Playlist Tol Orëanéene Carte du Monde Index du Forum
Connexion •  Se connecter pour vérifier ses messages privés •  S’enregistrer
 
 [RP] L'art et la manière Sujet suivant
Sujet précédent
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Auteur Message
Ayae Mugetsu
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 22 Mai 2015 - 11:09 Répondre en citantRevenir en haut

https://www.youtube.com/watch?v=ad5TszNUVYI

Tchiiik !

La lame s’enfonça dans la cible en mouvement, bien droite, proche du centre.

Tch!

Une autre. Manqua de peu de sortir. Puis une troisième qui fit mouche. Proche de la première. Mieux placée

Pas assez. Ce n'est pas encore assez.

Une main rageuse se referma sur les dagues, les retirant de la paille sans égards pour celle ci.

Paix ma bipède. Paix.

Une queue fouetta l'air sur un des gradins. Seul signe que l'impératrice qui s'y était installée ressentait un peu de la frustration de sa liée.

Tol ne s'est pas construite en un jour. Ni même en un mois.

L'ondine a qui le reproche était adressé ne sembla pas l'écouter. Elle essuya d'un mouvement brusque la sueur qui lui couvrait le front et la nuque et étira ses muscles douloureux. Elle savait pourtant qu'elle ne pouvait forcer ses bras à se muscler à la seule force de sa volonté. L'entrainement seul et la pratique rendraient sa main infaillible. Elle touchait quatre fois sur cinq. Ce n'était pas assez. Pas encore assez.

Respirer. Retrouver son harmonie.... Elle ferma a demi les yeux, forçant ses épaules sensibles à se détendre.

Plus jamais elle ne serait sans défenses, même si pour cela il lui fallait passer les dix prochaines années à apprendre.

Je ne veux pas que tu ai à me protéger.

La noire Akieron se garda de répondre, jugeant ce désir parfaitement naturel mais considérant que tant que l'ondine ne serait pas une combattante accomplie, la décision finale là dessus lui reviendrait de toute manière. La dragonne contempla sa liée qui avait repris son entrainement, projetant ses dagues sur la cible mouvante. La coordination oeil main était là. La vitesse venait petit à petit... Il manquait la force. Et l'endurance. La longue tresse rouge tressautait dans son dos, dansant sur la tunique de coton trempée de sueur en même temps qu'elle se tendait pour lancer une lame.

Mouvement imperceptible du poignet, une lame glisse du fourreau d'avant bras. La prise est assurée. Main et lame qui ne font qu'un. Puis de l'autre. Celles de ceintures volent également. La dragonne sait que d'autres sont dissimulées sur l'ondine mais elles ne seront pas utilisées devant les curieux. Une épée est posée au sol, sur une veste en cuir léger.
Publicité





MessagePosté le: Ven 22 Mai 2015 - 11:09 Revenir en haut

PublicitéSupprimer les publicités ?
Stalia Hellébore
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 24 Mai 2015 - 23:35 Répondre en citantRevenir en haut

Serice dérapa avec violence et percuta un des murs du weyr où elle et son ondine de liée s’étaient installées quelques temps plus tôt. L’endroit était propre et ne demandait qu’à être personnalisé par ses occupantes. La dragonne bleue venait d’apporter la première touche à la décoration en laissant une belle trace de griffure dans la pierre. La petite dragonne courrait après un chien que Stalia avait lâché dans la pièce, pour voir combien de temps il lui faudrait pour en faire son repas.

La réponse était : pas longtemps, moins de dix secondes plus tard, les couinements du canidé se turent et le museau de la petite bleu disparue dans la cage thoracique de sa proie. Pendant que l’odeur du sang se rependait doucement dans l’air, Stalia réfléchissait à ce qu’ils pourraient faire de leur journée. Elle était chevalière mais son dragon était trop jeune pour aller et venir au travers du monde. En plus, le fait qu’elle soit une chevalière « mineure », comme certains lui dirent avec un mépris évident, réduisait d’autant plus ses options. Car mine de rien, bien peu de chevaliers et maitres se montraient réellement indifférents à l’ascendance se sa liée.

Ne te tracasse pas, on n’a pas besoin d’eux et on aura tôt fait de prouver que NOUS sommes aussi digne qu’eux.

Quelques semaines à peine et déjà vindicative, Stalia ne voyait pas comment être insensible à ce petit bout de de dragon. Cette remarque motiva l’ondine à sortir de son lit et à savoir ce qu’ils feraient de leur journée. Une séance d’entrainement pour l’ondine et un peu d’observation pour Serice. D’un geste vif, elle saisit sa dague et l’arc qu’elle s’était procurée avec l’aide de la demi-torhile Mave et s’engouffra dans les longs couloirs menant à la salle d’arme. La petite bleue gambadait derrière elle et regardait avec de grands yeux tout ce qui lui semblait nouveau.

L’inimitable bruit d’une lame volant au travers de l’air se fit entendre et le bruit sourd d’un impact réussit suivit peu après. Bien, quelqu’un d’autre occupait la salle d’armes, ce serait parfait pour s’entrainer.

J’aurais le droit à un petit combat ? Tu feras du mal à ton adversaire ? Il y aura du sang ?

Tu es sanguinaire ! Il y aura un combat probablement mais du sang je ne pense pas.


Serice laissa s’échapper un petit sifflement déçu mais n’ajouta rien d’autre. Finalement, la source du bruit se montra à eux. Une jeune fille aux cheveux rouge, tenant en main de petites dagues, accompagnée d’une dragonne noire de la taille d’un poney. A première vue, Stalia pensait que la lanceuse de couteau était une Fealoce. Mais les traits de son visage ne mentaient pas, c’était elle aussi une ondine. Pourquoi donc cacher ses cheveux et se faire passer pour membre d’une autre espèce ? Ce fut à ce moment qu’elle la reconnue, cette fausse rouge était Ayae, liée à un dragon des célestes. Lors du dernier banquet, Stalia avait assistée à son « agression » verbale par les nouveaux nés.

La disciple d’Athosianne avait un peu de sympathie pour elle, après tout, elles étaient un peu dans le même bateau. Liées à des dragons pestiférés et elles devraient faire leurs preuves, mais vu comment la rouge lançait ses dagues, ce ne serait pas par la force des armes.

Tu devrais lui apprendre ce que tu sais. Cela pourrait être utile d’avoir une chevalière liée à une impératrice dans la liste de nos amies. Surtout que tu t’es mis à dos un maitre et la moitié de son clan.

Tu as raison…

Stalia toussota pour manifester sa présence et dit d’une voix d’instructeur :

- Tes gestes sont trop rageurs. On dirait que tu en veux à tes couteaux quand tu les lances. Il faudrait retenir ta respiration simplement le temps du mouvement et faire le calme dans ton esprit.

Ce n’était pas une entrer convenable car elle ne s’était même pas présentée, mais qu’importe. Stalia enchaina :

- J’ai eu l’occasion de voir que ton dragon n’est pas à l’honneur ici. Un dragon céleste si j’ai bien compris. Cela fait de toi une personne à éviter, du fait, nous avons un point en commun. Serice que tu vois là est issue d’une portée mineure, et pour certains, elle est à peine plus digne que ta dragonne d’être ici. Mais nous sommes également très différentes, car je sais lancer un couteau.

Pour illustrer ses dires, Stalia saisit sa dague et la lança sur la cible en paille, la lame se planta avec un bruit sourd et satisfaisant au centre du cercle.

- Je t’aiderais à lancer des couteaux, tirer à l’arc et éventuellement apprendre le peu d’escrime que je connais. En échange… et bien je suppose qu’on trouvera un prix plus tard.

L’ondine alla récupérer son arme puis revint vers son interlocutrice :

- Alors, que penses-tu de mon offre ?
Ayae Mugetsu
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 18 Juin 2015 - 15:57 Répondre en citantRevenir en haut

Les pas des nouvelles venues ont raisonnées dans le long couloir menant à la salle d'arme et si la Noire a braqué son regard sur les nouvelles venues sans dire un mot, restant attentive à leur présence, l'ondine n'a pas réagit, fixée toute entière sur son but. Akieron veille pour deux et sa confiance en son âme sœur est totale.

Une légère caresse mentale... les arrivantes les observent...

Que veulent elles?

S'agit il d'autres imbéciles impatientes de prouver qu'elles sont des ardentes, des vraies, en défiant "la Céleste"? Désireuses de se faire les crocs à peu de risques sur l'ennemie publique numéro un? Si tel est le cas, la patience d'Ayae commence à s’éroder. Trois aspirants ont été envoyés à l'infirmerie avec des fractures la veille.. Et seule la conscience de leur situation a retenue sa compagne de se laisser aller au désir de voir couler leur sang, à celui de les réduire à un amas brisé et inerte.

Le visage de l'ondine n'est qu'un masque de marbre, coupé seulement de quelques traînées de sueur quand elle se retourne vers Stalia.

Hein ? Des conseils ?

Akieron se redressa, descendant vers les jeunes femmes et Serice, sans perdre une miette.

Les yeux de l'ondine s’étrécissent légèrement lorsque Stalia enchaîne.

Dit Kieron... que penses tu de son babil ? La pensée est faussement détachée mais impossible de tromper sa liée. La tension était palpable.

La chevalière bleue est plus âgée qu'elle. La dague s'enfonce avec force et précision dans la cible... Elle n'a pas menti à priori lorsqu'elle énonce savoir se battre. Mais qu'est ce que cela signifie. Qu'est ce qu'elle cherche... ? A se rapprocher d'elle ? Possibilité la plus probable mais... comment peut on être aussi malhabile alors pour le faire... A obtenir un avantage pour le futur ? Évident là... mais seulement au prix de lui en transmettre un aussi.
A lui tendre un piège ? Possible. Très possible... mais qu'à t'elle à y gagner.... Car la Noire se souvient de cette empreinte mineures auquel elle a assisté et où Stalia s'est liée. Oui, Sérice n'est pas née d'une Reine...

Si elle est sincère, il y a quelque chose à gagner... Un maître ne te ferait pas de mal en matière de combat... Et si elle cherche à te tromper, ce n'est pas le chaton qui l'accompagne qui la protégera de moi.

Un sentiment d'affection est transmis, fugace entre les deux liées.

L'ondine aux cicatrices revient vers elles.

Une proposition aussi généreuse a de quoi laisser rêveur.

Les yeux violines se sont braqués sur la chasseuse, a demi entrouverts et ne laissant transparaître nuls sentiments. Les levres délicates se sont incurvés en un fin sourire.

Surtout quand nul prix n'y est fixé... Tu n'as donc pas peur de côtoyer une pestiférée ? Un courage rare en ces lieux... et une sincérité non moins rafraîchissante.

Qu'a-t-elle a y gagner ? Une alliée... et Akieron ne serait pas de celles à négliger. Elle ne donnerait jamais la vie mais la puissance qu'elle aurait, une fois adulte, serait à respecter de tous.

Tu sais visiblement te servir de cette arme, Stalia Hellebore, mais saurais tu en enseigner le maniement ? L'un et l'autre sont très différents...

La note d'amusement présente dans sa précédente phrase a disparue. Le nom a été dit à dessein. Elle s'en souviens.

Digne d'être ici ? Je n'en doute pas. Mais peut-on encore parler de dignité lorsque le futur de ce Kaerl est porté par des estropiés et des anomalies ? Et même si pour certains imbéciles, la parole de notre Gardien n'est pas suffisante, Ak' n'est pas plus céleste que toi ou moi...

Alors dit moi, que désires tu ?

Et si tu me parles de pulsions altruistes, je risque de trouver ça grotesque.... Ardente.


Mais le sourire est toujours là, et le regard braqué sur Stalia.
Stalia Hellébore
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 23 Juin 2015 - 00:02 Répondre en citantRevenir en haut

Lorsqu’Ayae l’appela par son nom, Stalia eu un léger sursaut. Le fait d’avoir un dragon ne semblait lui interdire le relatif anonymat avec lequel elle aimait pourtant jouer. Cette jeune ondine, qui semble être de quelques années sa cadette, connait les gens et le milieu dans lequel elle vit. Ce fait la rendait précieuse et il était temps pour Stalia de surmonter sa nature et de se faire des alliés dans ce Kaerl et en dehors. Elle ne répondit pas immédiatement à la rouge, et alla chercher sa dague. Non, elle ne proposait pas son aide par altruisme.

C’est avec un demi-sourire qu’elle répondit :

- Je saurais t’enseigner à l’utiliser, il faudra juste que tu sois prête à recevoir ma façon d’apprendre.

La voix fluette de Serice se fit entendre :

- Comprends que tu vas en prendre pour ton grade et qu’à la fin, si tu ne veux pas la tuer, c’est qu’elle a mal fait son boulot.

Stalia alors en train de polir sa dague d’un geste désinvolte se figea net et lança un regard noir à sa liée. Trop jeune elle était pour savoir se taire quand il fallait, et là, l’ondine se serait volontiers passée de cette remarque :

- Notre but est de nous faire des alliés, pas des adversaires en puissances ! tais-toi donc maudit lézard.

D’un air un peu gênée, l’ancienne tueuse regarda le visage couvert de sueur d’Ayae et s’expliqua comme elle put :

- Je te propose mon aide, dans tous les domaines que je connais, mais dans ce cas, ma pédagogie sera celle que j’ai subi : dureté et mise en danger de la vie. Je ne suis cependant pas comme mon ancien tuteur, je serais dure mais je ne mettrais pas en danger ta vie, pas sciemment du moins.

C’était une bien mauvaise façon de commencer sa relation avec Ayae. Mais Stalia se ressaisie vite et enchaina :

- J’imagine que ta dragonne pourra toujours faire du steak de la mienne si je te fais du mal. Qu’en penses-tu ma petite Ayae ? En échange, tu pourrais me donner quelques cours sur ce que tu connais. Un échange de bons procédés et si, dans le pire des cas, tu ne peux m’apprendre des choses, nous pourrons convenir que tu me dois un service, par exemple.

L’ancienne tueuse saisit de nouveau sa dague et la relança sur la cible, la lame pénétra la paille plusieurs pouces à côté du précédant impact. C’était le souci des lancers de couteaux, aussi bon qu’était le lanceur, le taux de réussite et de précision n’était que l’ombre de celui d’un arc :

- Bon, je vais te montrer et t’expliquer comment je procède pour lancer mes couteaux. Pour commencer, il y a une grande différence entre lancer un couteau sur un tas de paille qui ne bouge pas et le lancer sur un éventuel agresseur. Tu peux voir que lorsque le lance mon bras, le geste est beaucoup plus court que le tien, tu dois lâcher ta lame plus tôt et faire des mouvements moins amples. Tu comprends, non seulement tu seras plus rapide, mais plus précise.

Stalia allait continuer son exposé quand Sety sauta sur le dos de la dragonne noire et dit d’une voix vindicative :

- Battez-vous ! Je veux voir du sang, montrez-moi un combat ! Allez ma liée, fais lui cracher ses tripes.

La disciple d’Athosiane eu un regard agacé sur ce lézard assoiffé de sang qui lui servait de liée. Son caractère de combattante s’affirmait de jours en jours et risquait de leur causer du tort à toutes les deux, jusqu’à ce qu’elle soit assez grande pour se défendre du moins. Quand elle aura sa taille adulte, ce sera probablement une redoutable combattante, de par sa taille conséquente pour une bleue :
- SERICE ! Calme-toi, je ne lui ferais pas de mal pour le plaisir. Tu sais que je n’aime pas me battre ! Bon, Ayae, essaye donc de lancer quelques lames comme je le fait moi.
Ayae Mugetsu
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 18 Aoû 2015 - 01:45 Répondre en citantRevenir en haut

Oh... L'ondine qui lui faisait face maîtrisait bien peu ses expressions. Dire que son visage était un livre ouvert n'était pas correct cependant. Ayae avait appris a lire trop récemment pour que la pratique lui fut aisée même si elle y passait plusieurs heures.

A son grand étonnement, Stalia semblait étrangement sincère.... Et, une fois la chose clarifiée, l’échange de services mutuels était un point parfaitement valable. Du moins, tant que la nature du service était définie. Un service ouvert était bien plus contraignant.

Elle l'observa quelques instants en silence. Avait elle quelque chose à y gagner. Oui. Un sentiment d'approbation lui souffla que sa moitié était du même avis.

Prete à faire du baby sitting ? Glissa tout de même en retour l'ondine.

Elle enchaîna de façon audible. Il lui fallait vérifier un dernier détail.

Et bien... la proposition me semble correcte... D'autant plus qu'il me semble voir où mon aide peut t'être utile, chevalière...

La cadette laissa paraître son amusement.

Il y a l'art et la manière de présenter les chose et de lire entre les lignes. Pour faire une analogie martiale, ta garde verbale et gestuelle est pleine de trou. Tu es lisible. Je suppose qu'au combat, c'est l’équivalent d'un arrêt de mort ? C'est la même chose en ces lieux si tu aspire à... plus haut ou à obtenir l’indépendance.

Un éclat dans le regard laissait à supposer que c'était du moins le cas d'Ayae

Parmi les erreurs. Ta dragonne... Serice c'est ca ? A visiblement dit quelque chose que tu ne souhaitait pas forcement que j'entende... Ou plus précisément, corrige moi si je me trompe, quelque chose que tu ne pensait pas présenter de cette manière.
L'erreur ici est tienne Stalia, et non pas de Serice.


Elle se tapota la joue, pensive.

Si tu n'avait pas réagis toi, de cette manière, je n'aurais pas pu savoir si c'était voulu ou non. Dans le premier cas je me serait interrogée sur le message potentiel que tu pouvais chercher à me faire passer au travers de cette remarque. Je me serait posée des questions supplémentaires et plus encore, j'aurais probablement conclu à une coordination assez impressionnante a cette age entre vous deux.

Là... j'en tire d'autres suppositions. Je pourrais développer si tu veux.

Tout comme du fait que derrière tu as tenté de .. Mmm... non pas justifier.... mais plutôt tu as éclaircit toi même sans attendre de voir si j’allais demander ce que signifiait au juste l'annonce de Serice. Ce qui signifie que tu ne voulait pas que je m’inquiète très probablement... Et que tu désires donc que j'accepte ta proposition et pas simplement en surface... La précipitation est toujours révélatrice. Quelqu'un qui se précipite est quelqu'un de déstabilise et qui donc agit à l'instinct et non pas par un calcul précis préalable. Il en révèle plus.


Elle haussa a demi les épaules... puis sourit.

Je peut également me tromper bien sur... il y a d'autres interprétations mais ça reste la plus évidente. Tu pourrais aussi avoir prévu cet enchaînement pour me pousser volontairement à cette analyse... mais...

Le sourire se fit plus joueur.

Quelque chose me dit que ce n'est pas ton genre... Contrairement à moi.

Effectivement, Ak' risquerait d'être très rancunière en cas de réel problème. Tout comme ta Sérice dans le cas contraire. Mais soyons franche...

Une grimace fut à demi esquissé ce qui était déjà beaucoup sur les traits impassible des ondins...

Je suis probablement aussi douée pour le combat que tu semble l'être en diplomatie... Alors le cas contraire est aussi probable que... Mmmm.... une reine venant faire un numéro de claquette au milieu du Mahalma...
Donnant donnant... ça te convient... ma vielle ?


La chevalière Noire s'empara d'une de ses dague et, sans attendre la réponse de Stalia, tira sur la cible en s’efforçant de reproduire son geste. La dague passa loin de la cible.

***

Akieron avait constaté légèrement estomaquée que le 'chaton' comptait bien se servir d'elle comme d'un marchepied... Un barbillon s'était soulevé.... et le respect du aux ainés alors ? Même aux aînés de presque deux mois ! Ou... le respect du à plus gros prédateur que soit... Mouais.... pas encore intégré hein... Elle soupira de façon audible.

Bon, alors poussin... première leçon...

La patte griffue jaillie, bien plus rapide qu'on aurait pu s'y attendre pour déséquilibrer la petite bleu... qui se fit récupérer au vol par la peau du cou... façon chaton

On n’escalade pas ses semblables sans autorisations.... Première et dernière fois que tu me confond avec un escabeau.


Peut être aurait elle du la tenir par la queue. Mouais non... c'aurait été plus pratique mais aurait laissé bien trop d'ouvertures à la petite pour se debattre.

Compris morpionne ? Et maintenant calme toi et observe le spectacle... Et arrête de gigoter sinon tu va découvrir l'effet de plus lourd que toi sur le rable.
Stalia Hellébore
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 24 Aoû 2015 - 13:30 Répondre en citantRevenir en haut

Stalia regardait d'un air dubitatif son interlocutrice, Ayae semblait clairement chercher des réponses aux comportements de l'ondine. Elle semblait vouloir rationnaliser et décrypter les sentiments de celle-ci. C’était une façon, assez remarquable, de rétablir le rapport de force entre eux. L’ancienne tueuse avait paradée avec ses talents au combat et c’était maintenant au tour de sa cadette de faire de même. C’était admirable, mais trouvait-on une part de vrai dans ce qu’elle venait de dire ? Probablement. Stalia allait-elle réagir d’une façon violente et stupide ? Probablement pas, elle n’était pas si stupide :

- Je peux constater que j’ai affaire à une adepte dans la lecture des faits et gestes. C’est admirable de faire cela, et ce te sera d’une aide précieuse lorsque tu devras défendre ta vie. Mais pour le moment, ce n’est qu’un tour de passe-passe. Tu as décrypté ma façon de faire, mais ensuite ?

Tout en disant ces bonnes paroles, Stalia marchait d’un pas tranquille dans la salle. Elle fit un petit crochet du côté des cibles de paille et récupéra la lame qui se trouvait sur le sol. C’était une belle dague de lancer, bien équilibrée, sans fioriture.

- J’admets que je manque d’expérience avec ma liée, je suis du genre impulsif et elle aussi, nous n’avons pas encore trouvé le moyen de nous harmoniser, mais je pense que tu seras en mesure de nous l’apprendre. Cette idée me plait bien, mais sache que j’ai encore quelques atouts dans ma manche.


Stalia était revenue vers son interlocutrice et lui rendit son arme :

- Ce sont de belle lame, tu les a achetées où commandées ? Je te pose la question car… je vois des trous dans ta garde.

Sur ces mots, l’ondine gratifia Ayae de deux gifles monumentales. L’écho raisonna longuement dans la salle vide. Si la rouge avait réussi à percer une partie de sa façon de penser et faire, elle n’avait certainement pas vu venir celle-ci. La leçon commençait à ce moment :

- La première était pour le « ma vielle », ce genre d’intimité ne me plait guère et je préfère mettre un point d’arrêt tout de suite. La seconde c’est pour ce lancer misérable. Ta première leçon est simple : Toujours rester sur ses gardes et ne jamais faire confiance aux gens. Je te propose de recommencer, correctement ce coup-ci.

De son côté, Serice se faisait remonter les bretelles par Akieron, Stalia jugea peu opportun d’intervenir. Ce ne pourrait être que bénéfique pour la petite bleue d’apprendre un peu de ses ainées. On aurait dit un chaton se débattant et feulant dans la gueule de la grande noire :

- Je vais te manger, lâche moi ! Lâche-moi ! Je m’excuse ! Tu as gagnée !

Laissant aux dragons le loisir de se débrouiller entre eux, l’ondine revint vers Ayae. Elle se préparait à relancer un couteau quand Stalia lui saisit le bras et examina le membre en question :

- Ah oui, je vois… ça c’est bien le bras de quelqu’un n’ayant pas eu une vie très physique. Montre-moi tes mains ? Oula ! Oui je vais avoir beaucoup de travail avec toi ! Regarde un peu par rapport aux miennes.

Les deux mains misent côtes à côtes révélaient une grande différence. L’une était lisse et douce l’autre était rugueuse et marquée. C’était la plus incontestable preuve que deux philosophies de vie s’affrontaient à ce moment même :

- Ok, recommence à lancer. Je vais voir ce que tu dois changer.

Mais avant que le couteau ne parte de nouveau, Stalia fit un croche pied à Ayae, juste pour voir comment réagirait la petite ondine.
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:25 Revenir en haut

Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


 Sauter vers:   



Sujet suivant
Sujet précédent

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001/3 phpBB Group :: Dgf GuildWars :: Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Traduction par : phpBB-fr.com
Create by dagonfield genesis :: by nerevare

Anneau des JpC par TourDeJeu