Playlist Tol Orëanéene Carte du Monde Index du Forum
Connexion •  Se connecter pour vérifier ses messages privés •  S’enregistrer
 
 [RP]Croix de bois, croix de fer, me voilà déjà en enfer ! Sujet suivant
Sujet précédent
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Auteur Message
Aaron Im'Awhël
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 17 Nov 2014 - 23:31 Répondre en citantRevenir en haut

Début Solyaeku, 918



"Reste là le temps que je trouve quelqu'un pour s'occuper de toi."

Voilà ce que lui avait dit le géant chauve à grandes moustaches en le laissant seul pour se fon.. Non. Avec sa haute taille, impossible de se fondre dans la masse, disons donc avant de rejoindre le tumulte des gens autour.
"Là" ? C'était euh... Qu'est ce que c'était d'ailleurs ? A sa défense, le blanc sur lequel il avait fait le voyage avait fait une descente plutôt rapide et un atterrissage maîtrisé de justesse pour le simple plaisir de lui faire une petite frayeur il en était sur. Oui le fait d'avoir monté un dragon pendant plusieurs heures sonnaient avec une telle normalité dans son propre esprit que le jeune homme se demanda un instant s'il n'était pas en état de choc, et si sa conscience n'avait pas tout simplement décidé qu'il était plus sage de se déconnecter totalement pour assimiler les choses.

Quoiqu'il en soit, "là" était placé au creux d'un volcan. Bon, le fait qu'il ne soit pas en train de hurler de douleur sous la brûlure vive de la lave vous renseignait déjà bien sur l'activité du volcan en question. Ils avaient atterris sur un magnifique travail d'orfèvre qu'Aaron avait longtemps examiné avec admiration avant de se rendre compte que le grand cercle couleur de bronze sombre était parcouru de deux immenses dragons d'un rouge brûlant et vif, se mangeant mutuellement la queue. C'était sublime. Et dangereux.
En effet, après avoir failli se faire écraser par l'apparition d'un immense dragon (tous les dragons lui paraissaient immense ceci dit) d'une jolie couleur brune qui s'était, semblait-il, matérialisé à cet endroit, le jeune Neishaan avait prudemment décidé de s'écarter pour poursuivre son inspection des lieux. Il pensait d'ailleurs que c'était après cet incident que sa conscience et avec elle, l'effet de surprise, avait décidée de prendre des vacances, le laissant seul pour assimiler tout ce nouvel environnement, avec une nonchalance absolument anormale mais curieusement reposante.

Yep, il déraillait grave, comme aurait dit Tyron. Un instant, il eut de la peine pour le torhil qui devrait annoncer à ses parents que leur deuxième fils avait plus ou moins mystérieusement dispa.... Soudain, pour la première fois depuis que le dragon blanc était entré dans sa vie, Aaron fit le lien avec son jeune frère et son cousin. Était-il possible que ...
Il fut coupé net dans ses pensées alors qu'un page le bousculait en ronchonnant, le précipitant sur du métal. Un tronc de métal pour être précis, d'une très jolie couleur cuivre. D'ailleurs, le Neishaan resta un instant perplexe quant à la possibilité qu'un arbre de cuivre sculpté puisse pousser au milieu d'une ville. Et a l'intérieur d'un volcan.

Totalement dépassé, le jeune homme passa une main ennuyée dans ses cheveux blancs déjà bien en bataille par son précédent vol. Ce ne fut d'ailleurs qu'à ce moment que le futur aspirant nota la hauteur à laquelle il était, sa peau naturellement halée perdant tout à coup sa teinte dorée. Ah. C'était haut. Très haut.
Oui, il avait le vertige. Et curieusement, si cela ne lui avait posé aucun soucis lorsqu'il était sur les écailles de Nushi, là, il était carrément flippé. Tellement d'ailleurs qu'il décida qu'il était bien plus sain et raisonnable de descendre de plusieurs étages. La main serrée sur la rambarde à s'en faire blanchir les phalanges, le jeune homme descendit plusieurs escaliers, oubliant momentanément le vide face à la magnificience de ce qu'il découvrait au fil des marches. Mince alors, c'était une ville entière qui se cachait là, se dévoilant par petites touches, à coup de places et d'étages, de chemins aériens ou d'escaliers. Bariolées de couleurs d'écailles, d'échoppes et d'étalages, tout autant que de langues différentes et de cris majoritairement furieux. Ils étaient tous en colère dans cette ville ou quoi ?

Perdu dans sa contemplation silencieuse et admirative, Aaron avait tout de même eu le réflexe de se mettre le dos contre un mur, afin que personne ne puisse le surprendre, mais aussi pour ne pas risquer de finir à l'état de crêpe sous la patte lourde et écailleuse d'un de ces immenses lézards. Bon sang, ces gens étaient tous des inconscients de se balader avec des reptiles faisant vingt fois leur taille, capable de les écraser d'un mouvement d'humeur ou d'en faire des brochettes au barbecue seulement parce qu'ils s'ennuyaient.
Ses yeux dépareillés légèrement écarquillés, il avait clairement un air perdu, à la fois physiquement mais aussi mentalement. Il ne savait pas ce qu'il fichait là, ni pourquoi il avait accepté d'accompagner ce gars étrange et se retrouvait maintenant entourés d'une tonne de matière première à sac à mains et chaussures vernies.
Aussi ne montra-t-il aucune réaction lorsque son prénom retentit pour la première fois près de lui. Complètement déboussolé, et peut être légèrement sous le choc d'avoir été lâché en plein milieu d'une ville grouillante de créature de légendes sans un brin d'explication, il fallu à son interlocuteur répéter son prénom encore une fois pour que le son connu de l'assemblage de voyelle et de consonnes résonne enfin en lui.

Ah. On l'appelait.
Le jeune homme tourna la tête vers la source de cet appel. Son oeil bleu roi et l'autre gris argent tombèrent sur l'homme qui lui faisait face avec une quasi indifférence, comme si son cerveau refusait d'absorber quoique ce soit de plus pour aujourd'hui. Ou peut être pour la semaine à venir.

Euh... Oui ?

Brillant Aaron. Vraiment.
Une magnifique démonstration de ta vivacité d'esprit et de ta capacité d'éloquence.

Sa pathétique réponse eut au moins le don de le secouer un peu, réaction à son arrogance qui venait d'être mise à mal. Il cligna plusieurs fois des yeux et s'astreignit à analyser la personne qui lui faisait face. Plutôt grand, de constitution fine mais dont les muscles ne manquaient pas. Un air légèrement fatigué, il exsudait de l'homme face à une lui une autorité calme et franche, renforcée par la vivacité et l'intensité de ses prunelles violettes qui ne l'avaient pas lâché depuis le début.
Oui. Des yeux violets. Pas bleus indigos ou des reflets, non, non. Clairement aussi violet qu'une améthyste. Bon, ceci dit, il avait un oeil bleu et un oeil gris, il était mal placé pour parler des couleurs surprenantes des iris de chacun.
Quoiqu'il en soit, l'homme avait un sourire en coin sur le visage, où se lisait un certain amusement, surement dû à sa magnifique réponse précédente. Un reflet bleuté attira alors son attention, et Aaron pivota, ses yeux s'écarquillant encore un peu plus -ce qu'il pensait physiquement impossible soit dit en passant- face à l'immense dragon bleu qui se tenait face à lui, le fixant de ses prunelles opalescente. Tant et si bien qu'il en resta d'ailleurs bouche bée un court instant, ce qui lui arrivait très peu.

Dans un effort manifestement surneishaanien, le jeune homme réussit à reprendre maîtrise de lui même, passant une main presque angoissée dans ses cheveux blancs qui, s'ils l'avaient pu, auraient gémis sous la traction qu'il leur imprima pour la vingtième fois au moins depuis qu'il avait posé un pied dans ce fichu volcan. Il avait dans l'idée, qu'il venait de trouver l'enfer, et que celui ci n'était pas près de le recracher, et certainement pas indemne...


Dernière édition par Aaron Im'Awhël le Mer 28 Jan 2015 - 20:02; édité 1 fois
Publicité





MessagePosté le: Lun 17 Nov 2014 - 23:31 Revenir en haut

PublicitéSupprimer les publicités ?
Yuma Amarok
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 29 Nov 2014 - 02:04 Répondre en citantRevenir en haut

- Hé oh ? Est-ce qu'il y a quelqu'un ?

Hé bien, hé bien... Lorsqu'on lui avait demandé de venir retrouver un aspirant perdu dans le Val, Yuma ne s'était pas attendu à le surprendre en train de dormir debout. Interloqué par son comportement, le demi-sang agita une seconde fois sa main devant son visage, histoire de le sortir un peu de sa torpeur. S'il avait tout compris à cette histoire ? Pas vraiment. Tout ce qu'il savait, c'était que la venue d'un émissaire de la part de Yong'Wu Zenghwei, l'avait grandement surpris. Le bonhomme n'était pourtant pas habitué à adresser ainsi la parole à des sangs "impurs" tels qu'il les qualifiait. C'était plutôt étrange de le voir donc demander expressément à un maître de prendre en charge sa petite trouvaille. Les volontaires ne s'étaient pas bousculés au portillon.

Nemuri n'avait pas manqué de partir en reconnaissance, survolant le Val à la recherche de l'heureux élu. À sa description, il ne fallut guère de temps à Yuma pour comprendre qu'il s'agissait d'un Neishaan. Voilà qui le changerait peut-être du caractère enflammé d'une certaine Torhille. Oh, non qu'il eût souhaité récupérer un aspirant aussi tôt, mais bon... s'il ne se décidait pas, peu de monde avait l'air de le faire. Les plus anciens n'avaient pas de temps à accorder à un jeunot, ou bien avaient déjà leur lot de petits jeunes à entraîner, de leur côté. D'autres n'avaient pas manqué de faire remarquer qu'enseigner à des aspirants pouvaient permettre à leur Chef des Armées de se dérouiller un peu. L'autorité ne lui faisait pas défaut, il avait encore juste un peu de mal à s'y adonner comme il le fallait. Ce n'était, certes, pas son truc, mais il allait bien devoir s'y faire. Cela n'avait-il pas fonctionné durant l'attaque des morts-qui-marchent, après tout ? Personne ne s'était posé de questions, ni n'avait remis en cause ses demandes : c'était bien la preuve qu'il pouvait faire un travail digne du Kaerl Ardent !

C'était donc un Yuma soupirant qui s'était engagé dans les couloirs, jusqu'à rejoindre sa liée. Un Neishaan. S'il venait du Vaendark, les deux compères aurait au moins de quoi discuter, c'était certain. Peut-être ce gars avait-il rencontré son père, fut un temps ? À moins qu'il ne fût trop jeune pour cela ? Hof, il verrait bien. Ce n'était pas comme si le demi-sang n'appréciait pas les surprises ! En parlant de surprise, d'ailleurs, il semblait que Nemuri n'en fût pas des moindres.

- Hmmm... Tu fais toujours cet effet-là aux petits nouveaux,
lui adressa Yuma en se grattant l'arrière du crâne, tu n'es pourtant pas si effrayante, si ? Il a l'air tout perturbé, le pauvre.

*Si voir un dragon suffit à le troubler, je crains pour sa survie en ces lieux*, répondit Nemuri, non sans cesser de fixer l'individu de son regard perçant.

Préoccupée par les paroles de son lié, elle n'hésita pas plus longtemps avant de rapprocher son museau du petit bipède. Ses expressions lui échappaient. Etait-il vraiment effrayé par sa présence ? Elle n'avait pas voulu cela. Un léger vrombissement s'échappa de son cou draconique et la voilà qui reculait doucement, s'allongeant derrière Yuma. Non, vraiment, elle n'avait pas cherché à lui faire peur...

- Hé ! Ressaisis-toi, l'ami !
s'exclama Yuma en offrant à son interlocuteur une grande tape dans le dos. Nemuri ne te mangera pas si tu te tiens tranquille !

*Yuma !* gronda la Bleue.

- Je m'appelle Yuma Amarok et voici ma liée, Nemuri, se présenta le jeune homme sans se départir de son sourire, c'est nous qui allons nous occuper de ta formation d'aspirant à partir de maintenant. Sois le bienvenu parmi nous, Aaron.

Aaron tout court, oui. Comme s'il avait eu le temps de mémoriser son nom de famille !

- Est-ce que tu as des questions ? Comment s'est passé ton voyage ? Pas trop malmené durant ton premier vol ? Excuse le faciès boudeur de quatre-vingt-dix pour cent de la population d'ici, on finit par s'y faire... Ou alors on adopte le même, tout dépend des cas.
Aaron Im'Awhël
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 29 Nov 2014 - 15:03 Répondre en citantRevenir en haut

- Hé oh ? Est-ce qu'il y a quelqu'un ?

Eh bien justement, puisqu'il en parlait, Aaron se posait la question… Il avait tant l’impression d’avoir la tête vide, ou trop pleine de nouvelles informations qu’il se demanda justement si sa conscience, son intelligence et son esprit n’avaient pas décidé de se faire la malle et qu’il n’y avait donc plus personne la haut. Ses yeux dépareillés, réussirent à quitter le dragon bleu pour suivre la main qui s’agitait devant ses yeux, mais sans autre réaction qu’un léger secouage de tête suivis d’un grommellement.

Ouais, ouais, je suis là…

« Là ». Encore. Il ne savait absolument pas ou était ce « là », mais il y était. Il observa avec curiosité le nouveau venu s’adresser au dragon bleu. Ce n’était pas la première fois qu’il voyait ce genre d’échange depuis qu’il était là, mais il avait aussi remarqué qu’aucune réponse ne leur venait jamais. Ouais, en même temps, il doutait que les dragons soient pourvus de cordes vocales hein ? D’ailleurs, le blanc qui l’avait amené ici n’avait pas décoché un mot non plus. La seule chose qui était sorti de sa gueule, en dehors des crocs aussi longue que les lames de ses dagues, c’était du feu. De grandes flammes brulantes qui avaient failli lui roussir les cheveux. Peut être qu’il aurait été bien en roux .. ?
Il divaguait tellement, perdu, qu’il ne vit même pas la tête bleue s’approcher de lui avant de reprendre un minimum ses esprits et… Et de tomber nez à nez avec une immense tête écailleuse et deux yeux opalescents et perçants, qui semblaient se demander quel goût il aurait. Il sursauta violemment, et voulu faire un pas en arrière lorsqu’un grondement sourd résonna autour de lui, en provenance directe de la créature d’océan face à lui.

Aaron déglutit lentement, figé dans son mouvement, et sursauta à nouveau lorsque la main de l’homme s’abattit dans son dos dans une bourrade qui se voulait surement amicale. Il cligna des yeux sans réagir. Oh non, il venait de lui avouer que l’immense lézard pouvait juste le croquer en deux secondes s’il n’était pas sage mais pas de soucis ! Il avait tout à coup décidé qu’il serait très, très, trèèès sage et qu’il ne bougerait pas un orteil sans l’accord préalable du maitre du dragon bleu. Enfin, dragonne, apparemment parce que le mec qui s’appelait apparemment Yuma parlait d’elle au féminin.
Levant brièvement les yeux sur la cracheuse de feu, gentiment couchée derrière le mec, Aaron eut une pensée compatissante pour tous les ascendants masculins de la race, tout en se demandant comment ça se faisait que la race n’était pas éteinte avec des spécimens femelles aussi effrayants que celui-là.

Aaron hocha la tête.

Merci.

Une Liée… ? L’Aspiraquoi ? Des questions ? Ahahahahah ! Qu’il était drôle lui ! Non, non, il n’avait pas de questions, il avait tout compris, savait parfaitement tout ce qu’il y avait à savoir de sa présence ici, et ah oui, était persuadé qu’il n’allait pas mourir d’ici une trentaine de minute, servis en casse-croute à l’un des lézards géants présents ici.
Un peu surpris, il observa en silence Yuma qui parlait joyeusement, avec un sourire parfaitement avenant, et se demanda si le mec venait bien d’ici, parce qu’il n’avait encore pas vu un seul sourire. Mais apparemment c’était normal ici.. Donc c’était que le mec avait lui était pas normal ? Enfin, en admettant qu’il y ait une quelconque normalité aux alentours bien sûr. Il cligna des yeux, puis répondit, et c’est comme s’il ouvrait tout à coup les vannes.

Pourquoi je suis ici ? D’ailleurs ou est-ce qu’on est ? Comment c’est possible de vivre dans un volcan ? Pourquoi c’est vous qui vous occupez de moi ? Qu’est-ce qu’un Lié ? Pourquoi les dragons existent sans que le monde le sache ? Vous avez pas peur qu’ils vous mangent ? Je vais faire un aspiraquoi ? Comment ça se fait que là haut les gens apparaissent et disparaissent tous seuls ? Qu’est ce que vous allez faire de moi ?

Il dut s’arrêter pour reprendre son souffle, et se rendit compte de la cascade de questions qu’il venait de débiter et sentit rougir légèrement, ce qui ne lui était pas arrivé depuis très longtemps. Néanmoins, pouvoir poser toutes ces questions à quelqu’un dans l’espoir d’avoir une réponse lui avait permis de revenir peu à peu à lui-même. Passant une main dans ses cheveux déjà en bataille, il se redressa, récupérant un peu d’assurance et de volonté, son œil bleu cobalt et l’autre gris argent résolument fixés sur le dénommé Yuma, attendant une réponse.
Yuma Amarok
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 20 Déc 2014 - 01:05 Répondre en citantRevenir en haut

Et c'était la noyade !
Du côté de Yuma, être submergé de questions fut un coup dur à encaisser : premièrement parce qu'il ne s'y attendait pas du tout et deuxièmement parce qu'il n'avait pas le cerveau suffisamment solide pour toutes les retenir. Bon, ce petit avait l'air plutôt déboussolé, mieux valait commencer par quelque-chose de plus familier. Passant une main perplexe dans ses cheveux, le jeune homme jeta un coup d'oeil à sa liée, avant de revenir sur l'individu qui essayait de comprendre ce qu'il lui arrivait.

- Très bien, nous allons devoir commencer assez fort, se contenta-t-il de répondre.

Son air enjoué s'était changé en regard menaçant, tandis qu'il toisait relativement sérieusement son homologue. Il prit même un soin tout particulier à faire craquer ses doigts pour l'occasion... avant d'afficher un demi-sourire amusé par la situation. Pour lui aussi, cela promettait d'être une rude entrevue : ce n'était pas comme si la parlotte fût son point après tout. Personne n'ignorait qu'il préférât de loin l'action à ce genre d'explications pénibles.

- Tu aimes la bière ? Tu préfères autre chose ? Tu aimes l'alcool ? Si t'aimes pas l'alcool, tu vas devoir t'y faire ! s'exclama-t-il en l'attrapant par le bras pour l'entraîner à sa suite.

Tâchant de le rassurer un peu quant à ses intentions, le demi-sang fit mine de lui montrer une taverne qui siégeait gentiment sur le Val. Tout à fait étrangement, depuis l'attaque des morts-qui-marchaient, ce bâtiment avait été l'un des premiers à refaire surface. Les travaux allaient bon train tout autour d'eux, mais le Kaerl se relevait doucement de ses cendres. Il avait d'ailleurs fallu en nettoyer, des cendres. L'entreprise n'avait pas été des plus amusantes, mais chacun y avait au moins mis du sien. Se laisser aller n'aurait rien apporté de bon et bien moins encore n'aurait remonté le moral des troupes.

La nouvelle recrue était paniquée ? Pas de panique, Yuma avait la ferme intention de le mettre à l'aise pour le reste de la journée : l'histoire des dragons, de Tol Orëa et autres révélations divines passaient toujours mieux avec un peu d'alcool dans le sang. Pour lui, cela avait très bien fonctionné en tout cas !

Ce fut donc sur la terrasse nouvellement construite de la taverne que le jeune homme s'installa, en compagnie de son nouvel élève. Cela aussi, cela le contrariait un peu. Reprendre un aspirant si tôt n'avait pas été prévu, mais il allait devoir faire avec. Cette fois, pas question de se cantonner au Kaerl pour l'apprentissage : l'envie de voir du pays se faisait sentir, d'autant que Nemuri pourrait désormais emprunter l'Interstice pour arriver plus vite à bon port. Pourquoi ne pas emmener Mave et son lié, pendant qu'ils y étaient ? Ce serait une chouette idée !

- Je vais résumer la situation pour que tu comprennes bien. Tu te trouves actuellement dans l'un des trois bastions consacrés aux dragons situés sur l'île secrète de Tol Orëa. Ici, c'est ce qu'on appelle le Màr Talalöm -moi aussi j'ai mis du temps à le retenir-, ou Kaerl Ardent. Si tu veux une idée de la place : on y regroupe les grands méchants pas beaux du coin, les grincheux, manipulateurs, à vocation maléfique, bref, quelques gens pas très recommandables dont tu sembles faire partie. Tu es ici parce que, sans blagues, tu es capable d'entendre la voix des dragons dans ta tête : on appelle ça le Don.

*Nous ne mangeons pas les bipèdes et nous ne sommes pas révélés au monde car nous ne l'estimons pas prêt à nous connaître.* ajouta Nemuri dans l'esprit du garçon.

En lieu et place d'une dragonne bleue, c'était une frêle jeune femme qui venait de s'asseoir à leur table, dardant ses yeux perçants dans la direction de leur nouvel invité. Cette apparence avait tout de la fragilité la plus pure, mais cachait véritablement le tempérament que pouvait arborer la Bleue en cas de mauvaise humeur. Pareille à la mer, son calme pouvait dissimuler la plus redoutable des tempêtes.

*Ton aspiranat consistera à apprendre à connaître les miens, nos us et coutumes, jusqu'à te lier à l'un d'entre nous à ton tour.*


Le visage de la jeune femme fit bientôt la moue lorsque les mains de Yuma la séparèrent de la bière qui se trouvait devant elle. Le verre de lait qui la remplaçait suffit cependant à la calmer et à attirer son attention sur autre chose que le pauvre aspirant qui recevait toutes ces données d'un seul coup.

- En d'autres termes, tu vas apprendre à connaître la vie ici grâce à ton Don et c'est moi qui me chargerai de te guider jusque là. Pas trop dur à encaisser ?

Il y avait déjà quelques informations. Quant aux questions portant sur l'interstice et autres joyeusetés, ce serait pour dans quelques minutes. Pas toutes les émotions d'un coup !
Aaron Im'Awhël
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 29 Jan 2015 - 19:32 Répondre en citantRevenir en haut

De la satisfaction. C'était presque de la satisfaction qu'il ressentit en voyant le dénommé Yuma passer une main dans ses cheveux avec un air déstabilisé. Il n'était donc pas le seul un peu perdu par les évènements, c'en était curieusement rassurant. Ayant reprit un peu d'aplomb, le jeune homme plissa les yeux, sans autres réactions à la phrase un tantinet menaçante du mec.
Bon, il fallait avouer qu'il venait de voir une dragonne ronfler à quelque centimètres de son visage à peine, donc même un demi Neishaan -parce qu'il voyait bien que le nouveau venu ne l'était pas entièrement- très en colère ne parviendrait pas à l'effrayer pour aujourd'hui.
... Sauf s'il décidait de lancer sa dragonne Bleue contre lui.

- Tu aimes la bière ? Tu préfères autre chose ? Tu aimes l'alcool ? Si t'aimes pas l'alcool, tu vas devoir t'y faire !

Aaron cligna des yeux, un peu désarçonner, mais ne retomba pas dans un état de choc, fort heureusement, et eu un sourire amusé quoique pas très assuré. Cependant, sa voix récupérait déjà un peu de son piquant, ce qu'il apprécia.

A ce que je vois, je n'ai pas vraiment le choix de toute façon.

Il suivit Yuma, ou plutôt il se fit entraîner par le demi sang qui avait une sacrée poigne soit dit en passant, et se dégagea d'un souple et léger mouvement du bras. Il n'avait pas besoin qu'on le traîne de force, il était capable de marcher et de suivre quelqu'un. Même s'il n'avait en effet pas démontré une réelle intelligence jusque là.
Il prit place autour de la table mais commanda un whisky, dédaignant la bière dont il n'aimait absolument pas le goût, et qu'il trouvait beaucoup trop légère pour la capacité d'assimilation dont il allait manifestement avoir besoin. Aaron avala une première gorgée avant même que son interlocuteur n'ouvre à nouveau la bouche et savoura la brûlure de sa trachée ainsi que la chaleur dans ses poumons. Ses yeux redevinrent tout à fait clairs, et il reposa un regard curieux et perçants sur les deux autres.
... Les deux ?!

Le Neishaan cligna lentement des yeux face à la jeune femme délicate qui était assise avec eux, et donc la chevelure bleue ne laissait aucun doute sur son identité. Passant la main dans ses mèches blanches et secouant la tête, Aaron avala une autre longue gorgée de whisky et se rabattit sur Yuma sans un commentaire. Il sentait qu'un verre n'allait pas suffire...
Vocation maléfique ? Sérieusement ...? Un sourcil arqué, le jeune homme hochait la tête de temps en temps. Il n'eut pas le temps d'approfondir ses pensées sur ledit Don puisqu'une voix douce et féminine vint résonner à l'intérieur de sa tête, le faisant sursauter.
Alors qu'un frisson remonta le long de son échine, il fronça les sourcils en fixant la forme bipède de la dragonne et grimaça.

Vous auriez pu profiter de vos cordes vocales sous cette forme... C'est vraiment...

Il ne finit pas sa phrase, ses yeux s'écarquillant légèrement avant de se plisser aussitôt, fixant le regard opalescent de la fausse jeune femme, tout aussi faussement fragile.

Vous pouvez seulement me parler dans mon esprit, ou aussi y lire ?

Aaron reporta ses yeux dépareillés sur Yuma et avala une autre gorgée de whisky avant d'esquisser un sourire en coin.

Ca va... De toute manière, maintenant que je suis là, je suppose que je n'ai pas le choix.

Il soupira, mais pas de dépit. Curieusement, il n'était pas mécontent d'être là. Juste extrêmement curieux, et en colère qu'on l'ait lâché là sans explications précédemment, le faisant passer pour un idiot ignare. Il passa à nouveau sa main dans ses cheveux, tic nerveux et de réflexion, avant de demander :

Pourquoi moi ? Je veux dire, c'est un total hasard si je vais me lier à un dragon ? Et... Est-ce que le fait même d'avoir le Don prouve que je vais un jour me lier aussi ? Et...

Il s'arrêta, gêné un bref instant d'avoir sortit autant de question alors qu'il ne prévoyait d'en poser qu'une seule, mais décida finalement de continuer dans sa lancée, puisque toutes ses questions tournaient autour de la même chose.

Ce lien... Ça revient à quoi ? En quoi ça consiste ? De ce que je peux voir... Ce n'est pas physique. A moins que vous ne puissiez vous éloignez de trop l'un de l'autre ?

Bien que cela soit rare, Aaron prit la sage décision de s'arrêter là et de se taire en se mordillant la lèvre inférieure avec un petit sourire contrit démentit par la curiosité dévorante de son regard, et la détermination présente dans ses iris.
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:36 Revenir en haut

Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


 Sauter vers:   



Sujet suivant
Sujet précédent

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001/3 phpBB Group :: Dgf GuildWars :: Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Traduction par : phpBB-fr.com
Create by dagonfield genesis :: by nerevare

Anneau des JpC par TourDeJeu