Playlist Tol Orëanéene Carte du Monde Index du Forum
Connexion •  Se connecter pour vérifier ses messages privés •  S’enregistrer
 
 [Rp]Pour faire un plouf de détente Sujet suivant
Sujet précédent
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Auteur Message
Alauwyr Iskuvar
Seigneur du Kaerl Ardent
Seigneur du Kaerl Ardent

Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2009
Messages: 1 535
Présentation: URL
RPs: 1 115
Race: Humain
Âme Soeur: Estenir
Affiliation: Clan Dominant
Alignement perso: Chaotique Mauvais
Ordre Draconique: Ombre

MessagePosté le: Jeu 31 Juil 2014 - 16:23 Répondre en citantRevenir en haut

Solyaeku 918

L'aube pointait à peine quand un énorme Plouf provoqua des cris de protestations de la part des mouettes qui planaient paresseusement dans l'air frais. Elles battirent des ailes pour se mettre hors de portée de l'énorme créature qui avait plongé sous leur bec. La silhouette ondulait sous la surface à peine ridée par des vagues timides. Autant qu'elles ne servent pas de repas et surtout, cette grosse bestiole venait de faire fuir les poissons. La dite bestiole remonta pour faire surface, laissant d'abord sa tête écailleuse fendre les eaux, prendre une grosse goulée d'air et sombre, aussi élégamment qu'un serpent de mer. Le bout de sa queue remua avant de suivre le reste du long corps cendré, laissant émettre un éclat doré à la toute première lueur du soleil naissant.

Estenir se sentait presque dans son élément. Comme l'air, il flottait et se sentait libre. Il n'avait juste pas à battre des ailes pour maintenir son corps en suspension dans ce milieu liquide. D'un mouvement de queue, il augmenta sa vitesse et s'enfonça un peu plus dans les profondeurs maritimes. Il y a bien longtemps qu'il n'avait plus senti la douce froideur de l'eau contre ses écailles. Quelques bulles s'échappèrent de ses narines et il trouva un rocher assez large pour s'y accrocher. Se posant au fond, il s'installa pour quelques minutes, voulant savourer le silence de cet univers si mal connu des Hommes. Ici, une nature différente de la surface faisait régner son cycle. Gros et petits poissons finirent par sortir de leur cachette et à s’affairer autour du corps sombre qui faisait partir du décor. Enfin presque. Estenir se contenta de mouvoir uniquement ses yeux pour contempler ces petites créatures. Dommage que les thons ne passent pas dans les environs.

Le dragon dans ses premières plongées en jeune dragon qu'il était avait été étonnée de l'incroyable variété de couleurs que la mer avait à offrir par le biais de ses êtres vivants. Tant de couleurs et de formes qui démontraient que la mer était un monde bien plus riche et vaste que la terre. Mais l'univers maritime appartenait à ses habitants et pas aux terrestres. Estenir avait été tenté plus d'une fois de partir à la découverte de cet environnement, pour approfondir ses propres connaissances. Sa mémoire remontait à bien des générations de dragons mais peu de ses Aïeuls connaissaient parfaitement les océans. Les dragons en même temps étaient faits pour voler, pas pour vivre sous l'eau.

Le dragon lâcha un chapelet de bulles et se propulsa vers la surface, poussé par ses antérieurs. Les poissons s'éparpillèrent aussi vite qu'ils purent. Le saurien cendré les ignora complètement. Il viserait un plus gros poisson quand il verrait un... D'ailleurs, il en vit un, qui nageait près de la surface. Estenir ondula vivement, ouvrit la gueule et la referma sur le pauvre requin à pointe noire, avant de faire un bond hors de l'eau, projeté par l'inertie qu'il s'était donné. Un gros geyser l'entoura quand son corps massif retomba dans l'eau. Un peu de sang souilla la surface.



Publicité





MessagePosté le: Jeu 31 Juil 2014 - 16:23 Revenir en haut

PublicitéSupprimer les publicités ?
Stalia Hellébore
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 1 Aoû 2014 - 22:21 Répondre en citantRevenir en haut

Enfin libre, Stalia avait enfin quelques heures de semi-liberté pour elle. Son maitre lui avait accorder une journée de congé exceptionnelle. Cela tombait vraiment bien, son bras la faisait encore pas mal souffrir et le faire se reposer une journée entière ne serait pas de trop. Sitôt libre, elle avait prit un dragon taxi pour s'en retourner vers la mer et profiter de ce calme.Certe elle était bloqué en dehors du Kaerl jusqu’à la nuit mais au moins, elle était seule et pourrait se détendre sur la rive et regarder l’océan.
La jeune fille s’alongea sur le sable à l’ombre des immenses falaises déchiquetées. Ces murs d’une hauteur vertigineuse étaient si beaux et sauvages que Stalia se sentit presque aussitôt en communion avec la nature. Un petit endroit parfait pour quelqu’un comme elle, la vie dans le kaerl n’était vraiment pas de tout repos et la communauté devenait franchement énervante. Stalia avait empoisonnée plusieurs repas de certains aspirants pour leur apprendre le respect. Pas de poison mortel et rien de vraiment handicapant non plus. Mais l’ancienne tueuse éprouvait un réel plaisir à voir ces fières à bras se mouiller le pantalon tellement ils avaient les boyaux en vrac, nul ne savait pourquoi et c’était mieux ainsi.

Alors que ses pensées l’emmenaient dans un monde où régnaient chasseurs, elfes, ondins et où les géants grincheux sont empalés sur des piques. Un bruit de baignade se fit entendre au loin, pas un bruit comme si un humain ou un ondin nageait mais plutôt un bruit massif comme celui que faisait une de ces baleines au large d’Ys. Intriguée, Stalia se leva, arc à la main et se dirigea vers l’origine du bruit. Elle du contourner un éperon rocheux assez massif pour finalement découvrir une sorte de petite baie aux eaux tranquilles et au paysage de paix. L’eau turquoise laissait voir de nombreux poissons et un magnifique plancher marin. Un endroit idéal pour nager et pécher, en plus il y avait du bois mort et sec, rongé par le vent et le sel sur un petit bout de plage. La faim serait absente finalement en ce jour. Stalia se déshabilla, gardant juste son un couteau et plongea dans le liquide turquoise. Elle se laissa couler, vidant un peu ses poumons, il y a avait une multitude de poissons qui dans un joyeux chaos, tournoyaient autour d’elle. Elle se posa sur un rocher, elle pouvait rester environ une minute sous l’eau, largement suffisant pour attraper un beau poison. Alors qu’elle observait quel pourrait être sa cible, il y eu un mouvement sur sa gauche. Ce qu’elle avait prise pour un gros rocher se déplia et s’élança d’un coup sur un requin qui nageait non loin de la surface.

Stalia ne remonta pas à la surface immédiatement, la forme noire redescendit et se déplia. C’était un dragon, un grand dragon noir, de toute beauté. Il la regarda, droit dans les yeux. C’était un presque magique voir un animal de cette taille aussi à l’aise dans l’eau. Le sang attira d’autres poissons, l’un commit l’erreur de passer juste à côté de l’Ondine et finit embroché au bout de sa dague. Elle sourit au dragon et remonta à la surface, le dragon fit de même. Il semblait presque amusé de la situation et ne paraissait pas aussi grincheux et renfermer que Nushi- qui avait une sérieuse dent contre elle depuis la scène du pique- de fait, Stalia prit le risque de lui parler, avec énormément de respect.

-Enchantée, je suis Stalia Hellébore aspirante du maître Yong Wu Zenghwei. C’était un formidable exemple d’embuscade ce que vous avez fait. Pas un mouvement de trop, un camouflage quasi parfait jusqu’à la dernière seconde. Je suis vraiment admirative, j’ignorais que les dragons étaient si à l’aise dans l’eau. C’est le cas de tous les dragons ?


Dernière édition par Stalia Hellébore le Jeu 7 Aoû 2014 - 12:01; édité 1 fois
Alauwyr Iskuvar
Seigneur du Kaerl Ardent
Seigneur du Kaerl Ardent

Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2009
Messages: 1 535
Présentation: URL
RPs: 1 115
Race: Humain
Âme Soeur: Estenir
Affiliation: Clan Dominant
Alignement perso: Chaotique Mauvais
Ordre Draconique: Ombre

MessagePosté le: Sam 2 Aoû 2014 - 21:05 Répondre en citantRevenir en haut

Il avait vu la silhouette frêle de cette bipède en se stabilisant sous l'eau, terminant d'achever sa proie en pressant ses crocs dans sa chair fibreuse. Elle devait être bien courageuse de plonger alors qu'il y avait eu danger pour elle. Propulsé comme il l'avait fait, il n'aurait pas eu le temps de l'apercevoir et de l'esquiver. Oui de la chance...D'un léger déploiement d'aile pour se pousser vrs la surface, il fit surface et expira une légère brume d'eau hors de ses narines. L'eau ruisselait le long de ses crêtes et des écailles, lui offrant un éclat sombre et argenté à la fois. Sa tête était déjà tourné vers cette jeune femelle à deux pattes.

Elle se présenta dignement et le félicita même pour la réussite de sa chasse. Toujours à la fixer, il ne répondit pas immédiatement. Il leva soudain ses mâchoires à la verticale pour lancer le requin perforé de ses crocs et le rattrapa habilement par la tête triangulaire du poisson cartilagineux. D'un nouveau mouvement de mâchoires, il avala son repas, passant sa langue sur le reste de sang sur ses crocs.

°Stalia Hellébore... Oui j'ai entendu parler de toi. Je te remercie de tes louanges, mais ce n'était qu'une banale pêche au requin. Je me présente, puisque tu t'es présentée la première. Je suis Estenir, le Lié d'Alauwyr Iskuvar°

Soit elle était courageuse, soit imprudente. Peu d'aspirants auraient eu l'audace de se retrouver non loin du sillage d'un dragon en chasse. Peut-être qu'on ne lui avait pas encore appris que les dragons, bien qu'intelligent, restaient de puissants prédateurs et quand il se fixaient sur une proie, peu de choses pouvaient les détourner. Hormis leur lié si le danger les menaçait.

°Je vais répondre à ta question, Aspirante. Les dragons savent nager, un peu à la manière des serpent : en ondulant leur corps. Mais peu de dragons apprécient vraiment de se baigner ou de chasser sous l'eau. Moi j'apprécie cet univers, car on est un peu comme dans les airs, à voler. On flotte sous cette surface brillante et mouvante. On flotte et on peut évoluer dans toutes les directions qu'on souhaite. Et c'est un monde si à part qu'on a l'impression d'en être le roi... Quand ses prédateurs me rencontre..°

Il gloussa avant de demander à Stalia :

°Et toi ? Que fais-tu ici ? Fuis tu déjà ton instruction ? °

Il avait bien vu le poisson embroché sur sa dague. Mais la pêche pouvait être une très bonne excuse pour cacher un autre fait.



Stalia Hellébore
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 3 Aoû 2014 - 12:55 Répondre en citantRevenir en haut

Le dragon, tout ruisselant d’eau, fit un geste brusque de la tête et engloutit un énorme requin d’une seule bouchée. Effectivement, peu importe l’endroit, les dragons étaient toujours au sommet de la chaine alimentaire. Le dragon ne répondit pas immédiatement mais quand il se présentât, il fit preuve d’une modestie plaisante, il était infiniment plus agréable que Nushi. En revanche quand il déclara le nom de son lié, Stalia se figea. Ce dragon était le dragon du saigneur Alauwyr, la leçon monumentale qu’il lui avait infligée le jour de son intronisation restait gravée dans la mémoire de la jeune fille. Souvenir indélébile et honteux. Stalia se ressaisit et dit :
-J’ignorais que le dragon lié du Seigneur du Kaerl était un dragon noir. C’est un honneur Estenir, normalement je ferais une révérence mais la situation ne s’y prête guère.
Le dragon eut une sorte de pouffement et répondit à la question de la jeune fille. Sa réponse fut celle qu’on attendait d’un tueur et chasseur expérimenté. Stalia en fut ravie. Nushi ne lui avait jamais raconté de choses semblable, les rares fois où il lui parlait c’était pour lancer une remarque acide ou deux et rabrouer la jeune fille.
«en être le roi... Quand ses prédateurs me rencontre.. » cette phrase était tellement belle que Stalia la garda dans un coin de sa tête, elle pourrait lui resservir plus tard. Elle passa quelques secondes à observer les jeux de lumières et de reflets quand celui-ci rompit le silence en demanda si elle fuyait son entrainement. De la façon dont il avait tourné ça, Stalia ne pouvait que le prendre sur le ton de la légèreté. Alors elle répondit non sans humour et en toute franchise :

-Maitre Yong m’a laissé un jour de congé et sans chercher à fuir, je suis heureuse de faire une pause. Je suis une ondine et j’ai droit à une journée à la plage, je ne sais pas si vous imaginez le bonheur que cela est. Depuis presque dix ans je dois me battre et m’entrainer tous les jours qu’Athosianne fait et là je peux me détendre. Donc n’ayez crainte, je ne fuis pas, c’est même le contraire, je serais prête à passer par mille mort si peux me lier ensuite.
Stalia fit une brève pose dans son monologue et regarda les poissons passer à quelques mètres de là. Une idée lui vint :

-Seigneur noir, je suis pratiquante du culte de la chasse et une excellente traqueuse et vous êtes un membre de l’espèce la plus puissante du monde. C’est un peu présomptueux de ma part mais que diriez-vous de pécher une plus grosse proie avec moi, ou contre moi si vous vous sentez d’humeur joueuse ?

La jeune fille se tue, laissant le dragon réflechir. En attendant elle mangea le poison qui s’agitait au bout de sa dague. La chair crue n’était pas spécialement bonne mais c’était la tradition d’Athosianne de manger ce que l’on pécher immédiatement et sans préparation d’aucune sorte. Sauf si le poisson était impropre à la consommation alors elle pouvait le préparer. Enfin, le dragon lui fit part de sa réponse.


Dernière édition par Stalia Hellébore le Jeu 7 Aoû 2014 - 12:01; édité 1 fois
Alauwyr Iskuvar
Seigneur du Kaerl Ardent
Seigneur du Kaerl Ardent

Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2009
Messages: 1 535
Présentation: URL
RPs: 1 115
Race: Humain
Âme Soeur: Estenir
Affiliation: Clan Dominant
Alignement perso: Chaotique Mauvais
Ordre Draconique: Ombre

MessagePosté le: Lun 4 Aoû 2014 - 17:10 Répondre en citantRevenir en haut

Elle était courageuse cette petite. Courageuse et hardi de faire ses preuves. Servant sa divinité de la Chasse, chose qu'il avait appris par le biais de son lié, il comprit qu'elle était motivée de remplir de nouveaux défis. Elle avait compris l'opportunité qui lui était offerte en la présence du Dragon cendré. Estenir était bien plus ouvert que les dragons qu'elle avait déjà côtoyés et ayant contemplé la magnificence de sa chasse avec le requin, elle espérait repousser les limites de ses capacités en allant trouver des proies digne de son nom dans les profondeurs des océans. D'où sa demande.

Estenir la regarda et réfléchit. Après tout, pourquoi pas. Dans un sens, il instruirait indirectement cette Aspirante en l'aidant à perfectionner son art et en même temps, il se défoulerait sur quelque chose à sa mesure. Deux chasseurs allaient donc se mettre en quête de proie pour le simple plaisir de la traque et de la chasse.

°Allez monte sur mes épaules jeune aspirante. Ton maître ne pourra pas contester le droit que j'ai de t'enseigner quelques petites choses après tout. Je vais te mener plus au large. Par contre, nous irons en nageant sous la surface. L'eau des côtes n'est pas la même là où je vais t'emmener. °

Il s'allongea dans l'eau pour permettre à Stalia de venir le rejoindre et le chevaucher. Doucement, il prit la direction du large, battant sa queue dans l'eau pour avancer. Il nagea bien et correctement, et derrière lui, la plage s'éloignait de plus en plus.

°Un chasseur doit maîtriser son élément. Je sais que tu le fais très bien sur terre, mais dans en haute mer c'est autre chose. Je vais te montrer. D'ailleurs nous y sommes bientôt. Ah, attention, prends une grande goulée d'air, je plonge. °

Le dragon se plia pour sombrer à la verticale et ondula vers les sombres profondeurs. La lumière ici s'atténuait au fur et à mesure qu'il s'enfonça, en plus de la pression qui s'accroissait. Oh il nageait doucement pour laisser le temps à sa passagère de ne pas trop la subir.... et surtout, elle pourra comprendre en ouvrant les yeux que ce royaume là n'offrait aucun point de repaire. L'eau nes environnait. Plus de fond si ce n'était qu'un vertigineux abîme bleu. Quelques poissons disparurent dans cette brume aqueuse. Le flou les environnait.

Estenir en profitait pour évaluer le niveau d'apnée de Stalia. Il n'avait rien dit à juste raison. La bipède était trop fière pour se détacher de lui et remonter. Sans doute qu'elle fit un effort, car au bout de presque une minute, il sentit ses jambes se serrer sur la base de son cou. Puis elle usa de son poing à plusieurs reprises contre ses écailles. Vivement, il remonta vers la surface espérée. Il fit un bond et fit un magistral guère douloureux pour lui.

°Pas trop mal pour une bipède. Ca servira je pense pour notre... première proie... Regarde....°

Le dragon avait juste plongé la tête dans l'eau et il partagea sa vision avec celle de l'Aspirante. Le don était si pratique en des moments pareils. Une longue créature nageait paresseusement. Bien qu'encore lointaine des deux chasseurs, elle devait être énorme au vue de la taille de sa queue qui se mouvait doucement de haut en bas. Estenir n'en avait jamais vu. Cela devait venir des profondeurs.



°Est-ce assez gros pour toi ? Il est même plus long que moi°



Stalia Hellébore
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 5 Aoû 2014 - 12:26 Répondre en citantRevenir en haut

Le grand dragon noir lui répondit avec une voix et un ton pour le moins agréable à entendre. Il l’invita à prendre place sur ses épaules, le contact à la fois doux et dur des écailles sur la peau de ses cuisses fit retentir en elle le besoin impérieux et absolu de passer une empreinte et d’un jour pouvoir emmener son propre dragon pécher. Oui, ça serait simplement parfait une dragonne, elle en rêvait déjà depuis son arrivé mais ce contact écailleux acheva de la convaincre.
Estenir commença à nager, comme un serpent, se servant de sa queue et faisant onduler son corps. L’animal avait une bonne vitesse de croisière, sans ces ailes d’onyx qui étaient plaqué contre le corps musculeux du draconnique on aurait pu croire qu’il était né dans l’eau et qu’il était fait pour vivre dans cet élément. Stalia eu un regard vers la côte et quel ne fut pas sa surprise en voyant qu’elle se trouvait réduite à une mince ligne se perdant presque avec l’horizon. La jeune fille eut une sensation de bien-être, il n’y avait qu’elle et le noir. Si cette sensation était simplement au quart de ce que peut ressentir un chevalier dragon, alors les taches les plus infâmes que son maitre pourrait lui confier ne seraient que de doux maux la rapprochant de ce but et rêve.
Le dragon parla, lui demandant de retenir sa respiration. La jeune chasseuse s’exécuta et donna une petite tape pour avertir le dragon. Celui-ci plongea presque à la verticale et s’enfonça doucement dans les profondeurs des mers, Stalia sentait la pression augmenter et voyait progressivement la lumière s’éteindre. Une semi-obscurité fit place à la lumière bleutée des eaux de surfaces et le froids s’installa. Sans le contact chaud et rassurant d’Estenir, elle aurait probablement grandement souffert du froid. Le dragon continua sa descente mais bientôt les petits poumons de l’ondine commencèrent à lui rappeler son statut de terrestre. Calmement, elle sera ses cuisses sur le cou du dragon et tapa du poing sur les écailles d’Onyx.

Le grand noir remonta en chandelle vers la surface, comprenant instantanément le problème. Ils jaillirent avec force d’éclaboussures, la jeune fille perdit l’équilibre et tomba de l’échine de son camarade de chasse. Et alors qu’elle remontait sur son dos, il se passa quelque chose de totalement nouveau pour elle. Elle vit ce que le dragon voyait, comme si elle-même était le dragon. Une vision aiguisée et précise, avec une vue pareille elle pourrait viser beaucoup plus loin avec un arc. Cependant, ce n’était pas par simple plaisir qu’Estenir partageait sa vue. Une immense ombre passa dans le champ de vision du dragon. Stalia ne comprit ce qu’elle voyait qu’au bout de quelques instants.
C’était une immense baleine encore plus longue d’Estenir , qui paresseusement nageait. Le monstre marin ne devait pas avoir beaucoup de prédateurs naturels. Immense comme elle était, seul un dragon accompagné d’une chasseuse pouvait éventuellement en faire un bon repas. La jeune fille frémit d’excitation quand le noir lui demanda si elle ferait l’affaire. Une seule réponse jaillit de sa bouche :

-Rien n’est jamais trop gros et elle ne semble pas spécialement dangereuse. Sa seule arme semble être sa taille et le fait qu’elle soit dans son élément. Il ne faudrait pas qu’elle se mette en tête de plonger. Je pense que ça doit être dans vos cordes de pouvoir la tenir en surface. Moi je pourrais monter sur elle et lui poignarder le cerveau en passant par un œil. Qu’en pensez-vous ?
Alauwyr Iskuvar
Seigneur du Kaerl Ardent
Seigneur du Kaerl Ardent

Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2009
Messages: 1 535
Présentation: URL
RPs: 1 115
Race: Humain
Âme Soeur: Estenir
Affiliation: Clan Dominant
Alignement perso: Chaotique Mauvais
Ordre Draconique: Ombre

MessagePosté le: Mar 5 Aoû 2014 - 16:17 Répondre en citantRevenir en haut

°Je peux y veiller. Mais par contre, pour la surprendre et éviter qu'elle ne joue de sa masse pour sombrer. Il faudra que je l'attaque par dessus. Elle me verra pas arriver. Je ne crois pas que j'aurai le temps de faire surface pour toi. Il te faudra donc aller prendre ta bouffée par toi même avant de l'attaquer sur le dos ou où tu le désires le temps que je m'occupe de son cas...L'oeil sera une bonne endroit, mais au vue de sa taille, tu devrais sans doute y mettre un bras entier. Allez tiens toi prête. °

Déjà le dragon s'aligna sur sa cible, plaquant au maximum ses ailes le long de son corps pour se donner le maximum d'hydrodynamique. Il inspira un bon coup.

°Attention je plonge ! Accroche toi bien°

Comme tout à l'heure, il se plia pour couler et cette fois, alla beaucoup plus vite, gardant en vue sa proie. Vivement il ondula pour se fondre dans le bleu des profondeurs et une fois qu'il fut en dessous de son immense proie, à la silhouette illuminée par la lumière à la surface, il se contorsionna pour remonter et fondit sur le monstre. Ce dernier n'aperçut absolument pas le danger venir des profondeurs. Il le sentit quand des crocs acérés se plantèrent dans la chair molle de sa nageoire. Sous l'impulsion du choc, la créature remonta au point d’avoir son dos sorti de l'eau. Il commença à se débattre pour se défaire de l'emprise douloureuse que provoquait le prédateur noir.

La tête d'Estenir n'était qu'à quelques mètres sous le niveau de l'eau.

°Je vais réussir à le retenir. Va respirer pour agir. °

Quand il sentit qu'elle remontait le long de son corps, il rua pour lui offrir l'impulsion nécessaire pour nager plus vite encore vers l'air. Lui tiendrait plus facile que la bipède et quand elle se sera bien dégagée de lui, il luttera contre la force brute de l'énorme animal aquatique. Il planta d'ailleurs ses griffes antérieurs dans le flanc de la bête, et le retint de cette façon en la poussant au maximum. Restait plus qu'à la chasseuse à accomplir son geste mortel.

Le dragon réussit à voir le corps fin de Stalia revenir, s'accrochant à la peau plissée de sa proie très remuante. Elle arriva à rejoindre son oeil et leva le couteau. La créature convulsa quand le premier coup atteignit son organe. Le sang se répandait par les griffes qui lacéraient la chair. Le monstre se débattait de plus en plus et cherchait à couler. Estenir donna un coup de dents hargneux, excité par l'odeur du sang qui se répandait autour d'eux.

Il ne fit pas Stalia frapper encore. Il ne vit pas la baleine immonde ouvrir sa gueule en grand pour aspirer de l'eau pour s'alourdir. Il sentit néanmoins la force du courant de l'eau avalé et un oeil tourna vers Stalia... Qui n'était plus là. Ses griffes postérieurs se figèrent à leurs tours dans le corps du pauvre anima.

°Stalia°

Leur proie continuait d'avaler de l'eau, son second gonflant comme une outre. Elle s'enfonçait doucement. Estenir comprit que l'aspirante avait été avalée en même temps que l'eau. Sans attendre et en se cramponnant malgré les violents soubresauts, il rejoignit la gueule de la bête marine et s'acharna sur ce qui lui semblait être l'articulation de sa gueule. Si Stalia était encore vivante, malgré une position dangereuse, elle en profiterait sans doute pour atteindre le cerveau de l'intérieur au lieu du globe oculaire. Mais le dragon n'allait pas attendre que la mort frappe la créature de l'intérieur. Le temps jouait désormais contre la chasseuse, qui il s'en rappelait, ne tenait pas une minute sous l'eau et comme elle avait déjà plongé pour percer l'oeil...Quelle gloire au nom de sa Déesse que de mourir en plein milieu d'une Chasse ....



Stalia Hellébore
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 6 Aoû 2014 - 13:17 Répondre en citantRevenir en haut

L’humeur de l’œil rendait l’eau encore plus opaque que d’ordinaire. Stalia n’y voyait presque rien au travers de ce brouillard de fluide corporel. Le bras à moitié enfoncé dans l’orbite, la chasseuse faisait son possible pour avancer encore vers le cerveau du monstre. Elle consommait à une vitesse alarmante l’air contenue dans ses poumons, elle devrait vite remonter sinon elle risquait de se noyer.

Ne pouvant plus tenir, elle se résolu à sortir sa lame de l’orbite de la créature. Hélas, à ce moment même, le gigantesque animal se mit à aspirer des quantités phénoménales d’eau. Le courant entraina la jeune fille vers la gueule de l’animal, la peau lisse et épaisse n’offrait aucune prise. Stalia vit impuissante une immense caverne noire l’appeler à elle. Si elle avait pu, elle aurait crié de toutes ses forces mais sous l’eau personne ne l’entendra crier. Dans un fol espoir de s’échapper, elle regarda l’entrée de l’animal. Inexorablement, elle était attirée vers le fond de la gorge et la bouche se refermait lentement.

Une suffocation s’empara de la jeune fille. Un noir total et pénétrant, Stalia planta sa lame dans le gosier de l’animal, elle ne pourrait retenir sa respiration que quelques secondes encore, son seul espoir était soit de sortir, soit d’atteindre les poumons de l’animal et respirait dans l’un d’entre eux. Dans les deux cas, ses chances de survie n’était que d’une sur 100 au bas mot. Mais alors qu’elle approchait du moment où le réflexe de respirer ne pourrait être retenu, une sorte de grondement venu du fond des entrailles de l’animal se fit entendre.
L’eau fut chassée vers le fond du gosier et une faible lueur se apparue le long des parois de l’animal, éclairant les tissues sombres et rouges de la gorge. L’eau partie, une odeur répugnante de poisson pourri et de sang lui saisit la gorge. Stalia eut un hoquet de dégout alors qu’elle inspirait cet air fétide mais providentiel. Maintenant que sa mort se faisait moins imminente, la jeune fille se détendit quelques peu, Estenir ne devait pas être loin. Il allait probablement essayer de tenir la bestiole non loin de la surface. Mais l’animal étant chargé d’eau et beaucoup plus grand que lui, il ne pourrait tenir longtemps. La jeune fille devait agir. Elle pensa aussi fort que possible :

-Estenir ? Tu m’entends ? J’espère. Je suis encore vivante, l’air est respirable pour le moment. Je vais m’en tenir au plan et essayer de tuer la bestiole. Je ne pense pas pouvoir atteindre le cerveau d’où je suis, le cœur me semble une option plus simple et moins dangereuse.

La jeune fille vomit un peu d’eau de mer et de bile, l’odeur était vraiment insupportable.

-Si tu peux essayes de détruire ses côtes, J’espère que tu m’entends. Je ne veux pas mourir ici.

La jeune fille retira sa lame des chairs et se laissa glisser sur quelques mètres. Guettant les battements de cœurs de sa cible.
Alauwyr Iskuvar
Seigneur du Kaerl Ardent
Seigneur du Kaerl Ardent

Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2009
Messages: 1 535
Présentation: URL
RPs: 1 115
Race: Humain
Âme Soeur: Estenir
Affiliation: Clan Dominant
Alignement perso: Chaotique Mauvais
Ordre Draconique: Ombre

MessagePosté le: Mer 6 Aoû 2014 - 15:17 Répondre en citantRevenir en haut

La créature s'arqua sans grâce face à la souffrance extrême qu'elle subissait. Entre l'attaque incessante du monstre noir et maintenant les piqûres qu'elle ressentait dans sa gorge.... Quelque chose se mouvait en elle. Plonger lui dictait son cerveau ! Plonger. Avec l'eau avalée, elle sentait qu'elle s'enfonçait, mais pas encore assez vite pour fuir ce prédateur hargneux et inconnu qui venait de lui déchirer les ligaments de sa grosse mâchoires. Heureusement pour Stalia, la créature réussit à garder sa gueule fermée malgré la blessure grave infligée par Estenir.

Le saurien allait frapper quand il réussit à entendre une voix résonner à l'intérieur de sa proie. Ouf, elle était encore en vie. Mais sa situation n'était guère enviable. Elle était juste en sursis. Heureusement que le son portait dans l'eau, car l'aspirante avant parlé à pleine voix et pas en pensée. Heureusement qu'elle avait trouvé une poche d'air. Donc elle voulait visé le coeur... Sage décision, mais cela ne l'aiderait pas à sortir du futur cadavre après si elle arrivait à atteindre son coeur. Mais le dragon ne désespérait pas de la sortie de là et toujours cramponné à la créature marine, il se dirigea vers les côtes, celles proches du coeur et des poumons présumés.

°Je vais essayer de lui briser les côtes, mais il va t'être difficile de sortir de là si tu arrives à lui ouvrir le coeur. Fais attention quand même et essaie de ''penser'' pour parler. Ce sera plus aisé pour moi. °

Sur ces derniers mots, il donna un puissant coup de tête sur une côte. Le ''crac'' apporta un premier résultat et l'animal gigantesque ouvrit sa gueule dans un cri silencieux. En même temps, il sentait la chose remonter dans ses poumons... Stalia devait se guider au rythme de la puissante pompe biologique pour la repérer dans les énormes boyaux d'air qu'elle parcourait en rampant. Plus elle avançait, plus ça se rétrécissait. Les coups de dague s'imposeront pour atteindre son objectif. Heureusement, sa dague ne rencontrera pas de résistance dans ces tissus mous. A coups de dague elle arrivera à poursuivre son bonhomme de chemin. Certes, elle ne voulait pas mourir, donc elle devra songer à reprendre le chemin inverse. Heureusement que l'air des poumons lui sera amplement suffisant pour respirer et atteindre son but ultime.

Elle arrivera à un dernier rempart de tissus mous et transparent, veiné de petits vaisseaux sanguins. Le coeur battait juste derrière, elle pouvait entendre le tambourinement rapide et puissant. Le stress de l'animal entretenait un haut niveau de stress ! Elle aura l'occasion de sentir son sol de chair tanguer, réagissant aux chocs extérieurs donnés par Estenir. Une nouvelle côte se fractura.

La créature se cabra sous les douleurs. Puis du sang sortit de sa gueule, se diluant dans l'eau de mer. Ses poumons percés, elle ne pourra pas contrôler l'échappement de l'air qu'elle retenait pour sa survie. Des bulles remontaient d'ailleurs à la surface. Soudainement, elle fut prise de convulsions. Estenir manqua de perdre ses prises dans ses chairs grasses. L'agonie atteignait le monstre. Stalia avait du atteindre le coeur. On entendait des battements erratiques et frénétiques dans son corps. L'aspirante avait du réussir à atteindre sa cible.

Dans un ultime sursaut, la créature piqua vers les profondeurs en donnant un dernier coup de queue. Cela fut suffisant avant qu'elle ne rende l'âme. L'impulsion qu'elle se donna une dernière fois brisa la résistance du dragon noir qui ne put ni la retenir, ni y rester accroché. Dans un sourd grondement, il tenta de se redresser et se mit à suivre la bête mourante. cette dernière ne contrôlait plus sa flottabilité et encore mois ses besoins primaires. Tout son air s'échappait doucement par sa gueule, se mêlant à son sang.

°Stalia ! Sors de là ! Elle est en train de sombrer ! Je nage pour la rejoindre et te rattraper, mais sors de là ! °

Si Stalia réussissait à sortir... De l'eau ensanglanté remplissait doucement les poumons de la créature...



Stalia Hellébore
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 7 Aoû 2014 - 19:24 Répondre en citantRevenir en haut

La paroi du cœur était épaisse et caoutchouteuse. La dague avait du mal à s’enfoncer et quand bien même, elle ne perçait  pas le muscle. Stalia avait mal aux bras à force de se tenir dans une position extrêmement inconfortable et de frapper inlassablement un muscle de la taille de Nushi. A moitié enfoncé dans un poumon, elle sentait le courant d’air s’échapper et un flot de sang remplir peu à peu l’organe. Soudain, un bruit de toile déchiré se fit entendre et le muscle cardiaque s’ouvrit comme une fleur.
Un flot de sang noir, épais et salé balaya la jeune fille, la repoussant dans le poumon. Stalia se mit à ramper entre les sacs d’air qui se remplissait au fur et à mesure. Elle se trouvait dans le poumon gauche, si elle en croyait ce que lui avait dit Estenir, il avait perforé et ouvert un chemin dans le droit. Il fallait qu’elle remonte les bronches de l’animal et qu’elle atteigne la trachée pour ensuite refaire le chemin dans le poumon droit.


 Hélas, peine eut-elle le temps de sortir du poumon qu’elle vit que le l’eau coulait depuis l’autre. La baleine se noyait et si Stalia ne faisait rien, elle serait son tombeau marin. Il n’y avait plus qu’une solution, sortir par la bouche. La jeune fille se mit à ramper le long de la trachée et puis le long de l’œsophage. Du  sang suintait de presque partout, c’était comme si la bête avait décidé de se venger de sa mort.
Ses pieds trempaient dans un mélange d’eau de sang et de suc gastrique. Au fur et à mesure qu’elle avançait vers son salut, un picotement se faisait de plus en plus présent. Dans sa lutte, elle épuisait les dernières bouffées d’air que contenait encore la carcasse. 


Enfin, dans un ultime effort, Stalia atteint la bouche de l’animal. De l’eau de mer s’infiltrait par les fanions de sa mâchoire mal fermée et en partie déboitée. Stalia se dirigea vers une des voies d’eau les plus importante et entrerpi de se glisser le long des longues tiges rappeuse, écorchant chaque centimètre carré de sa peau. Au prix de longs efforts, elle réussit finalement à sortir de l’animal.


Mais pour autant, la situation n’en était presque en rien meilleur. L’eau était glaciale, il faisait noir et Stalia sentait déjà l’air lui manquer. Elle se mit à nager, presque sans conviction vers ce qu’elle croyait être la surface.  Une longue lutte contre l’engourdissement qui ne donna comme résultat  qu’une pâle lueur loin tellement loin au-dessus d’elle. Nulle part on ne voyait trace du grand noir Estenir.


Les forces de la jeune fille déclinèrent encore, elle n’était qu’une plaie sans réel autre certitude que celle de mourir. Dans un ultime effort, elle maudit le dragon et son nom, elle le maudit pour l’avoir abandonnée et de n’avoir retenue la baleine proche de la surface. Sa bouche s’ouvrit contre sa volonté, un froid glaciale lui pénétra la poitrine, son cerveau s’éteint lentement, ses mouvements se firent plus sporadique lents et lourds. Lentement, la faible lueur venant de la surface disparue, laissant entrevoir une ombre furtive.


Douleur et sel, la jeune chasseuse ne sentait que ça. Elle sentit l’odeur du dragon, la caresse du vent sur son visage et la douce chaleur d’un soleil couchant. Elle ouvrit ses yeux rouges à cause du sel et entrevis le grand dragon noir. Elle essaya de parler mais aucun son ne sortit de sa gorge si ce n’est un cri de douleur. Elle toujours nue, mais son état lui interdisait la moindre pudeur. Aussi, elle s’adressa par la pensée au dragon.
-Je vous suis reconnaissante de m’avoir, maintenant et à jamais, je serais votre débitrice grand seigneur  noir.
Alauwyr Iskuvar
Seigneur du Kaerl Ardent
Seigneur du Kaerl Ardent

Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2009
Messages: 1 535
Présentation: URL
RPs: 1 115
Race: Humain
Âme Soeur: Estenir
Affiliation: Clan Dominant
Alignement perso: Chaotique Mauvais
Ordre Draconique: Ombre

MessagePosté le: Sam 9 Aoû 2014 - 15:41 Répondre en citantRevenir en haut

La baleine monstrueuse avait fini par rendre l'âme, terminant de se vider de son sang et autres fluides biologiques. Même ce déchet vivant, qui avait arraché sa vie si paisible de monstre marin. Mais elle n'avait jamais eu la capacité de songer pareille chose et ne le pouvait plus. Stalia réussit donc à sortir de sa gueule emplie de sang, se retrouvant toute seule dans cet univers étranger à sa vie de terrestre et bien loin de la surface. Elle tenta malgré tout et courageusement de l'atteindre. Enfin si c'était bien la surface qu'elle espérait atteindre. Mais à bout de souffle, elle finit par boire la tassa, adressant ses ultimes pensées en maudissant le dragon noir.

Soit ce furent ses dernières pensées ou le chapelet de bulles qui permet au dragon noir de retrouver sa trace. Sous l'eau, il ne pouvait pas sentir les odeurs comme dans l'air et réussit à trouver le corps flottant de la jeune fille par l'un des deux procédés...Il gardera à jamais ce genre d'informations. Allez savoir pourquoi. Il ne perdit pas de temps à la remonter et à lui vider l’eau de ses poumons, avant de la garder bien au chaud contre son large poitrail écailleux, attendant qu'elle se réveille. Pour se faire, il avait retiré ses habits mouillés. Quand enfin elle se réveilla, ce fut pour tousser et crier un peu de douleur. Le dragon avait usé de force pour libérer ses pauvres poumons emplis d'eau. Au-dessus, les mouettes crièrent dans le vent, comme pour se moquer des deux terrestres qui occupaient leur plage.

Les pensées faibles de Stalia lui parvinrent enfin. Estenir baissa son museau vers la rescapée, pour mieux la regarder.

°Avant d'en arriver à ce genre de pensées, prends le temps de récupérer tes esprits. On peut pas dire que sous l'eau, tu pensais la même chose à mon égard...°

Le dragon laissa Stalia s'éveiller un peu plus et digérer ce qu'il venait de lui dire.

°Oui j'ai bien entendu tes dernières pensées avant que tu te noies. La panique pousse des fois l'esprit à de drôles de choses. Prends le temps de te reposer, après nous aviserons de la suite. La bêtes est morte, tu pourras faire falloir ta témérité et ton exploit malheureusement avec pour seule preuve ce gros fanon que tu avais réussi à lui arracher en sortant de sa gueule. Maigre consolation. °

En effet, juste à côté de la main droite de Stalin, un fanon ou plutôt un morceau de fanon, gros comme son avant-bras, trônait à ses côtés.

°La chance était de notre côté. C'était presque folie de s'attaquer à une créature aussi grosse. Tu n'aurais pas réussi à sortir, je n'aurai pas pu te secourir. Heureusement que cette chance était là... Je présume que tu as eu ton lot de sensations pour la journée ? °



Stalia Hellébore
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 28 Aoû 2014 - 15:39 Répondre en citantRevenir en haut

Stalia s’assit sur le sable humide, respira un grand coup et vomit un peu d’eau salée. Le dragon lui rappela les dernières pensées qu’elle avait eues avant de perdre conscience. C’est vrai qu’elle n’avait pas mâché ses mots mais la peur de la mort était la plus forte.

Elle avisa ses vêtements là où elle les avait laissés quelques heures plus tôt et entrepris de s’habiller. La chasseuse ne répondit pas tout de suite au grand noir.

J’admets que la mort peut faire dire des choses stupides seigneur noir. Ce qui s’est passé tient plus de ma faute, beaucoup plus de ma faute que de la vôtre. J’ai eu une idée stupide et j’ai également surestimé mes propres capacités. Je vous présente mes excuses pour ce que j’ai pensé alors que je me noyais.
Le dragon émit une sorte de grondement, semblable à un pouffement puis regarda l’horizon, le soleil commençait à se coucher à l’ouest, illuminant d’une couleur rouge-orangée la grande surface bleue de l’océan. Stalia reprit la parole :

-Cependant, vous vous trompez. J’ai un trophée autrement plus important que ce morceau de fanion. J’ai le souvenir de cette histoire, gravé dans mon esprit et sur mon corps. Ces cicatrices sont pour moi le meilleur trophée dont je puisse rêver et pour répondre à votre question, je crois que ce soir je vais dormir comme un enfant, c’était une journée épuisante à tout point de vue.

Soudain, une ombre noire passa au-dessus du duo. C’était un grand dragon bronze, celui qui l’avait conduit ici le matin même. Son chevalier, un humain d’une quarantaine d’années descendit et présenta ses respects au grand noir. Puis il s’adressa à Stalia :
-êtes-vous prêtes aspirante ? J’aimerais être rentré au plus vite et j’aimerais être payé au plus vite aussi.

-Oui, je suis prête. Ce fut une journée mémorable seigneur Estenir, nous nous reverrons au Kaerl.

Sur ces mots, elle bondit sur le dos du grand bronze et prit place derrière le chevalier, se cramponnant à une épine dorsale, celui-ci s’envola et plongea dans l’immensité de l’interstice. Pour réapparaitre quelques instants plus tard au-dessus du Kaerl Ardent. Le dragon piqua et se posa :

-Voilà, nous y sommes. Mon paiement maintenant.

Stalia paya le chevalier et s’engouffra dans le dortoir des aspirants. Directement vers son lit, sans même chercher à manger un morceau. Cette journée fut épuisante et riche en émotion. Frôler la mort d’aussi prêt touchait tout le monde, même les tueuses et chasseuses sans pitié. Aussitôt que son visage toucha son oreiller, Stalia sombra dans un sommeil sans rêves.
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:13 Revenir en haut

Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


 Sauter vers:   



Sujet suivant
Sujet précédent

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001/3 phpBB Group :: Dgf GuildWars :: Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Traduction par : phpBB-fr.com
Create by dagonfield genesis :: by nerevare

Anneau des JpC par TourDeJeu