Playlist Tol Orëanéene Carte du Monde Index du Forum
Connexion •  Se connecter pour vérifier ses messages privés •  S’enregistrer
 
 [Rp]Ainsi les plus abjects, les plus vils. Sujet suivant
Sujet précédent
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Auteur Message
Yong'Wu Zenghwei
Maitre Dragon
Maitre Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 16 Sep 2012
Messages: 331
Sexe: Masculin
Présentation: URL
RPs: 143
Race: Torhil
Âme Soeur: Nushi
Fonction: Haut-Représentant
Affiliation: Clan Valherien
Alignement perso: Loyal Mauvais
Ordre Draconique: Ombre

MessagePosté le: Mer 17 Déc 2014 - 14:45 Répondre en citantRevenir en haut

Flarmyaku 918, juste après Ceux qui vivent ce sont ceux qui luttent


Un sourire tordit sa face lorsque l'épée se retrouva sous son menton et comme par provocation il avança légèrement la tête sans pour autant mouvoir son cou. Les yeux de jais du Torhil, cernés d'un violet si foncés qu'ils laissaient penser à du noir, s'enfoncèrent dans ceux de l'aspirant avec une lueur d'amusement brillant dans ceux-ci.

“Quel barbier que voilà, encore un peu et je serai près à laisser mes moustaches de côté. Qui joue avec le feu s'y brûle n'est-ce pas ?”

Un rire de gorge, sombre et amusé, tandis que le marbre sévère de son visage se craquelait peu à peu pour laisser place à des émotions non usuelles sur cette face, l'aspirant était fort et Yong'Wu respectait la force, il respectait cependant encore plus la lignée et le fait que l'un et l'autre partageaient la pureté du sang Torhil donnait au dit Torhil un certain avantage de sympathie de la part du Zenghwei. Il accompagna le retrait de la lame d'un index tout en se remettant droit tandis que l'aspirant lui faisait tout de même montre d'un peu de respect en parlant de son avantage technique.

° Il sait se remettre en question. Tout du moins ne serait-ce qu'en apparence. Potentiel stratégique : grand.°

Opinant comme pour lui même mais aussi aux paroles que lui adressait son Lié, Yong'Wu s'inclina légèrement faisant contre mauvaise figure bon coeur avant qu'il ne saisisse la main de l'aspirant d'une franche poignée. Il pouvait sentir la chair durcie par le maniement des armes, les tendons épais et renforcés, les cals sous des articulations solides, la chaleur du sang chargé d'adrénaline...

Relâchant la main il ouvrit grand les bras dans un geste assez théâtral mais comique, voulant détendre un peu l'atmosphère et paraitre un peu clown bien que son physique ne s'y prêtait point.

“Je suis donc ton débiteur Aspirant ! Fut un temps j'étais moi aussi taillé dans un bloc de muscles, j'imagine cependant qu'actuellement c'est plutôt difficile à croire.”

Il se fendit d'un rire d'une seule syllabe pour ponctuer la fin de sa phrase le tout sous le regard éternellement vigilant du Blanc qui laissait de côté son humour douteux, pour l'instant. Yong'Wu rabaissa les bras et tapota le pommeau de son arme de bois qu'il avait rangée au fourreau avant de partir quelques secondes d'un regard pensif.

“Bien, malgré le rationnement actuel un Zenghwei sait toujours obtenir ce dont il a besoin. Allons donc au Val et je te paierai un vin de bonne qualité, autre que les denrées souillées qu'ils osent offrir à notre future génération de chevaliers.”

D'un geste de la main il l'invita à le suivre et parti en direction du Blanc qui s'abaissa sur ses pattes courteaudes mais musculeuses. Le dragon gardait ses yeux d'un opale calme sur l'aspirant, ne le lâchant pas une seconde du regard mais lui adressant pour la première fois la parole.

° J'ose croire que tu es déjà monté sur le cou d'un dragon. Je ne me sens pas de laisser marcher mon Lié comme un vulgaire demi-sang alors je t'offre aussi la voie des airs.°

La voix du dragon laissait penser au crissement d'un bout de verre sur de l'ardoise, quelque chose de dérangeant se trouvait dans le fond de cette vocalisation mentale. Une certaine violence aussi, non pas celle du guerrier ; pas cette soif de sang déchainée ; mais plutôt celle du prédateur félin, ce sadisme mêlé à de sombres intentions...



Publicité





MessagePosté le: Mer 17 Déc 2014 - 14:45 Revenir en haut

PublicitéSupprimer les publicités ?
Aby Myr Torgan
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 18 Déc 2014 - 06:00 Répondre en citantRevenir en haut

Aby opina du chef avec un sourire en coin alors que le grand Yong’Wu s’esclaffait devant lui d’un rire monosyllabique. Suivant le mouvement de son index sur la lame, le Torgan retira l’épée de sous le menton de son adversaire avant de faire volteface le plus simplement du monde dans le but d’aller ranger à sa place la lame précédemment empruntée. Tout du moins en amorça-t-il le mouvement au moment où le Torhil avança sa main vers lui. Décontenancé quelques instants par ce mouvement franchement amicale, grande nouveauté depuis son arrivée, il finit par la serrer dans la sienne. Sa poigne l’étonna, bien plus puissante que ne le laissait présager sa carrure, mais il n’en laissa rien paraitre.

« Je suis donc ton débiteur Aspirant ! Fut un temps j'étais moi aussi taillé dans un bloc de muscles, j'imagine cependant qu'actuellement c'est plutôt difficile à croire. » Le Torgan lui offrit un sourire ainsi qu’un mouvement de menton avant de répliquer d’une voix calme « Nous avons tous de sombres passes. » Puis, cette fois-ci il s’éloigna de quelques enjambée afin de ranger son arme. Pendant ce temps il écoutait la voix puissante du Zenghwei s’adresser à lui et c’est donc tout naturellement qu’il lui répondit sur le même timbre enjoué : « Voilà une bien bonne nouvelle. J’ai hâte de gouter votre promesse. » et sur ces paroles il suivit l’homme jusqu’à… son dragon.

Prit d’un frisson, le géant déglutit difficilement en regardant l’immense masse pale qui lui faisait désormais face. Il était certes moins grand et gros que celui de Sayuri, mais il n’en était pas moins menaçant. Il dut se faire violence pour se souvenir que celui-ci ne lui ferait pas plus de mal que l’incarnate qui avait tenté de lui arracher le… Oh et puis zut. Serrant les mâchoires, il fit un pas en avant lorsque le Dragon s’adressa à lui directement. Il ne put retenir le cynisme dans sa voix « Trop aimable. » Lorsqu’il se força à cesser de trembler pour grimper sur le dos du blanc.

Le vol fut cependant moins mouvementé qu’il ne le fut avec Sayuri, sans doute dût au fait qu’il n’y avait aucune appréhension entre le dragon et lui cette fois-ci. Combattant son propre cœur pour éviter de se retrouver avec la bile aux lèvres, le Torgan se focalisa toute la durée du voyage sur les écailles de la bête et le fait qu’elles lui meurtrissaient incroyablement le fessier. Il serait hors de question qu’il ne porte pas de protections lorsqu’il monterait le sien. Arrivés à bon port, donc, Aby se jeta presque littéralement au sol avant de se tourner vers le dragon. « Désolé de mon irascibilité, je ne suis pas encore habitué à quitter la terre ferme. » Pas encore. Voilà, il l’avait dit. Il comptait bien s’y habituer. Il était dur d’écarter un Torgan de la voie de l’honneur, même dans les conditions qu’il connaissait actuellement.

Portant une main à sa ceinture dans un bref tic, comme s’il portait encore son épée à la taille, le Torhil suivit aveuglément son nouveau compagnon jusqu’à un établissement engoncé dans une foultitude d’autres bâtiments. C’était la première fois qu’il s’aventurait si loin dans le Mar et il était à la fois ébahit et profondément curieux. Voilà à peine trois jours que celui-ci avait recouvré un semblant de liberté, il était tout naturel qu’il s’intéresse à la teneur de ce qui l’entourait désormais. Mais trop intrigué par toutes les informations que ses yeux avides cherchaient à emmagasinés, il ne fit pas vraiment attention à la taverne dans laquelle ils pénétraient comme un seul homme.
Yong'Wu Zenghwei
Maitre Dragon
Maitre Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 16 Sep 2012
Messages: 331
Sexe: Masculin
Présentation: URL
RPs: 143
Race: Torhil
Âme Soeur: Nushi
Fonction: Haut-Représentant
Affiliation: Clan Valherien
Alignement perso: Loyal Mauvais
Ordre Draconique: Ombre

MessagePosté le: Sam 20 Déc 2014 - 13:00 Répondre en citantRevenir en haut

Le Blanc avait senti sans mal l'inconfort de l'aspirant perché sur son cou, il n'avait qu'une envie : faire des pirouettes pour le malmener un peu mais une directive mentale de son Lié l'en empêchait. Yong'Wu voulait connaître cet être, l'amadouer pour peut-être le faire entrer dans sa maison. Le Blanc n'en restait pas moins frustré d'avoir vu son Lié battu par un ''simple'' aspirant, tout aussi rôdé qu'il soit à la voie des armes, Yong'Wu devait être le meilleur en toutes choses.

Quelques battements d'ailes mirent fin aux envies quelque peu sadiques du Dragon et il les déposa donc en face d'un endroit qui au premier abord n'avait rien d'une taverne ou d'une auberge. Taillé dans la pierre volcanique l'édifice faisait partie d'une longue série située non loin d'une des crevasses du val donnant vue sur la lumière orangée d'un magma bouillonnant. Le grand arbre se voyait même d'ici, dominant de par sa position centrale et ses feuilles d'un roux profond, Yong'Wu sauta au sol avec l'aisance de l'habitude avant de frapper trois fois à intervales calculés sur la porte de bois sombre du bâtiment.

“Du sang viens la force, mon frère.”

Un délic, celui d'un cadenas que l'on ouvrait avec précaution suite aux mots qu'avait prononcé le Torhil avec un certain délice dans la voix. Il se tourna vers l'aspirant un sourire sombre lui fendant la face et il se recula pour le laisser passer en premier tandis que la lourde porte s'ouvrait sans un bruit vers une atmosphère empreinte de noirceur et de secrets dont l'odeur des breuvages exotiques et autres substances stagnait, offrant l'impression d'un cocon de vice à peine ouvert pour laisser entrer deux corps étrangers.

“Après toi aspirant et n'aie crainte : nous ne mangeons pas les gens malgré le rationnement... pas encore du moins.”

Rire monosyllabique de gorge tandis que ses lèvres s'entrouvraient sur des dents de carnivore, le Dragon n'observait plus, confiant dans la situations. Tant et si bien que celui-ci fini par ouvrir ses ailes et prendre un courant ascendant pour vacquer à ses occupations. Le Zenghwei entra donc à la suite du mercenaire, les lourds rideaux de soie pourpres s'écartant alors que la porte se fermait derrière eux grâce à un homme au visage couvert d'un masque aux motifs compliqués et argentés.

“Je te souhaite la bienvenue dans l'un de nos petits... clubs. Prends donc une table ou un fauteuil. J'ose croire qu'un peu de luxe ne te fera pas de mal n'est-ce pas ?”

Lumières tamisées, des volutes de fumée dansaient depuis des tubes de verre posés sur des tables et des encensoirs disposés élégamment au plafond. Les quelques bougies qui brillaient ça et là de leurs chaudes lueurs participaient à une ambiance de secret luxueux et de recherche d'épanouïssement des sens. Yong'Wu s'installa sur un long sofa, appréciant le contact des riches étoffes alors que ses doigts fuselés venaient cueillir avec la paresse d'un félin un globe noirâtre disposé dans un cercle de céramique abondamment décoré.

“Ne te laisse pas déstabiliser par tout ceci, explore donc si tu le désires mais nous sommes là pour que je t'offre à boire n'est-ce pas ? Le rationnement frappe dûrement notre Kaerl maaaais une certaine élite a toujours accès à ses désirs lorsque les faibles courbent l'échine. Ainsi va Rhaëg.”

Claquement de doigts en l'air et bien vite une jeune femme vint se présenter à leur table, celle-ci était habillée de voiles diaphanes qui ne cachaient son corps que grâce à des ajouts de pierres et métaux précieux élégamment placés. Elle portait elle aussi un masque aux arabesques compliquées ne couvrant que le haut de son visage et laissant ses yeux d'un vert profond dans une certaine obscurité.

“Deux Lacrymosa mon enfant. Et apporte nous une corbeille de petits pains au miel, cet aspirant à besoin de goûter aux moults plaisirs que notre bon Kaerl garde jalousement caché des esprits faibles.”

Il avait dit tout cela avec une douceur étonnante, le regard pétillant d'un certain amusement tandis qu'il tournait celui-ci vers le Torhil qui ne devait avoir connu qu'une vie rude et dénuée de nombre de plaisirs. Yong'Wu se tint sur un coude, posé de façon non-chalente sur des coussins sombres et bien trop décorés.

“C'est un peu surfait comme endroit je l'avoue mais au moins ici nous pouvons discuter, boire et manger sans être interrompu par l'un de ces maudits demi-sangs qui pullulent hélas au kaerl.”

La jeune femme revint, posant deux verres élancés taillés dans l'améthyste et contenant un liquide clair à l'odeur puissante et sèche mais pourtant contenant quand même quelques notes d'épices exotiques. Posant ses doigts sur le manche du verre il leva celui-ci avec un demi-sourire avant d'en boire une gorgée.

“Lacrymosa... une ancienne recette datant de l'époque de nos ancêtres. Maintenant dis moi, aspirant : que sais-tu du Kaerl et de notre ordre ?”



Aby Myr Torgan
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 22 Déc 2014 - 07:36 Répondre en citantRevenir en haut

La main toujours à la ceinture, tiraillant dessus de frustration de ne pas y trouver son arme, le Torgan observa le manège avec circonspection. Tout cela lui rappelait les rondes aux côtés de Preffyn et ce n’était pas pour lui déplaire. Peut-être trouverait-il en cet endroit quelques bienfaits à sa nouvelle situation ? Il commençait, sans nul doute, à entrevoir l’importance de son nouvel acolyte. C’est donc avec un petit sourire en coin et un brin d’amusement enfantin qu’il précéda Yong’Wu dans l’établissement. Les odeurs furent la première chose qui le frappa : Ces odeurs suaves, épicées et douce à la fois. Il était évident que ce n’était pas là un gouge comme les autres, mais bien une maison de standing. Il avança donc dans le bâtiment avant de lancer un regard à la ronde. Quelques gens étaient installés dans de larges pouffes, eux-mêmes plus ou moins entourés de soieries, de tentures et autres tissus suspendus ça et là dans un ordre chaotique mais néanmoins apaisant. Ne se rendant pas vraiment compte qu’il s’était arrêté, son compagnon lui fit alors une remarque qui le ramena à terre. « Voilà quelques mois que je n’ai pas gouté au luxe. Ce sera vivifiant, sans l’ombre d’un doute »

Malgré son air de rustre profond, sa barbe hirsute et son devoir de mercenaire, il était habitué au luxe par le passé. La boisson coulait à flot, on ne le privait ni de fruits très chers ni de viandes très rares et il savourait sans cesse le regard à la fois inquiet et admiratif des gens sur son chemin. Preffyn lui manquerait presque. C’était un mauvais bougre, à n’en point douter, mais il savait vivre et faire vivre ceux qui lui étaient précieux. Marchant au travers des différentes draperies à la suite de l’immense gaillard, Aby se passa une main dans les cheveux en se maudissant encore de ne pas les avoir coupés. Un détail qu’il ne lui faudrait pas oublier à l’avenir s’il est amené à revenir dans ces endroits de ce standing. Cependant qu’il se félicitait largement d’avoir accepté de changer de vêtements, Yong’Wu parla à nouveau d’une voix amusée. Sans doute l’était-il à force de regarder les yeux fous du Torgan qui ne cessait d’aller à la rencontre des différents stimuli visuels alentour. Il se contenta de hocher la tête avant que celui-ci ne passe commande.

Aby ne put que remarquer que, soudain, Yong’Wu semblait tout miel avec ces gens. Sa voix n’était plus celle du guerrier mais bien celle du noble qui ordonne sous couvert de son rang. Ainsi donc il ne pouvait être que de haut rang et Aby se surprit à en être ravi. S’asseyant enfin auprès du fameux bourgeois, il posa ses deux mains sur la table et attendit en silence qu’on leur apporta leur commande. « Abstenez-vous de faire mention de ces gens-là, je tiens à garder un semblant d’appétit pour la suite. » Il remarqua la qualité du bois sur lequel il venait de poser les doigts, ainsi que les finitions précises et agencées avec doigté. Un travail de qualité pour un bois de qualité. Il ne pouvait être n’importe où. Ce sur quoi il ne doutait plus dès lors que, leur commande sur la table, Yong’wu se remit à parler.

Il avait fait silence ou presque tout le long de l’exploration, mais voilà qu’on lui posait une question. Il joignit les deux mains et se mit à réciter comme s’il avait appris la tirade par cœur : « J’imagine que vous êtes membres du clan Valherien dont me parlèrent les érudits de la bibliothèque. Ce que je sais sur vous ? Absolument rien à part que vous partagez mon dégout pour ces sous-races que sont les sangs mêlés. » Il marqua une pause, porta le breuvage à ses narines pour en sentir le fumet et se lança. Après une ou deux gorgées, le Torhil tourna désormais la tête pour parler en face à face, yeux dans les yeux, avec Yong’Wu. « Mais j’imagine que vous allez éclairer ma lanterne. » il attrapa un bout de pain au miel entre ses doigts calleux et le porta à sa bouche pour le croquer sans ménagement.
Yong'Wu Zenghwei
Maitre Dragon
Maitre Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 16 Sep 2012
Messages: 331
Sexe: Masculin
Présentation: URL
RPs: 143
Race: Torhil
Âme Soeur: Nushi
Fonction: Haut-Représentant
Affiliation: Clan Valherien
Alignement perso: Loyal Mauvais
Ordre Draconique: Ombre

MessagePosté le: Mer 11 Mar 2015 - 01:02 Répondre en citantRevenir en haut

Les commentaires du mercenaire n'avaient fait que le raffermir dans son idée. Yong'Wu sentait que ce nouvel arrivant avait un grand potentiel pour rejoindre le clan Valherien et peut-être plus tard... sa famille ? Il se surprit à sourire lorsque celui-ci lui parla de ses connaissances au sujet des Valheriens, au moins se disait-il avoir un point commun avec eux ce qui en soit, était une très bonne chose. Faisant rouler le petit globe noir entre ses doigts il le mit en bouche pour le croquer et frissonna tandis que ses pupilles s'élargissaient.

“Sous-races, j'aime beaucoup cette façon polie de nommer les détritus du monde.”

Léger gloussement, nouvelle gorgée de Lacrymosa et un craquement de vertèbres plus tard il se remit à parler. Toujours de cette voie enjouée, amusée, empreinte de noblesse et d'arrogance mais surtout de vices, après tout le premier né d'une grande famille noble n'était jamais une personne raisonnable.

“Tout ce que tu vois ici est aux Valheriens, nous sommes peu nombreux car nous voulons qu'il en soit ainsi mais c'est nous qui tenons les cordons de la bourse.”


D'une main paresseuse il rerempli les verres avec le pichet de métal brossé qui était posé sur la table d'un bois riche et sombre avant de claquer des doigts pour appeler à nouveau celle qui leur servait d'hôtesse. La femme, car il ne pouvait y avoir de doutes à ce sujet, revint vers eux et attendit qu'on passa commande, chose que ne fit pas Yong'Wu.

“Tu pourrais battre cette jeune femme à mort que personne ne bougerait le petit doigt. Elle est notre possession tout comme chaque être portant un masque en ces lieux, mais ce qui t'offre l'immunité avant tout est... ma présence à tes côtés.”

Il la renvoya à ses occupations d'un geste de la main et reprit une gorgée de son verre pour en apprécier la saveur et les effets dilatants les perceptions. Tout semblait plus brillant, plus coloré, les odeurs devenaient entêtantes sans pour autant donner de l'inconfort, le toucher des coussins était d'une douceur plus soyeuse que la chair d'une amante.

“Voilà pourquoi, aspirant, je t'offre l'occasion de rejoindre notre... cercle fermé et de t'élever dans les rangs au dessus des cafards qui pullulent. Je sais que cela peut sembler un peu rapide mais si tu parlais de ce qui se trouve ici personne ne te croirai”

Il lui offrit un de ces sourires, ces sourires qu'offraient les démons en vous proposant un marché, ces sourires qui promettaient tant de choses en échange de l'infime compensation qu'était votre âme...



Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:29 Revenir en haut

Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


 Sauter vers:   



Sujet suivant
Sujet précédent

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001/3 phpBB Group :: Dgf GuildWars :: Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Traduction par : phpBB-fr.com
Create by dagonfield genesis :: by nerevare

Anneau des JpC par TourDeJeu