Playlist Tol Orëanéene Carte du Monde Index du Forum
Connexion •  Se connecter pour vérifier ses messages privés •  S’enregistrer
 
 [RP] Ensemble, visitons le monde. Sujet suivant
Sujet précédent
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Auteur Message
Lhain Linwëlin
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 19 Déc 2014 - 04:33 Répondre en citantRevenir en haut





Le vieil Olaf avait pour habitude de grimper les chemins tortueux du Mont Gerikor. La vue, disait-on, était magnifique vu de là-haut et l'Oracle avait toujours de judicieux conseils à conférer. Cela faisait près de quarante ans que ce petit pèlerinage avait lieu. Inutile de dire que tout n'était pas si simple désormais, d'autant qu'il lui fallait bien plus de temps pour parvenir jusqu'à ce remarquable sommet. Son vieil âne n'était pas en reste non-plus, bien qu'il s'adonnât à ce voyage depuis moins longtemps que son compagnon de fortune. Les présages étaient toujours bons à écouter, certes, mais que n'aurait-il pas donné pour redescendre dans les verts pâturages de Lòmëanor. Son humain ne le comprenait hélas pas. Il était capital pour lui de laisser femme et foyer le temps de quelques jours de voyage, une fois par an.

Ce petit chemin ne sentait pas réellement la noisette... Il sentait même plutôt le crottin. Stupide animal ! Ne pouvait-il prendre garde à la magnificence de ces lieux ? Le vieillard appuya sa canne sur le sol rocheux en bougonnant. La prochaine fois, sans doute tâcherait-il de revenir seul, ou bien avec son fils. Ce fainéant aurait tôt fait de comprendre que la culture des choux pouvait bien attendre qu'ils revinssent tous deux d'une telle épopée ! Que disait-il, une épopée ? Une aventure colossale ! L'on conterait un jour la merveilleuse odyssée du vieil Olaf et de son bougre d'âne ! Un rire sec s'échappa des lèvres de l'homme qui, faute de retrouver sa fougueuse jeunesse, se contenta de sautiller d'un bon centimètre, avant de se plaindre de ses vieilles douleurs.

Trêve de plaisanteries ! Il lui restait au moins six jours de voyage à ce rythme ! Car il n'avait pas un rythme très vif, bien au contraire. Prendre son temps était la meilleure façon de savourer ce petit périple... et d'échapper aux corvées imposées par sa vieille peau de compagne, tiens ! Le voilà qui râlait d'ailleurs après elle, vantant son courage à voix haute et entendant son propre écho dans le lointain coeur de la vallée environnante. Maintenant qu'il y songeait, le grondement était plutôt impressionnant.
Quoi ? Le grondement ?!

Il fut soudainement emporté par l'élan d'une masse noire apparaissant devant lui ! Le vieil homme se rattrapa de justesse à son âne, qui poussa un glapissement affolé, avant de manquer tomber aussi à la renverse. Le faciès draconique qui s'était montré devant eux, venait de raser le sol du chemin de la montagne, avant de se redresser brusquement, à seulement un petit mètre de leur position ! Se fendant d'un "malotrus !" bien placé, le vieillard leva un poing rageur en direction du petit dragon noir qui remontait en piqué vers le ciel. Comme si cela allait suffire à l'arrêter, tiens !

- Ce nouveau matériel a l'air de tenir le coup ! s'exclama Lhain en réajustant le harnais qui le maintenait contre son lié. Essaie de te stabiliser pour voir !

Laissant échapper un vrombissement amusé, Koltira ne priva pas son lié d'une légère vrille, avant de se mettre à planer paisiblement. Cette fois, ils avaient le plaisir de pouvoir voler sans risquer que le bipède ne fît une chute vertigineuse. Réunir tout le matériel pour construire un nouveau harnais n'avait pas été facile. Lhain n'y connaissait rien, bien qu'il ne fût débrouillard à l'occasion. Ils avaient dû requérir les conseils d'un forgeron, puis d'un spécialiste en la matière. Fort heureusement, la présence régulière des dragons à Lòmëanor permettait aisément de se faire comprendre quant à ce que l'on voulait. Il avait fallu parfois recommencer. Le vol tout en acrobaties des deux liés avait cassé plus d'un harnais avant celui qu'ils utilisaient à l'heure actuelle.

- J'espère pour ma bourse que nous n'aurons pas à le changer trop vite, marmonna le voleur avec une mine dépitée.

Bon, il avait tout de même beaucoup travaillé pour obtenir suffisamment d'argent. Leurs petites aventures en Rhaëg avaient été plus que fructueuses, bien que mouvementées... et pas très honnêtes, il fallait bien l'avouer. Au fond, ce n'était pas si grave, tant que cela leur permettait d'arriver enfin à avoir quelque-chose qui pût leur donner l'impression de ne s'en sortir pas trop mal.

- Tu aurais pu accepter de mettre une selle, ça aurait facilité les choses ! ronchonna Lhain en faisant craquer ses reins.

°Tu aurais pu accepter de mettre le pantalon rembourré.° répliqua Koltira avec une grimace nonchalante.

Le dragon laissa échapper un grognement semblable à un rire. Quel sport cela avait été de se convaincre mutuellement de devoir faire un choix ! D'abord décidé, Lhain avait tout de suite pensé qu'une selle serait appropriée pour leurs nombreux déplacements en vol. Koltira avait tout simplement snobé l'objet et n'avait plus montré signe de vie durant deux jours, n'acceptant de parler à son lié que durant les heures des repas. Désireux de conserver sa petite fierté draconique, le saurien avait cherché à convaincre le bipède de porter l'un de ces pantalons rembourrés, au niveau des fesses, pour permettre plus d'aisance.

Les écailles des dragons n'étaient pas très confortables, après tout. Lhain avait dédaigneusement refusé l'objet sans autre forme de procès, continuant à affirmer qu'il n'était pas pratique de marcher avec jusqu'alors. Le Noir le concédait volontiers, la ligne fluette du demi-elfe rendait la chose totalement ridicule. Ce problème n'était toujours pas résolu à l'heure actuelle, mais ils finiraient bien par trouver un moyen de se mettre d'accord. Pour l'heure, c'était la solidité de l'équipement qui était en jeu et le jeune homme pourrait bien tenir quelques temps. Il avait connu pire.

- Tu aperçois Sherÿan ? questionna Lhain.

°Non, pas encore.°


C'était là la véritable raison de leur venue près du Mont Gerikor, outre le fait de s'exercer un peu en vol. Depuis le petit esclandre au Castel Dolen, le duo avait décidé de se faire oublier quelques temps. Contre toute attente et depuis qu'ils s'en étaient sortis vivants contre le dragon de Drazahir, Lhain avait décidé d'accepter la demande de Lynaël quant à partir en voyage. Après tout, ne voulait-elle pas visiter le monde extérieur ? Ils n'avaient pas eu l'occasion de beaucoup bavarder depuis leur entrevue dans les bois : ce serait l'occasion ou jamais de le faire... sans doute leur en voudrait-elle de ne pas lui avoir donné de nouvelles suite à l'attaque du Kaerl Céleste... Désireux de la prévenir de sa présence, Koltira adressa un rugissement retentissant à sa soeur de couvée. Si elle était dans les parages, nul doute qu'elle recevrait cet appel sans trop tarder.
Pour l'heure, le duo libre s'apprêtait à s'offrir le Ciel, encore une fois.

Joyeux à l'idée de retrouver leurs amies, Koltira fit mine de planer quelques minutes de plus. Loin d'être craintif, le voilà qui grimpait encore un peu dans le ciel, battant des ailes avec vigueur et se laissant glisser sur un courant ascendant chaud. À cette altitude, les vents étaient moins aisés à dompter. Les membranes noires claquaient furieusement contre les rafales sans pour autant faillir. Agrippé au harnais, Lhain colla son bassin contre le cou de son lié, qui se laissa piquer tout à coup vers le sol à une vitesse vertigineuse. C'était le moment où jamais de voir si tout tiendrait le choc ! La vrille qui s'en suivit était rapide. Le monde tournait sur lui-même au-dessous, puis se redressa au déploiement des ailes noires, qui stoppèrent la chute.

C'était ici que le Noir avait appris à voler, en compagnie d'un certain Nathaniel Illyan et de son lié, Lenhor. Cette figure avait été exécutée par le chevalier-dragon, sous leurs regards ébahis, quelques mois plus tôt. Désormais, c'était à leur tour de fendre les cieux et les vents. S'en suivirent plusieurs autres prouesses et il tardait à Koltira de pouvoir voler en compagnie de sa soeur.
Publicité





MessagePosté le: Ven 19 Déc 2014 - 04:33 Revenir en haut

PublicitéSupprimer les publicités ?
Lynaël Mël'aryn
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 28 Jan 2015 - 19:45 Répondre en citantRevenir en haut

Un rugissement traversa l’air et le ciel, se répercutant tout autour d’elles comme un délicieux cri de bienvenue. Sherÿan s’apprêtait d’ailleurs à lui répondre lorsque la main fine de sa Liée se posa sur le côté de son cou.

°Non… J’ai une meilleure idée.°

La demi-sang exposa mentalement ladite idée à la dragonne qui ronfla de satisfaction et d’amusement avant de s’élever au-dessus des nuages grâces à de puissants coup d’ailes. Plaquées contre le cou de la Bleue et se tenant fermement au harnais, la jeune femme se fit d’ailleurs la réflexion qu’heureusement qu’ils étaient en été pour faire ce genre de chose, sinon elles auraient finies entièrement congelées par la condensation contenue dans les nuages et le froid de l’air à cet altitude.
Ce rugissement indiquait que Koltira et Lhain étaient déjà présents et les attendaient. Après le vote au Castel et leur éclat en public, ils étaient repartis hors du Kaerl, au grand damn de la jeune femme, non sans leur avoir tout de même donné rendez-vous ici avant. Elle avait hâte de revoir ses amis et de s’amuser avec eux, tout comme Sherÿan, mais la première chose qu’elle ferait, serait surement de coller une raclée à ce demi-elfe pour ne lui avoir donné aucunes nouvelles à son retour de combat contre les Ombres. Elle s’était beaucoup inquiétée, une fois son propre combat terminé, lorsqu’elle avait associé ce nuage de dragons d’ombres malsains à cette horde de crabes géants, puis à la quête à laquelle elle avait ensuite participé pour tuer Drazahir. Mais elle n’avait eu aucunes nouvelles du Neutre jusqu’à son apparition au Castel quelques jours auparavant.
Oui, elle allait l’étriper d’abord, puis lui montrer sa joie de le revoir, ensuite.

La Bleue, qui suivait les pensées de la demi-sang avec amusement quoiqu’un certain accord, s’ébroua doucement pour la ramener au présent et tourna un peu la tête vers elle.

°On va pas tarder à y arriver, prépare toi Lyn’ °

Aussitôt un sourire teinté d’espièglerie et d’un brin de vengeance éclaira le visage de la jeune femme qui hocha la tête et détacha toutes les sangles du harnais, se servant de ses muscles pour se maintenir en place. C’était dangereux, mais elles l’avaient déjà fait plusieurs fois à l’entrainement, elles étaient au point.
Tandis que la Chevalière ruminait ses plans de vengeances envers le demi-elfe, Sherÿan avait suivis le plan précédemment indiqué par sa Liée et s’était rapproché de Koltira en volant au-dessus de la mince couche nuageuse, profitant qu’ils soient occupés à défier la gravités dans des acrobaties toutes plus incroyables les unes que les autres. Elle avait aussi veillée à ne jamais passer devant le soleil pour ne pas faire d’ombre, mais jamais face à lui non plus, pour éviter que ses écailles ne reflètent les rayons.
Satisfaite de sa manœuvre exécutée en toute discrétion, la Bleue se retrouva à voler au dessus du petit Noir sans que celui-ci ne s’en rende compte. Elle attendit qu’il se remette à planer, récupérant de l’une de ses précédentes acrobaties, puis elle plongea vers lui, redressant juste avant de le percuter, le saluant d’un énorme rugissement.

Salut Lhain !

Elle éclata de rire lorsque le demi elfe sursauta et se retourna pour la trouver à cheval sur le dos du Noir, non loin derrière lui. Profitant en effet de la diversion que lui avait donnée Sherÿan et du fait qu’elles avaient eu le soleil dans le dos, empêchant les deux autres de distinguer quoique ce soit, elle avait sauté du dos de sa Liée, directement sur celui de Koltira.
Elle lui adressa un sourire mutin, se pencha et l’embrassa vivement sur la bouche avant de lui lancer un clin d’œil puis de plonger dans le vide dans un éclat de rire joyeux.

Sherÿan vint la cueillir au vol avec une précision qui leur avait demandé des heures et des heures d’entrainement. En effet, loin de venir la chercher par en dessous, ce qui n’aurait fait que les blesser toutes les deux à cause du poids acquis par la jeune femme pendant sa chute, la Bleue se retourna, ventre vers le ciel, permettant à la demi-sang d’attraper les poignées du harnais. Puis virant lentement, elle se retourna en profitant d’un demi-cercle, ce qui permit à Lynaël de récupérer sa place sur son dos en douceur. Avec un cri de victoire, la Neutre serra le cou de sa Liée avant qu’elle ne se pose dans la plaine où naissait le Mont Gerikor, attendant que Koltira et Lhain ne viennent les rejoindre. Le sourire aux lèvres, elle attendait en effet avec impatience la réaction du jeune homme, si réaction il y avait. Elle estimait qu’une bonne part de sa vengeance était ainsi effectuée.
Cela lui apprendrait, à ne pas donner de nouvelles !

Je t'aime, ne me tue pas é_è (a) ♥
Lhain Linwëlin
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 9 Avr 2015 - 05:14 Répondre en citantRevenir en haut

Le rugissement au-dessus de lui avait arraché un léger sursaut à Koltira qui, dans sa vitesse de croisière, avait levé la tête avec surprise... avant de la tourner dans la direction de la silhouette bleue qui le surplombait. Un sourire tout draconique s'était alors ancré sur son visage et un rugissement surgit de sa mâchoire à son tour. Sheryan n'avait pas manqué de le surprendre cette fois ! Bon joueur, le dragon accueillait toujours avec plaisir de telles retrouvailles. Tout joyeux qu'il était, il n'avait guère pris garde à la seconde silhouette qui venait de s'imposer en tant que passager clandestin sur son dos. Il s'agissait tout de même de ne pas perdre le fil de son vol. Ce fut un sentiment de gêne soudain qui l'obligea à tourner la tête derrière lui une nouvelle fois.

- L-Lyna !!

Toujours assis et maintenu par son harnais tout neuf, Lhain s'était subitement retourné en apercevant une Lynaël s'incrustant sur le dos de son lié. Ce qu'il en récolta lui arracha une expression décontenancée totale et ses joues finirent par s'empourprer. Lui non-plus, ne s'était pas attendu à une chose pareille. Si seulement il avait songé que la demoiselle profiterait de leur instant de repos pour bondir ainsi parmi eux ! Les yeux légèrement écarquillés par le baiser que sa compagne d'aventure venait de lui offrir, le demi-elfe se contenta de la regarder partir aussi vite qu'elle était venue, accueillie par sa liée, un peu plus bas. Celle-là alors... Les prunelles bleues du jeune homme rencontrèrent les iris pétillant d'amusement de son lié, qui, penaud de le voir froncer les sourcils face au petit air moqueur, finit par se retourner comme si de rien n'était.

- C'est pas drôle, imbécile de reptile...


*Oh mais, je ne ris pas !*
mentit le dragon avec un grognement qui tendait à prouver le contraire.

Oh, il se moquait allègrement de Lhain, dès que l'occasion se présentait : lequel le lui rendait bien, de toute façon. Aucun des deux liés ne manquait une occasion de se taquiner l'un et l'autre. Toujours ravi de revoir sa soeur et de partager de bons moments avec elle, Koltira finit par amorcer sa descente à son tour. Pour une fois, faire preuve d'un brin de douceur ne ferait pas de mal, même si leurs compagnes auraient bien mérité de recevoir un bon coup de vent dans la face après leur petit farce. Le dragon noir battit donc doucement des ailes et perdit en altitude, avant de se poser lestement sur le sol, au pied du Mont Gerikor. Lui qui appréciait les pointes de vitesse dont son lié et lui étaient friands d'habitude, c'était plutôt étonnant.

Une fois à terre, ce fut au tour de Lhain de descendre, non sans lancer un regard noir en direction de Lynaël. Il ne s'était pas attendu à se faire aborder de la sorte, certes, mais il aurait dû s'y attendre. Il maudissait plus son manque d'attention que l'acte en lui-même, il devait bien l'avouer... hé non ! Jamais il ne l'avouerait. Ce n'était pas comme si Lhain Linwëlin fût homme à laisser de côté son absence totale de bonne foi. Au lieu de la cueillir à grands renforts de grimaces gênées, il estima plus judicieux de froncer les sourcils et de la fixer avec ce petit regard agressif... qui n'aurait pas fait fuir un lapin.

- Tu ne rates jamais ton entrée, décidément,
marmonna-t-il en croisant les bras et en prenant appui sur l'épaule de son dragon.

Dragon qui choisit lui-même de ne pas rester en place et bondit dans la direction de sa soeur. Ce fut un Lhain échevelé par le passage d'une aile repliée au-dessus de sa tête, qui dut se cramponner à son équilibre pour ne pas basculer au sol. C'était le jour... Poussant un soupir et remettant ses cheveux en ordre, le demi-elfe finit par reprendre d'un ton qui se voulait légèrement plus détendu... quoi que toujours un brin grognon.

- Vous en avez mis du temps à sortir de votre grotte... Vous y étiez autorisées, n'est-ce pas ? Ou votre nouveau Seigneur a-t-il décidé de poser des barrières magiques pour vous enfermer à jamais ?


Mettre ce vieux porc de Javerth Seram au pouvoir avait été la chose la plus stupide que le Kaerl Neutre eût pu faire... après avoir décidé d'y placer Folken, et avant cela, de s'installer carrément sous la mer, bien entendu. Quelle idée, alors que le ciel était tout ce que les dragons avaient jamais eu comme empire ? Avoir découvert quelque-chose d'aussi fort avec son dragon lui avait offert un monde qu'il n'imaginait pas. La bulle sous-marine du Màr avait continué à les décevoir. À le décevoir plus particulièrement. Si Koltira aspirait un jour à voir la grandeur du Kaerl restaurée et le blason de son lié redoré parmi eux, Lhain avait la ferme intention de continuer à mener cette vie encore longtemps. Malgré ce désaccord entre eux, bipède et dragon étaient désormais attachés à cette vie de liberté.

La question était de savoir si Lynaël escomptait les suivre, comme ils avaient eu le loisir d'en discuter, quelques semaines plus tôt. Ce ne serait pas simple de se retrouver avec un nouveau compagnon. Encore une fois, le dragon serait ravi de pouvoir voler en compagnie de sa soeur. Entraîner Lyna dans les ennuis qu'ils pouvaient parfois rencontrer n'enchantait pas vraiment le demi-elfe. Il la savait débrouillarde et forte, plus forte qu'il ne l'était lui-même. Néanmoins, les gens qui s'approchaient de leur duo finissaient irrémédiablement par disparaître. Lhain tâchait de se détacher de cela, affirmant haut et fort et se persuadant qu'il n'en avait rien à faire, que c'était leur choix de les avoir accompagnés. Ce n'était qu'un mensonge de plus, comme il savait si bien les inventer pour se persuader que tout allait dans le sens où il le décidait.

- Je ne te demanderai pas comment tu te portes, tu as l'air d'aller très bien,
reprit-il, j'en viendrai donc au but : as-tu décidé de ce que tu voulais faire ?
Lynaël Mël'aryn
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 4 Mai 2015 - 17:07 Répondre en citantRevenir en haut

Alors qu’elles s’attendaient plus ou moins à une vengeance aérienne et rapide, Koltira se posa dans la clairière avec douceur, les surprenant toutes les deux.

- Tu ne rates jamais ton entrée, décidément…

Lynaël éclata de rire et s’inclina à l’adresse de Lhain, comme s’il venait de la féliciter, ce qu’elle avait effectivement pris comme un compliment. Sherÿan, elle, lança un rugissement joyeux et bondit à l’encontre du Noir en même temps que lui, enchainant plusieurs roulé-boulés avec son frère, mélangeant couinements et grognements tant elle était heureuse de le voir.
La demi-sang reporta son attention sur Lhain qui s’adressa à elle d’un ton ronchon, augmentant le voltage de son sourire. Il lui avait manqué en réalité, et bien qu’elle ne le lui dirait pas, elle était persuadée qu’il le savait. Pourtant ses paroles la firent grimacer et elle secoua la tête.

C’est totalement n’importe quoi… Si on s’enferme sous l’eau, on signe notre arrêt de mort…

Elle non plus n'approuvait pas l'élection de Javerth a la tête de leur Kaerl. Son discours et ses ambitions l'horrifiait, pire, la terrorisait. Car elle avait une conscience aiguë de leur besoin des autres Kaerl, du reste de Tol Orëa et même de Rhaëg. S'ils se coupaient du monde, ils n'en ressortiraient pas vivants à la première menace venue... D’un mouvement de tête, la Neutre remit une mèche noire en place, l’enlevant de devant ses yeux, et chassant ses idées noires, alors que sa voix se fait sérieuse.

Mais je m’emploie à régler cela, ne t’inquiète pas.

Elle leva ses yeux brillants de détermination sur lui et lui adressa un sourire d’un tout autre genre, de ceux qui vous faisaient croire que tout était possible, et que rien ne pouvait faire changer d’avis. Puis elle hocha à nouveau la tête et plissa légèrement les yeux, son ton se faisant taquin, plus léger, laissant ces histoires de politique derrières eux pour l'instant.

Oh, tu m’en vois offensée ! N’es-tu donc pas inquiet de savoir si je me suis languis de ton absence pendant tout ce temps ?

Elle papillonna des cils, les mains jointes dans une vaine imitation des petites dindes qu’il lui arrivait de croiser au Kaerl, avant d’éclater d’un petit rire et de se redresser. Elle leva les yeux vers les dragons qui revenaient vers eux et tendit la main au mâle d'onyx.

Bonjour Koltira. Je suis contente de te revoir.

De son côté, Sherÿan vint souffler sur le visage du demi-elfe, venant chercher une caresse auprès du Lié de son frère. La demi-fëalocë grattouilla les fines écailles d’ébène sous la gorge du petit dragon, et tourna les yeux vers Lhain, fixant ses prunelles d’or et d’ambre dans les siennes à la couleur vive du ciel printanier.

Moi j’ai toujours su ce que je voulais. Mais toi, le sais-tu à présent ?

Elle eut un léger sourire, parce que le double sens de sa phrase ne lui vint à l’esprit qu’après l’avoir dite, mais après tout, cela l’amusait. Toutefois, elle pensait ce qu’elle disait, car la dernière fois que le sujet avait été abordé, c’est Lhain lui-même, qui avait vivement refusé qu’elles puissent les accompagner, avec le désaccord pourtant visible de Koltira. Rien n’avait pu le faire changer d’avis, et la guerre s’en était suivie, coupant toute possibilité de discussions.
Penchant légèrement la tête de côté, curieuse, c’est d’une voix un tantinet plus douce que la Neutre vint s’enquérir.

Qu’est ce qui a changé ?

Elle savait que Lhain n’avait pas participé à la Chasse contre Drazahir, ni même n’avait été dans le groupe des chercheurs. Mais elle savait qu’il avait poursuivis les dragons d’ombre jusqu’au Kaerl Céleste, bien qu’elle n’ait jamais rien su de ce qui s’y était passé. Le seul fait de le savoir en vie lui avait suffi. Etait-ce égoïste de sa part ? Si cela l’était, elle s’en fichait.
Elle n’était pas insensible, mais elle ne voyait pas l’intérêt de s’inquiéter pour des gens qu’elle ne connaissait pas, bien que cette partie d’elle-même s’en retrouva légèrement changée après la mort d’Arion et Darakin. Parce qu’avoir combattu à leurs côtés, alors même qu’elle n’avait fait que les croiser au Kaerl, avait donné à leur mort une importance capitale qui l’avait surprise, autant que touchée. Peut-être même, que s’il n’avait pas fait preuve d’autant de courage, Sherÿan et elle seraient-elles mortes dans cette Chasse...
La réponse de Lhain à ses précédentes questions la ramena à l’instant présent, chassant le vague dans son regard alors que l’esprit de Sherÿan se glissait, chaleureux, dans le sien pour venir la soutenir. Elle devait vivre, pour faire honneur à Arion et Darakin, qui n’avaient pas eu cette chance.
Lhain Linwëlin
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 14 Juil 2015 - 14:45 Répondre en citantRevenir en haut

Levant les yeux au ciel, Lhain écoutait son interlocutrice le taquiner, comme elle ne cessait de le faire depuis des mois. Lorsqu'ils avaient été aspirants, ça n'avait pas été si facile pour la demoiselle. Le demi-elfe avait toujours été méfiant, mais sa vie de voleur n'avait pas manqué de le rendre désagréable avec autrui. Autrefois, il l'était davantage qu'aujourd'hui, même si son sale caractère semblait le suivre. L'empreinte avait réussi à le changer suffisamment pour lui conférer quelques sympathies pour ses semblables bipèdes. L'été précédent son arrivée sur Tol Orëa, les gens n'étaient ni plus ni moins qu'un élément intéressant, pourvu qu'ils eussent quelques piécettes à dérober. Quand bien même en disait-il du mal, cette expérience sous la mer avait eu une réelle importance dans sa vie et continuait d'en avoir.

Soupirant en sentant la dragonne bleue lui souffler dessus, le jeune homme se contenta de lui adresser quelques tapes amicales sur le museau : malheureusement, il n'était pas vraiment du genre démonstratif. Koltira, lui, était aux anges. Intéressé par les grattouilles, il ne lui fallut guère plus que le regard moqueur de son lié pour reprendre contenance et se rasseoir comme si de rien n'était. Ce n'était pas la peine, le bipède l'avait vu et avait bien ressenti tout le contentement que cette attention amicale pouvait provoquer chez-lui. Dans le fond, ce n'était encore qu'un enfant... comme lui d'ailleurs. Dans tous les cas, il semblait que la petite troupe attendît plus ou moins la réponse du demi-elfe, bien que celui-ci ne sût par quoi commencer réellement.

- Je ne parlerai pas de changement pour qualifier ce revirement, finit-il par expliquer après un instant de réflexion.

Comment mettre des mots sur ce qu'il pensait de cette situation ? Se justifier ne faisait pas partie de ses habitudes non-plus, même si c'était d'autant plus vrai lorsqu'il s'agissait de trouver les bonnes paroles à prononcer. Peut-être passait-il un peu trop de temps loin de toute forme de réel contact social ? Pourtant, tout se passait bien avec son dragon, pas de quoi s'alarmer !

*Ce qu'il essaie de dire, c'est qu'avec cette histoire de Drazahir, il avait besoin de changer d'air et de retourner en Rhaëg. Si tu souhaites nous suivre, tu seras donc la bienvenue. Il ne le dira jamais, mais Lhain s'est fait un peu de soucis malgré tout ! Ce serait comme des vacances !*

- Je ne me suis pas fait de soucis !


Contrarié que son lié eût trouvé une bonne façon de l'enquiquiner davantage, Lhain lui lança un regard assassin. Ils s'étaient pourtant mis d'accord sur le principe de ne pas divulguer ce qu'il se passait dans la tête de l'autre... du moins pas quand il s'agissait de penser qu'ils préféraient garder pour eux. Dans la réalité des faits, il n'était pas si étonnant que ça que le demi-elfe se fût inquiété pour son homologue, ou même pour la bulle sous-marine du Kaerl Neutre. D'un autre côté, voir le Màr Luimë sombrer sous les eaux pour une attaque de crabes géants était impensable dans son cerveau : quoi qu'il advienne, il lui semblait impossible qu'une telle structure ne tombât un jour sous le joug d'un tyran. Seram était un opportuniste renfermé sur lui-même, mais il mourrait que le Kaerl serait encore là.

- Ce que Koltira essaie de dire, c'est qu'on va effectivement prendre des vacances et aller voir si l'herbe est plus verte sur les autres continents. Pas d'aventures, pas de risques d'aucune sorte : juste un peu de repos.

Courir des risques ? Pas question, tiens ! Lhain n'avait aucune envie de risquer sa peau dans de nouvelles aventures ! Tout ce qu'il voulait à présent, c'était profiter d'un peu de calme pour parcourir le Rhaëg et... pourquoi pas manger des produits locaux ? C'était une bonne idée. Pas de dangers, c'était l'essentiel. Hélas, même en se persuadant que tout se déroulerait pour le mieux, le demi-elfe savait que les ennuis guettaient à chaque fois qu'il avait le malheur de faire le moindre mouvement. L'illusion était sympathique dans sa tête, mais ne tarderait pas à lui prouver qu'il avait tort... encore.

Avec une Lynaël prompte à se fourrer dans les pires situations -car il ne doutait pas qu'elle en fût absolument capable vu son tempérament-, le risque était doublé. Non, en fait, à bien visualiser l'air espiègle de la jeune femme, Lhain s'attendait vraiment au pire. Il le savait, il en était sûr... Avec elle dans les parages, tout allait finir par mal se terminer à un moment ou à un autre : allez savoir pour qui, ça, c'était encore un autre problème. Le voyage serait mouvementé, même si ça ne paraissait pas ennuyer le dragon noir, bien au contraire. La prudence, ou plutôt la méfiance exacerbée de son bipède de lié le faisait toujours rire. Son tempérament était bien plus aventureux que le sien, même si c'était parfois contagieux, il fallait bien l'avouer.

- J'ignore si des affaires t'attendent dans le vaste monde, mais ce serait aussi l'occasion de t'y adonner,
poursuivit-il en essayant de ne pas penser aux problèmes qu'ils auraient très certainement durant ce voyage, mais je te préviens, je ne risquerai pas ma vie. Le combat dans les airs m'a amplement suffi.
Lynaël Mël'aryn
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 15 Sep 2015 - 18:50 Répondre en citantRevenir en haut

Lhain marqua un temps de réflexion avant de sortir une réponse plus ou moins banale ayant pour seul but de lui donner le temps de trouver les mots. Elle l'observa avec un petit sourire, amusée de voir que le demi-elfe passait si peu de temps avec ses semblables qu'il en venait à perdre la parole. Pauvre de lui ! Elle espérait vraiment qu'il n'avait pas perdu son sens de la répartie où sa compagnie allait devenir bien ennuyeuse.
Mais heureusement pour la demi sang, Koltira, lui, avait toujours son âme d'enfant et décida de taquiner son Lié tout en lui répondant. A l'indignation qui se peignit sur le visage de l'ancien neutre et qui résonna dans ses paroles, Lynaël éclata de rire. Ils lui avaient manqués tous les deux.

Consciente que le petit Noir avait dit la vérité bien contre la volonté du demi-elfe, la Chevalière se calma et son visage perdit de sa joie. Ses yeux dorés se voilèrent légèrement et elle parla d'une voix lointaine.

C'était affreux... Les crabes ont tués les Liés qui étaient de garde ce jour là, et ont défoncés les portes du Kaerl... Quelqu'un s'est attaqué à la Gardienne et l'Agora prenait l'eau alors que les bruits de pinces claquaient et résonnaient partout... On a perdu plusieurs Crocs d'Argent mais pas d'autres Liés.

Sa voix s'éteignit alors que les images défilaient dans sa tête. Sherÿan avait quitté les côtés de Lhain pour se coucher derrière sa Liée, l'attirant contre d'elle d'un doux mouvement de tête qui ramena Lynaël au présent. Elle papillonna des yeux et s'appuya contre la Bleue, caressant les écailles de saphirs dans un geste de besoin, pour se rassurer.
Son regard troublé se fixa sur Lhain.

Puis il y a eu la Quête, le Kaerl Maudit et Drazahir...

Un frisson puissant remonta sa colonne vertébrale et elle enserra la tête de Sherÿan contre elle, comme pour se protéger de ses souvenirs. Elle avait fait des cauchemars pendant des semaines, se réveillant en hurlant de terreur, les draps poisseux de sueurs et le corps tremblants.
Elle déglutit, mais sa voix n'en était pas vraiment plus stable.

J'ai failli y rester.. Comme beaucoup d'entre nous. Arion et Darakin sont morts, et sans eux nous ne serions peut être pas en vie..

Un léger grondement remonta le long de la gorge de la dragonne et Lynaël sursauta. Une vague de chaleur bouscula son esprit alors que sa Liée l'aidait à reprendre pied dans le réel. Un léger rougissement colora brièvement les pommettes de la Chevalière lorsqu'elle se rendit compte qu'elle avait affiché ses émotions avec tant de liberté puis elle secoua la tête.
Heureusement pour elle, Lhain avait enchaîné, surement aussi peu désireux qu'elle de s'étendre sur des sentiments.

Elle hocha la tête, pas encore très sûre de sa voix, même si un léger sourire étira ses lèvres. Du repos ? Alors qu'ils allaient découvrir le monde ? Oh elle était persuadée que même lui n'y croyait pas. Après tout, il fallait bien s'occuper et s'amuser non ? La demi sang avait dans l'idée que Koltira serait favorables à ce genre de petites péripéties sans danger, mais qu'elle devrait en assumer la mauvaise humeur de son compagnon d'Empreinte. Oh après tout, pourquoi pas ?
Un petit rire vint ponctuer la dernière remarque du jeune homme, mais il était teinté d'ironie.

J'ai assez risqué ma vie pour les prochaines années à venir Lhain...

Elle supportait mal les allusions aux récents évènements, mais elle ne pourrait pas les éviter pour toujours, aussi décida-t-elle de faire diversions et de changer de sujet.

Mais oui, c'est d'accord ! Avec grand plaisir même ! Et puis, ça te fera du bien de retrouver du contact social ! Tu as le comportement d'un vieil ermite grincheux. A ton âge, c'est quand même bien dommage !

Les étincelles d'espiéglerie étaient de retour dans les prunelles d'or et d'ambre de la jeune femme et ses lèvres portaient à nouveau ce sourire taquin et provocateur. Il y avait si longtemps qu'elle n'avait pas embêté son ami.
Décidée à se changer les idées et à rattraper le temps perdu, elle s'avança vers Koltira, caressant l'encolure du petit Noir.

Tu as bien grandi Koltira, et tu es parfaitement musclé. Tu es magnifique.

Elle lui adressa un sourire et en vint à inspecter le harnais original et parfaitement neuf à se fier à l'odeur de cuir qui lui parvenait.

Tiens, tiens.. Un nouveau joujou ?

Elle tira sur quelques sangles, curieuse de voir le fonctionnement puis se tourna vers la tête du Noir, plongeant son regard dans les orbes opalescentes de celui du dragon.

Tu m'emmènerais faire un tour dis ?

Elle n'avait jamais eu l'occasion de voler avec Koltira, et elle avait dans l'idée que cela déplairait à Lhain, mais que son égo lui ferai accepter, juste pour ne pas se voir traiter de jaloux. Cela devait être totalement inédit de voler avec un autre dragon que son Lié, et si la jalousie de Sherÿan effleura son esprit en même temps qu'une vague d'amour, elle ne s'opposa pas à sa demande. Au contraire, elle tourna sa tête bleue vers Lhain pour s'adresser à lui.

°Si cela te convient, je suis aussi prête à t'emmener dans les airs.°

Après tout, ce pourrait être grandement bénéfique pour leurs positions de vols et les techniques de chacun des dragons. Attendant l'avis de leurs deux amis, Lynaël laissa ses doigts courir sur les écailles d'ébène avec une admiration non feinte.
Lhain Linwëlin
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 19 Sep 2015 - 03:10 Répondre en citantRevenir en haut

Tandis que sa compagne discutait, Lhain était venu s'appuyer machinalement contre son lié. L'inquiétude du dragon vis-à-vis du récit de Lyna se transmettait jusque dans son esprit et il ne pouvait, hélas, pas y couper. Bon, il fallait bien avouer aussi qu'il se faisait pas mal de soucis. Tous deux n'étaient pas intervenus pour leur Kaerl, mais combattre les dragons d'ombre avait été une étape éprouvante aussi. Le demi-elfe fit mine de replacer une sangle de son harnais et y laissa vagabonder sa main, durant quelques minutes. L'empathie n'était pas son fort, il tâchait de s'en persuader depuis trop longtemps pour laisser tomber cette idée. Néanmoins, entendre le récit de l'attaque du Màr Luimë n'avait rien d'agréable, quand bien même avait-il décidé de s'en détacher. La mort de ses frères arracha un gémissement déchirant à Koltira. Tant d'autres étaient tombés dans les cieux ce jour-là. Bien trop.

Poussant un soupir penaud, Lhain se rapprocha des écailles noires et y passa sa main. Lui qui n'avait plus à déplorer la mort de personne, du moins, le pensait-il, comprenait cependant bien les sentiments de son lié. Tous deux apprenaient l'un de l'autre depuis des mois, sans relâche, sans cesse, à travers des contrées qu'aucun d'eux n'avait pensé trouver. Il en allait de même pour les sentiments qui les habitaient. Le ton sérieux de son interlocutrice ne se prêta à aucune plaisanterie. Le voleur n'était pas assez cruel pour remuer le couteau dans la plaie à ce point... et bien moins encore lorsqu'il s'agissait de l'une des rares personnes qui s'inquiétait pour lui.

Bipède et dragon croisèrent leurs regards en silence. Voilà déjà longtemps qu'ils n'avaient plus besoin de mots, ou de pensées, pour se comprendre. Lire ainsi sur un visage draconique était parfois étrange pour le demi-elfe, mais il avait fini par accepter la situation. Pour l'heure, ils étaient plutôt d'accord pour se dire que Lyna avait dû être sacrément secouée par ce qui était arrivé. Qui ne l'aurait pas été ? Les deux liés n'avaient pas cru une seule seconde qu'elle fût capable d'être tuée dans cette quête, quelle qu'en fût la difficulté : ces demoiselles étaient plus coriaces qu'un simple sorcier venu conquérir Tol Orëa ! Malgré la confiance qu'ils portaient en leurs sœurs d'empreinte et de couvée, Lhain et Koltira était toutefois d'accord sur un point : leur petit voyage allait leur faire le plus grand bien.

- Un vieil ermite quoi ?! s'exclama Lhain en sortant de ses pensées. Je ne suis absolument pas grincheux ! Je ne vois pas du tout ce qui te fait dire une chose par... toi, arrête de ricaner !

*Elle n'a pas vraiment tort*, fit remarquer le dragon noir en laissant échapper un grognement semblable à un rire.

Koltira était on ne peut plus d'accord avec cette affirmation. Le demi-elfe avait grand besoin de fréquenter un peu plus ses congénères bipèdes, ça ne lui ferait aucun mal. Être la nouvelle cible de l'attention de Lynaël le poussa à se calmer progressivement et il ne tarda pas à darder des yeux curieux dans sa direction. Inutile de dire que les compliments et la caresse lui valurent de redresser la tête avec fierté. Oh, il n'était pas peu fier de sa musculature. C'était sans compter sur ses ailes, sa véritable fierté en vérité. Magnifique, oui : il acceptait volontiers le terme. Bon, il devait tout de même admettre que ne pas faire la taille de géant de bronzes lui faisait parfois mal. Le Noir demeurerait petit là où d'autres grandiraient pour devenir de grands dragons majestueux. Il avait quelques regrets à ne pas être né Empereur, auquel cas, sans doute aurait-il eu la force de protéger son lié grâce à un corps bien plus impressionnant que celui-ci. Se retrouver dans les airs avec Lhain, lui faisait oublier cette impression et tendait à lui rappeler qu'il n'échangerait sa corpulence agile pour rien au monde.

- Mon précédent harnais est mort au Kaerl Céleste,
répondit Lhain en haussant les épaules, ce joujou-là est un peu notre bébé. Il nous a fallu des semaines pour le perfectionner. Avec nos techniques de vol, j'avais besoin de quelque-chose de solide.

Inutile de dire que la demande de Lyna le fit légèrement grimacer. Lui céder les rênes de son dragon ? La petite pointe de jalousie qu'il ressentit ne titilla pas particulièrement Koltira. Le dragon ne se faisait jamais de soucis pour leur lien : il lui était tout bonnement inconcevable de penser qu'une simple petite ballade pût y changer quoi que ce fût. Ce fut donc avec une expression ravie que le dragon se fit un plaisir d'accepter. Ragaillardi par la confiance de son lié, Lhain ne put guère se montrer réticent à l'idée de les voir s'amuser dans les airs... sans lui... Il grognait quand même un peu intérieurement, mais se garderait bien d'en laisser paraître ne fut-ce qu'une bribe : il ne fallait pas donner raison à la jeune femme sur cette histoire de "vieil ermite grincheux" ! Blasé, Lhain porta ses prunelles bleues en direction de l'âme sœur de Lynaël... il n'était pas certain que ce fût une si bonne idée.

* * *


*Serre bien les sangles comme Lhain te l'a dit*
, conseilla Koltira en se laissant planer tranquillement, *je n'aimerais pas te faire tomber. D'ailleurs, si tu tombes, ne panique pas non-plus : je te rattraperai !*

Les courants ascendants chauds, qui s'élevaient du sol, leur permettaient de profiter d'une excellente vitesse de croisière. Le dragon noir ne pouvait s'empêcher de fureter dans la tête de son lié, lui intimant le calme. Le demi-elfe n'était pas ravi de le voir voler sans lui, même si le reptile ne se serait jamais douté d'une telle contrariété de sa part. La situation était aussi surprenant qu'amusante et il était vrai que Koltira ressentait une pointe de regrets à ce sujet. Il ne s'agissait cependant que de quelques minutes et ça ne serait pas plus mal de détendre un peu les cœurs de chacun d'entre eux. Leurs retrouvailles n'avaient pas été sans leur rappeler les douloureux souvenirs des batailles qui venaient de se terminer. Quant à cette histoire de chutes, Lhain avait expérimenté la chose jusqu'à ce que son lié fût capable de le rattraper sans problèmes... en le faisant exprès, ou pas.

*Permets-moi de discuter en ta compagnie durant notre vol, Lyna*, souffla doucement le dragon dans l'esprit de la demi-sang.

Le ton habituellement enjoué et espiègle du petit saurien venait de changer. Oh, il n'y avait rien de sombre dans sa façon de parler, ni même de dureté : seulement un brin de sérieux. Quiconque connaissait un temps soit peu Koltira, le savait capable de faire montre de raison. Plus les mois passaient et plus il apprenait à faire usage du savoir de ses ancêtres à bon escient : entre autres qualités que cela incombait, un zeste de sagesse tendait à se développer chez-lui, contrastant parfois nettement avec sa sociabilité, ou même encore avec le caractère très arrêté de son bipède de lié. Ce dernier, malgré sa défiance vis-à-vis de toute attache, avait plus que jamais besoin d'une présence amicale à ses côtés. Avant de parler de tout cela réellement, le petit dragon décida néanmoins d'offrir à sa cavalière un petit instant de répit.

Un sourire tout draconique se dessina sur son faciès reptilien et le voilà qui battait déjà des ailes. Un mouvement habile lui fit soudainement prendre de l'altitude et il sembla soudain bondir dans les airs. La première couche nuageuse se fendit sur son passage, leur offrant une vue imprenable sur une mer blanche. Le ciel était d'un bleu limpide au-dessus de leurs têtes et l'air ne manquait pas de leur fouetter irrémédiablement le visage. À travers ce petit passage, le dragon prenait à la fois de la vitesse et respirait avec délice. Il n'y avait nul autre endroit qui lui fût plus agréable que celui-ci. Nul endroit où se sentir libre prenait autant de sens... mais, il décida de ne pas s'y attarder plus que nécessaire.

Ivre de liberté, Koltira se laissa aller au travers de la masse cotonneuse et piqua vers la terre à une vitesse vertigineuse ! Ses ailes se resserrèrent contre ses flancs pour lui octroyer cette rapidité naturelle qu'il affectionnait tant et il ne tarda pas à conseiller à Lynaël de suivre ses mouvements en se penchant en avant. Assuré qu'elle ne se laisserait pas impressionner, le saurien ne se fit pas prier pour tourner brusquement sur le côté et effectuer ainsi une vrille endiablée. La reprise fut tout aussi soudaine, tandis qu'il déployait fermement ses deux ailes et se mettait à planer à quelques centimètres au-dessus de la terre. Le Mont Gerikor ne se trouvait guère loin de leur position et le petit reptile volant décida de l'escalader à sa façon. La paroi de la montagne rasa bientôt son ventre et il grimpa le tout à la verticale.

Quand bien même était-il à l'aise dans les cieux, Koltira ne pouvait s'empêcher de constater que tout n'était pas pareil sans son cavalier. Son dos était habitué à la masse corporelle de Lhain et à ses réflexes devenus aussi habiles que les siens. La pression des mains du demi-elfe l'entraînait parfois dans ses mouvements aériens, à tel point que tous deux semblaient ne faire qu'un. Désireux de partager cela avec Lyna, le Noir réapparut au-dessus de la couche nuageuse et parut sauter au-dessus d'elle, comme un dauphin l'aurait fait au-dessus de la mer. Au détail près que le dragon l'avait fait à l'envers, pour repartir dans un piqué fulgurant vers le sol. Ce fut un mouvement plus souple qui lui permit de détendre à nouveau ses voiles noires, dans un claquement puissant.

Revenu à l'horizontale, le dragon rejoignit la compagnie de sa soeur bleue, la survolant sans dissimuler son amusement. Il y trouva un Lhain grognon, auquel il tâcha de transmettre toute l'affection du monde, avant de se propulser en avant. Une fois de plus, il reparut au-dessus des nuages bas et profita de son élan pour stopper ses moindres gestes, bien au-dessus d'eux. Le temps s'était comme suspendu et la silhouette aux écailles d'ébène se laissa tomber paresseusement vers les flocons blancs du ciel. La reprise de son vol fut beaucoup moins brute et il lui suffit d'un battement d'ailes pour adopter un rythme bien plus paisible. Les membranes d'onyx émirent de délicats vrombissements et il choisit de survoler un peu cette zone-ci. Son lié était entre de bonnes pattes : il pouvait donc se permettre de s'éloigner légèrement.

*Je te dois des remerciements, Lyna*, commença-t-il d'un ton à la fois doux et amical, *depuis notre rencontre dans la Sylve, Lhain a l'air de se sentir un peu moins seul.*

Koltira descendit calmement vers la montagne et décida d'en faire le tour durant quelques minutes. Les paysages de Tol Orëa s'étendaient à perte de vue sous leurs yeux. Cette île, beaucoup avaient risqué leur vie pour la sauver. Certains étaient tombés, d'autres avaient eu plus de chance. Flarmya seule savait ce que l'avenir réservait aux survivants de cette aventure, mais la mort des dragons et de leurs liés ne serait pas vaine. D'autres générations s'en viendraient grossir les rangs des Kaerls et leur offriraient de formidables êtres. Cet avenir avait été préservé, non sans mal. Il en était pourtant qui ignoraient encore vers quel avenir se tourner.

*Il a beau essayé de se persuader du contraire, cette tête de mule avait, dans le fond, très peur que tout le monde l'ait oublié, * avoua Koltira, *à côté de cela, je m'en veux beaucoup de ne pas avoir compris tout de suite de quelle façon je pouvais l'aider.*

Un grondement attristé se fit entendre dans la gorge du petit dragon et il reprit son vol au-dessus de la vallée du Mont Gerikor.

*Je pensais que pousser Lhain à retourner au Kaerl Neutre serait facile, qu'il suffirait de peu pour l'en persuader... mais je me suis trompé. Mon père, Sele'nti, semblait croire que tout nous ramènerait là-bas et pourtant tout nous en éloigne de jour en jour. Je ne peux pas le ramener en le sachant ainsi en détresse. Il hésitait à vous voir nous accompagner car nos précédents compagnons n'ont pas survécu au voyage. S'attacher et voir ces personnes disparaître l'a affecté.*

Le demi-elfe avait fini par passer outre son chagrin et avait eu un regain d'énergie. Cet évènement demeurait gravé dans sa mémoire, cette rencontre avait signifié beaucoup pour lui, mais son esprit avait gagné le combat pour passer à autre chose. Lhain Linwëlin n'était pas homme à se morfondre très longtemps : ça n'aidait pas à survivre et ça ne rapportait rien, ni ne faisait revenir personne. En revanche, une âme, liée à la sienne, comprenait désormais très bien le cheminement de pensées qui avaient amené ce bipède opiniâtre à avancer ainsi.

*Il a grand besoin de savoir d'où il vient, pour décider de la route à suivre aujourd'hui. Je veux l'amener jusqu'à ses origines et l'aider à comprendre ce qu'il s'est passé. Je voudrais trouver des indices qui lui permettraient de connaître sa famille et la vérité au sujet de son histoire. J'ai le sentiment que cette quête nous donnera enfin la possibilité de rentrer chez-nous.*

La tête de Koltira se retourna partiellement dans la direction de la demi-sang et son regard se posa dans le sien, empreint de tristesse, mais aussi d'une forme de détermination.

*Lynaël Mël'aryn, pourras-tu nous aider à rentrer à la maison ? Pourras-tu m'aider à ramener Lhain au Màr Luimë ?*
Lynaël Mël'aryn
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 4 Oct 2015 - 16:14 Répondre en citantRevenir en haut

La réplique outrée du demi-elfe eut au moins le don de dissiper les dernières effluves de souvenirs qui traînaient dans son esprit. L'assertion de Koltira déclencha son rire et elle les observa se chamailler avec une douce chaleur au cœur et cette sensation étrange d'être enfin de retour à la maison.
Avec un petit soupir de soulagement et de bien être, elle écouta les explications de Lhain en hochant la tête et attendit sa réponse avec un petit sourire en coin, plus ou moins persuadée que l'égo du jeune homme et sa précédente pique jouaient en sa faveur. Il était si facile de jouer avec son frère d'empreinte qu'elle en avait presque oublié la douce saveur de la victoire.

~*~


°Serre bien les sangles comme Lhain te l'a dit. Je n'aimerais pas te faire tomber. D'ailleurs, si tu tombes, ne panique pas non-plus : je te rattraperai !°

Lyna éclata de rire.

°Koltira ? Je viens de sauter de ton dos dans le vide avec pour seule certitude que Sherÿan viendrait me chercher, il y a à peine quelques minutes. Tomber de ton dos n'est absolument pas une inquiétude !°

Toutefois, elle écouta le conseil du saurien et vérifia toute les sangles. Il lui avait fallu un petit moment d'adaptation avant de trouver sa position sur le corps du petit Noir. La différence de taille était sûrement ce qui l'avait le plus déstabilisée en premier lieu. Puis avec cela, venait la réduction de la masse, l'augmentation de la vitesse et de l'agilité, ainsi qu'un tout autre style de vol. Bien qu'elle se doutait que ce serait différent, la demi-sang ne s'était pas attendu à une telle différence, et à tant de changements. Une petite partie d'elle appartenait encore à l'ancienne aspirante qui se disait que monter un dragon bleu ou noir ne devait pas changer grand chose.
Bien, elle avait eu tort dans de sacrées dimensions.

Toutefois, Koltira avait été très doux et patient, et comme elle s'adaptait vite, ils ne leurs avaient pas fallu plus d'une dizaine de minutes pour trouver comment se coordonner ensembles. Ainsi, elle ne risquait plus de déséquilibrer le petit Noir dans ses cabrioles, et lui ne se sentait plus gêné par sa cavalière au poids et taille inhabituels.

°Permets-moi de discuter en ta compagnie durant notre vol, Lyna°

La jeune femme sourit et tendit une main pour caressser affectueusement l'encolure d'onyx. Le ton doux et sage du jeune dragon n'était pas sans rappeler celui que prenait parfois Sherÿan à son encontre, et qui les forçait à ne pas oublier les connaissances sans âges et la sagesse infinies qui résidaient dans ces corps écailleux qui n'étaient que des bébés il n'y a pas si longtemps.

°J'en serais ravie mon ami.°

Détendue comme elle l'était, la demi-sang avait pu se permettre de lâcher un peu la bride à sa télépathie. En effet, à cause de ce qui s'était passé dans la Lande, et à son retour, elle avait beaucoup travaillé sur ce don. Quasiment plus ces dernières semaines que durant la totalité de son aspiranat. Aussi avait-elle la possibilité de n'ouvrir son esprit que sur ses pensées de surface, lui permettant de partager avec Koltira quelqu'uns de ses ressentis et sentiments. Une très légère copie en somme, de ce qu'était le lien. De la même manière, il sembla accepter de s'ouvrir à sa télépathie, et elle y vit ce sérieux, cette douceur et cette amitié qu'elle avait ressenti plus tôt dans ses mots.
Puis, comme s'il avait lu ses désirs -ce qui n'était pas impossible dans la situation actuelle-, il oublia un moment les discussions et laissa la force de ses ailes leurs faire oublier le reste pendant quelques instants.

Les diverses figures du jeune saurien la firent éclater d'un rire joyeux et libéré. Penchée sur l'encolure noire, elle accompagna son piqué et ses diverses vrilles, et écarta les bras en s'offrant à la puissance du vent alors qu'il remontait à la verticale le long du Mont Gerikor. Ivre de cette vitesse et de cette liberté, elle poussa un cri de joie et de victoire lors du saut de Koltira au dessus de la masse nuageuse, laissant les doigts froler la masse blanche, humide et inconsistante, avant de reprendre son équilibre en même temps que le dragon qui revenait à l'horizontale, faisant retomber sa chevelure d'ébène devant son visage épanoui.

Baissant la tête, elle interpella Lhain et Shëryan d'une petit sifflement provocateur. Elle envoya un baiser aux deux autres de sa main, puis anticipa le mouvement du petit dragonne en se penchant en avant, savourant sa brusque prise de vitesse et de hauteur. Lorsqu'il reprit un rythme de croisière plus doux, la jeune femme se redressa, offrant son visage au vent en fermant les yeux, laissant cette sensation de joie pure et de liberté pénétrer toutes les fibres de son corps.

Ce fut la douce voix du saurien dans son esprit qui lui fit rouvrir les yeux et porter son attention sur lui. Elle sourit, et à nouveau sa main vint caresser les écailles d'onyx à sa portée.

°Je ne suis pas sûre qu'il faille me remercier pour quoique ce soit... La présence de Lhain m'est autant bénéfique, si ce n'est plus.°

Elle failli ajouter quelque chose mais décida finalement de se taire. Ses yeux d'or et d'ambre glissèrent sur les paysages qui s'étendaient sous eux à perte de vue et ses pensées suivirent le même chemin que celles de Koltira. Elle fut cependant ravie qu'il reprennen la parole, l'empêchant de s'enfoncer dans ses souvenirs de bataille.

°Oh Koltira...°

Elle se pencha pour enserrer l'encolure du dragon noir, posant sa joue contre les froide écailles, lui transmettant à la fois par ce geste et par son esprit, toute son affection et son soutien.

°Ce n'est pas ta faute. Ce n'est pas ton rôle de régler tous les problèmes de Lhain.. Pour certains d'entre eux, tu ne peux rien faire d'autre que de le soutenir en attendant qu'il trouve lui même une solution...°

Elle écouta la suite du discours du petit Noir sans cesser de le câliner. Elle se contenta d'hocher la tête contre les fraîches écailles sombres sans ajouter quoique soit. Il n'y avait pas grand chose à dire, et elle voulait voir où il allait en venir.
Elle se redressa lorsqu'elle sentit les muscles de l'encolure du saurien se contracter et releva la tête pour plonger dans son regard lumineux. Lui accordant une caresse et un sourire, elle hocha doucement la tête.

°Bien sûr Koltira. Je ferais mon possible pour vous aider, mais je ne peux pas te promettre de réussir. Seulement de faire tout ce qui est en mon pouvoir pour y arriver.°

Elle fronça légèrement les sourcils et ses yeux s'évadèrent sur les paysages de Tol Orëa.

°Tu sais, toutes les choses de notre passé ne sont pas faites pour être découvertes, et pas bonnes à entendre... Tu n'as pas peur que ce qu'il apprenne de son passé soit trop dur à encaisser ? Qu'il risque de l'éloigner encore plus du Màr Luimë, d'une manière ou d'une autre ..?°


~*~


Alors que le regard cristallin de Lhain se posait sur elle, Sherÿan s'amusa. Allons bon, il n'était vraiment pas ravi de la proposition de sa Liée. Ceci-dit, elle ne sautait pas non plus de joie à l'idée que Lyna soit sur un autre dragon, fut-ce son frère ou non. Toutefois, elle pouvait en voir les intérêts, et comprendre le bien que ça pouvait leur faire à chacun, que ce soit d'un point de vue technique, ou émotionnel.
Toujours couchée en sphinx, la Bleue redressa légèrement la tête.

°Je ne t'oblige à rien Lhain. Si jamais tu souhaites rester au sol le temps que nos Liés reviennent, je resterai avec toi.°

Ils observèrent le décollage du petit Noir puis Sherÿan reposa son regard sur Lhain qui lui répondit en ronchonnant.

- Non, je veux m'assurer que Lyna n’abîmera pas mon harnais et que Koltira n’abîmera pas Lyna en étant trop brusque...

La Bleue tenta de dissimuler un sourire et secoua doucement la tête. Les excuses du bipède étaient peu convaincantes mais elle ne dirait rien. Elle se releva plutôt en s'ébrouant, avant de s'avancer vers Lhain en se tenant droite, étendant ses ailes pour les délier. Posant son regard opalescent et calme sur le demi-elfe, elle s'arrêta devant lui et mentionna :

°Je dois tout de même te prévenir que nous sommes venues sans harnais...°

Elle replia une aile avant de la baisser, démontrant qu'en effet, seule une sangle de cuir munie de deux poignées rigiques enserrait le poitrail de la dragonne. Il haussa les épaules, aussi ne s'appesantit-elle pas sur le sujet.
Elle attendit un moment, puis c'est en captant l'air à la fois agacé, circonspect et désespéré de Lhain qu'elle se rendit compte qu'évidemment, il n'avait aucune idée de comment il allait bien pouvoir monter sur son dos. Avec un petit grondement de gorge qui ressemblait à s'y méprendre à un rire, elle s'excusa et s'allongea à nouveau devant lui, comme un Sphinx.

°Sers toi de ma patte avant pour monter. Les poignées te seront accessibles si tu te cales entre la dixième et onzième pointe de mon échine.°

Elle le laissa s'installer et prit quelques seconde pour sentir la différence de taille, de poid et de corpulence de son nouveau cavalier avant de se redresser. Elle sentit le corps du demi-elfe sursauter et elle tourna la tête vers lui.

°N'hésite pas à me le dire si je suis trop vive ou trop brusque, tu me parais plus léger que Lyna.°

Sans lui laisser le temps de répondre, elle décolla d'une puissante poussée des postérieurs avant de prendre le relais avec ses ailes, montant quasiment à la verticale jusqu'à dépasser la première couche nuageuse avant de rétablir l'horizontal. Elle plana quelques instants, enchainant des virages plus ou moins serrés et quelques montées et descentes pour les habituer tous les deux l'un à l'autre. Lorsqu'elle le sentit à l'aise, elle tourna la tête vers lui, un sourire draconique aux babines.

°On va s'amuser maintenant ?°

Et une nouvelle fois, elle n'attendit pas sa réponse avant de piquer vers le sol et de se laisser tomber, attirée par la gravité. Elle ne redressa qu'au dernière moment, si bien que ses griffes caressèrent les herbes hautes des plaines. Sans prévenir, elle se retourna sans même reprendre de l'altitude, laissant le temps au demi-elfe de tendre les bras pour toucher l'herbe s'il le souhaitait avant de se remettre dans le bon sens pour remonter.
Cette fois ci, elle reprit de l'altitude en s'amusant de plusieurs acrobatie qui auraient retourné l'estomac d'un aspirant. Mais elle savait que le jeune Chevalier était habitué aux figures agiles et vives du petit Noir, aussi pouvait-elle s'en donner à coeur joie, bien qu'il n'ait cette fois-ci que deux poignées pour se maintenir plutôt qu'une demi-douzaine de sangles.

Elle planait à mi-hauteur, leur laissant à tous les deux le temps de respirer et de reprendre leur équilibre lorsque leurs Liés passèrent au dessus d'eux, pleins de provocation.
La Bleue leur adressa un rugissement joueur mais ne partit pas à leurs poursuites. La vengeance viendrait plus tard... Au lieu de ça, elle tourna la tête vers son cavalier et s'adressa à lui d'un ton doux.

°Comment trouves-tu l'expérience Lhain ?°

Elle remonta doucement, dérivant au dessus des paysages montagneux et des vallées verdoyantes avant de passer quelques couches nuageuses pour se stabiliser à une hauteur où la température se faisait agréablement fraiche. Ils avançaient dans un brouillard cotonneux alors que Sherÿan planait en plein dans les nuages plutôt qu'au dessus ou au dessous.
D'un puissant coup d'aile, elle perça la couche supérieure, sautant au dessus des nuages pour retomber dedans et les traverser dans le sens inverse, retrouvant la visibilité des paysages de Tol Orëa.

°Je suis heureuse que vous ayez acceptés que l'on vous accompagne, et je dois te remercier pour cela. ces dernières semaines n'ont pas été faciles pour Lyna, et je sais que passer du temps hors du Kaerl en ta compagnie lui fera le plus grand bien.°

La Bleue tourna la tête pour fixer son regard dans celui du demi-elfe.

°Tu lui donnes cette impression de foyer et de stabilité. Tu l'aides à aller de l'avant.°

Sentant que cet étalage de sentiments commençait à le mettre mal à l'aise, la dragonne inclina doucement la tête puis vrilla sans prévenir, avant de partir à la poursuite du petit Noir dans un rugissement de défi.
Ils avaient assez pensés et réfléchis pour la journée, il était temps de s'amuser.
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:36 Revenir en haut

Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


 Sauter vers:   



Sujet suivant
Sujet précédent

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001/3 phpBB Group :: Dgf GuildWars :: Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Traduction par : phpBB-fr.com
Create by dagonfield genesis :: by nerevare

Anneau des JpC par TourDeJeu