle attendit ses réponses.
Deneb Hyildun
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 3 Déc 2015 - 12:15 Répondre en citantRevenir en haut

[ Mes plus plates excuses pour le délai de réponse >.<]



La douche matinale avait été au programme, certes, mais sans être attendue à cet instant précis, ni aussi froide. Le sang-mêlé broncha, trempé, et repoussa les mèches désormais détrempées de sa crinière blonde, l'air tout à fait surpris. Au moins, positiva une petite voix placide au fond de sa tête, elle l'avait attaqué avec le broc et pas avec cette lame qu'elle savait de toute évidence utiliser, vu sa garde. Deneb retint de justesse le réflexe de s'ébrouer comme le premier malpropre venu et attrapa la serviette qu'on lui lançait au vol.

"Merci. Et ne vous en faites pas pour l'eau, ce n'est rien de grave."

La demoiselle s'habillant, l'aspirant pivota pour lui tourner le dos et ne pas la gêner plus que de raison. Ce n'était peut-être pas très raisonnable s'il y avait un danger dans le coin, mais bon... Essuyer l'eau qui ruisselait sur son torse lui fit vite réaliser un détail de taille : soit il était encore complètement dans les vappes et empêtré dans les rêves où il était une fille, soit il y avait un micro souci qu'il n'était pas certain de pouvoir expliquer. Pourtant chaque grain de beauté, chaque cicatrice discrète était là où il s'en souvenait, son genre seul à subir un bouleversement.

Une pointe de panique traversa son esprit, vite reprise par un certain sang-froid mêlé de pragmatisme. Il était un garçon – ou dans un corps de garçon – c'était un fait. Et s'il n'était pas censé l'être, et bien ce n'était jamais qu'une expérience curieuse. Un bref instant à peser le pour et le contre n'aida pas franchement Deneb à décider quelle explication aurait été la meilleure, quelle solution l'arrangeait le plus. De toute façon, la question de l'ondine interrompit sa réflexion qui tournait en rond : il n'y avait pour le moment rien à faire à part tenter de s'éclaircir les idées et ne pas passer pour un fou à lier en plus d'un malpoli après avoir déboulé sans préavis.

Quand il se retourna à nouveau à la question, sa vis-à-vis s'était habillée de vêtements amples et lançait les présentations. Il inclina poliment le buste, un poing sur le coeur dans le salut que les membres de la Caravane avaient toujours utilisé.

"Je ne suis pas au Kaerl depuis si longtemps. Avec les obligations de l'aspiranat, nous avons très bien pu nous croiser sans nous rencontrer. Je suis Deneb, enchanté de faire votre connaissance."

Un bruit non-identifié attira brièvement l'attention et la curiosité du jeune homme avant que la question de Gillian ne l'empêche de passer la tête par la fenêtre la plus proche pour voir ce qui pouvait bien être responsable de ce son.

"Je n'allais tout de même pas laisser une compatriote céleste en détresse... même si au vu de la façon dont vous avez tiré l'épée, je réalise que vous n'aviez probablement pas besoin de moi pour vous défendre."

Un autre aurait pu jouer les preux chevaliers, rouler des mécaniques ou développer les astres seuls savaient quel genre de rodomontades. Le sang-mêlé, pour sa part, laissa sa franchise naturelle établir les faits tels qu'il les avait perçus : s'il y avait eu cri, il avait aussi été accueilli par une épée tenue d'une main ferme. Cependant, il aurait bien voulu savoir ce qui avait pu générer une telle réaction...

"Est-ce que la cause du cri est partie ? Ou est-ce que je peux tout de même aider d'une façon ou d'une autre à la tenir à distance ?"

Que ladite cause soit un importun ou un cauchemar particulièrement vivace, il devait bien y avoir quelque chose qu'il puisse faire, après tout.
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:14 Revenir en haut

Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


 Sauter vers:   



Sujet suivant
Sujet précédent

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001/3 phpBB Group :: Dgf GuildWars :: Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Traduction par : phpBB-fr.com
Create by dagonfield genesis :: by nerevare

Anneau des JpC par TourDeJeu