Playlist Tol Orëanéene Carte du Monde Index du Forum
Connexion •  Se connecter pour vérifier ses messages privés •  S’enregistrer
 
 [RP] Goodbye Horses Sujet suivant
Sujet précédent
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Auteur Message
Yong'Wu Zenghwei
Maitre Dragon
Maitre Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 16 Sep 2012
Messages: 329
Sexe: Masculin
Présentation: URL
RPs: 143
Race: Torhil
Âme Soeur: Nushi
Fonction: Haut-Représentant
Affiliation: Clan Valherien
Alignement perso: Loyal Mauvais
Ordre Draconique: Ombre

MessagePosté le: Mer 8 Juil 2015 - 13:47 Répondre en citantRevenir en haut


Erebus Lukas & Eidolon

1er Solyaeku 918



Le jour était-il enfin venu ? L’heure était-elle enfin si proche qu’il pouvait en sentir le goût sur sa langue ? Quoi qu’il en soit Erebus s’était réveillé ce matin, enfin décidé à entamer la dernière étape de l’aspiranat de Meccaya.

Ne perdant pas de temps, il entreprit son petit rituel matinal un peu plus rapidement qu’à l’accoutumée, ce qui lui laissa une coupure sur la joue gauche alors que la lame de barbier était passée avec trop d’empressement. Ci fait, il contacta mentalement Eidolon pour lui faire part du programme de la journée, ce à quoi le dragon répondait inlassablement « Je sais, je suis aussi dans ton esprit. », cela n’empêchait pourtant pas Erebus de continuer.

Ayant pris contact avec un messager après avoir écrit lettre et apposé son sceau sur elle, il la fit envoyer à son aspirant. Le message en lui-même était assez simple, fait par la plume d’un homme peu enclin aux fantaisies :

Citation:
Meccaya,
Aujourd’hui nous allons débuter la fin de tes entraînements, lorsque ce jour sera terminé et selon tes performances je pourrais te juger apte à te Lier pour devenir Chevalier Dragon au sein de notre Kaerl.

Je t’attendrai donc un peu avant la moitié de journée au Valarëa pour ton entraînement de vol en solitaire cette fois. Je ne t’accompagnerai pas et tu seras donc seul maître à bord, Eidolon m’a déjà promis de t’écouter comme si tu étais son Lié. Ainsi donc votre Tandem devra passer quelques petits tests en Vol.

Bien à toi,
Ton maître et ami,
Erebus Lukas.


Et alors que le soleil se levait vers son point culminant dans les flots célestes, trois êtres étaient déjà sur la grand place du Valarëa, Erebus le dos éternellement droit et habillé de robes simples mais utilitaires et renforcées pour palier au vent, Eidolon aux écailles luisantes et encore fraîches de cette fin de matinée, portant le harnais de débutant sur son cou et… une dragonne verte qui faisait jouer ses ailes comme pour se délier les muscles.

« Meccaya, Bonjour ! » il mit le poing sur son cœur, encore et toujours ce salut formel. Eidolon avait le regard amusé et inclina sa large tête en guise de salutations, quant-à la dragonne elle se contenta d’observer.

« Je te présente Rysheeda la verte, la Liée d’une amie qui s’est amicalement proposée de me transporter pour que je puisse vous suivre. Es-tu prêt pour cette dernière journée ? »



Publicité





MessagePosté le: Mer 8 Juil 2015 - 13:47 Revenir en haut

PublicitéSupprimer les publicités ?
Meccaya Im'Awhël
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 10 Juil 2015 - 16:53 Répondre en citantRevenir en haut

Il est des jours et des personnes qui parviennent à changer d'humeur d'un claquement de doigts. En règle générale, ce n'était pas le cas de Meccaya. Ce dernier avait besoin d'un peu de temps pour passer d'une humeur à l'autre. Et dans un autre registre, je peux affirmer qu'habituellement, Meccaya n'avait aucun souci avec les réveils, fussent-ils à cheval entre le matinal et le nocturne.
Aujourd'hui se plaçait sous le signe de l'exception. Il n'y avait eu que la nécessité pour extirper l'androgyne de son lit, et elle avait eu du mal, tant iel s'y était accroché, tant la gravité avait paru être de son côté. Iel ignorait exactement ce qui s'était passé, mais il y avait eu du chahut dans la nuit… Juste après qu'iel se soit décidé à fermer son livre et s'aller dormir. Le résultat de telles histoires avait été la mine peu fraîche de l'aspirant céleste, et ce un long moment après qu'iel se soit vêtu, apprêté, toiletté. Devant son repas du matin, sa lourde tête menaçait dangereusement de rencontrer la confiture de la tartine de façon peu conventionnelle. Ses yeux étaient tous petits, à peine entr'ouverts. Que vivre était compliqué, et demandait moult efforts !

Installé dans un coin des Archives, Meccaya avait enfoncé son nez dans un ouvrage presque plus grand que lui. Iel relisait plusieurs fois les mêmes phrases, mais se réveillait peu à peu. Quand un messager vint lui apporter la missive, iel le remercia mollement. Iel ouvrit l'enveloppe. Et là, la magie de l'exception s'opéra ! Iel ouvrit deux grands yeux ronds, au fur et à mesure de sa lecture. Son sang lui paraissait désormais porteur d'une énergie toute neuve, à chaque battement de coeur. Iel dut relire plusieurs fois. Pour lui, le changement d'humeur fut si brusque que son premier réflexe fut de tenter de le juguler. Iel avait dû mal interpréter, iel exagérait sans doute. Non, les premières phrases étaient explicites, et sans ambigüités. Son maitre savait être clair dans ses propos, comme toujours.
Iel ne savait exactement comment libérer la nouvelle énergie dans ses veines, ce mélange d'impatience, d'excitation, et d'une joie folle furieuse qui bondissait dans son crâne sans s'arrêter, bousculant les pensées sans en paraitre gênée le moins du monde. Iel rangea le livre, avec des gestes précipités, sortis à grandes enjambées, qui n'étaient que course retenue. Iel s'équipa de ses habits pour le vol, afin de se sentir à son aise. Aujourd'hui était un jour important, pas question de passer à côté de sa chance pour avoir voulu faire le beau !

Iel avait été le premier arrivé sur les lieux du crime au Valarëa. Difficile pour lui de ne pas faire les cent pas, de ne pas être aux aguets des moindre bruits, chaque fois qu'une présence, draconique ou humaine, venait s'ajouter à ces lieux. Sa lettre était restée contre son coeur. Non, pas question d'emmener son habituelle sacoche avec lui. Iel avait relu la lettre plusieurs fois, comme pour s'assurer qu'elle était réelle, et qu'iel n'attendait pas en vain. Son maitre n'était pas en retard, pourtant. C'étaient les secondes qui avaient décidé de devenir plus longues.
Le jeune neishaan se porta au-devant de son maitre, le dos maintenu droit par la tension qui l'habitait. Iel avait la pression, oui, iel se l'était mis tout seul, songeant à son Lié, songeant que c'était pour lui qu'iel devait faire ses preuves. Poing sur le coeur, imitant son maitre, iel le salua. Ses gestes paraissaient un brin plus malhabiles, comme tremblants, qu'à l'ordinaire. Iel offrit également un salut à Eidolon et, lorsque les présentations furent faites, à Rysheeda, la remerciant au passage de sa proposition. S'iel était prêt ? Iel n'en avait pas du tout l'impression. Mais pourrait-iel seulement l'avoir un jour ? Iel était déjà bien heureux que son maitre l'ait prévenu à la dernière minute, sans quoi iel aurait appréhendé des jours durant, et aurait bien plus qu'une nuit sans sommeil à supporter.

"- Allons-y." répondit-iel au lieu d'un oui ou d'un non, d'une voix qui se voulait porteuse de confiance et d'assurance, mais qui avait parlé trop vite pour cela. Iel n'était pas prêt, mais iel voulait vivre cela. Cette épreuve à laquelle iel allait devoir faire face, iel voulait la traverser. Trop longtemps iel en avait rêvé pour passer à côté désormais.
S'approchant d'Eidolon, iel veilla à lui demander tout de même si dès l'ors iel pouvait se hisser sur lui sans souci. Au moment où iel passait du sol au dos du dragon, une impression de mise en abîme le saisit, rendant l'espace et le temps qui l'environnaient plus grands encore, plus impressionnants. Iel revoyait ce jour où, sur la plage, iel avait retrouvé son cousin, et cette dragonne dorée. Iel revoyait sa rencontre avec son maitre, Erebus, et tous ses courts, avec leurs hauts, leurs bas, leurs imprévus. Iel revoyait les Spires du Kaerl, son cousin y déambulant, Guilitane. Les jardins du Kaerl, le visage de ses habitants, les allers-retours à Lomëanor, la rencontre avec cet ardent. Et maintenant, lui, sur un dragon brun, anxieux comme iel ne l'avait jamais été, le coeur gonflé par l'envie de se dépasser, et d'être à la hauteur du Lié qui l'attendait.
Au final, ce vertige était peut-être ce qui le motivait le plus. Peut-être était-iel véritablement prêt. Ils allaient le savoir bien tôt.

"- Je suis prêt, Eidolon." Iel fit de son mieux pour lui ouvrir son Esprit, que le dragon puisse sans souci avoir pleinement conscience de la petite chose sur son dos.
Yong'Wu Zenghwei
Maitre Dragon
Maitre Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 16 Sep 2012
Messages: 329
Sexe: Masculin
Présentation: URL
RPs: 143
Race: Torhil
Âme Soeur: Nushi
Fonction: Haut-Représentant
Affiliation: Clan Valherien
Alignement perso: Loyal Mauvais
Ordre Draconique: Ombre

MessagePosté le: Jeu 23 Juil 2015 - 00:20 Répondre en citantRevenir en haut


Erebus Lukas & Eidolon


Eidolon ne prononça pas un mot, non pas pour gêner l’aspirant/e, simplement ceux-ci étaient superflus dans une telle situation. Erebus s’inclina légèrement, avec cette grâce martiale qui l’accompagnait au quotidien, et grimpa sur le cou de Rysheeda. L’heure n’était plus aux vaines palabres ou aux explications, c’était l’épreuve du feu : Meccaya réussirait ou non et de cela découlerait la possibilité de passer une empreinte.

Lorsque l’aspirant/e lui en fit mention le brun s’élança, les pattes du dragon foulant le sol de plus en plus vite, de plus en plus fort, jusqu’à ce que les antérieures donnent une poussée suffisante permettant au saurien de prendre les airs. Il n’y avait plus ces précautions d’alors, il prenait les airs comme le ferait n’importe quel dragon accompagné de son Lié. Les voilures se tendirent, émettant une résistance face à l’air et poussèrent le duo dans les courants aériens jusqu’à atteindre un palier permettant la stabilité du vol.

° Quelle direction ? °

Erebus se taisait, suivant avec le silence pour allié, juché sur le cou de la verte. La dragonne se tenait juste derrière la vision immédiate de Meccaya pour lui laisser le sentiment d’être seul, guettant le moindre mouvement du bipède pour ne jamais être dans son champ de vision. Le vent sifflait, soufflait, tendant l’architecture complexe et divine des ailes d’écailles et d’os, de muscles fins et longs agencés avec grâce.

Le cou du Brun oscillait légèrement, tel un serpent nageur, alors que sa tête triangulaire fendait les flots invisibles. Les écailles fraîches et soyeuses se contractaient sous les divers mouvements lents et aisés du saurien tandis que ça et là, à intervalles réguliers, jaillissaient des écailles plus dures, telles de la corne, depuis les vertèbres du Dragon. Le soleil avait beau être haut et plein, dispensant ses rayons d’or depuis sa demeure inatteignable, le vent n’en restait pas moins frais sous la vitesse nécessaire à les maintenir dans les airs. Le paysage défilait à toute allure, presque flou donnant une impression d’irréalité au tout, recevant la direction Eidolon ne prit pas de temps pour braquer.

D’un coup d’ailes il pivota, son corps entier se tournant de presque 45° d’un côté, les ailes déployées telles les voiles d’un bateau d’écailles et de feu. Un coup, deux coups, les voilà qui partaient maintenant, le vol retrouvant cette stabilité en sommes toutes relative.

° Lorsque nous y serons, nous nous poserons et reprendrons ensuite les airs. Tu dois sentir chacun de mes mouvements sous toi et dans ton esprit. °



Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:10 Revenir en haut

Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


 Sauter vers:   



Sujet suivant
Sujet précédent

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001/3 phpBB Group :: Dgf GuildWars :: Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Traduction par : phpBB-fr.com
Create by dagonfield genesis :: by nerevare

Anneau des JpC par TourDeJeu