Playlist Tol Orëanéene Carte du Monde Index du Forum
Connexion •  Se connecter pour vérifier ses messages privés •  S’enregistrer
 
 [RP]Convocation pour contrôle Sujet suivant
Sujet précédent
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Auteur Message
Alauwyr Iskuvar
Seigneur du Kaerl Ardent
Seigneur du Kaerl Ardent

Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2009
Messages: 1 535
Présentation: URL
RPs: 1 115
Race: Humain
Âme Soeur: Estenir
Affiliation: Clan Dominant
Alignement perso: Chaotique Mauvais
Ordre Draconique: Ombre

MessagePosté le: Jeu 18 Déc 2014 - 16:02 Répondre en citantRevenir en haut

Eté 918, après la chute de Drazahir



Esthen Frâlan, lié du Brun Buroth


Le Maître Guérisseur était assis à son bureau, jouant avec une plume d'oie entre ses doigts tout en lisant un long rapport. Depuis quelques jours, il passait de longues heures à étudier tout ce qu'il avait pu chiner dans les Archives en ce qui concernait la Marque Noire ; ou assimilée. Bien entendu, il rajoutait à cela ses propres rapports écrits à l'issue de ses observations sur des patients marqués et des retours qu'il avait pu avoir en écoutant certaines rumeurs. De longues heures il y avait passé, espérant comprendre la propagation de la maladie et surtout de trouver le moyen de la soigner si jamais elle venait à refaire une malsaine réapparition.

Doucement, il repoussa la pile de parchemin quand il eut terminé de parcourir les dernières lignes. Il porta ses mains à ses tempes pour les masser. Lire, relire et encore relire sans comprendre cette ''maladie" lui donnait la migraine. Il détestait rester sur un échec. La Marque Noire était du fait de Drazahir, cela il le savait, et qu'elle avait été utilisée avec le pouvoir d'une forte magie. Mais à savoir comment ce mélange avait pu s'opérer. Nul doute que la magie employée avait été puissante et ancienne. On usait bien de la magie pour guérir ou encore réaliser certaines potions aux effets particuliers, mais il ne se rappelait pas qu'on en avait usé pour créer des maladies et faire mourir les gens avec une telle malveillance. Enfin se rappelait... L'Histoire du Kaerl était ce qu'elle était, bien des historiens avaient du détruire les archives qui évoquaient de telles créations pour qu'on ne retrouve plus de telles horreurs. Une bonne chose, mais quand les traces n'étaient pas totalement disparues....

Esthen se laissa aller en arrière pour chercher le confort moelleux de son fauteuil. Il lui faudra encore du temps pour ses recherches. Il se frotta brièvement les yeux avant de se redresser avec un peu plus de dignité. Dans peu de temps, il allait recevoir une patiente, qu'il avait fait demander. Enfin convoquer serait le mot le plus juste. Quelques ardents avaient participé à la chute de Drazahir et il avait commencé à les suivre médicalement parlant depuis leur retour. Pour l'un d'eux, il avait besoin de voir si la maladie se propageait malgré la chute de l'Ombremage. Après tout, cette jeune chevalière noire avait été en contact prolongé avec eux et même avait demeuré un bon moment dans l'environnement saturé de magie du Kaerl Maudit, sous l'influence de Drazahir. Qui sait ce que la jeune Ayae avait pu subir.

Il quitta le confort de son fauteuil et observa si tout était en ordre. Il aimait avoir ce local rangé et bien organisé, le maître mot d'un travail efficace et rapide. Même si ces lieux n'étaient qu'à prendre comme un simple cabinet au sein de l'Observatoire, il recevait parfois quelques patients, hors du contexte de l'Infirmerie pour les mettre à l'aise. Puis quand on toqua à la porte, il se racla la gorge

''Entrez Chevalière Ayae''

Restait à voir si elle aurait mal pris d'être convoquée sans aucune précision par le Maître Guérisseur en personne. Il tendit le bras pour lui désigner une petite banquette.

''Prenez vos aises. Je ne doute pas que vous vous posez des questions sur les raisons de ma convocation. Je vais être direct. Je sais que vous avez côtoyé des Marqués durant votre passage au Kaerl Maudit. Avant de vous ausculter, j'ai besoin de savoir si vous avez des malaises, des vertiges....Des couleurs inhabituelles sur la peau... Ce n'est que de la prévention. car mine de rien... vous avez erré dans l'atmosphère maudit du Kaerl Sans Nom, alors que Drazahir le dominait...''



Publicité





MessagePosté le: Jeu 18 Déc 2014 - 16:02 Revenir en haut

PublicitéSupprimer les publicités ?
Ayae Mugetsu
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 15 Mar 2015 - 19:44 Répondre en citantRevenir en haut

Elle avait laissé paraître sa surprise à l'annonce de la convocation mais avait rapidement renvoyé le serviteur venu lui transmettre le message en répondant qu'elle viendrait.

Un regard perplexe avait été échangée avec Akieron qui lui avait suggéré de faire une crise d’amnésie subite d'un ton moqueur. L'ondine ne daigna même pas répondre à la provocation de la dragonne. Pourquoi maintenant? Sur quel sujet? Était ce une convocation de routine, mais dans ce cas cela l'étonnait qu'on ne lui ai pas signalé qu'elle devrait y passer un jour ou l'autre, ou bien plus?

Lié à l'éclat de mégalomanie de l'estropiée tu croit?
Possible ma chère. Mais je ne voit que difficilement en quoi cela nous concerne. Des roquets qui jappent ne sont guère intéressants.
Je me demande combien de temps ils vont tenir avant de se faire déchiqueter...
Franchement ? A moins que le sang ardent ne soit dégénéré à ce point... pas tres longtemps.
Cela dit ils sont distrayant.
Enfin, ce n'est pas comme s'ils nous concernaient. Et puis si il revient là dessus...


La dragonne redressa la tête et retroussa ses babines, laissant apparaître des crocs de la taille de petites dagues.

Je suis fille et sœur de Reine. Et je n'ai pas à rougir de mon Sang ou de ma stature au moins...


La rousse ondine lui sourit.

Nous n'avons à baisser le regard devant personne ma chère. Ce qui ne m’empêche pas de devoir répondre à cette convocation. Nous verrons bien ce qu'il en résultera.... Qu'il travaille pour son propre compte, celui du Seigneur Noir ou celui d'un autre... s'il est intelligent, je ne craint rien. ll est facile de traiter avec ceux qui ont conscience des réalités et des différents moyens de manipuler autrui. Apres tout, entre gens de bonne compagnie, on peut toujours trouver un arrangement.

Une fouille plus complète de son armoire lui permit de dénicher ce qu'elle cherchait. Une tunique de soie noire, sobre mais au fin liseré pourpre. Éviter l'ostentatoire.... mais ne pas se montrer craintive. Elle était chevalière. Noire. Porter cette teinte en serait un léger rappel. Après tout, que risquait elle? Rien qu'elle ne se sente capable de retourner en sa faveur à terme.

***

Trois coups discrets retentirent sur la porte du Maître Guérisseur. L'ondine n'avait croisé que peut de monde en chemin et s'était fait un plaisir de paraître pleinement à son aise. Aux yeux de tous, sa place devait être ici.

La toute jeune femme pénétra dans la pièce à l'invitation. Elle semblait à l'aise. Tres calme. Elle inclina délicatement la tête, pour saluer, et s'installa sur la banquette proposée. Les yeux de l'ondine glissèrent sur la pièce. Tout était ordonné. Rangé. Il aimait donc garder un certain contrôle sur son environnement et vraisemblablement sur lui. De la rigueur dans ce qu'il faisait. Peut-être même confinant à la dureté, mar taralom oblige, mais là ce serait perceptible dans ce qu'il ferait.

Je comprends votre questionnement Maître Fralan.

Elle esquissa un sourire amusé. Oui... Ses paroles étaient très... professionnelles. Rien ou presque de superflu. Rester sobre dans ses réponses donc, à voir s'il en dévoilerait plus.

Ma Dame elle même faisait parti des marqués. Et je l'ai côtoyée avant même notre départ pour le Kaerl Maudit. Pour ce qui est de mon état... et bien... à part une fatigue plus que marquée au retour, je n'ai remarqué aucun symptômes particuliers depuis lors. Cela dit, Drazahir n'a jamais eut l'occasion de poser la main sur moi.

Il avait eut bien plus intéressant à se mettre sous la dent. De son point de vue du moins.
Alauwyr Iskuvar
Seigneur du Kaerl Ardent
Seigneur du Kaerl Ardent

Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2009
Messages: 1 535
Présentation: URL
RPs: 1 115
Race: Humain
Âme Soeur: Estenir
Affiliation: Clan Dominant
Alignement perso: Chaotique Mauvais
Ordre Draconique: Ombre

MessagePosté le: Dim 5 Avr 2015 - 10:52 Répondre en citantRevenir en haut


Esthen Frâlan, lié du Brun Buroth


Le Maître Guérisseur haussa à peine un sourcil circonspect. La jeune femme semblait quelque peu... heureuse. Bah, souvent les femmes avaient une tendance à sourire pour pas grand chose. Il préféra ne pas savoir et se concentra sur ses tâches professionnelles. Puis il écouta les paroles de la jeune femme. Bien, elle ne semblait pas se sentir mal et le retour au Màr Taralom n'avait rien provoqué de plus. Elle aurait pu être angoissée, effrayée. Mais qui sait si Ayae lui en ferait réellement part.

''La fatigue se comprend par la dureté des épreuves que vous avez subies, avec vos compagnons. Le Màr Maudit n'est guère un lieu idéal pour garder un esprit serein. Sachez que si vous faites des cauchemars, que si des angoisses vous prennent à la nuit, je puis y remédier avec quelques excellents remèdes qui vous aideront à garder l'esprit clair pour dormir. Bien. ''

Il se rapprocha d'elle, prenant sa main dans une douceur méticuleuse et commença à la détailler, la tournant et la retournant, cherchant le moindre signe. Il remonta ainsi le long de l'avant-bras et satisfait de son premier examen, il entreprit de procéder de la même façon. Et pendant qu'il examinait la seconde main, il dit :

''J'ai eu des retours bien intéressantes de ce qui avait pu se passez au sein des autres Kaerls. Un céleste avait été semblait-il, marqué sans avoir été en contact avec un Mort-qui-marche, ou un autre Marqué. L'histoire qu'on m'a rapporté n'a pas été confirmée, mais ce céleste avait été d'une certaine façon en contact direct avec la magie noire de Drazahir, ce qui aurait expliqué les marques qui apparurent sur lui bien plus tard. D'où en conclusion ce besoin de vous consulter et de voir si le pouvoir de ce mage désormais et heureusement détruit n'a pas déteint sur vous..''

Il fut heureux pour le moment d'apercevoir rien d'inquiétant. Maintenant, il allai devoir observer les épaules de la jeune femme. A cette idée, il se retint de rougir. Il devait rester professionnelle, jusqu'au bout des ongles.

''Là aussi, j'ai eu des rapports. Le Màr Maudit était le centre même de Drazahir, donc sa magie était décuplée en puissance. Retirez votre haut s'il vous plait, juste pour que je regarde vos épaules''

Il se plaça derrière elle aussitôt, ainsi pas de mauvaises d'idées ne pouvaient apparaître dans l'esprit d'Ayae.

''Si jamais je ne trouve rien, alors je pourrai conclure que vous n'êtes pas Marquée, par contre, vous devriez vous reposer plus longuement et manger un peu plus pour que votre corps puisse reprendre des forces. Même si elles ne sont pas visibles au premier regard, vous avez des cernes un peu sombre et le regard un peu vitreux. Deux bons jours de repose devraient suffire. Cela vous sied-il Chevalière Ayae ? D'ailleurs, comment se porte votre liée ? ''



Ayae Mugetsu
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 24 Juin 2015 - 15:54 Répondre en citantRevenir en haut

https://www.youtube.com/watch?v=OQIf_H6LC2M

Heureuse... heureuse ? Si on lui avait posé la question, Ayae ne l'aurait pas comprise. N'en aurait pas compris le sens. Qu'est ce que cela signifiait ? Il y avait le sourire de soulagement, celui de façade, celui arrogant ou provocateur, celui ironique ou demi sourire qui différait un peu du sourire amusé qui lui permettait de mettre de la distance... il y avait les sourires enjôleurs ou ceux faits pour aiguillonner l'appétit. il y avait les rictus aussi, bien sur. Mais les sourires de bonheur... ? Souriait-on vraiment de façon insouciante juste pour le sourire? Ça lui paraissait lointain. Comme un concept qu'on regarde au travers d'un voile.... et qu'on ne comprends plus vraiment.

Celle qui était encore quasiment une adolescente ne se souvenait plus de ce signifiait ces mot. Elle ne s'en rendait d'ailleurs même plus compte.

Elle cilla, la carapace d'assurance se fissurant un instant avant de se reprendre devant la sollicitude apparemment sincère et du Maître Guérisseur. Que savait il vraiment des épreuves subies ? Une crainte irraisonnée qui ne se calma qu'avec la suite de ses paroles.

https://www.youtube.com/watch?v=R-KOqyGz7-Q

Un battement de cœur. Oh... il parlait de ça. Oui bien sur... De ses épreuves dans le marais... Bien entendu. Ses.... épreuves... Le sourire s’effaça doucement sans que rien ne le remplace. Les yeux redevenus deux opales mauves dans lequel on aurait pu se perdre mais par lesquels ne transpirait aucuns sentiments. Sinon une neutralité de rigueur. La neutralité soigneusement travaillée de qui sait qu'il ne doit se fier à personne. Personne.

Une seule comptait.

Et peu importe le reste...

De la douceur ? Simple... Elle le laissa examiner ses bras sans rajouter un mot.

Je...

Une hésitation... Putraille ! Pourquoi fallait il qu'elle ai ouvert la bouche. Était elle si faible qu'un tant soit peu de douceurs apparemment sans arrière pensée puisse la faire parler ? Si -

Ayae ! Stop ! La pensée a le mérite de la refroidir. Ne baisse pas ta garde. Surtout ne la baisse pas.

Nous n'avons pas passé beaucoup de temps dans les marais Maître Fralan. Quelques heures... Plus évidement le survol à l'aller. Mais je n'ai jamais touché Drazahir, ou une de ses créatures, ni était sérieusement visée par sa magie. Il a préféré se concentrer sur une menace plus évidente que celle que j'ai représenté à ses yeux.

Un éclat de satisfaction cruelle échappa à l'ondine lorsqu'elle constata.

Il l'a payé ensuite.

A la demande de l'humain, Ayae ferma les yeux quelques instants.

Bien sur...

Intonation soigneusement modulée. « Retirez votre haut ». Ce n'est pas là l'un de ces humains qui va prendre plaisir à... non... ce temps est passé...Passé ! Et il ne peut pas savoir. En toute logique. Il ne peut pas... deux le savent. Quilaïn et Asshai... Ils n'ont pas eut de raison d'en parler. Elle l’espère. Contrôlant soigneusement ses mouvements (et la bouffée de toxine qu'elle force à disparaître) elle ramena sa chevelure sur le coté, dévoilant son dos et sa nuque au regard du Guérisseur tandis que la tunique de soie glissait.

Il n'était pas dur à l’œil aguerris d'un médecin l'examinant attentivement de voir sur la peau blanche quelques traces, anciennes certes, de cicatrices longues et fines qu'il reconnaîtrait sans doute sans peine. Elles étaient légères, presque invisibles mais demeureraient sans doute toujours.

L'ondine le remercia intérieurement de ne pas être face à elle et elle profita de ce répit tandis qu'elle lui tourne le dos pour laisser un sourire un peu amer s'esquisser sur ses lèvres.

Elle avait l'air fatiguée ? Possible.. Probable. Mais pourvu que personne ne s'en rende compte tout irait bien. Elle n'avait pas le droit de laisser paraître la moindre faiblesse, pas pour Akieron. Elle serait digne de l'Impératrice qui partageait son âme. Il était facile de parler de repos. Si simple. Mais dans ce nid de serpent, si elle laissait paraître une hésitation, une faiblesse, elle et sa liée en payeraient le prix. Il fallait tenir. Tenir et prouver à tous qu'elles étaient dignes. Arracher ce qui aurait du être leur de naissance. Et s'ils n'étaient pas capable de voir la beauté et la force de sa liée, alors tant pis pour eux.

Akieron grandit bien. Elle est superbe, Maître Guérisseur...

Et le sera plus encore au fil des mois. Mais pour cela il lui fallait tenir. Ne pas montrer la moindre faiblesse mais ne pas leur donner de prétexte pour s'en prendre à elle. Ne tourner le dos à personne.. Paradoxal dans le cas présent.
Alauwyr Iskuvar
Seigneur du Kaerl Ardent
Seigneur du Kaerl Ardent

Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2009
Messages: 1 535
Présentation: URL
RPs: 1 115
Race: Humain
Âme Soeur: Estenir
Affiliation: Clan Dominant
Alignement perso: Chaotique Mauvais
Ordre Draconique: Ombre

MessagePosté le: Mer 15 Juil 2015 - 18:09 Répondre en citantRevenir en haut


Esthen Frâlan, lié du Brun Buroth


A la phrase qui qui débutait et ne connaîtra jamais de fin, le Maître Guérisseur avait à peine haussé un sourcil. Des fois, ses patients se montraient troublés et dans le cas d'Ayae, comment ne pas l'être ? Déjà elle était une jeune femme en présence d'un homme, qui l'auscultait pour une affaire assez éprouvante, même maintenant. Il était vrai qu'il n'avait pas l'expérience du vécu récent de la jeune femme, mais qui pouvait se vanter d'avoir la même expérience de vie qu'un autre ? Même parmi les gens qui avaient été marqué et -ou- qui avaient combattu le malveillant Mage ne pourront jamais avoir les mêmes ressentis, les mêmes souvenirs, les mêmes sensations. Chacun restait dans son lot d'expériences uniques. Jamais le Maître-Guérisseur ne pourra vivre ce qu'Ayae avait vécu. Mais il pouvait le comprendre, à sa manière. Après tout, il soignait les hommes, les femmes et les dragons, cela ne lui interdisait pas de cerner par moment ce qu'ils ressentaient au plus profond d'eux-même. Dans cet art, il fallait savoir usé à bon escient de ce qu'on découvrait, pour rester en dehors des frontières de la personne qu'on soignait. Aller trop en profondeur -surtout qu'il ne soignait pas les troubles de l'esprit- équivalait à un viol.

''Il est difficile de savoir si quelques heures suffisent ou pas, chère enfant. Notez qu''il suffit d'une simple couture pour mourir d'une forte fièvre suite à l'infection généralisée que cette ouverture non naturelle sur la peau aura réussi à permettre de s'installer. La magie que Drazahir était puissante et surtout méconnu pour nous. C'est pour cela que je préfère garder une certaine réserve. Si ce n'est pas dans une intense exposition, peut être qu'une plus réduite mais étalée sur le temps peut provoquer les mêmes symptômes''

Il préférait attendre donc de bien observer ce qui restait encore à observer pour tirer une conclusion.

''Une chance donc qu'il était accaparé autre part. Mais sur l'instant, je me demande s'il aurait perdu du temps à vouloir vous marquer alors qu'on l'attaquait. 'Au moins, il n'est plus de ce monde''

D'un oeil averti, il regarda avec minutieux la peau du dos et des épaules de la jeune femme, une fois son haut retiré. Par simple confort, il évita de poser une main sur cette peau fine. Après tout, il ne la connaissait pas assez et ne voulait pas la vexer ou l'humilier. Chaque membre du kaerl pouvait avoir des origines à l'opposé des siennes et donc pour éviter de heurter un moeurs précis...Pendant son observation, il remarqua quelques cicatrices, qui seraient restées discrètes pour l'oeil d'un novice. Chaque Ardent avait mené, ou menait une vie trépignante et qui laissait parfois des traces. Par respect pour la jeune femme, il ne demandera pas leurs origines et puis, elles s'étaient bien remises ces vieilles blessures, la peau avait correctement repoussée, d'où cette discrétion.

''Je ne constate rien de suspect. Vous pouvez vous rhabiller''

Il lui tourna le dos pour trouver parmi ses étagères une petite fiole. Il attendait que la jeune femme se rhabille pour se retourner à nouveau et lui donner la fiole, qui contenait un liquide un peu visqueux et de couleur un peu beige.

''Vous n'avez pas été Marquée, une bonne nouvelle donc. Pour votre fatigue, vous prenez cela juste avant de vous coucher, deux gouttes dans un verre d'eau. Un jus de fruit si vous le souhaitez, car le goût est un peu... infect. Mais ce sera efficace. Ravie d'entendre qu'elle grandit bien. A son âge, c'est important. Si elle est en bonne santé, elle sera une grande et fière dragonne. Pensez-vous que vous pourriez quand même me l'amener ? Autant que je m'assure quand même que tout va bien pour profiter de me la présenter...''

D'ordinaire, il ne demandait pas une telle chose à un jeune chevalier (ou chevalière). Mais il était assez curieux de voir un dragon céleste de très prêt et surtout jeune. Il voulait répondre à quelques interrogations personnelles qu'il avait depuis quelques années, comme par exemple, sur les lignées des autres Kaerls. Avec le temps, certains signes caractéristiques au développement d'une race propre naissaient. Verrait-il alors des différences notables entre un dragon ardent et un dragon céleste ?



Ayae Mugetsu
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 17 Aoû 2015 - 21:02 Répondre en citantRevenir en haut

Un instant était passé, puis s'était perdu dans les brumes des possibles innachevées.

Esthen Fralan était bien digne du Kaerl Ardent. Chacun pour soi. Pas de solicitude perdue chez les résidents du Mar Taralom. Que ce soit consciemment ou non, auto-justifié ou pas. La disccrétion n'était bien souvent qu'une autre forme d'indifférence. Plus polie, moins assumée. Mais tout aussi réelle. Bien dans les mœurs Ardentes. Soit on survivait seul, soit on disparaissait, toujours dans la même indifférence. Seul était peut être un qualificatif un peu large. Mais, bien qu'il s'agisse de deux corps différents, cela restait une âme unique.

Ca tombait bien. L'ondine ne s'attendait pas à autre chose.

Elle hésita un instant au discours du guérisseur, mais ne résista pas à la tentation de relever le mot avec le ton suave de celui qui ne sait si ce qu'on lui sert est du lard ou du cochon...

Enfant... ? Oh... Vraiment vous croyez ?

On ne reniait pas en quelques mois des années de courtisane et la jeune chevalière lui lança une œillade clairement ironique tandis qu'elle réajustait sa tunique.

Et bien merci. Je n'aurais donc pas à me soucier d'éventuels syndromes post-Drazahir.

Le liquide dans la fiole ne lui disait rien et elle le regarda dubitative. Ca marchait vraiment ce genre de chose? Bon, elle n'y connaissait rien non plus en médicaments ou en plantes, ce qui expliquait la chose. Si elle devait se fier au principe pseudo-universel de 'plus c'est mauvais, plus c'est efficace' et à l'apparence du liquide, ce médicament devait être relativement efficient. Ceci dit, elle avait fini par comprendre que cette maxime n'était pas une vérité générale... mais plutôt une assertion permettant de faire avaler n'importe quoi aux malade, voir même visant à les inciter à guérir plus vite... ou à leur faire attribuer des propriétés curatives à un liquide anodin au goût simplement immonde. Le pouvoir de l'esprit... Un peu comme le 'tu verras, ça ne fait pas mal' qu'on servait aux enfants. Mon cul, oui ! Bien sur que ça faisait mal.

Heu... comment en était elle arrivée là ?

Enfin oui, on verrait bien. Elle tenait à ne pas avoir un sommeil trop lourd. Question de principe. Et non la paranoïa n'avait rien à voir là dedans. Elle ne s'imaginait juste pas que certains n’hésiteraient pas à lui faire la peau si l'occasion leur était offerte, elle le savait.

Elle sourit. Parler d'Akieron était décidément un moyen un peu trop facile de l'amadouer.

Je puis vous garantir qu'en terme de fierté, elle ne craindra pas grand monde. Mais si vous souhaitez la voir, je pourrais toujours le lui proposer. Je pense qu'elle serait heureuse de faire votre connaissance ainsi que celle de votre lié...

Bon, elle connaissait déjà la réponse de sa moitié d'âme, mais la chose serait tout de même faite dans les formes.

Du moins si cela l’intéresse également et si la compagnie d'une jeune dragonne parfois légèrement susceptible ne lui est pas insupportable.
Alauwyr Iskuvar
Seigneur du Kaerl Ardent
Seigneur du Kaerl Ardent

Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2009
Messages: 1 535
Présentation: URL
RPs: 1 115
Race: Humain
Âme Soeur: Estenir
Affiliation: Clan Dominant
Alignement perso: Chaotique Mauvais
Ordre Draconique: Ombre

MessagePosté le: Jeu 10 Sep 2015 - 09:48 Répondre en citantRevenir en haut


Esthen Frâlan, lié du Brun Buroth


Il haussa à peine un sourcil quand à sa petite réaction. Oui, il avait une fâcheuse tendance à nommer certaines patientes enfant. En même temps Ayae était jeune en comparaison de son âge.

''Ne voyez pas cela comme un rabaissement. C'est une vieille manie que j'ai. C'est vrai que je ne suis pas encore assez vieux pour nommer mes patients comme cela tout le temps.''

Et puis cela donnait une touche un peu trop paternel, maintenant qu'il y pensait. Un rire moqueur résonna dans son esprit. Buroth le connaissait assez pour savoir que ce genre de détail. Il termina de ranger un peu quelques affaires qui traînaient ça et là pendant qu'il réfléchissait à ce que lui avait dit Ayae. Il n'était pas un guérisseur de l'esprit, mais il connaissait des effets secondaires d'un traumatisme, qui se montraient bien longtemps après. Souvent quand on se croyait loin de tous ces drames, et qu'on parvenait à l'oublier.

''Restez prudente. Vous ne serez pas à l'après d'un contre-coup. Des angoisses, des cauchemars, ou des sommeils à moitié réparateurs sont autant de signes à prendre en compte. Peut-être que vous songerez que cela passera mais qui sait si vous ne viendriez pas à avoir un peu de déprime ou autre. Si jamais il y a besoin, ne pas hésiter à venir me revoir. Même si on a un caractère fort, ce n'est jamais à prendre à la légère.''

Même un vieux Maître-Dragon n'était pas à l'abri d'un contre-coup.

''Alors je ne la forcerai pas à venir me voir. Je me plierai à ses souhaits. Pour mon lié, je ne crois pas que la jeunesse de sa propre espèce le dérangera. Tout dépendra de comment votre liée se comportera avec lui. Les dragons arrivent à voir au delà des choses auxquelles nous accordons trop d'importance. Il réagira plus en adulte face à un jeune de son espèce que par sa couleur d'écailles ou ses origines. ''

Il s'attendait à une réaction mentale de son lié, mais ne ressentit rien. Peu importait à Buroth en fait. Tant qu'il faisait la connaissance de cette nouvelle dragonne au sein du Kaerl.

''Bien. vous savez où me trouver si vous avez besoin de moi. Et dès que votre liée souhaite me voir, faites en part à Buroth. Je saurai alors trouver rapidement un créneau pour vous recevoir toutes les deux. ''


[HRP : merci de cette partie rp Smile]



Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:28 Revenir en haut

Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


 Sauter vers:   



Sujet suivant
Sujet précédent

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001/3 phpBB Group :: Dgf GuildWars :: Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Traduction par : phpBB-fr.com
Create by dagonfield genesis :: by nerevare

Anneau des JpC par TourDeJeu