Playlist Tol Orëanéene Carte du Monde Index du Forum
Connexion •  Se connecter pour vérifier ses messages privés •  S’enregistrer
 
 Je suis... que suis-je ? Sujet suivant
Sujet précédent
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Auteur Message
Yong'Wu Zenghwei
Maitre Dragon
Maitre Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 16 Sep 2012
Messages: 331
Sexe: Masculin
Présentation: URL
RPs: 143
Race: Torhil
Âme Soeur: Nushi
Fonction: Haut-Représentant
Affiliation: Clan Valherien
Alignement perso: Loyal Mauvais
Ordre Draconique: Ombre

MessagePosté le: Lun 6 Juil 2015 - 23:33 Répondre en citantRevenir en haut

Il avait senti le froid cogner contre ses écailles tandis que le corps était lové dans ses pattes. Une rage incommensurable faisait battre son coeur avec la puissance d'un volcan, cette lave de haine s'enfonçant toujours plus profondément à l'intérieur de son être. Et pourtant il allait disparaître, il allait mourir et ne plus jamais arpenter les cieux preuve était du corps brisé dans ses griffes.

L'engourdissement venait à présent, passant à travers l'épiderme renforcé, venant enserrer les os, la moëlle et la chair. Sa vision se brouillait, tout finirait bientôt...
Mais l'impensable arriva alors : Il fut propulsé en dehors de la trame du temps, de la vie et de la mort. Des serres de la couleur du sang avaient saisit le corps qu'il tenait mais ce qui en découla ne fut prévu par personne... pas même par les divins.

Les âmes divisées se brisèrent en encore plus d'éclats, la chair et les écailles fondant pour se transformer en une matière lisse comme le verre, l'impact de ce vol avait eu bien plus de répercussions que quiconque aurait pu l'imaginer. Les éclats se cristallisèrent enfin dans la forme fondue, deux esprits réunis, deux âmes sans scories fondues l'une dans l'autre avec une perfection allant jusque dans l'infiniment petit...

* * *

Il ouvrit les yeux sur une pleine de pierres, un paysage étranger et étrange fait d'un ciel d'ocre roux et de nuages pesants et aussi lourds que le poids d'une vie. La roche nue saillait de ci de là d'une terre calcinée par des rayons solaires bien trop chauds, la vue d'ensemble laissait penser au squelette de quelque gigantesque animal mort depuis des millénaires, la langue pointue sorti de la mâchoire pour passer sur des crocs effilés. Il avait faim.

Les muscles puissants de son dos se contractèrent pour déplier leurs voiles de chair et quelque chose l'intrigua : il était plus massif qu'avant... ou l'avait-il toujours été ? La réflexion se poussa plus loin lorsqu'il baissa les yeux sur ses pattes : à la place des griffes rétractiles se trouvaient maintenant des morceaux d'obsidienne sortant d'une chair étrange, tels des ongles bipèdes. Il renifla tout en reculant, ce n'était pas normal... et quelle était cette odeur ? Sa tête couronnée de pointes d'os se pencha plus avant : là la pierre était lisse, battue par le soleil et fondue en un mirroir.

L'étrangeté de ce qu'il y vit le tétanisa pour ce qui sembla être une éternité. Ses écailles était devenues si fines qu'on en voyait à peine le contour mais le plus troublant étaient ces marques gravées sur son épiderme. Penchant légèrement le chef de côté il se rapprocha lentement pour se tenir face au mirroir de pierre fondue et se voir dans sa totalité. Ce n'était pas son corps, il ne se souvenait pas être comme ça ! Il se souvenait avoir été... Grand et musculeux, la peau comme taillée dans de la glace et fendillée de cicatrices, marquée par d'innombrables tatouages à l'encre bleutée, de longs cheveux et une barbe épaisse mangeant son visage ... non, ce n'était pas lui ! Quel était ce souvenir ? Il... volait à travers les courants invisibles du ciel, ses écailles puissantes de la couleur d'un alliage métallique d'armes anciennes, le physique racé et puissant alors que ses lourdes ailes frappaient les vents pour le propulser vers l'avant et.... Non... non... ce n'était pas tout à fait lui, tout comme cet autre souvenir n'était pas réellement lui...

Comme si des choses avaient été implantées dans la chair de son esprit, elles recelaient quelque chose de ... faux. Il avança à nouveau sa tête pour s'observer plus en détails. Quel était son nom ? Il... ne se souvenait pas très bien... sa gorge se contracta, laissant jaillir des cordes de sous son étrange épiderme. "Al...gar... Ulf...rik... ALGAR !

Il avait... parlé ? Dans ses souvenirs il n'avait jamais pu... sa voix s'était élevée sur le champs de bataille, gorge déployée citant des mots dans une langue gutturale et primitive. non... non... NON ! Il ne savait pas parler, pas avec des sons tout du moins, pas comme... Son cri fut long et se prolongea encore, déchirant le ciel de jais et accompagné des éclairs du temps d'hiver. Sa puissante mâchoire se ferma sur les écailles d'un de ses frères pour lui ôter la vie ... comme ça...

Il se recula vivement et parla à nouveau " NON ! " Tout en prononçant cela l'une de ses pattes antérieure s'était fermée en un boulet qu'il envoya dans le mirroir de roche fondue. Le choc fut violent, la pierre se fissura et il tapa encore et encore, tout en hurlant ces mots qu'il n'aurait pas pu... si, il l'avait pu... à un moment dans sa vie il avait pu ! Il le sav... NON ! Il était un dragon ! Les dragons ne parlaient pas ! Le minéral fondu continua de se briser, des esquilles de pierre sautant hors de la longue plaque autrefois lisse, ses deux mains... non pattes... NON ! MAINS ! Se saisirent des parois de la fissure qu'il avait créée et il l'ouvrit en tirant. Sa mâchoire s'ouvrit mais pas pour parler cette fois : un feu violent sorti, venant lècher l'intérieur de la fissure et la pierre éclata sous la chaleur...


Ses yeux s'ouvrirent à nouveau, il sentait la douleur dans ses membres, poussant un faible rugissement il se releva. L'une de ses pattes saignait, ouverte en maints endroits mais ces espèces de griffes... d'ongles... ne s'étaient pas brisés. Faim... grognement, il déplia à nouveau ses ailes et prit les airs. Il devait chasser... tuer... brûler... consommer... les vents étaient chauds et puissants, frappant contre la courbure de ses ailes et portant la masse du ... Bronze ? Barbare ? ... de sa personne ... à travers les flots aériens. Ses pupilles se dilatèrent pour se refocaliser sur une forme au loin : petite... quatre pattes... reptilienne... Son cri fendit les airs et il plongea, le vent sifflant contre les deux trous qu'étaient ses oreilles. Les griffes fendirent la chair, empalant la créature dans le même mouvement pour l'attirer vers les cieux alors qu'il reprenait de l'altitude. ça gigotait encore... portant la proie à ses... lèvres ?... non à son museau ! Il déchira la viande, broyant les os et les organes de sa puissante mâchoire, avalant goûluement la viande grasse et riche, chaude et savoureuse, dans son épais gosier.



Publicité





MessagePosté le: Lun 6 Juil 2015 - 23:33 Revenir en haut

PublicitéSupprimer les publicités ?
Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


 Sauter vers:   



Sujet suivant
Sujet précédent

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001/3 phpBB Group :: Dgf GuildWars :: Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Traduction par : phpBB-fr.com
Create by dagonfield genesis :: by nerevare

Anneau des JpC par TourDeJeu