Playlist Tol Orëanéene Carte du Monde Index du Forum
Connexion •  Se connecter pour vérifier ses messages privés •  S’enregistrer
 
 [RP]Dangereuse mixture Sujet suivant
Sujet précédent
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Auteur Message
Dymphnea Niedryn
Maître Dragon
Maître Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2008
Messages: 269
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 209
Race: Demi-Elfe
Âme Soeur: Sele'nti
Alignement perso: Neutre Strict
Ordre Draconique: Neutre

MessagePosté le: Jeu 29 Mai 2014 - 20:01 Répondre en citantRevenir en haut

Date à venir... Gaïaku 918 ?


La flèche du cadastre est un trésor millénaire pour archivistes névrosés. Les écrits épars s'y entassent, certains dispersés comme du grain dans des alcôves miteuses, d'autres soigneusement agencés, disposés par taille, classés par auteur, dans les étagères immenses qui peuplent la tour tel les rayons bien ordonnés d'une ruche au miel de mots et au nectar de savoir. Dymphnea, trop fantasque pour n'être pas égale à elle-même, n'avait nul besoin de l'artifice des livres pour se perdre en rêverie, en appréciait néanmoins la lecture mais préférait s'y adonner dans la tranquillité de ses appartements, avec pour seul témoin l'incisive raillerie de Sele'nti effleurant ses pensées.

Voilà peu de temps qu'ils étaient rentrés d'Undomë, et le dragon blanc était parti chasser. Eut-il été repu et convié à la Flèche qu'il eut certainement refusé l'invitation : la seule chose que Selen'nti appréciait réellement dans cette tour, c'était de se percher à son sommet et d'y narguer ses pairs. S'il affectionnait de jouer les Neishaans pour suivre Dymphnea dans les dédales du Màr, il s'était absenté trop longtemps pour n'aller pas chercher trace de Rakauth.

° L'Argentée est trop âgée pour donner au Màr deux pontes si rapprochées, je doute que tu ais rien manqué d'intéressant.° le titillait Dymphnea, sur une plaisanterie de bonne guerre.

La demi-elfe n'était pas assez frivole pour se moquer du fait que le dragon blanc courtisa une reine. Que cette dernière lui ait accordé ses faveurs demeurait suffisamment impensable pour annihiler les plaisanteries sur ce fait. Seulement, il était bien plus délectable pour Dymphnea de se moquer du fait que son lié fut trop fier pour reconnaître qu'il prenait plaisir à la compagnie de l'Argentée, quand bien même ses entrailles n'étaient pas fécondes et quand bien même elle ne requérait à ses côtés la présence d'aucun mâle (et certainement pas celui-ci). Le silence éloquent qu'elle reçut pour réponse arracha à la demi-elfe un rire qui s'égrena comme une volée de clochettes.

Houspiller un dragon affamé avait l'avantage de lui laisser les idées claires. Dymphnea finit bien vite par dénicher ce qu'elle était venue chercher. Elle posa l'épais volume sur une petite table basse, laquelle disparait littéralement sous des traités d'herboristerie de toutes origines. Elle eut la précaution de renouveler ses bougies, la lumière peinant à s'infiltrer dans cette minuscule pièce d'étude qui, située sous un escalier, tenait plus de l'alcôve ou du cagibi que d'une pièce de travail confortable.

Quelqu'un de normalement constitué et de totalement sain d'esprit aurait naturellement fermé la porte avant de s'adonner à une soupe de mauvaises herbes empoisonnées, mais Dymphnea manquait parfois dangereusement de sens commun, aussi ne prit-elle aucune précaution relative à sa discrétion lorsqu'elle amorça sa tisane, laquelle bullait timidement dans un petit pot de métal posé sur des braises ardentes nichées dans une sorte d'écuelle à gratin tirée des étals de Lòmëanor.

Le thé qu'elle buvait auparavant, s'il aurait suffi à tuer un enfant, ne suffisait plus à étioler ses songes. Elle faisait nuit et jour des rêves de dragon, où le soleil caressait ses écailles, faisant luire ses ailes offertes au vent, où elle dévorait la chair de ses proies frémissantes, où elle survolait un Màr Luimë qui n'était pas l'exacte image de celui qu'elle connaissait. Elle avait essayé, dans un moment de pure folie, de confronter ses songes aux miroirs de la galerie, mais le résultat avait été pis qu'escompté, et le remède pire que le mal. Dans les reflets mensongers nappant les corridors, elle avait vu la dragonne de ses rêves, tantôt telle qu'elle la ressentait, fine créature aux vertes écailles, aux yeux vibrants et aux griffes acérées, tantôt telle que Sele'nti se la représentait, une effroyable dragonne bleue hautaine et revancharde.

Le poison éloignait ses cauchemars. Lorsqu'elle frôlait la mort, il n'y avait plus de place pour la dragonne oubliée, pour la maudite morte-née d'un jour enfoui, à la destinée abolie. Et de sa vicieuse tambouille exhalait une douce odeur de plantes, un parfum délicat, une fragrance sucrée, moins âcre que ce thé qu'elle préparait si souvent. Car il s'agissait, à en croire le recueil, d'un élixir de choix, d'un poison si onctueux qu'il n'était pas nécessaire de le camoufler avant de l'offrir à sa victime...



Publicité





MessagePosté le: Jeu 29 Mai 2014 - 20:01 Revenir en haut

PublicitéSupprimer les publicités ?
Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


 Sauter vers:   



Sujet suivant
Sujet précédent

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001/3 phpBB Group :: Dgf GuildWars :: Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Traduction par : phpBB-fr.com
Create by dagonfield genesis :: by nerevare

Anneau des JpC par TourDeJeu