Playlist Tol Orëanéene Carte du Monde Index du Forum
Connexion •  Se connecter pour vérifier ses messages privés •  S’enregistrer
 
 [RP] La féérie au cœur de la nuit interdite Sujet suivant
Sujet précédent
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Auteur Message
Nechama Sa’El Han
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 2 Fév 2015 - 01:30 Répondre en citantRevenir en haut

Rp précédent ici

Printemps 918 - Gaïaku



Nechama était dans sa chambre, son souffle calme, sa respiration lente. Il tentait de calmer ses sons horribles : il les entendait même dans ses rêves… les harpes : l’horreur de leur mélodie résonnait dans son esprit, comme une musique entêtante qui ne veut point s’en aller. Mais elle le devait : Nechama devait s’isoler calmement pour pouvoir se cacher de la vue de tous. Ce soir, il retrouverait son ami de la journée : un torhil rencontré. Frère Asulil… Un combattant qui cependant avait peur du noir. Pour ce faire, Nechama avait récupéré une torche. Elle était sur son chevet, attendant la patiemment. Il pria pour le Rêveur, pour sa gloire, pour son entièreté. Sa chambre lui était sacrée, elle contenait ses objets dans un coffre scellé.

Il avait du congédier son frère Guilitane et son cousin Meccaya… leur dire qu’il se sentait fatigué et les quitter plus tôt ce soir là. Souvent, ils trainaient un peu ensembles : sans doute pouvait on dire qu’une amitié allait peut être le lier à son co-aspirant… Quant à son cousin, son affection pour le neishaan était certaine et absolue. Même en ce lieu où les sorciers faisaient légions et risquaient de s’en approcher… Il lui faudrait éviter sa sœur Dara et les pensées de sa dragonne. Oui, il cacherait ses pensées des dragons mais l’ondin n’en avait pas réellement besoin ce soir : il ne faisait rien d’interdit… enfin presque rien…

Seulement le couvre feu. Un décret du chef du kaerl céleste… Nechama suivait les lois dictées par le Rêveur, mais celle-ci trouvait sa foi dans les craintes d’une guerre. Celle-ci avait du provoquer beaucoup de morts : Asulil semblait inquiet au fait de l’évoquer. Des cadavres, l’ondin en avait vu de très nombreux lors de ses inquisitions. Aucun ne l’avait émeut, pas même ceux d’innocents : il espérait même une seule chose pour dire vrai, que parmi les morts du kaerl, nombreux furent des enfants de Lom. Certes, ils reviendraient à la vie, mais peut être, oui peut être, à ce moment là, les enfants du Rêveur seraient plus nombreux… plus aptes à tous les effacer et leur faire disparaitre l’âme dans la coulée de leur sang.

Nechama attendit qu’il fasse bien noir, que l’heure approcha et le plus discrètement possible, il s’en retira. Le couloir était tellement silencieux que, même avec toute la plus grande attention du monde, sa porte grinça : c’était ainsi… cet endroit n’était fait pour le silence. Mais il n’y avait point de quoi éveiller qui que ce soit : Lymdul vivait dans ce couloir… on apprenait à s’endormir dans le brouhaha. L’inquisiteur ne bougea pas quelques minutes, écoutant autour de lui si quelqu’un semblait s’éveiller… il était prêt à prétexter quelque chose mais il n’en eut besoin. Aucune résonnance à son éveil : il lui semblait clair que personne ne s’éveillerait à cause de lui ce soir… Il lui faudrait faire attention à son retour cependant, les sommeils seraient plus légers.

L’ondin jeta un petit regard à la porte de Meccaya. Son cousin était dans le monde des rêves… Monde bien étrange depuis peu : Nechama avait fait quelques rêves étranges… dont celui où son cousin était devenu un inquisiteur. Mais ce n’était pas le cas pour l’instant… Nechama songea alors à sa famille : il n’avait pas eu de réponses de Aaron…. Morgain, Ruth et son père semblaient aller bien. Le temps nécessaire à la vérification de l’éveil de ses camarades de chambrée était passé : l’ondin continua. Ses pas ne résonnaient pas, il ne faisait aucun bruit : après tout, c’était autant une formation d’assassin qu’il avait suivi que d’inquisiteur…. Et cela depuis ses 5 ans.

Lanterne à la main, il avança prudemment jusqu’à l’entrée des jardins. Ce n’était pas bien compliqué pour lui : il en avait l’habitude et la formation. Et personne n’était très actifs : il n’y avait pas vraiment de gardes ou de patrouilles… Les lieux étaient presque enivrants sous le couvert de la Lune. Nechama ne s’y était encore jamais engouffré : il attendrait son frère Asulil ici… se maudissant pour leur rendez-vous point assez précis. Il espérait avoir eu assez d’avance pour voir le torhil arriver de loin. A chaque bruit, à chaque brindille crissant, l’ondin fixait l’origine du bruit. Les petits animaux ou oiseaux faisaient légion : il était difficile d’imaginer qu’une guerre eut lieu ici il y a si peu de temps... Nechama s’était décidé à attendre jusqu’à quinze minutes après l’heure prévue : ensuite, il s’engouffrerait au cœur des jardins à la recherche du combattant. Mais si grand qu’il était, il devait se voir de loin…
Publicité





MessagePosté le: Lun 2 Fév 2015 - 01:30 Revenir en haut

PublicitéSupprimer les publicités ?
Asulil Addraeddry
Chevalier Dragon
Chevalier Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2013
Messages: 436
Sexe: Masculin
Présentation: URL
RPs: 111
Race: Torhil
Âme Soeur: Maodan
Affiliation: Maison Amberle
Alignement perso: Neutre Bon
Ordre Draconique: Lumière

MessagePosté le: Mer 4 Fév 2015 - 21:43 Répondre en citantRevenir en haut

Asulil avait connaissance du couvre-feu. Mais il savait aussi que son maître lui avait dit que ce n'était guère important. De toute façon, avec tout ce qu'il avait pu faire avec lui de limite, il n'était plus à une effraction prête.
Il devait donc retrouver Nechama, un jeune ondin qui était intéressé comme lui aux dragons fées et lézards de feux. Ils avaient cherché ensemble des informations sur eux dans la bibliothèque, mais ce n'était pas très concluant. Alors ils avaient décidé de retourner fouiller le jardin d'hiver cette nuit. Pourquoi la nuit ? Il n'en avait aucune idée. Ils ne faisaient rien de mal en cherchant, et la nuit rendrait leur périple plus compliqué. Mais Nechama l'avait voulu ainsi alors pourquoi pas.

L'heure s'approcha, il embarqua Mîw qu'il cala, tout somnolent, dans le creux de son chèche. Il faisait froid la nuit et celle-ci n'y faisait pas exception. Puis, doucement, il sortit de sa chambre, laissant la porte émettre un grincement presque sinistre. Il n'avait jamais remarqué qu'elle faisait autant de bruit.

Puis, silencieusement, il se dirigea vers les jardins, longeant le mur. Pas par peur de se prendre quelqu'un, mais surtout parce qu'il n'y voyait pas grand-chose.
Un pas après l'autre, il avança jusqu'à apercevoir une lumière au bout du tunnel. De toute évidence, son acolyte était déjà là.

Pressant le pas, il ne remarqua qu'au dernier moment le tabouret, posé là, près du mur. Il le remarqua tellement tard qu'il ne put l'éviter et se prit les pieds dedans, tombant dans un fracas qui résonna dans le silence de la nuit. Mîw, qui était tombé aussi, s'envolant en piaillant de consternation, voletant autour du pauvre Torhil pour lui passer un savon.

- Chhuut. Murmura-t-il en l'attrapant pour le faire taire. Il ramassa l'objet de sa chute et le remit à sa place. Quelle idée de laisser telle chose dans un couloir. Les gens n'avaient aucun sens pratique.
Il finit tout de même par rejoindre l'ondin, une moue coupable sur le visage.

- Désolé. Dit-il simplement. On devrait peut-être y aller avant... Qu'on nous trouve ici non ?

Sans vraiment attendre la réponse, il s'engouffra dans le jardin qui restait constamment ouvert. Heureusement, car il ne se voyait pas entrer par effraction en plus de tout ça.
Heureusement pour eux, la lune dans le ciel clair illuminé suffisamment l'endroit pour qu'une lanterne ne soit pas forcément nécessaire. Mais à peine fut-il quelque pas que son regard fut attiré par une zone plus sombre sur le sol. Une zone brûlée. Il se stoppa net, ses yeux fixant l'endroit, sa main allant vers son poignet bandé, le serrant un peu. Il n'était pas revenu depuis l'incident. Il n'avait pas remis les pieds ici, de peur, peut être, de se faire de nouveau attaquer, même s'il savait au fond de lui qu'il avait eu la malchance de tomber sur, probablement, le dernier des morts qui marchent.

Son petit compagnon roucoula doucement en se frottant à sa joue, le faisant revenir à la réalité.

- Euh oui je... Il chercha l'ondin des yeux. J'ai trouvé le nid de Mîw par ici, dit-il tout en se dirigeant vers l'arbre en question. Il était tout en haut. Mais avant j'avais cherché un peu partout et je n'ai rien vu... Hormis des nids vides parfois.

Il tourna de nouveau la tête vers la marque noire avant de se secouer un peu. C'était fini, c'était passé. Ils avaient en partie réussi à détruire les plans du mage. Ils ne renverraient certainement pas d'autre monstre de si tôt, avait dit le seigneur... Espérons-le, pensa simplement le Torhil.



Nechama Sa’El Han
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 17 Fév 2015 - 23:45 Répondre en citantRevenir en haut

Il l’entendit au loin, et une partie de l’ondin ne comprenait pas… si c’était vraiment le torhil… Mais, il entendit finalement la voix de celui-ci, un murmure se glissant au travers du couloir avant l’ombrage du géant… un murmure contrant le silence d’une ironique onomatopée : Chhuut. Et, alors que le visage très connu s’approchait, l’ondin comprit qu’il s’agissait bien de lui –après tout, il aurait pu s’agir de Mîw qui aurait fait une bêtise. Et l’inquisiteur ne montra point son étonnement –d’un coté, qui était capable de lire les expressions des ondins réellement ? Surtout quand celui-ci avait été éduqué comme Nechama- ni son incompréhension… C’était étrange, de la part de ce fort combattant… Ou… Ou : celui-ci avait du se battre pour venir, ce qui expliquait le bruit. Oui, c’était sans aucun doute cela !

- Désolé. On devrait peut-être y aller avant... Qu'on nous trouve ici non ?
-Il n’y a pas de mal…

Le géant se jeta presque dans les jardins : à n’en point douter, c’était une réaction normale… il craignait sans doute qu’un autre garde –que celui qu’il avait déjà vaincu- ayant vu le corps évanoui de son camarade au sol finisse par tomber sur eux. Ils passeraient en effet un très mauvais quart d’heure ! Nechama le suivit, après tout, il ne s’y était encore jamais rendu de jour, ou de nuit. Il ne fit pas attention au départ à la tache sombre au sol mais l’attention d’Asulil à son encontre amena le regard bleuté de l’enfant du Rêveur sur celle-ci. Il remarqua qu’on avait brulé ses sœurs plantes, action qui pouvait avoir lieu pour purifier la terre d’un maléfice d’un sorcier…

L’ondin reporta son attention sur le géant qui serrait sa main bandée et, les sourcils froncés, il tenta d’analyser l’être en face de lui. Mais le dragon-fée comprit le malheur qui prenait le cœur de son lié et l’en libéra d’un petit chant : Nechama sourit à cette vision... Il se demanda si les dragons-fées et lézards de feu étaient nés des songes du Rêveur avant, ou après les dragons. Ceux-ci étaient sensés être les premiers nés après tout… Mais l’inquisiteur doutait qu’on crut encore aux dragons dans sa religion, à part Morgain peut être, alors il était possible que les écrits eurent oublié ce détail. Il prierait cette pensée, peut être lui répondrait il ?

Asulil avait reprit ses esprits et désignait un arbre, expliquant en même temps :

Euh oui je... Il chercha l'ondin des yeux. J'ai trouvé le nid de Mîw par ici. Il était tout en haut. Mais avant j'avais cherché un peu partout et je n'ai rien vu... Hormis des nids vides parfois.
-Oh… Et les nids étaient ils sur les arbres du même type uniquement ? Ou y avait-il différentes catégories ?

Mais là encore, Asulil semblait être poursuivi par la brulure au sol… Du moins, son attention l’était. Si bien que l’inquisiteur finit par s’approcher de celle-ci et à demander à Asulil :

Est-ce que quelqu’un a été tué ici ? L’un de vos amis ?

Il regarda le bandage au bras… il ne semblait pas avoir de blessures car celui-ci était propre… Etait ce alors pour… un tatouage ? Un symbole qui les unissait, peut être ? Pauvre homme, peut être sa promise chevalière était morte ici même –et à si ce n’était pas une sorcière, c’était là un évènement triste. Cela aurait expliqué sa réticence à vouloir venir ici… Car Asulil lui avait bien parlé d’une attaque, des dragons d’ombres ayant attaqué des chevaliers. A n’en pas douter, l’ombre ne brule pas, elle disparait dans le néant quant la lumière disparait… Alors la personne ayant amené à purifier la zone se devait d’être une personne attaquée. L’ondin posa une main sur l’épaule d’Asulil et lui murmura :

Ne pensez point trop à cette ombre sur le sol, songez à ce lieu comme un lieu où vivent les dragons fées. Vous y avez trouvé Mîw, non ? Alors, n’y voyez que cela. Chaque âme éteinte se doit d’être pleurée un temps… Voulez vous que nous prenions quelques minutes pour celle-ci ? Ou nous pouvons, nous éloigner ?

L’ondin restait un prêtre, un croyant. S’il ne pouvait pas exprimer sa véritable croyance en ces lieux, il pouvait sans aucun doute tenter d’aider Asulil à se sentir mieux… Sans trop en dévoiler. L’ondin se maudissait presque sa bonté, celle-ci risquant d’amener un doute. Mais qu’importa : il avait étudié les faux dieux et pouvait très bien se prétendre fidèle de l’un d’entre eux pour tromper son ami.
Guilitane Anerovian
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 10 Avr 2015 - 17:22 Répondre en citantRevenir en haut

L’ondin se trouvait au milieu de son lit. Quelque chose d’inhabituelle l’avait réveillé mais il ne savait pas quoi. Du moins il n’arrivait pas encore à focaliser son esprit dessus. Il n’avait pas fait de cauchemar aussi Guilitane se doutait que l’objet de son réveil prématuré se situait en dehors de sa chambre, mais il avait besoin d’un peu de temps pour mettre ses idées en ordre.

Il se remémora succinctement la courte journée qu’il avait eue. A peine quelques tâches à accomplir dans la matinée, un repas en compagnies d’aspirants, une après-midi à vaquer dans les jardins et une séance en fin d’après-midi avec Dara et Nechama. D’ailleurs son co-aspirant s’était retiré bien plus tôt que d’habitude ce qui avait étonné Guilitane. Ensuite il y avait eu le diner et la soirée avait débuté plutôt calmement. Après avoir lu un peu et s’être assuré que Lymdul ne se ferait pas remarquer sa présence à tout l’étage un soir de plus, l’épéiste boiteux était allé se coucher.

Mais alors, pourquoi s’était-il soudainement relevé ? Pourquoi son esprit lui soufflait-il qu’il y avait un probable danger alors même que le silence semblait régner dans les spires ? Peut-être était-il un peu trop tendu et que cela lui jouait des tours. Voilà, c’était l’explication la plus logique.

Il s’était recouché et allait se rendormir lorsqu’un bruit lointain, insignifiant et faible lui fit comprendre. Quelqu’un était sorti des spires !

Il ne fallut pas longtemps au guerrier pour s’habiller sommairement et sortir dans le couloir et ainsi découvrir la porte de Nechama mal refermée.

*S’était donc ça ! Mais que peut-il bien faire aussi tard ?*

Du peu de ce que Guilitane avait vu de son camarade, celui-ci n’était pas du genre à enfreindre les règles ou à braver l’autorité. Il était donc curieux qu’il ait cherché à disparaitre du dortoir en pleine nuit, et avec grande discrétion.

Guilitane aurait bien aimé en rester là, Nechama pouvait bien faire ce qu’il voulait après tout, mais l’ondin n’avait plus vraiment sommeil, de plus il tenait peut-être une occasion de mieux connaitre cet étrange personne avec qui il partageait sa formation.

Le boiteux descendit d’abord aux archives, connaissant l’attrait de son partenaire pour la lecture, mais n’y décelant aucune lumière ou odeur de torche, il abandonna vite cette idée. Il erra nonchalamment dans les couloirs, à la recherche d’idée avant d’apercevoir deux torches qui s’engouffraient en direction des jardins.

Lorsqu’il entra à son tour dans le lieu, il surprit Nechama et un second aspirant, géant donc surement un thoril. N’ayant pas soigné particulièrement son entrée, les deux individus se retournèrent d’un seul geste.

« Bonsoir, je me doute que ma présence n’est pas souhaitée mais au vu du couvre-feu, je m’inquiétait à savoir mon co-aspirant dehors… »
Asulil Addraeddry
Chevalier Dragon
Chevalier Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2013
Messages: 436
Sexe: Masculin
Présentation: URL
RPs: 111
Race: Torhil
Âme Soeur: Maodan
Affiliation: Maison Amberle
Alignement perso: Neutre Bon
Ordre Draconique: Lumière

MessagePosté le: Dim 21 Juin 2015 - 16:15 Répondre en citantRevenir en haut

Des yeux de Torhil étonné se posèrent sur Nechama lorsque celui-ci parla de l'éventuelle mort qu'il y avait eu, lui proposant de faire une minute de silence en son honneur. Ce qui s’était passé ici... Il y avait-il eu un mort ? Oui, à n'en point douter. Mais était-il mort ici, c'était toute la question. Partant du principe que la chose était appelée mort-qui-marche, elle était morte avant... Alors, comment nommer la... Disparition de la créature...

Un petit piaillement sortit l'aspirant de ses pensées une nouvelle fois et il porta son regard sur le Neishaan.

- Non, pas de mort ici. Allons-y... il ne savait pas mentir alors, il ne mentait pas, c'était aussi simple que ça. Il se dirigea vers un arbre différent de celui de Mîw, montrant les restes d'un nid en hauteur.

- Il y en avait un peu partout, mais toujours sur des endroits très haut. J'en ai vu plus bas, mais ils étaient abîmés par je ne sais quoi.

Des prédateurs surement. Après tout, chaque endroit avec sa propre chaîne alimentaire et le jardin ne devait pas faire exception. Peut-être d’autres animaux de compagnie, raffolant d'œuf ou de jeune bébé. Ou encore des bipèdes sans bonne intention à l'égard des nids, pour les étudier ou autre chose.

Il réfléchit, bien que cela fût inutile, pour savoir s'il se souvenait d'autre chose, mais rien. Il ne voyait pas d'autre point commun que la hauteur. Mais d'un autre côté, lorsqu'il escaladait tous ses arbres, il avait autre chose en tête que de trouver des similitudes. Celle de ne pas tomber et s'ouvrir le crâne déjà. Puis celle de trouver un œuf, seul, abandonne. Car il n'aurait pas voulu que la mère soit présente. Il n'était pas un voleur ! Lorsqu’il avait vu ce petit œuf fissurait, tout juste tiède, seul au milieu d’un nid partiellement détruit, il n’avait pas hésité une seconde. S’il l’avait fait, peut-être n’aurait-il pas réussi à sauver Mîw des griffes de la mort. Ah ! En parlant de chaleur.

- Je ne suis pas sûr qu’on en trouve d’autres ici, mais… Dans des endroits peut-être plus chaud ? Lorsque j’ai pris l’œuf, il était tiède encore et il a éclot lorsque je l’ai mis dans la chaleur. Donc ils doivent particulièrement apprécier ça… Enfin je pense.

Fait une petite pause, réfléchissant.

- Donc des endroits chauds et sans prédateur… Il réfléchissait à des endroits possibles lorsqu’un bruit se fit entendre derrière eux, le faisant se retourner d’un coup, manquant de tomber. Un homme en face d’eux. Il n’arrivait pas bien à distinguer qui cela pouvait-il être, la lumière manquant d'intensité. Seuls les cheveux luisaient d’un certain éclat. Ce n’était pas un garde, sinon il les aurait appelés bien avant… Un simple curieux comme eux.. ? Peut-être… En tout cas, la réponse ne se fit pas attendre, car l’individu se présenta, à moitié.

Asulil posa un regard intrigué sur Nechama. Pour la discrétion, ce n’était pas gagné…



Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 04:21 Revenir en haut

Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


 Sauter vers:   



Sujet suivant
Sujet précédent

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001/3 phpBB Group :: Dgf GuildWars :: Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Traduction par : phpBB-fr.com
Create by dagonfield genesis :: by nerevare

Anneau des JpC par TourDeJeu