Playlist Tol Orëanéene Carte du Monde Index du Forum
Connexion •  Se connecter pour vérifier ses messages privés •  S’enregistrer
 
 [RP] L'ami du lézard et du thé est le bienvenu Sujet suivant
Sujet précédent
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Auteur Message
Eléderkan Garaldhorf
Maitre Dragon
Maitre Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 22 Avr 2012
Messages: 204
Sexe: Masculin
Présentation: URL
RPs: 119
Race: Elfe
Âme Soeur: Thémos
Fonction: Inquisiteur Suprême
Affiliation: Clan Introverti
Alignement perso: Neutre Mauvais
Ordre Draconique: Ombre

MessagePosté le: Mer 25 Juin 2014 - 23:36 Répondre en citantRevenir en haut



¤ Flarmyaku 918 ¤

Le nouveau service à thé de Maître Garaldhorf se révélait d’une finesse incroyable. Du bel ouvrage, de la facture de qualité… A la mesure de son prix. Rapportée d’un atelier d’Orën par le dernier transport de marchandises, la délicatesse et l’éclat de sa porcelaine ravissaient les yeux. Tout près du service à thé – comprenant théière et trois tasses avec soucoupes -, un lézard de feu encore jeune dormait paisiblement, ses petits flancs s’abaissant doucement, ses yeux roulant sous ses pâles paupières comme piégé dans un rêve. Le dragon blanc miniature s’était fait un devoir de protéger le précieux service à thé de son maître depuis l’achat de celui-ci.

Eléderkan s’estimait chanceux d’avoir récupéré cette porcelaine artisanale. Les transports de marchandises originaires des autres continents se faisaient rares et coûteux. Le Kaerl ne pouvait pas se permettre d’envoyer au loin pour plusieurs semaines, voire des mois, ses chevaliers-dragons. Même en temps d’accalmie, la guerre était toujours là. Et la fermeture de l’Interstice compliquait les choses pour tout le monde. L’Inquisiteur Suprême épluchait depuis des jours les rapports de mission de ses agents, les comparant aux informations glanées lors des tours de garde sur les remparts de la citadelle. Admirer son nouveau service à thé faisait partie des rares distractions qu’il s’autorisait. Il lui fallait trouver une bonne occasion, maintenant, d’utiliser cette merveille. Une première fois symbolique. Ce genre de petit plaisir pouvait faire défaut à l’image du froid, calculateur et redoutable Sang Garaldhorf. L’elfe Eléderkan, en revanche, celui qui aimait le thé pour ses vertus médicinales et ses parfums, celui qui se languissait de voyager à travers le globe, se satisfaisait pleinement de la contemplation de son service à thé. Comment trouver une bonne occasion de s’en réjouir à plusieurs ?

Tandis qu’il s’installait dans son fauteuil, son propre rapport sur les genoux, à la lumière de sa baie vitrée, la réponse lui fut fournie sans qu’il se l’explique. Sage s’éveilla à demi, ouvrant ses petits yeux ensommeillés. Il ouvrit une gueule bardée de minuscules crocs tranchants dans un bâillement sonore. Et éternua tout aussi bruyamment. Sage disparut. Le facétieux lézard de feu avait brusquement quitté la table pour voleter sur place. Il avait presque l’air choqué d’avoir éternué. Sous le regard mi intrigué mi amusé d’Eléderkan, Sage vola en direction de la porte et se glissa par la petite ouverture qu’il avait pratiqué en haut de celle-ci, qui était destinée à lui faciliter les sorties du Weyr de son maître. La première impulsion de Sage fut de rejoindre Thémos, son gigantesque cousin Bronze. Mais comment savoir où se trouvait le grand dragon ? Le lézard de feu continua son vol avec tristesse jusqu’aux confins des Weyrs, avant de déboucher dans le couloir principale. Un compagnon de jeu eut été parfait. Il en repéra un finalement, sans mal. Un Brun aux épaules très musculeuses, dont le corps était équilibré par une longue queue qui fouettait l’air comme un balancier. Il serait parfait pour jouer !

Pépiant avec enthousiasme autour de la tête cornue du dragon, il l’invitait à venir jouer avec lui. Alors seulement remarqua-t-il le bipède qui l’accompagnait. Sage ne l’avait encore jamais vu. Il possédait les mêmes oreilles pointues que son maître mais sa peau était plus foncée, ses cheveux noirs et ses yeux rouges. Cela attisa la curiosité du petit reptile ailé. Le Blanc miniaturisé envoya une image de son propre maître elfique, assis dans son fauteuil en train de lire des documents, dans l’esprit de cet elfe lié au Brun. Peut-être que lui aussi cherchait un compagnon de jeu, après tout. Il lança un trille joyeux, espérant convaincre les deux Liés de le suivre.


J'assume mon titre tout pourri, na x)





Dernière édition par Eléderkan Garaldhorf le Mer 10 Déc 2014 - 23:07; édité 1 fois
Publicité





MessagePosté le: Mer 25 Juin 2014 - 23:36 Revenir en haut

PublicitéSupprimer les publicités ?
Anaviel Ïndalwë
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 13 Nov 2014 - 18:22 Répondre en citantRevenir en haut

Il y avait des choses rares qui pouvaient arriver, des pluies d'étoiles filantes par exemple ou encore des éclipses complètes où tous les astres pouvaient être alignés mais ce qui était rare pouvait aussi être simple. Le fait que Zaknafein et Anaviel puissent se trouver dans un même endroit pendant de nombreuses heures sans se disputer allaient tout à fait dans ce sens.

Ce jour là, ce fut le cas. Anaviel lisait un livre tandis que Zaknafein se prélassait sur la terrasse du Weyr Sanguin où il pouvait s'étaler de tout son long pour ronfler bruyamment. Bien sûr, tout n'était pas si parfait même si la relation entre les deux liés pouvaient être pire.
En effet, le Brun avait tendance à parler dans son sommeil, ce n'était pas quelque chose d'audible pour tous mais le Maître Brun partageait ses pensées avec le saurien et pouvait entendre ce genre choses s'il ne fermait pas totalement son esprit.

°Mgn... Mgn... Mgn... Laisse-moi lui arracher la tête...°

L'elfe soupirait dans ces cas-là et fermait alors son esprit sans poser de questions. Après tout, quel intérêt pourrait avoir l'elfe à demander à un dragon quelle tête il voudrait arracher ?

Puis apparut un petit lézard blanc... Anaviel concentré sur son ouvrage consacré aux stratégies des jeux n'y fit pas attention aussi laissa-t-il le petit visiteur gambader le long des appartements avant de venir embêter le gros cousin dormeur.

°Mgn... Lâche-moi...° sortit le gros lézard Brun avant se remettre à ronfler.

Bien entendu, il en fallait plus au petit lézard de feu, après le pauvre s'ennuyait et jouer avec ce gros paresseux pouvait résoudre ce problème. Oh bien sûr, il voulait aussi jouer avec le Lié elfique et ce fut pour cette raison qu'il lança l'image d'Eléderkan dans l'esprit du bipède aux yeux rouges.
Malheureusement, il semblait que cet individu ait fermé son esprit ce qui fit que le message n'eut pas l'effet escompté. Tant pis, plan B.

Avec une certaine malice, le petit lézard se mit alors à harceler le gros dragon en espérant le réveiller.

°Mgn... Lâche-moi... Lâche-moi... MAIS LÂCHE-MOI BORDEL !

Agacé le Brun se releva, cherchant l'enquiquineur qui osait le réveiller. Bien entendu, il remarqua l’intrus et tandis qu'il s'avançait vers lui pour lui donner une leçon il fut interrompu par un Anaviel plus qu'énervé par le fait que son Lié se soit permis de forcer son esprit.

"Bon sang... Zaknafein ! Pour une fois que c'était calme, tu viens tout gâcher !"

°Mais c'est pas ma faute ! C'est cette ordure de rampant qui n'arrête pas de me harceler !°

"Et il ne t'es pas venu à l'esprit que tu pouvais régler cette affaire EN SILENCE ?"

Zaknafein montra les dents comme pour lancer un message tel "va te faire..." puis il regarda le lézard de feu qui ne semblait nullement apeuré par la grosse colère du dragon. C'en était presque vexant.

°Qu'est-ce qu'il veut à ton avis ?°

"Qu'est-ce que j'en sais ? C'est toi le reptile."

Le Brun adressa un regard noir à son frère d'âme avant de reprendre.

°Faudrait savoir à qui il est lié, un lézard de feu sauvage ne serait pas assez fou pour s'introduire dans un habitat de bipède...°

Anaviel regarda son Lié avec surprise ce qui eut pour effet de mettre en colère le dragon.

°Oui ! Je sais, je réfléchis et c'est pour ça que tu es surpris !°

"Ah mais je n'ai rien dit moi..."

Zaknafein soupira alors de manière agacée tandis que l'elfe souriait pour montrer qu'il se moquait de lui de manière flagrante.

"C'est un Lié du Maître Eléderkan Garaldhorf, je viens de voir son image, je suppose que c'est notre invité qui vient de me le dire. Je vais ramener ce petit gars chez lui, ça te va ? J'avais envie de m'entretenir avec l'Inquisiteur Suprême justement."

°Grand bien te fasse, moi je retourne dormir...°

L'elfe soupira et se mit alors à suivre le lézard de feu jusqu'aux appartements du Maître Bronze, seul.
Eléderkan Garaldhorf
Maitre Dragon
Maitre Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 22 Avr 2012
Messages: 204
Sexe: Masculin
Présentation: URL
RPs: 119
Race: Elfe
Âme Soeur: Thémos
Fonction: Inquisiteur Suprême
Affiliation: Clan Introverti
Alignement perso: Neutre Mauvais
Ordre Draconique: Ombre

MessagePosté le: Jeu 11 Déc 2014 - 00:23 Répondre en citantRevenir en haut

Sage fut le premier à annoncer son arrivée. Il s’échappa d’une fenêtre de l’Interstice, pépia avec force et sauta sur le livre que parcourait distraitement son maître. L’elfe attrapa le petit animal, pas plus gros d’un chaton et le posa à l’écart, sur la table, avec un soupir plus attendris qu’agacé. Il s’apprêtait à se plonger de nouveau dans sa lecture lorsqu’on frappa à la porte. On demandait rarement à voir l’Inquisiteur Suprême dans son propre weyr. Rien qu’à cause de cela, la curiosité le poussait à aller voir de qui il s’agissait.

Eléderkan Garaldhorf quitta donc le confort de son fauteuil et vint ouvrir. Ce fut pour tomber nez à nez avec les écarlates prunelles du Conservateur. Il marqua un bref temps d’arrêt. Jeta un coup d’œil au lézard blanc qui sautillait gaiement parmi ses parchemins. Puis revint au Maître Brun. Ses traits se détendirent légèrement.

- Bonjour, Maître Ïndalwë. Que me vaut le plaisir de votre visite ?

Il s’écarta du pas de la porte, tandis que germaient en son esprit quelques idées à débattre. Anaviel et lui ne s’étaient que rarement vus seuls à seuls. Beaucoup d’événements étranges auraient dû les pousser à communiquer. L’électron libre – et dangereux – que représentait l’elfe ne devait pas être pris à la légère. Malgré – ou à cause de cela – un verbe habile, une intelligence acérée et une propension extraordinaire à agacer ses pairs, Anaviel Ïndalwë méritait autant son respect qu’une défiance naturelle envers un homme trop longtemps sous-estimé. Les sujets de conversations ne manqueraient pas avec un tel énergumène.

- Aimez-vous le thé ? J’ai reçu il y a peu un nouveau service à thé. Il ne me manquait que l’occasion de l’inaugurer. Me ferez-vous l’honneur ?

Sage poussa un couinement désappointé. Ce n’était pas exactement ce qu’il avait espéré. Il aurait voulu que le Brun joue avec lui. Cependant, parce qu’il était naïf et optimiste, il se réjouit très vite d’avoir apporté un compagnon de jeu pour son Lié. Il vint se poser sur l’épaule du Maître Bronze et pépia joyeusement en direction de l’elfe inconnu, comme s'il saluait sa venue.



Anaviel Ïndalwë
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 31 Mar 2015 - 12:11 Répondre en citantRevenir en haut

Tandis qu'Anaviel déambulait dans les couloirs du Weyr, il vit le lézard disparaître par une fenêtre de l'interstice. Ayant perdu la créature de vue, l'elfe se demanda alors à quoi pourrait donc lui servir de voir le Maître Bronze dans ses appartements.

Le Conservateur hésita un instant puis se dit qu'après tout, une visite de courtoisie pour l'Inquisiteur Suprême ne pouvait guère faire de mal, n'est-ce pas ? Par ailleurs, hormis les quelques leçons d'escrime qu'il avait pu recevoir de sa part l'elfe n'avait jamais eu l'occasion d'avoir une discussion pacifique avec son homologue en face à face. Ce qui n'empêchait cependant pas que l'elfe noir puisse respecter l'Inquisiteur de Bronze bien au contraire.

Anaviel se plaça donc devant l'entrée des appartements du Sang et frappa à sa porte.

Eléderkan ne tarda pas à ouvrir et étrangement, il semblait plutôt surpris. Remarque, qui aurait pu penser que le Conservateur irait de lui-même voir l'Inquisiteur Suprême, c'était bien là un scénario des plus loufoques, il fallait le dire...

Mais quelque chose d'encore plus loufoque venait de se produire. Eléderkan Garaldhorf venait d'inviter Anaviel Ïndalwë à prendre le thé chez lui.
Le Conservateur adressa alors un sourire à son hôte puis entra.

"Qui serais-je pour refuser du thé ? Ce serait un réel honneur pour moi de participer à l'inauguration de votre nouveau service."

Le Maître Brun adressa un regard au lézard de feu et sourit tranquillement.

"Je vois que votre compagnon est bel et bien revenu auprès de vous. J'en suis ravi, je craignais qu'il ne se soit perdu mais je suppose que s'il est venu me voir, ce devait être pour d'autres raisons."

Anaviel soupira et reprit avec un certain enthousiasme.

"Je n'ai jamais eu la chance de pouvoir me lier à ces êtres mais j'ai cru comprendre que le Lien qu'ils forment avec nous autres ressemblerait au Lien que nous avons avec les dragons. Est-ce vrai ?"
Eléderkan Garaldhorf
Maitre Dragon
Maitre Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 22 Avr 2012
Messages: 204
Sexe: Masculin
Présentation: URL
RPs: 119
Race: Elfe
Âme Soeur: Thémos
Fonction: Inquisiteur Suprême
Affiliation: Clan Introverti
Alignement perso: Neutre Mauvais
Ordre Draconique: Ombre

MessagePosté le: Ven 10 Avr 2015 - 11:31 Répondre en citantRevenir en haut

Eléderkan se recula, permettant à son collègue de pénétrer dans ses appartements. Il referma la porte derrière eux. Si l’elfe ne craignait pas les ragots, il s’en méfiait suffisamment pour essayer d’éviter que cette entrevue ne devienne publique et ne soit déformée à loisir. L’Inquisiteur Suprême et le Conservateur, une réunion secrète, de quoi faire des gorges chaudes au Kaerl !

Les lèvres minces de l’elfe aux cheveux d’argent esquissèrent un sourire énigmatique. En y songeant avec un peu de recul, cette situation l’amusait beaucoup. De fait, avec pareil invité, la journée promettait d’être enrichissante. Des rebondissements – autres que des légions de morts-qui-marchent et des Empreintes ratées – ne seraient pas pour lui déplaire. Eléderkan invita d’un geste Anaviel à prendre place sur l’une des deux chaises à hauts dossiers. Le service à thé, écrin de porcelaine délicate aux courbes tentatrices, trônait sur la grande table, au milieu d’un empilement de parchemins, un encrier tâché et plusieurs plumes de tailles différentes. Sage s’envola pour rejoindre la table et commença à gratter la fermeture d’un petit sac de toile. Ça sentait bon la viande séchée dedans. Eléderkan jeta un regard d’avertissement au dragon blanc miniature. Ce lézard s’empiffrait dès qu’il en avait l’occasion. Sage comprit le message et s’éloigna, feignant d’être outré.

- Sage – car ainsi se plaît-il à se nommer – est un lézard de feu facétieux. Ses intentions restent souvent nébuleuses pour moi. J’espère qu’il ne vous a pas dérangé. Néanmoins, je loue son initiative. Je désespérais de trouver une occasion d’inaugurer dignement ce service à thé.

L’excuse était trop belle pour ne pas être resservie. Innocente, triviale, elle invitait à la confidence amicale, à une ambiance détendue où l’on reléguait volontiers la politique et la guerre dans un placard. C’était parfait. Eléderkan était fatigué de devoir jouer double-jeu, en public et dans les coulisses du Kaerl. Pour aujourd’hui, il s’accordait une pause.

- Le lien psychique avec un lézard de feu est beaucoup plus ténu qu’avec un de leurs grands cousins. Est-ce dû à leur intelligence moindre, à leur petite taille ou à la manière qu’ils ont de communiquer ? Nul ne le sait vraiment. Une chose est sûre : lézards de feu et dragons-fées ne se destinent pas à la naissance à l’Empreinte. Ils choisissent leur Lié plus qu’ils ne le reconnaissent.

Le sujet était anodin, un prétexte pour engager la conversation. Affairé à attiser le feu dans l’âtre pour faire chauffer l’eau du thé, il ne regardait plus Anaviel. Il était difficile de lire en un tel homme. Si Eléderkan n’avait pas son pareil pour dissimuler ses émotions, le Conservateur, lui, rivalisait avec les meilleurs comédiens de Rhaëg. Indéchiffrable, imprévisible, il semblait doté de la faculté de pouvoir changer de rôle à loisir, de disparaître dans l’ombre pour mieux resurgir ensuite et faire un scandale. Eléderkan s’aperçut qu’il n’en était nullement frustré. Lui qui d’ordinaire lisait dans le cœur des hommes comme dans un livre, ce constat le laissait soulagé. Non, avait-il décidé, je ne me torturerais pas l’esprit aujourd’hui.

- Comment aimez-vous votre thé ? Épicé, venu du littoral de Ssyl’Shar ? Sucré, issu des plantations d’Orën ? Ou amer et fort, comme on en trouve parfois sur les marchés d’Ys ?



Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:46 Revenir en haut

Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


 Sauter vers:   



Sujet suivant
Sujet précédent

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001/3 phpBB Group :: Dgf GuildWars :: Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Traduction par : phpBB-fr.com
Create by dagonfield genesis :: by nerevare

Anneau des JpC par TourDeJeu