Playlist Tol Orëanéene Carte du Monde Index du Forum
Connexion •  Se connecter pour vérifier ses messages privés •  S’enregistrer
 
 [RP]Une petite audience tellement attendue Sujet suivant
Sujet précédent
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Auteur Message
Alauwyr Iskuvar
Seigneur du Kaerl Ardent
Seigneur du Kaerl Ardent

Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2009
Messages: 1 529
Présentation: URL
RPs: 1 113
Race: Humain
Âme Soeur: Estenir
Affiliation: Clan Dominant
Alignement perso: Chaotique Mauvais
Ordre Draconique: Ombre

MessagePosté le: Jeu 13 Nov 2014 - 22:29 Répondre en citantRevenir en haut

Gaïaku 918
Quelques jours après
la Chute de Drazahir


L'heure était tardive. Au choix du Seigneur Ardent qui voulait profiter de cette heure justement pour recevoir une personne en particulier. Même si elle râlerait de pas pouvoir se reposer. Il était vrai qu'elle avait participé à la rude quête d'anéantir l'Ombremage et qu'elle s'était retrouvé dans le groupe surnommé les Chasseurs, justement dans le but d'occire le mage sombre. Il était heureux pour elle et les autres Ardents qui y avaient contribué qu'elle n'ait pas perdu la vie. Son Maître aurait été imbuvable. Depuis que les Marqués avaient vu les traces noires disparaître de leur peau, l'Infirmerie faisait moins salle comble et les Guérisseurs pouvaient enfin souffler un peu. Cette magie obscure avait cessé en même temps que l'existence de son créateur ; une bonne chose. Malgré cela, le Seigneur ne doutait pas que certains magiciens au sein des Clans avaient étudiés tout comme les Guérisseurs le mystère de la fleur retrouvé dans la bouche des gens manipulés par le Mage pour délivrer les premiers messages réclamant les Clés d'Ouranos. Qui sait ce que les manipulateurs doués de la magie avaient pu découvrir en complément. Heureusement que les Marqués avaient mis hors de leur portée ; ils auraient été capable de les disséquer sans nul doute.

Mais enfin le Mage des Ombres avait été banni et Alauwyr préféra ne pas se rappeler de ce qui avait pu provoquer son bannissement. C'était certain un détail à ses yeux, mais ce qui se tramait autour l'était moins. Les Clés d'Ouranos... Peut-être qu'il devrait avoir une nouvelle conversation avec Seregon...Dire que deux malheureuses aspirantes connaissaient leurs secrets....Céleste et neutre...Qu'ils viennent pas la ramener contre les Ardents avec ça les deux autres Kaerls.

Il tut sa colère et attendit..... Un garde lui signala la venue de l'aspirante de Yuma. Il fit un simple geste de la main pour lui ordonner de la faire entrer. Elle et seule en face du Seigneur. Peut-être qu'elle s'en sentira flattée ou effrayée... Il attendit qu'elle vienne à lui.

Elle, Mave Arkias, aspirante de Yuma Amarock, une jeune femme étrange et vif d'esprit...Elle ne s'était pas réellement présenter à son Seigneur encore. Ce soir en sera l'occasion. Au moins, quand elle sera devant le Maître Noir. Pas d'autres aspirants qui attendaient de passer devant lui, pas la présence d'un immense dragon cendré derrière le trône du Seigneur... Pas de gardes au pied des marches qui menaient au trône ; hormis ceux de la porte comme toujours. Non c'était presque un tête à tête entre deux ardents, entre le souverain et le futur serviteur....

Un sourire ironique naissait déjà aux lèvres du Seigneur, attendant de voir ce que Mave dira en terminant sa venue....



Publicité





MessagePosté le: Jeu 13 Nov 2014 - 22:29 Revenir en haut

PublicitéSupprimer les publicités ?
Mave Arkias
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 24 Nov 2014 - 03:59 Répondre en citantRevenir en haut

Mave avait appréhendé cette rencontre dès lors qu'un garde lui en avait révélé l'existence. Convoquée à une heure tardive par Alauwyr Iskuvar en personne, mais qu'est-ce qu'elle en avait de la chance ! Elle étouffa un grognement dans l'oreiller de son lit chèrement acquis puis ré-acquis. Déjà à son arrivée, elle avait dû se battre avec des gros bas du dortoir et autres vipères d'occasion pour ce privilège, mais en plus, il avait fallu remettre les pendules à l'heure à son retour !

Quel trou à rats ! Disparaissez ne serait-ce qu'une journée et on vous déclarait mort. Alors, quand c'était dans une quête vengeresse pour le kaerl... Certains aspirants avaient pris des largesses auxquelles ils avaient finalement bien vite renoncées en la voyant revenir. Il fallait avouer qu'ajouté à la fatigue extrême tirant ses traits, les différents coups ayant marqués sont corps auraient pu la faire passer pour un mort-qui-marche. Tous avaient marqué un temps d'arrêt en la voyant. Et ils aspiraient à devenir de redoutables guerriers du Màr ? Cela faisait bien rire la Torhille. Qu'on ne vienne plus se pavaner devant elle avec l'expérience de telle ou telle bataille ! Désormais, elle faisait partie de ces survivants. Elle aussi connaissait les horreurs du champ de bataille, la puanteur des corps, la peur des épées au-dessus de sa tête, le goût du sang et celui plus amer de la déception. Car, oui, c'était dans ces instants que ce que l'on pensait certain volait en éclat et qu'alors la vérité, cruelle, apparaissait.

Attendant l'heure fatidique où elle devrait prendre la direction du Mahalma, Mave ne pouvait s'empêcher de penser que quelque chose la séparait indéniablement de ces rampants inactifs et jaloux. En effet, contrairement à eux, la Torhille ne pouvait plus se voir nier son attachement au kaerl ardent. Son sang avait coulé pour lui. Ses yeux perdus fixèrent sans la voir la cicatrice à son avant bras gauche. Cette dernière était droite, épaisse et encore rose, retrouvant son écho de l'autre côté de la chair, la lame du mort-qui-marche ayant traversé le membre de part en part. Cela ne lui faisait plus mal, contrairement à d'autres parties de son corps dont elle ignorait jusqu'alors l'existence pour certaines.

La quête avait été rude et Mave aurait juste voulu dormir...même si cela était compliqué ici ! Pourtant, il était l'heure et l'Aspirante se leva d'un air résolu. En cette heure tardive, elle croisa peu de monde sur son chemin ; quelques gardes, des serviteurs affairés et des aspirants traités comme les précédents. Enfin elle aperçut les gardes en faction qui avaient été semble-t-il prévenu de sa venue. Moins brûlante qu'à l'ordinaire, l'Ardente affichait une mine sombre et éreintée, le genre prêt à tout écart au moindre mot de trop. Ses traits tirés et ses bandages clamaient pour elle ce que son corps était capable d'endurer. Oh, elle sentit un regard admiratif d'un jeune garde aux portes du Mahalma, qu'est-ce que cela pouvait bien lui faire ? Mave n'avait aucune patience et son esprit encore troublé par les événements survenus pendant la quête lui conférait un statut de fauve blessé. Sa colère, sa fougue, sa rage, elles n'attendaient qu'une petite étincelle pour se consumer librement et exploser en un brasier sans commune mesure.

Enfermée dans cet écrin de force assoupie, tout sentiment autre que la lassitude tapi au fond d'elle-même, la Torhille tira sans ménagement le garde annonçant sa venue au Seigneur de ces lieux. Y avait-il vraiment besoin de ces formalités ? D'un regard, elle fit taire celui qui s'apprêtait à la « remettre à sa place » et sur un sourire satisfait de son ascendance sur le pauvre homme, elle pénétra dans cette vaste salle où l'attendait son hôte.

Son pas ample la faisait avancer d'une démarche déterminée et peu féminine vers le trône. Son regard dur se posa sur le Seigneur de ces lieux après avoir réalisé qu'ils étaient seuls. Qu'est-ce que cela signifiait ? Lui paraissait-elle si insignifiante qu'il n'ait pas jugé avoir besoin de s'encombrer d'une quelconque protection ? Même son dragon était absent de la vaste salle. Pourtant, les autres aspirants lui avaient bien dit que l'Empereur, lui aussi, avait joué avec leur nerfs pendant leur audition avec Alauwyr. Voulait-il tenter de s'amuser d'une autre manière ? Quoiqu'il ait pu prévoir, que cela aille vite. La Torhille n'avait nullement l'envie de s'attarder ici.

Elle s'arrêta au pied des marches et hésita visiblement à les monter, mais elle marqua un temps d'arrêt pour dévisager enfin celui suscitant tant de sentiments opposés dans les couloirs du kaerl. Chose étrange, il ressemblait à ces mercenaires s'arrêtant à son village et tout en le contemplant, Mave ne pouvait s'empêcher de se dire qu'elle ne comprendrait jamais ses homologues féminines. Nombreuses étaient les aspirantes à trouver le Seigneur repoussant et tout aussi nombreuses étaient celles soupirant après le ténébreux vieillard. Un frisson désagréable la parcourut. Décidément, jamais elle ne pourrait comprendre le mode de pensée inhérent à son sexe. Quant aux hommes de Yuma, ils ne parlaient guère du Seigneur. Ils se contentaient d'avis préconçus pour se faire bien voir et dans les couloirs circulaient tellement de rumeurs que la Torhille n'aurait pas su trier le vrai du faux.

Alauwyr était un homme presque mystifié aussi la jeune Ardente était-elle curieuse. Cela fut sûrement mal dissimulé par son regard fatigué. Déjà qu'elle n'avait pas pour habitude de cacher ses sentiments, cela se serait révélé impossible en l'état actuel. Elle n'en avait pas honte, mais elle était vexée autant que flattée d'être reçue dans des conditions différentes que celles auxquelles avaient eu le droit les autres aspirants.

« Parais-je si inoffensive qu'un minimum de protection ne te semble pas nécessaire ? Je veux bien que les récents événements aient fait perdre de nombreuses vies au kaerl, mais il doit bien te rester quelques pantins cachés au fond de tes tiroirs.

Son ton s'était fait volontairement insolent, agressif, en réponse à ce sourire plein d'ironie qu'arborait le maître des lieux. S'il souhaitait quelques politesses, il n'avait pas choisi la bonne interlocutrice. Elle se fichait de son statut, elle se fichait de son dragon, elle se fichait de ses cicatrices. Il l'agaçait, elle était fatiguée, c'était ce qui entrait en ligne de compte.

- Trêve de « plaisanteries »...Alauwyr ? demanda-t-elle comme si elle eut pu ignorer son nom. Que me vaut l'insigne honneur d'une telle convocation ? interrogea la Torhille beaucoup plus sérieusement. »

Elle accompagna cette requête d'un regard circulaire sur le vide les entourant, signifiant par la même qu'elle espérait quelques explications sur cette absence de témoin. Une certaine fierté brillait dans ses yeux las. Qu'importe la raison qui l'avait poussé à congédier les habituels spectateurs, il semblait l'avoir jugée digne de son attention toute entière, sans intention apparente de léguer son cas à quelques subalternes. Cela méritait qu'elle se concentrât un peu plus sérieusement sur l'humain la surplombant.
Alauwyr Iskuvar
Seigneur du Kaerl Ardent
Seigneur du Kaerl Ardent

Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2009
Messages: 1 529
Présentation: URL
RPs: 1 113
Race: Humain
Âme Soeur: Estenir
Affiliation: Clan Dominant
Alignement perso: Chaotique Mauvais
Ordre Draconique: Ombre

MessagePosté le: Mer 3 Déc 2014 - 12:22 Répondre en citantRevenir en haut

Alauwyr ne perdit pas son sourire, sauf que ce dernier vira doucement sur un air carnassier. Tel un prédateur savourant déjà le plaisir de bondir sur sa proie et de la terrasser. Il ne quitta pas du regard l'insolence. Comment appeler Mave autrement vu la réaction qu'elle avait à son écart ? Elle se permettait de le tutoyer et de le rudoyer sur la raison de sa présence au Mahalma. Elle avait de la chance de pas être une proie jugée dangereuse par le Seigneur, car il ne serait pas gênée à la défier à l'épée pour la remettre à sa place. Il n'y avait pas que les armes pour rappeler quelques points importants à une jeune tête hautaine.

Toujours avec le sourire, il se redressa de son trône, comme pour dominer un peu plus la jeune ardente.

''Penses-tu que j'ai besoin de gardes en permanence autour de moi pour savoir me défendre ? Il faut savoir se déroger un peu du protocole ma chère... redoutes-tu donc à ce point de te retrouver seule en ma compagnie ? Il est vrai qu'entre ta parole et la mienne en cas d'un certain genre de désaccord, on t'accordera moins de crédit. Et comme je sais que tu n'es pas dans l'idée d'attenter quelque chose à mon égard, qu'aurai-je à redouter de plus encore ? ''

Il se permit un petit rire moqueur. Mave avait tout du caractère d'un jeune homme avide de faire ses preuves sans se laisser marcher sur les pieds. Une femme caractérielle qui ne redoutait pas de la voie qu'elle prenait. D'où sans doute le ton audacieux qu'elle prenait avec le Seigneur. Elle avait de la chance qu'il n'ait pas appelé les gardes pour la jeter aux cachots, histoire de calmer l'ardeur de ses mots. Mais Alauwyr aimait régler les éclats émotionnels de ce genre par lui-même

''N'oublie pas à qui tu t'adresses Aspirante. Peut être que Yuma t'a laissé quelques largesses, mais elles ne sont valables que pour lui et pas les autres maîtres que tu viens à côtoyer. Tu devrais te sentir flattée que je t'ai convoquée''

Il avait remarqué son petit jeu d'inspection, comme si elle cherchait l'ombre d'une autre personne. Ils étaient bien les deux seuls individus dans l'immensité de la salle du trône. Bien entendu, il se gardera de lui expliquer pourquoi. Après tout, elle était l'aspirante du chef des armées et il avait besoin d'apprendre quelques points sur lui...

''Comme tout aspirant, je les reçois personnellement pour les évaluer et apprendre leur ambition ; en somme ce qu'ils visent pour leur avenir en plus d'être lié à un dragon. Alors dis moi ma chère Mave... A quoi aspires-tu ? A qui irait ta loyauté ? ''

Maintenant le point le plus important qu'il visait. Il n'était pas sans savoir que Yuma avait contribué à la défense du Kaerl contre les Morts-qui-marchent, pendant que lui combattait au Manoir avec les autres dirigeants kaerliques. Un chef s'évaluait par sa présence et sa qualité de commandant des troupes. Il pourrait alors devenir populaire et profiter de cette popularité pour retourner l'armée ardente contre son souverain. Un coup d'état armé était bien plus facile et rapide qu'un simple duel dans la Fosse. Surtout que le Seigneur était un excellent épéiste.

''Je serai également intéressé par la vision que tu as de ton maître... C'est aussi pourquoi tu es devant moi aujourd'hui...Que cela te pose problème ou pas, ma chère Mave...''



Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:55 Revenir en haut

Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


 Sauter vers:   



Sujet suivant
Sujet précédent

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001/3 phpBB Group :: Dgf GuildWars :: Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Traduction par : phpBB-fr.com
Create by dagonfield genesis :: by nerevare

Anneau des JpC par TourDeJeu