Playlist Tol Orëanéene Carte du Monde Index du Forum
Connexion •  Se connecter pour vérifier ses messages privés •  S’enregistrer
 
 [RP Officiel] Que règnent la joie et l'abondance sur le peuple Neutre ! Sujet suivant
Sujet précédent
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Auteur Message
Oracle Tol Orëanéen
Maitre du Jeu
Maitre du Jeu

Hors ligne

Inscrit le: 11 Fév 2008
Messages: 651
Sexe: Masculin
Présentation: URL
RPs: 600
Race: Dragon Primordial

MessagePosté le: Sam 8 Aoû 2015 - 17:59 Répondre en citantRevenir en haut


Javerth Seram, dit le Sénéchal & le Brun Tyom



La joie débordante de la jeune chevalière Lynaël sentait elle aussi la fausseté. Ainsi allait les choses : un peu comme on le faisait dans le jeu de la politique. Rien que des faux semblants, des sourires étirés et forcés et des tons qu'on voulait mielleux. Javerth n'était pas du dupe de l'entrée très enthousiasme de sa nouvelle interlocuteur. D'une main pour souligner un air de modestie, il garda un sourire franc et doux ; étonnant de sa part, lui qu'on voyait plus bourru dans ses discours très attaquants.

''Nous sommes tous Neutres très chère. Bien que je sois Seigneur, il est important de pas oublier que nous sommes tous liés, autant avec nos dragons que pour le Kaerl. Je suis en tout cas rassuré de voir que malgré les épreuves récentes que nous avons subi, la nouvelle génération que vous et vos jeunes compagnons constituez gardez la tête haute et avec une âme des plus motivés pour assurer la relève un jour prochain. Notre Màr a toujours connu des moments sombres durant son existence et par des gens courageux et volontaires, il s'est toujours relevé, plus fort que jamais. ''

Que de beaux discours, mais une toute partie était vraie. Voir le sourire radieux de Lynaël lui apporta néamoins la confirmation qu'elle avait quelque chose à lui demander. Doucement ce sera elle qui viendra à lui pour qu'elle engage sa o ses petites demandes. C'était souvent comme cela dans une nomination importante. On faisait le beau et derrière on demandait des faveurs. Cela devait être fait judicieux de toute manière.

La réplique de Galaad ne lui avait pas échappé. Il n'avait pas perdu une seule fois son sourire, restant toujours digne dans sa posture, le regard brillant d'une forte volonté et tranquillement, il savoura une brève gorgée à sa coupe. Pas une goutte ne tâcha ou n'imbiba sa longue moustache.

''Ahh la passion qui gorge votre coeur, Chevalier Lucis. Je comprends la raison de ces mots. Oui, certains membres de notre Kaerl se sont associés avec eux pour aller chasser le vil et dangereux Ombremage. Mais étaient-ils là quand notre Noble et Grande gardienne a du faire face au Mal Je crois savoir que vous étiez... présent quand on a tenté d'attenter à sa vie. Où étaient les autres Màrs quand les crabes géants ont réussi à pénétrer notre Dôme ? ''

Il gardait toujours une voix posée. Nulle animosité dans le ton et son sourire était toujours présent à son vieux visage. Il but une nouvelle et courte gorgée de vin.

''Il est vrai qu'ils avaient leurs soucis à solutionner en leur sein. Mais étrangement, ils ont besoin de nous quand vient un danger dont ils n'arrivent plus à avoir emprise. Pensez vous réellement que le jour où nous serons les uniques menacés, ils viendront à notre secours ? Si je retire le côté pessimiste de la chose, disons que quelques célestes répondront sans doute à l'appel. Les Ardents ont encore en travers de la gorge le pacte de non-agression. Sans compter qu'ils ont déjà tenté quelques opérations d'économie souterraine pour tenter d'apporter chaos et désordre. Avez-vous entendu parlé de l'exécution d'un jeune chevalier neutre pour avoir vendu des informations neutres ? Avoir trop de contact avec les Célestes et les Ardents ne font que semer le Chaos. ''

Nouvelle petite pause, où il en profita pour regarder les deux autres jeunes femmes qui discutaient un peu plus loin que du trio

''Mais je m'égare. Ne parlons pas de choses qui fâchent. Je ne voudrai pas briser la joie qui rayonnait tellement. Bien. Oublions les autres Kaerls. Nous sommes là tous réunis pour être dans la plus belle des ententes et le plaisir d'avoir un peu de festivités. Chevalier Lucis, imitez donc votre Consoeur, la Chevalière Mël'aryn. Toute sourire et épanouie qu'elle est. N'est ce pas très chère. ''



L'on rencontre souvent sa Destinée
Par les chemins que l'on prend
Pour l'éviter

***

Visiter le site web du posteur
Publicité





MessagePosté le: Sam 8 Aoû 2015 - 17:59 Revenir en haut

PublicitéSupprimer les publicités ?
Lynaël Mël'aryn
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 17 Aoû 2015 - 14:51 Répondre en citantRevenir en haut

- Hey ! C’est pas parce que j’ai l’air d’un manchot avec une arme dans les mains que j’suis inoffensif !

Le ton offensé du Chevalier Bronze me fit sourire. Il était si facile de le taquiner. Un peu comme Gueralt, il prenait rapidement la mouche pour son plus grand plaisir. Mais pour l'instant, le chat en elle poussa cette proie de côté pour se concentrer sur un autre sujet.
Javerth la jaugea du regard et elle perçut la compréhension dans ses yeux noisettes. Bien, ils étaient donc sur la même longueur d'onde, la conversation pouvait commencer.

- Nous sommes tous Neutres très chère. Bien que je sois Seigneur, il est important de pas oublier que nous sommes tous liés, autant avec nos dragons que pour le Kaerl. Je suis en tout cas rassuré de voir que malgré les épreuves récentes que nous avons subi, la nouvelle génération que vous et vos jeunes compagnons constituez...

Le reste de ses paroles se perdirent dans le bruit de fond alors que le dos de la demi-sang se raidissait. "Nous avons subi" ? Dans quel mesure avait-il subit quoique ce soit ? Elle ne se souvenait pas de l'avoir vu combattre sur le sol de l'Agora lorsque les Crabes Géants avaient forcés leurs portes, ni même n'était-il parti à la chasse contre l'Ombremage.
Non, lui s'était surement caché dans son Weyr en attendant que l'orage passe, pour ensuite profiter du traumatisme de la population pour se faire élire et enfermer le Kaerl sous l'Océan.

Lynaël serra les dents puis se détendit doucement alors qu'une douce présence enveloppait son esprit. Sherÿan venait d'entrer dans la salle sous forme draconique et s'avançait vers eux, tandis que les convives s'écartaient pour ne pas risquer de finir sous la patte de la Bleue.
Le sourire de la Chevalière avait perdu une bonne dizaine de degré et son regard brillait dorénavant de calcul et de mépris, bien plus que de la fausse admiration qui s'y était trouvé précédemment. Elle entendit la réplique de Galaad et arqua un sourcil à son attention, écoutant la réponse du nouveau Seigneur avec curiosité.
Allons bon, c'était vraiment tout ce qu'il avait trouvé ? Avec un sourire en coin, Lynaël reprit la parole.

Je me demande si le pire n'est pas que vous croyez vraiment à ce que vous racontez...

Elle continua d'un ton léger, démentit par son regard froid et méprisant, brulant d'une colère contenue qui ne s'entendait en rien dans sa voix ou dans son sourire.

Je suis surprise de vous entendre dire "Nous" en parlant des dégats subis.. Non parce que, je ne me souviens pas de vous avoir vu, votre arme à la main, sur le sol dévasté et humide de l'Agora alors que ces fichus crabes forçaient nos portes et tuaient l'un des notres ? Je ne me rappelle pas non plus de votre présence, pendant notre Quête contre l'Ombremage, que ce soit dans le groupe des chercheurs, ou ceux des chasseurs... Alors, votre excuse est-elle qu'étant tous neutres, un "nous" général vous accorde autant de crédit que ceux, tous Kaerls confondus, qui ont sauvé Tol Orëa de la présence de Drazahir ?

La colère enflait en elle, pourtant son ton restait dangereusement calme, presque détaché, comme si elle parlait du temps qu'il faisait dehors. Elle ne remarqua pas le silence progressif qui s'était fait autour d'eux. Javerth avait voulu parler avec le peuple ? Eh bien qu'il fasse donc face à leurs questions dorénavant, parce qu'il y en avait des tonnes.

Quant à votre excuse, votre explication contre les autres Kaerls, je voudrais vous signalez, avec tout le respect que je vous dois, qu'un Aspirant tout juste arrivé, et ayant un tant soit peu de jugeote aurait pu faire mieux.

Elle lui adressa un petit sourire et enchaîna.

Parce que si vous étiez sorti de sous l'océan pour voir ce qui se passait dehors, vous sauriez que pendant que des Crabes Géants venaient à nous, des dragons maudits et des zombies attaquaient respectivement le Màr Menel et le Kaerl Ardents. Comment auraient-ils pu nous aider alors qu'eux mêmes peinaient à s'en sortir ?

Elle haussa les épaules et bu une gorgée du fin alcool pétillant qui leur était servis. Elle prit enfin l'ampleur du silence qui régnait, et des regards tournés vers eux. Mais cela ne la mit pas mal à l'aise. Elle se fichait qu'on les regarde. Elle pensait ce qu'elle disait, et elle ne faisait que mettre leur tout nouveau Seigneur au pied du mur d'imbécilité qu'il prônait comme changement pour leur Kaerl.

Enfermer le Kaerl sous les Eaux et le couper des autres n'est qu'une erreur monumentale qui pourrait bien causer notre fin.[

La demi sang pencha doucement la tête de côté avec un doux sourire.

Mais après tout, c'est peut être votre volonté non ? Mettre le Kaerl dans une situation déplorable, puis l'en sortir grâce à vos oeuvres, et être acclamé comme notre Sauveur ?

A nouveau, Lynaël bu une gorgée d'alcool. Elle aurait pu réagir sur l'éxécution dudit jeune chevalier neutre que Javerth avait mentionné, puisque c'était la raison même du départ de Lhain et qu'elle en connaissait les dessous. Mais elle gardait cela pour plus tard. Il serait toujours temps de remettre le sujet sur le tapis dans une autre discussion.
Au lieu de cela, la Chevalière posa une main sur le cou écaillé de saphir qui venait de se poster près d'elle et adressa un sourire joyeux au nouveau Seigneur, répondant à ses dernières paroles.

Bien sûr que je suis tout sourire et toute épanouie. Allons bon, il faut voir le bon côté des choses non ? Nous savons d'avance que tout ceci est voué à l'échec, nous pouvons donc prendre les mesures qui s'imposent bien avant de sombrer à pic.

Elle lui adressa un clin d'oeil.

Sur ce, je vous souhaite une bonne soirée Seigneur. Fêtez bien votre nouveau statut.

Elle inclina la tête à l'adresse de Javerth, ne doutant pas que s'il voulait vraiment lui répondre, il serait en mesure de la suivre, puis à l'adresse de Galaad, projetant sa télépathie vers lui pour effleurer son esprit.

°Nous nous reverrons.°

Puis elle fit volte face, s'éloignant vers le buffet avec Sherÿan, comme si tous les regards n'étaient pas braqués sur elle.


Comme d'habitude, si quoique ce soit ne va pas, n'hésitez pas à me MP ♪

Oh, et parce qu'il fallait que je vous fasse part de ma trouvaille : Voici Javerry. Oui, la vraie nature de Javerth, puisque son dragon n'est nul autre que Tom ♪
Galaad Lucis
Chevalier Dragon
Chevalier Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 14 Avr 2009
Messages: 353
Sexe: Masculin
Présentation: URL
RPs: 235
Race: Neishaan
Âme Soeur: Elérion
Affiliation: Concerné
Alignement perso: Loyal Neutre
Ordre Draconique: Neutre

MessagePosté le: Ven 28 Aoû 2015 - 17:15 Répondre en citantRevenir en haut

Mon intelligence politique se résumant à fuir tous les grands pontes aperçus à moins de cent pieds de ma personne, le débat naissant entre le nouveau Seigneur et la Chevalière auréolée de la Guerre contre l’Ombremage me paraissait aussi limpide que du jus de chaussettes. Je n’y voyais que deux chiens enragés, chacun déterminé à protéger son territoire. Trop préoccupé pour seulement songer à prendre parti, je jetai un regard à travers la foule, là où m’attendait l’ombre réconfortante d’une aile cuivrée. Que n’aurais-je donné pour pouvoir m’échapper et rejoindre Elérion ! Mon dragon s’occupait déjà, à soustraire aux regards curieux, Amaélis et une inconnue. Là-bas, près de la masse titanesque du Bronze, tout paraissait simple.

J’esquissai quelques pas de côté, pour tenter une manœuvre d’esquive. Le débat commençait à échauffer le Seigneur et Lynaël. Lorsqu’une dragonne bleue vint naturellement se poster aux côtés de la fille, je sus qu’il s’agissait de sa Liée. Et que la discussion touchait à sa fin. Les dragons avaient ce pouvoir-là : tout devenait à la fois très simple et très compliqué près d’eux. Alors mieux valait discuter quand ils n’étaient pas là.

° Je t’entends, tu sais. °

La voix profonde de mon propre Lié troubla le cours de mes pensées. Evidemment qu’il m’entendait. Ce gros balourd m’entendait tout le temps ! Mais j’aurais abandonné des montagnes d’or juste pour sentir encore sa présence dans mon esprit.

° Nous nous reverrons. °

Ben tiens. Pour sûr, cette Mël'aryn n’en avait pas fini avec moi. Que me voulait-elle vraiment ? Je n’étais pas certain de vouloir le savoir. Aussi ne tardais-je pas à fuir ce combat de chiens sur le déclin pour me faufiler jusqu’à mon Lié. Je fus surpris d’y constater une ambiance tendue. Mon regard alla d’Amaélis à l’Aspirante, pour revenir ensuite à Elérion. Si un dragon avait pu hausser des épaules, sûrement l’aurait-il fait. Je me renfrognai aussitôt, arborant l’expression butée de quelqu’un qui vient de se faire entourlouper de la plus belle manière – et qui vient juste de s’en rendre compte.

- J’ai manqué quelque chose ?

Je décidai d’ignorer les tensions plutôt que d’essayer de les désamorcer. Ça, en l’occurrence, il s’agissait davantage du travail d’Elérion. Je vins m’appuyer contre le poitrail de mon dragon, comme si le débat auquel j’avais assisté m’avait vidé de mes forces. Ce qui n’était pas entièrement faux. Ce genre de discours me donnait des migraines.

- Le Seigneur est fou. C’est un vieil hibou décati qui ne va pas rater une occasion de nous pourrir la vie. Soi-disant le Kaerl est mieux seul contre tous, blablabla… Rappelle-moi pourquoi on a voté pour lui ?

Dans cette question rhétorique se logeait une pique mesquine à l’attention du Bronze. Lui-seul avait voté, de ses grosses mains de bipède cachant des serres reptiliennes. Sa décision participait à l’avenir du Màr Luimë, quand je n’avais été moi-même qu’un pion. A croire que ce rôle m’allait à merveille…

° Tu connais la réponse. Ais foi en l’avenir, Galaad. Et si monseigneur Javerth Seram ne se préoccupe pas assez de son peuple, nous nous ferons un plaisir de lui rappeler pourquoi nous avons voté, n’est-ce pas ? °

Je détestai quand ce dragon essayait de creuser en moi de cette façon. Il avait raison de le faire – dans un sens. Il savait ce qui était bon pour moi, non ? J’aurais dû davantage lui faire confiance. Mais sa décision de voter me restait malgré tout en travers de la gorge. Je soupirai. Il serait toujours temps de s’inquiéter demain des conséquences… Je dévisageai Amaélis, soudain conscient de l’absence d’une certaine dragonne aussi peu impressionnante physiquement que terrifiante à côtoyer pour le commun des mortels.

- Où est Ithildin ? Je pensais la voir profiter du banquet pour se moquer.

Une remarque qui n’avait rien de méchant. J’étais sincèrement surpris – peut-être légèrement soulagé également – de son absence. L’Airain ne manquait d’ordinaire jamais une occasion de railler le Màr Luimë et son système. Après ce qu’il venait de se passer, je ne pouvais pas franchement lui donner tort.

- Tu as faim ? m’enquis-je auprès de mon amie. Tu veux boire quelque chose ?

Dans mon dos, le vaste poitrail écailleux gronda. Elérion attirait mon attention sur un détail. Un détail blond, bipède, aux yeux verts et visiblement mal à l’aise.

° Andaranielle, voici mon Lié, dont je t’ai déjà parlé : Galaad Lucis. Voici Andaranielle, Aspirante du Màr. Et voici Amaélis Yodera, liée de l’Airain Ithildin. °

Cela devenait embarrassant. Elérion venait d’effectuer des présentations en bonne et due forme. C’était tout à son honneur. En revanche, je me serais bien passé de l’hostilité planante qui entourait mon amie et cette inconnue. Apparemment, Elérion connaissait la jeune fëalocë. Je sentis poindre l’aiguillon de la jalousie, car il ne m’avait pas un seul instant parlé d’elle. Je le réprimai aussitôt. Après tout, nous avions tous les deux le droit de se faire de nouveaux amis, non ? Non ?

- Ouais, bonjour.



Visiter le site web du posteurMSN
Amaélis Yodera
Chevalière Errante
Chevalière Errante

Hors ligne

Inscrit le: 22 Nov 2009
Messages: 461
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 256
Race: Neishaane
Âme Soeur: Ithildin
Affiliation: Apolitique
Alignement perso: Chaotique Neutre
Ordre Draconique: Neutre

MessagePosté le: Jeu 24 Sep 2015 - 16:47 Répondre en citantRevenir en haut

Eh bien, la jeune Fëalocë était loin d'être la personne la plus agréable de la soirée ! Amaélis n'accordait que peu d'importance à la courtoisie, aussi, quand Andaranielle lui fit remarquer qu'il aurait été plus décent de la regarder, elle jugea que cela ne lui coûterait que trop rien. Son regard clair se porta vers l'Aspirante, vide d'émotions, mais celle-ci avait déjà pris les devants et se trouvait face à elle, fulminante. Écarquillant un peu les yeux de surprise, la Neishaane se présenta à son tour, et tenta le sort en ne déclinant pas entièrement son identité. Aujourd'hui, Ithildin n'était pas là, et il était hors de question pour la jeune femme de se définir à partir de la Dragonne ou de ses titres.

Je suis une ancienne apprentie de ta Maîtresse, commença-t-elle avec un semblant de sourire – comme s'il suffisait de cela pour briser la glace. Alkhytis Doréhor était encore associée à des très mauvais souvenirs.

Avant de pouvoir approfondir le sujet, Galaad fit son apparition, au grand soulagement de la Chevalière. À sa question, elle ne répondit pas, préférant le silence attester du malaise ambiant – et quand il évoqua le nouveau Seigneur, la Neishaane sentit ses épaules se raidir. Elle ne pouvait accorder aucune once de véracité aux discours de l'Airain, qui l'avait choisi pour gouverner le Màr, et n'en démordait pas : Javerth n'était qu'un bouffon marchant en arrière et pensant ainsi épater la galerie. Ridicule ! Elle garda les lèvres closes, cependant, incapable d'assumer son opinion.

Où est Ithildin ? Je pensais la voir profiter du banquet pour se moquer.

Amaélis haussa les épaules : Je me suis énervée contre elle, alors elle fait la gueule. Partie quelque part. Le visage d'Andaranielle occupait toujours son champ de vision, aussi adressa-t-elle la suite de ses propos directement à Elérion : ° Elle a voté à ma place, elle aurait pas dû. ° Puis, reprenant à haute voix : C'est pas plus mal, pour une fois que je peux me promener tranquillement sans craindre de me faire arrêter pour outrage.

Son regard voleta en direction de Gueralt, plus loin, perdu dans la foule, et elle pinça les lèvres. La Neishaane pouvait se faire aussi discrète qu'elle le pouvait, cela ne servait à rien quand elle se trimbalait un phénomène de foire comme l'Airain. À nouveau, la voix de Galaad la tira de ses réflexions. Elle contempla un instant son verre presque vide, puis sourit timidement.

Non, merci. C'est même pas mon premier et j'ai déjà la tête qui tourne.


Quant à la nourriture, c'était actuellement le dernier de ses soucis. Depuis son retour du Vaendark, Amaélis avait repris du poil de la bête mais restait encore très tatillonne avec ce qu'elle ingurgitait. Il était heureux que le Kaerl Englouti ne connût pas le vent, car on aurait autrement pu craindre pour la survie de la jeune femme.

Elérion acheva les présentations, rappelant à la Chevalière qu'elle avait coupé la conversation en cours de route. Elle passa nerveusement une main dans sa tignasse, et, l'alcool aidant, composa son masque le plus affable.

Alors, Andaranielle, comment se passe ton Aspiranat auprès de Maîtresse Doréhor ?

Elle espérait à moitié entendre de quoi satisfaire son mépris envers Alkhytis, qui, fort heureusement, n'avait plus montré le bout de son nez depuis leur déplorable séance d'entraînement au Delta.



Andaranielle Ra'Imere
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 25 Sep 2015 - 01:40 Répondre en citantRevenir en haut

L'Aspirante fut en choc. Cette brindille avait été sous la tutelle de sa maîtresse ? Jamais elle ne s'en serait douté, pas un instant.

Oh.. C'est.. c'est une belle coïncidence alors... enfin je crois.

Le presque sourire de la neishaane eut pour effet d’apaiser le sang bouillant de la petite fëalocë, qui le lui rendit timidement. Elle ne l'aimait toujours pas, mais elle la trouvait moins … pénible. Et puis elle était neishaane, Nielle ne pouvait tout simplement pas en vouloir trop longtemps à cette race qu'elle affectionnait particulièrement.

Un autre être des neiges pointa son nez, semblant bien familier avec la Chevalière et le dragon. Ce fait mit la jeune blonde mal à l'aise et elle observa ses pieds avec un intérêt soudain. Elle se sentait très à part, de trop en compagnie de ces gens, en tous les sujets. Tous deux étaient déjà Chevaliers, tous deux donc étaient présent au sein du Kaerl depuis un moment et donc plus habitués. Tous deux savaient de quoi il était question en ce qui concernait les récents problèmes du Màr et le nouveau Seigneur, alors qu'elle de son côté, baignait dans l'ignorance et l’incompréhension totale. Mais surtout, tous deux étaient neishaans, êtres qui semblaient si pur et si fragiles, telle la neige tombante dans les hautes montagnes de Vaendark. Si discret et gracieux.. À leur extrême opposé, la fëaclocë semblait être un rayon de soleil tombé sur le sol de Gaïa, éclatante et resplendissante comme l'or brillant ou les flammes crépitantes d'un feu plein de vie. Impossible pour elle de passer inaperçue, autant à cause de son physique que de son caractère changeant et imprévisible, qui la déstabilisait grandement ces temps-ci.

Les deux amis discutaient et discutaient, ayant subitement oublié la verdoyante Aspirante, qui se réfugia dans l'ombre du grand bronze. Elle avait très envie de partir, cette fête était un désastre à ses yeux et elle n'était pas à sa place. Elle n'était qu'une apprentie Chevalière, qui pouvait juste caresser cet espoir tant et aussi longtemps qu'un nouveau né saurien ne l'aurait jugé digne d'être sa moitié. Et la blonde doutait fortement qu'un jour, un jeune dragon puisse la choisir elle. Qui voudrait d'une âme comme la sienne ? Et puis, elle ne souhaitait pas non plus se lier. Mais pour rester et être acceptée en cet endroit fabuleux, elle n'aurait pas beaucoup le choix de dire non.

Elérion la sortit de ses pensées, la présentant aux deux gens. Nielle se figea et jeta un regard noir au Bronze.

° Pourquoi as-tu rappeler mon existence !? °

Elle hurla dans l'esprit de l'écailleux, avec un ton lourd de reproches. La situation devenait très embarrassante et il n'était pas nécessaire de posséder un sixième sens pour le ressentir. Se forçant un sourire, elle détailla Galaad. C'étatit donc ça, le Lié d'Elérion ? Il ne semblait pas si peu chaleureux …

Ouais, bonjour.

Il n'était pas chaleureux.

Ce qui ranima une certaine colère en la fëalocë. Elle ne se prit même pas la peine de lui répondre, simplement de serrer les poings et de grincer des dents. Cette soirée aura été tout un mouvement d'émotions pour l'adolescente. Elle concentra plutôt son attention sur Amaélis qu'elle tolérait mieux que l'autre.

Euh... en fait, je ne l'ai pas revue depuis qu'elle m'a amené ici... elle joua nerveusement avec l'une des mèches folles qui s'échappait de sa tresse, elle est sûrement occupée, ou je ne sais pas... m-mais je me débrouille avec les livres de la Flèche et je.. je fais ce que je peux.
Galaad Lucis
Chevalier Dragon
Chevalier Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 14 Avr 2009
Messages: 353
Sexe: Masculin
Présentation: URL
RPs: 235
Race: Neishaan
Âme Soeur: Elérion
Affiliation: Concerné
Alignement perso: Loyal Neutre
Ordre Draconique: Neutre

MessagePosté le: Lun 26 Oct 2015 - 16:14 Répondre en citantRevenir en haut

Un grand frisson parcourut l’échine du colosse de cuivre qui me suivait comme mon ombre. Je lui jetai un regard circonspect mais Elérion avait déjà détourné les yeux, perdu dans la contemplation d’une chose que je ne parvenais pas à voir à travers la densité de la foule. Elérion aussi avait ses secrets, après tout. Il vivait sa vie et je vivais la mienne. Tant que la cohabitation fonctionnait, tout irait bien…

° Je comprends que tu puisses en tenir rancune à Ithildin. Il n’est jamais facile, néanmoins, de prendre une décision en lieu et place de quelqu’un d’autre. °

Aussi subtilement que possible, le Bronze glissait dans sa tirade pour Amaélis un plaidoyer en faveur de la facétieuse – et amère – Airain, car il ne pouvait s’empêcher de comparer son geste au sien. Peu importait les raisons d’Ithildin, lui avait également les siennes pour justifier son acte. Et il ne regrettait rien. Excepté la confusion qu’il créait chez son propre Lié. C’est-à-dire moi.

° Voyons, Andaranielle. C’est un événement public d’envergure pour le Màr. Si tu souhaitais réellement passer inaperçue, tu ne serais pas venue. Profite du banquet pour boire et manger ! Fais-toi des amis ! °

Le Bronze s’ébroua doucement, veillant à ne pas bousculer un serviteur empressé ou une dragonne assoupie, et darda son regard franc sur la jeune Aspirante. Un regard peu compatissant, cependant bienveillant à son égard. Il fut tenté de l’abriter sous son aile, comme lors de cette balade dans la Baie d’Eau Claire mais il se ravisa. Il ne servait à rien de cacher la fëalocë sous cet artifice grossier. Elle avait tout intérêt à profiter de l’occasion pour gagner en assurance et s’amuser. Le Kaerl avait beau demeurer prospère, en temps ordinaires, il n’organisait pas de telles fêtes tous les jours.

- Ah, toi aussi ? Je ne sais pas ce qu’ils mettent dans ce vin mais ça donne le tournis quand on le boit trop vite. Il y a un arrière-goût de… De citrouille, non ?

Délaissant presqu’aussitôt l’inconnue suite aux présentations, je pivotai de nouveau face à Amaélis, le sourire aux lèvres. J’examinai alors le contenu du verre le plus proche, sur une table de banquet, avec perplexité, peu convaincu par ce que j’y voyais. Je n’aimais pas les citrouilles. Mauvais souvenirs d’enfance.

L’Aspirante – dont j’avais pratiquement oublié la présence – fit soudain entendre sa voix. A la mention de la Flèche du Cadastre, je relevai la tête et prenais la peine de la regarder. J’appréciai assez cet endroit. Avec mon petit recoin dans l’Allée des Idoles, il s’agissait de mes lieux de retraite favoris. Un repère idéal pour être tranquille ! La Flèche du Cadastre charriait également beaucoup de souvenirs récents. La rencontre explosive avec le Chevalier Nolan, la discussion feutrée en compagnie de la doyenne des Maîtresses Argentées… Outre mes heures passées là-bas à tenter d’apprendre à lire correctement, ou à comprendre comment ma magie fonctionnait réellement, cette grande bibliothèque faisait office de refuge.

- Apprendre par soi-même n’est pas si mal non plus, fis-je en haussant les épaules. Par exemple, le Maître que j’ai eu… Euh… C’est une longue histoire mais, sincèrement, je ne souhaite à personne d’avoir eu ce Maître-là !

Elérion souffla brusquement par ses naseaux. Je lui jetai un coup d’œil de méchante humeur.

- Dame Al’Ysiria aurait été un bon Maître…

Cette pensée en entraînant une autre, je me persuadais que l’elfe et son Blanc vivaient encore quelque part, en Rhaëg, à l’abri de tous soucis. Et que, peut-être, ils reviendraient un jour animer la vie du Màr Luimë. Je sentis Elérion s'enrouler autour de mon esprit, tel un chaud et réconfortant rempart contre le monde extérieur. Il me fis alors part de sa réflexion. Cette Andaranielle participerait peut-être à la prochaine Empreinte. Elle irait se présenter sur les sables blancs, devant la couvée de la reine Seresth et du Brun Anduras. Même si j'éprouvais du ressentiment envers moi-même - pour ma maladresse et mon inutilité chronique -, je ne pouvais m'empêcher d'petre soulagé. Si tout s'était déroulé comme l'avait espéré tout Bronze normalement constitué, Elérion serait le père de ces futurs dragonneaux et j'aurais été propulsé sur la scène publique... Horreur !



Visiter le site web du posteurMSN
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 15:44 Revenir en haut

Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


 Sauter vers:   



Sujet suivant
Sujet précédent

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001/3 phpBB Group :: Dgf GuildWars :: Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Traduction par : phpBB-fr.com
Create by dagonfield genesis :: by nerevare

Anneau des JpC par TourDeJeu