Playlist Tol Orëanéene Carte du Monde Index du Forum
Connexion •  Se connecter pour vérifier ses messages privés •  S’enregistrer
 
 [RP] un secret, deux aspirants et des Skavens Sujet suivant
Sujet précédent
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Auteur Message
Stalia Hellébore
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 14 Oct 2014 - 10:08 Répondre en citantRevenir en haut

Stalia soupira d’agacement, les caractères du livre qu’elle essayait de lire lui restaient obscurs. Non, pas qu’elle ne parvenait pas à les lire, son père lui avait appris quelques rudiments qu’elle avait ensuite perfectionné sous la houlette de son précepteur de deux mètres trente. Ce parchemin parlait d’un soit disant passage vers les catacombes du Kaerl mais les propos couchés sur cette feuille étaient incroyablement confus et sans sens précis. Elle relut à haute voix un passage alambiqué :

- L’homme de terre frappa par trois fois le socle de l’acier et en jaillit un monstre de serpents de nuit qui s’enroulent autour du sage pour le fixer de façon éternel dans la position qui est la sienne à ce moment de sa vie. – elle repoussa le parchemin- ça n’a aucun sens !

La jeune Ondine se leva et commença à faire les cent pas dans la bibliothèque. Ruminant sur son échec et sur ce soit disant trésor qui pourrait devenir siens. Elle reprit sa lecture :

- Sous l’arche d’onyx, au milieu des trainées de feu, se dresse le bloc de sagesse. Dudit bloc pourrait sortir la mort personnifiée et les crissements de ses pas se feront entendre juste avant qu’elle ne frappe. Mais la mort ne viendra pas d’elle-même, vous devrez l’appeler grâce à la connaissance du cube.

Sous ces métaphores et tournures de phrases, Stalia comprenait bien que le texte était riche en informations. Mais pour les comprendre, la jeune fille aurait dû passer plus de temps la tête dans les livres et moins sur des fioles de poisons. Stalia revint au début du texte :

- Sous la montagne et le ciel de feu, le Kaerl Ardent, se cache un secret de guerre et de légende, la récompense sous l’arche d’Onyx. Pour y acceder, un valeureux devra fouiller par-delà la mort, empoisonner quelqu’un ?, Puis devra trouver son chemin dans les méandres d’une pièce sans porte ni issue , sauf s’il retrouve la porte par laquelle il est entré mais qu’il se rassure, il trouvera ce qu’il cherche dedans, reste à savoir s’il pourra repartir avec. Aucune idée de ce que cela peut être !!

Elle envoya voler sa chaise et se mit à fulminer de plus en plus fort, enchainant insultes contre l’écrivain et elle-même. Malheureusement pour elle, le bibliothécaire n’était guère loin et il la rappela à l’ordre de façon sec et cassante :

- Si vous ne comprenez pas ce que vous lisez, soit vous demandez de l’aide à quelqu’un de plus cultivé, ce qui ne devrait pas être compliqué je pense, soit vous prenez un autre livre pour essayer de comprendre le premier ou bien, vous prenez un livre à votre niveau pour vous améliorer ou alors, dans le pire des cas pour vous mais meilleurs pour moi, vous allez faire un tour et jouer les gros bras ailleurs !

La chasseuse eu un moment de blocage, autant parce que le bibliothécaire lui avait manqué de respect que parce qu’elle comprit enfin du partie du texte. C’était un labyrinthe ! Le texte mentionnait un labyrinthe qui se cachait quelque part sous le kaerl ardent. Restait à savoir comment y accéder et surtout à comprendre ce qu’il y était caché.

- Dites-moi, comprenez-vous ce texte alors ?

- Hum, voyons ce que vous avez pris. Oui, je vois de quoi il s’agit. En fait c’est une métaphore, on pense qu’il s’agit d’une allégorie pour désigner un secret de forge permettant de faire un acier exceptionnel Je pense ne pas me tromper en disant que votre maitre a trouvé l’entrer de ces souterrains et labyrinthes mais je ne pense pas qu’il y ait eu une quelconque exploration. Allez donc demander à un quelconque larbin qui traine non loin des puissants, il saura peut-être vous aider.

- Merci de votre aide, bibliothécaire.

Stalia sortit de la salle et se mit à déambuler dans les couloirs, cherchant un des colporteurs qui se faisait souvent remarquer car il savait toujours tout. C’était un ondin souriant et suffisant qui aimait se croire supérieur à tous les autres serviteurs. Stalia l’intercepta à un croisement et commença à le cuisiner façon ardente, avec de la chaleur et du piquant :

- Bon, toi qui sais tout, j’ai une colle pour toi. Connais-tu la position de l’entrée des souterrains du Kaerl ?

- L’entrée des souterrains ? Pourquoi faire ?

- Un papier disait que quelques chose était caché dedans, je suis curieuse, j’aimerais vraiment vérifier.

- Quoi comme chose ? De l’or, des bijoux ?

- Le parchemin parle des secrets de la mort personnifiée, enfin un moyen de l’invoquer, le bibliothécaire pense que c’est une technique de forge qui date des ancêtres. Mais cela ne te concerne pas vraiment, alors tu sais où ça se trouve ?

- Oui, c’est sous la fosse. Il faut descendre largement en dessous de l’arène.

- Merci, retourne travailler.

Stalia se retourna et partit en direction de l’armurerie, il lui faudrait un compagnon de voyage, mais elle ne savait du tout de qui il pourrait s’agir. Mais dans l’angle de l’œil à moitié mort de Stalia lui avait caché la silhouette d’une jeune femme massive qui n’avait rien manquée de sa conversation
Publicité





MessagePosté le: Mar 14 Oct 2014 - 10:08 Revenir en haut

PublicitéSupprimer les publicités ?
Mave Arkias
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 5 Nov 2014 - 22:28 Répondre en citantRevenir en haut

Yuma absent, Gowan d'une humeur massacrante, Mave était rentrée au kaerl en fin de matinée. Ennuyée plus qu'énervée, la jeune Torhille avait tourné en rond depuis. C'était vide, seuls les aspirants et les nouveaux chevaliers semblaient agiter les couloirs et Mave déambulait en quête d'occupation.

Les bains ignés obtinrent grâce à ses yeux et elle y passa sa frustration dans un calme assez présent. Il fallait dire que le Màr l'était ces temps-ci. Qui perdrait son temps ici à part une aspirante désoeuvrée ? Plongeant la tête sous l'eau, l'Ardente salua son initiative. Ici au moins, elle risquait peu de se faire embrigader par un quelconque maître.

Quand elle sortit, apaisée, Mave reprit sa déambulation d'un pas tranquille. Ses tâches étaient achevée, que pouvait-elle faire maintenant ? Apercevant une aspirante surexcitée courir avec des parchemins plein les bras, la Torhille se décida pour aller faire un tour à l'observatoire. Elle n'y allait pas souvent mais il lui manquait encore tant de connaissance que cela ne lui ferait pas de mal d'y passer quelques heures.

Seulement, une conversation attira son attention sur le chemin. Deux ondins étaient en plein échange bien que l'intervenante féminine semblasse mener la danse. Souterrain, secret de forge, il n'en fallut pas beaucoup plus pour solliciter toute l'attention de la forgeronne. La Torhille resta dans l'ombre pour écouter ce que cette éborgnée avait à dire puis lui emboîta le pas après son départ.

Sûrement que la jeune femme avait l'habitude de plus de subtilité car Mave eut vite la vive impression qu'elle lui jettait des regards méfiants. Elle reconnut les couloirs menant à la salle d'armes. Yuma avait emmené ses hommes en manœuvre, l'Ondine n'y trouverait pas grand monde.

Toute à ses pensées, la Torhille se rendit soudain compte qu'elle avait perdu sa cible de vue. C'était bien sa veine...un courant d'air ! Serrant les dents, elle courut jusqu'à la salle d'armes qu'elle trouva vide de vie. Elle jura entre ses dents puis se retourna pour partir à la recherche de l'éborgnée quand soudain cette dernière surgit devant elle. Après l'instant de surprise, la situation arracha un sourire à Mave. Que l'Ondine l'ait surprise la rassura, au moins elle ne s'apprêtait pas à coopérer avec une incapable.

« Pas mal... Mais pas sûre que tes talents de traqueuse te soient d'une grande aide pour révéler une technique de forge.

Mave se décalla pour la laisser entrer dans la salle d'armes. Si elle voulait en savoir plus il allait falloir se dénuder un peu. Les chasseurs étaient des gens plus méfiants que la normal et très vifs. La Torhille se souvenait encore de la dextérité de Lomion à son village et même si elle avait tendance à mépriser la plupart des autres aspirants, elle préférait demeurer sur ses gardes.

- Mave Arkias, aspirante de Yuma Amarok, apprentie de Gowan Fingal, c'est tout ce que tu as besoin de savoir sur moi. Je suppose que ça te suffit pour savoir ce qui m'intéresse. »
Stalia Hellébore
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 12 Nov 2014 - 23:29 Répondre en citantRevenir en haut

Stalia ne pouvait manquer la silhouette qui la suivait, fort peu discrètement, c’était une belle jeune fille à la chevelure d’acajou et à la musculature massive. C’était beaucoup trop pour une simple humaine. On aurait dit une version miniature de certaines torhiles que Stalia avait fréquentée et dans certains cas battue. Un rapide coup d’œil lui indiqua qu’elle avait subie des épreuves, elle aussi semblait une combattante chevronnée et d’une force peu commune.

Il n’était pas bon d’avoir une telle personne dans son dos, aussi la jeune fille décida de la confronter. Elle prit le chemin de l’armurerie, endroit idéal pour se battre et se défendre… Profitant d’un coin de mur, elle se dissimula dans l’ombre laissant le pas rapide et lourd de la mystérieuse jeune femme la dépasser. Etrangement, elle se mit à courir, s’éloignant de Stalia rapidement
Stupide, elle est stupide. Comme si j’avais pu atteindre la salle en si peu de temps et sans bruit…
D’un pas vif, la jeune fille la poursuivit dans les galeries et fut face à elle au moment où la torhile se retourna, dégouté d’avoir perdue sa cible. Elle eut un petit mouvement de recul en voyant Stalia mais se ressaisit vite : la complimentant sur son efficacité à la semer. Puis elle se présenta « Mave Arkias, aspirante de Yuma Amarok, apprentie de Gowan Fingal ». Si le nom de « Mave » était totalement inconnu à Stalia, en revanche celui de Yuma et surtout celui de Gowan parlaient à l’esprit de l’Ondine. L’un était simplement l’Archonte du Kaerl, rien que ça ! Avoir comme maitre quelqu’un d’aussi important était un privilège que Stalia enviait sans honte aucune.

L’autre nom, Gowan, était moins équivoque. Mais néanmoins connus de la jeune aspirante. C’était un maitre forgeron reconnus dans le kaerl qui savait faire chanter le métal comme personne et tirer d’un fer rouillé et d’un charbon brisé une redoutable lame d’acier, solide et tranchante. Comment, comment une apprentie forgeronne ne pourrait ne pas être sous le charme d’une légende pareille ? Stalia sourit franchement et répondit :

- Je pense savoir en effet savoir ce que tu veux, tu veux m’accompagner, comment pourrait-il en être autrement ? Mais tu sais, à l’instar de ce que tu disais sur moi à l’instant, rien ne me prouve que tes talents de forge me soit d’une quelconque utilité en bas. C’est bien beau de marteler le métal, mais sais-tu marteler des gens ? Sais-tu meuler autre chose qu’une lame ? Tu sais quoi ? On va voir ça tout de suite. Je ne prétends être la meilleure des lames du Mar mais j’ai de solides bases. Fait voir ce que tu as dans le ventre, ma petite.

L’ondine se dirigea vers le fond de la pièce et saisit une épée courte mais légère, idéal pour le style de combat vif que son père lui avait appris, qu’elle associa à une dague. La forgeronne en revanche saisit une épée longue, quasiment un espadon, le genre d’arme que Stalia pouvait à peine soulever et encore moins manier. C’était une vrai démonstration de force, aussi la disciple d’Athosianne décida de ne pas se ménager et d’elle aussi faire démonstration de ses forces.
Les deux jeunes femmes se firent face, un calme total régnait dans la salle. Seul les bruissements de pas et les crissements des lames de l’ondine troublaient cette quasi-paix. Les combattantes s’étudiaient. Les mouvements de la torhile manquaient de souples aux yeux de Stalia, mais ils étaient suffisamment puissant pour compenser cette petite faiblesse.

L’ancienne tueuse prit l’initiative et bondit sur son adversaire, deux coups vifs portés presque simultanément. Un au torse et l’autre dans le ventre, mais ils furent tous les deux dévier par l’énorme lame de la torhile. Elle était rapide, presque autant que Stalia, voir même plus.
Le duel prit bien vite un schéma particulier. L’ondine enchainait coups sur coups avec vitesse et précision et laissa quelques petites estafilades sur les avants bras de Mave. Bien évidemment, aucune blessure mortelle bien qu’en combat réel, ses lames auraient été enduite d’un paralysant. La forgeronne était plus sur la défensif, parant et esquivant, ne donnant que rarement de coups mais chacun d’entre eux était dévastateur.

Le duel s’éternisa et la fatigue se fit ressentir, les mouvements de Stalia perdirent peu à peu en vitesse et ce fut à ce moment que la torhile passa à l’attaque. Elle assena un coup d’épaule violent et saisit l’ondine à la gorge pour finalement la lancer contre un mur. C’était brutal, mais rudement efficace.

- Ok... Ok… Je pense que tu feras l’affaire à nous deux, on devrait s’en sortir en cas d’ennuis. Je m’appelle Stalia Hellébore. Ravie de te rencontrer Mave, nous allons former une super-équipe
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:27 Revenir en haut

Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


 Sauter vers:   



Sujet suivant
Sujet précédent

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001/3 phpBB Group :: Dgf GuildWars :: Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Traduction par : phpBB-fr.com
Create by dagonfield genesis :: by nerevare

Anneau des JpC par TourDeJeu