Playlist Tol Orëanéene Carte du Monde Index du Forum
Connexion •  Se connecter pour vérifier ses messages privés •  S’enregistrer
 
 [RP] Les dragons appartiennent à ceux qui se lèvent tôt Sujet suivant
Sujet précédent
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Auteur Message
Oracle Tol Orëanéen
Maitre du Jeu
Maitre du Jeu

Hors ligne

Inscrit le: 11 Fév 2008
Messages: 653
Sexe: Masculin
Présentation: URL
RPs: 602
Race: Dragon Primordial

MessagePosté le: Dim 23 Aoû 2015 - 18:07 Répondre en citantRevenir en haut


Céri, Aspirante.


Début Euryliaku 918


Elle avait eu l'idée du siècle. Et encore ! Au moins des deux derniers. Et le mot était faible. Une idée à la hauteur d'une pomme qui tombe sur la tête. Elle se demandait pourquoi elle ne l'avait pas eu avant, mais peu importait, elle l'avait.

La veille


Elle s'ennuyait profondément. Et même l'ennui l'ennuyait. Elle avait fait toutes ses corvées et là elle était seule, assise dans l'herbe à arracher des brins un par un pour le réduire en miette lentement puis recommencer encore et encore. Et puis il lui était tombé dessus, comme ça, sans explications aucune. Un petit lézard de feu avait atterri sur sa tête, arrachant un cri de surprise à l'une et un grognement indigné à l'autre.

Elle se leva précipitamment, fixant le mini saurien.

- Et oh, c'est toi qui m'es tombé dessus je te sig... Mais avant qu'elle ait pu finir sa phrase, l'animal venait de se téléporter.

- Espèce de lâche, reviens ! Elle regarda autour d'elle, mais pas de trace de la petite bestiole. Elle soupira avant de prendre la décision forte difficile de partir de l'endroit, cherchant quelque chose à faire.

Mais c'était sans compter le chemin du retour où, jouant avec un jeune bipède, le mini monstre voletait à droite à gauche, disparaissant et réapparaissant au fil des rires de l'enfant. Mais oui, voilà ! Finis les heures d’ennui, les pouces qui se tournent dans le vide. Et elle se devait de la partager avec son amie. Mais avant ça, quelques petites recherches s’imposaient.

Le jour même


Le soleil pointait tout juste ses rayons sur la citadelle qu’un bruit répétitif d’un toquement fort sur une porte ce faisait entendre dans les couloirs du quartier des aspirants.

- Andaranielle ! Ouvreuh moi ! J’ai eu une idée géniale, aller ouuuuuuvre. Elle comptait continuer son tambourinement sans cesse, mais c’était sans compter la chevalière qui vint lui intimer de faire silence sous peine de se retrouver à devoir nettoyer chaque grotte du Cìrban Telemna jusqu’à ce qu’on puisse se refléter dedans. La jeune Torhil s’excusa pour le dérangement puis toqua plus doucement en murmurant. Andaranielle, c’est Céri, ouvre-moi.

Sitôt la porte ouverte, la tête brune s’engouffra dans la chambre. Elle n’avait de toute évidence pas beaucoup dormi à en juger par ses traits tirés, ses yeux rouges et ses vêtements froissés.

- Figure-toi qu’hier soir. Non, hier après-midi je m’ennuyais au pied d’un arbre quand un lézard de feu met tombé dessus l’air indigné. Alors j’ai voulu lui dire que c’était quand même lui qui m’était tombé dessus, mais il avait disparu. Elle parlait vite, allante et venante dans la chambre. Donc j’ai voulu partir, et là je l’ai vu jouer avec un enfant. Tu te rends compte, pourquoi je n’y ai pas pensé avant ! Du coup je me suis dit qu’il m’en fallait un aussi. De lézard hein, pas d’enfant ! Alors je suis parti à la flèche pour faire des recherches. Bon, je n’ai pas trouvé grand-chose, mais je sais que ça fonctionne comme les dragons normaux, donc il suffit de trouver une reine, des œufs et d’être là quand un des œufs éclot. Plutôt simple non ?

Elle se planta devant elle, main sur les hanches, la fixant.

- Et peut-être que comme ça, tu auras moins peur de l’empreinte, si tu te lies avant.

Elle lui fit un sourire sincère, prit sa main et la tira à l’extérieur. On y va !



L'on rencontre souvent sa Destinée
Par les chemins que l'on prend
Pour l'éviter

***

Visiter le site web du posteur
Publicité





MessagePosté le: Dim 23 Aoû 2015 - 18:07 Revenir en haut

PublicitéSupprimer les publicités ?
Andaranielle Ra'Imere
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 30 Aoû 2015 - 19:47 Répondre en citantRevenir en haut

Les rayons de Solyae pointaient lentement, éclairant le Màr sous les eaux d'une manière irréelle et magnifique. La jeune et blonde aspirante qu'était Andaranielle grogna et les sentant caresser doucement sa joue et elle enfouie sa tête sous son oreiller. D'ordinaire, elle aurait vénérer ces éclats d'or en fusion, appréciant leur douce et réconfortante chaleur qu'elles arrivaient à prodiguer au monde entier. Mais depuis plusieurs semaines, le sommeil était devenu un compagnon qui se faisait rare, voir même inexistant. Et par conséquent, l'astre autrefois bien accueillit se voyait saluer d'un regard noir et d'une moue grogne.

La fëalocë espéra dormir une heure ou deux de plus, enfoncée sous ses couvertures dans une obscurité plus ou moins totale. Elle envisagea même de faire une grasse mâtinée et de passer sa journée entière dans son lit. Tant pis pour les leçons ou les entraînements de la journée. Alkhytis comprendrait certainement. Elle était trop fatiguée pour faire quoi que ce soit. Et c'était sans parler de ces maux de tête qui l'agaçaient depuis un bon mois. Elle avait du attraper une quelconque maladie tenace. D'habitude, Kaân s'occupait d'elle dans ces moments , puisque lui savait quoi faire pour la soigner. Mais Nielle ne savait pas et elle ne souhaitait pas déranger les guérisseurs pour une simple petite grippe passagère. Elle allait juste se reposer et attendre que ça passe... Simplement dormir...

Un brouhaha pas possible la fit sursauter et tomber de son lit.

Un grognement énervé franchit les lèvres de l'adolescente alors qu'elle tentait de se relever. Mais qui était l'imbécile qui tambourinait ainsi à sa porte !? Et si tôt le matin en plus ! Un malade, ce devait sûrement être un malade.

Andaranielle, c’est Céri, ouvre-moi.

Ah. Tout s'expliquait.

Avec un bruyant soupir, l'aspirante se leva et alla ouvrir à la torhille. Elle eut à peine le temps de se pousser pour laisser entrer la furie qui passa sans un bonjour. Bon, voilà qui promettait une journée mouvementé. La fëalocë remarqua que sa consœur était dans un état tout aussi pire que le sien. Céri semblait avoir passer un nuit sans sommeil.

T'as l'air épouvantable, dit elle en baillant.

Ce fut tout juste si elle porta attention à ce qu'elle venait de dire. Céri venait de se lancer dans un ramassis de paroles totalement incompréhensibles tant elles était prononcées rapidement. La pauvre blonde la regardait sans comprendre, avec une soudaine envie de vouloir la bâillonner pour qu'elle se taise. Juste quelques minutes. Ou quelques heures. Ou même quelques jours.

Finalement, la brune su tut, pour venir se planter devant elle et lui parler de sa peur de l'empreinte. Andaranielle grimaça en y pensant. Non, ce n'était pas un journée pour les mauvaises pensées. Elle regarda Céri lui prendre la main pour la tirer vers l'extérieur et la blonde marmonna avec une voix irritée.

Laisse moi au moins m'habiller.

D'un brusque mouvement, elle se libéra et s'enferma dans sa chambre pour s'habiller avec ce qui lui tombait sous la main. Elle fit une tresse lâche et rapide avec de rejoindre son amie pour une chasse aux lézards de feu. Elle n'avait pas spécialement envie, mais bon, contre Céri, c'était impossible d'avoir le dernier mot.

Est-ce que tu sais ou moins où on peut les trouver ? Je me souviens avoir lu que ça vivaient dans les endroits secs. On devrait tenter l'Allée des Idoles ou les sables.
Oracle Tol Orëanéen
Maitre du Jeu
Maitre du Jeu

Hors ligne

Inscrit le: 11 Fév 2008
Messages: 653
Sexe: Masculin
Présentation: URL
RPs: 602
Race: Dragon Primordial

MessagePosté le: Dim 6 Sep 2015 - 19:27 Répondre en citantRevenir en haut


Céri, Aspirante.


Elle se retrouva de nouveau devant la porte sans vraiment comprendre comment elle était arrivée là. Enfin si, mais pas toute seule en tout cas. Elle tenait le bras de son amie et pouf, elle ne tenait que le vide.

Elle alla de nouveau tambouriner à la porte quand elle se rappela ce qu'il venait de se passer. Ah oui. Elle avait cueilli la Fëalocë au réveil et donc encore en tenue de nuit. Elle prit donc son mal en patience et tourna en rond devant la porte ce qui lui parut une éternité. Lorsqu'enfin elle sortit, elle lui reprit, plus doucement, le bras, l'écoutant tout en ouvrant la marche.

- Oui oui, je sais, j'ai cherché toute la nuit. D'ailleurs pour ta remarque de tout à l'heure, tu as une mine affreuse aussi. Tu devrais aller consulter. Imagine tu tombes malade pendant un moment important. Comme l'empreinte, mais elle ne le dit pas, elle savait le sujet sensible.

- Tu ne les dérangeras pas. Ils sont doués. Ils vont te regarder et paf, tu seras guéri. Non parce que si tu n'es plus là je vais m'ennuyer moi. Elle fit une pause le temps de descendre les escaliers et laissait au cas où la possibilité à Andaranielle d'en placer une.

- Mais sinon oui, comme je te disais j'ai cherché. Tiens. Elle lui mit un papier griffonné dans les mains avec des lieux barrés, des ratures et autres gribouillis de recherche.

-J'ai éliminé les lieux impossible et réfléchi aux différentes possibilités. Le mieux, quand même, ça serait de trouver une reine. Mais je me vois assez mal aller toquer chez tous les chevaliers et maîtres pour demander... Du coup, il va falloir chercher, croiser les doigts. Mais bon, peut être qu'on ne trouvera rien c'est vrai, ça prendra peut être plusieurs jours.... Oh, j'aurai dû chercher combien de temps ça met à pondre, je suis désolé…

Tout en parlant, elle se dirigeait tranquillement vers l'allée des idoles. C'était une première piste comme l'avait dit son amie. Espérons que ce soit la bonne.
La Torhil leva le nez en souriant doucement, se calmant, devenant presque rêveuse.

- J'ai lu qu'en fait, ce sont des minis-dragons. Donc il y a les mêmes couleurs. Et c'est aussi la surprise. J'aimerai bien une petite verte, j'aime bien cette couleur. Je l'appellerai Ghentar, ça veut dire forêt, mais c'est un mot un peu oublié. Mais j'aime bien. Elle finit par passer l'entrée des jardins, marchant toujours plus tranquillement.

- Tu aimerais qu'il soit comment toi ? Je me demande si cette fois aussi les couleurs dépendent du sexe... Elle marqua un silence assez long avant de sembler se reprendre.
Qu'est ce que je raconte, on s'en fiche, c'est génial. Aller viens ! Il faut chercher en hauteur ! Elle lui lâcha le bras pour sortie du chemin et aller plus sur les côtés, le nez en l'air.

- Petit petit petit, où êtes-vous. Petiiit.



L'on rencontre souvent sa Destinée
Par les chemins que l'on prend
Pour l'éviter

***

Visiter le site web du posteur
Andaranielle Ra'Imere
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 20 Oct 2015 - 21:19 Répondre en citantRevenir en haut

Les premiers vêtements à lui tomber sous la main furent les heureux élus qu’elle se mit sur dos. Connaissant son amie, Nielle savait qu’elle avait intérêt à se dépêcher et vite si elle ne souhaitait pas subir ses remontrances. Car pour Céri, rien n’était fait assez rapidement ! Ce qui faisait de la torhille une éternelle impatiente qui ne fallait pas trop faire attendre. 

Avant de sortir, l’aspirante croisa son reflet dans le miroir et se figea. C’était elle ça ? Ce qu’elle était pâle… À en faire peur. Et ces cernes ? Cette allure, cette moue, ces cheveux, tout ! Absolument tout chez elle inspirait la fatigue et la mauvaise santé. 

*Je suis affreuse* pensa-t-elle en s’envoyant une grimace de dégout. 

Ce rhume semblait encore plus mauvais que ce qu’elle n’avait cru. Peut-être qu’une visite chez les guérisseurs devenait plus sérieusement envisageable… Tapotant ses joues dans un espoir de leur redonner un peu de couleur, la petite fëalocë sortit sur cette pensée, que Céri semblait pouvoir lire puisque qu’elle entama le sujet. Haussant les épaules, elle tenta d’avoir l’air désinvolte et pas du tout stressée par son état. 

Je ne vois pas ce que je pourrais manquer d’important. 

Une petite voix malicieuse vint en fond pour lui murmurer « l’Empreinte » à l’oreille. Andaranielle la chasse d’un revers énervé de main. Cette journée tournait déjà bien assez autour des dragons à son gout, pas nécessaire d’en rajouter en plus ! 

Je ne savais pas que tu tenais tant à moi, dit la blonde sur un ton taquin, ne t’inquiète pas, ce n’est sûrement qu’un mauvais rhume de passage. Dans quelques jours, je serais infatigable, tu verras ! 

Et elle sourit pour rassurer son amie. Ou était-ce pour se convaincre elle-même ? 

Quoi qu’il en soit, l’engloutie étudia le papier griffonné qui venait d’apparaitre entre ses mains. Ah, c’était bien sa Céri ça : tout le manque d’organisation prouvait bien toute l’énergie de la torhille qui ne pouvait se focaliser sur la même tâche trop longtemps. Nielle sourit en y pensant et écouta sa compagne de chasse aux lézards de feu. Elle haussa un sourcil à un moment. Parce que tambourinez sur sa porte, ce n’était pas si grave par contre ? Halala, cette Céri. 

Ce n’est pas grave, comme tu dis, peut-être qu’on aura de la chance ! 

Comme elle espérait le contraire en fait. Elle n’avait pas particulièrement envie d’un dragon, alors deux. Les deux aspirantes prirent la direction de l’Allée des Idoles. Le calme qui les accompagna soudainement inquiéta la blonde qui tourna vivement la tête pour s’assurer qu’elle n’avait pas perdu sa consœur. Ouf ! Elle réfléchissait juste. 

C’est très joli Ghentar, complimenta Nielle en s’avançant dans les jardins. 

Elle prit le temps de réfléchir à la question de Céri. Comment elle le voudrait ? 

Hmm, je ne sais pas, franchement. Voyons déjà si on en trouve. 

Et l’énergique aspirante s’en alla entre les arbres, appelant les petits lézards volants. La fëalocë ne put s’empêcher de rire. Comme si ils allaient rappliquer comme de gentils chiens... À coup sûr, Céri leur faisait peur ! Secouant la tête, la blonde se mit à son tour en quête de nids de reines, grimpant maladroitement sur les statues de temps à autre pour se donner de la hauteur. Chacun des arbres près d'elle fut passé au peigne fin, mais sans résultat. Ça commençait mal...

Je ne trouve rien Céri, ça va comment de to-

Elle coupa net dans sa phrase. Là ! Il y avait un petit lézard de feu bronze qui voletait joyeusement. Bon, ce n'était pas une Reine, mais peut être savait-il où il y avait des nids ! À pas de loups, Andaranielle rejoignit son amie et lui intima le silence et posant son index sur ses lèvres. Chuchotante, elle pointa la petite créature.

On le suit ?


Je te laisse décider si ce petit farceur nous mène vers une fausse piste ou des problèmes. Ou autre, si tu as des idées ~ Miaou
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:54 Revenir en haut

Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


 Sauter vers:   



Sujet suivant
Sujet précédent

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001/3 phpBB Group :: Dgf GuildWars :: Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Traduction par : phpBB-fr.com
Create by dagonfield genesis :: by nerevare

Anneau des JpC par TourDeJeu