Playlist Tol Orëanéene Carte du Monde Index du Forum
Connexion •  Se connecter pour vérifier ses messages privés •  S’enregistrer
 
 Connaissances des Dragons Sujet suivant
Sujet précédent
Poster un nouveau sujetCe sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Auteur Message
Peddyr Thelrand
Maitre Dragon
Maitre Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2009
Messages: 4 284
Sexe: Masculin
Présentation: URL
RPs: 1 187
Race: Humain
Âme Soeur: Sveargith
Fonction: Ex-Ambassadeur
Affiliation: Maison Dalneÿs
Alignement perso: Neutre Bon
Ordre Draconique: Lumière

MessagePosté le: Dim 15 Juin 2014 - 09:14 Répondre en citantRevenir en haut

Bienvenue jeune gens avide de Savoir Draconique. Tu viens ici découvrir toutes les notions indispensables à connaître sur les dragons. Tu vas avoir le loisir et le temps de lire les détails sur de nombreux sujets, tels que :

*La couleur des écailles
*Les caractères
*Les caractéristiques physiques
*Les pouvoirs particuliers
*L'interstice
*Les lézards de feu et les dragons fées
*Les Valherus et les Einors
*L'Oracle
*Les empreintes Majeures et Mineures
*Les différents types de couvées
*Les dragons sauvages



L'âme s'envole vers les cieux par les ailes des dragons


Dernière édition par Peddyr Thelrand le Sam 26 Juil 2014 - 15:19; édité 10 fois
Publicité





MessagePosté le: Dim 15 Juin 2014 - 09:14 Revenir en haut

PublicitéSupprimer les publicités ?
Peddyr Thelrand
Maitre Dragon
Maitre Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2009
Messages: 4 284
Sexe: Masculin
Présentation: URL
RPs: 1 187
Race: Humain
Âme Soeur: Sveargith
Fonction: Ex-Ambassadeur
Affiliation: Maison Dalneÿs
Alignement perso: Neutre Bon
Ordre Draconique: Lumière

MessagePosté le: Dim 15 Juin 2014 - 09:15 Répondre en citantRevenir en haut

Ecrit par Heryn Amlug



Il existe sur Tol Orëa neuf couleurs d'écailles, tout Ordres Draconiques confondus. Les voici, classée par ordre de taille. Vous notez, avant de commencer votre lecture, qu'un autre feuillet développe des légendes diverses sur chaque couleur, et décidez d'y revenir plus tard.

--> Les Dragonnes Dorées, les plus grandes femelles, appelées également Reines Dorées. Elles sont fertiles et assurent la survie de l'espèce. Puissantes et douces. On ne les trouve qu'au Kaerl Céleste. (Très rares)
Femelles uniquement. Toujours liées à des femmes.

--> Les Dragonnes Argentées, femelles de taille similaire à celle des autres Reines. Fertiles, elles sont appelées Reines Argentées. Puissantes et sages. On ne les trouve qu'au Kaerl Englouti. (Très rares)
Femelles uniquement. Toujours liées à des femmes.

--> Les Dragonnes Incarnates, femelles de taille similaire à celle des autres Reines. Fertiles et appelées Reines Incarnates. Puissantes et coléreuses. On ne les trouve qu'au Kaerl Ardent. (Très rares)
Femelles uniquement. Toujours liées à des femmes.

--> Les Dragons Bronzes, les plus grands mâles, puissants et fiers, généralement les favoris des Reines.
Mâles uniquement. Toujours liés à des hommes.

--> Les Dragons Bruns, mâles de taille intermédiaire, calmes, très robustes et endurants.
Mâles uniquement. Toujours liés à des hommes.

--> Les Dragonnes Bleues, femelles un peu plus petites que les Bruns, très intelligentes et d'une grande virtuosité au combat.
Femelles uniquement. Toujours liés aux femmes.

--> Les Dragonnes Vertes, les plus petites femelles, très rapides et rusées, d'une activité débordante.
Femelles uniquement. Toujours liées aux femmes.

--> Les Dragon(ne)s Blanc(he)s, ce sont les plus petits dragons qui existent, mais ce sont également les plus agiles et les plus rapides, leur petite taille leur permettant des choses impossibles à réaliser par les grands dragons. Ils ont une maîtrise exceptionnelle de l'Interstice. (Rares)
Mâles liés aux hommes, et femelles liées aux femmes.

--> Les Dragon(ne)s Noir(e)s, de taille très variable. On connait peu de choses sur eux, si ce n'est qu'il peuvent être aussi grands que des Bronzes ou aussi petits que des Blancs. Les plus grands sont appelés Empereurs et Impératrices Noir(e)s. (Rares)
Mâles liés aux hommes, et femelles liées aux femmes.

--> Les Dragon(e)s Airains, d'une taille proche des Bleues, couleur extrêmement rare et inédite car née de la Conjonction des Deux Lunes par la volonté des dieux. Nés d'une dragonne sauvage inconnue, ils sont stériles. Quatre à l'origine, il en existe à ce jour un unique représentant, une femelle au Kaerl Englouti. Couleur non-jouable.
Mâles ou femelles, liés aux hommes comme aux femmes.
Plus d'informations ici.

--> Les Dragonnes Améthystes, femelles de taille similaire à celle des autres Reines. Fertiles et appelées Reines Améthystes. Puissantes et orgueilleuses. On ne les trouvait qu'au Kaerl Maudit. Couleur non-jouable. (Disparues)
Femelles uniquement. Toujours liées à des femmes.
Plus d'informations ici.


Nota Bene : Pour prévenir tout remarque, si vous avez l'esprit observateur, oui en effet, il y a plus de couleurs femelles que de couleur mâles, mais ce petit déséquilibre est annulé par le fait que trois des couleurs uniquement femelles sont extrêmement rares, et généralement réservées aux Dames de Kaerl ou aux femmes de grande valeur (bien qu'il puisse évidemment y avoir des exceptions, comme d'habitude). Bon à savoir également, les Noir(e)s, Blanc(he)s, Vertes et Bleues peuvent éventuellement se lier à des membres humanoïdes de sexe opposé, à condition de présenter une bonne raison (cohérente et jugée satisfaisante, tel que malédiction éventuelle, problème au niveau de la couvaison, attirance du lié pour les membres du même sexe ...) au Staff de Tol Orëa !






Ecrit par Mave Arkias


Ceci ne sont que les traits globaux par couleur d'écailles. Il n'y a aucune obligation à les suivre lors de la conception de la fiche du dragon.

Reines Dorées

D'une grande bienveillance et capables d'une grande compassion, elles figurent parmi les plus compréhensives des dragonnes. Si elles sont souvent douées de sagesse, la frivolité a aussi sa place chez ces femelles aux écailles précieuses. Cependant, elles savent remettre les choses à leur place et faire preuve du plus grand sérieux quand la situation l'impose. Elles inspirent le respect et la révérence, mais il ne fait jamais bon de provoquer leur colère. Ainsi, malgré leur relative légèreté, elles sont toujours de bon conseil.

Reines Argentées

Dotées d'un excellent sens de l'observation, il est rare qu'un détail échappe à ces dragonnes à l'esprit critique exacerbé. Assez méfiantes et exigeantes, elles ne négligent aucune piste de réflexion et ne laissent rien au hasard quand elles doivent promulguer leurs conseils. Seulement, leur calme aussi lisse qu'une mer d'huile peut laisser place en une fraction de seconde à la plus impitoyable des tempêtes. La part lunatique de ces dragonnes n'est donc pas à prendre à la légère si l'on tient à éviter de subir les foudres de leur impétuosité.

Reines Incarnates

Définition même du terme « passionnées », ces dragonnes ne manquent pas de mordant. Ayant la rancune tenace et une fierté affirmée - le mot est faible -, leur relative sagesse ne les exempte pas d'un caractère pour le moins vindicatif. Peu enclines à l'écoute en apparence, ces femelles étonnent par les détails qu'elles assimilent sans avoir l'air d'y toucher. Ce sont des dragonnes des plus alertes et gare à qui viendra troubler leur quiétude ou celle de leur Liée.

=>A noter pour les Reines qu'elles se lient avec des femmes de caractère et capables de supporter la force et la volonté d'une Reine, de quelle couleur qu'elle soit, au risque d'être soumises à la dragonne. Et cela serait aussi dangereux pour elles que pour leur Liée.


Noir(e)s

Dragons exclusifs et parmi les moins impressionnables, ils ne vivent que pour et avec leur Lié. Ce sont des indépendants qui, s'ils ressentent les préoccupations de leurs frères sauriens, intègrent beaucoup plus facilement les pensées humanoïdes. Malgré ce qu'ils pourraient en dire, ils sont des plus dévoués ; rien ne compte plus à leurs yeux que la protection et le bien-être de leur Lié.

Blanc(he)s

Ne vous fiez pas à leur apparente fragilité. D'une vive intelligence, les femelles sont plus douces que les mâles et possèdent d'ailleurs un meilleur tact. Rapides, maîtres de l'Interstice, ce sont des dragons assez discrets et qui partagent une relation des plus étroites avec leur Lié. Il est rare qu'ils apprécient la causette avec un autre que ce dernier.

Bronzes

Fiers et racés, ce sont les mâles dominants par excellence. Plutôt téméraires, au point d'adopter parfois un comportement dangereux, seul le temps assagit leur caractère et leurs humeurs. Ils sont par ailleurs têtus et orgueilleux, ce qui les suit tout au long de leur vie mais leur sert lors des prises de décision. Ils ont en effet tendance à apprécier les hautes strates de la hiérarchie et, par ce fait, la place de meneur.

Bruns

D'une intelligence plus appréciable que celle des Bronzes, elle est aussi plus accessible et moins froide que celle des Blancs. D'une vivacité émotionnelle assez insoupçonnée, ils ont un don pour se faire comprendre de manière simple et rapide. Par conséquent, leur capacité à régler les conflits, et à composer avec les données implicites ou sous-entendues, en font des diplomates dont on ignore guère l'avis si l'on a un minimum de jugeote.

Bleues

Dragonnes d'un calme olympien, parfois au point d'en devenir inquiétantes, mais très douces avec leur propre Liée. Elles sont d'une résistance à toute épreuve mais sont peu promptes à se laisser séduire par leurs homologues mâles. Il ne faut pas les croire insensibles, la myriade de sentiments capables d'illuminer leurs yeux a souvent de quoi étonner leur Liée. Très compréhensives, se sont des cérébrales qui agissent rarement sans réfléchir.

Vertes

Rivales directes des Blanc(he)s en agilité, elles sont également assez sûres d'elles pour disperser la cour des Reines par leur penchant pour les acrobaties lors des Vols Nuptiaux. Charmeuses et séductrices, elles sont très sociables avec leurs congénères. D'une grande malice, ne manquant ni de courage ni de vivacité d'esprit, ces dragonnes se révèlent des Liées aussi confiantes qu'imprévisibles. Mais leur ingéniosité n'est pour déplaire à personne.



L'âme s'envole vers les cieux par les ailes des dragons


Dernière édition par Peddyr Thelrand le Sam 26 Juil 2014 - 15:26; édité 2 fois
Peddyr Thelrand
Maitre Dragon
Maitre Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2009
Messages: 4 284
Sexe: Masculin
Présentation: URL
RPs: 1 187
Race: Humain
Âme Soeur: Sveargith
Fonction: Ex-Ambassadeur
Affiliation: Maison Dalneÿs
Alignement perso: Neutre Bon
Ordre Draconique: Lumière

MessagePosté le: Dim 15 Juin 2014 - 09:17 Répondre en citantRevenir en haut

Ecrit par Heryn Amlug




Les dragons possèdent non seulement une grande intelligence, à ne pas sous estimer, mais également un physique très particulier. Voici donc leurs principaux traits distinctifs.

--> Tête "triangulaire", narines un peu sur le dessus du museau.
--> Yeux protégés par plusieurs paupières dont une paire de translucides (protègent les yeux sous l'eau). Ils changent de couleur en fonction de l'humeur du dragon, et sont donc un parfait indicateur "externe" pour qui connait la signification de ces variations de teinte.

=> Opalescent: couleur naturelle des yeux, tout va bien, pas d'humeur particulière
=> Bleu: Humeur tranquille
=> Vert: Joie, contentement
=> Rouge, rouge-orange: Colère, fureur ou ardeur au combat (ou excitation lors des Vols Nuptiaux)
=> Orange: Excitation
=> Jaune: Inquiétude, perplexité. (Dragon malade également)
=> Gris: Epuisement, grande tristesse.

--> Long cou arqué, les dernières crêtes du cou servent de "siège" au Chevalier Dragon, qui se cale confortablement entre deux d'entre elles. Il est important de noter que les Maitres Dragons ne servent en AUCUN CAS de selles (du genre de celles pour les chevaux), mais d'un ensemble de harnais de vol très résistants, enserrant le "cavalier" au niveau de la taille et des jambes. Cela dit, pour un vol dit "standard", non acrobatique et ne prévoyant pas de combat, il n'est pas forcément nécessaire de le boucler, les plus habitués et en phase avec leur Lié draconique savant s'en passer.

--> Corps à la peau soyeuse et fraîche, recouverte d'écailles très résistantes. A noter que les dragons étant des créatures à sang froid, ils craignent donc les températures trop basses. Les écailles du ventre sont plus "molles" et plus fragiles que celle du dos, et sont par conséquent plus facilement transperçables par une lame.

--> Jambes solides, terminées par des doigts aux griffes rétractiles (cinq aux antérieurs, et cinq aux postérieurs). Les postérieurs sont légèrement plus longs que les antérieurs, et très musclés, permettant une bonne détente lors d'un décollage au sol.

--> Ailes de grande envergure, tendues sur 4 os très fins, se terminant par des griffes. La membrane est de la même couleur que la peau, mais translucide. D'une grande solidité malgré son apparence fragile.

--> Queue longue et préhensile, à l'extrémité parfois alourdie par une masse de corne rigide. Le dragon peut s'en servir pour s'arrimer solidement en cas de besoin, mais également comme arme.


--> En cours de réécriture pour transfert dans le Liber Draconis : données sur le développement des dragons à travers les grandes étapes de leur vie, du vol nuptial à l'âge adulte.


TAILLE DES DRAGONS ADULTES PAR RAPPORT A UN BIPEDE :

(Cliquez sur les images pour agrandir)





Retouche graphique par Heryn Amlug



L'âme s'envole vers les cieux par les ailes des dragons


Dernière édition par Peddyr Thelrand le Sam 2 Aoû 2014 - 15:13; édité 7 fois
Peddyr Thelrand
Maitre Dragon
Maitre Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2009
Messages: 4 284
Sexe: Masculin
Présentation: URL
RPs: 1 187
Race: Humain
Âme Soeur: Sveargith
Fonction: Ex-Ambassadeur
Affiliation: Maison Dalneÿs
Alignement perso: Neutre Bon
Ordre Draconique: Lumière

MessagePosté le: Dim 15 Juin 2014 - 09:19 Répondre en citantRevenir en haut

Ecrit par Heryn Amlug




Comme la plupart des créatures magiques, les Dragons sont doués de pouvoirs hors normes, que rares sont les humains à contrôler :

--> Cracher du feu

--> Télépathie / Empathie (à travers le lien Bipède/Dragon entre âmes soeurs, également appelé Empreinte, et se réalisant lors de l'Eclosion des oeufs.)

--> Téléportation dans l'Intertice (nous détaillerons plus amplement ce point dans l'article suivant) :

Les dragons se téléportent à n'importe quel endroit, en l'espace de trois respirations en passant par un espace-temps vide (l'Interstice). Pour cela, le dragon doit parfaitement visualiser l'endroit d'arrivée, et s'y transporte, ainsi que ce qu'il porte/transporte.
Un dragon ne peut donc pas aller dans un endroit qu'il n'a jamais vu, ou du moins si personne ne lui donne les bonnes coordonnées visuelles. Une mauvaise visualisation peut entraîner quasiment à coup sûr la mort du dragon et de son Lié.

Il est à noter que les voyages dans le temps sont également possibles mais très réprouvés car réellement épuisants et dangereux tant pour le dragon que son chevalier.

Un dragon qui vient de manger ne doit pas voyager dans l'Interstice, le froid lui couperait la digestion et il pourrait en mourir.

--> Métamorphose :

Les Dragons sont des métamorphes, et peuvent prendre une forme humanoïde qu'ils déterminent durant leur passage à l'âge adulte, quand ils acquièrent ce pouvoir.
Une fois choisie et maîtrisée, la forme humanoïde restera identique durant toute la vie du Dragon. Cette forme particulière n'est différentiable d'un humanoïde normal de la même race que par magie, bien qu'une certaine aura "inhumaine" soit potentiellement détectable par certaines personnes réceptives. Le contrecoup de l'utilisation de ce sort étant assez lourd (sensation de grande fatigue, un jour complet de repos intensif étant généralement nécessaires pour récupérer), les Dragons ne l'utilisent généralement qu'en cas d'urgence, si leur vie ou celle de leur compagnon mortel est menacée.

Les dragons les plus habiles peuvent maintenir cette forme durant un jour et une nuit, risquant la mort s'ils tentent de rester sous cette forme plus longtemps. On raconte que les Anciens Dragons, Liés des Valherus, pouvant prendre et se défaire de cette forme à leur gré, sans ressentir plus de fatigue que pour un "simple" vol Intersticiel, se plaisaient à jouer des tours aux mortels, en se mêlant à eux sans que personne ne s'en aperçoive. (Cf les Gardiens des Kaerls)

--> Magie draconique : le Regard de Flarmya

Il y a magie et magie. Un bipède peut être doté ou non d’une relative connaissance magique ou d’un don surnaturel, qui demande du temps et de la pratique pour en être le maître. Un dragon acquiert à l’âge adulte les pouvoirs liés à sa race : interstice, métamorphose, feu et mémoire. Lors de l’Empreinte, lorsque les deux âmes réunies par Flarmya se mêlent pour l’éternité, c’est aussi la fusion de ces deux sources magiques, des deux natures : humanoïde et draconique. C’est le point de départ d’une osmose qui grandira au fil du temps. Le bipède influence son Lié en lui apportant une touche d’humanité qui est inconnue à cette race légendaire et prédatrice. Le dragon influence son Lié en lui octroyant des changements beaucoup plus visibles. Plus le temps passera et plus le couple de Liés sera marqué par cette fusion des deux natures. Chaque couple de Liés développe donc sa propre particularité.

Prenons deux exemples simples. Un changement d’ordre psychique : un Chevalier fort curieux et au Don particulièrement puissant, accompagné par un Bronze ayant très à cœur le bien de son Màr, pourra entendre le bourdonnement des pensées égarées des gens, souvent des Aspirants ou des gens sans-Don dissimulant mal leurs pensées.
Un changement d’ordre physique : une Verte adore les cabrioles avec les mâles, sa Liée pourra donc développer une sorte de charisme diffus attirant hommes et femmes, ou voir ses paupières se couvrir de petites écailles faisant pâlir d’envies les joaillers.

Chaque couple bipède/dragon est donc unique et se développe avec le temps. Cela peut prendre plusieurs années ou apparaître peu après la maturité du dragon. Pour les membres des Ordres, cela signifie que Flarmya a touché le couple de Liés : il leur est donc possible d'accéder ainsi au rang à responsabilités de Maître. On l'appelle, avec autant de révérence que si c'était l'Empreinte car c'est aussi une oeuvre de la déesse, le Regard de Flarmya. C'est un passage symbolique pour la société humanoïde et pour les deux Âmes Soeurs. C’est au joueur que revient de choisir cette particularité s’il lui en vient l’envie. Le Staff se réserve toutefois le droit de refuser une magie excessivement puissante ou une anomalie physique trop invraisemblable.

--> Mémoire :

Les grandes connaissances des Dragons proviennent du fait qu'à chaque nouvelle génération, les souvenirs des Ancêtres du jeune Dragon lui sont transmis. Nos Liés disposent donc d'une sorte de mémoire génétique extrêmement développée, au point près qu'elle ne leur pas est accessible dès leur naissance, cet accès aux souvenirs ne se faisant que progressivement à partir du passage à l'âge adulte. Cette mémoire est transmise par le côté maternel uniquement. C'est également pourquoi un Dragon se présentera plutôt comme étant issu de la progéniture de telle ou telle Reine, que comme étant l'enfant de tel ou tel dragon mâle.



L'âme s'envole vers les cieux par les ailes des dragons


Dernière édition par Peddyr Thelrand le Sam 26 Juil 2014 - 15:53; édité 3 fois
Peddyr Thelrand
Maitre Dragon
Maitre Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2009
Messages: 4 284
Sexe: Masculin
Présentation: URL
RPs: 1 187
Race: Humain
Âme Soeur: Sveargith
Fonction: Ex-Ambassadeur
Affiliation: Maison Dalneÿs
Alignement perso: Neutre Bon
Ordre Draconique: Lumière

MessagePosté le: Dim 15 Juin 2014 - 09:20 Répondre en citantRevenir en haut

Ecrit par Heryn Amlug




Lieu de transfert utilisé par les dragons et les lézards de feu (cousins des dragons, excellents messagers). Ils s'y transportent par une sorte de télékinésie. Le transfert dure généralement me temps de trois respirations (6 à 8 battements de cœur), mais peut également durer beaucoup plus longtemps lors de voyages temporels (reconnus comme possibles en théorie, mais quasi irréalisables en pratique).

Cet espace prive de tous leurs sens les êtres qui le traversent. On n'y ressent plus rien, mis à part un grand froid, capable de vous geler littéralement sur place si vous ne disposez pas des protections adéquates. On n'y voit plus, on n'y entend plus. Il se matérialise sous une forme de néant qui se retrouve par exemple quand on voyage entre deux monde, entre deux endroits ... En quelque sorte ... une "inter dimension" .... C'est comme s'il y avait entre le dehors et l'intérieur, lorsqu'on traverse une porte, un endroit intermédiaire entre ces deux espaces ! A chaque fois qu'un dragon se téléporte, il passe par l'Interstice, durant un temps plus ou moins long selon la distance entre le point de départ et le point d'arrivée (qui peut se trouver n'importe où du moment qu'on le visualise parfaitement dans son esprit.).

Il est très dangereux (voire impossible) de se téléporter sans avoir une idée précise du lieu d'arrivée, car sans cela on risque de se rématérialiser dans un mur par exemple (ou de ne pas se rematérialiser du tout) ... Il faut donc avoir préalablement vu l'endroit où l'on veut se rendre, et pouvoir le visualiser avec exactitude dans son esprit. C'est pourquoi seuls les Chevaliers Dragons expérimentés et bien sûr les Maitres Dragons en titre, ayant une parfaite confiance en leur âme soeur draconique, sont autorisés à utiliser ce système de téléportation.

Les êtres humains ainsi que le matériel peuvent traverser l'Interstice à condition d'être attachés à un dragon, mais les gens peu habitués à y circuler connaitront sans doute une intense frayeur lors des premières fois (effet se dissipant après quelques voyages).



L'âme s'envole vers les cieux par les ailes des dragons
Peddyr Thelrand
Maitre Dragon
Maitre Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2009
Messages: 4 284
Sexe: Masculin
Présentation: URL
RPs: 1 187
Race: Humain
Âme Soeur: Sveargith
Fonction: Ex-Ambassadeur
Affiliation: Maison Dalneÿs
Alignement perso: Neutre Bon
Ordre Draconique: Lumière

MessagePosté le: Dim 15 Juin 2014 - 09:49 Répondre en citantRevenir en haut

Ecrit par Heryn Amlug




Les lézards de feu, comme les dragons fées, sont les petits cousins miniature des Dragons, bien que possédant une intelligence et une taille bien moindre. S'ils ne peuvent communiquer par messages télépathiques en tant que tels, ils peuvent néanmoins se faire comprendre en projetant directement des images, plus ou moins explicites, dans l'esprit de leur lié. Ils s'expriment également par de petit roucoulements/hululements, le ton utilisé indiquant l'humeur du dragonnet.

Les deux races dépassant rarement la taille d'un gros chat, elles possèdent malgré tout beaucoup de caractéristiques en commun avec leurs cousins, tels que les différentes couleurs des écailles et la répartition des sexes, ou le fait qu'on peut se les attacher comme « familiers » par une Empreinte miniature, à condition d'être présent au moment de l'éclosion.

Très sauvages, ils apprécient le calme de la nature, et leurs comportements mêlent souvent curiosité et crainte envers les bipèdes. Ils vivent généralement par petit clan d'une dizaine d'individus, comportant des individus de toutes les couleurs. Ces clans sont généralement placés sous la direction de la reine matriarche, et de son compagnon mâle favori.

Les lézards de feu sont essentiellement présents dans les zones chaudes et sèches du monde, tel que le vaste désert de Ssyl'Shar, où le sable atteint une température des plus utiles pour aider à la couvaison des oeufs. Leurs pouvoirs se limitent à la téléportation dans l'Interstice, ainsi qu'à la capacité de cracher quelques flammèches. Comme les Dragons, ils apprécient la viande cuite.


Les dragons fées, quant à eux, préfèrent s'établir sous le couvert des forêts chaudes et humides, tel que la Jungle de Qahra, où ils peuvent facilement trouver les fruits dont ils raffolent tant. Leurs pouvoirs sont toutefois assez différents de ceux dont on peut avoir l'habitude pour les Dragons : ils peuvent se rendre invisibles au regard des gens, et leur chant, de la même manière que celui des Neishaans, est très facilement hypnotique, poussant les gens à agir en automate. Notons également une autre différence importante : leurs ailes ne sont pas membraneuses, mais directement inspirées de celles des papillons, étant très colorées, et recouvertes d'une « poudre » spécial permettant le vol. Ils possèdent également un petit pompon de poils accroché au bout de la queue.

Pour finir, précisons que Lézards de Feu comme Dragons Fées sont de petits êtres très malicieux, à forte tendance farceuse, et il n'est pas rare que des bipèdes inattentifs s'étant trop rapproché d'un clan de Dragons Fées soit retrouvé errant sans but à une distance fort éloignée de son point de départ. Les uns comme les autres feront de petits compagnons très appréciables, ainsi que d'excellents messagers, pour qui saura gagner leur confiance, ou pour qui réussira à mettre la main sur une couvée non surveillée ...




L'âme s'envole vers les cieux par les ailes des dragons


Dernière édition par Peddyr Thelrand le Dim 15 Juin 2014 - 14:21; édité 1 fois
Peddyr Thelrand
Maitre Dragon
Maitre Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2009
Messages: 4 284
Sexe: Masculin
Présentation: URL
RPs: 1 187
Race: Humain
Âme Soeur: Sveargith
Fonction: Ex-Ambassadeur
Affiliation: Maison Dalneÿs
Alignement perso: Neutre Bon
Ordre Draconique: Lumière

MessagePosté le: Dim 15 Juin 2014 - 09:52 Répondre en citantRevenir en haut

Ecrit par Heryn Amlug




Valherus : ainsi se sont nommés les Einors, ceux de la race des Premiers Nés, ayant été choisis grâce à leurs dons psy (télépathie, empathie) pour lier leur âme et leur vie à ceux des Dragons Primordiaux. Egalement appelés, mais plus rarement, Seigneurs Dragons.

Au fil des années, puis des siècles, une fois la race des Dragons sauvée de la terrible épidémie qui avait menacé de l'exterminer, les Einors commencèrent à gagner des dons sans pareils, développant une puissance de pouvoir colossale et une longévité d'immortels, grâce au lien spirituel les unissant aux Dragons.

Y trouvant satisfaction, tout autant que les autoproclamés « Elus », les Dragons instituèrent en tradition la cérémonie de l'Empreinte, voulant qu'un jeune Valheru, une fois son apprentissage terminé, liait, pour le reste de ses jours, son âme à un bébé dragon, qui deviendrait son compagnon, et son âme soeur. Ces enfants là, assez rares, étaient toujours issus d'une union entre deux Valherus, quels que soient leur lien de parenté. Ainsi deux frères et soeurs, une mère et son fils, un père et sa fille, ou encore deux cousins -si un tel terme avait une signification étant donné le peu de cas que les Valherus faisant des liens de parenté-, pouvaient donner naissance à un enfant, ensuite abandonné afin qu'ils s'endurcisse et apprenne seul ce qu'il lui fallait savoir. Il revenait une fois qu'il se sentait prêt, et défiait ses parents afin de leur montré qu'il était digne d'être des leurs.

Testant toujours et encore plus les limites de leur nouveaux dons, les Valherus commencèrent à changer étrangement, tout comme leur liés draconiques. Changements physiques surtout, mais également comportementaux. Une nouvelle race était née. Faisant preuve d'un orgueil toujours plus grand, ils se firent construire d'immenses citadelles, dans laquelle ils s'établirent, seuls ou en petit groupes, avec leur cour, constituée d'Einor qu'ils avaient réduit à la servitude sans le moindre scrupule. Ils gardèrent auprès d'eux les membres les plus beaux de cette race, en faisant leurs favoris, et se servirent des autres comme esclaves.

Au fil du temps, tandis que les Valherus changeaient, les Einors aussi changeaient, évoluant sous l'influence de leurs maitres, et des milieux dans lesquels ils vivaient. Et les Permiers Nés se séparèrent en sept nouvelles races inédites, Humains, Elfes, Ondins, Fëalocës, Torhils, et Neishaans, chacunes disposant de pouvoirs particuliers uniques en leur genre, mais bien moins puissants qu'ils ne l'avaient été du temps des Einors. Par la suite, les Valherus, rapidement lassés de leurs nouvelles conquêtes, et possédés par le désir brûlant de rajouter de nouvelles choses à leurs tableaux de chasses, se lancèrent dans des voyages spatio-temporels, passant à travers l'Interstice pour aller coloniser de nouveaux mondes, jusqu'alors inconnus de tous.

Jusqu'au jour où, près d'un millénaire plus tard, les Esclaves de Tol Orëa se rebellèrent contre leurs Puissants Maîtres. D'un seul mouvement, préparé dans le plus grand secret, ils s'enfuirent, mettant à l'eau des embarcations précaires pour quitter le continent qui les avaient vu naitre, et s'en éloigner le plus possible. A l'origine de cette fuite, la décision des Valherus de s'attaquer à la seule chose qui leur avait jamais résisté : les Dieux eux même. Occupés par les préparatifs de la guerre sainte qui allait engendrer l'extinction soudaine de leur race, les Valherus ne virent pas se profiler la rébellion de leurs serviteurs.

Entrant dans un courroux terrible lorsqu'il s'en aperçurent, les Seigneurs Dragons leur donnèrent la chasse, mais bien trop tard, car ils étaient si nombreux, que ceux qu'ils parvinrent à châtier ne représentèrent qu'une minorité de la population qui allait s'établir sur les autres continents du monde de Rhaëg, formant les civilisations que nous connaissons aujourd'hui.
Une partie des Esclaves cependant, les favoris des Maitres, resta, fidèlement installée dans leurs citadelles magiques des Valherus, les quatre Kaerls de Tol Orëa. Sous la colère des Puissants, de nombreux Esclaves innocents perdirent la vie durant cette période.

Ainsi commencèrent les Guerres du Chaos, où l'on vit les Esclaves abandonner leurs Maitres, où l'on vit Valherus et Dragons contre Dieux, folie qui allait aboutir au bannissement perpétuel dans les Limbes obscures des rares qui survécurent à cette sanglante et totale opposition.

Les Dieux croyaient jusque là en les bienfaits de la non ingérence dans l'histoire du monde, et n'étaient plus intervenus sur Rhaëg depuis que Flarmya, la Déesse Mère des Dragons, avait conduit les Einors à se lier à ses Enfants chéris pour les sauver. Ils durent cependant se sortir de leur longue torpeur, pour sauver leur vie et leur honneur bien sûr, mais également pour préserver l'avenir de Rhaëg, et par extension, ceux de tout les autres mondes qui avaient subi la marque des Valherus. Ils avaient permis cette atrocité, ils devaient maintenant la réparer.

Ainsi naquirent également les Ordres Draconiques, quand les anciens Esclaves des Kaerls, restés pour prendre soin des oeufs de Dragons de leurs Puissants Maitres, se libérèrent du joug de leurs anciens oppresseurs disparus, et lièrent leurs propres âmes à une nouvelle génération de Dragon, plus sage, et non encore souillée par la folie des Valherus.

Ces nouveaux Maitres Dragons possédaient en eux une part du sang des Anciens, tel qu'ils appelèrent les Valherus, étant le fruit d'un long et très ancien métissage entre les Favoris et leurs Maitres. Désireux d'augmenter le nombre de ses membres, chacun des quatre Ordres Draconiques originels se lancèrent dans la toute première Quête, à la recherche des enfants des Esclaves qui s'étaient enfuis, et qui devaient, eux aussi, posséder, en partie au moins, ce Don exceptionnel coulant dans leur sang. (Voir Chronologie pour plus d'information sur la création des Ordres).

Pour plus d'infos et quelques portraits de Valherus célèbres, voir topic Nos ancêtres les Valherus.



L'âme s'envole vers les cieux par les ailes des dragons
Peddyr Thelrand
Maitre Dragon
Maitre Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2009
Messages: 4 284
Sexe: Masculin
Présentation: URL
RPs: 1 187
Race: Humain
Âme Soeur: Sveargith
Fonction: Ex-Ambassadeur
Affiliation: Maison Dalneÿs
Alignement perso: Neutre Bon
Ordre Draconique: Lumière

MessagePosté le: Dim 15 Juin 2014 - 09:53 Répondre en citantRevenir en haut



L'Oracle peut être trouvé au sommet du Mont Gerikor. Qui veut le trouver doit réussir à gravir les flancs périlleux et vertigineux du mont. C'est là une épreuve pour quiconque souhaite rencontrer le Sondeur des Âmes, le Spectateurs du Temps. Quand commence à apparaître aux yeux des courageux le sommet tant espéré, une brume étrange entoure les environs, apportant la sensation d'une présence irréelle, mystique... Forte en pouvoir et en puissance, mais qui ne se veut pas agressive. Déjà on se sent observé... Alors qu'on l'est déjà depuis le premier jour de son existence....

Mais qui est-ce donc l'Oracle ?

L'Oracle est un être immortel sans être un dieu. Divin sans être divin, immortel parmi les mortels, demeurant à jamais à son poste sur le Mont Gerikor sur la ligne du temps. Il suit de de son regard séculaire les lignes du passé, du présent et du futur, qui défilent à chaque respiration des vies de Rhaëg. Tout ce qu'il voit, il le comprend, l'interprète par énigme à l'instant de l'interrogation, à l'instant de la visite du mortel venu apprendre sur lui-même, que ce soit passé, présent ou futur. Il est capable de déceler le Destin des âmes mortelles venant le consulter. Soumis aux lois du Temps, il ne peut divulguer ce qui se passera. Il ne peut que guider, pour que les mortels trouvent eux même leurs voies. Car il ne peut pas intervenir sur le cours du Temps. Ce sont aux êtres vivants de ce monde de trouver la solution, de réussir à suivre l'éclat apportée pour qu'ils atteignent leur but.

Pour apparaître dans la réalité des mortels, il revêt la forme d'un immense dragon éthéré, aux ailes voilées et nimbées des nuances des aurores boréales du loin Nord. Parfois, celle d'un vieillard ; ce que certains ont pu raconter après une rencontre avec lui. Mais est-ce vraiment lui ? N'est-ce pas un jeu de sa volonté ? Il est le Dragon Primordial, il peut décider de l'image qui apparaîtra sous vos yeux. . Même un non-croyant ne pourra contredire la nature même de ce qu'il est. Rien que de poser ses yeux sur lui donne l'impression ne d'être qu'un grain de poussière dans l'immensité.

A ne pas oublier que l'Oracle fait son apparition qu'à son bon vouloir. Un être vivant montant pour le consulter peut ne pas le voir... Si l'Oracle juge que ce n'est pas encore son heure des révélations... Mais cela reste très rare. L'Oracle voit tout et sait tout, il peut dévoiler ce qu'il faut pour tout n'importe quel individu de ce monde...

Réfléchissez bien à vos questions Mortels... L'Oracle ne peut vous dévoiler directement la vérité... A vous de la trouver dans ses énigmes.


Qui peut jouer l'Oracle ?

Tout être désirant requérir à sa présence, tant qu'on respecte ce qu'il est et ce qu'il doit être. Il intervient soit en étant l'Oracle même, dans des quêtes riches en intrigues ou en rebondissements, soit pour guider les mortels dans ces mêmes quêtes, ou alors pour faire intervenir quelques personnages non-joueurs ayant une certaine importance. Pour l'incarner, il suffit de demander à un membre du staff. Privilégiez néanmoins vos propres comptes pour jouer des PNJs. Il vous suffira de mettre l'image et le nom du personnage interprété en tête de votre post.



L'âme s'envole vers les cieux par les ailes des dragons
Heryn Amlug
Dame du Kaerl Céleste
Dame du Kaerl Céleste

Hors ligne

Inscrit le: 16 Sep 2007
Messages: 3 540
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 161
Race: Demi-Fëalocë
Âme Soeur: Rintrah
Affiliation: Maison Dalneÿs
Alignement perso: Neutre Bon
Ordre Draconique: Lumière

MessagePosté le: Sam 26 Juil 2014 - 15:42 Répondre en citantRevenir en haut



¤ Empreintes Majeures :
Les Empreintes Majeures sont celles des Reines Dragons : Dorée, Argentée et Incarnate. Suite à un Vol Nuptial pendant lequel les grands mâles (généralement les Bronzes mais ce n'est pas toujours le cas) font la course pour attirer l'attention de la Reine, la dragonne s'installe sur les sables de l'ère d'éclosion pour d'abord pondre puis couver ses œufs pendant quelques mois (10 à 20 œufs). Ces empreintes se déroulent dans chaque Kaerl d'une façon relativement similaire : devant le Kaerl réuni, les dragons percent leurs coquilles sous le chant de leurs aînés et tournent leurs esprits vers les Candidats à l'Empreinte, lesquels sont tous vêtus de blanc. C'est à ce moment bien précis que leurs âmes se rencontrent et que vont naître les Chevaliers Dragons.


¤ Empreintes Mineures :
Dans les Kaerls, les Reines ne sont pas les seules à pouvoir engendrer une descendance. Les dragonnes Vertes et les dragonnes Bleues peuvent également pondre. On dit que leurs couvées sont "mineures" et elle sont bien souvent évitées, donc relativement rares. La couvée d’une Bleue ou d’une Verte n’apporte que trois à quatre œufs et les dragons qui en éclosent ne sont que des Bruns, des Bronzes, des Vertes ou des Bleues, jamais les couleurs dites "rares" : Noirs ou Blancs. De même, il n'y aura jamais de Reine issue d'une couvée mineure : jamais le minois d'une Incarnate, Argentée ou Dorée ne pourra percer une coquille pondue par une Verte ou une Bleue. Une Reine ne peut être engendrée que par une Reine.

Comme les Reines, les dragonnes Bleues et Vertes prennent leur envol pour se faire couvrir par un mâle vigoureux, ou de leur choix, uniquement si elles ressentent le besoin réel et impérieux de donner la vie. C'est un choix rare chez les dragonnes Vertes et Bleues qui ont rarement le caractère à s'encombrer d'une progéniture.

Sur le plan RP, Les dragonnes peuvent être celles de PJ ou bien de PNJ, avec l’accord du joueur concerné et du staff. Les dragonnes PNJ sont jouées par les MJ ou les modérateurs, sous le compte de l’Oracle, à l'instar des pontes de Reines PNJ. Si un joueur souhaite faire participer sa Bleue ou sa Verte à une possible éclosion pour un ou deux aspirants, il doit ‘abord demander l’accord au staff. Il faut bien entendu que la dragonne soit en âge de pondre (Une jeune dragonne à peine sortie de l’œuf ne pourra pas prétendre à pondre des œufs).

Les empreintes accordées par ce genre d’éclosion ne seront pas aussi cérémonielles que celles des Reines. A noter également que dans la mesure où les couvées de Vertes ou de Bleues sont rares, elles ne peuvent prétendre à une couvée par an, PNJ ou PJ.

Texte par Peddyr Thelrand



RECENSEMENT DES DRAGONS DE TOL ORËA


Car il est parfois utile de vérifier l'ascendance du dragon d'en face... Voici la liste non-exhaustive recensant les diverses couvées jusqu'à l'époque actuelle en jeu, tous Kaerls confondus. Dragons PJs comme PNJs y sont notés. S'il y a un oubli ou un rajout à faire, contactez le Staff !

KAERL CÉLESTE

Ascendances dont le dragon changea d'allégeance : Honaël (Soledad Atwara, née en 913 de l'Incarnate Lye'Den)

Ascendances inconnues ou datant d'avant la Grande Guerre des Ordres : Kiruna (Elerinna de Galastden), Lioth (Nalesean de Dalneÿs), Arawn (Ehsan de Galastden RIP), Jhereg (Reynald d'Amberle), Merentar (Ambroise de Leysse, adoptable), Savaynith (Cydia Adoawyn), Kaazar (Maël Kerrwan RIP), Nymeria (Semperya de Galastden, adoptable), Aramanth (Cyriandil), Yarren (Doran d'Amberle), Tiona (Laéïa Loké), Asra (Sable Lewë)

Reine Kiruna, liée d’Elerinna de Galastden
902 & Empereur Noir : Nakyamë (Joachim de Leysse), Styrandil (Asgeir de Maelhen, adoptable), Ky'rinth (Katell de Leysse), Saskia (Alionwël Verdandt NC)
905, & Bronze : Seldryn (Kieran de Galastden), Nyssath (Dara d'Amberle)
908, & Bronze : Sarevok (Zackheim de Galastden), Loki (Siegrain Kaÿ), Kalen’el (Seris Ashkevron NC), ...
914, & Bronze : Reyn (Lyam de Galastden), 1 Noire, 1 Blanche, 1 œuf non-éclos
915, & Bronze : Vraël (Persée-Morian Garaldhorf), Andùnë (Altays Dra-Aldhibadh NC), Manigoldo (Aloïs de Galastden NC), 1 Verte
Printemps 917, & Bronze : Dorion (Ashen Rel Shugar), Erzulie Dantor (Azîha Meyn'andi), Dearthàir (Jowl Kijdaari NC), Rindagnir (Sylence Dwirani NC), 1 Bronze, 1 Bleue, 1 Noire

Reine Elys'sth, liée de (donnée inconnue)
899, & Brun : Shizuka (Adelheid de Dormnhall, adoptable) …

Reine Nyssath, liée de Dara d’Amberle
910-911, & Bronze : Narquelion (Yaggsil Galadorn NC), Kalyth (RIP), Niobè (Morgana Dyn'Shamerian NC), 1 Bronze
915, & Bronze : Niallàn (Belven de Dalneÿs), Dealra (Alyin), Aela (Aube Del'Aza NC), 1 Brun, 1 Verte …
Printemps 916, & Bronze Seldryn (Kieran de Galastden) : Svarog (Istvan Sarkanys RIP), Sveargith (Peddyr Thelrand), Draveÿn (Maëvann Kerr'wan), Enëlya (Estyn Senésra/Ellaïa Lindorië RIP), Aschërit (Gaishi Jin NC), Eärenwë (Morgoth Melian NC), 2 Vertes, 1 Bleue, 1 Noire, 1 Blanc, 1 Dorée mort-née

Reine Ky'rinth, liée de Katell de Leysse
Hiver 918, & Empereur Noir : Briinah (Ottilia Théandore), Ayzehl (Zoran Cynfelyn), Azaltëha (Iniaki Morrigane), 2 Bronzes, 3 Bruns, 1 Verte, 1 Blanc

Reine Niallàn, liée de Belven de Dalneÿs
Automne 917, & Bronze : Nolümea (Annaëya Wylda NC), Pandora (Daala NC), Hayëli (Yunizüna Yangon-Tiao NC), Aysu (Aoife Rothil NC), Sarastu (Thizir Erastyl NC), 1 Bronze, 1 Verte

Bleue Savaynith, liée de Cydia Adoawyn
Printemps 917, & Brun Surun : Faydan (Legundir Unarion NC)

Bleue Vraël, liée de Persée-Morian Garaldhorf
Été 917, & Brun Sarevok (Zackheim de Galastden) : Hanelvig (Lordan Ventaren), 1 Verte, 1 Bleue


KAERL ENGLOUTI

Ascendances dont le dragon changea d'allégeance : Ragnarök (Darweel Keltëar RIP, né à l'état sauvage), Anareinth (Dinjelai Al'Ysiria NC, né en 899 de la Dorée Elys'sth), Elérion (Galaad Lucis, né en 913 de l'Incarnate Lye'Den)

Ascendances inconnues ou datant d'avant la Grande Guerre des Ordres : Rakauth (Lalwendë Valendil, née de l'Argentée Nyptiseh), Amser (Nealyan Shamar, née de l'Argentée Nyptiseh), Jest (Folken Krienh), Tyom (Javerth Seram, né de l'Argentée Nyptiseh), Anduras (Doryl Dunstan), Djama (Kunai Del'Azad),Thémis (Kassandra Tellis, adoptable), Nerhâm (Ferson Von Wallenrod, adoptable), Relyana (Talyon Vin'Del NC), Kalawar (Welnir Sadwen)

Reine Rakauth, liée de Lalwendë Valendil
901, & Brun : Kermath (Jilian Faron), Serenah (Aléiya d'Elvrydden) ...
910, & Bronze : Aramanth (Naomi Lyn NC), Nemrod (Llewelyn Nemerian RIP), Deleneith (Ëlayn Dant'Leïss RIP), Xòchitl (Harmony Thrawnen), 1 Bronze, 1 Argentée mort-née ...
911, & Bronze : Celeb'Ithil (Reänell Cöl'Urm RIP), Ashling (Dante Tel Argan NC), Kohana (Lokni Ceallaigh), 1 Blanc, 1 Bleue, 1 Bronze ...
Printemps 916, & Bronze : Kaelys (Shayàn Tavaril), Dragon (Ved'yl Nyskar), Majak (Usui Ikeda), 3 Bronzes, 4 Bleues, 2 Vertes, 1 Brun, 1 Blanche, 1 Noire, 1 Noir, 2 Argentées, 3 œufs morts
Hiver 916-917, & Bronze Yl'liok : Chô' (Khaavren Zocaho NC), Bâalascar (Tachiran Nedynard NC), Tyenath (Aedlan Amasarith NC), 5 Bleues, 4 Vertes
Automne 917, & Blanc Sele'nti (Dymphnea Niedryn) : Koltira (Lhain Linwëlin NC), Orpheus (Dashan Kysumu NC), Hylindë (Rowien Luneciel NC), Sherÿan (Lynaël Mël'aryn NC), Laszlo (Gueralt Deux-Chiens NC), 2 Bronzes, 1 Noir, 1 Bleue, nombreux œufs non-éclos

Reine Aleëhna, liée de (donnée inconnue)
900, & Bronze : Korellius (Chanys de Lirrek NC), Neroc (Sévan de Gilraën), Vorondil (Séléné Lòkë) ...

Reine Seresth, liée de Méloïse Feride
910, & Bronze : Myhleth (Kylian Syric NC), Radryen (Mozalhrwek Zeneth RIP), 1 Brun, 1 œuf non-éclos ...
Hiver 913-914, & Bronze : Ringsir (Vilden Nyl'Dòròth) ...
Hiver 918, & Brun Anduras (Doryl Dunstan) : Nitthila (Andaranielle Ra'Imere NC), Ëstelh (Yael Ladanza), Dharitri (Céri Nand), 2 Bruns, 1 Bronze, 1 Noire, 1 Blanche

Reine Elselya, liée de (donnée inconnue)
907, & Bronze : Sele'nti (Dymphnea Niedryn), Lhassa (Athelstan Thrawnen) ...
914, & Bronze : Quetzalcoalth (Vladimir Azel'Van NC), Shyw (Ruperth Thumb) ...

Reine Serenah, liée d'Aléiya d'Elvrydden
903, & Bronze : Belareth (Alkythis Doréhor), Darakin (Arion Thorne RIP) ...
916, & Bronze Kiel (Ménélas Stark) : Payne (Belosnejka Kitaëv NC), Zifnab (Oshra Hae NC), Estelinn (Ezyl Tin'Juis, adoptable), Amestan (Klaus Sullivan), 1 Brun, 1 Verte, 2 Bleues, 1 Bronze, 1 Noir, 1 Blanche, 1 Verte mort-née
917, & Brun : Swiatlo (Killian Aoru NC), Néenvëd (Amÿlio Malarwë RIP), Eireen (Abigael Mathgen NC), 1 Bleue ...

Bleue Keyrin'tah, liée de (donnée inconnue)
899, & Empereur Noir : Aydan (Nolan Lancaster NC)


KAERL ARDENT

Ascendances dont le dragon changea d'allégeance : Sardakh (Cadaek Chembryl NC, né en 914 de la Dorée Ky'rinth), Narubaszar (Alakdae d'Alanie NC, né à l'état sauvage), Estenir (Alauwyr Iskuvar, né à l'état sauvage), Méléagh (Azdraïel Alaric RIP, né d'une Incarnate sauvage), Nektä (Jykhara Glorenyë, né en 899 de l'Argentée Rakauth)

Ascendances inconnues ou datant d'avant la Grande Guerre des Ordres : Muerghìr (Curunìr del Deldùwath, né de l'Incarnate Tintaglia), Astaroth (Salvedaen Arkalin RIP), Astorth (Alzaroth Draconigena RIP, né en 911), Melkor (Martel Dehlekna, né en 885 de l'Incarnate Tintaglia), Thémos (Eléderkan Garaldhorf, né en 890 de l'Incarnate Tintaglia), Lye'Den (Darlana Del Aeran, née en 890 de l'Incarnate Tintaglia), K'Jenriath (Ioana Cyallaïd-Cèlt’har, adoptable), Buroth (Esthen Frâlan), Iarnith (Thínthel Haerelwen), Shenesda (Lyssa Ciniver RIP)

Reine Lye'Den, liée de Darlana Del Aeran
901, & Bronze : Kadrys (Gwindor del Helevorn), Nephtys (Arachnéa, adoptable) ...
904, & Empereur Noir : Nymelith (Mora del Caelan), Renek (Elendel Hastin NC), Beyrevra (Cimeries Caym) ...
Printemps 912, & Bronze : Azeleen (Eirlys Naeryan NC), Alswyn (Elswyn Slytersin NC), Ashtad (Ansehelm) ...
915, & Bronze : Crimeth (Vilde Lordh'Dëmon RIP), Risranath (Isathiel Melraë NC), Nieblheim (Selereth Lief NC) ...
Printemps 916, & Bronze Zadayel (Quilaïn de Lazarel) : Veovis (Annah Innd'velyn), Dalkeith (Denwall Dehar'shal RIP), Errya (Osake Maïtera RIP), Rhaenys (Dyanaë Yaru-Nosta), 1 Blanche, 1 Verte ...
Automne 917, & Empereur Noir Estenir (Alauwyr Iskuvar) : Alrik (Ulfgar Haraldson RIP), Zaknafein (Anaviel Ïndalwë NC), Keraunos (Alecto de Sigvald NC), Helsrys (Malleÿn), 1 Brun, 1 Bleue, 1 Verte

Reine Takhasya, liée de Jora Evumbrar
Printemps 910, & Bronze Kadrys (Gwindor del Helevorn) : Asaleith (Marek d'Ardiénor), Zadayel (Quilaïn de Lazarel), ...
Hiver 912, & Empereur Noir : Rakesh (Âdhavan Ilaiyaraja), ...
Été 918, & Bronze Melkor (Martel Dehlekna) : Sarzeghnet - aveugle - (Runa Salv), Shorat (Mave Arkias NC), 3 Vertes, 1 Bleue, 1 Brun, 1 Noir, 1 Blanche ...

Reine Keldil, liée de (donnée inconnue)
Été 898, & Bronze : Nushi (Yong'Wu Zenghwei), Crïstel (Dorcha Elerinna RIP) ...
Hiver 902, & Noir : Torak (Aodren del Hendrake, adoptable) ...

Reine Nephtys, liée d'Arachnéa
Hiver 909, & Bronze : Miéka (Aldera Némier NC), Tsèriel (Kahina El'Fahim) ...
Printemps 917, & Bronze : Elthys (Aastrial Mérhan NC), Skaar’In (Orathor Iskuvar NC), Sorsha (Brendart Fawkes), Llyr (Nagendra Tuncay), 2 Bruns, 3 Vertes, ...
Hiver 918, & Bronze Kadrys (Gwindor del Helevorn) : Sethyl (Lilwen Izil NC, jumelle d'Akemiko), Akemiko (Sayuri Yaru-Nosta NC, jumelle de Sethyl), Nemuri (Yuma Amarok NC), 1 Brun, 1 Bronze, 2 Vertes, 1 Noire

Bleue Shenesda, liée de Lyssa Ciniver
Printemps 918, & Brun Sveargith (Peddyr Thelrand) : Wicella (Narcisse d'Istelsten NC), 1 mort-né

Verte Tsèriel, liée de Kahina El'Fahim
Été 918, & Bronze Zadayel (Quilaïn de Lazarel) : Serice (Stalia Hellébore NC), Tezca (Elke On Nïksé), 1 Verte


COUVÉES SAUVAGES

Reine Dorée Shahÿne de Pand'Ore (monde miroir de Rhaëg où les Valherus n'ont jamais existé en tant que tel)
905, & Bronze : Rintrah (Heryn Amlug, affiliée au Kaerl Céleste)

Reine Incarnate Maedirith, sans Liée, décédée
911-912, & dragon inconnu : Alderyth (Ketesh RIP, sans Kaerl)

Reine Incarnate Alderyth, liée de Ketesh la deux-fois-née (anciennement Rubis Metherlance)
916, & Blanc Sele'nti (Dymphnea Niedryn) : Kyalith (Crylith Avanaël RIP, affiliée au Kaerl Englouti), nombreux œufs morts

Dragonne inconnue, marquée par la Conjonction des Deux Lunes
Hiver 916-917, & dragon inconnu : Lenhor (Nathaniel Illyan NC, affilié au Kaerl Céleste), Ithildin (Amaélis Yodera, affiliée au Kaerl Englouti), Lyviathan (Limna On Nïksé RIP, affiliée au Kaerl Ardent), Syllenthyl (Isiliel Lossëane A'Gnÿm RIP, affilié au Kaerl Ardent)

Reine Dorée Rintrah, liée d’Heryn Amlug
Printemps 918, & Bronze Seldryn (Kieran de Galastden) : Maodan (Asulil Addraeddry, affilié au Kaerl Céleste), Amunaptra (Asshai Anara NC, affiliée au Kaerl Ardent), Akieron (Ayae Mugetsu NC, affiliée au Kaerl Ardent), Vahi'Naehrii (Ñiniel Iserimir, affiliée au Kaerl Céleste), nombreux œufs morts

Ascendances dont le dragon refuse toute allégeance : Aonghas (Gowan Fingal, né au Màr Tàralöm)


Légend : Les pointillés signifient que tous les œufs n'ont pas été recensés.
En gras les dragons joués. RIP pour les dragons/liés décédés. NC pour les dragons/liés dont le sort est inconnu (disparition, exil etc...). Les autres sont des PNJs.
Reines Dorées = #ffcc00
Reines Argentées = #999999
Reines Incarnates = #cc0000
Noir(e)s = #333333
Blanc(he)s = #ffffff
Bronzes = #cc3300
Bruns = #663300
Bleues = #0033cc
Vertes = #00cc00
Dragon(e)s Airains = #996666

Texte by Persée Garaldhorf, avec l'aide de Mave Arkias




oO°Carnet de Route de la Lady°Oo

-- Rythme de RP lent, merci de votre compréhension ! <3 --


Dernière édition par Heryn Amlug le Mar 24 Oct 2017 - 10:53; édité 14 fois
Visiter le site web du posteur
Persée Garaldhorf
Chevalière Errante
Chevalière Errante

Hors ligne

Inscrit le: 09 Aoû 2008
Messages: 1 690
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 346
Race: Elfe-Fëalocë
Âme Soeur: Vraël
Fonction: Ex Ancalikon
Affiliation: Maison Amberle
Alignement perso: Chaotique Bon
Ordre Draconique: Lumière

MessagePosté le: Lun 13 Juil 2015 - 18:20 Répondre en citantRevenir en haut

LES DIFFÉRENTS TYPES DE COUVÉES
(Ou les influences extérieures sur la naissance des dragonneaux)


En règle générale, le sang de la mère prédomine sur celui du père. Car la femelle transmet la mémoire ancestrale à sa progéniture, cette dernière répond à la même allégeance. Ainsi, une couvée de Dorée se liera au Màr Menel et y sera affiliée. Les dragons sont profondément attachés à leur lieu de naissance. Cela vaut aussi bien pour les reines que pour les quelques Vertes et Bleues concernées par la maternité.

Cependant, au fil des années et de diverses études, il est apparu quelques irrégularités dans cette loi immuable. La nature, toujours, trouve un moyen de contourner ses propres règles. Ainsi, il arrive qu’une femelle s’accouple avec un mâle issu d’un autre Kaerl que le sien. La progéniture est donc marquée de deux allégeances : celle de la mère et celle du père. Généralement, c’est celle de la mère qui prédomine encore une fois. Il existe quelques exceptions. Un dragon né de ces rares unions choisira toujours de suivre son Lié plutôt que de retourner dans le Màr de ses parents, quel qu’en soit le prix. Peu importe, dans ce cas, l’allégeance desdits parents. Ainsi, on a vu des Chevaliers liés à des dragons nés d’Ardents ou de Célestes et pourtant regagner le Màr Luimë sans en éprouver la moindre gêne. Il appartient aux seuls Gardiens des Kaerls de juger si l’âme du dragon lié correspond aux valeurs du Màr qu’il protège ; et donc d’accepter la présence de lignées étrangères parmi la population draconique.

Plus rares encore sont les unions sises en dehors des Kaerls, ou même parfois de Tol Orëa. Il peut s’agir de deux dragons issus de la même allégeance comme du phénomène inverse. Le fruit de ces étreintes repose quelque part en dehors des lieux de nidification habituels. On les appelle des couvées sauvages. Il s’agit rarement de la progéniture de reines, celle-ci étant tenues par l’orgueil et l’honneur de ne pas procréer en dehors de leur Màr de naissance. Après tout, elles doivent assurer la pérennité de la race et ne peuvent se permettre de disperser leurs enfants aux quatre coins du globe sans risquer de les voir mourir, sans la possibilité de marquer à l’Empreinte. Ces couvées sauvages sont donc un événement concernant surtout les Vertes et les Bleues. Il est très rare que cela se produise. La mère peut refuser de transmettre les souvenirs de ses aïeules à ses petits, selon les circonstances de leur couvaison. Toutefois, les dragonneaux issus de ces unions feront comme leurs pairs. Ils suivront toujours leur Lié quelle que soit leur allégeance.

Evénement d’une telle rareté qu’il confine presque au mythe, il a également été recensé des altérations chez des dragons nés sous certains auspices. On note notamment parmi eux les Airains. A l’origine au nombre de quatre - deux mâles et deux femelles -, les Airains sont nés de parents inconnus, lors de la Conjonction des Deux Lunes. Ce phénomène cyclique et stellaire influença grandement leur développement dans l’œuf. A la naissance, ils furent marqués par les dieux, à la fois comme symbole de renouveau mais aussi comme un avertissement pour les générations futures. Stériles mais uniques, les Airains sont un des quelques autres exemples que compte le folklore de Tol Orëa. Pareils au reste de leurs congénères, ces dragons suivent la même allégeance que leur Lié. En effet, les dieux – ou tout autre phénomène magique – peuvent choisir d’altérer les Enfants de Flarmya. Ils ne le font jamais sans une bonne raison.

Ces trois cas représentent des événements exceptionnels, déjà arrivés en jeu mais qui restent rares. Les Éminences Grises veillent à la cohérence inrp et vous diront si l’un de ces cas est possible selon les circonstances en jeu. Attention, toutefois, le dernier point sur les dragons altérés ne peut être accordé que par le Staff : il n’est actuellement pas jouable. Pour toute question sur le sujet, n’hésitez pas à joindre un membre du Staff !

Texte by Persée Garaldhorf





Dernière édition par Persée Garaldhorf le Lun 13 Juil 2015 - 18:29; édité 1 fois
Visiter le site web du posteur
Persée Garaldhorf
Chevalière Errante
Chevalière Errante

Hors ligne

Inscrit le: 09 Aoû 2008
Messages: 1 690
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 346
Race: Elfe-Fëalocë
Âme Soeur: Vraël
Fonction: Ex Ancalikon
Affiliation: Maison Amberle
Alignement perso: Chaotique Bon
Ordre Draconique: Lumière

MessagePosté le: Lun 13 Juil 2015 - 18:24 Répondre en citantRevenir en haut



Il existe une rumeur, qui court sur l’existence de dragons sauvages, sans Kaerls ni Liés. Cette rumeur est presque l’équivalent d’un mythe. Mais sur l’île de Tol Orëa, où vivent les descendants des légendaires Seigneurs Dragons, chacun sait que derrière tout mythe se cache une part de vérité.

Par un étrange tour du destin, certains dragons naissent seuls sur les sables de leur Màr. Au sortir de leur coquille, ces dragonneaux esseulés ne trouvent nul refuge dans les bras de leur Âme Sœur. Parce que leur Lié n’est pas présent, ce jour-là, ou parce qu’il est mort bien avant l’Empreinte, ils sont condamnés à mourir. La plupart se laissent dépérir de chagrin et d’inanition sur les sables mêmes de leur naissance. Toutefois, une fois tous les cinquante ans, il arrive que l’un de ces nouveau-nés abandonnés refuse la mort. Par la seule force de sa volonté, il peut choisir de vivre malgré tout et braver le sort funeste qui l’attend s’il ne se lie pas. S’il parvient à survivre les premières années, à lutter contre la mélancolie qui ronge tous les dragons privés d’une partie de leur âme – ce qui entraîne souvent le suicide dans l’Interstice -, ainsi qu’à contrer le jugement de ses pairs, le dragon peut profiter d’une vie sauvageonne. Il peut choisir de demeurer dans son Kaerl de naissance, ou de partir se trouver son propre territoire à travers le reste du Rhaëg. De leurs brèves apparitions naissent et s’alimentent des légendes de terribles reptiles ailés qui parcourent le monde.

Ces dragons ne vivent généralement pas très vieux, cependant. La folie les guette à chaque seconde. Dotés d’un caractère instable pour la plupart, ils ne se mêlent pas aux populations : ils ont oubliés comment se métamorphoser en humanoïdes. Ils regardent les dragons liés, qu’il leur arrive de croiser, avec envie et colère. Car ceux-là goûtent à un bonheur qui ne leur appartiendra jamais. Lunatiques, agressifs et solitaires, leur compagnie n’est pas très appréciable. Ils vivent au jour le jour, revenus à l’état de bêtes sauvages, même s’ils demeurent de terrifiants prédateurs. Très rarement, aux risques et périls de leur partenaire, ils peuvent participer à un Vol Nuptial, poussés par un instinct primaire et laissent une couvée isolée quelque part dans leur sillage, perdue dans Rhaëg. Ces couvées sauvages sont encore plus rarement retrouvées. Avec le temps, les œufs entrent en dormance, se fossilisent et les dragonneaux meurent, piégés dans un sommeil éternel. Plus l’œuf fossilisé sera vieux, plus il sera dur comme la pierre et aura tendance à arborer une délicate teinte, rappelant la couleur des écailles du dragon mort à l’intérieur. Ce sont d’inestimables trésors – sans que personne ne sache réellement ce que c’est en dehors de Tol Orëa -.

Un dragon sauvage doit posséder un instinct de survie décuplé et une grande robustesse physique pour ne pas céder à l’appel de la mort. Il peut être poussé par l’espoir de trouver un jour son Âme Sœur au fil de son errance, ou par la haine d’avoir été rejeté sur les sables. L’Histoire de Tol Orëa compte à ce jour trois chevaliers-dragons qui se lièrent tardivement, au cours d’un voyage où le Lié rencontra soudainement son dragon par la grâce de Flarmya. Apprenez que ces créatures sont extrêmement rares. Croiser la route d’une d’entre elles ne survient pas à chaque génération. Mais ne vous fiez jamais à un dragon sauvage. Il pourrait tout aussi bien vous aider à retrouver votre chemin, comme vouloir vous dévorer la minute suivante.

Texte by Persée Garaldhorf



Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 04:12 Revenir en haut

Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujetCe sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.


 Sauter vers:   



Sujet suivant
Sujet précédent

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001/3 phpBB Group :: Dgf GuildWars :: Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Traduction par : phpBB-fr.com
Create by dagonfield genesis :: by nerevare

Anneau des JpC par TourDeJeu