Playlist Tol Orëanéene Carte du Monde Index du Forum
Connexion •  Se connecter pour vérifier ses messages privés •  S’enregistrer
 
 [RP] Au nom de l'amitié ! Sujet suivant
Sujet précédent
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Auteur Message
Meccaya Im'Awhël
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 20 Nov 2014 - 18:07 Répondre en citantRevenir en haut

---Flarmyaku 918


Nalesean de Dalneÿs. Son maitre lui avait déjà évoqué ce nom plusieurs fois. Iel avait peiné à le retenir, mais avait su rapidement le reconnaitre. Et pour cause, c'était le guérisseur en chef du Màr ! Le Nec Plus Ultra des soigneurs. Erebus lui avait dit qu'il soignait aussi bien humains que dragon, dans la mesure des connaissances actuelles en matière de soins. Cet Homme devait être une encyclopédie vivante ! Désireux de poursuivre sur la voie qu'iel avait déjà commencé à emprunter avant même de rejoindre Tol Orëa, Meccaya s'était naturellement surpris à songer qu'il serait sans doute de bon ton d'aller voir ce Nalesean pour lui faire part de ses intentions et obtenir d'être son élève. Dans le pire des cas, iel essuyait un refus. Dans le meilleur des cas, iel s'offrait un avenir conforme à ses espoirs, y comprit les plus fous. Soigner dragons et humains, c'était plus que ce qu'iel avait jamais osé espérer. Principalement parce que jadis, on l'avait convaincu que les dragons étaient des créatures chimériques. Enfin, iel avait voulu rejoindre les rangs des apprentis guérisseurs, mais avait jusqu'alors eu juste assez de choses à penser et à s'occuper pour que cela lui sorte de la tête aux moments adéquats, pour n'y revenir qu'à des heures telles que minuit, trois heures du matin… Des heures auxquelles iel pouvait aisément se lever et aller voir Nalesean, pour sûr ! Le reste du temps, iel était pris par les cours auprès d'Erebus, par de la lecture, ou des tâches plus triviales, mais qui occupaient son esprit. Mais depuis quelques temps déjà, plusieurs petits signes semblaient vouloir le pousser à aller une bonne fois pour toute voir ce Nalesean et enfin obtenir le jugement quant à sa candidature. C'était étrange, ça et là, iel entendait son nom. Il lui semblait que même ceux qui n'appréciaient pas le personnage lui reconnaissaient, sinon des qualités, des mérites. Il était temps d'affronter sa timidité, et de passer à l'acte.

Aussi l'androgyne s'était mis sur son trente-et-un, revêtant la tenue aux couleurs du Màr qui lui avait été offerte à son arrivée ici, qu'iel n'osait trop porter de crainte de l'abîmer. Iel avait fait des efforts pour essayer de dompter sa crinière blanche -et n'y était pas totalement parvenu, mais bon. C'était là les seuls soins qu'iel se voyait apporter à son physique. Iel n'avait pas de quoi se maquiller, et quand bien même iel aurait eu quoi que ce soit, iel ne savait pas faire. Ps de bijoux non plus, si ce n'était le pendentif qu'iel avait toujours autour du cou. Un pendentif aussi vieux que sa famille, portant leurs armoiries: caducée, ailes de dragon.
Iel ne tenait pas à charmer Nalesean par son apparence outre mesure, mais voulait au moins paraitre sérieux. Oui, à son goût, le reste du temps, iel n'en avait pas l'air. Et il aurait été dommage de subir un refus parce que Nalesean avait eu de mauvais a priori sur lui. Et comme iel doutait avoir déjà une réputation capable d'aller chatouiller les oreilles du maitre guérisseur, iel ne pouvait plus soulager son angoisse qu'en s'occupant de son apparence.
Parce que oui, là, le Mecca', iel n'en menait pas large. S'iel faisait de son mieux pour paraitre sûr de lui, cela n'empêchait qu'iel craignait la réaction de Nalesean. Enfin, ce dernier avait l'air de quelqu'un de civilisé, et les gens civilisés, surtout les Célestes, prenaient des gants pour éconduire les gens, non ? Normalement, tout se passerait bien…

Iel rongea son frein pour ne pas se précipiter sur les lieux du crime. Iel s'était levé tôt pour avoir le temps de se préparer, iel le regrettait. Se lever tôt impliquait d'attendre que le reste du monde soit levé…
Iel arriva dans l'antre de Nalesean aux premières heures d'ouverture de celle-ci. L'infirmerie/l'hospital du Màr Menel se trouvait non-loin des thermes de Naira. Suffisamment grande pour accueillir les blessés d'une guerre, par exemple, et permettre les soins des dragons, elle voyait s'agiter en son sein nombre d'apprentis, de soigneurs. Meccaya comprit alors une raison supplémentaire de ses inquiétudes. Iel ne pouvait pas prétendre avoir déjà travaillé en pareil lieu. Iel avait bien soigné des gens, mais… Des connaissances, ou des connaissances de connaissances, qu'iel était allé voir chez eux, seul, sans oser encore demander de paye, n'ayant pas fini son apprentissage. Iel se sentait novice. L'arrogance qu'iel pouvait avoir eu, parfois, en étant capable de décrire les maladies et leurs soins, les protocoles opératoires, les drogues et médicaments, cette arrogance-là avait totalement disparu. Iel ne se souvenait même plus qu'iel savait des choses. Dommage, car le moment allait venir de dérouler son CV !
Iel interrogea un apprenti qui passait là, lequel le renseigna sur la position dudit Nalesean. L'androgyne suivit les indications. Iel l'avait imaginé plus vieux, en entendant "quatre-vingt ans". L'habitude… En tout cas, il y avait moyen de le reconnaitre même sans avoir de description de lui, et même sans l'avoir vu pointé du doigt. Une étrange aura l'entourait, créée notamment par les subordonnés autour de lui qui, visiblement, le questionnaient. En retrait, Meccaya attendit sagement qu'ils aient fini, pour oser s'approcher du sire de Dalneÿs. Iel attendit même que Nalesean parût porter son attention sur lui. Quand cela fut fait, iel demanda, plus timidement peut-être qu'iel aurait dû le faire:

"- Êtes-vous occupé ?" Quand iel eut la réponse, cela le rassura plus ou moins. Iel reprit un peu d'assurance, en affirmant "J'aimerais vous parler." Cela ne l'empêcha pas de jeter un coup d'oeil circulaire autour de lui. Oh, ils pouvaient parler ici, mais… Iel avait l'habitude de ne pas aimer se donner en spectacle, et appréciait d'être seul, même n'ayant rien à cacher. Iel esquissa un salut protocolaire, puis expliqua sobrement: "Je suis Meccaya I'mAwhël. Cela fait environ un mois que j'ai rejoint le Màr. Avant de venir, je me préparais à devenir médecin. J'aimerais poursuivre dans cette voie ici également…"


Dernière édition par Meccaya Im'Awhël le Lun 12 Jan 2015 - 15:42; édité 2 fois
Publicité





MessagePosté le: Jeu 20 Nov 2014 - 18:07 Revenir en haut

PublicitéSupprimer les publicités ?
Peddyr Thelrand
Maitre Dragon
Maitre Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2009
Messages: 4 284
Sexe: Masculin
Présentation: URL
RPs: 1 187
Race: Humain
Âme Soeur: Sveargith
Fonction: Ex-Ambassadeur
Affiliation: Maison Dalneÿs
Alignement perso: Neutre Bon
Ordre Draconique: Lumière

MessagePosté le: Dim 23 Nov 2014 - 17:15 Répondre en citantRevenir en haut


Nalesean de Dalneÿs, lié au Brun Lioth



Le Maître Guérisseur était entouré de ses acolytes, parlant inventaire quand Meccaya arriva non loin du petit groupe. avec eux, il faisait le point de ce qui leur restait en réserve pour les blessés encore présents à l'Infirmerie, ceux qui étaient loin d'être guérie, même si la bataille avec Drazahir était définitivement terminé. Bien que des dragons et des hommes soient morts directement au contact des Dragons d'Ombre, ces derniers avaient provoqué des blessés. Des dragons en tentant de les fuir ou de les brûler s'étaient déchirés les ailes ou sérieusement abîmés des muscles. Certains liés s'étaient retrouvés sous les flammes d'un autre dragon... et bien d'autres blessures jugés grave et qui demandaient une longue convalescence. Il ne fallait pas oublier que le monstre de Drazahir, en faisant son apparition, avaient détruits ou endommagés des structures construites du Màr, provoquant des éboulements de murs ou de pierres sur des soldats et des Sans-Don... Même si l'interstice était de nouveau disponible, les réserves n'étaient pas remontées pour autant. Même si les blessés les plus légers avaient depuis pu rentrer dans leur weyr, il restait encore bon nombre de cas à soigner, jour après jour, sans compter les familles endeuillées qui cherchaient du réconfort et des conseils.

C'était donc un Nalesean alerte et déterminé à faire son devoir que put apercevoir Meccaya, même si quelques plus soucieux barrait son front et que les cernes creusaient un tout petit peu son regard brillant. Même s'il était Maître Guérisseur, il ne négligeait aucun de ses patients, tous étaient traités sans distinction. Il possédait bien une magie rare de soin et puissante, mais il veillait à en user avec parcimonie, pour les cas les plus désespérés. Il devait veiller à ne pas s'épuiser pour rester efficace. Certains blessés le préoccupaient encore et il tenait à les voir régulièrement à leur chevet pour s'assurer de leur récupération. Et les réserves de l'infirmerie diminuant n'aidait guère. Des mesures avaient été prises pour essayer de se ravitailler auprès des grandes familles et de l'extérieur, pour combler un peu le manque.

Quand il eut terminé avec ses acolytes, il se retourna enfin vers Meccaya, qui était là depuis peu en fait. Le Maître-Guérisseur ne put s'empêcher de sourire légèrement en détaillant sa tenue un peu protocolaire. Rajoutez à cela le salut que lui fit le jeune aspirant. Il permit à ses gens de se retirer quand Meccaya commença à lui faire une requête guère surprenante. Nalesean n'était jamais contre la venue d'un nouvel apprenti, mais la situation tendue ne lui laissait guère le loisir de former de futurs guérisseurs.

''Je puis t'accorder un moment pour l'entrevue que tu souhaites avoir avec moi, jeune aspirant. Bien je t'écoute ''
'' "Je suis Meccaya I'mAwhël. Cela fait environ un mois que j'ai rejoint le Màr. Avant de venir, je me préparais à devenir médecin. J'aimerais poursuivre dans cette voie ici également…"

L'information fut intéressante pour le Maître Guérisseur. Si le jeune homme ici présent avait déjà quelques bases du niveau de ses apprentis, il ne serait pas contre un peu d'aide. Se fichant de la possible réputation qu'il avait pu entendre sur Meccaya, il décida de juger ce nouveau venu pour voir s'il pouvait se décider de le prendre dans ses rangs.

''Avant de donner une réponse, j'ai besoin d'en savoir un peu plus sur toi. Sache déjà que nous avons à surmonter beaucoup de difficultés, autant par le nombre de patients que nous devons soulager au quotidien que par le manque de médicaments et de remèdes, qui commence à se faire ressentir... tu comprendras que je n'aurai malheureusement pas le temps à consacrer et pour l'instant, à ta formation. En plus des malades, j'ai des apprentis à suivre et à surveiller, pour m'assurer de leur apprentissage et de leur efficacité. En ces temps difficiles, je ne tiens absolument pas à perdre un patient par faute professionnelle. Alors dis moi, Meccaya, qu'as-tu déjà appris dans ta ''formation'' de médecin ? Ca pourrait m'aider à déterminer si j'accepte de te prendre dans les rangs de mes apprentis et de déjà te confier quelques tâches... ''

Il avait parlé sur un ton parfaitement serein, même s'il mettait clairement les choses au point. Toute aide était la bienvenue et il avait besoin de personne déjà sûres de ce qu'elles faisaient dans les tâches qui étaient du rayon de leurs acquis médicaux. Si Meccaya répondait à ses attentes, alors peut-être que...



L'âme s'envole vers les cieux par les ailes des dragons
Ñiniel Iserimir
Chevalier Dragon
Chevalier Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 05 Mai 2013
Messages: 143
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 86
Race: Ondine
Âme Soeur: Vahi’Naerii
Affiliation: Maison Amberle
Alignement perso: Chaotique Bon
Ordre Draconique: Lumière

MessagePosté le: Mar 30 Déc 2014 - 23:39 Répondre en citantRevenir en haut

Lorsqu'elle ouvrit les yeux ce matin, la Chevalière Iserimir constata qu'elle était fatiguée, ce qui, pour son plus grand malheur, devenait coutumier ces derniers temps. Les entraînements n'avaient pas cessé, et elle avait demandé à privilégier ceux du matin pour deux raisons. La première était son état physique; son dos et ses maux de tête survenaient selon leur bon vouloir, sans laisser de répit à Ñiniel; comment se réveillerait-elle ce matin? En décalant ainsi ses entraînements, non seulement elle évitait d'afficher sa faiblesse aux regards des autres, mais elle pourrait les adapter en fonction de son état. Elle n'en avait même pas parlé à Asulil, encore moins à Persée, et surtout pas à Vahi'Nearii. Et pourtant, elle mourrait d'envie d'exprimer son inquiétude à ce sujet.

La seconde raison était qu'ainsi, elle pouvait passer le reste de la journée avec sa Liée et renforcer un peu plus leur profonde relation.

C'est ainsi qu'elle se levait aux aurores tous les matins sans exception, et perdait peu à peu son énergie lorsque s'ajoutaient à cela les virées et autres visites nocturnes. Elle se souviendra longtemps, de sa dernière nuit blanche en compagnie de Vraël. Que de révélations ce soir-là! Dans quelques jours aura lieu le Banquet, et Ñiniel n'avait qu'une hâte, que tout ceci soit derrière elle.

Et avec son énergie s'envolait aussi sa bonne humeur. Elle était non seulement fatiguée mais aussi inquiète, et donc de méchante humeur.

Comme les précédents jours, elle hésitait à sortir en laissant Vahi'Nearii seule avec Rànen. Le petit Kalel'y restait difficilement une journée entière dans un endroit clos et supportait de moins en moins devoir servir de compagnie à la jeune Dorée qui fulminait avec retenue, patience et grâce tout le jour durant, en attendant ce fameux banquet où elle serait enfin présentée à tous. Mais pour l'instant, tous trois étaient en train de se rendre réciproquement la vie impossible, et il était temps que cela cesse.

*Ñiniel....*

Le museau chaud de Vahi'Nearii se mit à bouger, chatouillant l'Ondine au creux de son cou. Si cela lui arracha un léger rire, elle se demandait si Vahi allait capter tout ce qu'elle ressentait.

*Sois patiente....*

Gagné. Mais heureusement, Vahi ne distinguait pas l’entièreté des sentiments qui l'habitaient en ce moment car la Chevalière souhaitait lui épargner ses soucis personnels.

*Je m'efforce de l'être. Tout comme toi Vahi....* dit-elle en posant son index sur le museau de la Liée.

*...car si tu ressens mes humeurs, je ressens les tiennes et si je suis dans un tel état de tension, c'est peut-être que tu l'es aussi, n'est-ce pas?* demanda-t-elle comme si un enfant venait de trouver la réponse d'une devinette.

*Hmpf....c'est une spirale sans fin ce que tu dis-là....* répondit Vahi'Nearii avant de se retourner pour mieux se rendormir.

Sans surenchérir, l'Ondine se leva et commença à se préparer.

Avant toutes choses, elle mangeait. Le petit-déjeuner était un luxe qu'elle n'avait pu s'offrir durant toutes ses années de voyage, et c'était devenu un tel plaisir qu'il lui était difficile de passer à côté. La Chevalière n'était pas bien épaisse, mais avait pourtant un solide appétit que rien n'effrayait.

Vint ensuite l'équipement de combat pour l'entraînement qu'elle enfilait en toute hâte après s'être fait une toilette minimale: de toute façon, le vrai bain se prendrait après l'entraînement. Elle descendit silencieusement jusqu'à la salle d'entraînement et commença quelques exercices appris les premiers jours. Il n'y avait souvent personne lorsqu'elle commençait l'entraînement. Les instructeurs arrivaient peu après elle, ce qui lui laissait le temps de s'échauffer. Tous les jours de la semaine présentaient une prédilection différente que l'Ondine essayait de suivre malgré les caprices de son dos. L'épée, la lance ou le bâton, l'arc, le corps à corps....pour toute attaque magique, il fallait s'inscrire sur un registre et réserver un créneau.

Tout ce qui avait trait aux Dragons n'était dispensé qu'aux Chevaliers, ce qui énervait un peu plus encore Ñiniel qui avait chez elle une Dorée et ne pouvait le dire.

"Bonjour Aspirante Iserimir...aujourd'hui, techniques d'esquive! Pose tes armes et viens près de moi...."

Ñiniel reconnut aussitôt la voix de Leïto, un elfe d'apparence jeune mais qui devait être plus âgé qu'il n'en paraissait. Il avait la particularité d'avoir les cheveux courts, ce qui le rendait reconnaissable entre tous. L'Ondine en avait déduit que pour un maître de l'esquive, une longue chevelure devait être plus encombrante qu'autre chose.

"Bonjour Leïto...je suis heureuse de vous revoir!"

Docilement, l’Ondine s’approcha et se tint prête pour cette leçon d’esquive.

~~~~~~~


Lorsqu'elle remonta dans ses appartements, la Chevalière était surexcitée et entra avec fracas, chassant les dernières chaleurs des rêves de Vahi'Nearii. Leïto ne l'avait pas épargnée tout en prenant garde de ne pas l'abîmer un peu plus. Elle avait été obligée de le mettre dans la confidence, en se voulant toutefois rassurante pour l'avenir. L'elfe avait été compréhensif mais n'en restait pas moins un entraîneur exigent. Ñiniel se débarrassa de ses affaires et plongea dans son bassin d'eau chaude et parfumée, en se demandant combien de temps encore cette situation allait durer. Mais Vahi, réveillée, l'interrompit dans cette pensée.

*Hé bien, hé bien! L'entraînement ne devait pas être celui de la discrétion dirait-on! Que t'arrive-t-il?*

Tandis que la Chevalière était déjà en train de se laver les cheveux, elle répondit à sa Liée.

*J'ai eu une idée! Je vais rendre visite à Nalesean! Cela fait un long moment que nous ne nous sommes revus, et il est parfaitement au courant de la situation....tu te souviens, le Guérisseur qui était là lors de l'Empreinte?*

Vahi'Nearii se souvenait parfaitement de ce visage. Cela ne rassura pas la Dorée pour autant.

*Et.... ?*

*Il est aussi mon Maître dans l'art de guérir, et je pense pouvoir lui faire comprendre à quel point il est difficile pour toi de rester cloîtrée de cette manière....Nalesean est le gardien de la Grande Serre. Peut-être lui serait-il possible de nous laisser nous dégourdir les pattes dans un endroit isolé quelques instants? N'aimerais-tu pas? C'est là que m'a emmenée Vraël la première fois que nous nous sommes rencontrées, cela te plairait!*

L'Ondine était sortie à regret de son bassin. Elle aurait pu y rester des heures durant, mais elle ne pouvait plus attendre. Tandis qu'elle se préparait, elle n'arrivait plus à arrêter ses idées.

*Évidemment le plus simple serait d'y aller de nuit afin que je puisse te porter en toute discrétion....mais nous trouverons un moyen, ce n'est qu'un détail!*

Elle était si sûre de son idée que rien de ce que pourrait dire la petite Dorée ne saurait la faire changer d'avis.

"J'en profiterai pour lui apporter quelques fioles....et proposer mon aide pour aujourd'hui! Ils ont encore tant de blessés de la dernière attaque..."

Vahi'Nearii se contenta d'aller dans son sens en s'étirant de tout son corps et de se mettre en marche mollement jusqu'au bassin et d'y plonger à son tour.

*L'idée est bonne...cela me ferait du bien de découvrir ce fameux Màr Menel.... et puis, tu ne risques rien à lui demander....et ne t'inquiète pas pour moi, je resterai discrète et observerai les bipèdes du balcon...*

Dit-elle non sans une pointe de lassitude. Ce n'était qu'un trait d'humour car c'était l'activité principale et préférée de la petite Dragonne qui s’était découvert une véritable passion pour le comportement des Aspirants, Chevaliers et autre habitants du Kaerl Céleste. Mais Ñiniel ne remarqua même pas la plaisanterie tant elle était impatiente de voir Nalesean.

"J'y vais de ce pas! Rànen! Viens-tu?"

Le Kalel'y se mît à piailler de plaisir, heureux de passer quelques moments privilégies avec Ñiniel. D'ordinaire si indépendant, il se montrait parfois possessif depuis que Vahi était entrée dans leur vie. Il se posa sur son épaule et tous deux partirent en direction de l'infirmerie.

L'Ondine avait retrouvait une certaine joie de vivre; c'était la solution, elle en était persuadée, et cela lui mettait du baume au cœur. Elle se sentait légère tandis qu'elle se rendait à destination.

Mais la réalité la rattrapa bien vite lorsqu'elle poussa la porte de l'infirmerie. Que de blessés et convalescents! Tous ne s'étaient pas aussi bien remis qu'elle, et même si les douleurs aiguës de son dos refaisaient surface, elles devenaient toutes relatives devant le spectacle qui s'offrait à elle.

Elle s'avança lentement au milieu de l'infirmerie, incertaine d'être à sa place. Proposer son aide pour une journée semblait être peu de chose face à ce qu'elle voyait. Lorsqu'enfin, elle aperçut le Guérisseur de dos qui semblait être en grande conversation avec quelqu'un qu'elle ne pouvait distinguer. Elle s'approcha un peu et décida d'attendre qu'il se retourne pour l'apercevoir. Mais elle ne s'attendait certainement pas à avoir une telle réaction.

*Quelle guigne!*

Lorsqu'elle aperçut le visage de Meccaya, elle sentit ses joues s'empourprer de colère et de honte. Que faisait-il ici? Devait-il de trouver sur son chemin à chaque fois qu'elle décidait d'aller quelque part? Si jamais il la reconnaissait, que dirait-il à Nalesean?!

Furieuse de voir que son plan allait être mené en échec de la sorte, elle fit volte-face et tenta de partir aussi imperceptiblement qu'elle était arrivée. Elle donnerait les fioles au premier aide-soigneur qu'elle croiserait et retournerait s'enfermer chez elle jusqu'au banquet.

*Tant pis pour nous…*






Dernière édition par Ñiniel Iserimir le Mer 2 Sep 2015 - 13:35; édité 1 fois
Meccaya Im'Awhël
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 12 Jan 2015 - 20:14 Répondre en citantRevenir en haut

Habituellement, ce genre d'instants est propices à un certain type de révélation. Ces premières rencontres avec des êtres tous justes évoqués, comme des histoires qui auraient toujours été, des grands noms connus de tous… Ces premières rencontres-là avaient souvent pour vertu de rappeler que même ces êtres, les "grands", étaient des êtres vivants et mortels. Pas meilleurs que d'autres, au final. Devant Nalesean, en chair et en os, réalisant qu'il ne suffisait pas au guérisseur en chef de toucher les gens pour les remettre sur pied, Meccaya aurait dû revenir un peu sur terre, se sentir un peu déçu peut-être, et réaliser enfin que Nalesean était un Torhil certes fort méritant, mais Torhil tout de même.
Iel n'y arrivait pas. Iel ne parvenait pas à ne pas voir devant lui autre chose que ce qu'iel avait imaginé. Alors certes, Nalesean n'avait pas l'apparence à laquelle iel s'attendait… Iel était mieux. Pour le coup, face à lui, Meccaya se sentait petit, et humble. Son attitude lui plaisait beaucoup, en tout cas. Pragmatique, sobre, franc sans être brusque… Une bienveillance qui transparaissait à travers ses mots. Le neishaan eut la certitude, devant cet homme-là, d'une chose: s'iel devait courber l'échine devant quelqu'un, travailler pour quelqu'un, ce serait pour cet Homme-là. Iel avait beau savoir que les Hommes étaient faillibles, la persuasion restait. Une persuasion qui lui donnait envie d'accorder confiance, crédit et subordination à Nalesean, sans plus lui poser de questions. L'avenir seul le ferait changer d'avis ou non…
Cela faisait chaud au coeur, de voir ainsi ses espoirs prendre forme humaine. En revanche, ce n'était pas pour aider Meccaya à se détendre, rester lui-même, et affronter ce mal-être qu'iel avait devant des inconnus, rappel du temps où agir en société lui était particulièrement complexe. En lui, une petite voix lui hurlait de trouver un trou de souris et de s'y cacher. Ainsi, iel éviterait assurément tout échec, et tout regard ! Mais manque de chance, l'infirmerie semblait dans un état trop correct pour accueillir des trous de souris assez grands pour l'androgyne, malgré la petite carrure de ce dernier. Il fallut donc se rendre à l'évidence, constater que de toutes façons, s'iel se cachait, iel perdait bien des chances de devenir apprenti. Puisant dans ses réserves de volonté et de détermination, Meccaya expliqua donc, avec ce ton posé et sérieux que ses parents avaient réussi à lui faire prendre pour les repas entre membres de bonnes familles:

"- Je comprends très bien, et ma formation n'est pas non plus des plus urgentes. Du reste, j'ai des notions d'herboristerie; les plantes de Vaendark et Undòmë sont mes spécialités, et je fais de mon mieux pour connaitre celles de Tol'Orëa. Je sais préparer les potions, onguents et cataplasmes qui en découlent. J'ai des notions d'anatomie très théoriques, bien que je les eus mises en pratique…"

Cela venait de plus en plus facilement, au fur et à mesure qu'iel constatait que Nalesean, loin de le manger, l'écoutait. Iel déroula donc son CV, évoqua sa connaissance des soins aux maladies et aux suites opératoires, les quelques chirurgies auxquelles iel avait assisté, celles auxquelles iel avait participé, évoqua même ses recherches actuelles portant sur les soins des dragons. Bref, iel dévoila tout. Sans être beau parleur, il y avait à dire, Meccaya était loin de se prétendre "apprenti" par élan d'arrogance. Iel s'en rendit compte, à mesure que les mots venaient. Sa diction devenait naturelle, peut-être plus humaine, et iel paraissait moins… Disons, "tendu".
Le neishaan s'apprêtait même à faire part de sa volonté d'aider ne serait-ce qu'en participant à l'approvisionnement, une étincelle derrière le guérisseur attira son attention, l'espace d'un instant. Manque de chance pour Ñiniel, cet instant fut suffisant pour la reconnaitre. La garce ! La vile manante qui l'avait agressée, avant de lui raconter des sornettes sur les grands du Kaerl ! Que faisait-elle là ? Si elle en voulait encore à son pendentif, ce n'était pas le moment pour l'agresser ! Non pas que Meccaya ait des horaires réservés pour les agressions, mais certains moments étaient plus… Anxiogènes que d'autres. Et là, sa seule vue lui ramena toute l'anxiété qu'iel avait cru passer peu à peu à la trappe en discutant avec Nalesean. Pourtant, iel avait essayé de lui pardonner, vous savez ? Iel n'aimait pas haïr les gens, iel n'aimait pas mal agir avec eux. Mais malgré cela, elle restait "la jeune fille un peu spéciale qui a tenté de m'agresser". Rien de très… Réconfortant.
Sa stupéfaction dut se lire sur son visage… Nan. Sa stupéfaction se LISAIT sur son visage, clairement. Le regard tout arrondi posé sur elle, sa brusque immobilité… Quand l'androgyne se tourna à nouveau vers le maitre guérisseur, iel fut surpris, mais vit ce dernier lui faire un signe de tête, vers l'ondine. Soit. Iel obéit sans réfléchir, fort peu désireux de déplaire à Dieu Nalesean.

"- Ñiniel !"

En courant brièvement, iel l'avait rejointe. Elle portait des fioles, et semblait absoluement ravie de le revoir. Au moins autant que lui. Et franchement, maintenant qu'iel était dos à Nalesean, iel se permettait de lui offrir un regard pour le moins assombri. Mais maintenant qu'iel était face à elle, iel réalisait que peut-être en l'envoyant vers sa consoeur Nalesean n'avait-il pas les mêmes desseins que lui. Peut-être n'imaginait-il pas que dans la tête de Meccaya, les pensées qui concernaient la gamine étaient de l'ordre du "va-t-en, bon sang, c'est pas le moment !". D'ailleurs, Meccaya ne se l'avouerait jamais non plus, et son esprit censurait la conscience de cela, mais iel avait également une importante envie de dire ses quatre vérités à la jeune femme. Juste pour se détendre. Et c'était sans doute cela qui l'avait motivé, au final, à venir vers elle.
Mais étant donné qu'iel ne le savait pas, iel se retrouvait bien bête. Un instant passa durant lequel iel se contenta de la regarder sans même se rendre compte qu'iel la fusillait du regard. En même temps, les fusils n'existant pas… Bon, il l'éventrait du regard. Dans les yeux. Faites comme si cela avait un sens, je vous prie. BREF. Au final, iel essaya de rester le plus neutre possible, quand bien même une pointe d'agacement était perceptible dans le murmure qu'iel lui adressa:

"- Que faites-vous ici ?"
Ñiniel Iserimir
Chevalier Dragon
Chevalier Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 05 Mai 2013
Messages: 143
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 86
Race: Ondine
Âme Soeur: Vahi’Naerii
Affiliation: Maison Amberle
Alignement perso: Chaotique Bon
Ordre Draconique: Lumière

MessagePosté le: Mer 28 Jan 2015 - 20:52 Répondre en citantRevenir en haut

Ñiniel ne pût retenir un juron qui s'échappa de sa mâchoire serrée lorsqu'elle entendit son nom prononcé. Elle s'était déjà imaginé barboter en compagnie de Rànen et Vahi dans son bassin privé, renforçant le Lien et admirant une fois de plus la beauté de sa Liée. Elle cessa bien vite d'y penser de peur que Rànen ne la surprenne et la gratifie d'une crise de jalousie. Adieu donc, bassin et autres plaisirs de la vie.

Elle ferma les yeux le temps d'une instant, serra les poings de toutes ses forces et prit une profonde inspiration avant de se retourner grimée d'un sourire plus que crispé. Meccaya se tenait maintenant en face d'elle, et Nalesean, au loin, les regardait. Si seulement il pouvait voir les éclairs que lui lançait le jeune Aspirant du regard. Le freluquet était vraiment prêt à toutes les infamies pour la donner en spectacle; ne pouvait-il la laisser en paix et l'ignorer superbement?

"Ah, vous ici....quelle surprise! ....Meccaya, n'est-ce pas?"

Sa voix mielleuse ne trompait personne et tous les efforts pour masquer sa frustration ne sauraient voiler son mécontentement.
Ñiniel fulminait de s'être fait surprendre; il aurait pourtant été tellement simple d'être ignorée. Elle le savait, sa journée était maintenant complètement gâchée. Elle avait pourtant si bien commencée.

Ñiniel repensa furtivement à cette matinée et se mît à rêvasser quelques secondes. L'Ondine se serait fait une joie de rencontrer Meccaya dans les salles d'entraînement, s'imaginait même prête à s'excuser des coups portés par inadvertance. Les dommages collatéraux font partie de l'entraînement après tout, et un petit coup de pied ou de bâton forge le caractère. Sans avoir été bien méchante ou dangereuse, elle l'aurait taquiné pour son plus grand plaisir. Et puis, cela leur aurait permis à tout deux de se dire les choses une bonne fois pour toute et de se défouler comme il se devait.

Ñiniel savait ce qu'elle avait à lui reprocher. Mais elle se serait d'abord défoulée, cela lui aurait servi de leçon: il avait touché son orgueil en ne la prenant pas au sérieux, et elle ne comprenait pas ce qui lui avait valu une telle injustice de la part de ce jeune homme. Plus elle y pensait et plus la jeune Chevalière croyait que la salle d'entraînement aurait été leur lieu de rencontre idéal.

Mais non, il fallait qu'elle le croise à l'infirmerie! Il n'était alors plus question de tels enfantillages dans un tel endroit, au milieu de tous ces blessés qui souffraient et gémissaient en demandant toujours plus de soins aux aides-soignants qui ne parvenaient pas à s'occuper de chacun tant ils étaient en sous-effectifs. Ils couraient dans tous les sens, et il était difficile de trouver un sens à tout ce fourmillement au milieu duquel elle se tenait là, immobile.

Tout cela rendait l'Ondine encore plus furieuse: ils n'auraient pas du se revoir ici! Son regard s'assombrit un peu plus lorsqu'un hurlement vint dépasser toutes les autres plaintes gémissantes. C'était un véritable cri de souffrance qui transperça la jeune femme de part en part. Du regard elle en chercha l'origine, en vain. Tandis qu'elle continuait d'arpenter la salle principale de regard, elle arriva à la triste conclusion qu'elle ne serait pas de trop aujourd'hui en restant ici.

Lorsque Meccaya lui demanda ce qu'elle faisait ici, elle failli s'étouffer devant tant d'impertinence. N'était-ce pas plutôt à elle de lui poser la question? Dans tous les cas, la seule personne qui aurait pu lui demander cela était Nalesean lui-même. Le Neishaan pensait peut-être qu'elle était venue admirer l'architecture des lieux? C'est d'ailleurs ce qu'elle fut tentée de répondre.

Mais la Chevalière Dorée, dans un élan de maturité qui lui avait fait défaut jusque là, sut taire cette réplique acerbe. Elle se souvint de son nouveau rang et se mît en tête d'avoir dorénavant un comportement irréprochable. Vahi'Nearii allait bouleverser sa vie car toutes deux allaient bientôt avoir droit à une soudaine notoriété qu'elle ne pouvait plus se permette d'entacher par des chamailleries. Cela passait déjà par l'apparence: depuis la venue de Vahi, Ñiniel prenait soin de porter une attention particulière à ses vêtements et autres bijoux. Mais la nouveauté se portait surtout au niveau de sa chevelure : la folle crinière immaculée était devenue une épaisse tresse blanche qui retombait sur son épaule. Pour le côté pratique, certes, tout comme ces nouvelles bottes en cuir qui la rendait beaucoup plus apte aux missions de Chevalier. Mais cette tresse, coiffe soignée et peignée, dénotait aussi une envie de prendre soin de son image et l'acceptation d'être regardée.

Au fond d'elle, la jeune Ondine espérait que toute cette histoire terminerait vite et que Vahi'Naerii ne sera pas trop exposée par la suite. La Chevalière n'était pas vraiment faite pour être ainsi mise en avant....elle aimait être invisible, grain de sable dans le désert.

C'est pour toutes ces nouvelles raisons que l'Ondine garda un calme froid et implacable. Le ton de sa voix l'était tout autant que son attitude. Elle parvint même à orner son visage fin d'un joli et discret sourire.

"Je suis venue proposer mon aide pour la journée...j'en ai profité pour apporter quelques fioles de mon sang..."dit-elle en les tendant à Meccaya pour illustrer ses propos. "À vrai dire, il s'agit de tout mes réserves..."

Non pas qu'elle s'en séparait à contre-cœur, mais l'Ondine se demandait si elle n'aurait pas mieux fait d'en garder une par dévers soi, juste au cas où. Ses petites fioles, dont elle seule avait le secret, prenaient un temps fou à préparer, et toutes réunies, elles représentaient une certaine quantité de son sang. Mais il n'était peut-être plus temps de prévenir; il fallait guérir maintenant.

Ñiniel adressa ensuite un regard au Maître Guérisseur. Il se tenait toujours en arrière comme le spectateur d'une pièce, attentif mais passif. Cela ne l'empêchait pas pour autant d'avoir un œil partout dans l'infirmerie. Il semblait communiquer avec tous ici, sans dire un mot, simplement d'un regard. Ñiniel le voyait parfois acquiescer sur la droite ou poser un regard plus longtemps sur la gauche; parfois le sourcil se fronçait. L'Ondine louait sa grande concentration et avait beaucoup de respect pour son attention envers tous.

Lorsque le regard de Nalesean se posa sur elle, elle ne tarda pas une seconde de plus pour lui dire ce qu'elle était venue lui demander.

"J'aurais souhaité vous entretenir d'une requête pour mon ..."Amie"...."

Second hurlement; l'attention du Maître-Guérisseur était de nouveau perdue et même la jeune Chevalière ne pût continuer. Sur sa gauche accouraient plusieurs aides-soignants à un chevet. Que se passait-il là-bas?

Elle enserra les fioles de ses longs doigts. Peut-être allaient-elles servir plus vite que prévu.

"Mais le moment n'est peut-être pas choisi, nous en reparlerons plus tard...."






Dernière édition par Ñiniel Iserimir le Ven 13 Fév 2015 - 14:26; édité 2 fois
Peddyr Thelrand
Maitre Dragon
Maitre Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2009
Messages: 4 284
Sexe: Masculin
Présentation: URL
RPs: 1 187
Race: Humain
Âme Soeur: Sveargith
Fonction: Ex-Ambassadeur
Affiliation: Maison Dalneÿs
Alignement perso: Neutre Bon
Ordre Draconique: Lumière

MessagePosté le: Mar 10 Fév 2015 - 16:53 Répondre en citantRevenir en haut


Nalesean de Dalneÿs, lié au Brun Lioth



Le maître Guérisseur avait observé la mine déconfite de Niniel quand Meccaya était venu le rejoindre. Ces deux jeunes gens se connaissaient ? Sans le savoir vraiment, il voyait que la chance ne fut pas du côté de la jeune chevalière dorée. En effet, entre la présence de l'Aspirant et le fait qu'il y avait une certaine activité dans la pièce. Il y avait effectivement bon nombre de blessés en convalescence des derniers combats. A cela il fallait rajouter des personnes atteintes de dépression à cause de la perte d'un fils, d'une fille ou d'un conjoint...et des maladies courantes ne laissaient pas de répit à la surcharge de travail.

Niniel s'apprêtait à demander une requête qu'un patient dans une salle en arrière hurla. Nalescean s'était redressé, tête tournée vers ce qui se tramait. Quelques uns de ses aides s'étaient précipités. Il soupira quand il entendit quelques mots rassurants pour la personne qui en fait, s'était réveillé d'un horrible cauchemar. Voyant Niniel s'apprêtant à repartir, il tendit presque la main comme pour la retenir.

''Non, ne pars pas. J'ai bien entendu les raisons de ta venue et ton aide sera la bienvenue. Ce que tu apportes là en même temps sera utilisé à bon escient.''

Il fit un signe à un acolyte proche pour prendre le colis précieux composé des fioles de Niniel.

''Je suis désolé si tu ais ressenti l'impression de gêner. Ce n'était pas du tout le cas. Aujourd'hui est une journée plus chargée d'ordinaire. Je suis tout disposé à écouter ta requête et voir ce que je peux faire pour toi. Et en même temps, j'aurai une requête à te faire, bien humblement... ''

Comme elle venait prêter main forte, ce qui était tout à son honneur, il l’adjoindrait à Meccaya. L'aspirant Meccaya avait un bon niveau de base et comme lui aussi cherchait à se mettre à disposition.

''Vous tombez bien tous les deux. Meccaya, dès que j'aurai répondu à la requête de Niniel, tu te joindras à elle. Je vais avoir une petite tâche à vous confier pout vous deux. Comme vous le voyez, on se bousculerait presque ici et je ne peux guère m'absenter pour aller prodiguer les soins en dehors de ces lieux. Donc c'est vous deux que je vais envoyer à Loméanor. Un forgeron s'est cassé la main durant un de ses travaux avec en prime une profonde entaille. Son pansement a besoin d'être renouvelé. Le comble est qu'il a deux enfants qui sont tombés malades et qui doivent rester au lit. Voyez ce qu'ils ont et si c'est dans vos cordes, je vous laisse l'initiative d'agir. Vous avez tous les deux des connaissances, n'hésitez pas à vous consulter mutuellement sur la décision à prendre. ''

Avec la mine de Niniel observée tout à l'heure, ces deux jeunes gens ne devaient pas s'apprécier et dans le monde des guérisseurs, le travail en commun était important, voir même vital. Surtout en cas de crise. Il retint un sourire presque amusé en imaginant déjà ces deux jeunes gens se lancer un regard effaré.

''Cela ira ? ''


[HRP : j'espère que la réponse ira pour que vous puissiez rebondir tous les deux dans vos réponses. Ne pas hésiter à me mp si besoin Clin d'Oeil]



L'âme s'envole vers les cieux par les ailes des dragons
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:18 Revenir en haut

Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


 Sauter vers:   



Sujet suivant
Sujet précédent

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001/3 phpBB Group :: Dgf GuildWars :: Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Traduction par : phpBB-fr.com
Create by dagonfield genesis :: by nerevare

Anneau des JpC par TourDeJeu