Playlist Tol Orëanéene Carte du Monde Index du Forum
Connexion •  Se connecter pour vérifier ses messages privés •  S’enregistrer
 
 [Rp] Une nouvelle chasse Sujet suivant
Sujet précédent
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Auteur Message
Stalia Hellébore
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 14 Juil 2014 - 19:19 Répondre en citantRevenir en haut

Solyaeku 918


Le vent sifflait aux oreilles de Stalia, cela faisait plusieurs heures qu’ils volaient. Le chevalier dragon n’était pas vraiment bavard et quand bien même, il aurait été peu probable que la jeune fille puisse comprendre un traitre mot de ce qu’il disait. Ils allaient tellement vite, les paroles se perdaient dans le puissant brasement d’air que provoquaient les ailes du dragon. Stalia regardait avec admiration les muscle bouger et maintenir en l’air une bête de plusieurs tonnes. Oui, elle avait vraiment bien fait de partir avec le chevalier. Turian lui manquerait mais cela valait le coup. Tol Orea lui tendait les bras.

Ils atterrirent dans une grande place, après de longues heures de vol. Le chevalier sauta au pied de son dragon et lui toucha le museau.

-Viens avec moi, je vais aller prévenir les autorités que nous avons un nouvel aspirant. Ensuite quelqu’un te montrera le dortoir des aspirants. Le grand chef, celui qui te désignera un maitre dragon, te convoquera probablement d’ici deux ou trois jours. La situation est tendue en ce moment.

-Je serais consigné dans mes quartiers ? J’aimerais chasser.

-Ah, c’est-à-dire que tant que notre chef ne t’a pas donné l’autorisation, tu dois rester dans le dortoir, tu pourras juste te rendre au bain. Navré, ni chasse ni hommage pendant quelques jours. Mais ça passera vite, il y a d’autres aspirants, vous pourrez discuter.

C’était une mauvaise nouvelle pour la jeune fille. Déjà qu’elle n’aimait pas le monde, en plus si elle devait rester enfermer plusieurs jours dans un espace confiné. Stalia était du genre patiente mais ça ! Athosianne en personne ne pourrait savoir si elle tiendrait tout ce temps sans se battre avec quelqu’un. Perdue dans ses pensées, elle suivit le chevalier dans un bâtiment, ne faisant pas attention à ce qui l’entourait. On lui réclama ses armes, elle les donna mais en prenant bien soin de retirer tout symbole d’athosianne dessus. Il ne fallait pas que quelqu’un d’autre qu’un chasseur puisse toucher la déesse de la chasse.
-C’est ici que nous nous séparons, je suis vraiment ravi d’avoir ramené un élément aussi prometteur dans notre clan.

-Je te remercie de m’avoir sauvé la vie.

Stalia s’inclina légèrement et suivit un domestique, celui-ci l’emmena dans des cavernes, profondément enfouis dans le sol. Le domestique lui expliqua que les aspirants à « l’empreinte », comme elle, vivait dans les cavernes inferieurs. Le bas de l’échelle vivait ainsi en bas et la crème vivait en haut. Il la conduisit dans une sorte de salle occupée par un nombre conséquent de personnes. L’endroit puait le renfermé et la sueur. Comble de l’horreur, c’était un dortoir mixte. Le serviteur la regarda avec un air qui disait « désolé, mais c’est comme ça » et parti. La laissant seule à l’entrée de la salle.

Stalia s’avança à petit pas dans la pièce, tous la regardaient comme si elle était un morceau de viande. Pour quelqu’un qui avait mené une vie quasi solitaire et dans de grands espaces, c’était un sacré changement. Elle avisa un coin un peu vide et s’y installa. Nul trace de palliasses libres et les rares lits étaient occupés par des géants ou des barbares pas vraiment commodes. Dormir par terre ne lui faisait pas vraiment peur mais il lui faudrait au moins une couverture. Une étude plus poussée lui indiqua que les gens n’étaient pas tous des combattants expérimentés, certains ressemblaient à des paysans voir même des scribes ou des mendiants. On trouvait des représentants de presque toutes les races existantes, elfe, humain, ondin, torhill, neishaan…

Dans un fol espoir de tomber sur un autre adepte du culte de la chasse, elle examina avec attention les capes et les mains des gens présent. Cherchant l’emblème de la guilde. Hélas, un des barbares présent remarqua son petit manège. Stalia avait fait une erreur, donné une raison aux gens pour venir lui parler et la défier. Un humain assez grand vint à sa rencontre.

-Tu fais quoi à nous regarder comme ça, novice ?

- Je regarde si il n’y a personne de ma guilde ici, sait-on jamais.

-Ta guilde ? Suffit d’avoir une bague pour en être ? T’auras qu’à me donner la tienne. Puis on pourra « s’entraider », juste nous deux.

Stalia se leva d’un bond. Cet homme ne pouvait insulter sa déesse en traitant avec autant de légèreté ses symboles et il ne pouvait lui faire des propositions aussi malhonnêtes et dégoutantes. Elle rendait presque une tête à son adversaire mais il semblait très fort. Plutôt que de le provoquer et lancer une bagarre en bonne et due forme, elle posa une main sur la joue de l’homme. La jeune fille prit un magnifique sourire factice et assena un violent coup de boule sur le nez de l’homme. Alors qu’il reculait, jurant de la violer par le fondement, elle fit un croche-pied à l’homme et l’immobilisa à l’aide d’une prise extrêmement douloureuse.

-Refais encore une fois, une seule et unique fois, ce genre de proposition et insulte encore une fois ma déesse et ma guilde en trainant de façon aussi légère notre emblème. Refait ça et je te jure que je te tuerais dans ton sommeil, nul besoin d’armes. Il me suffira de te toucher, simplement te toucher. J’ai une assez bonne maitrise des poisons et je connais tellement de façon de les utiliser.

Sur ces bonnes paroles, elle relâchât son étreinte et s’éloigna de sa victime. L’homme se releva avec difficulté.

-Sale pute ! Tu vas me le payer. Je te jure que tu ne pourras plus t’asseoir pendant une semaine.

Il s’élança sur Stalia, profitant de sa masse et de sa force, la fauchant et planquant au sol. Il frappa le visage de la jeune fille quatre fois, entaillant sa lèvre et sa pommette. Avant qu’il ne puisse porter le cinquième, elle lui attrapa la virilité et tordis d’un coup sec, c’était un coup que son père lui avait appris, peu élégant mais d’une rare efficacité. Le barbare se recroquevilla sur lui-même, Stalia se releva et assena un ultime coup de pied dans le visage de sa pauvre victime.

-On fait un marché, tu me laisse ta paillasse et je te laisse la vie sauve. J’ai l’habitude de dormir à la dure mais je ne cracherais pas sur un peu de confort.

Le barbare gémit un « ouiiii » pathétique et ramena sa couche à Stalia. Elle ne dormirait probablement pas ce soir, trop de prédateurs au même endroit, mais elle avait l’habitude.

La nuit fut calme, contre toute attente, l’homme ne vint pas se venger et personne ne s’occupa d’elle. Ce genre de rixes devait être courantes. Au matin, de nombreux aspirants sortir de la caverne. Seul en restait Stalia. Les gardes lui autorisèrent l’accès aux bains, où elle se débarrassa de toute sa crasse accumulée depuis plusieurs semaines. Elle retourna dans la caverne, il n’y avait plus qu’à prendre son mal en patience. La journée passa, le soir venu les autres aspirants investirent les lieux. Cette seconde nuit fut tout aussi calme que la précédente. Enfin, au milieu de la seconde journée, un domestique vint la voir et dit avec un ton assez hautain :

-Aspirante Stralia Hellébore, notre grand seigneur Alauwyr Iskuvar vous fait convoquer pour un entretien avec lui. Entretient qui sera déterminant pour votre avenir. Comportez-vous mieux que le soir de votre arrivé
Publicité





MessagePosté le: Lun 14 Juil 2014 - 19:19 Revenir en haut

PublicitéSupprimer les publicités ?
Alauwyr Iskuvar
Seigneur du Kaerl Ardent
Seigneur du Kaerl Ardent

Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2009
Messages: 1 535
Présentation: URL
RPs: 1 115
Race: Humain
Âme Soeur: Estenir
Affiliation: Clan Dominant
Alignement perso: Chaotique Mauvais
Ordre Draconique: Ombre

MessagePosté le: Mer 16 Juil 2014 - 17:31 Répondre en citantRevenir en haut

Le domestique montrait en même temps du doigt deux gardes qui étaient chargés de l'escorter. Enfin plutôt de la mener au Mahalma. Et à leurs regards, on comprenait vite que l'aspirante ne devait pas trop traîner. Dès qu'elle fut prête, ils passèrent devant autant pour lui ouvrir la voie que pour lui montrer le chemin qui menait à l'immense salle du trône. Bien qu'on était en plein milieu de la journée, guère de monde ne passait dans les couloirs aussi larges que hauts, ceux même qui amenaient au lieu prévu pour la rencontre avec le Seigneur Iskuvar.

Les deux gardes accélèrent le pas pour précéder l'aspirante devant les deux grandes portes closes. D'une main chacun sur les poignets des deux battants, ils ouvrirent l'entrée et lui indiquèrent d'y pénétrer.

''Aspirante, le Seigneur va vous recevoir. N'oubliez pas à qui vous vous adressez. Donc attention à ce que vous lui direz.''

Ces mots étaient plus à prendre comme des recommandations qu'à des ordres. Les deux gardes refermèrent les portes au passage de Stalia, ayant reçu l'ordre de les refermer. Ils connaissaient assez le Seigneur pour ne pas chercher à bafouer ses ordres ou à le contredire. Ils tenaient à leurs places et... à leur vie. Même si Iskuvar n'avait encore fait exécuter aucun garde. Mais un rien suffirait à en donner l'ordre et tous le savaient capable. Qu'est ce qu'un simple Sans-Don en poste de garde aux yeux d'un Souverain tel qu'Alauwyr le Maître Noir ?

L'Aspirante aura tout le loisir de contempler la splendeur de la salle, avec ses bannières aux couleurs riches du Kaerls. Dans le centre au fond, dans une symétrie parfaite se dressait le trône ardent. Personne ne l'occupait à l'heure où se présentait la jeune femme. Au bas des quelques marches qui permettaient d'y accéder, un homme à la large carrure se dressait, les mains croisés dans le bas du dos. Une longue crinière grisé occupait le dessus de ses épaules et le dessus de ses omoplates. Une épée dans un fourreau noir et à la garde diamanté tout aussi. Droit et fier, Il fixait ce symbole de pouvoir.

Il finit par tourner la tête pour apercevoir la jeune femme et déjà la toiser du recoin de son regard ténébreux.

''On dirait que tu es impressionnée par ces lieux... Je me trompe ? ''

Pas un salut, pas une parole de bienvenue. Directement, Alauwyr était rentré dans le vif du sujet... Après tout, il était chez lui ici... Mais Stalia ne le savait pas forcément... Et il n'y avait qu'elle et cet homme dans le Mahalma. Alauwyr avait donné congé aux gardes en faction d'ordinaire ici, même ceux de sa garde d'élite. Et vêtu aussi simplement que n'importe quel habitant modeste, il pouvait passer pour n'importe qui. Bottes au cuir fatiguée par de nombreux voyages, une tunique et un pantalon tissé en lin fin et tout aussi sombre que la garde de son épée. Pas un bijou, pas un collier. Il ne portait rien qui laissant deviner son niveau d'appartenance sociale.





Dernière édition par Alauwyr Iskuvar le Sam 19 Juil 2014 - 20:11; édité 1 fois
Stalia Hellébore
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 19 Juil 2014 - 19:35 Répondre en citantRevenir en haut

Le domestique et Stalia, escortés par deux gardes, pénétrèrent dans une énorme salle avec en son fond un magnifique trône. Un homme se tenait là, les bras croisés dans son dos. Les cheveux gris, il semblait plutôt imposant et dégager une aura malsaine. Une sorte de domestique bien placé, peut-être même dans l’intimité du seigneur. La sobriété de sa mise laissait penser à un tout sauf le fameux chef, même la belle épée noire qu’il portait à la ceinture ne lui donnait pas l’air d’un « grand ». L’homme la toisa et sans même se présenter, il lui dit :

« On dirait que tu es impressionnée par ces lieux... Je me trompe ? »

Stalia prit quelques instants pour répondre, il ne fallait montrer aucun signe de faiblesses ou quelconque signe d’admiration. Pis si son instinct ne lui mentait pas ce mec n’était d’aucune importance. En plus, pas même un bonjour ni présentation.

Je viens de passer deux jours dans une putain de fosse à purin. Même une cabane de pécheur pourrait me paraître comme un palais. Je suis certain que cette salle n’est pas aussi grande ni belle qu’elle puisse me paraître en cet instant.

L’homme ne répondit rien, il resta impassible, comme si la chasseuse n’était pas digne d’une réponse en bonne forme. Stalia se mit à faire les 100 pas dans la salle, l'homme ne décrochait mot. Il se contentait de la regarder. Comme si il cherchait à l'intimider. La jeune disciple d'Athosianne s'attendait à devoir patienter en attendant l'arrivée du seigneur, mais elle pensait qu'on lui offrirait au moins une chaise. Mais là, rien ! Ce krael ne tenait vraiment pas ses promesses. Si attendre pendant quatre heures une proie était à la portée de Stalia, attendre 30 minutes le seigneur en compagnie de ce serviteur ne l’enchantait guère.

Le seigneur reçoit-il toutes les recrues dans l’intimité, avec pour seul compagnon son plus fidèle serviteur qui le prendrait en bouche s’il lui demandait. Ou alors il ne reçoit que les meilleurs dans la confidence ? J’ai vu certain des numéros que vous gardez en bas. Certains sont si chétifs que je pourrais briser les os d’une seule main. Ils occupent des lits que d’autres, plus dignes, pourraient avoir pour eux même ! Pour une caste de guerriers, vous n’avez que peu de soldats.

Stalia s’avança jusqu’à l’homme. Excédée par son indifférence envers ses propos. Elle prit son air de tueuse, le même que celui que son père prenait plaisir à prendre pour lui faire peur, et toisa son interlocuteur. Elle se tenait si prêt de lui qu’elle pouvait distinguer les moindres et pourtant nombreuses imperfection de la peau du domestique.

-Tu ne réponds pas ? Serais-tu un lâche qui se cachera derrière son maitre ? Implacable de faire autre chose que bonne figure et répondre aux désirs de celui-ci ?

Celui-ci la regarda avec un air satisfait. La tirade et le comportement de Stalia ne semblait pas l’impressionner. Apres tout, elle n’était pas la première aspirante ayant du caractère et voulant s’affirmer. Il soutint le regarde de la jeune fille. Ne montrant aucun signe de faiblesse.
Alauwyr Iskuvar
Seigneur du Kaerl Ardent
Seigneur du Kaerl Ardent

Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2009
Messages: 1 535
Présentation: URL
RPs: 1 115
Race: Humain
Âme Soeur: Estenir
Affiliation: Clan Dominant
Alignement perso: Chaotique Mauvais
Ordre Draconique: Ombre

MessagePosté le: Sam 19 Juil 2014 - 20:23 Répondre en citantRevenir en haut

Alauwyr suivait chaque geste de cette nouvelle arrivante, qui ne mesurait pas réellement où elle se trouvait et surtout... à qui elle avait affaire. Un sourire ironique se dessina sur ses lèvres, rehaussant les vieilles cicatrices qui balafraient son visage. La suite allait être intéressant. Souvent les aspirants qu'on lui amenaient étaient soit effarouchés par ce qu'ils découvraient ou alors émerveillés. Mais pas Stalia. Cette petite donzelle se croyait au-dessus de tout.

Toujours en gardant le silence, Alauwyr pivota pour lui faire face, toujours avec son air malveillant et jaugeant. Même si la jeune femme se voulait terrifiante, elle n'impressionnait pas l'Ardent. Et elle dût s'en rendre compte. Il ricana brièvement, la toisant de son regard ténébreux.

''Tu as la parole facile pour quelqu'un qui vient d'arriver dans le Kaerl, petite fille... A t'entendre, il ne te faut pas grand chose pour te sentir lésée. ''

Il avait toujours les bras croisés derrière le dos, comme si le danger que représentait Stalia n'était rien pour elle.

''Et toi ma chère, qui es-tu pour te croire déjà au dessus de tout dans ce kaerl, à le juger comme s'il était tien. Tu parles de tes ''compatriotes'' aspirants comme s'ils n'étaient rien... Mais toi.. es-tu quelqu'un ? Ici, tu n'es rien. Tu n'as encore rien prouvé de ta valeur.''

Ses bras se détachèrent de derrière son dos. Sa main gauche se posa nonchalamment sur le pommeau diamanté de son épée.

''La jalousie te ronge de pas être en face du Seigneur en personne. C'est navrant n'est ce pas. Peut être qu'en effet il t'a déjà jugé et estimé que tu n'avais rien d'intéressant. A voir ton attitude, cela se comprend. Serais-tu une gamine avide de faire ses preuves et qui n'a connu la défaite tout le long de sa petite et misérable vie ? Incapable de voir la chance inespéré qu'elle a d'être dans ce Màr qu'elle dévalorise déjà ? ''

Son sourire s'étira un peu plus, dévoila la blancheur de ses dents.

''Ou alors te sens tu flouée de parler qu'à un domestique de notre Seigneur ? Et en plus tu te donnes des airs de forte... Alors que toi-même tu parais bien chétive. Tu n'es pas restée dans le dortoir par crainte de te faire briser par plus fort que toi en vérité....''

Si la pauvre fille savait....



Stalia Hellébore
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 20 Juil 2014 - 17:06 Répondre en citantRevenir en haut

Maudit soit cet humain. Ses répliques faisaient mouche et touchaient Stalia. Elle était douloureusement consciente de n’être là que depuis deux jours mais elle refusait de laisser raison à quelqu’un comme lui. Le fait qu’il remette en doute ses capacités alors que nul ne l’avait vu en action, sauf sa pauvre victime dans le dortoir, était de loin le plus insupportable de sa tirade de l’homme. Stalia changea de stratégie, elle laissa tomber l’intimidation physique et se contenta de répondre aux provocations de l’homme avec autant de calme que possible, homme qui profitait vraisemblablement de sa position pour s’amuser un peu. Elle ne devait pas lui faire ce plaisir, si son père avait été là, il lui aurait infligé une correction monumentale pour avoir agi dans le sens d’un inconnu.

-« Ici », c’est bien là le mot charnière de votre phrase. Car je peux vous assurer qu’il n’y a pas pire prédateur qu’un disciple d’Athosianne sur l’archipel des tempêtes. Je n’ai effectivement pas eu le temps de faire mes preuves, « Ici ». Enfin, vos chevaliers non plus. Celui qui m’a sauvé la vie est un dragon, un beau et grand dragon d’ailleurs, et non son gringalet de chevalier.

L’homme continuait à sourire, c’était franchement énervant.

-A défaut d’être une montagne de muscles comme un certain de vos aspirants qui avait envie de me passer dessus. C’est bien pourtant la première fois qu’on me dit que je suis chétive. J’ai récupéré un assez grand nombre d’épées de gens qui me trouvait chétive.

Suite à cette menace à peine voilée – et pas tout à fait réaliste-Stalia avisa une colonnade proche et alla s’asseoir contre elle. A défaut de chaise, elle n’infligerait pas à ses jambes un mauvais traitement. Maintenant, l’homme la regardait de haut, au sens propre comme au littérale.

-Puisque de toute façon je devrais faire « mes preuves ». Autant que je dise tout de suite de quoi je suis capable, comme ça je serais rodée quand le seigneur arrivera. Je dois avouer que je suis plutôt à l’aise dans la traque d’une proie pour lui planter une flèche dans l’œil et d’une redoutable efficacité pour faire ingérer divers poisons à ma pauvre victime. Oui, vraiment plus à l’aise en faisant ça qu’avec une épée dans les mains. Puis à quoi sert une épée à dos de dragon, je me le demande.

Elle fit une courte pause avant de reprendre. L’expression de l’homme n’avait pas changée.

-J’ai suivi une formation de tueuse à gage par mon père et après que j’ai planté celui-ci dans un arbre, j’ai rejoint une guilde de chasseurs et de traqueurs. Mais je me doute bien que les mots n’ont que peu de valeur. Aussi je vais arrêter de vous parler. Ce serait une perte de temps pour moi et je vois que vous vous amusez à mes dépends.

La jeune fille se refrogna et ferma les yeux, ânonnant quelques bribes du second serment. Elle décida d’ignorer l’homme tant que le seigneur du Krael ne serait pas là.
Alauwyr Iskuvar
Seigneur du Kaerl Ardent
Seigneur du Kaerl Ardent

Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2009
Messages: 1 535
Présentation: URL
RPs: 1 115
Race: Humain
Âme Soeur: Estenir
Affiliation: Clan Dominant
Alignement perso: Chaotique Mauvais
Ordre Draconique: Ombre

MessagePosté le: Lun 21 Juil 2014 - 12:01 Répondre en citantRevenir en haut

Alauwyr se permit de ricaner. Cette petite arrogante l'amusait et lui laissa le temps de s'adosser contre une des colonnades. Etait-elle déjà fatiguée d'attendre debout son heure ? la nervosité épuisait vite les gens guère habitués à attendre debout et sans bouger

''Tu es bien comme la plupart des aspirants qui franchissent les murs du Màr Taralom. Se croire au-dessus de tous et bien meilleurs que n'importe qui....et tu démontres clairement que tu ne connais rien à l'art du combat à dos de dragon. Pourquoi prétendre que le combat avec une épée n'est pas efficace sur les épaules d'un dragon ? ''

Sa main s'était resserrée sur la garde de son arme à l'évocation du nom des prêcheurs d'Athosianne. Il avait déjà vu de loin ce que ces sinistres imbéciles étaient capables de faire. Heureusement pour eux qu'aucun de s'était trouvé sur son passage. Il sourit de façon plus carnassière d'ailleurs.

''C'est étrange... Sur l'Archipel, on évoquait plus le nom du Chevaucheur de Démon que les disciples de ta petite secte....J'ai entendu parler des tiens. A preuve du contraire, ils ne sont rien ici à mes yeux et pour le reste du Kaerl. ''

Pas pire prédateur... Cela le fit ricaner. Elle voyait haut la fillette. Au moins il sut ce qu'elle serait capable de faire. Mais cela n'apportait pas son niveau de compétences. Il profita alors qu'elle se taise et ferme les yeux pour sortir son épée de son fourreau gainé de cuir noir pour l'orienter avec une vivacité étonnante vers la jeune femme. Elle n'aurait pas le temps de bouger qu'une pointe acérée la menacerait sous son petit menton. Alauwyr, toujours son sinistre sourire aux lèvres, la toisait toujours avec cette même lueur malsaine dans le regard.

''Tout n'est que perte de temps pour l'impatient. La mort arrive vite pour l'imprudent. L'aspirant nerveux n'apprend rien....Alors dus moi, petite coureuse des bois. Que vas-tu faire ? Tenter de te dégager pour me tuer ? Ou ne suis-je pas une proie à la hauteur de ta divine patronne ? Sans doute que ta petite secte te donne des préceptes, mais ils ne sont pas à te faire croire que tu es au-dessus de tous ici... Peut être que tes petits compagnons de chambrée ne valent rien pour le moment ; où ne seront jamais à ton niveau. Mais face à moi, tu n'es rien... Tu n'es qu'une mauvaise herbe qui peine à trouver la lumière dans une forêt épaisse...''

Il n'eut qu'à lever un peu son épée pour que le tranchant coupe légèrement la peau du menton de Stalia. Une très petite perle de sang coula le long de la lame noire. Alauwyr tenait son arme d'une main, montrant qu'il n'était pas un amateur quand à l'usage de base d'une lame.

''Alors ma chère.... n'as tu pas d'autres à chose à me jeter à la figure ? Une injure peut être ? Ou alors est ce que les adorateurs de ta prétendue déesse veillent à avoir la langue bien repliée en bouche ? ''

A cet instant, les portes s'ouvrirent avec fracas. Un soldat arriva en courant.

''Seigneur Iskuvar, nous avons un problème ! ''



Stalia Hellébore
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 21 Juil 2014 - 15:21 Répondre en citantRevenir en haut

Stalia observa l’épée que le garde, puisqu’un domestique ne pouvait manier une lame de façon aussi spectaculaire, lui collait sous le menton. L’homme lui parla et l’insulta même, elle et les siens. Assez étrangement, elle n’éprouvait pas la même colère contre cet homme que contre l’aspirant qui l’avait agressé. Cet homme était un prédateur, cela suffisait à Stalia pour montrer un minimum de respect.

Alors qu’elle allait répliquer une ou deux répliques sanglantes, à l’invitation même de l’humain. Un garde arriva au pas de course :

« Seigneur Iskuvar, nous avons un problème ! »

L’homme détourna le regard, mais laissant la lame darder sur Stalia. Il aboya quelque chose au garde, celui-ci répondit :

-Driak, le lié du chevalier Anto, il a fait s’écrouler un mur et il est coincé en dessous !

Stalia éclatât d’un grand rire, incontrôlé, l’ironie de la situation était tellement absurde que la jeune fille retrouva sa bonne humeur. Elle avait insulté le grand seigneur du Krael, elle l'avait défié. Maintenant elle se trouvait à sa merci. Mais malgré cela, elle continuait à rire et dit avec un air mi- respectueux et mi- insolent:

-Puisque vous me posez la question, Seigneur, j’ai effectivement une réponse. Vous m’avez vraiment impressionné avec le coup de l’épée. Je me dis, « enfin des gens qui savent manier une lame ». Vous reconnaissez que j’ai de la valeur et vous m’expliquez que je demeure moins doué que vous ou que vos chevaliers. Alors dite moi simplement quoi faire pour mériter le droit de devenir aussi forte que vous. Les disciples d’Athosianne n’ont de respect que pour deux choses : les autres disciples et les prédateurs. Il semblerait que vous en soyez un, d’une rare efficacité d’ailleurs.

Le seigneur ne répondit rien, il se contenta de rengainer sa lame et de congédier le garde. Il se retourna et fit signe à Stalia de le suivre. La jeune fille emboita donc le pas du maitre du Krael qui la conduisit dans une grande cours. Aucun dragon dans les environs, simplement un grand terrain en terre battue et quelques rateliers

-N’allez-vous pas voir de quoi il en retourne ? Ce dragon est peut-être blessé.

Toujours aucune réponse, du moins aucune parole, le maitre prit une épée sur un des râteliers et la lança à Stalia puis se mit en garde. Stalia saisit l’épée et l’orientât comme son père lui avait appris, la lame vers l’extérieur et la garde comme si c’était un match de boxe. La jeune fille n’avait aucune illusion, elle ne gagnerait pas ce duel.

Les deux adversaires firent quelques pas de côté, chacun à l’opposé de l’autre, formant un cercle dans la terre battue. Puis l’humain fondit sur elle, il lui porta un coup d’escot qu’elle para de justesse, tournoyant sur elle-même. Puis ce fut à son tour d’attaquer, enchainant deux ou trois coups de taille pour tester la défense du seigneur.

A peine Stalia eu le temps de reprendre la garde que l’humain fit une fente et entailla très légèrement le dos de la main de Stalia. C’était à peine une coupure de papier, le sang ne coulait pas il suintait plutôt. Cette plaie marqua le début d’un festival de coups, Stalia n’avait aucune occasion de riposter. Elle esquivait ou parait certains des coups mais la plupart faisaient mouche, tranchant un lacet ou une couture, ou effleurant sa peau. Au bout de quelques minutes, elle ressembla plus à un mendiant qu’a une redoutable chasseuse. Enfin, elle comprit : Le seigneur venait de lui donner une leçon pour la punir de son arrogance. Dans un ultime effort, elle réussit à parer et riposter à une des attaques de son adversaire, elle écarta suffisamment l’épée noire pour assener un coup de point sur le nez de l’homme.

Celui-ci recula, tenant son nez d’une main, un mince filet de sang coulait le long de son visage. Son visage ne trahit aucune émotion quand il revint à la charge et qu’il fit voler son épée pour finalement lui assener un coup de pommeau en plein visage. La chasseuse tomba à genoux, vaincue et percluse de douleur.
Alauwyr Iskuvar
Seigneur du Kaerl Ardent
Seigneur du Kaerl Ardent

Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2009
Messages: 1 535
Présentation: URL
RPs: 1 115
Race: Humain
Âme Soeur: Estenir
Affiliation: Clan Dominant
Alignement perso: Chaotique Mauvais
Ordre Draconique: Ombre

MessagePosté le: Lun 21 Juil 2014 - 17:13 Répondre en citantRevenir en haut

La fillette était rapide et agile. Mais dans cette joute qui visait à la rame à sa place comme de la jauger, Alauwyr découvrit que le corps à corps n'était pas son fort, qu'elle manquait de pratique. Le Seigneur Noir avait connu en tant que mercenaire des combats voir quelques batailles, qui l'avait autant forgé physiquement, mentalement et martialement. Il put s'estimer chanceux que sa jambe ne lui est pas fait faux bond et que ses côtes brisées n'étaient plus qu'un mauvais souvenir. Stalia avait donc croisé le fer avec un combattant émérite et qui savait manier son épée comme il le désirait. Bien entendu, il n'était pas invincible. Du bout des doigts, il essuya le sang qui coulait avant de le contempler toujours aussi froidement. Un sourire naquit quand d'un geste de la main il se défit de ce sang. Quelques goutes tombèrent au sol pendant qu'il faisait quelques pas vers l'aspirante à genoux devant lui.

Il veilla à garder une distance suffisante pour ne pas se prendre un coup de dague traître. Si Stalia prétendait bien ce qu'elle était, elle avait donc toujours une carte à jouer. Il avait assez vécu à Ys pour savoir comment se débrouillaient pirates, voleurs, brigands, assassins, chasseurs de prime et autre engeance malsains en mal de sensations fortes ou d'argent à se faire avec le malheur ou le sang des autres

Depuis le Mahalma, Alauwyr n'avait soufflé aucune parole. Mais cette fois, devant la défaite de la jeune femme, il sourit tout en laissant la lame de son épée diriger vers le sol terreux.

''Voilà ce qu'il te reste à faire, ma chère...Apprendre de cet échec pour combler un peu plus tes lacunes. Visiblement, ton père ne t'as pas inculqué l'importance de pas trop en dire et de pas se sur-estimer. Tu t'es sur-estimée, croyant peut-être me battre. Oh tu m'as touché, je dois le reconnaître, mais dans un réel combat, tu seras vautrée dans ton propre sang. ''

Elle paraissait si pitoyable après cet échange de coups, vite remise au rang qu'était la sienne à ce moment là. Un rien suffirait à Alauwyr pour lui trancher le cou. Mais il n'était pas ici pour apporter une sentence de mort.

''Prends ce petit duel comme une leçon pour le maniement des armes et de ton comportement. Peut-être que ta vie précédente te donnait des privilèges, mais ici tu n'es pas toute seule. Tu seras amenée à vivre aux côtés des autres ardents jusqu'au jour de ton empreinte. ''

Il recula de quelques pas, rengainant son arme.

''Ne t'inquiète donc pas pour le dragon et son lié.... Ce n'était qu'une mascarade pour briser la glace de ma personne quand tu es entrée. Si disciple d'Athosianne tu es, alors tu sais ce qu'il te reste à faire pour te mettre au niveau du prédateur que je suis... Deux prédateurs ne partagent pas aisément le même territoire. ''

Son sourire devint carnassier. Ses yeux luisaient de cette malveillance commune à ses combattants qui n'admettaient pas les faibles. Il y avait bien longtemps qu'il ne l'avait plus affiché dans ces abysses sombres et dénués d'émotions. Implicitement, il encourageait Stalia à apprendre ce qu'il fallait pour se rendre la meilleure possible. Il venait en effet de voir qu'elle avait des capacités et surtout... qu'elle pourrait devenir dangereuse plus tard pour lui. A surveiller donc. Un prédateur prudent tuait un concurrent avant que celui-ci ne devienne trop puissant... Restait à voir avec qui elle allait suivre son aspiranat.

''As-tu déjà une petite idée du Maître-Dragon qui assurera ta formation ma chère ? Je veux juste savoir si tu as déjà une vague idée....'



Stalia Hellébore
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 22 Juil 2014 - 13:02 Répondre en citantRevenir en haut

Stalia respirait par petits coups, elle avait mal à la mâchoire. Le seigneur ne l’avait pas loupé. Il lui fit un sermon au sujet du Krael et le fait qui lui faudrait vivre en communauté. L’homme se retourna et rengaina son épée.
As-tu déjà une petite idée du Maître-Dragon qui assurera ta formation ma chère ? Je veux juste savoir si tu as déjà une vague idée....
Stalia resta interdite devant cette question, non elle n’en avait absolument aucune idée. La seule personne qu’elle connaissait était Anto et son dragon, mais il était un chevalier. Un jeune chevalier au vu de la taille de son dragon comparé à certains autres. Aussi elle dû répondre en toute honnêteté :

- Non, je n’en ai aucune idée. Sera-t-il aussi fort que vous ?

Le saigneur- car ce titre lui convenait parfaitement-lui fit signe de le suivre. Ils passèrent un bon nombre de couloirs et d’autres salles avant de finalement atteindre un grand système de passerelles et de plateformes suspendus à un pied du sol, avec en son centre un gigantesque arbre. Le saigneur marmonnait dans sa barbe des paroles que Stalia ne comprenait pas. Ils croisèrent un domestique qui salua son maitre avec respect, celui-ci ne répondit même pas. En revanche, il lui aboya quelques ordres secs et le serviteur s’éclipsa en vitesse. Il venait de lui ordonner d’aller chercher un certain Maitre Zangwhei et de l’amener au réfectoire.

Ce fut là que le saigneur emmena la jeune fille, il réclamât deux hydromels et deux assiettes de viande. Un autre larbin leur apportât ça et ils commencèrent à manger. La chasseuse mangea vite, comme d’ordinaire, et profita pour lui poser plusieurs questions :

-Je me demandais, en quoi va constituer mon apprentissage ? Je veux dire, il y aura l’étude des dragons j’imagine mais quoi d’autre ?

Le seigneur lui répondit que son maitre lui expliquerait en détail de quoi il retournait et que ce n’était pas à lui de faire cours aux nouveaux apprentis.
Alauwyr Iskuvar
Seigneur du Kaerl Ardent
Seigneur du Kaerl Ardent

Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2009
Messages: 1 535
Présentation: URL
RPs: 1 115
Race: Humain
Âme Soeur: Estenir
Affiliation: Clan Dominant
Alignement perso: Chaotique Mauvais
Ordre Draconique: Ombre

MessagePosté le: Jeu 24 Juil 2014 - 17:24 Répondre en citantRevenir en haut

Alauwyr se contenta de sourire à l'idée que Yong soit aussi fort que lui. La question était intéressante et un duel pourrait apporter de grandes surprises. Mais pour l'instant, cet Ardent revenait à peine de mission et peut être pourrait-il même retourner à Qahra. Yong'Wu Zenghwei appartenait à une vieux clan ardent qui fournissait depuis des siècles le Kaerl en soldats d'élite et en gardes personnels pour le Seigneur ou la Dame du Màr. Ses ambitions n'échappaient à personne et que de mieux qu'un antique clan encore puissant pour prétendre à lui usurper le trône ? Yong avait été envoyé en éclaireur pour avoir une occupation. Un adversaire occupé pouvait avoir son utilisé sans qu'il ait le temps de fomenter un plan... et maintenant, le Maître Noir allait lui confier cette jeune femme

''Il est suffisamment fort pour t'assurer un entraînement de ce nom pour faire de toi une chevalière Ardente.''

Il sirota l'hydromel, cherchant à percevoir sa vraie saveur à travers le goût sucré qui le rendait des plus agréables à boire

''Tu apprendras le maniement des armes. Cela tu n'y échapperas pas et devra te plaire. Ensuite, il y a notre Histoire et cette de ce monde, la géographie, la biologie... Quelques sciences. Même des thèmes que tu désirerais apprendre. Les domaines sont très larges et tu auras l'occasion de découvrir notre bibliothèque dans l'Observatoire. Pour ce qui est de leur approfondissement, tu verras avec ton nouveau Maître, qui ne devrait pas tarder d'ailleurs....''

Il avait toujours son sourire ironique. Peut-être que Yong refuserait de prendre une aspirante. Mais il n'aura pas le choix, il lui faudra obéir. D'ailleurs, en abordant ça...

''En attendant... A qui va ton allégeance... Simple question.''

Il but une nouvelle petite gorgée. Exceptionnellement, il n'exigea pas qu'elle se plie devant lui un genou à terre pour le lui jurer. Il l'avait déjà soumise d'une certaine façon lors de leur échange martial. La réponse pourrait être surprenante.

[HRP : il faut voir avec Yong s'il poste avant ou après toi ]



Yong'Wu Zenghwei
Maitre Dragon
Maitre Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 16 Sep 2012
Messages: 329
Sexe: Masculin
Présentation: URL
RPs: 143
Race: Torhil
Âme Soeur: Nushi
Fonction: Haut-Représentant
Affiliation: Clan Valherien
Alignement perso: Loyal Mauvais
Ordre Draconique: Ombre

MessagePosté le: Ven 25 Juil 2014 - 00:17 Répondre en citantRevenir en haut

« Jouez encore, chiens ! »

Il se pencha en avant, un odieux sourire déformant sa face, ne laissant de ses yeux que deux puits d'ombre. Assis sur un fauteuil richement rembourré et décoré il observait l'orchestre avec un plaisir non dissimulé. Il s'était langui de retrouver la beauté de la musique et des oeuvres d'arts, à un tel point qu'il avait loué les services des musiciens du Kaerl Ardent pour que ceux-ci ravissent ses oreilles.

Il se leva brusquement de sa chaise, les bras contractés au point qu'ils en tremblent, les yeux se fermant tandis que grimpaient les notes. Une dépense excessive, cela l'avait presque ruiné mais il gardait la sécurité d'être un Zenghwei. Jamais l'un des leurs ne serait dans le besoin, oh non, jamais un Zenghwei digne de ce nom ne manquerait de liquidités ! Sa famille pourvoirait.

Il bascula sa tête en arrière, éclatant d'un rire à la limite de la démence tandis que la mélodie se poursuivait. Les musiciens n'osaient ouvrir la bouche, ils continuaient de jouer en tentant d'ignorer le géant à drapé d'une toge écarlate qui se mettait à danser une valse en solitaire devant eux. Une fausse note, une seule, un musicien troublé et Yong'Wu se figea avant d'ouvrir lentement les yeux.

Les muscles de son dos s'étaient tendus, la musique avait cessé. Sa voix de basse vint briser le silence, contenant une note de dangerosité ressemblant bien trop à celle d'un prédateur.

« Je vais me retourner. Lorsque je vous ferai face vous m'indiquerez qui a cassé ce magnifique ensemble... »

Il s'exécuta donc, le visage bloqué dans une expression de haine pure, les yeux grands ouverts suivant la direction des doigts vers la seule et unique personne qui en pointait une autre. Il s'approcha en deux grands pas, le corps tendu comme une corde et il fit face à la personne incriminée. Face au criminel, à ce monstre, ce génocidaire de la musique.

« ...recommence... SEUL. »

Le musicien s'exécuta, tremblant, le stress lui faisant perdre ses moyens. Yong'Wu toisait le petit être de ses grands yeux, il y brûlait une envie de meurtre qu'il ne prenait même pas la peine de dissimuler. Il réitéra son ordre, le musicien tentant du mieux qu'il le pouvait de retrouver la maîtrise de son instrument ce qui accentua la colère du Torhil. Mais alors qu'il venait de mettre une violente claque du revers de la main au joueur la porte s'ouvrit.

« Maître Blanc Zenghwei j- »

il fit volte-face, deux nouvelles enjambées et il se tint bien en face du messager. Dieux qu'il avait envie de rompre le cou de cette chose qui avait osé le déranger durant un cour de musique ! Il fallait être fou ou nouveau venu pour oser entrer ainsi dans ses appartements.

« ...je...je... le Seigneur Iskuvar vous demande au réfectoire ... si vous le permettez je... prend congé. »

Il le regarda partir sans un mots. Son esprit se focalisant maintenant sur la nouvelle qu'on lui avait apportée. Ainsi donc le Seigneur le faisait mander ? Pourquoi donc ? Les deux hommes ne s'appréciaient nullement et ce même si Yong'Wu n'avait désiré le trône, ils n'étaient pas faits pour s'entendre.

«  Laissez la moitié du paiement sur la table. Cette fausse note ne mérite pas que je paie un tel prix pour un spectacle brisé au meilleur moment. Sachez que je compterai les pièces, s'il en manque une seule de ce que vous me devez je mettrai votre tête sur une pique. »

Le brouhaha qui s'en suivit témoigna de l'envie pressante qu'avaient les musiciens de quitter le Weyr du Maître Blanc. Il était sur et certain que la bourse sur sa table contenait sans aucuns doutes la totalité de ce qu'il avait payé pour les voir ; les Zenghwei avaient leur réputation... ainsi que Yong'Wu. Le réfectoire, ce chien de Seigneur ne le conviait même pas dans un endroit formel, il sentait son sang s'échauffer tandis qu'il tentait de se calmer en se dirigeant vers les lieux. Il avait emporté sa lame, un réfectoire ne lui convenait aucunement et sentait le roussit.

° Nushi apprêtes toi, le seigneur m'a fait mander au réfectoire. °

Il avait senti le corps du saurien se tendre lors de la connexion mentale. Le Blanc fulminait à cette nouvelle, non pas parce qu'il n'aimait pas être dérangé, son Lié pouvait toujours lui parler sans problèmes, mais surtout par le côté informel de la chose. Le réfectoire. Pour qui prenait-il son Lié ? Il n'était pas un serviteur ! Le dragon prit les airs en crachant une gerbe de flammes pour calmer son énervement.

° Au moindre problème égorge le. Je serai là pour m'occuper de possibles assassins ou de son gros tas de dragon. Si tu dois le tuer n'oublie pas de le décapiter et d'emporter sa tête. Je la veux comme trophée. °

Encore et toujours sûrs d'eux et de leurs compétences. Ils étaient si certains de leur capacité à tuer quiconque qu'ils ne voyaient même pas l'éventualité d'une défaite.

***


Son visage se changea en masque de marbre, n'émettant aucune émotion à part ses yeux qui en disaient long sur son état de mécontentement et de colère. Lorsqu'il entra dans le réfectoire ce fut la main sur le pommeau de son épée et un coup d'oeil circulaire pour s'assurer qu'ils étaient seuls. Il sentait la proximité de Nushi mais celui-ci patrouillait alentours, dans les couloirs. Il regarda une brève seconde la petite chose qui se tenait à côté du seigneur puis ne daigna plus lui accorder le moindre regard, plantant ses yeux d'un noir profond dans ceux du seigneur.

« Vous m'avez fait demander Seigneur Ardent Iskuvar et me voici. Que me vaux... cette convocation en des lieux si impropres à une personne de mon rang ? »

Il ne mettait jamais les pieds ici. En bon Zenghwei il mangeait chez lui dans tout le confort nécessaire à son existence. Se trouver là où les chiens mangeaient ne lui convenait guère et il le fit sentir dans la froideur de son ton. Sa voix grave contenant juste ce qu'il fallait de dégoût et de colère sans dépasser la limite et devenir de l'insubordination. Il n'avait envie que d'une chose; sortir sa lame et ouvrir ce pathétique humain comme un poisson.

° Ils sont deux ici. Rapproches toi de l'entrée. °

° Ils ne verront même pas la mort venir. Donne moi le signal au besoin. °

Il se tenait bien droit, le langage corporel exprimant largement l'agacement mais bien trop pour que celui-ci ne soit plus qu'une émotion mineure. Au fond l'on pouvait discerner la méfiance et la colère, en y regardant bien on pouvait lire sur Yong'Wu comme sur chaque être bipède, mais celui-ci cachait tout de même bien ses émotions ; son visage était d'une neutralité à en faire pâlir d'envie le Màr Luimë.



Stalia Hellébore
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 25 Juil 2014 - 14:27 Répondre en citantRevenir en haut

Le saigneur se leva et se mit à faire les cents pas, la personne qu’il avait convoqué semblait prendre tout son temps. Stalia se demandait si elle ne pourrait pas esquiver les séances d’escrime. Elle en avait une sainte horreur et puis surtout, surtout, elle se demandait si elle pouvait récupérer ses armes. Ce serait une honte de laisser un arc aussi finement décoré et avec tant de proies à son actif dans les mains d’un misérable larbin. Même si elle éprouvait maintenant une certaine estime pour le maitre des Ardents, cela ne s’appliquait pas encore aux autres. Stalia répondit enfin à la question du maître:

Mon allégeance ? Elle va à la déesse et à tout prédateur digne de ce nom. Vu que vous m'avez battu, je considère que vous en êtes un.

La porte de la pièce s’ouvrit à la volée. Le saigneur se raidit, un géant entra dans la pièce. Il devait rendre presque deux pieds à Stalia et au moins 100 livres. Il demanda d’un ton guidé et hautain pour être convoqué dans un lieu aussi informel. Il était vraiment impressionnant, une musculature d’ours et un regard qui semblait dire « je vais tuer tout le monde », bien qu’il ne semble pas faire attention à la jeune fille. En terme simple, ce géant plaisait beaucoup à Stalia. Elle aurait beaucoup à apprendre de lui.

Le saigneur expliqua au nouveau venu qu’il serait le maitre de Stalia et qu’il devrait lui enseigner tout ce qu’un chevalier doit savoir. Les yeux de braise de son nouveau maitre se plantèrent dans son propre regard, ils se jugèrent. Stalia vit en lui une grande force de caractère, et une grande force tout court. Si elle devait un jour se battre contre lui, elle ne pourrait espérer gagner un duel en bonne et due forme. Il lui faudrait ruser si elle voulait le tuer. La jeune fille retrouva ses anciens reflexes et elle entendit presque la voix de son père lui souffler que seule l’usure et l’agilité permettrait d’en venir à bout.

Elle n’arrivait pas à lire dans les yeux du géant, nul indice sur sa personnalité ne transpirait. Finalement, Stalia prit la parole :
Le saigneur Iskuvar m’a dit que vous seriez en mesure de m’enseigner nombre de chose. Je serais encline à le croire, mais les apparences sont parfois trompeuses.-

A ces mots, Iskuvar émit un ricanement, lui qui avait fort bien joué des apparences et trompé Stalia comme si elle n’était qu’une enfant. Le géant émit lui aussi un ricanement et regarda la jeune fille avec condescendance. Avec la leçon que l’autre lui avait infligé, la jeune fille aurait dû faire preuve d’humilité, mais tant qu’il n’aurait pas prouvé sa force, Stalia n’aurait aucun respect pour ce géant. Il ne serait qu’un vecteur quelconque pour obtenir la seule raison de sa présence sur cette ile maudite, un dragon !

Un serviteur entra, la tête basse, il tenait l’arc de Stalia dans les mains ainsi que sa dague. Le saigneur avait autorisé qu’elle les récupère. La jeune fille arracha presque l’arme des mains du serviteur et entreprit de vérifier la soie et le file de la dague puis la corde de l’arc. L’espace d’un instant, elle oublia qu’elle se tenait face à son maitre et face au saigneur du kaerl. Elle releva la tête et sentit leurs regards moqueurs. Elle devait sembler bien enfantine face à eux. Elle se mit debout et replaça ses armes là où elles devaient l’être, sa dague au creux de ses reins et son arc en bandoulière.

Le saigneur s’en alla laissant seul le nouveau duo. Finalement, le géant sortit et lui fit signe de le suivre, d'un geste vague sans daigner poser le moindre regard sur l'Ondine.Stalia trouvait ce maitre de plus en plus intéressant.
Alauwyr Iskuvar
Seigneur du Kaerl Ardent
Seigneur du Kaerl Ardent

Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2009
Messages: 1 535
Présentation: URL
RPs: 1 115
Race: Humain
Âme Soeur: Estenir
Affiliation: Clan Dominant
Alignement perso: Chaotique Mauvais
Ordre Draconique: Ombre

MessagePosté le: Lun 28 Juil 2014 - 10:30 Répondre en citantRevenir en haut

La réponse de l'aspirant le fit sourire. Une allégeance posée de façon intelligence... Cette fille ne manquerait pas donc de la devoir à un autre si elle estimait qu'Alauwyr n'avait plus ce fameux rang qu'elle venait de lui énoncer. Prédateur. Il en ricanerait. Stalia avait indirectement compris que la vie se résumait que pour les plus forts. Un des préceptes muets de sa petite guilde de chasseur... Jusqu'à ce qu'elle décide de chasser le prédateur qu'il était pour rendre gloire à sa Déesse. mais ce danger était encore loin...Il aurait tout le temps de surveiller sa progression... Même si la mettre avec Yong n'était pas un choix judicieux. Mais à être formée par les meilleurs éléments du Kaerl ne la rendrait que plus utile au Màr, tout en occupant cet ambitieux...

Quand Yong entra, ce fut le regard furieux. Le Seigneur s'en contrefichait. Même si le lié du blanc Nushi avait une haute position par le biais de son Clan, il fallait lui faire comprendre que son statut ne dépassait pas le sien. Il devait obéissance à ses supérieurs. Peut-être qu'il appréciait pas d'être convoqué comme un simple laquet, mais il devrait se montrer heureux qu'Alauwyr soit dans cette même pièce ''simple''.

Le Maître Noir le toisa presque, les bras croisés sur sa large poitrine. Oh il savait Yong redoutable combattant, se tenant sans doute prêt à bondir sur lui pour l'occire. Mais dans sa position très sereine, il lui dévoilait qu'il ne le craignait pas. Même l'avertissement de son dragon cendré sur la présence proche du petit blanc ne l'empêcha pas de sourire.

''Si nous étions à Loméanor en compagnie de neutres ou de célestes, je comprendrai ton dégoût. Mais même ici, cela reste le Kaerl Ardent, que tu sers pourtant avec dignité et dévotion....''


Il ne perdit pas son sourire ironique. Yong ne se prenait pas pour du moins que rien, cherchant à démontrer qu'il fallait mieux que cela. Tant pis si la réponse première du Seigneur ne lui plaisait pas.

''Je te remets cette jeune femme dans tes mains, pour la former.''

L'ordre était simple et sans contradiction possible. Puis quand Stalia prit la parole, il ne put s'empêcher de ricaner, Yong à sa suite. Elle ne manquait pas de culot.

Puis Alauwyr se retira, jetant un dernier regard certain et glacial à Yong. Cet homme aura une gentille occupation en la compagnie de Stalia


[HRP : Fin du rp pour moi. Merci de ce passage Evil]



Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:27 Revenir en haut

Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


 Sauter vers:   



Sujet suivant
Sujet précédent

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001/3 phpBB Group :: Dgf GuildWars :: Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Traduction par : phpBB-fr.com
Create by dagonfield genesis :: by nerevare

Anneau des JpC par TourDeJeu