Playlist Tol Orëanéene Carte du Monde Index du Forum
Connexion •  Se connecter pour vérifier ses messages privés •  S’enregistrer
 
 [RP] Vous reprendriez bien un peu de thé ? Sujet suivant
Sujet précédent
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Auteur Message
Dymphnea Niedryn
Maître Dragon
Maître Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2008
Messages: 269
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 209
Race: Demi-Elfe
Âme Soeur: Sele'nti
Alignement perso: Neutre Strict
Ordre Draconique: Neutre

MessagePosté le: Dim 3 Aoû 2014 - 22:23 Répondre en citantRevenir en haut

Après que l'interstice remarche, si tu as des contraintes plus précises, pas de souci...


Sele'nti n'avait rien d'un dragon ordinaire et il en avait vaguement conscience. Ayant hérité des souvenirs échevelés de nombre de ses aïeux, il lui était assez simple d'accepter qu'il ne ressemblait à aucun de ses prédécesseurs. Le dragon blanc s'était toujours montré trop proche de sa liée, comme jaloux de l'intention qu'elle portait à autrui et à la fois trop désireux de la pousser vers le devant de la scène. Au nombre de ses travers, figurait sa mauvaise habitude de se mêler des affaires des bipèdes, ayant jusqu'à revêtir l'apparence d'un Neishaan plus souvent qu'il n'était raisonnable pour un dragon prudent et respectable.

Pourtant, Sele'nti n'avait jamais cherché à renier sa nature. Il prenait apparence bipède sans rien perdre de son regard incisif, de cette impolitesse draconique à fixer les gens sans ciller, sans rien perdre de ses railleries cyniques et de cette nonchalance affectée qui laissait à penser que rien n'importait à ses yeux, pas même sa personne, sinon sa liée. Or, il se trouvait que Sele'nti avait chassé - et dévoré jusqu'à plus faim - le gibier délicieux qui peuplait les bois aux abords de Lòmëanor. Dans un excès de flemme toute draconique - les dragons n'aiment guère voler le ventre plein - il avait décidé d'achever sa digestion avant de rentrer au moyen de l'interstice à son Màr bien aimé. Seulement, Sele'nti n'était pas connu pour sa patience.

Quitte à peigner la girafe, le dragon blanc avait décidé d'élaborer un thé moins infect (et moins meurtrier) que celui de sa dame. N'en déplaise à Yphna, mais le breuvage qu'elle concoctait dans l'espoir de dissiper ses terreurs nocturnes aurait pu mettre à mal un humain, fut-il dans la force de l'âge. De ses promenades bucoliques avec sa liée, Sele'nti en avait au moins retenu vaguement ce qu'il ne valait mieux pas cueillir, mais il était malaisé pour un dragon, eut-il l'odorat fin, de juger de ce qui pouvait être bon ou non. Autant demander à un humain de goûter des cailloux.

Les tenanciers de Lòmëanor étaient habitués à toutes sortes de voyageurs étranges, assez pour ne pas s'offusquer qu'un Neishaan indélicat réclama une théière pour se livrer à d'étranges mixtures en terrasse de leur établissement. Une jeune serveuse fut dépêchée pour tenter de déplacer le client dans un coin reculé de l'auberge afin qu'il ne fit pas fuir l'intégralité des clients par l'odeur pestilentielle que dégageait la première tasse après un échec particulièrement cuisant. Mais Sele'nti était un dragon des plus retors, et lorsqu'il posa un regard peu amène sur l'intéressée, elle n'eut que le courage de bredouiller des phrases inintelligibles qui sonnaient comme des excuses et d'emporter la tasse coupable. Pourtant, même le dragon blanc avait jugé l’effluve douteuse avant que le thé expérimental ne disparut de sa vue.

La deuxième tentative lui apporta quelque satisfaction. A priori, remplacer les tiges de Verte-feuille par un extrait de lichen soyeux de la Sylve suffisait pour conserver des arômes délicats et fruité. Il avait apporté une petite touche finale à la tasse, ajoutant une petite fleure jaune qui vint s'épanouir au contact du liquide ambré.

Hélas, le dragon avait désespérément besoin d'un goûteur. Il n'était guère envisageable de ramener la tasse au Màr, et Sele'nti serait mort de honte s'il avait du faire goûter à Yphna son thé expérimental - et celle-ci n'aurait pas manqué de moquer allégrement la simple intention, comme s'il était naturel pour un lié de faire du thé pour sa moitié d'âme. Sa victime, n'avait commis d'autre crime que de passer par là par hasard, que d'être jeune et jolie, et que d'être une ondine. (Une créature dont le sang charriait du poison devait certainement être davantage immunisé à un éventuel accident de cueillette.) Il se redressa d'un bond pour lui barrer la route, posa sur elle un regard appréciateur avant de l'inviter d'une voix mielleuse.

« Vous m'avez l'air épuisée. Vous vous arrêteriez bien le temps d'une tasse de thé ? »

D'un geste machinal il avait indiqué la petite table en terrasse, avec la théière et les deux tasses. Pour le reste, si l'on passait outre son regard dérangeant, Sele'nti avait des allures de prince en exil, trop richement vêtu pour être un homme du commun, trop improbable pour qu'on put imaginer qu'il vint seul au village de Lòmëanor avec la seule intention d'y boire du thé en compagnie d'une inconnue de pasasge.





Dernière édition par Dymphnea Niedryn le Lun 4 Aoû 2014 - 20:19; édité 1 fois
Publicité





MessagePosté le: Dim 3 Aoû 2014 - 22:23 Revenir en haut

PublicitéSupprimer les publicités ?
Stalia Hellébore
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 4 Aoû 2014 - 16:32 Répondre en citantRevenir en haut

L’entrée du village Lòmëanor, une zone neutre entre les trois kaerls lui tendait les bras. Stalia savourait cette nouvelle journée avec une joie presque enfantine. Elle n’avait pas fréquenté d’autre personne que des ardents depuis son arrivé sur le continent. Comment était les habitants des autres Kaerls ? Comment étaient les habitants innocents du reste du continent.
Quand Nushi s’était envolé, Stalia avait poussé un grand soupire d’aise. Une journée en paix sans les remarques acerbes du draconique. La jeune fille déambulait depuis une heure dans les rues de la ville, regardant les boutiques et lieux susceptibles d’intéresser son instinct de chasseur. La grande rue était pleine, des représentants de toutes les races étaient là. Nul signe extérieur ne distinguaient un céleste d’un neutre ou d’un ardent. Stalia s’imaginait qu’un représentant ou deux de sa guilde devait vivre dans ce lieu pour lequel la jeune fille éprouvait une certaine affection, et ceux en dépit de sa misanthropie naturelle.
Un Neeshan richement habillé l’interpella, lui barrant le chemin, alors qu’elle passait devant une taverne. Il respirait la confiance en lui-même et semblait intéressé par le physique forgé de l’Ondine. L’homme semblait plutôt bien bâti pour un pauvre chanteur aux cheveux blancs. Le ton mielleux de l’homme sonnait étrangement. Stalia le dévisagea puis posa son regard sur la table et les deux tasses et revint sur le neeshan, richement vêtu le bougre. La jeune fille réflechit un instant, peut-être pourrait-elle lui soutirer un peu d’or, le maitre Yong n’était pas du genre à donner de l’argent par plaisir et même par déplaisir il n’en donnait jamais. En définitif, elle boirait le thé du neeshan, mais resterait sur ses gardes.

-D’ordinaire pour me délasser je traque des neishaan, mais vous me semblez sympathique, je me contenterais de votre thé si gentiment proposé.
Le duo s’assit à la table, l’homme donna avec milles précautions une petite tasse, il sortait une odeur agréable du liquide. La petite fleur rendait cette boisson agréable à l’œil également. Mais la jeune fille restait méfiante, elle prit la tasse et la porta à son nez, humant avec attention les effluves qui en sortait, puis reposa le petit récipient. Le neeshan ne l’avait pas quitté des yeux, Stalia planta son regard dans le sien et dit sans sourciller :

-C’est une plaisanterie ? Vous osez m’interpeller pour me faire boire un liquide qui au mieux me fera vous vomir au visage et au pire qui me clouera au lit pendant quatre jours.
Le neeshan eut une expression pour le moins indéchiffrable, Stalia continua à parler :

-Vous avez mis du lichen dans votre thé, ça aide à garder des arômes c’est certain. Mais ça provoque des nausées et de violents maux de ventre. Je reconnais que c’est malin, je l’ai déjà utilisé pour tendre un piège à un « ami »et malheureusement j’ai déjà subi ses effets.
Toujours qu’une expression figée de la part de l’homme aux cheveux de neige.

-Pourquoi avoir fait ça ? J’espère que votre réponse sera bonne sinon la chasse au neishaan risque de redevenir d'actualité


Dernière édition par Stalia Hellébore le Jeu 7 Aoû 2014 - 13:03; édité 1 fois
Dymphnea Niedryn
Maître Dragon
Maître Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2008
Messages: 269
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 209
Race: Demi-Elfe
Âme Soeur: Sele'nti
Alignement perso: Neutre Strict
Ordre Draconique: Neutre

MessagePosté le: Lun 4 Aoû 2014 - 21:55 Répondre en citantRevenir en haut

L'Ondine avait l'âge d'être aspirante dans l'un des Màr. Et elle en avait l'aplomb forcené, cette sorte d'orgueil si chère qui décidait d'embrasser leur destinée de chevalier-dragon comme seule voie possible à leur existence. Sele'nti n'en avait cure. Une jeune femme effacée et polie lui aurait certainement dit que son thé était, eut-il s'agit de la pire décoction de bouse de dragon que la terre eut porté.

« Traquer des Neishaans ? J'aurais cru qu'il serait lassant de chasser des chimères. » répondit le dragon, amusé.

Aussi frêle et insignifiant qu'il put paraître en comparaison des autres spécimens de son espèce, Sele'nti n'avait jamais été chassé ou poursuivi d'aucune manière. Quiconque le connaissait jugeait rapidement nécessaire de rester hors de portée de ses piques cinglantes, et aucun n'était assez sot pour risquer le ridicule en cherchant à rivaliser avec l'habileté en vol et la rapidité d'un dragon blanc. Lorsqu'il revêtait apparence bipède en des occasions qui ne le nécessitait pas réellement - autant dire souvent - ses pairs préféraient l'ignorer ostensiblement, jugeant cette attitude indigne d'un dragon.

Avec des précautions infinies, Sele'nti offrit la seconde tasse à l'Ondine. Il s'était familiarisé avec différents aspects de l'existence des bipèdes, mais le service du thé n'était définitivement pas son domaine de prédilection. Il était assez fier d'avoir réalisé quelque chose de présentable et de crédible, mais eut préféré accomplir quelque chose de comestible.

Sele'nti se renfrogna sous l'accusation et s'accoudant à la table, posa de guerre lasse son menton dans le creux de sa main.

« Quatre jours ? Je ne croyais pas les Ondines de si faible constitution. »

Le dragon était amusé qu'on put revendiquer une telle action - fut-elle farce de gamin - avec tant de légèreté. Ce n'était pas sa manière d'agir, il avait plus souvent recours à des manœuvres psychologiques. Comment utiliser quelqu'un si l'intéressé se trouvait subitement plié en deux dans son lir ou cloué à ses latrines ?

« Peut-être ai-je trop forcé sur la dose. » reconnu le dragon, de fort mauvaise grâce.

Sele'nti étai quelque peu contrarié. Que le breuvage ainsi confectionné causa quelque désordre digestif était du domaine du négligeable quand on songeait au fait que le thé de sa dame pouvait vous envoyer six pieds sous terre. Seulement il n'avait pas la patience - n'est pas dragon qui veut - suffisante pour recommencer sa mixture depuis le début en retirant le lichen incriminé.

« Passant outre ces éventuels désagréments, ne pourriez-vous pas juste le goûter ? » suggéra Sele'nti.

Il avait feignit de ne pas entendre la provocation de l'Ondine. Qu'il lui expliqua que le thé de sa liée relevait plus de l'assassinat que de la courtoisie lui paraissait aussi inepte que si la jeune femme avait décidé de lui sauter au cou dans l'espoir de lui trancher la gorge.

« Je vous le revaudrai. »

Sele'nti affichait un air narquois. Il sentait bien qu'il n'était guère prudent de pousser l'Ondine dans ses derniers retranchements, mais il était ainsi que le bon sens n'avait jamais été un frein à titiller la susceptibilité d'autrui.



Stalia Hellébore
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 5 Aoû 2014 - 15:40 Répondre en citantRevenir en haut

Le neishaan se montra presque moqueur envers les piques et les explications de Stalia. Son comportement un peu borné n’était pas sans rappeler certains des aspirants du Mar. Il tenait vraiment à ce que la jeune fille goute ce breuvage, continuant d’insister poliment et ne se préoccupant guère de la menace que représentait une ondine de six pieds de haut. Finalement, il utilisa l’appât du gain pour motiver Stalia à boire le thé.
-Vous me le revaudrez ? Une rémunération ou un service quelconque ? Soit, je veux bien le faire et vous aider. Il vous en coutera une certaine somme mais aux vus de vos vêtements, le besoin vous semble étranger.

La jeune fille porta de nouveau la tasse à ses lèvres et fit entrer une faible quantité de l’ambre liquide dans sa bouche. Si elle prenait soin de ne pas avaler elle n’aurait pas à courir dans les latrines les plus proches. La boisson avait un gout agréable, elle rappelait à la chasseuse le blé et la fraise. C’était un vrai délice, dommage qu’il ne soit pas potable. La tentation de l’avaler était grande et grandissait plus elle le conservait dans sa bouche. Stalia devait le recracher au plus vite, mais elle ne put s’y résoudre. Un réflexe purement corporel eu raison d’elle et la minuscule quantité de liquide glissa dans sa gorge. A l’instant même où il atteint son estomac, elle se mit à hoqueter et à cracher. Stalia se pencha sur le côté et vida le contenu de sa panse sur le sol de la terrasse, éclaboussant généreusement les tablées voisines.
Stalia essaya de se lever mais tomba à genoux, vomissant une seconde fois. Autour d’elle, des insultes, des remarques et des chuchotements. La jeune fille leva timidement les yeux vers les visages qui faisaient cercle autour d’elle et acheva de vider ses entrailles. Elle se releva et regarda le neeshan droit dans les yeux.

Cette saleté est la meilleure chose que j’ai bue depuis des années. Je vais vous aider à en faire quelque chose qui ne fait pas vomir les gens. Ce gout est tellement unique que je serais prête à tester toutes les combinaisons jusqu’à ce que ce soit buvable

Stalia avait en réalité deux buts en faisant ça. D’une part, elle pourrait faire plaisir à son palais de façon régulière grâce à ce divin nectar et en faire un redoutable vecteur pour quelques poisons et aussi pour faire une blague de mauvais gout à l’aspirant qui lui vole souvent ses provisions personnelles.

Le visage du neishaan s’éclaira d’un coup, Stalia semblait avoir dit ce qu’il voulait entendre et pendant que la jeune fille dispersait la foule à coup d’injures lui s’activait à préparer une nouvelle cuvée de son produit.
-Donnez-moi également la recette actuelle de la potion, je crois qu’elle me sera utile pour piéger les autres apprentis et me venger.
Dymphnea Niedryn
Maître Dragon
Maître Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2008
Messages: 269
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 209
Race: Demi-Elfe
Âme Soeur: Sele'nti
Alignement perso: Neutre Strict
Ordre Draconique: Neutre

MessagePosté le: Mar 5 Aoû 2014 - 17:49 Répondre en citantRevenir en haut

S'il avait été sous son apparence draconique, des couleurs insaisissables auraient dansé dans ses yeux. De toute évidence, cette folle enfant ne venait pas du Màr Luimë. Sele'nti n'avait pas la prétention de connaître tous les habitants de son Màr, loin s'en fallait. Mais même le plus ingénu des aspirants engloutis apprenait un jour à ses dépends qu'il ne fallait pas se fier aux apparences.

Des travers des bipèdes, Sele'nti n'avait jamais acquis la cupidité. Le mythe du dragon couvant son trésor était à des lieues de lui. Par jeu, il eut pu se débrouiller pour obtenir quelques pièces d'or et coller de manière plus convenable à l'image qu'il se donnait. Avec l'aide d'un aspirant désoeuvré pas trop regardant, il était assez aisé de plumer des pigeons aux cartes dans les riches tavernes d'Orën ou de Ssyl'Shar. La télépathie rapportait plus encore que la chance.

« Je pourrai vous payer. »
répondit le dragon amusé.

Ce n'était pas un mensonge. L'argent, la fortune, le luxe, toutes ces choses étaient à ses yeux des motivations humaines, des désirs d'autrui. Si son apparence lui donnait l'allure d'être richement vêtu, c'était à la fois un signe de sa différence vis-à-vis de ses pairs et le bouclier d'un mensonge éhonté.

Sele'nti dévisageait l'Ondine avec une curiosité non feinte. Il n'était pas certain qu'elle soit si aveugle, peut-être était suffisamment opportuniste pour ne pas risquer de laisser fuir une aubaine en creusant trop la question. Le dragon blanc était trop méfiant et, à la place de l'Ondine, aurait très certainement relevé que, plutôt que de payer une inconnue pour boire un breuvage douteux, il aurait pu en acheter un déjà prêt à l'emploi qui ne soit nocif en rien.

A sa grande surprise - Sele'nti avait conscience que l'entièreté de ses provocations ne pouvaient pas faire mouche - l'Ondine se résigna à goûter le thé. Elle osa se saisir de la tasse, y tremper les lèvres, assimiler une gorgée, la déglutir Pour finalement la recracher quelques secondes plus tard, suivi de près par son déjeuner. Le dragon eut un mouvement de langue agacé. S'il avait été seulement buvable et passablement dangereux, il eut certainement pu en faire quelque chose. Le diluer peut-être. En l'état, c'était bien moins probable.

« Cette pauvre enfant est souffrante. Laissez-là donc s'asseoir à ma table. » énonça le Neishaan avec un accent discret mais non identifiable.

Le dragon s'exprimait avec un calme autoritaire, dissipant les badauds d'un regard furieux, amadouant la tenancière de l'auberge d'une pièce supplémentaire tirée des replis de son manteau aux replis bariolés. Lorsqu'il reprit place, il avisa le regard de l'Ondine braqué sur lui. Celui-ci n'avait rien de tendre, et un instant, il se demanda si elle n'était pas prête à lui sauter à la gorge. Mais après tout, elle avait l'air prévenue des risques, elle les devinait même avec plus d'acuité que lui-même. (De par leur masse non négligeable, il était assez difficile d'empoisonner un dragon, même petit.)

« Oh. »

Le dragon était pour le moins surpris par cette demi-victoire. Il s'était presque attendu à ce que la mixture soit répugnante, voire à ce que l'Ondine lui en veuille tant de lui avoir retourné les tripes avec son tord-boyaux sans alcool, qu'elle en oublierait les desseins du dragon.

« Voyons donc. » commença Sele'nti, touillant inutilement sa propre tasse qu'il n'avait jamais envisagé de boire.
« Un certain lichen de la Sylve, un soupçon de cannelle, des graines de morte-pluie -la plus vaste supercherie d'Undomë, ou la plante à qui l'on avait décrété la vertu de repousser la pluie sur un des continents les plus marécageux du Rhaëg-, des clous de girofle, de l'anis étoilé, des feuilles de mellyrn, des baies sombres de Ssyl'Shar et... de la poudre d'os de dragon. » acheva le dragon avec un sourire mutin.

Sele'nti était une créature odieuse et curieuse, porteuse de bien moins de révélations qu'elle n'en exigeait d'autrui. Il lui restait donc à savoir qui était l'Ondine. Le dragon ne cherchait pas à se rassurer d'une quelconque manière, il n'avait que faire que l'Ondine put être ni fiable, ni fréquentable, il préférait juste le savoir.

« Mais je crois qu'il m'en reste un peu. »

Sele'nti posa une petite bourse sur la table, laquelle contenait une poudre crissante et exhalait une vague odeur reptilienne. C'était désormais le dragon qui fixait l'Ondine d'un sourire malicieux.



Stalia Hellébore
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 8 Aoû 2014 - 15:45 Répondre en citantRevenir en haut

De la poudre de dragon ? Voilà qui était fort intéressant. Le neishaan regardait la jeune fille avec un sourire pour le moins malicieux et tout à fait adorable sur ce visage angélique. Aussi faibles étaient ces petits êtres aux cheveux blancs, il était certain qu’on pouvait les qualifier de beau. Derrière ce sourire charmeur et cet air innocent semblait se tenir quelqu’un de foutrement plus malin et retord que ce que la jeune fille pouvait s’imaginer. Quelque chose clochait dans son comportement, mais Stalia ne saurait dire quoi.
-De la poudre de dragon ? Vraiment ? Hum, vous devez être membre d’un Kaerl pour avoir accès à cela. J’ose croire que vous ne fait pas partit de ces petits faiblard de célestes. Quelqu’un capable de préparer une potion comme ça ne peut  pas en être.
La jeune fille respira un coup et reprit :


-Bon, reprenons depuis le début, je m’appelle Stalia et j’aime votre thé à la poudre de  dragon. Mais vu que vous avez eu la bonne idée de mettre un vomitif dedans, je me vois contrainte de revoir la recette avec vous ! Préparez donc ce breuvage sans le lichen ni la poudre. D’une car je ne veux plus vomir et de deux parce qu’il serait dommage de gâcher une poudre si précieuse pour de simples tests.


Le neishaan s’exécuta et refit une nouvelle cuvée de sa potion. Mais au lieu des divins arômes de l’ancienne formule, il émanait un fort relent de pourriture de la mixture. Par acquis de conscience, Stalia gouta une gorger et la recrachât aussitôt. Le gout était immonde.  Stalia fut prisse d’un fou rire incontrôlable, riant d’elle-même et de ce qu’elle faisait. C’était presque ridicule, mais qu’importe !


-Je crois qu’il va falloir trouver un substitue à votre lichen.


Le neishaan sourit et  vida une nouvelle fois le récipient et essaya une nouvelle variation de sa recette.


-Attendez, mettez le lichen. J’ai envie de m’amuser un peu avec un passant.


L’homme eut un regard surpris mais le fit, Stalia se leva alors avec la tasse et se dirigea vers un homme qui la regardait depuis plusieurs minutes. L’ancienne tueuse prit un beau sourire de cruche vide et lui proposa gentiment de boire une gorger de ce liquide. L’homme accepta volontiers et vida la tasse d’une traite, inondant presque immédiatement le sol de vomissures. Stalia éclata d’un rire mauvais et retrouva le neishaan.


-Je déteste qu’on me regarde de façon insistante. Bon, c’est pas le tout mais si on essayait une autre combinaison ? Dite moi quand vous êtes prêt. En attendant je vais me chercher une pinte de bière.
Dymphnea Niedryn
Maître Dragon
Maître Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2008
Messages: 269
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 209
Race: Demi-Elfe
Âme Soeur: Sele'nti
Alignement perso: Neutre Strict
Ordre Draconique: Neutre

MessagePosté le: Dim 10 Aoû 2014 - 11:17 Répondre en citantRevenir en haut

La dénommée Stalia n'était peut-être pas céleste. Ou alors elle mentait. Peut-être que la non-Stalia cachait son appartenance au Màr Menel. Pourquoi le plus noble des Ordres n'aurait pas son lot d'aspirante arrogante ? Sele'nti chassa ces considérations. L'inconnu eut pu se prétendre de son propre Màr qu'il n'aurait pas davantage cillé. L'affront aux bonnes moeurs ne valait pas qu'elle se révéla, le dragon en prenait note, mais il se gardait d'en tirer des conclusions hâtives.

Avec des gestes un peu empruntés, le dragon tira les divers ingrédients d'une petite besace. S'il avait adopté avec aisance le paraître nécessaire à singer les bipèdes, utiliser ses doigts ne cessait de le surprendre. Le Blanc n'était pas un dragon maladroit. Il savait faire montre de grandes précautions lorsqu'il s'introduisait dans les appartements de sa liée, et possédait en vol une habileté inégalée. Et pourtant, il eut été bien incapable de sortir une herbe précieuse d'un étui.

Au moyen d'une pièce d'or supplémentaire et contre la promesse que sa visiteuse ne rendrait plus son déjeuner sur le mobilier, Sele'nti obtint une nouvelle théière d'eau chaude et un petit réchaud, guère plus qu'un bac rempli de braises surmonté d'une grille, nanti d'un petit récipient métallique. Il tira finalement du sac un petit sablier argenté et commença à préparer la mixture. Les ingrédients s'enchaînaient dans un ordre précis, les feuilles ne devaient pas être chauffées trop fort, où elle perdait leur teinte dorée, les baies devaient être gardées pour la fin et éclatées ou elles se contentaient de flotter tristement sans rien donner de leur arôme à la mixture. Le dragon blanc se montrait avare d'explication mais ses mouvements parlaient le plus souvent d'eux-mêmes. Régulièrement, il retournait le petit sablier.

Hélas, le résultat ne fut pas exactement celui escompté, et même Sele'nti, qui ne partageait en rien les goûts des bipèdes en matière de nourriture savait reconnaître cette délicate fragrance de fruits pourris. La nouvelle potion commettait l'élégante prouesse de masquer complètement les derniers relents de vomis. L'Ondine commit la folie d'y goûter pour n'en rien garder, et la tenancière se précipita pour faire disparaître ce pot pourri fumant.

« Peut-être est-ce vous qui n'avez pas l'estomac solide. »

Sele'nti nettoya ses instruments, obtint par des trésors d'obséquiosité une cruche d'eau froide et recommença la préparation. Le lichen, ainsi qu'il l'introduisit était le premier élément du breuvage. Il s'en exhalait une odeur délicate, un parfum de fraîcheur forestière, dont rien ne laissait présageait des conséquences peu appréciables.

Sele'nti s'était contenté de poser sur Stalia un regard insondable. Tester sa mixture sur le premier venu ? Voilà qui était plutôt inattendu. Peut-être était-ce une ardente après tout, songeait le dragon, même s'il n'était pas sûr qu'il y ait une manière élégante de réagir devant les regards lubriques de certains individus. Il laissa l'Ondine à sa farce de bas étage, qui, heureusement, avait eu le bon goût de se dérouler suffisamment loin de l'auberge pour ne pas leur attirer des ennuis supplémentaires. Il brailla toutefois des injures à base d'immondices et d'animaux peu flatteurs. Sele'nti fut au regret de le gratifier d'une pièce et d'un regard mauvais pour s'en débarrasser.

Lorsqu'elle se leva pour prendre une bière, le dragon se dit qu'elle était encore bien jeune. Le dragon n'avait que faire qu'une jeune femme réclama une pinte au comptoir, mais vu la mauvaise publicité dont il avait accablé l'auberge, il s'en serait abstenu à sa place de peur qu'on lui servit une bière coupée à la pisse.

Il ignora la chose - après tout, Stalia avait plus que démontré sa capacité à goûter n'importe quoi - et il reprépara la potion. Il changea l'ordre des ingrédients de manière subtile, il mit le lichen plus tard, ne le broya pas, le retira entièrement. Le thé ainsi préparé n'avait plus le même parfum. Il s'en dégageait une forte odeur florale, presque entêtante, et le dragon aurait gagé que cette version-ci était plus amère et moins sucrée que les précédentes.

« Peut-être devrais-je trouver un herboriste... Accepteriez-vous de goûter celui-ci, il m'a l'air presque buvable. »

Et le Neishaan se fendit d'un sourire engageant, une attention légère qui atténuait sans masquer l'évidence : l'Ondine s'étonnerait donc un jour que Sele'nti ne but jamais ses préparations ? Elle ne semblait pas s'en étonner.

« Vous aviez dit vouloir compensation. Que feriez-vous donc de mon or ? Vous ne m'avez pas l'air d'une fille dans le besoin ? »

De fait, les aspirants de tous les Màr étaient entretenus par ceux-ci. Et le fait que l'Ondine fut surprise à errer dans les rues de Lomëanor en disait long sur les libertés dont elle jouissait. Le dragon excluait qu'elle put être native du village. La tenancière l'eut reconnu, et Stalia aurait certainement réfléchi à deux fois avant de faire boire le breuvage à un passant. Plus que les allégeances et les noms, c'étaient les motivations qui trahissaient les gens.



Stalia Hellébore
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 5 Sep 2014 - 16:55 Répondre en citantRevenir en haut

Ce thé me semble correct en effet et cette bière est immonde. Excusez-moi, je vais me faire rembourser et je suis à vous.

La jeune fille se leva et alla jusqu’au comptoir et interpela le barman :

-S’il vous plait. Vous avez une seconde ? Oui, vous ! Je voulais vous demander, c’est une blague cette bière ? On dirait de l’eau croupie ! Remboursez-moi ou je vous jure que je vous fourre avec toutes les chopes de votre trou à rats !

-Pour qui tu te prends gamine ? Casse toi j’ai autre chose à foutre.

-Oh ! Je ne suis pas un de ces ivrognes qui ont un palais détruit par la merde qu’ils bouffent depuis le berceau. Soit tu me rembourse soit tu me donne de la bière digne de ce nom.

-Soit tu te barre tout de suite, soit je te balance dehors avec un coup de pied au cul !

Stalia saisit le barman par le col de sa chemise crasseuse et le sortit du bar avec violence. De nombreux clients se levèrent pour examiner la scène. Des ivrognes en manque d’action pour la plupart. La jeune fille eu une idée, lumineuse sur le moment, et envoya le barman rouler dans les clients et se jeta dans le tas. La réaction ne se fit pas attendre, un buveur essaya de la frapper mais toucha son voisin. Ce fut comme voir un feu grandir, un homme en frapper un autre puis qui en frapper un autre et en moins de temps qu’il ne faut pour le dire, l’intérieur du bar fut ravagé par une bagarre générale.

La jeune fille profita de la confusion pour passer derrière le bar et vida la caisse, cet homme aurait dû la rembourser sans faire d’histoire. Puis comme une fleur elle retourna sur la terrasse où se tenait le faiseur de thé.

-Vous savez, je crois que nous devrions changer d’établissement pour un disons… moins animé. J’en ai vu un quelques rues plus loin.
Le neishaan acquiesça lentement et rassembla son barda, le bruit enflait rapidement à l’intérieur de l’auberge. La bagarre déborderait bientôt dans la rue :

-Sinon pour répondre à votre question, comprenez qu’il y a une différence en être et paraitre. Vous, par exemple, semblez propre sur vous mais le fait que vous ne buviez pas vous-même vos mixtures m’indique que vous n’êtes pas vraiment ce que vous prétendez. Tiens, il me semble pas mal ce bar. Venez, on va s’installer ici et vous me ferez gouter cette nouvelle version.

Le neishaan s’assied et tendit la coupe de thé à Stalia. Celle-ci gouta le breuvage du bout des lèvres, il était moins bon que la version vomitive mais néanmoins agréable en bouche, elle se risqua à avaler le liquide. Celui-ci ne provoqua aucune remonté gastrique ni aucun problème apparent. Son hôte semblait avoir trouvé un bon équilibre de recette. Il ne restait plus qu’à essayer avec cette poudre de dragon dont il avait parlé.

-On dirait que nous touchons au but mon ami, payez moi et ensuite je gouterais votre version avec la poudre. –Elle saisit la main de l’homme et la serra fort, à la limite de la douleur- Nous somme d’accord ?
Dymphnea Niedryn
Maître Dragon
Maître Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2008
Messages: 269
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 209
Race: Demi-Elfe
Âme Soeur: Sele'nti
Alignement perso: Neutre Strict
Ordre Draconique: Neutre

MessagePosté le: Ven 12 Sep 2014 - 11:49 Répondre en citantRevenir en haut

L'Ondine était une goûteuse efficace et zélée, mais force était d'admettre qu'elle ne savait pas vivre. Les bipèdes étaient si simples à manipuler. De l'or et de jolis mots suffisaient à obtenir ce que l'on voulait. Cela n'empêchait pas qu'on cracha dans votre verre, mais un peu de bave n'avait jamais tué personne.

D'un oeil amusé, le faux Neishaan regarda l'Ondine aller faire un scandale de plus dans une auberge en définitive assez convenable. Il aurait pu lui rembourser sa bière et éviter toute cette mascarade, mais Sele'nti n'était pas certain d'avoir encore beaucoup besoin d'elle et il ne ressentait pas la nécessité de venir en aide aux caprices d'autrui. Il avait bien assez à faire avec les siens.

Les paroles éhontées de Stalia reçurent l'accueil qu'on pouvait attendre. Sele'nti eut un soupir, échangea un regard désolé avec une serveuse, lequel criait qu'il n'y était pour rien et que cette inconnue intenable n'avait fait que croiser sa route. Peut-être l'Ondine lui rendait-elle service en vérité. En comparaison de son comportement à elle, on finirait par se dire que ses mixtures puantes n'étaient qu'un piètre désagrément.

Sele'nti ne se mêla pas à la foule des badauds. Les combats, sous quelques formes que ce soit, l'ennuyaient profondément. Il n'avait généralement rien à y apporter et rien à en tirer. C'était l'un des apprentissages tacites de sa vie de dragon. Face aux bipèdes et aux aspirants, il lui suffisait bien souvent de la menace de ses crocs pour se faire entendre. Face à ses pairs à l'envergure démentielle, il avait compris qu'il lui fallait jouer de ruse et de vitesse plutôt que de risquer la confrontation. Enfin, les duels et, pis encore, les rixes de taverne, manquaient de l'humour caustique que peut avoir une entourloupe rondement menée.

L'Ondine s'arrangea pour déclencher une bataille générale. Le dragon ne sourcilla même pas. Vu le tempérament de l'Ondine, elle en avait peut-être eu l'intention dès le début. Sele'nti eut un autre soupir lorsque Stalia lui annonça la nécessité de partir. Le dragon aimait cette auberge et plus particulièrement cette terrasse. Elle était baignée de lumière et parcourue d'une brise légère. Il n'aurait eu qu'à étendre les ailes pour attraper un courant ascendant et pourtant, il serait certainement resté des heures à se dorer les écailles.
Il acquiesça d'un sourire forcé. Vu le bazar qu'avait semé l'Ondine, il était vain d'espérer rester au calme en ces lieux.
« Vous êtes une Ondine, répondit simplement le Neishaan. Il est évident que votre organisme est plus résistant que le mien. Et, si je m'empoisonnais, comment pourrais-je rectifier la recette ? »

Et pourquoi diable aurait-il goûté son thé alors qu'il se trouvait des gens suffisamment accrocs aux défis pour s'en charger à sa place ?

Sele'nti était assez peu satisfait de sa dernière préparation, mais le fait qu'il ait dû le transbahuter en catastrophe à travers les rues marchandes de Lòmëanor y était peut-être pour quelque chose. Le dragon s'agaçait facilement que le monde ne tourna pas ainsi qu'il l'avait décidé ou pressenti.

Sele'nti eut un rictus étrange, douleur mêlé à une sombre plaisanterie. L'argent ne lui était rien. Le dragon entretenait une petite fortune par facilité plus que nécessité. De quelques tours bien ajustés et menus service, il parvenait de temps à autres à s'enrichir d'un modeste pécule. Mais rien de son existence de dragon ne lui coûtait la moindre pièce, ce qui lui permettait de dépenser sans compter quand l'envie lui en prenait.

Il avait vraiment eu l'intention de payer Stalia. Après tout, elle avait honnêtement risqué sa vie. De même qu'il aurait probablement payé ses théières d'eau chaude si l'auberge précédente était restée aussi ensoleillée, calme et ventée qu'à son arrivée.

Sele'nti hésitait. Il était curieux que Stalia but le « thé à la poudre de dragon » mais en soi, aussi infecte eut-il pu être, elle l'avait déjà bu en acceptant une gorgée du tout premier breuvage. Elle l'avait recraché en grande partie mais la magie avait ses propres règles. Il se pourrait que cela suffise. Et Sele'nti avait bien peu de poudre.

« Non. » répondit simplement le dragon.

L'Ondine avait peut-être ses sautes d'humeur, lui-même avait ses lubies et s'il était généralement enclin à la négociation, il n'était certainement pas prêt à accepter un accord sous la menace fut-ce au nom de ses propres termes.

Le dragon se métamorphosa.
° Je te remercie néanmoins pour ton aide. ° ricana Sele'nti.

Il était prêt à se glisser dans l'Interstice.



Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 04:42 Revenir en haut

Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


 Sauter vers:   



Sujet suivant
Sujet précédent

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001/3 phpBB Group :: Dgf GuildWars :: Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Traduction par : phpBB-fr.com
Create by dagonfield genesis :: by nerevare

Anneau des JpC par TourDeJeu