Playlist Tol Orëanéene Carte du Monde Index du Forum
Connexion •  Se connecter pour vérifier ses messages privés •  S’enregistrer
 
 [Rp] Vous n'êtes plus mon maitre Sujet suivant
Sujet précédent
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Auteur Message
Stalia Hellébore
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 30 Mar 2015 - 10:01 Répondre en citantRevenir en haut

Peu après l'Eclosion des oeufs de l'Incarnate Takhasya, Flarmyaku 918


Stalia suivait de loin les festivités qui se déroulaient dans la grande salle. C’était un spectacle fascinant. Ces nouveaux dragons qui se mouvaient avec aisance et grâce dans un milieu pourtant nouveau. Ils étaient petits, plus petits qu’un chien et pourtant, ils dégageaient la même force que leurs ainées. La dragonne rouge aveugle et le bronze faisaient preuves d’une fierté assez impressionnante et se montraient très agressif envers une dragonne noire et sa liée, une ondine aux cheveux teint en rouge qui étaient arrivés un peu avant Stalia.

Cette agressivité sidéra l’ondine, mais lui permit de réaliser ou elle se trouvait : au kaerl ardent, les gens et les dragons sont mesquins, même entre eux. Mais une voix forte attira son attention, elle ne pensait pas le voir ici et le reconnu à peine : Yong, le torhil géant prenait la défense de cette fille et de son dragon. Cela ne faisait que quelques temps que les deux s’étaient séparés mais pourtant, il avait considérablement changé. Son visage était creusé et ses muscles semblaient avoir fondus. Il ne devait plus s’alimenter correctement depuis un moment. Mais ça, Stalia s’en moquait, elle se demandait juste pourquoi il ne lui avait rien dit.
Stalia trouvait vraiment indigne que l’homme coupe les ponts et se montre imperméable et inatteignable. Ne daignant même pas prendre le temps de lui expliquer la raison de son absence mais qui, par contre, prenait le temps de se rendre à un banquet et de prendre la défense d’une chevalière qu’il ne connaissait même pas.

La chasseuse décida de s’éclipser avant qu’il ne la remarque et de l’attendre à la sortie de la salle. Elle s’assit dans un coin un peu reculé du couloir et ressassa ses serments pour passer le temps
Celui-ci ne quitta le banquet qu’une ou deux heures plus tard, Stalia avait perdu la notion du temps. Il était seul, Nushi n’était pas visible. L’ondine bondit sur ses pieds et se planta devant le géant. La différence de taille ne faisait pas peur à la jeune fille, que Yong lui rende cinquante centimètres n’était pas suffisant pour lui intimer la prudence. Ils se regardaient droit dans les yeux, intensément, les secondes passèrent, puis ce fut Stalia qui ouvrit la bouche :

- Je suis contente de vous voir en bonne santé, maitre…

Sa voix et son timbre laissait clairement comprendre que ce n’était pas du tout le cas et sa façon de prononcer « maitre » ressemblait à un hoquet de dégout.

- Voilà quelques temps que je cherche à vous parler. Après tout, vous avez failli me tuer à trois reprises en moins d’une semaine, cela semble logique de me sentir un peu lié à vous !

Stalia lui en voulait encore de l’avoir abandonné sur Vaendark avec un barbare aux trousses, mais ça il ne le savait pas.

- Vous vous souvenez de notre dernier cours ensemble ? Quand je me suis évanouie sur le dos de Nushi. A mon réveil, j’apprends que vous ne me donnez plus de cours, mais je ne sais pas pourquoi. Vous pouvez me le dire, vous, pourquoi je ne puis plus bénéficier de votre formation ?
Publicité





MessagePosté le: Lun 30 Mar 2015 - 10:01 Revenir en haut

PublicitéSupprimer les publicités ?
Yong'Wu Zenghwei
Maitre Dragon
Maitre Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 16 Sep 2012
Messages: 329
Sexe: Masculin
Présentation: URL
RPs: 143
Race: Torhil
Âme Soeur: Nushi
Fonction: Haut-Représentant
Affiliation: Clan Valherien
Alignement perso: Loyal Mauvais
Ordre Draconique: Ombre

MessagePosté le: Lun 30 Mar 2015 - 10:30 Répondre en citantRevenir en haut

Du calme il lui fallait du calme…
Yong’Wu s’était perdu dans les couloirs, l’esprit embrumé par la révélation de son Lié. Pourquoi celui-ci prenait tant plaisir à le faire souffrir ? Lui son âme sœur ? Le blanc n’avait aucune pitié, pas même pour le bipède qui partageait son âme, le blanc ne se réjouissait que dans la torture des autres vivants et lorsqu’un jouet étranger n’était pas disponible…

Titubant, le regard fou, il arriva devant une apparition qu’il manqua de rater si celle-ci ne s’était point tenue face à lui. Il lui fallut quelques secondes pour la reconnaître tandis que son esprit reprenait ses marques et ses repères. Du sang coulait de son avant-bras mutilé par ses ongles et le stress. Yong’Wu cligna plusieurs fois des paupières, les sons lui arrivaient comme étouffés, comme les cris d’un noyés.

« Stalia… »

Plus un murmure, une reminiscence vocale pour remettre les pièces du puzzle en place tandis que son mental reprenait peu à peu consistance normale. Lui avait-elle manqué de respect ? Pourquoi était-elle là ? Maintenant ? Nushi était-il derrière tout ceci ?

« Je… il fallait t’endurcir, il était nécessaire d’utiliser la brutalité pour te faire obéir. »

Avait-il réellement une excuse pour l’avoir abandonnée aux mains de Cassith ? Pas vraiment non, Yong’Wu s’était perdu dans les méandres de son esprit malade, dans les corridors de l’obsession, dans la chair des sujets étudiés, dans la moëlle des os pour tenter de comprendre ce qui composait la vie. Un échec, un autre échec sur sa longue liste, le Torhil réalisa soudain qu’il les avait accumulés sans rencontrer de véritable réussite.

« Il te fallait du repos mais aussi que tu puisses continuer ta formation. Nous ne pouvons pas perdre de temps lorsqu’il s’agit de transformer un nouvel arrivant en candidat potentiel pour une empreinte. »

Ça sonnait creux, même lui n’y croyait pas. Il avait envie de se laisser tomber au sol et de s’arracher le visage, de se crever les yeux et de hurler mais le carcan de son esprit ne le laissait pas faire, cette dernière barrière mentale qu’avait été sa rude éducation l’empêchait de sombrer. Il clignait des paupières comme un dormeur ayant du mal à sortir d’un rêve sauf que tout n’était que cauchemar.

« Je…je… je t’ai failli aspirante… »
S’excusait-il ? Non, c’était un constat douloureux de sa part. Son esprit penchant peu à peu vers le masochisme avait fait sortir des mots que jamais il n’aurait prononcé si la situation avait été légèrement différente. Prenant son front dans une main et serrant fort, ses ongles laissèrent quelques stries rougeaudes dans la chair de sa face.

« Je t’ai utilisée et j’ai tenté de t’utiliser sans réellement me soucier de ta formation. Le seigneur Alauwyr a très bien fait son jeu de te jeter vers moi… car après tout que t’ai-je appris ? RIEN ! STRICTEMENT RIEN ! »

Il avait retiré sa main,ses yeux exorbités fixaient sans ciller l’ondine, l’éclat de voix si peu habituel était empreint d’une rage autodestuctrice. Les tendons et les veines avaient jailli de sous sa chair, tendus presque au point de rupture et devenus bien trop visibles sous sa peau.

« Je ne suis pas un bon maître, aspirante Stalia. Tu fus la preuve de mon échec et à tout autre moment que celui-ci j’aurai tenté de t’éliminer pour effacer les preuves. Que veux-tu que je te dises ? Plutôt que de te former je découpais des gens ! Des esclaves, des bons à rien ! »

Il éclata d’un grand rire, sur le point de rompre tout contact avec la réalité, laissant enfin sortir les flots à qui il avait depuis si longtemps tenus la bride. Le barrage allait céder et son mental suivrait sans doutes.



Stalia Hellébore
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 30 Mar 2015 - 11:03 Répondre en citantRevenir en haut

Le torhil était vraiment dans un état lamentable, physiquement et mentalement. Pire qu’elle en fait, ce qui n’était pourtant pas facile. Yong semblait sur le point de craquer et de fondre en larme. Il était bien loin du fier et violent combattant à qui la jeune fille avait eu à faire lors de son arrivée. Ses yeux semblaient complètement fous, Stalia recula d’un pas, elle écoutait avec attention ce que disait le géant.

Dans d’autres circonstances, elle aurait probablement tournée simplement les talons et se serait estimer heureuse des excuses et aurait savouré la faiblesse de l’homme. Mais l’homme venait d’avouer une chose contre la quelle Stalia l’avait mise en garde. Il avait voulu l’utiliser, alors qu’elle lui avait clairement fait comprendre qu’elle ne supporterait cela et qu’elle ne laisserait pas passer cela.
L’ondine donna un coup de pied dans le genou de Yong pour le faire plier et que son visage soit à peu près à la même hauteur que le sien. De sa main gauche, elle saisit les joues de l’homme et sa main droite décrochât une baffe violente, retentissant dans le couloir comme un coup de tonnerre. Puis elle bouscula le torhil jusqu’à un mur.

- Vous vous souvenez de ce que je vous avais dit ? Que je me refusais à servir d’esclave ou d’objet. Mais vous n’avez pas réagi, je vous avais dit que je préfèrerais me suicider. Je devrais vous tuer ! Soyez maudit !

L’ondine refrappa l’homme au visage souffla un instant, le temps de rassembler ses idées et revint à la charge.

- Non, vous ne m’avez rien appris en effet Vous n’êtes pas un bon maitre ! Vous n’avez aucun courage, même pas la dignité de m’avouer cela sans que je vous menace ! J’ignore ce qui se passe dans votre tête, et je m’en moque ! Si vous avez tant honte de vos actes, éliminez moi, mais soyez certains que je ne partirais pas seule.

Elle donna un coup sur le nez de Yong pour souligner ses propos. Sa colère s’estompait petit à petit, si bien qu’elle modéra un peu ses propos :

- Tout ce que je viens de vous dire, je le pense, mais vous n’avez pas tout fait de travers. Avec votre numéro dans la fosse, j’ai acquis une bonne réputation auprès des gens du kaerl. Vous savez ce qu’on dit de moi ? Que je suis la furie de Zenghwei. Que ça vous rassure, vous m’avez au moins donné cela.

Elle décrocha une dernière baffe à Yong puis l’aida à se relever :

[b]- Vous pourrez vous venger de ce que je viens de faire, ce serait logique, et je ne vous en voudrais pas. Mais je tenais à ce que la situation soit claire entre nous. Je vais aller récupérer mes affaires dans le weyr que vous m’avez attribué. Je n’ai plus rien à y faire car, et c’est ce que je voulais vous dire depuis le début, vous n’êtes plus mon maitre. [/b]
Yong'Wu Zenghwei
Maitre Dragon
Maitre Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 16 Sep 2012
Messages: 329
Sexe: Masculin
Présentation: URL
RPs: 143
Race: Torhil
Âme Soeur: Nushi
Fonction: Haut-Représentant
Affiliation: Clan Valherien
Alignement perso: Loyal Mauvais
Ordre Draconique: Ombre

MessagePosté le: Mar 31 Mar 2015 - 14:41 Répondre en citantRevenir en haut

Les coups vinrent meurtrir sa viande asséchée, sans se l’avouer il les avait désirés : non pas pour être puni de son comportement en tant que maître mais pour se sortir du choc qui secouait son être. Des remords ? Lui ? Non, jamais il n’en avait, Yong’Wu Zenghwei avait été fait, modelé et formé pour être un monstre parmi ses semblables, mais même un monstre pouvait être déstabilisé par plus ignoble que lui : une créature aux écailles d’un blanc pur.

° Alors bout de viande ? Dois-je vraiment venir à ton secours ? °

Une nouvelle claque tandis que ses oreilles subissaient des outrages de la part de son ancienne aspirante. Des mots qu’auparavant il n’aurait jamais tolérés et pourtant… Il restait là sans rien dire, laissant un filet de sang couler de son nez sans s’en soucier. Ses yeux brillants comme par la fièvre étaient fixés dans ceux de l’ondine puis son visage s’éclaira d’un immense sourire, sa main vive comme un attrapeur de reptiles venant serrer la trachée de celle-ci.
« Tu ne comprends donc rien n’est-ce pas ? Tu n’es pas faite pour être ici, pour être parmi nous. JE SUIS LE MEILLEUR DE CE KAERL ! »

Ses dents se découvrirent et il repoussa la femme d’un geste violent. Bien qu’amaigri il n’en restait pas moins Torhil de naissance. Son souffle se fit plus fort, ses narines s’écartant sous un besoin irrépressible d’air dans ses poumons. Il n’était plus question de subir des échecs, non, il aurait le pouvoir et enfin il avait la motivation d’écraser quiconque se mettrait en travers de son chemin. Nushi avait suffisamment veillé sur son travail de fond de longue haleine pour qu’un jour ceci se produise.

« MON échec quant-à ta formation en dit long sur tes futures capacités jeune Stalia. Crois-tu vraiment que le vétéran que je suis aurait perdu son temps pour former celle qui ne sera qu’un futur cadavre lors de la prochaine guerre ?! Tu n’as aucune discipline ! Tu vis selon un code ridicule et archaïque et tu te soumets au premier à se montrer supérieur à toi. Saches, petite fille, que j’ai profité de toi oui. Je voulais voir ce qui se cachait dans ton crâne, dans tes tripes, je ne t’ai jamais sauvée la vie ! Tu l’as fait toi-même. »

Il rit à gorge déployée tandis que des pas se faisaient entendre. Une forme humanoïde reconnaissable sorti des ombres, le visage en sommes toutes banal éclairé peu à peu par les torches environnantes pour révéler la forme humaine de Nushi. Ses lèvres s’étaient ouvertes sur les dents pointues qu’il aimait à conserver.

« Tu as été notre pion Stalia, nous avons joué avec toi comme le chat joue avec sa proie avant de l’abattre. Ceci était ton dernier test et comme tu nous en as donné l’habitude : Tu as failli. Regardes toi, enfant, regarde la force et la gloire qui émanent de chacune des pierres posées ici. Tu sais au fond de toi que tu n’as rien à faire en ces lieux… »



Stalia Hellébore
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 31 Mar 2015 - 17:15 Répondre en citantRevenir en haut

La main de Yong pesait fort sur la trachée de la jeune ondine. Il aurait probablement pu lui broyer la gorge d’une simple pression de la main mais il ne le fit pas, il se contenta de lui dire ce que, lui, pensait des capacités de Stalia. Mais ces phrases sonnaient faux dans la bouche du géant, un peu comme une bravade qu’il lançait plus à lui-même que pour son ex-apprentie. Lorsque celui-ci la relâcha l’ondine, elle perdit l’équilibre et se retrouva assise, dominée par la taille considérable de Yong. Quelque chose avait changé dans son regard, on aurait dit qu’il était en transe, comme-ci une force c’était emparé de son esprit.

« Tu n’es pas fait pour être ici » ces mots touchèrent Stalia en plein cœur. Puis comme pour ne rien arrangé, Nushi fit son apparition sous forme humaine. Parlant d’un test auquel elle aurait échoué… Que ce soit vrai ou non, la jeune fille n’en avait cure. La situation commençait à dégénérer. Il ne lui faudrait pas beaucoup plus pour tenter de tuer Yong, l’envie d’injecter une dose mortelle de sa toxine au torhil la démangeait.

Mais elle s’efforça de rester calme autant que possible, rester calme et ne pas commettre d’actes impardonnable aux yeux de la justice du kaerl. Frapper un maitre pourrait être assortit d’une punition exemplaire, mais ce serait toujours moins terrible que le châtiment pour meurtre. Stalia se releva péniblement et fit face au torhil, un air de défi dans les yeux :

- Vous êtes un maitre, un vétéran peut-être, et je suis peut-être qu’un futur cadavre qui mourra à la prochaine guerre. Mais il y a bien une chose que je peux vous assurer. Vous n’êtes pas le meilleur de ce kaerl et de loin. Le meilleur de cet endroit ne se laisserait pas aller au point de ressembler à un mort-qui-marche. Le meilleur de ce kaerl ne se laisserait pas frapper par une aspirante ! Le meilleur de ce Kaerl ne se justifierait PAS ! Le meilleur de ce kaerl N’ATTRAPPERAIT PAS UNE ONDINE A LA GORGE EN LAISSANT DE LA PEAU NUE A PORTE DE SA MAIN !

La voix de Stalia augmentait son volume progressivement. Cela lui faisait du bien de crier et de soulager ce qu’elle avait sur la conscience :

- Vous savez, ce que dit vous et votre dragon n’est pas faux. Non, je n’ai peut-être rien à faire ici. Mais si un jour je me rends compte que c’est le cas et que la vie ici ne me correspond pas. C’est sur vous que ça retombera ! C’est votre nom qui sera salit, pas le mien. Moi on m’oubliera vite, mais vous personne ne vous oubliera.

Stalia se tourna alors vers Nushi, sous sa forme bipède, il était un peu plus petit qu’elle . Il ne semblait pas menaçant, mais il pouvait toujours se transformer et dans ce cas, le rapport de force changerait radicalement.

- Tu sais, je sens bien la grandeur de cet endroit, comme je sens la grandeur des reines incartates et celle des grands noirs. Je la ressens partout. Sauf en toi, je ne la ressens pas en la personne d’une anomalie génétique blanche telle que toi.

L’ondine savait qu’elle était allée trop loin et qu’elle jouait avec sa vie. Mais au loin, elle entendait des bruits de pas, les gens semblaient curieux de connaitre l’origine des cris.
Yong'Wu Zenghwei
Maitre Dragon
Maitre Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 16 Sep 2012
Messages: 329
Sexe: Masculin
Présentation: URL
RPs: 143
Race: Torhil
Âme Soeur: Nushi
Fonction: Haut-Représentant
Affiliation: Clan Valherien
Alignement perso: Loyal Mauvais
Ordre Draconique: Ombre

MessagePosté le: Mer 1 Avr 2015 - 10:24 Répondre en citantRevenir en haut

Yong’Wu éclata d’un grand rire lorsque le commentaire sur son physique arriva. Il ouvrit grand les bras tel un comédien après un spectacle et s’inclina légèrement tandis que Nushi s’était adossé à un mur pour observer tout ce petit manège, le dragon avait enfin l’emprise qu’il désirait sur l’esprit de son Lié aussi en profitait-il pour y faire les modifications souhaitées. Maintenant qu’il était brisé il était bien plus simple de planter ses griffes dans la chair de son esprit pour la remodeler.

« Ooooh mais je sais très bien que tu n’attenteras pas à ma vie ma petite. La punition pour le meurtre d’un maître, si toutes fois tu parviens à échapper à Nushi, est… l’équarissage. »

Il se redressa lentement, avant de passer la main avec laquelle il l’avait saisie à la gorge sur son menton, un sourire venimeux sur les lèvres. Mais il n’en avait pas fini, celle-ci continuait de tenter des attaques verbales qui en sommes toutes n’étaient rien comparé à ce qu’il avait déjà subi. Au bout de plusieurs décades l’on en entendait des mots haineux.

« écoutes toi, enfant. Selon toi la puissance n’est que physique, musculaire et ne prend pas en compte les échiquiers ? Fais-tu donc encore partie de ces peuplades se tapant dessus à coups de cailloux en poussant des borborygmes avant de s’accoupler ? Si tu n’étais pas un échec j’aurai pu rire de toi mais ta simple présence en ces lieux me désole… »

Il aurait pu la frapper, lui briser des os que son nom de famille l’aurait protégé. Mais il comptait faire pire que cela : s’en prendre à la viande d’un être était une méthode bien trop primaire, depuis ses dernières recherches il s’était découvert un don caché. Tandis qu’elle continuait, disant que l’échec de son existence retomberait sur ses épaules de Torhil, Yong’Wu avança légèrement son visage pour la fixer dans les yeux.

Il pouvait sentir les veines sur le point de rompre à l’intérieur de son crâne, comme des fils tendus trop forts. Il n’avait jamais réellement exercé de sa force mentale, l’heure était venue de se mettre à l’épreuve en attaquant l’esprit de cette primitive. Oh cela ne la tuerait pas, mais lui ferait comprendre que la force de son maître n’était pas que dans les muscles et les mots.

« La grandeur… fais en la connaissance. »

Le dragon ferma légèrement les yeux pour empêcher son Lié de se rompre une artère lors de l’effort, prêtant sa force à l’esprit encore non habitué du Torhil. Des centaines d’aiguilles ardentes vinrent se planter dans le crâne de l’ondine alors que les yeux grands ouverts du maître Blanc s’injectaient peu à peu de sang. S’il avait prit le risque il aurait pu arracher chaque parcelle de ce qui composait la personnalité de l’ondine pour en laisser une coquille desséchée mais une simple piqure de rappel était suffisante…

Il injecta en elle un venin plus pernicieux, quelque chose de bien plus odieux : la désillusion. Quoi de mieux pour cela que de s’en prendre aux fondations même d’un être en brisant ses certitudes ? Il lui insuffla la douleur mentale de coups de scalpels à l’intérieur de son crâne, grattant, récurant les parties autrefois si sûres de sa boite crânienne. Il retourna ses convictions alors que des larmes de sang sortaient de ses conduits lacrymaux sous l’effort : tout cela pour lui montrer, de son point de vue à lui, la futilité de son existence, de ses actes.

« Goûte au véritable pouvoir, enfant. Ressens la force de Yong’Wu Zenghwei et sache que ceci n’est qu’une mise en bouche. »

Nushi serra les dents, tout ceci demandait beaucoup d’efforts au couple de Liés pour une simple démonstration. Stalia pu se voir tel l’animal qu’elle était : la créature sans cervelles qui se faisait manipuler par de simples flexions de biceps. Une créature répugnante et sans autre but que de proliférer une tradition archaïque, des croyances vulgaires, une chose de viande et d’os ne méritant rien d’autre que d’être abattue…

Il rompit l’attaque, essuyant le sang qui avait coulé sur son visage d’une main lâche. Son visage était tiré de fatigue mais sur celui-ci se trouvait une certaine jubilation devant l’acte accompli. Ooooh certes cela ne durerait pas, les effets de l’attaque étaient temporaires et s’estomperaient, mais il voulait voir le désarroi de la petite chose et savourer son acte tel un bon vin.

« Tes actes ne me porteront jamais préjudice. Te crois-tu si importante pour que le simple échec de ta présence ici m’échoie ? Tu seras un sujet de plaisanteries douteuses parmi les badaux. Ton empreinte sera un échec, ta vie sera sacrifiée sur l’autel du rire. »



Stalia Hellébore
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 1 Avr 2015 - 11:21 Répondre en citantRevenir en haut

Stalia s’écroula, dépitée, pleurant de rage et de peur. Jamais, jamais personne ne lui avait aussi mal en aussi peu de temps et jamais personne n’avait réussi à s’imposer dans son esprit et lui imposer des idées si profondes contre son gré. C’était traumatisant, comme si elle venait d’avoir la preuve de son insignifiance. Tout ce qu’elle prenait pour acquis semblait si lointain et sans valeur aucune. Yong venait faire preuve d’une cruauté sans borne, que même Cybran n’aurait jamais pu approcher. C’était donc ça être un ardent ? Se contenter de faire mal au gens ?

L’ondine chercha à se relever, mais elle tremblait trop et retomba lourdement, sous les yeux amusées et mauvais de Yong. Elle cherchait à se rassurer et à calmer son esprit, mais à chaque fois qu’une certitude se manifestait et que Stalia cherchait à la saisir, elle se dérobait comme un oiseau. Au bout du troisième essaye, les jambes peu fermes, l’Ondine fit face au torhil, il avait les yeux injectés de sang et son visage trahissait une profonde fatigue physique et mentale.
En temps normal, Stalia aurait probablement eu plaisir à voir que cette bravade coutait cher à son ancien maitre. Mais là, elle n’arrivait plus à penser et ne se sentait pas en mesure de faire de commentaires. Son esprit ne voulait qu’une chose, courir et se cacher le plus loin possible pour pleurer sa haine en paix. L’ondine aurait préférée une raclée physique mille et une fois plutôt que de revivre ce qu’elle avait subi.

Stalia passa sa main derrière son dos et sortie sa dague, elle ne comptait pas l’utiliser contre le géant mais sur elle-même. Elle traça une belle entaille dans son bras, recevant de plein fouet la douleur et parvint à occulter un peu, mais juste un peu, l’ouragan mentale qui rongeait son esprit. Elle put dire d’une voix faible :

- Vous… je…vous… avez tort… j’aurais mon dragon… et je, je…

L’ondine ne termina pas sa phrase, elle n’y arrivait pas. Car elle avait l’impression que ses propos étaient sans sens. Elle ne croyait pas vraiment ce qu’elle disait, comme une pure bravade inutile. Stalia tourna les talons, ne pouvant pas affronter une seconde de plus le regard moqueur de Nushi. Ce maudit blanc… sans pitié…

L’ancienne tueuse se mit à courir sans but, errant dans le kaerl en cherchant un endroit où soulager sa peine. Une fois loin de tous, Stalia se laissa aller et s’abandonna complètement, pleurant sans retenue devant l’échec qu’était sa vie. Il fallut presque une heure pour que les certitudes qu’aimait l’ondine se laissent de nouveau saisir par son esprit. Progressivement, les effets de l’attaque perverse de Yong s’effacèrent, laissant place à la colère sourde et violente d’une personne bafouée.

L’ancienne tueuse se jura de se venger de ce moment, elle se jura de faire payer à Yong cette humiliation, elle se jura de le faire souffrir. Elle aurait son dragon, elle l’aurait et cracherait à la face du Torhil se jour-là. Puis elle le tuerait, Yong était maintenant à la place de son défunt père sur sa liste de gens à tuer, en première place.
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:17 Revenir en haut

Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


 Sauter vers:   



Sujet suivant
Sujet précédent

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001/3 phpBB Group :: Dgf GuildWars :: Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Traduction par : phpBB-fr.com
Create by dagonfield genesis :: by nerevare

Anneau des JpC par TourDeJeu