Playlist Tol Orëanéene Carte du Monde Index du Forum
Connexion •  Se connecter pour vérifier ses messages privés •  S’enregistrer
 
 " Le fou se croit sage et le sage se reconnait fou. " Sujet suivant
Sujet précédent
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Auteur Message
Persée Garaldhorf
Chevalière Errante
Chevalière Errante

Hors ligne

Inscrit le: 09 Aoû 2008
Messages: 1 654
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 344
Race: Elfe-Fëalocë
Âme Soeur: Vraël
Fonction: Ex Ancalikon
Affiliation: Maison Amberle
Alignement perso: Chaotique Bon
Ordre Draconique: Lumière

MessagePosté le: Lun 26 Oct 2015 - 01:31 Répondre en citantRevenir en haut



Si vous osez lui poser cette délicate question, le Chevalier Athelstan Thrawnen vous répondra certainement que sa vie a débuté sous les meilleurs auspices, lorsque son regard croisa celui de son Âme-Sœur.

Parmi tous ses frères et sœurs s’extrayant de leur œuf et se précipitant vers les Candidats, mus par l’instinct primal, la créature chétive que Flarmya lui envoyait était restée figée, ses longues ailes pâles étalées autour d’elle. Les narines dilatées, elle humait l’air, tâchant de se forger ses premiers souvenirs de cet événement que sa mère disait sacré. Sa mère… Derrière elle se tenait la gigantesque dragonne d’argent qui lui avait donné naissance, qui avait veillé jour et nuit sur son sommeil, qui avait attendu cet instant avec impatience et anxiété. Elle-même n’était pas inquiète. Sans doute beaucoup moins que la reine dont le regard alerte recensait toutes les Empreintes scellées.

En une valse de sable blanc, la petite créature se redressa, déploya son envergure de nouveau-né et ouvrit en grand ses yeux éblouis par la froide lumière du dôme. Elle le sentait au plus profond de ses entrailles. L’heure du choix était venue. A peine née, elle devait déjà partir en quête de sa survie, tout juste guidée par la voix maternelle et celle, encore si ténue, de son cœur. Ses flancs palpitaient tandis que son regard embrassait rapidement le décor fabuleux de la Sphère de Naissance. Elle surprit un geste sur sa gauche, là où l’une de ses sœurs aux vertes écailles se lova dans les bras d’une bipède inconnue. Ainsi, il s’agissait de l’Empreinte. Enfin, elle comprenait ce que lui murmuraient les voix diffuses de ses aïeules, dans ses rêves. Devait-elle également se lier ?

Son esprit s’égarait peu à peu. Elle avait faim, terriblement faim. Briser sa coquille, se battre pour vivre et respirer : cette première épreuve l’avait épuisée. Son corps réclamait des forces et de la sécurité, quand son esprit clamait son ignorance. Un couinement plaintif lui échappa. Honteuse, elle s’enfouit de nouveau dans le sable chaud, comme si elle eut voulu disparaître. Les regards s’attardaient sur elle. Serait-elle la dernière à se lier ? Irait-elle jusqu’au bout ? Peut-être le destin avait-il décidé de la sacrifier et de renvoyer son âme vierge dans les abysses. Les ténèbres de la mort ne l’effrayaient pas. Elle qui n’avait que peu vécu pour se réjouir de l’existence, trépasser ne lui apportait aucune peur. Le museau de la grande Argentée vint frotter son échine, la pousser légèrement mais avec insistance à se relever. A se battre. Elle n’en avait pas envie. Où que son regard portât, il lui semblait que rien ne l’attendait au-dehors de sa prison minérale.

Il restait quelques Candidats délaissés par les dragonneaux. L’un d’entre eux arborait une crinière d’azur resplendissante. Les jeux de lumières se reflétaient sur la blancheur aveuglante de sa toge, rehaussant le contraste avec son improbable chevelure. Même à cette distance, elle pouvait ressentir toute la tension dans ses épaules, l’angoisse nouer son estomac et serrer sa gorge. Elle devinait les battements frénétiques de son cœur de bipède sans écailles. Il avait peur. Ce fut ce constat – et une irrépressible curiosité – qui la poussèrent à ramper silencieusement hors du nid.

Il ne la vit pas arriver. Et ce fut à peine s’il sentit le museau de la dragonnelle pousser sa sandale avec une touchante tendresse. Il baissa néanmoins les yeux, le goût de l’échec sur la langue et le dégoût de soi pour seule armure contre les regards faussement compatissants de ses condisciples. Son regard croisa alors les prunelles reptiliennes de cette dragonne pas plus grosse qu’un chat, au fragile émail bleu et qui le contemplait en silence. Depuis combien de temps l’observait-elle ? Et que faisait-elle à ses pieds ? Sa mémoire génétique aurait dû la pousser dans le giron d’une femme. Il fut tenté de la pousser du bout de la sandale mais il craignait de lui faire mal. La Bleue ne bougeait pas. D’abord dubitatif, la curiosité lui fit tendre la main vers ce petit bout de dragonne esseulée. Ce à quoi la créature réagit immédiatement, logeant sa tête cornue et encore visqueuse sous les doigts hésitants de l’ondin. La peau était souple et chaude sous sa caresse, pleine de vie et d’espoir. Une étrange émotion lui étreignait le cœur. Il se surprit à espérer qu’elle soit sienne avant de se redresser aussitôt. Non, elle ne lui était pas destinée. C’était une femelle. Il ne pouvait que se lier à un mâle. Or, il n’en restait aucun parmi cette couvée. Avec un soupir, il commença à se préparer psychologiquement à essuyer la défaite. Ses parents, ses amis… Qu’allaient-ils dire ?

° N’aie crainte, mon doux seigneur. Tu ne les affronteras pas seul. °

Il sursauta. Son regard tomba sur la Bleue qui le dévisageait de ses opales hypnotiques. La dragonnelle venait de s’adresser directement à lui, d’esprit à esprit. Il s’agissait du premier véritable contact que devait initier un Candidat avec son dragon, cependant… Colère et confusion embrasèrent ses joues. Comment cela pouvait-il être possible ? Se moquait-on de lui ?

° Pardonne-moi, je ne sais pas d’où me sont venus ces mots… Parle-moi. Je n’aime pas ce silence. Dis quelque chose, je t’en prie ! °

Le jeune homme avala péniblement sa salive. Il eut l’impression de pénétrer dans un sanctuaire inviolé depuis une éternité en touchant l’esprit de la petite dragonne. Ce qui était peut-être réellement le cas…

° Que veux-tu que je te dise ? Tu es une femelle et moi un homme. Et d’aussi loin que je m’en souvienne, rien ne peux expliquer les raisons qui pourraient me pousser à te prendre pour liée.
Tu ne me prends pas pour liée. Je te choisis. Parce que je le sais, c’est tout. Ne veux-tu vraiment pas de moi ?
… Peut-être.
Hélas pour toi, Athelstan Thrawnen, il est déjà trop tard pour faire marche arrière. Ton âme et la mienne sont sœurs. Je suis tienne. Veux-tu être mien ? °


Cette histoire allait beaucoup trop vite pour lui. Son redoutable intellect s’évanouissait face à la candeur inébranlable de la Bleue. Ses yeux d’or se perdaient dans les reflets mouvants de ces chaudes teintes marines, glissaient sur la courbure gracieuse de ses ailes, cherchaient la faille à travers ce temple de plénitude qui s’offrait inespérément à lui. Il redoutait de perdre ce qu'il découvrait à peine. Sans qu'il se l'avoue, il chérissait déjà cette créature comme une part de lui-même, sans pour autant la comprendre ni véritablement l'aimer. Il avait l'impression qu'ils se connaissaient depuis toujours, que rien n'avait changé, qu'il n'avait vécu que pour cet unique instant où leurs voix, comme leurs âmes, s'entremêleraient. La capitulation était proche. A quoi bon lutter contre ce qui est écrit ?

° Me diras-tu ton nom ?
Tu le sais. °


Elle s’appelait Lhassa.




Athelstan Thrawnen


Surnom : Le premier qui aura le malheur de lui donner un surnom (même à la hauteur de sa réputation) se verra gratifier d’une claque magistrale…
Race : Ondin
Âge : 29 ans
Rang : Maître nommé récemment

Physique & Caractère

Athelstan fut un enfant charmant, probablement joli garçon, malgré le fait qu’on le confondit plus d’une fois avec une fille. En grandissant, il conserva très peu de caractéristiques de cette apparence juvénile si mignonne… Grand, élancé, doté d’une musculature fine et nerveuse dénuée de grâce, l’ondin possède un corps svelte qui confine souvent à la maigreur. Son allure souple et sinueuse le rend très discret. Il a le pas silencieux et agile, quoiqu’en disent les mauvaises langues : il est en effet pourvu d’une malformation physique depuis sa naissance puisque son pied gauche est déformé, ce qui le rend boiteux lorsqu’il est fatigué et l’oblige à faire fabriquer sur mesure ses bottes. Son visage en lame de couteau a des traits fins et ciselés, presque émaciés, avec un menton pointu, des lèvres minces très expressives surmontées d’un long nez droit et des pommettes hautes très saillantes. Des sourcils en croissants de lunes couronnent des yeux couleur or. Il a hérité des oreilles pointues d’une grand-mère elfique. Une longue chevelure lisse et bleue, rappelant les lapis-lazulis et les saphirs, cascade librement jusqu’à ses reins. Ses mains possèdent des doigts effilés à l’habilité prouvée à la fois avec une plume et une épée. Sa peau pâle est marquée de quelques cicatrices de combat ou d’entraînement. Un grand tatouage runique à l’encre noire couvre son dos, représentant trois vertus auxquelles il tient beaucoup : le courage, l’honnêteté et la patience. Il est un chevalier-dragon du Kaerl Englouti accompli – en théorie. Outre ses cheveux bleus et son allure orientale, Athelstan arbore parfois des bésicles aux verres écarlates, lorsqu’il désire compléter un costume pour mieux passer inaperçu ou, tout simplement, ne pas croiser directement le regard d’autrui. Ainsi, personne ne peut lire ses véritables sentiments dans ses yeux…

Athelstan est un être paresseux et indolent. C’est ce qu’on remarque de prime abord chez lui dès lors qu’on engage la conversation. Semblant désintéressé de tout, comme hors du temps malgré ses talents d’observation. Ne vous fiez jamais à son air froid et ennuyé. Oui, il s’ennuie souvent. Il a besoin de défis pour se sentir vivant. Cependant, cette distance qu’il impose à tous l’aide aussi à prendre du recul avec ses émotions. Il n’est réellement spontané qu’avec ses proches – sa dragonne, famille et amis. Athelstan a longtemps pensé qu’il était maudit. Il est doté d’une mémoire eidétique, qui lui permet de retenir tout ce qu’il voie, ce qu’il entend ou ce qu’il ressent. Impossible, pour lui, d’oublier quoique ce soit. Il est bon de se souvenir des choses agréables mais il se remémore aussi inlassablement les mauvaises choses. Faisant fi des critiques, révélant sa nature égoïste et très pragmatique, il utilisa tous ses talents pour devenir un homme accompli. Au combat comme en politique. Il aime lire, s’instruire sur tout et n’importe quoi, a - malheureusement – tendance à avoir souvent raison et déteste qu’on lui prouve qu’il a tort. Il reconnait difficilement ses fautes, car sa fabuleuse mémoire le poussa petit à petit à développer un orgueil très encombrant. Arrogant, il l’est certainement. Mais ne le prenez pas pour un idiot qui se laissera aveuglé par son sentiment de supériorité : il devine où se trouvent ses limites, même s’il lui faut du temps pour reconnaître ses erreurs. Calculateur, il l’est également mais il lui arrive fréquemment de privilégier l’impulsivité et l’audace dans ses actions, de crainte de s’ennuyer d’ailleurs. Du reste, Athelstan est un petit génie, qu’on soupçonne – à tort, à raison ? – de tendre vers le côté obscur…

Enfin, parlons de ses intérêts. Car il y en a quelques-uns qui laissent plus que perplexes ceux qui le connaissent. Il partage l’amour des livres avec sa jeune sœur Harmony. Plus encore, il se passionne pour l’herboristerie et plus précisément la posologie, depuis qu’enfant il découvrit les propriétés de son sang ondin. Remèdes, somnifères et poisons artisanaux ont peu de secrets pour lui. Il étudia également l’anatomie des dragons étant plus jeune, puis fut aidé plus tard par sa Liée Lhassa. Il connait les moyens de poser une attelle, de soigner des allergies et de guérir des plaies mineures chez les dragons, sans pour autant se targuer d’être un guérisseur patenté. Plus récemment, depuis la guerre contre l’Ombremage, il s’intéresse aux sciences occultes, à la magie noire et aux moyens de s’en prémunir.

Alignement : Neutre Strict
Affiliation : Militant
Clan choisi : Ordre Draconique Neutre (Màr Luimë)
Liée : Lhassa, 11 ans, Bleue, fille de la Reine Argentée Elselya et d’un Bronze du Kaerl



Fils de Hector Thrawnen, lié du Brun Eikon et d'Elyse Thrawnen née Faron, liée de la Blanche Fëy, membres conservateurs du Màr Luimë
Frère aîné de Harmony, apprentie cartographe un peu folle, liée de la Verte Xòchitl
A échoué trois fois à l'Empreinte avant de se voir lié à une dragonne
Fils prodige de la famille, moqué durant son enfance, en charge du courrier des troupes durant la Guerre des Ordres, résolu à devenir puissant pour se faire respecter

Histoire en cours d'écriture !...

Magie : Le Don.
Equipement : En cours de réflexion...




Lhassa


Physique & Caractère

Malgré son âge, ayant achevé sa croissance voilà plus de dix ans, Lhassa reste une des plus petites Bleues. Sa taille est à peine plus grande que celle d'une Verte. Seule son envergure la démarque. Ses ailes, amples et très longues, lui assurent un vol souple, qui dévore la distance rapidement et sans efforts majeurs. Ses écailles brillent peu. Elles forment une armure minutieuse sur son corps, alliant les teintes chaudes et riches d'un bleu royal, ou cobalt, selon l'inclinaison des astres qui s'y reflètent. Son ventre et sa gorge arborent un émail plus pâle, tirant sur le blanc terne. Sa queue s'orne de quelques épines osseuses disparates. De minuscules cornes hérissent l'arrière de sa tête, formant une couronne protectrice. Les courbes de Lhassa sont douces et pleines. Elle inspire la confiance et ressemble peu à un prédateur des cieux - si l'on oublie ses crocs et ses serres. Petite et agile : c'est ainsi que se définit cette dragonne.

Lhassa est un être paisible. Douce, bienveillante, souvent peureuse, elle fait rarement preuve d'impulsivité ou de témérité. Sa délicatesse coutumière la pousse à se montrer discrète, presque effacée et une timidité maladive la confine souvent au silence. Elle parle peu, que ce soit avec les autres dragons ou son propre Lié. Elle ignore ce qu'est l'envie, la jalousie ou l'orgueil. Rien ne saurait la rendre furieuse. Cette naïveté qui la caractérise est tout à la fois une force et une faiblesse. Pour elle, le mal et le bien se valent. Elle n'aime guère le mensonge et la tromperie, ne sait pas s'en servir et refuse qu'on lui dicte sa conduite. C'est une dragonne patiente et indépendante. Elle comprend difficilement les bipèdes. Le peu de curiosité dont elle fait preuve à leur égard peut sembler déplacé, entraînant des situations inconfortables pour ses interlocuteurs ou Athelstan lui-même. Peu sujette à l'humour, encore moins à la méchanceté, elle peut paraître froide, distante, voire dédaigneuse pour qui ne la connait pas. En vérité, Lhassa vit dans son petit univers confortable, constitué de son Lié et de rien d'autre.

Forme humanoïde choisie : Blablabla

Regard de Flarmya : Blablabla


/!\ Ce PNJ, joué exclusivement by me, est mis à la disposition des joueurs si vous avez besoin d'un Maître, d'un souffre-douleur, d'un comploteur ou pour tout autre projet ^^ N'hésitez pas à me contacter si ça vous intéresse de jouer avec lui !

* Titre : citation de W. Shakespeare dans Comme il vous plaira





Dernière édition par Persée Garaldhorf le Mer 29 Mar 2017 - 13:10; édité 4 fois
Visiter le site web du posteur
Publicité





MessagePosté le: Lun 26 Oct 2015 - 01:31 Revenir en haut

PublicitéSupprimer les publicités ?
Persée Garaldhorf
Chevalière Errante
Chevalière Errante

Hors ligne

Inscrit le: 09 Aoû 2008
Messages: 1 654
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 344
Race: Elfe-Fëalocë
Âme Soeur: Vraël
Fonction: Ex Ancalikon
Affiliation: Maison Amberle
Alignement perso: Chaotique Bon
Ordre Draconique: Lumière

MessagePosté le: Sam 5 Mar 2016 - 19:10 Répondre en citantRevenir en haut

" Tout homme s'enrichit quand abonde l'esprit. " (Luna Lovegood)
Harry Potter & l'Ordre du Phénix, J. K. Rolling



Harmony Thrawnen


Surnom : Nyny, la folle, le fantôme des couloirs...
Race : Ondine
Âge : 25 ans
Rang : Chevalière, apprentie cartographe

Physique & Caractère

Harmony est une créature étrange. Peut-être avez-vous déjà remarqué cet être éthéré dans les couloirs de la Flèche du Cadastre ? De taille moyenne et de silhouette frêle, la jeune fille charrie le sang des ondins bien que son physique puisse la contredire. Ses oreilles légèrement pointues - beaucoup plus discrètes que celles de son frère - sont un héritage de sa grand-mère elfique. Elle tient sa peau de porcelaine, légèrement halée par le grand air, d’une lointaine parente originaire du Ssyl'Shar. Ses longs cheveux d’or pâle, souvent emmêlés ou nattés, croulent sur ses épaules et dans son dos jusqu’à ses reins. Elle n’est pas jolie mais elle ne saurait être laide non plus. Ses formes sont discrètes mais c’est indéniablement une fille. Sa démarche souple et féline, parfois sautillante, la rend extrêmement silencieuse. Elle peut se faufiler n’importe où, on oubliera généralement sa présence jusqu’à ce qu’elle ouvre la bouche. Son visage possède des traits fins, des pommettes hautes et rondes, encore enfantines, un menton volontaire et un petit nez. De grands yeux noisettes – brun pailleté d’or – semblent manger la moitié de son visage, lui donnant constamment l’air de rêver éveillée ou d’être étonnée. Elle parle lentement, d’une voix douce et égale. Ses vêtements sont classiques, sobres et optés pour une grande liberté de mouvements. Cependant, ils comporteront toujours un élément incongru : un collier de coquillages, une broche en forme de chat, des bésicles tordues, des sandales avec une tête de dragon etc…

En dépit de son apparence et de l’impression qu’elle laisse à la plupart de ses interlocuteurs, Harmony est beaucoup plus intelligente qu’elle n’en a l’air. Vive d’esprit et réfléchie, elle est habituée à jongler entre plusieurs sujets de conversation en même temps. Un brin naïve, empreinte d’une touchante candeur, ne croyez pas qu’elle se laisse facilement piégée par les préjugés. Nul ne sait mieux qu’elle à quel point les apparences peuvent être trompeuses. Curieuse de tout, elle fait montre d’une grande crédulité lorsqu’il s’agit de découvrir de nouvelles choses. Elle a beau être intelligente et particulièrement studieuse – elle s’applique dans tout ce qu’elle fait -, la jeune femme croit volontiers aux dieux, aux dragons très anciens, à la réincarnation, aux haricots sauteurs, aux fantômes, aux chats invisibles etc… Expliquez-lui correctement, de manière logique, quelque chose et elle y croira. Ce qui ne l’empêche pas d’être particulièrement critique de son environnement. Harmony ne s’embarrasse pas de faux semblants et n’accordent que peu d’importance à l’opinion d’autrui sur sa personne. Elle sait que beaucoup se moquent d’elle, la trouve bizarre ou sont mal à l’aise en sa présence – surtout si Meraxès est dans les parages – mais cela n’a pas d’importance à ses yeux. Elle vit pour ceux qu’elle aime et pour de grandes idées. Tolérante, ouverte d’esprit, joyeuse et généralement bienveillante, la jeune fille est toujours d’humeur égale, un peu rêveuse et toujours prête à aider si on le lui demande. C’est une amie fidèle, dévouée, quoiqu’un peu excentrique. Elle est l’image même de la persévérance. Face à un problème ou un obstacle, elle cherchera tous les moyens possibles et imaginables de le contourner. Les ennuis ont beau pleuvoir sur elle, l'ondine garde son optimisme et semble traverser lesdits ennuis sans qu’ils ne l’atteignent. Ne croyez pas qu’elle soit idiote, elle reste lucide sur le monde qui l’entoure. Elle déteste, en revanche, la violence gratuite, le mépris des lois, les plats trop salés et les gens impolis. Ses colères sont rares et charrient une froideur effrayante.

Alignement : Chaotique Neutre
Affiliation : Apolitique
Clan choisi : Ordre Draconique Neutre (Màr Luimë)
Lié : Xòchitl, 8 ans, Verte, fille de la Reine Argentée Rakauth et d'un Bronze du Kaerl


Fille de Hector Thrawnen, lié du Brun Eikon et d'Elyse Thrawnen née Faron, liée de la Blanche Fëy, membres conservateurs du Màr Luimë
Sœur cadette d'Athelstan Thrawnen, scientifique ambitieux que beaucoup déteste, lié de la Bleue Lhassa
Fille choyée et protégée, élevée comme une vraie dame, marqua très jeune à l'Empreinte et déçoit beaucoup sa famille en ne se liant pas à une reine

Histoire en cours d'écriture !...

Magie : Le Don.
Equipement : En cours de réflexion...



Xòchitl


Physique & Caractère

Xòchitl, dont le nom signifie « fleur », est une Verte de belle taille. De fait, elle rivalise presque avec les plus petites Bleues, dont celle du frère de sa Liée. Ses écailles d’un beau vert printanier, brillantes sur le museau et les ailes, plus sombres sur le dos et pastel sur ses pattes, attirent l’œil car elles semblent s’agencer de manière à créer des motifs. Ce n’est sans doute qu’une tromperie, un effet d’optique naturel mais il n’en demeure pas moins insolite. Harmony avait pour habitude, étant plus jeune, de pouvoir contemple en silence et sans bouger sa Liée pendant des heures. Le corps lisse de Xòchitl offre peu de prises au vent, rendant son corps très aérodynamique. Une collerette d’épines couronne sa tête allongée. Une certaine douceur émane d’elle, ainsi qu’une grande vivacité. La Verte à l’allure un peu serpentine tient rarement en place. Souple et agile, avec ses très longues ailes, elle vole à des vitesses vertigineuses.

Face à la douce rêveuse un peu folle qu’est Harmony se tient la dragonne la plus vive et joyeuse qui soit. Xòchitl est un être empli de malice. Très curieuse, sa témérité inconsciente est largement contrebalancée par son excessive prudence lorsqu’il s’agit de sa Liée. Elle se montre extrêmement jalouse et protectrice vis-à-vis de l’ondine qui partage sa vie : tout acte de malveillance envers cette dernière peut entraîner des colères explosives. C’est une grande optimiste : elle voit toujours le verre à moitié plein. Elle aime que ses caprices soient satisfaits dans l’heure, n’étant pas très patiente. Plus que tout, elle aime la vie et tous les plaisirs qu’elle offre. Hédoniste jusqu’au bout des griffes, elle est gourmande, sexuellement active, avide de découvrir le monde et ses mystères. Elle se montre très sociable avec les dragons du Màr Luimë car elle ressent très fortement ce sentiment d’appartenance à une grande famille.

Forme humanoïde choisie : Blablaba

Regard de Flarmya : Blablabla



Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:39 Revenir en haut

Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


 Sauter vers:   



Sujet suivant
Sujet précédent

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001/3 phpBB Group :: Dgf GuildWars :: Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Traduction par : phpBB-fr.com
Create by dagonfield genesis :: by nerevare

Anneau des JpC par TourDeJeu