Playlist Tol Orëanéene Carte du Monde Index du Forum
Connexion •  Se connecter pour vérifier ses messages privés •  S’enregistrer
 
 [RP] Une troisième naissance pour une vie Sujet suivant
Sujet précédent
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Auteur Message
Andaranielle Ra'Imere
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 4 Aoû 2014 - 18:43 Répondre en citantRevenir en haut

.:: Gaïaku 918 ::.



Encore. Elle fuyait une nouvelle fois. Laissant tout ce à quoi elle tenait derrière. Deux fois qu’elle espérait pouvoir se libérée de ses souffrances. Sans résultat.

*Ma vie n’est qu’une suite d’échecs…*

Elle commençait à perdre espoir en la liberté. Pourquoi ne pouvait-elle pas avoir une famille qui ne l’emprisonnerait pas dans l’image d’une autre? Pourquoi ne pouvait-elle pas simplement trouver qui elle est sans que l’on tente de l’enfermer!? Pourquoi…POURQUOI!? Pourquoi devait-elle être triste et perdue sans arrêt? Qu’avait-elle donc fais de si mal pour mériter de souffrir autant. Elle stoppa son destrier qui était fatigué après une telle course. Elle avait poussé le pauvre au galop pendant des heures après être partie en catastrophe de ce qui était sa maison. Elle posa les pieds au sol et laissa le cheval brouter de l’herbe tandis qu’elle se penchait sur la rivière pour observer son reflet.

Qui était-elle à la fin? Tout ce qu’Andaranielle voyait, c’étais une âme errante. Des larmes silencieuses roulèrent sur ses joues. Pourquoi pleurait-elle? Parce qu’elle n’avait pas de famille? Parce qu’elle était une esclave? Parce qu’elle n’avait pas d’avenir.

*Je ne suis rien*

Voila : elle n’était personne. Si elle disparaissait tout de suite, personne ne pleurerait sa mort. Cette pensé la fit sangloter encore plus. Autant mettre fin à ses jours tout de suite! Elle fixa le poignard que Ferlang lui avait offert des années plus tôt. Cette même arme qui avait failli la tuer il y a dix ans maintenant. Le prenant à deux mains, elle le mit face à son cœur. Elle tremblait en osait à peine respirer. Non…elle ne pouvait pas faire ça. Ce serait un acte lâche et elle ne l’était pas. Elle devait trouver ses parents. Ou du moins, tenter de les retrouver. Elle s’en voudrait à jamais si elle n’essaya pas. Elle lâcha l’arme et s’effondra au sol. Elle savait pourquoi elle pleurait maintenant : elle pleurait ces dernières 18 années ou elle n’avait pu pleurer. Recroquevillée sur elle-même, laissant sa longue tignasse la cachée. Étrangement, c’est à ce moment que la pluie se mit à tomber. Andaranielle fixa pendant un moment le ciel avant de se précipiter pour aller chercher le cheval et trouver un abri. Ce n’était pas une petite averse, mais un énorme orage qui venait de lui tomber dessus. Elle voyait à peine ou elle mettait les pieds et le vent faisait voler ses cheveux dans tous les sens.

- Rahh! Tu choisis bien ton moment pour tomber. Satanée pluie!

Finissant par trouver une grotte où se réfugier, elle était déjà trempé jusqu’au os. Elle laissa son destrier s’installer où bon lui semblait, alors qu’elle resta proche de l’entré à observer la pluie qui goutait. Elle espérait que ça passe vite, elle n’avait aucune envie de s’éterniser dans cet endroit qui lui faisait froid dans le dos. Trop de mauvais souvenirs refaisait surface.
Publicité





MessagePosté le: Lun 4 Aoû 2014 - 18:43 Revenir en haut

PublicitéSupprimer les publicités ?
Alkhytis Doréhor
Maître Dragon
Maître Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 726
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 472
Race: Fëalocë
Âme Soeur: Belareth
Affiliation: Concernée
Alignement perso: Chaotique Neutre
Ordre Draconique: Neutre

MessagePosté le: Mar 5 Aoû 2014 - 14:08 Répondre en citantRevenir en haut

Cette même grotte avait attiré l'attention d'un autre être vivant, qui se trouvait en plein coeur de la pluie. Trempée malgré sa cape huilée, elle était lasse des recherches qu'elle entreprenait.

°On va aller à cette grotte, et demain nous retournerons chez nous°
°Ne sois pas si morose que cela. On ne peut pas forcément tomber sur ce qu'on cherche. °
°Crois moi que j'aurai espérer trouver l'ambre adéquate pour aller avec ma robe de fête. °
°Tu es trop pointilleuse aussi°
°Il avait des pierres, mais pas à la taille voulue°
°Tu trouveras une prochaine fois. La pluie fait partie de ton élément, tu devrais être contente°
°Pas quand elle tombe tout le temps et que je ne peux pas réussir à me sécher°


la dragonne verte s'inclina son assiette pour entamer sa descente. Puis elle se laissa aller en planant vers le sol, vers cette grotte qu'elles avaient aperçue en passant dans les parages. Au moment où la saurienne se posa, claquant ses ailes pour amortir son poser, elle huma une odeur chevaline. La grotte était occupée ? Alkhytis perçut sa surprise et tenta de voir qui pouvait se cacher là-dedans. La pluie tomba plus fortement.

°Décidément...J'ai droit à la douche. °

La dragonne gloussa et dardait toujours son regard dans les entrailles de la grotte.

°je vois un cheval et surtout... une jeune bipède. °
°Zut ! Manquerait plus qu'on se fasse voir maintenant°
°Ah ça c'est trop tard... Et puis... On dirait qu'on ne reviendra pas bredouille ? °
°Le Don ? °


Pendant que sa liée se détacha de son harnais, Belareth avait toujours le regard pointé vers la grotte. Si l'inconnu croisait le regard reptilien, elle aurait de quoi frémir devant cette forme d'observation. Elle ne pourrait pas se cacher dans les ténèbres de son abri granitique. D'ailleurs la dragonne allait être vite fixée des intentions de cette personne. Elle se ficherait complètement du cheval, même si ce dernier paniquerait à la présence d'un grand prédateur.

°Toi qui est dans cette grotte... Qui es tu ? N'aie crainte d'entendre ma voix dans ma tête, c'est comme cela que je parle aux êtres de son espèce...Et on va pas te manger. Comme tu peux le voir, je suis avec une femme et on voulait aussi se protéger de la pluie°

l'entrée en matière était assez enfantin, mais suffisant pour faire comprendre que la dragonne n'était pas un danger pour Andaranielle.





Dernière édition par Alkhytis Doréhor le Sam 9 Aoû 2014 - 07:20; édité 1 fois
Andaranielle Ra'Imere
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 7 Aoû 2014 - 01:55 Répondre en citantRevenir en haut

Le vent de la tempête s’infiltrait dans la grotte, gelant Anda qui avait déjà froid à cause de ses vêtements trempés. Elle claquait violemment des dents et s’était reculé plus profond pour désespérément chercher un peu de chaleur. Se frictionnant énergiquement les bras, elle observait son collier et ses bracelets qu’elle avait enlevé pour plus de confort. Du cuir mouillé, c’était tout, sauf agréable à porter! La chaîne du collier traînait au sol et Anda s’amusait avec du bout du pied. Elle aimait bien ce bijoux trouvé par hasard dans un marché, il y a de cela quelques années. Elle le portait à son cou tous les jours, bien qu’il n’ait aucune valeur sentimentale. Une petite fantaisie pour laquelle elle avait eu un coup de cœur, simplement. Un bruit de tonnerre fit sursauté la fëalocë et tourna par réflexe la tête vers l'entré. Le débit de l'eau augmenta. Elle soupira bruyamment, comme elle détestait la pluie! Elle ne savait pas vraiment pourquoi, mais le bruit répétitif des gouttelettes la stressais plus qu'autre chose. C’était son sixième sens qui ne cessait pas de s'énerver à chaque « plic-plac-ploc », la faisant réagir comme une biche qui entendait une branche craquer sous un pied. Un nouveau courant d'air se fit sentir et étrangement, une ombre noire voilà le ciel au même moment. Anda plissa les yeux, tentant de scruter l'extérieur sans grand résultat. La pluie tombait trop fort et brouillait le champ de vision. De toute façon, c’était sûrement une illusion ou son esprit qui lui jouait un vilain tour. Pas de quoi s'inquiéter...
Les paupières lourdes, elle fixa le vide. Sommeil…Elle était tellement fatiguée qu’elle tanguait d’avant en arrière sur le sol fixe. Dormir ne ferait pas de mal et ça ferait passer le temps. Sauf qu’elle avait bien trop froid pour laisser son esprit reposer. Elle laissa sa tête tomber contre la paroi. Ni éveillée, ni endormie, entre les deux. Une sensation énervante à un point.

°Toi qui est dans cette grotte… Qui es-tu? °

Nielle sursauta et manqua de hurler de surprise. Qui a dit ça! Comment avait-il fait!? Elle tourna frénétiquement la tête dans tous les sens. D’où venait cette voix dans sa tête? Était-ce elle qui était folle? Elle posa vite le dos de sa main contre son front… Non pas de fièvre. Elle chercha dans l’ombre de la grotte. Un magicien peut être? Et pourquoi voulait-t-il savoir qui elle était!? Tout son sens était en alerte. Elle ne présentait rien de bon. De plus, cette personne n’était même pas assez courageuse pour lui parler en face.

°N'aie crainte d'entendre ma voix dans ta tête, c'est comme cela que je parle aux êtres de ton espèce...Et on va pas te manger. °

Plus facile à dire qu’à faire! Comment ne pas avoir peur d’une voix étrangère dans sa tête? Il faudrait lui dire comment faire. Et elle n’était pas de son espèce…bon, ça, ça ne la dérangeait pas plus que cela. Elle savait qu’il n’y avait pas que des fëalocës dans ce monde. Ouf, au moins il ne la mangerait pas…LA MANGÉE!? Mais c’était tout sauf rassurant ça! Savoir que l’on pouvait la manger à tout moment…elle en eu des frissons.

°Comme tu peux le voir, je suis avec une femme et on voulait aussi se protéger de la pluie°

Mais où? Où était-elle censé voir quelque chose? Dehors? Mais la pluie lui bloquait la vue… Elle ne pouvait pas laisser des gens sous cette pluie. Elle n’était pas un monstre! Mais elle ne pouvait aller se risquer dehors non plus, elle se perdrait. Comment leur parler… Par la pensée? Elle n’avait pas de pouvoir particulier, mais si ça se trouve tout le monde peut le faire? Elle tenta timidement en concentrant son message vers l’extérieur.

°Qu-Qui est tu? Un fantôme? Sinon je ne vois pas comment tu peux parler dans ma tête. Je ne savais pas que les fantômes pouvaient êtres mouillés. Tu peux venir dans cette grotte si tu veux. °

Elle attendit avec impatiente ce « fantôme ». Elle n’en avait jamais vu avant. Mais pourquoi un fantôme voudrait lui parler? À moins que…non…elle blêmit de frayeur. Laha? C’était Laha qui était fâchée contre elle au point de revenir d’entre les morts?

°Laha… est-ce que c’est toi? °
Alkhytis Doréhor
Maître Dragon
Maître Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 726
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 472
Race: Fëalocë
Âme Soeur: Belareth
Affiliation: Concernée
Alignement perso: Chaotique Neutre
Ordre Draconique: Neutre

MessagePosté le: Sam 9 Aoû 2014 - 07:46 Répondre en citantRevenir en haut

°Elle me prend pour un fantôme°
°C'est que la pluie tellement drue alors qu'elle ne voit pas. °
°Grumph ! Au moins, elle n'a pas hurlé. °
°Vois le bon côté des choses ma belle, elle sera sans doute moins effrayée en découvrant ta vraie nature. °
°Je doute. En attendant, tu devrais aller la voir, car elle me prend pour quelqu'un d'autres. °


Alkhytis acquiesça d'un hochement de tête et se dirigea vers l'entrée de la grotte. Elle en avait assez de sentir l'eau lui coller à la peau malgré sa cape et des gouttes dégoulinaient du bord de sa capuche. D'un pas rapide, elle rejoignit l'entrée de la grotte, bien décidée à se mettre à l'abri et à faire connaissance avec cette jeune âme effrayée d'un pseudo-fantôme. Laha qu'elle avait dit ? Autant éviter de se faire passer pour une personne morte d'être son apparition

°Je ne suis pas un fantôme. Je me nomme Belareth. La femme que tu vois voir apparaître est Alkhytis. D'ailleurs tu devrais l'apercevoir maintenant. °

La dragonne avait préféré prévenir l'occupante de la grotte, au lieu de courir le risque d'une agression. La silhouette fine d'Alkhytis finit par se détacher et posa un pied sous la voûte rocheuse de l'entrée. L'eau s'écoulait encore de sa cape et de sa capuche quand elle retira cette dernière, délivrant une cascade de cheveux entourés de deux longues nattes. Eux même humides, ils frisotaient. Si fichant de ce détail pour l'instant, Alkhytis tourna la tête vers sa liée, qui effectivement, était invisible derrière le voile de gouttes d'eau. Elle revint sur la jeune femme qui se tenait non loin d'elle, limite apeurée de voir débarquer une inconnue dans son abri. D'une voix douce et apaisante, Alkhytis entama quelques mots :

''N'aie crainte mon enfant... Je ne suis pas un esprit et encore moins ma compagne que tu as entendu à l'intérieur de ta tête. Nous ne sommes que des êtres vivants enfin... normaux. Permets-tu que je me m’assois ? ''

La maîtresse verte s'assit sur un rocher rond et manquant de confort, mais qui lui sera suffisant. Elle attrapa ensuite le bord de sa cape pour essorer l'eau qui avait réussi à l'imbiber.

''Je suis désolée si nous t'avons fait peur. Ce n'était pas notre but. Belareth et moi avons été surprises par cette pluie soudaine et je ne pensais pas que cette grotte serait occupée. Belareth risque d'être moins mouillée que moi de toute façon avec ses écailles...''

Elle délaissa sa cape en faisant une petite moue. Elle se tâtait à utiliser sa magie, mais elle manquerait de faire paniquer son hôte plus encore. D'un soupir muet, elle attendra. Une fois après avoir fait connaissance avec cette Douée, elle verra pour essayer sa magie et observer les réactions de la jeune fille. Mais avant, elle lui apporta les explications des voix dans la tête.

''L'être que tu as entendu était bien Belareth. Toi comme moi possédons un pouvoir qui permet d'entendre la voix des dragons. As-tu déjà entendu parler des dragons ? Et bien Belareth en est un... Je sais que ce ne sont que des légendes, mais elle est bien là dehors...''
°Et je ne suis pas un fantôme et je ne mange pas les bipèdes....°

L'approche était très directe, estima Alkhytis. Elle espérait que Andaranielle ne se sauverait pas en courant...



Andaranielle Ra'Imere
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 18 Aoû 2014 - 21:04 Répondre en citantRevenir en haut

°Je ne suis pas un fantôme. Je me nomme Belareth. La femme que tu vois voir apparaître est Alkhytis. D'ailleurs tu devrais l'apercevoir maintenant. °

°Un fantôme aurait dit la même chose. Surtout si c'est Laha qui le commande. Me crois-tu si idiote Laha? J'ai grandi tu sauras. Pourquoi es-tu là? Tu veux encore me faire souffrir? Volé 10 ans de ma vie ne te suffit pas!? ° elle soupira °Vas-y, viens donc m'achever avec cette « Alkhytis » °

Effrayée? Oui, elle était. Fâchée? Encore plus. Elle voulait vivre simplement et trouver sa famille, tout en oubliant son passé. Mais Laha n'étais pas du même avis à ce qu'elle pouvait voir. Mais pourquoi? Elle n'avait jamais rien fait à Laha, elle ne l'avait même jamais connue. Était-ce parce qu'elle avait quitté sa famille si brutalement? Ils devaient certainement souffrir de la fausse-seconde-perte de Laha et non de la sienne. Cette pensée fit rouler une larme sur la joue de la jeune femme. Larme qu'elle s'empressa de faire disparaître dès qu'Alkhytis eut posé un pied dans la grotte. Anda observa le fantôme. Ce mirage était d'une réalité surprenante... Elle pouvait remarquer le plus fins des fils doré qui composaient la chevelure éclatante de cette femme. *Le soleil...Le soleil à donner sa couleur à cette Dame, comme à moi!* Elle resta ébahie face à cette constatation alors que la maîtresse verte scrutait l'extérieur y cherchant quelques chose. Quand elle posa son attention sur Nielle, cette dernière sursauta violemment et recula d'au moins trois pas. Que...Comment l'eau pouvait-elle goutter si elle n'était qu'illusion? Les fantômes ne sont pas matériels à sa connaissance, la pluie aurait du passer au travers. La voix claire et pourtant douce de la femme aux cheveux d'or fit de nouveau sursauter la pauvre fëalocë.

– N'aie crainte mon enfant... Je ne suis pas un esprit et encore moins ma compagne que tu as entendu à l'intérieur de ta tête. Nous ne sommes que des êtres vivants enfin... normaux. Permets-tu que je me m’assois ?

À peine avait-elle fait un pas en direction d'une roche dans l'intention de s'y asseoir, qu'Anda s'était empressée de reculer d'avantage. Elle avait l'air d'un animal apeuré. Cette femme était tellement...elle dégageait une confiance comme elle n'en avait jamais ressentie auparavant. Un fantôme ne pourrait être ainsi, un fantôme n'avait pas d'âme. Avait-elle jugé trop vite? Elle commençait à regretter ses odieuses paroles formulées contre Belareth. Ce n’était pas dans ses habitudes de se faire une idée aussi prématurées sur les gens qu’elle ne connaissait pas. Cette idée de se fier à la première impression, ça l’avait toujours répugné au plus haut point. Comment pouvait-on affirmer connaître une personne si on ne l’avait vu qu’une seule fois? On ne le pouvait pas, voila tout! Les âmes hypocrites peuplaient le monde par milliers, il n’est pas rare de discuter avec l’une d’elle et croire qu’elle est gentille à souhait. Anda en avait rencontré énormément des hypocrites de la pire espèce. L’habitude l’avait prise de penser que tous étaient d’horrible gens à double visage qui ne lui voulait que du mal. Pas facile les rapports sociaux après. Tout pour dire qu’elle était perdue. C’était un fantôme ou pas qu’elle avait en face d’elle!? Délirait-elle à cause d’une fièvre quelconque? Ou rêvait-elle? Elle espérait sincèrement d’être assoupie, parce que sinon, elle devrait faire face à cette vérité : elle avait été méchante avec une inconnue qui ne le méritait absolument pas. Elle frissonna de dégout. Son regard se posa sur Alkhytis qui venait encore de lui parler.

- Je suis désolée si nous t'avons fait peur. Ce n'était pas notre but. Belareth et moi avons été surprises par cette pluie soudaine et je ne pensais pas que cette grotte serait occupée. Belareth risque d'être moins mouillée que moi de toute façon avec ses écailles...

Elle se laissa tomber au sol, se recroquevillant sur elle-même, autant pour se protéger que pour avoir un peu de chaleur.

- Des…Des écailles? Qu’elle drôle de peau pour un…euh une…pour une…euh

Il fallait avouer qu’elle ne connaissait que les humains, les neishaans et les fëalocës en termes de race. Elle n’avait vu que des lézards se parer d’écailles. Qu’était donc Belareth? La blinde lui répondit avant qu’elle ne pose de question.

- L'être que tu as entendu était bien Belareth. Toi comme moi possédons un pouvoir qui permet d'entendre la voix des dragons. As-tu déjà entendu parler des dragons ? Et bien Belareth en est un... Je sais que ce ne sont que des légendes, mais elle est bien là dehors...

- Je suis désolée mais non, je ne sais pas ce qu’est un dragon. Et je n’ai aucun pouvoir non plus, je ne suis pas…spéciale. Je ne suis rien. Vous devez vous trompez de personne. Et pourquoi Belareth ne rentre pas?

La pauvre devait avoir froid sous la pluie. Qu’elle idée de rester là. Elle allait attraper la mort si cela continuait.

°Et je ne suis pas un fantôme et je ne mange pas les bipèdes....°

°Oui, j’ai cru comprendre ça. Pardonne-moi de mettre montrer si froide avec toi, ce n’est pas dans mes habitudes. J’ai été disons… surprise d’entendre quelqu’un dans ma tête. Pourquoi ne rentres-tu pas? Tu vas attraper une maladie en restant sous cette pluie. °

Puis, la curiosité repris la petite fëalocë quand elle regarda a nouveau l’or de la chevelure d’Alkhytis. Elle ria.

- Vos cheveux sont de la même couleur que les miens, le soleil vous a offert sa couleur comme à moi. Je n’ai jamais vu personne comme moi avant, elle marqua un petit temps d’arrêt, je suis d’une impolitesse, je connais vos prénoms, mais vous ne savez pas le mien. Je m’appelle Andaranielle Sé…Andaranielle, tout court.

Anda observa la dame, laissant ses cheveux trempés entouré son visage et retomber au sol autour d’elle, telle une cape.
Alkhytis Doréhor
Maître Dragon
Maître Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 726
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 472
Race: Fëalocë
Âme Soeur: Belareth
Affiliation: Concernée
Alignement perso: Chaotique Neutre
Ordre Draconique: Neutre

MessagePosté le: Mer 20 Aoû 2014 - 08:11 Répondre en citantRevenir en haut

La jeune femme était effrayée, Alkhytis n'en doutait pas. Puis à entendre Andaranielle rire, puis se présenter. Alkhytis ne put s'empêcher de sourire pour dissimuler son trouble. Etait-ce vraiment la première fois qu'elle croisait une autre Feälocë ?

°Je suis sûre qu'elle a un grain°
°Non, je crois qu'il y a autre chose. Ne pas avoir entendu parler de dragon, ca peut se comprendre, mais savoir qu'elle est impressionnée de découvrir qu'elle n'est pas la seule à avoir une longue chevelure dorée... que c'est la première fois qu'elle découvre un autre individu de notre race...°
°Bah, elle a simplement vécu dans un village de paysans tout simplement. Tu sais comme moi comment ces bipèdes là sont limités.°


''Enchantée de te connaître Andaranielle. Ne t'inquiète pas pour la politesse. Nous ne prenons un peu au dépourvu en même temps, t'effrayant. ''

Alkhytis voulait profiter du contact noué par la curiosité pour rassurer cette fille et en apprendre plus sur elle. Mais avant, elle devait renforcer ses bonnes intentions. Pour la dragonne, elle redoutait de l'effrayer d'avantage si Belareth approchait. Avant tout, constatant que la jeune femme était aussi tremblée qu'elle, elle décida de monter d'un grand les choses impressionnantes aux yeux de la petite Fëalocë

'Avant que Belareth nous rejoigne, sache que nous nous sommes pas trompées. Je ne crois que tu connaisses beaucoup de personnes qui parlent à des dragons. Mais avant, je vais t'aider à ne plus avoir froid. N'aie crainte''

Elle n'eut qu'à lever la main droite pour faire venir l'eau à elle. La flaque qui entourait Andaranielle s'écoula vers Alkhytis, suivi de milliers de gouttes d'eau qui s'échappèrent des fibres des habits trempés. Elle en profita pour se sécher aussi, retirant toute l'eau qui la détrempait. Il ne fallut qu'une bonne dizaine de secondes pour chasser toute l'eau hors de leurs vêtements. D'un geste, elle jeta la boule d'eau à l'extérieur, rejoignant la pluie qui tombait drue.

''Et voila, tu es sèche. Donc pour en revenir au fait que tu puisses parler à un dragon... Peu de personne ont ce don... D'ailleurs, tu dois bien venir de quelque part non ? ''

Une ombre apparut à l'entrée de la caverne, coupant un peu l'intervention de la maîtresse verte. Une ombre gigantesque même pour qui n'avait jamais vu de dragons. Une tête reptilienne couleur vert d'eau franchit le rideau de pluie pour se dévoiler. L'eau gouttait encore de son museau et de ses cornes en émettant des petits plocs sur le sol de la caverne.

°Tu voulais me voir entrer, je suis presque là... Enchantée Andaranielle, je suis la voix que tu entends, Belareth



Andaranielle Ra'Imere
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 13 Sep 2014 - 03:14 Répondre en citantRevenir en haut

Alkhytis lui sourit. Elle ne put s’empêcher de sourire à son tour, timidement. C'était si rare qu'elle se sente à l'aise si vite avec quelqu'un. D'habitude elle se renfermait dans un coin et ne parlait que si on lui posait une question. Et encore, elle ne répondait pas toujours. Son attitude ressemblait plutôt à celle d'une gamine de 12 ans, se cachant derrière sa mère face à l'inconnu, qu'à celle d'une jeune adulte. Cette vérité l’attristait. Elle enviait tant les gens capable de s'affirmer. Les gens qui avaient une joie de vivre contagieuse et qui l'exprimait sans gène. Les gens qui semblaient si...invincible. Des gens comme Alkhytis. Ce genre de personne qui dégageait une confiance inébranlable, jusqu'à imposer une sorte de respect. Oui, ces gens là elle les enviait, à tel point qui lui arrivait de les détester. Andaranielle secoua légèrement la tête, question de remettre ses idées en place. Cette dame ne lui avait rien fait, rien qui puisse lui donner un raison valable de la détester.

Elle pouffa d'amusement. Il était vrai que le duo l'avait prise au dépourvu en lui faisant ressentir une gamme d'émotions en peu de temps. D'abord l'inquiétude, quand elle s'était cru malade en entendant la voix de Belareth dans sa tête. Puis la peur et la panique, en pensant avoir à faire à un fantôme. La colère avait ensuite pris sa place, quand elle s'était elle même persuadée que Laha venait lui rendre une visite. Pour finir avec la curiosité. Et tout ça c'était passer en moins de quelques minutes. Elles l'avaient bien effrayée. Elle sourit encore plus.

Pour m'effrayer, vous m'avez bien effrayer, murmura-t-elle, même si il en faut peu pour me faire paniquer, vous remportez haut la main, elle laissa la maîtresse verte parler, je ne savais même pas ce qu'étais un dragon avant que vous m'en parliez. D'accord, peut être que vous ne vous êtes pas trompez, j'entends bien votre amie me parler dans ma tête. Mais... elle chercha ses mots, je n'ai pas de pouvoir...je n'en ai jamais eu. Je suis si insignifiante...je ne mérite pas de telles capacités. Je connais des gens avec des dons, pas celui dont vous me parlez, mais d'autres. Ces êtres sont si extravagants et particulier, je ne leur arrive pas à la cheville, ses sourcils se froncèrent, me séchée? Comment?

Alkhytis leva une de ses mains. Grâce à une force invisible, toute l'eau qui trempait Nielle se dirigea vers la blonde. Elle assista à cette scène inhabituelle avec des yeux agrandis pas la surprise. Ce..c'était incroyable, l'eau lui obéissait si facilement. Jamais elle n'avait quelqu'un capable de plier un élément à sa volonté. Elle n'avait jamais cru cela possible d'ailleurs. La jeune fëalocë porta ses doigts vers sa chevelure et l’effleura. Sec...ses cheveux étaient secs. Fascinée, elle observa cette boule d'eau suspendue dans les airs. Elle la suivit carrément à quatre pattes quand la dame projeta la sphère liquide à l'extérieur. Mais la pluie stoppa net sa course et le bruit agressant des gouttes la firent reculer promptement avec une grimace sur le visage.
Sans réellement s'en rendre compte, Anda s'était rassise plus proche d'Alkhytis. Elle entreprit de tresser son interminable chevelure dorée, maintenant qu'elle était sèche.

Que..comment? Comment avez-vous fait cela... elle leva les yeux sur son interlocutrice, peu de personne? Mais alors pourquoi ai-je ce don? Je, je veut que je...je ne suis pas unique à ce point... elle tiqua à la question et eu pour réflexe de fixer ses poignets. Elle réalisa avec horreur que depuis le début, les marques étaient à la vue de tous. Finissant rapidement sa tresse, elle mit le bout de ses doigts au sol, de sorte que ses poignets soit tournés vers elle et cachés à Alkytis, oui, je viens bien de quelque part, comme tout le monde. Mais je ne sais pas d'où. C'est...un peu compliquer.

Avant même que l'ombre n'apparaisse, Anda avait senti Belareth arrivée. Elle du levé la tête pour contempler la dragonne. Une tête et un cou reptilien qui semblait ne pas finir firent intrusion dans la grotte. Les écailles d'un doux vert brillaient grâce au ruissellement des gouttes d'eau. Lentement, la fëalocë s'était levée et approchée du reptile géant. Elle semblait en transe, comme perdue dans un rêve. Sa main se leva vers le cou de la verte, attendant une sorte de permission pour pouvoir la toucher. Un désir pressant de dessiner se fit sentir. Elle ne comprenait pas ce qu'elle avait devant les yeux, mais c'était d'une beauté à coupé le souffle. Et il fallait qu'elle le dessine, pour immortaliser cette beauté. L'énervant petit bruit de la goutte d'eau la ramena à la réalité et la fit grimacer. Un sursaut la prenait à chaque ploc.

°Tu...tu es un lézard...c'est...°

Je ne comprend plus rien..


Dernière édition par Andaranielle Ra'Imere le Sam 1 Nov 2014 - 20:54; édité 4 fois
Alkhytis Doréhor
Maître Dragon
Maître Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 726
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 472
Race: Fëalocë
Âme Soeur: Belareth
Affiliation: Concernée
Alignement perso: Chaotique Neutre
Ordre Draconique: Neutre

MessagePosté le: Mar 28 Oct 2014 - 21:07 Répondre en citantRevenir en haut

°Presque, même si j'ai des écailles comme lui... mais je suis plus grande et plus intelligente que lui...°

La dragonne verte tourna la tête à l'évocation du terme lézard mais ne prit pas ombrage. Andaranielle avait l'excuse de voir pour la première fois de sa vie un dragon, tout en découvrant qu'elle avait le Don. Belareth aurait été moins tolérante à l'égard d'un aspirant ou d'un cheval pour oser l'appeler dans une espèce reptilienne de seconde zone qu'était le lézard justement. Mais néanmoins, elle veilla à garder une allure ''souriante'' et posée

Devant le début de détresse de la jeune femme, Alkhytis attendit quelques instant le temps qu'elle digère tout ce qu'elle venait de découvrir. D'abord la magie, puis le fait qu'elle voit un dragon en plus de lui parler... cela faisait beaucoup d'un coup et on comprenait sa désorientation. La Maîtresse Verte devait quand même aborder le sujet, si jamais la jeune femme venait à décider de la suivre... ou pas. Elle devait quand même apprendre qui elle était réellement avant de prendre une décision. Bien entendu, Alkhytis passerait par cette voie pour le final de leur conversation.

Sa liée gardait gentiment le silence, ne voulant pas perturber les deux femmes présentes en dessous d'elle.

''Tu sais sans doute que le monde comporte de nombreux peuples. Ce n'est pas grave si tu ne me dis pas immédiatement ton origine, ce n'est pour le moment pas le plus important. Dans l'Histoire des hommes et des femmes de ce monde, il y a eu à un moment, il y a de cela très longtemps, une époque où les dragons étaient bien plus nombreux, et on pouvait les voir voler dans les cieux, chevauchés par de puissants guerriers ou encore de terribles magiciens. Le monde étaient à eux et rien qu'à eux, et devinrent si avides de pouvoirs qu'ils en vinrent à défier les Dieux. C'est une partie de l'histoire des gens qui comme moi ont un dragon. J'essaie de faire très simple pour apporter la lumière à ce que tu es. Je te rassure, tu n'es pas un monstre... Ta famille a seulement hérité d'un très ancien pouvoir que nous appelons le Don et qui vient de cette époque lointaine et perturbée. Mais comme le temps finit par diluer le sang, le Don se perdait à chaque génération. Mais des fois, il se réveille, dans des gens comme moi, ou toi... ce que j'ai fait s'appelle de la magie. Ca coule aussi dans mes veines et le Don aide à un peu l'éveiller. Toi aussi, quand tu connaîtras la sensation d'être qu'une seule âme, avec un dragon uni à la tienne, tu auras sans doute un pouvoir latent qui se révélera. ''

Elle avait accepté que la jeune femme se rapproche d'elle et elle-même avait fait un léger geste pour se rapprocher, espérant que sa présence la rassurerait.

''Ne crois pas que tu n'es rien. Chaque personne, si elle s'en donne la volonté, peut se faire une place dans ce monde. Même toi. Mais toi, si tu le désires, tu peux déjà changer la voie de ton existence. Par un simple choix, tu pourrais décider de venir avec moi pour découvrir l'univers dans lequel je vis et t'entrainer pour un jour lier ton âme à un dragon, comme moi je l'ai fait quand j'avais ton âge...L'entrainement n'est pas que les armes, je te rassure... C'est apprendre la science, la poésie, l'histoire, la géographie... Apprendre des choses que tu ne pourrais même pas imaginer. et tout cela pour un jour voler dans les cieux sur le dos de l'être qui sera bien plus qu'une âme soeur pour toi....''

Peut-être qu'elle en avait trop dit d'un coup. Elle redouta de l'effrayer plus qu'autre chose. Malgré son sourire maintenue pour rassurer Andaranielle, elle guetta sa réaction



Andaranielle Ra'Imere
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 2 Nov 2014 - 07:43 Répondre en citantRevenir en haut

°Oui, pardonne-moi si je t'ai offensé. Tu es bien plus fascinante qu'eux. °

Elle était totalement perdue. Toutes ces nouvelles informations étaient dures à digérées, tellement elles étaient incroyables. L'idée qu'elle rêvait tout ça lui traversa encore un fois l'esprit... Un vent de l'orage lui confirma que non en la faisant grelotter. Sa main passait distraitement sur le cou de la verte, touchant du bout des doigts la surface lisse des écailles, tandis que son regard cherchait à trouver le reste de la dragonne au dehors.

°Seigneur...mais quel taille fais-tu? °

Andaranielle se retourna vers la maîtresse verte qui s'était remise à parler. Un long monologue qui piqua pour la plupart du temps sa curiosité, mais qui parfois lui fit arqué un sourcil.

Oui, je sais que le monde est vaste, très vaste, un sourire triste fendit son visage, j'aimerais vous dire d'où je viens, vraiment, mais je ne le sais pas moi même, elle fixa le sol un court moment avant de reporter son attention sur Alkhytis, je ne connaissais pas cette partie de l'histoire, c'est très intéressant.

Elle porta un regard admiratif sur Belareth, puis sur sa Liée. De grands guerriers....Alkhytis et la dragonne en étaient l'image même. Elle se jugea d'un rapide coup d’œil. Elle n'avait pas vraiment la même prestance que les deux autres...

Je n'ai pas vraiment l'âme d'une guerrière...ni l'apparence, défier les Dieux!? elle écarquilla les yeux, étaient-ils fous?

Jamais elle n'aurait cru possible qu'on puisse défier les dieux...Alkhytis parla du fameux Don, un trait héréditaire si elle avait bien comprit. Un lien direct avec sa véritable famille...peut être qu'Alkhytis saurait où ils étaient? Elle allait poser la question quand une information le dérangea. Unir..son âme à un dragon? Ça voulait dire quoi exactement? Encore une fois, elle n'eut pas le réel loisir de poser sa question, puisque que la fëalocë enchaînait avec d'autre paroles.

Venir avec vous? Où ça? Et c'est quoi cette histoire d'unir son âme à un dragon? C'est obligatoire? Qu'est-ce qui arrive si je n'ai pas envie de partager mon âme avec un pur inconnue? J'aimerais bien la garder pour moi.

Elle s'était éloignée de la femme et de la dragonne. La mince confiance qui avait commencé à se bâtir entre les deux fëalocës venait de se fissurée brusquement.

Désoler, la machine est un peu rouillée:/
Alkhytis Doréhor
Maître Dragon
Maître Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 726
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 472
Race: Fëalocë
Âme Soeur: Belareth
Affiliation: Concernée
Alignement perso: Chaotique Neutre
Ordre Draconique: Neutre

MessagePosté le: Mer 5 Nov 2014 - 20:52 Répondre en citantRevenir en haut

La Dame Verte se pinça les lèvres. Elle perdait le calme de la jeune femme. Elle savait qu'elle aurait du aborder le sujet du lien des deux âmes en un seul d'une autre façon. Voir Andaranielle s'éloigner ne présageait rien de bon.

°Fais toi déjà à l'idée que si elle ne souhaite pas venir, tu ne pourras pas la forcer. C'est son sujet personnel°
°Je sais, mais j'ai vraiment une sainte horreur d'imposer un effacement de mémoire°
°Parle pour toi, c'est moi qui procède.... donc oui c'est aussi une horreur pour moi°


Alkhytis décida d'opérer en douceur.

''Je suis désolée si je t'ai effrayée, ce n'était pas mon attention. Il est vrai que je n'ai pas parler en détail de là où nous pourrions t'emmener. Nous vivons sur une terre que les gens appellent de différents noms, comme les Terres Interdites ou le Continent Maudit, car personne ne peut s'en rapprocher sans faire naufrage à causes des tempêtes et des forts courants. Pas ce n'est qu'un détail. Nous, nous volons''

Elle décida de revenir sur l'aspect personnel que se donnait la jeune femme quand à ses capacités. Qui voulait pouvait, il suffisait d'écouter et d'y croire. En plus bien entendu de travailler... Un Aspirant ne devenait pas chevalier-dragon en paressant.

''Tu sais, moi non je ne ressemble pas vraiment à une guerrière, même si j'ai une amie puissante à mes côtés. Je suis comme toi une femme et d'ordinaire, une femme ne prend pas les armes. L'apparence peut être trompeuse. Pour ce qui est des capacités, tout le monde peut apprendre. Peut être que tu seras plus à l'aise avec un arc ou une lance, cela dépend de ce que tu voudrais une fois que tu aurais appris quelques rudiments dans l'art du combat...''

Maintenant, il lui fallait revenir subtilement sur l'histoire du lien.

"Il est vrai que j'ai fauté, je n'ai pas expliqué en quoi cela consistait, mais pour rassurer ton coeur, même si tu refuses finalement de ne pas te lier à un dragon, ce que je peux comprendre, je voudrai juste que tu découvres ce que vivre avec un dragon apporte justement à ton âme. "
°Ce qu'elle essaie de t'expliquer est que moi et elle, même si nous ne faisons qu'un, nous restons libre de nos agissements et de nos pensées respectives. Nous nous sentons mutuellement, nous nous accordons... Comme si nous étions des jumelles. Quand nous nous sommes liées à ma naissance, c'était comme si nous nous retrouvions. C'est indescriptible...°
''Mais la vie a besoin d'équilibre. Là où le Don nous lie à un dragon, donnant force, magie et longévité, nous sommes liés aussi dans la mort. Si un dragon vient à mourir, nous survivons presque plus... ne cherchant que la mort à cause de la perte de notre âme soeur. Le dragon meurt de chagrin si son lié décède...""

Sa voix s'était attristée. Elle aussi connaissait le sort qui les attendaient un jour toutes les deux. Mais la vie était ainsi faite.

''Là où nous vivons, il y a des gens qui vivent sans dragon. Si jamais tu n'es pas convaincu durant la formation que je te dispenserai, tu seras en droit de rester et d'être dans un métier que tu aurais trouver intéressant et à ta mesure... je te fais cette proposition car tu as le Don et que tu as les capacités de réussir à être une bonne chevalière-dragon''



Andaranielle Ra'Imere
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 12 Nov 2014 - 04:44 Répondre en citantRevenir en haut

Elle s'était collée contre le mur le plus éloigné d'Alkhytis et s'éloignait le plus possible de Belareth. Elle l'avait su, elle n'aurait pas du leur faire confiance! On voulait encore la privée de sa liberté. Mais cette fois ci, c'était différent. Elle n'était plus aussi crédule et naïve qu'avant et surtout, elle avait la possibilité de se défendre. Et c'était avec une méfiance évidente qu'elle écoutait les propos de la dame.

Je n'ai jamais entendu parler d'une telle île.

Elle avait froidement crachée ces mots et couler un regard vers la verte quand on parla de voler. Voler? Belareth avait-elle des ailes? Étant donné que la dragonne n'avait passé que sa tête et son long cou dans l'entrée de la grotte, Andaranielle n'avait pu voir si la saurienne en était doté

Belareth peut voler?

La maîtresse verte revint sur le sujet des guerriers, chose qui calma un peu la jeune fëalocë.

Je trouve que vous avez l'air d'une guerrière, elle sourit timidement, pour rapidement retourner à son état de méfiance à l'évocation des apparences trompeuses, oui je ne le sais que trop bien....elle avait marmonné en s'éloignant un peu plus, mon père adoptif m'a déjà appris les bases du combat à l'épée, et de plein d'autres armes. Je ne suis douée pour aucune. La seule chose qu'il a remarqué, c'est que peut importe l'arme contre laquelle je me bat, je pare facilement les coups.

Un lâche haussement d'épaules avait accompagné ses dires. Il était vrai qu'elle réussissait à éviter les coups avec une facilité déconcertante, mais ça ne l'avait jamais tant impressionné. À ses yeux, il était simple d'esquiver les coups, plus facile que d'en donné en tout cas. Puis il fallut évidemment en revenir à ce qui l'avait effrayée : le fameux lien.

Je ne suis donc pas obliger de me lier?

Une lueur d'espoir traversa ses yeux. Elle accepta d'écouter Alkhytis lui parler de la vie qu'elle pourrait avoir si elle se liait, même si son choix était déjà tout fait. Elle ne se lierait pas. Peut importe ce qu'on lui dirait.

Elle tourna la tête vers la dragonne, qui communiquait avec elle par la pensée. La façon dont elle parlait de ce lien la rassura un peu. Cela semblait si agréable dit comme ça. Comme si on pouvait toujours compté sur quelqu'un, quoi qu'il arrive. Cette partie de lien la séduisait, elle qui n'avait jamais réellement pu accorder son entière confiance à une personne.

° Cela semble bien, vu la manière dont tu me décris le lien. Mais j'ai peur Belareth, ça m'effraie terriblement. °

Ses sourcils se froncèrent quant aux paroles de la blonde.

C'est...si triste et horrible. Mais, pouvez me dire à quoi sert ce lien?

Elle remarqua le ton attristé dans la voix de la maîtresse dragon. Enfin elle termina par l’évocation de « chevalier-dragon ». Elle baissa la tête et réfléchit.

Chevalier-Dragon? En tout cas, c'est beaucoup d'informations toutes nouvelles que vous m'avez apprises et j'ai besoin de temps pour me décider...puis-je avoir la nuit pour réfléchir?


Dernière édition par Andaranielle Ra'Imere le Dim 16 Nov 2014 - 07:05; édité 2 fois
Alkhytis Doréhor
Maître Dragon
Maître Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 726
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 472
Race: Fëalocë
Âme Soeur: Belareth
Affiliation: Concernée
Alignement perso: Chaotique Neutre
Ordre Draconique: Neutre

MessagePosté le: Sam 15 Nov 2014 - 17:57 Répondre en citantRevenir en haut

Alkhytis garda un sourire rasséréné à l'égard de la jeune femme. Elle semblait plus enclin à vouloir réfléchir cette fois que de fuir. Même si Andaranielle resta collé contre la paroi rocheuse, la Maîtresse verte garda ses distances. La potentielle aspirante revenait doucement vers elle en reposant des questions sur la condition de vie qui serait la sienne si elle acceptait de les suivre.

''Non, tu seras pas obligée de te lier. Comme dit et tu le découvriras toi-même, des gens sans dragons vivent avec nous. Une ville aura toujours besoin de boulangers pour faire du pain par exemple et une personne qui n'a pas de dragon peut très bien le faire. C'est juste un exemple pour l'image. Et d'ailleurs, il y a des gens que nous appelons les Sans-Don qui sont là parmi ces gens. Les Sans-Dons sont des gens qui ne peuvent pas la capacité de parler aux dragons. Mentalement je sous entends, mais ils vivent très bien sans. ''

Elle ne voulait pas encore aborder la capacité magique des sauriens volants à prendre forme humaine. Andaranielle risquerait de replonger dans la frayeur et l'incompréhension.

''En fait, ce lien existe depuis très longtemps. Quand les dragons sont apparus dans notre monde, ils ont fini par attraper une maladie qui les tuaient lentement après l'éclosion. Pour sauver les dragons, une Déesse que nous appelons Flarmya a créé le Don. Un dragon se liant à un homme ou une femme était sauvé. Un dragon qui ne se liait pas était condamné. On n'a jamais d'où venait ce mal et nous continuons à nous lier avec les dragons depuis ce temps... uniquement pour les gens comme toi ou moi...''

Puis elle se regardait, cherchant une tenue de guerrière visible sur elle. Peut-être étaient-ce les épaulières en plaques fines qu'elle portait à ses épaules qui donnaient cette image. Ou alors la largeur de ses épaules... Elle était fine mais athlétique. Sans doute cela qui donnait l'impression à la jeune femme qu'Alkhytis était plus guerrière que femme normale. Elle revint alors sur le combat.

''Donc tu es plus sur la défense. C'est un autre style de combat. Y aura moyen de perfectionner cela... ''

D'un sourire en coin, elle regarda sa dragonne qui remuait un peu. Elle pesta de l'étroitesse de l'entrée de cette grotte.

°Si l'entrée était plus grande, tu aurais vu mes ailes, jeune bipède. Belles et vertes comme les écailles. Ah tiens, il ne pleut plus. °

La dragonne recula pour retirer sa tête massive de l'entrée. En effet, il ne pleuvait plus, même si la lumière était très sombre. Alkhytis fit quelques pas pour rejoindre sa dragonne à l'extérieur.

''Je comprends que cela fasse beaucoup d'un coup. J'en suis un peu la responsable. Je serai dehors avec Belareth, non loin de là. La nuit porte conseil et tu as toute la nuit pour réfléchir. Après tout, il s'agit de tes choix, je te n'impose rien. Je n'ai pas à décider pour toi. Si jamais tu as besoin de quelque chose, viens à nous, et nous t'aiderons à avoir ce dont tu as besoin. ''

Elle lui fit un dernier et grand sourire, avant de se glisser hors de la cavité en pas léger et silencieux. Andaranielle se retrouva donc seule dans son abri de roc pour choisir ou pas le changement de vie qui se présentait à elle.



Andaranielle Ra'Imere
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 17 Nov 2014 - 04:34 Répondre en citantRevenir en haut

Enfin la jeune fëalocë comprenait l'importance du lien. Si elle butait et continuait dans son choix de ne pas se lier, une vie paierait pour son égoïsme. Pour la première fois de sa vie, elle devait prendre une décision qui aurait un impact plus qu'important pour autre que sa personne. C'était carrément une question de vie ou de mort pour un petit dragon qui ne demanderait qu'à vivre. Pourrait-elle continuer à vivre paisiblement avec la mort d'une créature aussi magnifique sur la conscience? Non, jamais elle ne le pourrait.

Mitigé entre un choix pour elle et un choix pour autre, elle regarda la maîtresse verte partir avec la dragonne. Pendant un certain temps, elle resta planté là. Durant quelques secondes, minutes ou heures, elle ne pourrait le dire. Andaranielle fixait intensément le vide, cherchant réponses à ses nombreuses questions. La fatigue eu finalement raison d'elle, et c'était avec un soupir qu'elle s’enfonça dans la grotte, devenue encore plus sombre à cause de la nuit qui s'installait. D'un geste absent, elle flatta l'encolure du cheval qui remua un peu dans son sommeil. Si seulement elle pouvait dormir dans une telle insouciance... Un énième soupir franchit ses lèvres. S'installant de la façon la plus confortable que le sol le lui permettait, Nielle se laissa glisser vers les bras de Morphée, pour un sommeil sans rêve.

.:: * ::.


Doux furent les rayons qui frôlèrent son visage au matin. Elle plissa les yeux sous l'attaque lumineuse. Déjà? Elle avait l'impression de n'avoir dormi que quelques minutes. La dure réalité fut tout aussi impitoyable, rappelant à la jeune femme le choix vital qu'elle avait à faire. Elle inspira profondément et commença à ranger ses affaires. Pour tout dire, sa décision était prise. Elle avait simplement du mal à l'accepter. Se relevant, elle réveilla le cheval, lui enlevant la selle et la bride.

Andaranielle sortit hors de l'abri de pierre, lançant un regard environnant. Elle se tourna pour voir sa monture qui trottait libre dans l'herbe encore mouillée. Puis, avec une lenteur qui trahissait sa nervosité, elle alla rejoindre le duo.

Quand elle fut face à Alkhytis, un mince sourire fendit son visage.

J'accepte de vous accompagnez. J'ai compris la chance qui se présentait à moi, elle admira Belareth dans toute sa splendeur, je serais plus qu'honorée de partager l'existence de telles créatures, malgré que le lien m’effraie toujours, elle marqua une pause, mais j'ai confiance en vous, et je ne doute pas que vous saurez certainement me rassurer, elle sourit encore plus, et, un dragon ne sera pas de trop dans ma quête. J'espère pouvoir trouvé mes origines et avoir un allié ailé ne pourra qu'être profitable pour explorer les continents.

Nielle souffla après ce jet de paroles.

Quand partons-nous?
Alkhytis Doréhor
Maître Dragon
Maître Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 726
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 472
Race: Fëalocë
Âme Soeur: Belareth
Affiliation: Concernée
Alignement perso: Chaotique Neutre
Ordre Draconique: Neutre

MessagePosté le: Sam 22 Nov 2014 - 18:46 Répondre en citantRevenir en haut

La Maîtresse dragon avait laissé tout le temps à la potentielle aspirante de réfléchir, au point qu'elle aussi avait décidé de dormir, même si cela était à la belle étoile. Même si elle n'avait pas ses effets de couchage, un dragon était une tente un foyer à lui tout seul, assurant couverture, protection et chaleur. Au petite matin, quand les premières lueurs de l'aube la tirèrent de son sommeil, elle ne put empêcher une de ses mains masser son cou. Elle lâcha même un gémissement en s'étirant.

°J'avais oublié ce que dormir dehors imposait. °
°Tu vieillis tu veux dire. Je suis pourtant toujours aussi confortable qu'avant. °
°Tu me taquines, je le sais. C'est juste que je prends trop goût à mon confort moelleux °


Elle sortit d'entre les antérieurs de sa liée et termina de s'étira quand apparut la jeune Andaranielle sortit de sa grotte, laissant aller sa monture dépourvu de tout harnachement. Un signe qu'elle accepterait de les suivre ? En la voyant sourire, Alkhytis sut qu'elle s'était décidée et lui rendit son sourire. Quand elle confirma de ses mots qu'elle les suivrait, la dragonne verte se mit déjà debout pour étirer ses ailes. Ce fut elle qui prit la parole.

°Tu as fait le bon choix, jeune bipède. Le voyage sera un peu long jusqu'à la Terre de l'Aube, mais tu verras le plaisir de parcourir les cieux sur mon dos. Je te promets que tu seras en sécurité avec moi. °
''Il te faudra apprendre avec assiduité pour un jour te lier avec un dragon. Tu te fixes déjà un objectif, c'est bien. Je sais que tu sauras y arriver, mais avec beaucoup de volonté. Tu verras ce que tu sauras capable de faire dans quelques mois. Quand pouvons-nous partir ? Mais maintenant, il te suffit de prendre toutes tes affaires et nous décollons. ''

Elle lui fit un clin d'oeil et leva sa tête vers sa liée. Cette dernière se pencha en avant en pliant une patte et permit la montée de sa liée, qui aida Andaranielle à monter. Et pour assurer son assiette, elle la plaça devant elle, ainsi que ses affaires personnelles. Quand tout le monde fut prêt, la dragonne étendit ses ailes et se leva pour décoller en douceur. Pour la découverte des airs, elle tenait à ne pas effrayer la jeune et toute nouvelle aspirante. Quand elle eut pris assez d'altitude, elle prit plus de vitesse et fila plein sud. Il ne leur fallut que quelques heures pour voir enfin les côtes... Le soleil était presque à son zénith et miroitait la surface bleue de l'étendue marine, comme s'il laissait derrière lui une trainée d'or se fondre dans l'eau. L'ombre de la dragonne se distinguait à peine si on se penchait un peu. Belareht avait veillé à être une bonne altitude pour esquiver les possibles monstres marins et ne pas trop faire souffrir du froid ses deux passagères.

°Tout va bien Andaranielle ? Si tu commences à grelotter, dis le moi. Là je vole vite pour que tu puisses voir la beauté des côtes de notre terre au coucher du soleil. °

La dragonne était agile et savait parfaitement user des courants aériens pour limiter sa fatigue et maintenir une bonne vitesse de croisière. Même un brun ne pourrait rivaliser de vitesse avec elle. Quand le soleil commençait à décliner dans les teintes rougeâtres, s'enflammant à l'approche de l'horizon, on distinguait loin devant le museau de la dragonne une ligne discontinue se brisant sur la ligne lointaine qui séparait le ciel de la mer.

°Voilà Tol Orëa...°



[HRP : Si jamais tu souhaites que je rajoute du contenu, dis le moi, je le ferai sans aucun problème Clin d'Oeil]



Andaranielle Ra'Imere
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 3 Déc 2014 - 04:07 Répondre en citantRevenir en haut

Quand pouvons-nous partir ? Mais maintenant, il te suffit de prendre toutes tes affaires et nous décollons.

Alkhytis lui fit un clin d’œil. Andaranielle jeta un regard vague vers son sac de voyage puis observa Belareth une nouvelle fois. La dragonne s'était penchée pour permettre aux deux fëalocës de monter. Alors que la maîtresse verte grimpait déjà sur le dos de sa liée, Nielle resta figer un court moment, jusqu'à ce qu'Alkhytis l'aide à monter. Elle se retrouva donc en avant de cette dernière, avec ses effets personnels. Quand la saurienne étendit ses ailes, la future aspirante se crispa et serra ses bagages contre elle, seule chose qu'elle ait pu trouver pour s'accrocher. Puis au moment du décollage, elle ferma les yeux et étouffa encore plus son sac. Après quelques minutes, elle s'autorisa à rouvrir les yeux et à observer le paysage sous un nouvel angle :

D’abord elle prit peur. Elles étaient si haut! Si elle tombait elle mourait assurément. Un début de panique commençait à s'insinuer en la jeune fëalocë, qui eut pour unique réflexe de baisser les paupières à nouveau. Elle tenta alors de se calmer dans le néant . Après quelques minutes de grandes inspirations, elle essaya à nouveau de regarder autour d'elle. Lentement, Andaranielle trouva une certaine forme de beauté à tout ça. Après une heure de vol, elle était totalement subjuguée et ne cessait de tourner la tête dans toute les directions pour mieux apprécier le panorama.

Voila quelques heures que le trio volaient. La fatigue se faisait sentir chez la jeune aspirante qui peinait à garder les yeux ouverts. Les émotions de son premier vol l'avaient vidée et elle se serait endormie si la voix de la dragonne n'avait pas fait irruption dans son esprit.

° Non...je ne crois pas, je suis si fatiguée que je ne ressens rien..°

Elle se retourna à moitié pour voir la ligne qu'Undòmë formait à l'horizon. Elle croisa le regard de sa future maîtresse et lui sourit avant de se replacer.

° C'est étrange...j'ai le sentiment qu'Undòmë ne me manquera pas tant que ça...°

Elle avait confié sa pensée à Belareth sans vraiment s'en rendre compte. Durant les heures qui suivirent, elle regarda l'océan défiler sous elle sans vraiment le regarder. Elle se repassait en tête toutes les choses qui lui manquerait en Undòmë et ne trouva rien. Sur un coup de tête, elle fouilla dans son sac et chercha la dague que son père lui avait offert. Longtemps elle fixa l'objet avant de le jeter dans les flots. Plus rien ne la rattachait à son ancienne vie désormais, plus rien de matériel. Ce fut une fois de plus Belareth qui interrompit le cours de ses pensées.

°Voilà Tol Orëa...°

Andaranielle se redressa légèrement, pour voir une île se profiler devant eux. Soudainement, elle ne tenait plus en place, toute la fatigue ressentie plus tôt s'était envolée.

° Nous sommes déjà arrivé? Le voyage à été plus court que je ne l'aurais cru!°

Elle se pencha un peu sur l'un des côtés, pour tenter de mieux distinguer Tol Orëa, mais n'y parvint pas. L'île était encore trop loin.

° Au fait, Belareth, vous ne m'avez pas précisez l'endroit où nous allions vivre.°
Alkhytis Doréhor
Maître Dragon
Maître Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 726
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 472
Race: Fëalocë
Âme Soeur: Belareth
Affiliation: Concernée
Alignement perso: Chaotique Neutre
Ordre Draconique: Neutre

MessagePosté le: Dim 7 Déc 2014 - 17:43 Répondre en citantRevenir en haut

Alkhytis n'avait pas dérangée la jeune fille qui avait fini par plonger dans une espèce de demi-torpeur comme cela. Après tout, tout ce qu'Andaranielle avait appris en si peu de temps avait du l'épuiser mentalement. Qui ne le serait pas à sa place ? Découvrir que les dragons n'étaient pas des légendes, essayer de comprendre le lien qu'ils les unissaient à des hommes et des femmes, imaginer qu'un continent nouveau s'ouvrirait bientôt à elle, alors qu'il avait toujours été considéré comme maudit et inaccessible.... oui cela faisait beaucoup pour la pauvre et future aspirante.

Belareth attendit d'être un peu plus proche des côtes pour répondre à sa jeune passagère, cette dernière s'étant débarrassée d'une petite dague qu'elle avait lâché sciemment, comme une dernière offrande à sa vie passée. Peut-être voulait-elle couper tout lien avec celle-ci pour se concentrer sur celle qui s'annonçait devant elle. La dragonne verte trouvait toujours certains comportements de bipèdes très étranges. Mais si c'était là un geste pour trancher le fil de son passé, alors soit. Donc la dragonne prit la parole, Alkhytis ne pouvant guère se faire entendre dans l'air qui sifflaient à leurs oreilles.

°Le voyage t'a paru court parce que ma liée et moi-même t'avons laissé dormir. Ainsi tu as cru que le temps était devenu plus rapide. C'est bien plus agréable n'est ce pas de réduire le délai n'est ce pas ? °

Doucement, la saurienne composait sa ligne de vol pour entamer une descente très douce, tout en maintenant son allure. Elle aussi avait hâte d'arriver à la Terre de l'Aube. Elle manqua de le préciser quand son estomac émit un gros grognement vibrant. Alkhytis ne put s'empêcher de rire.

°Oui, j'ai faim. Ca creuse de voyager comme cela. Vous avez pas fin vous deux ? °


Elle n'oublia pas les autres questions et remarques de la cavalière.

°Undomé viendra à un moment à te manquer. Pas pour les mauvais souvenirs que tu as eu là-bas, mais ceux qui te seront les plus chers. On a toujours à un moment ou un autre le mal du pays, surtout quand on arrive dans un univers complètement nouveau. Mais tu peux être rassurée, je serai là ainsi que ma liée pour passer ce moment, si jamais il se présente. Tu es une fille solide et déterminée, donc je présume que tu sauras repousser une éventuelle mélancolie de ton pays natal. °

Elle se concerta avec sa liée sur la manière d'entrer dans le Kaerl, sachant que l'interstice leur était toujours bloqué. Alkhytis lui dicta mentalement quoi dire.

°En fait, notre ville, que nous appelons Kaerl se trouve... sous les flots. Une très puissance magie maintient un Dôme et nous y vivons comme si nous étions à l'air libre. L'air est sain et renouvelé... Une vie terrestre sous l'eau. Pour y arriver, nous te guiderons les yeux bandés par des escaliers cachés, car tu n'es pas encore assez formé pour protéger leur secret. Je te rassure, quand tu seras prête, nous t'indiquerons où ils sont. Pour ne jamais les révéler cela va de soi. De toute façon, toute personne qui n'appartiennent pas à notre Kaerl ne peut pas y pénétrer. Toi, tu seras avec nous, donc tu ne ressentiras aucun effet. Le kaerl s'appelle le Kaerl Neutre ou encore le Màr Luimë. °

Elle fit une pause, accordant un peu de répit de réflexion à Andaranielle pour digérer ces nouvelles informations. Puis elle reprit. Les rochers irréguliers et tranchants de la côte se profilèrent en dessous d'eux.

°Voila la Terre de l'Aube. Tu auras le loisir très bientôt de découvrir les splendeurs qui composent notre continent. °Son ventre grogna encore°Hum... vous êtes certaines toutes les deux que vous ne mourrez pas de faim ? Moi je vais tomber dans les pommes si je ne mange pas. °



Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:53 Revenir en haut

Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


 Sauter vers:   



Sujet suivant
Sujet précédent

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001/3 phpBB Group :: Dgf GuildWars :: Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Traduction par : phpBB-fr.com
Create by dagonfield genesis :: by nerevare

Anneau des JpC par TourDeJeu