Playlist Tol Orëanéene Carte du Monde Index du Forum
Connexion •  Se connecter pour vérifier ses messages privés •  S’enregistrer
 
 [RP] Pour quelques joyaux Sujet suivant
Sujet précédent
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Auteur Message
Aeon Givrecroc
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 27 Oct 2014 - 00:06 Répondre en citantRevenir en haut

Mi-flarmyaku 918


L'arrivée au Kaerl - l'arrivée remarquée au Kael- d'Aeon avait eu l'avantage, ou l’inconvénient, c'est selon, d'attirer l'attention sur lui. Il faut bien reconnaître qu'assez peu de nouveaux venus arrivaient par les bains. La rumeur s'était rapidement répandue, et le jeune homme devait maintenant faire avec. Au moins jusqu'à ce que quelqu'un d'aussi improbable que ça se reproduise. Et quelque chose lui disait que dans le coin, l'improbable arrivait plus souvent qu'ailleurs.

Quoi qu'il en soit, il faisait beau, et il avait la ferme intention d'en profiter. Après tout nouvelle ville, nouveau lieux... nouveaux clients potentiels. Et nouvelles proies pour ses talents de cleptomane. Aussi Aeon décida-t-il de faire son marché. Quasiment littéralement, il se rendit sur l'agora, principalement pour jeter un premier coup d’œil aux différentes échoppes présentes, et voir un peu comment tout ça était organisé. La réponse était : foutrement bien.

Il devait bien reconnaitre cela : le Màr Luimë était superbe, l'Agora ne détonnait pas avec le reste. Habitué aux déserts et aux rues et ruelles peu décorées de sa ville, Aeon découvrait ici un tout nouveau monde qui ne cessait de l'intriguer, de l'impressionner et de le fasciner à la fois. Aussi resta-t-il un moment simplement planté là, à regarde ce qui se passe et à découvrir son environnement. Il dut cependant finir par se mettre en marche, se contentant dès lors de simplement fouiller d'échoppe en échoppe, découvrant ce que l'on propose, souriant aux marchands, pour l'instant le parfait gentleman.

Il finit par arriver devant une échoppe exposant bijoux en tous genres, pierres précieuses et autres petites décorations que l'on peut s'accrocher un peu partout, signe de richesse et de coquetterie. Il sourit, observant une paire d'épingles d'oreilles portant ce qui semble être un rubis au bout. Il sourit, les prenant en mains, les soupesant, les portant à ses propres oreilles, tout amusé. Il relève le regard, avisant rapidement la vendeuse, la jaugeant d'un oeil expert avant de sourire de son air le plus charmeur, lui faisant presque un clin d'oeil.


Bonjour Mademoiselle! Un plaisir de rencontrer un joyaux parmi d'autres joyaux! Je me nomme Aeon, Aeon Givrecroc. Je viens d'arriver ici, un peu précipitamment, et je n'ai hélas pas eu le temps d'emporter... quoi que ce soit, au final. Aussi me voilà, fermement occupé à... refaire ma garderobe. Aussi ai-je besoin de votre aide!

Il sourit, de plus belle, charmeur, pointant du doigt les épingles, qu'il replace près de ses oreilles.

Trouvez-vous que cela me va?
Publicité





MessagePosté le: Lun 27 Oct 2014 - 00:06 Revenir en haut

PublicitéSupprimer les publicités ?
Yael Ladanza
Chevalier Dragon
Chevalier Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 04 Mai 2014
Messages: 41
Présentation: URL
RPs: 18
Race: Humain(e)
Âme Soeur: Ëstelh
Affiliation: Concerné(e)
Alignement perso: Loyal Neutre
Ordre Draconique: Neutre

MessagePosté le: Jeu 30 Oct 2014 - 22:35 Répondre en citantRevenir en haut

Cela ne faisait que quelques jours que Yael était ici, mais elle avait déjà fait en sorte de trouver un toit pour dormir et de quoi gagner un peu d'argent. Ce n'était pas grand-chose, mais elle savait vivre de peu et se contentait de ce qu'elle avait.

C'est ainsi qu'elle avait réussi à obtenir une petite chambre, avec un lit, un coffre et une table, dans la maison d'un marchand de bijoux et autre breloque en cuir. Le marchand, un vieux bonhomme, était seul depuis la mort de sa femme et de sa fille, dévorées par des crabes qu'il disait. La douleur de la perte avait dû le rendre un peu sénile.
C'était une bonne position pour quelqu'un comme elle. Achetés par des gens qui ont les moyens, ils étaient, à défaut de connaître les rumeurs que seul le bas peuple pouvait fournir, de très bon informateur en ce qui concernait les affaires officielles. Et elle cherchait quelque chose d'on ne peut plus officiel.

Au matin d'un jour qui semblait comme un autre, elle se leva et chassa d'un peu d'eau les marques de la nuit sur son visage.
Détaillant ensuite son reflet dans un miroir, elle examina le bandage qui serrait son abdomen. Il était encore propre et net et la blessure ne semblait pas s'être rouverte. La douleur lançait parfois légèrement et lui rappelait qu'elle n'y était pas allée de main morte et que la prochaine fois elle ferait plus attention. Si prochaine fois il y avait. Car ce qu'elle allait obtenir en échange de son contrat pourrait la mettre à la retraite tout en vivant bien. Mais l'inactivité n'était pas pour elle et les contrats continueraient à guider ses pas.

Enfilant une tenue qu'elle avait achetée à crédit auprès de son employeur, elle commença à se maquiller légèrement, faisant ressortir les traits féminins qui pouvaient la caractériser.
Un dernier coup d'œil dans la glace et elle descendit prendre son poste pour une nouvelle journée. Elle prit un bout de la miche de pain qui l'attendait comme chaque matin, bu une bonne gorgée d'eau et ouvrit la boutique, sortant les étalés et autres portants. Et enfin, elle attendit, regardant autour d'elle la vie s'animer dans ce lieu si particulier. Elle était déjà sortie plusieurs fois le soir, visiter les alentours, découvrir et s'émerveiller de l'étrange endroit où elle vivait désormais.

Mais là n'était pas la question. Alors qu'elle était à l'intérieur en train de rédiger une commande de cuir, elle avisa du coin de l'œil qu'une personne semblait s'intéresser à l'ensemble de bijoux féminins que la boutique possédait. La personne en question ? Un jeune homme, plus jeune qu'elle, à l'allure du désert. Elle avait suffisamment voyagé depuis son adolescence pour connaître beaucoup de peuple et de tribus.

D'un pas lent, mais calculé, souriant doucement, elle s'approcha du client au cas où celui-ci aurait besoin de son avis. Elle ne fut pas spécialement déçue, il lui parla rapidement après l'avoir regardé dans le détail. Les hommes étaient-ils pareils ici que sur les terres qu'elle avait foulées ? Elle lui rendit néanmoins un sourire tout aussi charmeur. N'était-elle pas là pour en apprendre plus ?

- Merci Monsieur, dit-elle au compliment. Je me prénomme Yael et je suis la vendeuse de cette boutique. C'est fâcheux pour vous que vous n'ayez rien pu emporter, mais sans cela vous ne seriez peut-être pas venu jusqu'ici, ajouta-t-elle en souriant, légèrement amusée, le détaillant aussi, s'attardant sur les bijoux qu'il montrait à ses oreilles.

- Cela vous va bien, mais je pense que celle-ci, elle sortit à peu près le même modèle, mais dans une teinte ambrée, vous irez mieux. Ça irait parfaitement bien avec vos yeux. Elle lui laissa le soin d'essayer tout en partant à l'arrière pour revenir avec un miroir.

- Si vous le souhaitez, nous avons d'autres bijoux de la même teinte à l'intérieur. Je suis persuadé que vous trouverez votre bonheur et de quoi compléter élégamment votre garde-robe. Elle attendit qu'il avance pour le suivre. Jusqu'à présent elle n'avait pas eu de réel contact avec ceux qui côtoyaient les dragons. Car il n'y avait quasiment qu’eux qui venait faire leur achat ici, les autres, les 'sans don' comme ils étaient appelés, ne faisait leur emplette qu'à la tombée du jour, entre marchands, et rarement autre chose que des denrées avait-elle remarqué.

- Je ne suis guère là depuis bien longtemps non plus, dit-elle pour continuer la conversation, et je suis, comme vous, arrivé un peu... Précipitamment. C'était peu de le dire.

- Tenez, regardez. Elle sortit un fourreau à dague ouvragée d'ambre. Tout en montrant les produits, elle aperçut du coin de l'œil une nouvelle arrivante, surveillant si elle ne requérait pas son aide.



Lynaël Mël'aryn
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 6 Nov 2014 - 12:51 Répondre en citantRevenir en haut

Lynaël se remettait lentement, raison pour laquelle elle était au Kaerl, et non pas en train de découvrir le reste de Tol Orëa (et de Rhaëg aussi) sur le dos de Sherÿan et potentiellement en compagnie d'un charmant demi elfe. Suite à la chasse de Drazahir, chacun pensait ses blessures, qu'elles soient physiques ou mentales, et parfois même les deux. C'était le cas pour la demi sang, qui en plus de son corps maltraité par Niddhog et les combats, devait aussi remettre dans l'ordre dans ses idées, et passer outre la mort d'Arion et Darakin, avec qui elle avait vaincu Niddhog à la fin de leur chasse.

La jeune femme, plutôt indépendante et fonceuse n'avait pourtant pas l'habitude de s'appesantir sur ce genre d'évènement, mais le fait qu'il soit mort pour leur Kaerl, et un peu aussi pour lui permettre de vivre, elle, avait tendance à lui retourner la tête, ce que Sherÿan trouvait très bien d'ailleurs. La Bleue espérait qu'à défaut d'avoir été une bonne chose, ces récents incidents allaient mettre un peu de plomb dans la caboche intrépide de sa Liée et lui donner un peu plus de prudence ou tout du moins la pousser à réfléchir aux choses qu'elle dédaignait habituellement : a savoir que la vie ne se résumait pas qu'aux combats et aux joutes verbales.

Quoiqu'il en soit, les deux Liées profitaient de la fin de matinée pour se balader dans le Kaerl et l'Agora. Lynaël était d'ailleurs toujours surprise lorsqu'on la saluait, la reconnaissant comme l'une des guerrière qui avait sauvé le Kaerl de l'invasion des crabes, ou certains qui savaient qu'elle avait participé à la quête contre Drazahir. Elle avait même failli trébucher lorsqu'un Croc d'Argent l'avait lui aussi salué, ce qui avait d'ailleurs beaucoup fait rire Sherÿan qui s'était moquée d'elle pendant une longue semaine. La demi elfe soupçonnait d’ailleurs Nolan d’avoir parlé à ses lieutenants avant de partir car elle sentait souvent les regards de ces derniers sur elle, sans même qu’elle ne fasse quoique ce soit de particulier.

Ce fut la Bleue qui la sortit de ses pensées, lui donnant un coup de nez dans le dos avec douceur.

°Regarde, un étalage de bijoux.°

Cela pouvait paraitre insignifiant mais pas pour la demi sang qui se rapprocha des joyaux et divers pierres exposées pour chercher une faction qui ressemblerait à son collier, lui donnant un quelconque indice sur sa quête qui piétinait plus que jamais. Surement parce qu’elle n’avait pas eu de temps à lui accorder ceci dit. Sherÿan, soucieuse de l’aider, prit sa forme bipède, une douce Neishaan aux grands yeux de cristal et aux longs cheveux d’un bleu sombre et s’attela elle aussi à l’observation minutieuse de tous les bijoux présents.
Et comme d’habitude, les épaules de Lynaël redescendirent de déception.

Il n’y a rien… C’est a croire que celui qui a forgé ce collier n’a jamais rien fait d’autre de sa vie que ce bijou !

Sa voix aurait du être agacée, mais derrière transparaissait une pointe de désespoir qu’elle ne parvenait plus à taire. Si cela continuait ainsi, elle ne retrouverait jamais la trace de son père, quoiqu’elle fasse dans ce sens.

- Vous cherchez quelque chose Demoiselle ? demanda une voix mélodieuse, aux intonations de velours.

La Chevalière redressa la tête, étonnée que l’on s’adresse à elle, et adressa un sourire amical à la jeune femme qui lui faisait face. Et s’apprêtait à lui répondre lorsque vint derrière elle un jeune homme dont elle reconnut le visage non pas parce qu’elle l’avait déjà vu, mais bien parce que le Kaerl ne parlait que de ça depuis les derniers jours.

Tiens, mais n’est-ce pas Sieur Givrecroc ? Votre entrée originale est à la bouche de nombre d’engloutis.

Sa voix, taquine, n’était cependant pas moqueuse, juste gentiment ironique. Puis elle se tourna vers la vendeuse, se faisant la réflexion qu’elle avait les traits fins, et un joli minois.

En vérité oui, j’aurais aimé savoir si vous aviez déjà vu ce bijou, ou un quelconque autre de même facture ?

Elle lui tendit une main ouverte. Sur la paume se trouvait un pendentif en argent fin, donc le travail était manifestement minutieux et précis, représentant un dragon aux ailes ouvertes, et serti de saphirs à plusieurs endroits.
La Bleue ne parla pas, située en retrait de sa Liée comme une amie timide, ses yeux limpides scrutant les deux autres avec attention et curiosité.

J'ai PNJsé pour avoir un peu de matière, mais si cela ne va pas, je peux modifier sans aucun soucis =) ♪
Yael Ladanza
Chevalier Dragon
Chevalier Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 04 Mai 2014
Messages: 41
Présentation: URL
RPs: 18
Race: Humain(e)
Âme Soeur: Ëstelh
Affiliation: Concerné(e)
Alignement perso: Loyal Neutre
Ordre Draconique: Neutre

MessagePosté le: Jeu 20 Nov 2014 - 22:07 Répondre en citantRevenir en haut

Un dragon. La jeune femme était accompagnée d'un dragon. Elle avait eu l'occasion d'en voir quelques-uns depuis qu'elle travaillait ici, mais ses yeux néophytes ne s'étaient pas habitués à ce qu'il déambule tranquillement sur la place, comme de potentiel acheteur. Ils étaient rarement seuls d'ailleurs, souvent avec ce qu'on appelait les 'liés'. Ces personnes qui avaient, disait-on, lié leur âme avec une de ses créatures.
Cela aussi Yael avait du mal à le comprendre. Comment pouvait-on lier son âme à une créature pareille.

Un flash lumineux la tira de ses pensées, la faisant cligner des yeux à la fois éblouis et de stupeur. Là où se trouvait la dragonne était maintenant présente une Neishaane aux longs cheveux océan. Ce coup là on ne lui avait encore jamais fait. Elle ne devait pas paraître surprise, cela devait être chose...commune... Mais c'était déconcertant tout de même.

Elle relégua sa stupeur au second plan pour se concentrer sur sa cliente. Ou ses clientes ? Elle ne savait pas trop, mais peu importait.

- Vous cherchez quelque chose Demoiselle ? Demanda-t-elle doucement, arrivant enfin à sa hauteur.
Avant qu'elle ait pu ajouter quelque chose, la jeune femme interpella son autre client, parlant d'une entrée originale. Il y avait donc plus originale que celle qu'elle avait empruntée ? Car à défaut d'avoir fait l'aller en étant consciente, elle y était retournée pour comprendre comment ils avaient pu pénétrer ici. Car elle se souvenait du lac, puis trou noir et réveil à l'infirmerie, sous l'eau.

Peu importait encore, elle se renseignerait plus tard, car la cliente revenait déjà vers elle. En effet elle cherchait quelque chose, mais pas à acheter. Elle tendit la main et la vendeuse put y voir au creux un bijou. Un pendentif de toute évidence.

- Mmh, je peux ? Elle se saisit délicatement du collier et retourna à l'intérieur, allant au comptoir, le regardant plus attentivement à la lueur d'une lampe et à la loupe. Au premier coup d'œil elle avait su que ça ne venait pas d'ici. Elle avait déjà vu semblable, mais sur des continents bien éloignés d'elle maintenant. Alors elle préférait en parler un peu à l'écart, pour éviter les oreilles trop indiscrètes, celle qui se demanderait comment elle pouvait savoir ce qu'elle allait dire. Elle mettait légèrement en danger sa couverture, mais elle avait le sentiment que ça valait le coup.

- Quel étrange ouvrage, dit-elle en le retournant. Normalement ce genre de chose aurait fait l'objet d'un échange. Mais elle devait se faire des contacts ici et secourir cette demoiselle qui avait l'air presque désespéré pourrait potentiellement l'aider elle aussi.

- On dirait qu'il a été fait de... plusieurs factures. Venez, regardez. Elle lui montra en prenant une pointe pour désigner des endroits précis.
J'ai déjà vu ce genre de bijou. L'argent fin, ainsi travaillé, me fait penser au travail de certains orfèvres de Qarha. Ils sont très doués dans cet art et cela y ressemble fortement.
Elle retourna le bijou pour montrer le dessin.
Par contre, la précision et ce style... Ça ne vient pas de Qarha assurément. Mmh attendez que je regarde quelque chose. Elle alla en arrière-boutique et revint quelques minutes après avec un bout de parchemin où était griffonné un dessin.

- Cela ne représente pas la même créature, mais le style s'en rapproche. On retrouve presque le même agencement des pierres finement gravées. On peut voir ça sur Oren. Le dessin, représentant un grand oiseau, avait été l'un de ses contrats passés. Mais ça elle se garderait d'en parler. Elle venait de l'île de Tol Orea et n'avait aucune raison d'avoir voyagé jusqu'à Oren ou Qarha.

- Par contre... Elle tapota doucement les saphirs, les passants à la lumière. Je ne reconnais pas la pierre incrustée, navrée.

Elle lui rendit finalement le pendentif, une moue un peu désolée. Nous n'avons pas ce genre d'ouvrage ici néanmoins. Je doute d'ailleurs que vous en trouviez au Kaerl. Mais je peux essayer de vous en trouver un similaire ou presque si vous le souhaitez. On ne la refaisait pas... Elle avait sauté sur l'occasion pour potentiellement signer un nouveau contrat.

- Voulez-vous savoir autre chose ? Demanda-t-elle doucement en retournant ranger le dessin qu'elle avait sorti de son précieux livre.



Lynaël Mël'aryn
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 27 Nov 2014 - 13:34 Répondre en citantRevenir en haut

La jeune femme sembla prodigieusement intéressée par le pendentif qui reposait au creux de sa paume et l’espoir, traitre, revint emplir le cœur de Lynaël. Sentant que cela était un peu prématuré, une main à la peau claire se posa sur son épaules et la demi-sang sentit l’esprit de sa Liée entourer le sien de toute sa présence chaleureuse, son réconfort et sa force.
Décidée, la Chevalière lui sourit puis laissa la vendeuse prendre son collier et l’observa avec intensité, prête à saisir le moindre changement sur son visage. Lorsque celle-ci lui fit signe de la suivre à l’intérieur, elle n’hésita pas et entra à sa suite, sentant la présence de sa Liée derrière elle qui gardait aussi un œil sur Aeon puisque Lynaël, elle, était bien trop occupée et omnibulée par la vendeuse qui s’apprêtait manifestement à lui en apprendre plus sur le pendentif. Enfin.

- On dirait qu'il a été fait de... plusieurs factures. Venez, regardez.

Curieuse, la demi-sang se pencha et écouta le reste des explications avec un silence quasi religieux, les yeux brillants d’émotion d’avoir enfin des pistes à suivre pour retrouver l’identité de son père. Elle écouta tout ce que la jeune femme avait à lui dire, regarda tout ce qu’elle avait à lui montrer alors que son cerveau imprimait la moindre information et commençait déjà à élaborer des plans de quête et de découverte.

- Par contre... Je ne reconnais pas la pierre incrustée, navrée.

Ce fut avec un grand sourire que Lynaël répondit à cela, reprenant son collier pour l’attacher à son cou et prendre les mains de la jeune femme dans les siennes, les serrant doucement avec une émotion qu’elle eut bien du mal à dissimuler.

Merci pour tout. Vraiment.

Elle la relâcha puis lança un sourire lumineux à Sherÿan, toujours sous sa forme de bipède, qui le lui rendit en atténué, bien qu’à l’intérieur de son esprit, elle était aussi heureuse qu’elle. Elle secoua doucement la tête, refusant la proposition de la vendeuse mais lui adressa un second sourire et planta ses iris d’or et d’ambre dans les siennes, et reprit d’un ton sérieux et sincère.

Je n’ai besoin de rien d’autre, mais je tiens à ce que vous sachiez que si jamais vous avez un problème, que vous avez besoin de quelque chose et que cela entre dans mes capacités, vous pouvez venir me voir et je vous promets de vous aider. Vous avez ma parole.

Pendant ce temps, Sherÿan, elle, s’était faufilée entre les divers étalages et fixaient une séries d’anneaux d’or et d’argent, celui ornant la queue d’Estenir lui revenant en tête. Un vif amusement qui ne lui appartenait pas traversa son esprit, et elle entendit un ton taquin s’exprimer.

Par contre, si moi je n’ai besoin de rien, je pense que ma Liée vient d’être séduite par l’un de vos articles.

La timide Neishaane qui tenait lieu de forme bipède à la grande Bleue leva ses yeux de cristal vers sa Liée et la fusilla du regard avant d’offrir un sourire délicat à la vendeuse et de pointer deux anneaux ciselés d’argent aux magnifiques motifs draconiques et végétaux.

Je vais prendre ces deux-là, s’il vous plait.



Désolée, c'est un peu court mais je ne voyais rien d'autre à dire sans PNJser et sans empêcher Aeon de répondre ensuite. J'espère quand même que ça entrera dans les plans de Yael et que ça peut t'aider =)
Yael Ladanza
Chevalier Dragon
Chevalier Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 04 Mai 2014
Messages: 41
Présentation: URL
RPs: 18
Race: Humain(e)
Âme Soeur: Ëstelh
Affiliation: Concerné(e)
Alignement perso: Loyal Neutre
Ordre Draconique: Neutre

MessagePosté le: Mer 14 Jan 2015 - 00:32 Répondre en citantRevenir en haut

Le sourire qu’elle reçut lorsqu’elle annonça ne pas connaitre la pierre au milieu la laissa un peu perplexe. D’ailleurs, cette pierre la laissait dubitative. Malgré les apparences, ce n’était pas un simple saphir. Pas un saphir du tout d’ailleurs. Mais elle n’avait pas réussi à identifier ce que ça pouvait être et elle aurait aimé avoir ses livres ou son bateau pour faire des recherches. Elle rendit donc la pierre en se promettant de prendre des notes tout à l’heure, au cas où une incrustation identique se présenterait de nouveau à elle. La collecte d’information régulière permettait de gagner du temps lors des contrats. Qui sait, peut-être que quelqu’un lui demanderait de nouveau des renseignements, ou bien voudrait qu’elle retrouve cet étrange faux saphir.

Se laissant attraper les mains, elle offrit un sourire doux à la demoiselle, contente malgré tout d’avoir pu l’aider finalement. Car ce qu’elle déclara était des plus appréciables. De ce qu’elle avait pu voir, c’était ce qu’on appelait ici une ‘chevalière’ ou bien ‘un maitre’, quelqu’un qui possédait un dragon donc. Les informations qu’elle avait déjà collectées sur eux étaient on ne peut plus claires. Si on voulait évoluer et pouvoir circuler n’importe où, le simple statut de marchand ou d’habitant de la cité n’était pas suffisant. C’est pourquoi elle acquiesça doucement pour la remercier, mais nuança ses propos.

- Je vous remercie, mais je n’ai fait que mon travail, vous savez. De plus, elle n’avait pas son nom, il serait légèrement plus difficile d’accéder à son aide. La cité était grande et l’humaine n’avait pas accès à toutes les zones. Par exemple les appartements, dans les… ‘Tours Joyaux’ lui était totalement inaccessible.

Elle jeta un coup d'œil à la... Dragonne ? Qui n'en était pas vraiment une pour le moment, qui semblait s'intéresser à des anneaux en vitrine. Ainsi les dragons étaient coquets ? Et d'ailleurs, sous cette forme, était-ce une illusion ou bien y avait-il tout un dragon compacté dans ce corps ? Et dans ce cas là, pourquoi ne se retrouvaient-ils pas nus lors du 'changement'. Des questions auxquelles elle ne pouvait pas répondre, mais qui piquaient sa curiosité. Peut-être aurait-elle la possibilité d'en apprendre un peu plus avant de partir. Il devait bien y avoir une bibliothèque, ou quelque chose comme ça, dans la cité. La question était de savoir si elle pourrait y accéder.

L'Humaine reposa ses yeux sur sa 'cliente' qui lui parla du désir de sa 'liée'. Tout ça était bien compliqué.. Mais Yael ne se démonta pas et sourit à la jeune Neishann, se dirigeant vers elle, regardant les articles avant de s'en saisir délicatement.

- Oui bien sûr. Voulez-vous essayer ?

En attendant la réponse elle retourna près du comptoir pour préparer l'emballage et indiquer le prix sur un bout de papier, mais se retrouva un peu perdu à savoir qui le donnez.... Un dragon avait-il de l'argent sur lui...? Dans le doute, elle plaça le petit bout de papier au milieu du comptoir. De toute façon, il n'y avait personne de suffisamment proche pour le voir. Elle avait appris cette 'méthode' lors de ses nombreux voyages. Les personnes aisées n'aimaient pas particulièrement que l'on expose leur dépense à la vue de tous. Aussi la jeune vendeuse avait pris le réflexe de le noter et de le montrer pour savoir si ça convient et finir l'emballage.

- Si je trouve d'autres informations sur votre collier, dit-elle en le désignant, voulez-vous que je vous les fasse parvenir ? Garder le contact était toujours une bonne chose.



Lynaël Mël'aryn
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 25 Fév 2015 - 23:22 Répondre en citantRevenir en haut

Si Lynaël nageait un peu trop dans l’euphorie pour s’en rendre compte, Sherÿan, elle, nota la légère perplexité de la jeune femme qui les servait. Elle ne devait pas être native d’un Kaerl, mais encore moins de Tol Orëa car elle ne semblait pas trop savoir quoi faire d’elles. Sous sa forme Neishaane, la Bleue lui adressa un sourire délicat et salua mentalement le professionnalisme de la petite commerçante.

En réalité, ils sont pour mon autre forme. Je doute que vous ayez envie que je me transforme ici pour les essayer, cela pourrait vous attirer quelques soucis… matériels.

Sur cette pointe d’humour à peine perceptible, Sherÿan hocha la tête et retourna près de sa Liée au niveau du comptoir pour faire comprendre à la jeune femme qu’elle les prenait.
Lyna, elle, secoua la tête, amusée et sourit à la commerçante. En réalité, elle était incapable de s’arrêter de sourire, et bien qu’elle soit d’un naturel plutôt joyeux, cela ne manquerait pas d’attirer l’attention si elle continuait ainsi de rayonner malgré elle.
La demi sang hocha la tête et chercha dans sa bourse quoi payer puis releva les yeux à question.

Oh oui bien sûr. C’est une très bonne idée. Je vais vous laisser mon nom, ainsi que celui de ma Liée. Si vous avez des nouvelles, ou si vous avez besoin de quoique ce soit, vous pourrez demander après nous.

Avec un sourire plus doux et sincère, la Neutre écrivit sur un papier qu’elle prit sur le comptoir :

Chevalière Lynaël Mël’aryn, Liée à la Bleue Shëryan


Puis elle le tendit à la commerçante avec l’argent correspondante au prix indiqué précédemment, ainsi qu’une pièce d’argent en plus.

Voilà pour vous. Il y aura toujours quelqu’un pour savoir où nous trouver, ou un dragon pour contacter Sherÿan au besoin.

Les deux Liées la remercièrent à nouveau puis quittèrent l’échoppe dans une telle bonne humeur qu’elles continuèrent de flâner dans le centre-ville, accumulant divers achats avant de sortir du Kaerl dans le but de profiter du soleil de Tol Orëa.
Tant et si bien qu’elles en oublièrent le jeune homme qu’elles avaient croisés en rentrant…


Je suis désolée, c'est très court mais je voyais pas trop quoi mettre de plus. On arrête donc ici pour laisser la possibilité à Aeon de répondre ? Je te laisse faire une réponse si tu le souhaites Clin d'Oeil
Merci en tout cas pour ce RP ♥
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:32 Revenir en haut

Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


 Sauter vers:   



Sujet suivant
Sujet précédent

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001/3 phpBB Group :: Dgf GuildWars :: Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Traduction par : phpBB-fr.com
Create by dagonfield genesis :: by nerevare

Anneau des JpC par TourDeJeu