Playlist Tol Orëanéene Carte du Monde Index du Forum
Connexion •  Se connecter pour vérifier ses messages privés •  S’enregistrer
 
 [Rp]Par une nuit d'orage Sujet suivant
Sujet précédent
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Auteur Message
Alauwyr Iskuvar
Seigneur du Kaerl Ardent
Seigneur du Kaerl Ardent

Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2009
Messages: 1 529
Présentation: URL
RPs: 1 113
Race: Humain
Âme Soeur: Estenir
Affiliation: Clan Dominant
Alignement perso: Chaotique Mauvais
Ordre Draconique: Ombre

MessagePosté le: Mer 21 Mai 2014 - 17:40 Répondre en citantRevenir en haut

Quelques semaines avant l'attaque des Kaerls - 918


L'orage tonnait méchamment dehors. Une forte tempête s'annonçait déjà au dessus de la petite ville de Loméanor. Il était rare d'en avoir, mais ce soir-là, les éléments avaient décidé de se déchainer, comme pour exprimer une colère trop longtemps contenue.

Les quelques clients qui trainassaient serraient leur chope à chaque éclair, comme pour se rassurer autour de leur bière. Le tonnerre grondait loin encore, mais le vent apportant le son coléreux de l'orage proche. Quelques volets claquaient à l'étage. Le tavernier avait déjà envoyé une de ses serveuses les fermer complètement, pour ne pas les voir s'arracher avec la tourmente gémissante qui s'amplifiait de minute en minute.

La porte claqua quand une nouvelle personne entra. Sa longue cape noire et élimée dégoulinait encore de l'eau tombée du ciel. Vu qu'il était trempé, il était facile de déduire que la pluie était toute proche et qu'elle allait sacrément tomber. Le propriétaire de l'auberge jeta un regard sceptique à ce nouvel arrivant. La capuche de la même couleur que sa cape dissimulait l’entièreté de son visage. A voir son épée battre contre sa jambe gauche, il sut que c'était un lié à dragon. Il haussa les épaules et termina d'essuyer ses chopes à peine rincées à l'eau claire. Les rares clients jetèrent à peine un coup d'oeil à l'inconnu, se replongeant dans leurs banales conversations.

L'encapuchonné se dirigea directement vers l'âtre, tendant les mains pour les réchauffer et pour commencer se sécher. D'un sourire, il apprécia la chaleur du feu crépitant.

°On dirait que cela t'amuse d'avoir été surpris dans cette tempête°
°Ca rappelle quelques sensations mon ami. Il y avait bien longtemps que Toi, tu ne t'étais pas fait surprendre par un orage. D'ordinaire, tu sais les sentir°
°J'avoue que celui-ci s'est déclaré rapidement. Et une fois encore, je vois pas ce que nous faisons ici. Je n'ai rien contre des sorties, mais venir uniquement à Loméanor pour se changer les idées, il y a mieux ne crois tu pas ? °
°Il suffit des fois de pas aller bien loin pour trouver de l'amusement°
°et si on te reconnait ? °
°Peu m'importe et aujourd'hui, les gens préfèrent se terrer chez eux. J'apprécie le peu de monde dans cette salle d'ailleurs. °


Alauwyr appréciait s'évader de temps en temps hors du Kaerl et de ses devoirs seigneuriaux. Il retrouvait le plaisir passé d'une vie de mercenaire où il ne devait rien à personne. Sauf à lui même et à son lié. Non pas qu'il regrettait ce passé là de sa vie mouvementée, mais s'accorder une petite pause dans sa vie dangereuse de Seigneur lui permettait de garder l'esprit clair et vigilant. Comme les dragons, les hommes avaient besoin de changer d'air pour se sentir bien dans leur esprit et leur corps. Alauwyr était un solide combattant au caractère froid et intraitable. Mais même n'était pas à l'abri d'un écart pour cause de... surmenage.

Une petite bûche se fendit en deux, libérant des étincelles montantes. Le feu destructeur et dévoreur était si apaisant à regarder...



Publicité





MessagePosté le: Mer 21 Mai 2014 - 17:40 Revenir en haut

PublicitéSupprimer les publicités ?
Lynaël Mël'aryn
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 21 Mai 2014 - 21:58 Répondre en citantRevenir en haut

Lynaël adorait les orages. Le vent violent qui pliait les arbres de sa force innée, soulevant des vagues immenses qui claquaient sur la surface de l'océan, le tonnerre qui grondait en faisant trembler la terre et les cieux, comme clamant sa colère à tous les êtres vivants qui pourraient l'entendre, les éclairs qui illuminaient le ciel par à coups, zébrant la voûte céleste comme d'immense coups d'épées lumineuses. Et la pluie. La pluie froide qui s'abattait depuis le ciel, forte et claquante comme autant de petites épines venues taquiner le sol et les êtres qui y vivent. Et...

°Oui enfin tout ça c'est bien beau, mais quand on est confortablement installés à la maison, au chaud, et qu'on observe par la fenêtre !°

Malgré l'humeur de sa Liée, qui était d'ailleurs aussi noire que le ciel au dessus de leur tête, Lynaël éclata de rire, se penchant un peu plus vers le cou de la dragonne.
Elles s'étaient fait prendre par surprise lors d'une balade dans Lomëanor, et les écailles bleues et ruisselantes de la saurienne n'y étaient pas pour rien dans ses humeurs sombres du moment. Habituellement calme et plutôt enjouée, la Bleue ronchonnait depuis les premières gouttes de pluie, et cela ne faisait qu'empirer avec l'orage qui ne cessait de grossir.

La demi sang regarda l'heure et secoua doucement la tête. Le ciel était si sombre et si bas que l'on se serait cru au milieu de la nuit alors que l'après midi touchait seulement à sa fin.

°Nous allons être coincées ici pour la nuit, je le crains. Trouvons une auberge ma belle.°

La seule réponse qu'elle obtint fut une vague d'agacement qui vint s'écraser contre sa bonne humeur. Quoiqu'en dise sa Liée, la demi elfe, elle, appréciait les orages, qu'elle soit à l'abri auprès d'un feu, ou en dessous comme à cet instant, battue par les vents et la pluie, ses prunelles d'or rappelant l'éclat des éclairs qui zébraient le ciel de façon de plus en plus rapprochée.
Le tonnerre semblait gronder en continu lorsqu'elle trouvèrent enfin une auberge, et la pluie avait redoublée de force, sans parler du vent qui soufflait si bien que Sherÿan se devait de garder ses ailes soigneusement repliée pour ne pas risquer de s'envoler malgré elle, portée par les grandes membranes bleues sombres.

L'avantage de Lomëanor était que les diverses échoppent avaient l'habitude de recevoir les Liés, et que donc, un grand abri faisait le tour complet de l'auberge, permettant aux dragons de s'y réfugier si besoin. Ce qui améliora un tout petit peu l'humeur de la Bleue, qui était bien trop agacée pour s'engoncer dans sa forme de bipède, même pour un feu bien chaud.
Elles s'abritèrent enfin, avec un long et profond soupir pour Sherÿan, et un sourire pour Lynaël. Laquelle descendit souplement du dos écaillé avant de caliner la grande tête dont les prunelles retrouvaient peu à peu une couleur opalescente. La demi sang embrassa le nez humide de sa Liée puis s'engagea vers la porte, lâchant un petit soupir à la chaleur bienvenue qui l'enveloppa instantanément.

Bonsoir !

Elle rabattit la capuche noire de sa houppelande, révélant un visage fin à la peau de miel, une longue chevelure couleur de la nuit et deux prunelles dont les iris se paraient d'or et d'ambre dans de sinueux méandres. Elle adressa un sourire au tenancier qui le lui rendit presque timidement, et passa une main dans ses mèches de jais pour les rabattre en arrière.
Un sourire en coin toujours accroché aux lèvres, la jeune femme s'approcha du feu en dégrafant sa cape qui continuait de goutter au sol, indiquant à tous (au cas ou certains auraient été sourds et aveugles pour n'entendre le tonnerre ou voir les éclairs par les fenêtres) que l'orage était loin d'être passé et amplifiait même.
Elle montra ainsi un corps maintenu en forme par les heures d’entraînements, mêlant la finesse des elfes à la volupté féminine des fëalocës. Lynaël avait été gâtée de ce côté là, elle en était consciente, et même s'il lui arrivait d'en jouer, elle avait surtout tendance à rester naturelle. Aussi, aucun maquillage, bijoux ou autres apparats. Seule une tenue de vol confortable et adaptée moulait son corps.

Elle finit enfin par atteindre l'âtre, la chaleur des flammes l'atteignant comme une douce caresse. Elle tourna la tête vers l'homme qui se tenait lui aussi devant le feu, la capuche de sa cape dissimulant toujours son visage. Quelques mèches qui lui semblaient blondes sortaient de cette protection noire, laquelle semblait d'ailleurs humide mais non pas trempée.
Il avait certainement du se faire surprendre par l'orage lui aussi, quoiqu'il eut trouvé refuge quelques temps avant elle, comme le montrait la flaque d'eau autour de lui.
Elle s'apprêtait à ouvrir la bouche lorsque qu'une pensée surprise atteignit son esprit.

°Lyna ? Il y a un Empereur Noir couché à l'arrière de l'auberge.°


~*~



En effet, peu après que sa Liée soit partie se mettre à son tour à l'abri à l'intérieur de la bâtisse, la Bleue s'était secouée mainte fois, bénissant l'imperméabilité totale de ses écailles tout en maudissant ce ciel qui ne cessait de faire éclater sa colère, flamboyante d'éclairs et de larmes de pluie.
La saurienne s'était avancée vers le fond de l'abri, lequel était généreusement tapissé de foin afin d'en faire un tapis confortable et une couche convenable.
Autre avantage non négligeable, le foin avait une capacité d’absorption hors norme, et permettrait à la dragonne de se sécher pour pouvoir dormir en paix, bercée par les cris du ciel.

Perdue dans ses pensées ronchonnantes et dans ses fantasmes d'un repos bien mérité, la jeune Bleue buta dans un mur. Légèrement renvoyée en arrière, elle secoua la tête pour fixer le mur qui remua et tourna vers elle deux yeux opalescents aux légères lueurs orangées, agacé d'avoir été dérangé.
Non, pas un mur. Un dragon. Un immense Empereur Noir.
Elle venait de rentrer dans un Empereur Noir.

La jeune saurienne soupira, mal à l'aise.

°Désolée, je ne faisais pas attention.°

Finalement, elle sentait que sa nuit tranquille venait d'être réduite à néant.
Alauwyr Iskuvar
Seigneur du Kaerl Ardent
Seigneur du Kaerl Ardent

Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2009
Messages: 1 529
Présentation: URL
RPs: 1 113
Race: Humain
Âme Soeur: Estenir
Affiliation: Clan Dominant
Alignement perso: Chaotique Mauvais
Ordre Draconique: Ombre

MessagePosté le: Jeu 22 Mai 2014 - 20:11 Répondre en citantRevenir en haut

Estenir se retourna quand une petite chose le percuta. Ses yeux virèrent à l'orange en se posant sur la petite créature écailleuse. Ses lèvres émirent un frémissement grognon et sa tête était déjà braqué vers la petite dragonne.

°M'as tu pris pour un mur ? Aveugle je veux bien à cause de l'obscurité et de la lumière vive provoquée par la tempête qui perturbe ta vue, mais je ne crois pas que tu sois dépourvu d'odorat.... Sauf si tu as les narines bouchées.

Il huma son odeur. Une odeur marine et d'algue était à peine perceptible sur les écailles de cette dragonne inconnue. Elle pouvait tout aussi bien venir du Kaerl Neutre que des Célestes si elle prisait les bains d'eau de mer. Mais Ardente non. Il se souviendrait d'elle.

°Tu me parais bien loin de ton Kaerl jeune bleue...


Alauwyr ignora presque la présence de la nouvelle arrivante. Il ne portait aucun intérêt aux gens qui entraient et sortaient. La savoir proche de lui ne le perturbait pas plus que cela, contemplant toujours silencieusement le feu qui crépitait chaudement dans son foyer. Son regard se redressa quand son lié le prévint de la présence d'une liée dans les environs.

°Elle est même à côté de toi....

Ses doigts se fermèrent et s'ouvraient, comme pour déraidir les articulations transies de la pluie glacée. Ses gants de cuir noirs craquaient doucement à chaque mouvement. Il tourna suffisamment la tête pour dévoiler une partie de son visage éclairé par les flammes dansantes de l'âtre. Elle était là, juste à côté de lui. Bien que frêle, ses yeux pétillaient d'une intelligence vive et d'une certaine volonté. En ce jour orageux, qu'est ce qu'une jouvencelle en son genre pouvait faire ici ? Ses sourcils froncèrent. A son allure elle n'était pas qu'une banale Liée... Un étrange sourire étira ses lèvres.

''On dirait que tu t'es perdue en cours de route ma chère... ''

Si Lynael voulait de la conversation, Alauwyr venait de lui en ouvrir une. Si Estenir ne l'avait pas prévenu, il l'aurait totalement ignoré. Mais là, les choses pourraient devenir intéressantes. Qui sait ce qu'une jeune femme en son genre venait faire ici...



Lynaël Mël'aryn
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 22 Mai 2014 - 21:44 Répondre en citantRevenir en haut

Peu après que la voix de Sherÿan ait résonné dans son esprit, l'homme près d'elle tourna la tête à son attention, lui offrant son profil faiblement éclairé par la lueur des flammes donnant une couleur rougeoyante à sa peau. Elle l'observa un instant à son tour, pendant qu'ils se jaugeait mutuellement, et n'eut pas besoin d'une seconde intervention de sa dragonne pour comprendre que le Lié dudit Empereur Noir était justement face à elle.

Ses mèches qu'elle pensait blondes se trouvaient parées de reflets orangés tandis que se dessinaient des traits abruptes et mouvant, composés de creux sombres et d'arrêtes saillantes qu'illuminait l'atre. En résumé, elle ne pouvait clairement distingué le visage de l'homme face à elle. Elle n'avait qu'une certitude.
Ses yeux étaient noirs. D'un noir profond qui semblait aspirer la faible lueur des flammes plutôt que de les refléter.

Un léger sourire étira ses lèvres, sourire qu'elle peinait à identifier, puis il s'adressa à elle d'une voix de velours, ronronnante d'un danger latent comme un chat qui s'apprêterait à jouer avec sa proie avant de la dévorer.
La métaphore lui fit légèrement secouer la tête. Habituellement, elle était dans le rôle du chat, jamais celui de la souris coincée.

On dirait que tu t'es perdue en cours de route ma chère...

Un sourire en coin vint s'épanouir sur ses lèvres et elle haussa les épaules avec nonchalance, une pointe de taquinerie dans la voix.

Je pourrais dire la même chose de vous, mon cher.

Ses yeux étincelèrent brièvement. Provocation ? Malice ? Ou simplement les flammes de l'âtre qui venaient jouer dans ses prunelles d'ambre ?
Lynaël fit volte face et attrapa un tabouret à la table d'à côté, lançant un grand sourire aux occupants avant de s'y poser, toujours face au feu crépitant. Le fait qu'elle doive maintenant se tordre le cou pour pouvoir observer son visage ne la gênait point. Les femmes régnaient tous les jours dans l'ombre, et bien souvent, elles commençaient par le bas, pour avoir ce qu'elles voulaient en haut.

La demi-sang commença à passer ses doigts dans ses mèches d'ébènes, à la fois pour les démêler que pour enlever l'eau qui avait réussi à passer sous sa capuche à force de bourrasque.

Surpris par l'orage ? Vous êtes, vous mêmes, bien loin de votre foyer.

Céleste ou Ardent ? La question restait entière, mais l'aura de prédateur qui flottait autour de lui tendait à faire sérieusement pencher la balance en direction des volcans plutôt que des nuages.
Ca tombait bien, elle adorait la chaleur !


~*~



Sherÿan, agita la queue, à la fois agacée et gênée. Elle hésita entre s'excuser à nouveau, mais préféra plutôt ronchonner.

°L'odeur d'humidité de cette fichue tempête me ruine l'odorat !°

Bon, c'était une excuse comme une autre après tout. Mais elle refusait de se tapir devant l'immense mâle sous peine qu'il était un Empereur. Elle même n'était pas une Reine et s'en portait très bien. Mais ce n'était pas une raison pour vouer un culte à ce mur d'écailles noires.

°Tu n'es pas non plus tout près du tiens !°

Oui, la dragonne était d'humeur mauvaise, ce qui était plutôt rare, elle qui brillait d'habitude par son calme et sa sagesse. Mais tant pis, elle avait aussi le droit de se rebeller de temps en temps, quitte à en payer les conséquences plus tard.
La Bleue s'éloigna donc du mâle pour se rouler en boule dans un gros tas de foin. Ses prunelles opalescentes peinaient cependant à ce détâcher de la somptueuse armure d'onyx qui lui faisait face. C'était bien sa veine...
Alauwyr Iskuvar
Seigneur du Kaerl Ardent
Seigneur du Kaerl Ardent

Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2009
Messages: 1 529
Présentation: URL
RPs: 1 113
Race: Humain
Âme Soeur: Estenir
Affiliation: Clan Dominant
Alignement perso: Chaotique Mauvais
Ordre Draconique: Ombre

MessagePosté le: Ven 23 Mai 2014 - 08:53 Répondre en citantRevenir en haut

Le dragon cendré pourrait d'un simple coup de queue l'envoyer hors de leur abri sommaire. La bleue était bien plus petite que lui et surtout moins expérimentée en matière de combat. Mais Estenir n'était pas là pour chercher querelle. Mais à la manière de répondre de cette soeur de race, il réprima sa réponse avec un grognement moqueur. Hors de question qu'une dragonelle savant à peine voler lui rentrer dans les écailles en tout impunité.

°Sans doute que de sortir pour la première fois t'a bouché le nez... Un refroidissement est si vite arrivé quand on est un dragon d'intérieur°

Il resserra sa queue autour de son corps massif, ne quittant pas du regard la petite bleue qui se rangeait elle aussi dans son coin.


Le pétillement dans les yeux de la jeune fille n'échappa pas à Alauwyr. Un rictus moqueur arma son sourire, lui donnant une apparence encore plus ironique. A peine arrivée, cette chevalière-dragon se croyait de taille à jouer dans la même cour que lui...Peut-être qu'elle avait une place importante dans son kaerl ou quoi d'autres dans le même genre... mais ici à Loméanor, elle n'avait aucun droit sur lui. Comme c'était la première fois qu'il la veillait, il en déduisit que cette fille devait être une fraîche arrivée sur la Terre de l'Aube, ne connaissant pas encore les noms réputés des alentours. Tant mieux. Cela rendrait les choses plus amusantes

Lynael avait pris un tabouret pour s'asseoir, toujours à côté de l'homme encapuchonné sombrement. Elle tenait vraiment à faire la conversation et avoir ''raison'' sur lui. Alauwyr ne détourna pas sa tête.

''Moins loin que toi, petite liée....Moi je me fais surprendre par les colères du ciel pour une bonne raison. Mais toi... sans doute as-tu fui une leçon pour chevalier-dragon. Peut-être que tu exècres les petites tâches que l'ont t'impose pour ton kaerl. Fuir ses responsabilités n'est pas une bonne chose, même pour l'espace de quelques heures. Alors.... tu espères sans doute trouver un petit amusement dans cette taverne en attendant que le délai de tes tâches expirent... ''

Il ricana. Elle était peut être une jeune femme, sans doute accomplie, mais elle paraissait si... gamine dans le premier échange oral qui venait de se dérouler entre eux deux....



Lynaël Mël'aryn
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 23 Mai 2014 - 11:39 Répondre en citantRevenir en haut

Sherÿan dut fermer brièvement les yeux pour ne pas que la faible lueur orangée ne se voye dans l'opale de ses prunelles. Il était hors de question qu'elle donne satisfaction au grand mâle en se vexant de ses propros. Elle décida plutôt de répliquer, sans tenir compte de son premier commentaire. Après tout, s'il pensait que c'était la première fois qu'elle sortait et qu'il la sous estimait donc, grand bien lui fasse.

°Un dragon d'intérieur ? C'est bien ironique pour celui qui vit sous terre les trois quarts du temps.°

Oui. Ardent. Il sentait légèrement le souffre et la pierre de lave, et elle doutait fortement que les dragons célestes aiment à se rouler sur les volcans pour leur plaisir. Le bout épineux de sa queue remua légèrement, pouvant être interprêté comme un signe nerveux ou agacé, ou même encore ennuyé. Rien de bien utile pour l'Empereur en soi.
Il avait replié sa queue autour de lui, à la manière d'un chat, et la dragonne se fit la réflexion que la comparaison n'était pas mauvaise. Certains humains ne pensaient-ils pas que les chats noirs portaient malheur ?


~*~



Un air moqueur et ironique vint teinter son sourire avant que sa réplique ne fuse.

Moins loin que toi, petite liée....Moi je me fais surprendre par les colères du ciel pour une bonne raison. Mais toi... sans doute as-tu fui une leçon pour chevalier-dragon. Peut-être que tu exècres les petites tâches que l'ont t'impose pour ton kaerl. Fuir ses responsabilités n'est pas une bonne chose, même pour l'espace de quelques heures. Alors.... tu espères sans doute trouver un petit amusement dans cette taverne en attendant que le délai de tes tâches expirent...

Lynaël le fixa un instant puis éclata de rire. Avait-elle vraiment l'apparence d'une enfant fuyant les corvées ? Allons, c'est qu'il allait presque réussir à la vexer s'il continuait avec des piques aussi délicates.
Néanmoins, elle devait avouer qu'il avait de la répartie, et cela lui était agréable. Bien que Guéralt tienne la longueur pour les joutes verbales, il n'atteignait pas le niveau de Lhain avec qui elle avait pu passer des heures à se lancer des piques. Enfin, c'était avant qu'il ne quitte le Kaerl. Tout cela pour dire qu'elle observa l'homme face à elle d'un oeil nouveau, et hocha la tête, comme pour lui accorder le point, alors qu'il n'y en avait guère à prendre.

Pourquoi fuirais-je des leçons que je n'ai pas ? Sous la peine que je suis jeune, ne pourrais-je pas découvrir cette terre sans autres raisons que ma curiosité et mon envie ?
Dois-je vraiment avoir quelques tâches à fuir pour apprécier le vol en compagnie de ma Liée et la beauté des paysages ?


Elle sourit, mutine, et ses yeux continuèrent de pétiller alors qu'elle répondait. Malgré le ton taquin, sa voix était aussi empreinte d'un certain respect dont elle ne connaissait elle même pas la provenance. Habituellement, l'insolence et l'arrogance primait, et il lui fallait du temps pour accorder à quelqu'un son respect. Il fallait en effet le mériter pour pouvoir le demander.
Cependant, elle ne savait si c'était cette aura prédatrice autour de lui, cet air de félin attendant le bon moment pour sauter sur sa proie, ou tout simplement le fait qu'il soit Ardent, mais elle avait gardé le vouvoiement.

Si c'est le cas, je vous prie de me faire une faveur et d'instruire la pauvre Liée que je suis, épargnée par la jeunesse, des connaissances que vous avez déjà, et de me dire qu'elle est donc une bonne raison pour se faire surprendre par un orage et des pluies torrentielles ?

L'air innocent qui habitait le visage de la jeune femme était ardemment démentit par la légère ironie de son sourire, et la provocation taquine qui faisait flamboyer ses yeux d'or.
Elle aussi, elle savait jouer.
Alauwyr Iskuvar
Seigneur du Kaerl Ardent
Seigneur du Kaerl Ardent

Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2009
Messages: 1 529
Présentation: URL
RPs: 1 113
Race: Humain
Âme Soeur: Estenir
Affiliation: Clan Dominant
Alignement perso: Chaotique Mauvais
Ordre Draconique: Ombre

MessagePosté le: Ven 23 Mai 2014 - 12:46 Répondre en citantRevenir en haut

La petite maligne qui avait réussi à percevoir la subtilité de l'air volcanique contre sa cuirasse. Il ne put s'empêcher de glousser à la répartie de cette petite dragonne. Si elle pensait remporter le dernier mot sur lui, elle se fourvoyait

°Une réplique de bipède. Un dragon doit être capable de faire mieux. A moins que ta liée t'influence trop sur tes choix de répliques. Après tout, il est vrai qu'une jeune bleue se préoccupera plus de son apparence pour plaire aux dragons que de chercher à affûter sa langue...°

Estenir avait déjà vu des vertes ou des bleues perdent leur temps à se pavaner qu'à être dans un comportement réellement draconique, à se demander de quelle lignée elles venaient pour la plupart. Certaines avaient du sang de dragon céleste ou neutres dans les veines, expliquant peut-être leur intérêt d'apparence que d'intelligence.


Alauwyr sentit l'esprit de son lié s'agiter. Le dragon cendré avait déjà lancé son petit jeu. La liée écailleuse de cette fille devait être aussi atteinte de cette envie de se mesurer à plus fort qu'elle. Et toujours avec son sourire ironique, il tourna la tête pour faire face à Lynael. Là elle verrait pleinement son visage couturé de vieilles cicatrices et la noirceur qui emplissant ses yeux. Elle avait de l'audace, mais tenter de se montrer supérieur à lui dès les premiers instants n'était pas une bonne chose sage

''Il y a toujours des raisons, même insoupçonnées de les fuir. Voler dans une tempête quand on veut découvrir cette terre est de l'inconscience. Tu m'affirmes de ta bouche ma chère. Si tu découvres seulement notre terre, tu n'as donc guère voler en dehors de ton Kaerl. Donc tu n'as pas su anticiper l'arrivée de cette tempête. Tu as de la chance qu'un éclair ne t'ait pas frappé en plein vol. Tu ne seras pas là assis à mes côtés pour essayer de te sécher...''

Elle osait lui demander une faveur ? A qui croyait-elle avoir à faire ? Il se permit un autre rire, plus sinistre cette fois.

''L'orage t'a contré à te poser et les pluies torrentielles ont lavé ton audace de te croire capable de partie d'emblée dans les conseils avisés des tiens... A moins qu'ils se montrent incapables d'instruire leur aspirant convenablement. Tu peux l'avouer, y a personne de ton kaerl dans cette salle qui te rabroua de cette vérité.... ''



Lynaël Mël'aryn
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 25 Mai 2014 - 17:31 Répondre en citantRevenir en haut

Sherÿan s'ébroua légèrement en entendant la réponse acide et amusée de l'Empereur, sa longue queue bleue battant le foin en rythme avec son agacement. C'était le deuxième mâle Ardent que la dragonne rencontrait et elle commençait à croire qu'ils étaient tous pareils : insupportables avec un ego surdimensionné et une susceptibilité accrue.

°Le fait même que vous appeliez cela, une remarque de bipède, prouve que vous êtes bien assez influencé par votre Lié pour le reconnaître.°

La Bleue redressa la tête pour observer le grand Noir bien qu'il lui faille tout de même lever les yeux. Elle jouait surement avec le feu en s'opposant au dragon, mais Sherÿan refusait de s'incliner devant un être ne lui donnant pas de bonnes raisons de le faire. Quoiqu'il puisse en dire, elle était dragonne, et les êtres de légendes qu'ils étaient avaient la sagesse de débattre avant de déterminer qui des deux devait s'incliner face à l'autre.
Et pour l'instant, la saurienne couleur saphir considérait qu'aucun des arguments piquants avancés par l'Empereur n'étaient de taille à lui faire plier l'échine.

°Et bien que cela ne vous regarde en rien, je pense que vous passez sûrement plus de temps à vous pavanez dans vos sublimes atours d'onyx que je ne le fais moi mêmes.°

Ses prunelles étincelèrent un instant d'ironie avant qu'elle ne termine.

°C'est bien là, une réplique de bipède, de croire que les dragonnes sont toutes les mêmes pour la simple raison qu'elles arborent la même teinte d'écailles.°


~*~



L'agacement et la fierté de sa Liée lui parvinrent en bordure de son esprit, mais Lynaël prit garde à ne pas se laisser flotter sur cette vague, notamment de ce dernier sentiment. La fierté draconnique était mille fois supérieure à celle qui habitait parfois les bipèdes, toutes races confondues, et se perdre en elle pouvait se révéler fatal. Surtout lorsque vous faisiez face à un homme dont la stature vous indiquait un rang particulièrement haut dans le Kaerl d'origine.
Mais le rang n'avait jamais influencé le comportement de la demi sang qui accordait souvent plus de respect à des roturiers qu'à des nobles pourvu que les premiers l'aient mérité contrairement aux seconds. L'habit ne faisait pas le moine, tout autant que le titre ne faisait pas la valeur.

Son interlocuteur tourna d'ailleurs la tête vers elle, lui permettant enfin de cerner les traits du visage à qui elle s'adressait. Des traits altiers, qui devaient autrefois comportés une certaine finesse avant que le temps et les épreuves ne viennent lui asséner ses marques. Elle distinguait les reliefs que les cicatrices dessinaient sur sa peau, mais s'arrêta bien peu sur ces dernières. Elle scruta chacun de ses traits, leur trouvant une belle harmonie et s'arrêta finalement dans ses yeux. Deux orbes d'obsidienne, d'un noir profond et envoûtant. La jeune femme s'y perdit d'ailleurs un instant, et n'entendit que la fin de la tirade qui lui était adressée.

... Donc tu n'as pas su anticiper l'arrivée de cette tempête. Tu as de la chance qu'un éclair ne t'ait pas frappé en plein vol. Tu ne seras pas là assis à mes côtés pour essayer de te sécher...

Lynaël cligna des yeux et ramena son attention à la discussion, bien qu'elle était persuadée d'en avoir loupé un bout. Elle observa le visage de l'homme, un instant, sans répondre avant que sa bouche ne semble parler sans l'accord de son cerveau, dans un commentaire spontané comme il n'était pas rare d'en entendre sortir de ses lèvres.

Vos yeux sont troublants.

Elle eut un léger sourire dont la sincérité n'était plus à prouver, et répondit ensuite à ce qu'elle avait entendu de sa réplique précédente. Le demi fëalocë n'essayait nullement de séduire l'homme qui lui faisait face, contrairement à ce que l'on pourrait croire à la suite d'un tel compliment.
C'était seulement la franchise et la spontanéité de Lynaël qui s'exprimait comme elle pensait, et qui ne comprenait pas l'intérêt que les gens trouvaient à garder pour eux ce genre de remarque, sous la réserve de mœurs et de bienséance, avec comme seule explication "Cela ne se fait pas !".
Aussi, reprit-elle le cours de la conversation comme si de rien était, car c'était tout à fait naturel pour elle.

Le temps était relativement clément lorsque nous sommes arrivés à Lomëanor, la tempête s'est déclarée avec une rapidité qui nous a surprises il est vrai.

Elle jeta un regard à la flaque d'eau autour de lui, commentaire silencieux mais bien compréhensible sur le fait qu'il s'était manifestement fait surprendre lui aussi.

Et nous nous sommes posées dès les premiers coups de tonnerre. Nous sommes jeunes, pas inconscientes.

Inutile de nier ce qu'il avait déjà deviné. L'Empereur Noir situé à l'arrière de l'auberge en compagnie de Sherÿan avait du rapidement décelé la jeunesse de la dragonne bleue et la communiquer à son Lié. Mais de toute manière, la demi sang ne tirait aucune honte de son manque d'expérience, seulement une grande soif d'apprendre et une curiosité débridée.
Un rire -enfin, elle supposa que c'en était un, car le son n'était ni joyeux, ni amusé, et résonnait d'un curieuse teinte sinistre - sortit de la bouche de son interlocuteur qui la fixa avec un semblant de colère lui sembla-t-il. Qu'avait-elle donc fait ?

L'orage t'a contré à te poser et les pluies torrentielles ont lavé ton audace de te croire capable de partie d'emblée dans les conseils avisés des tiens... A moins qu'ils se montrent incapables d'instruire leur aspirant convenablement. Tu peux l'avouer, y a personne de ton kaerl dans cette salle qui te rabroua de cette vérité....

Lynaël arqua un sourcil. C'était donc ça ? Elle eut un sourire félin et haussa les épaules.

Croyez moi, même si la salle avait été emplie de personnes de mon Kaerl, cela n'aurait pas empêché une quelconque critique de sortir de ma bouche.

Elle pencha la tête de côté en observant le Lié Ardent d'un air à la fois curieux et pensif. Qu'est ce qui avait bien pu le faire autant réagir dans le simple fait de demander un conseil ? Surtout que cette demande avait été aussi mielleuse qu'ironique -ce qu'il n'avait décemment pu manquer- et ne visait donc qu'à être une répartie comme une autre.
Quant à ce qui était de son audace, il lui faudrait essuyer nombre d'autre tempêtes aux pluies torrentielles pour espérer un jour qu'elle soit lavée, si tant est que ce soit possible.
Alauwyr Iskuvar
Seigneur du Kaerl Ardent
Seigneur du Kaerl Ardent

Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2009
Messages: 1 529
Présentation: URL
RPs: 1 113
Race: Humain
Âme Soeur: Estenir
Affiliation: Clan Dominant
Alignement perso: Chaotique Mauvais
Ordre Draconique: Ombre

MessagePosté le: Dim 25 Mai 2014 - 21:34 Répondre en citantRevenir en haut

L'Empereur ricana, en faisant claquer ses dents les unes contre les autres offrant là un bruit sinistre.

°Tu es encore trop jeune pour connaître les intérêts d'une dragonne mature jeune lézarde. Et encore inexpérimentée pour comprendre l'impact du Don sur les bipèdes. Un jour tu comprendras quand tu ouvriras tes ailes pour ton premier Vol. Là quand les instincts parleront, quand ta liée sera malgré elle à tes passions de femelle, nous pourrons en reparler. Là pour l'instant, tu ne parles pour me contrer... mais avec beaucoup de maladresse°

Il déroula sa queue hors de son corps, se redressant sur ses deux antérieurs. Sa taille avait de quoi impressionné plus d'un bipède et ses cornes frôlaient les poutres de leur abri sommaire. Ses yeux brillants de vert étaient posées sur la petite chose qu'était cette petite bleue arrogante.

°D'ailleurs, est-ce que ton Don est assez développé pour que ta liée ne subisse pas ta mauvaise humeur ? Ce serait dommage que mon lié prenne la mouche pour une mauvaise gestion de tes émotions°

Ses lèvres dévoilèrent ses crocs à la blancheur terrifiante. Il souriait, savourant d'avance le chemin qu'allait prendre Alauwyr. Au vue de la réaction de la bipède de cette bleue, il devinait d'avance l'issue de leur petite conversation. Et si la femelle bipède se laissait guider par les émotions, Alauwyr n'aura aucun mal à la combattre et à lui faire comprendre l'erreur de s'être mesuré à lui.


La jeune femme essayait de se justifier auprès du Maître Noir, tout en maintenant la tête haute face à lui. Son regard pétillait de cette volonté de pas se laisser marcher sur les pieds, même par un plus ancien qu'elle.

''Souhaites-tu parler de ton arrivée dans la taverne ou de la couleur sombre de mon regard ? Peut-être que mes yeux te perturbent plus que de raison...''

Il ricana brièvement. Elle osa lui avouer en face de lui, que même si la salle commune de la taverne était empli des siens, elle lui aurait tenu le même discours. Elle ne manquait de courage, mais réagissait avec passion et non avec raison. Cela allait lui coûter très cher.

''Avec ou sans les tiens autour de toi n'aurait rien changé à ma manière de te répondre, chevalière. Les tiens ne m'impressionnent et je pense qu'ils t'auraient fait entendre raison sur ta manière de parler. Ne crois m'effrayer par une vaine menace. Ce soir, justement, il n'y a que toi et moi. Personne d'autres de nos kaerls respectifs. ''

Sa main droite glissa sous sa cape, pour se poser sur le pommeau constitué d'un diamant noir. La démonstration de ce simple geste était criard de ses intentions. Il souriait toujours avec cet air dangereux.

''Tu as de l'énergie à revendre avec ta langue, mais que vaut-elle dans un petit duel amical ? Cela pourrait d'être profitable de combattre dehors... Un duel contre un maître-dragon et dans des conditions humides et torrentielles... Que de mieux pour savoir si on est assez bon face à un adversaire aussi déterminé que moi... ou toi ? Je comprendrai que tu aies peur. Après tout... Le courage s'étiole vite quand on croise plus fort que soi dès le premier défi lancé...''

Il verrait si elle se déroberait à ce qu'il venait de lui jeter à la figure. Une infime chance pousserait la jeune femme à prendre ses jambes à son coup avec une excuse peu potable pour ne pas croiser le fer avec lui. Mais arrogante dans ses mais, elle allait bien l'être dans la joute si gentiment proposée...La main toujours posé sur le pommeau de son épée, il l'observait, guettant le moindre signe de nervosité ou d'anxiété. Elle avait su rester calme devant lui, malgré ses répliques provocantes. Maintenant que le jeu se poursuivrait plus loin, on allait voir si elle répondrait au défi de l'Ardent. la pluie n'allait pas être une allié dans leur combat, pour aucun des deux.



Lynaël Mël'aryn
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 27 Mai 2014 - 18:07 Répondre en citantRevenir en haut

°Tu es encore trop jeune pour connaître les intérêts d'une dragonne mature jeune lézarde. Et encore inexpérimentée pour comprendre l'impact du Don sur les bipèdes. Un jour tu comprendras quand tu ouvriras tes ailes pour ton premier Vol. Là quand les instincts parleront, quand ta liée sera malgré elle à tes passions de femelle, nous pourrons en reparler. Là pour l'instant, tu ne parles pour me contrer... mais avec beaucoup de maladresse°

Sherÿan observa l'Empereur Noir avec calme et un brin d'amusement. L'agitation de sa queue cessa enfin tandis que de son côté, la créature d'Onyx se relevait sur ses antérieurs, l'écrasant de toute la hauteur de sa taille. La Bleue redressa la tête mais ne se releva pas. Elle serait de toute manière plus petite que lui. Mais comme elle ne dépassait que les Blancs et les Noirs pour ce qui était de la taille, la dragonne était habituée à dialoguer avec plus grand qu'elle, cela ne lui posait aucun complexe d'infériorité.
Cependant, par respect plus que par soumission envers le mâle, elle rabattit lentement la crête qui se déroulaient habituellement en arrondi derrière ses cornes. Elle le laissa terminer, puis répondit enfin, mais seulement au premier commentaire. Elle n'avait aucun doute que Lyna maintenait leur lien assez en retrait pour ne puiser de son esprit que ce qu'elle avait besoin. Cependant, elle restait attentive à ce qui se passait à l'intérieure, prête à intervenir au besoin.

°Alors nous pouvons en parler de suite Empereur, car mes preuves ne sont plus à faire, contrairement à ce que vous semblez croire. Vos préjugés et vos idées préconçues tendent à fausser votre jugement que je pensais bien plus sage que cela.°

En effet, Sherÿan, en conséquences de la nuit que Lyna avait passée avec cet elfe Ardent, s'était unie à un Brun dans un Vol étonnement enflammé.
On aurait pu croire que cette dernière réplique était une nouvelle pique, mais en réalité, tout dans le ton de la jeune Bleue jusqu'à ces mots tendaient à prouver le respect qu'elle éprouvait pour le Noir face à elle. Bien au contraire de lui faire des compliments pour avoir son approbation, ce dernier n'hésitait pas à lui souligner ses erreurs tout en lui parlant avec franchise. De plus, à la façon qu'il avait de s'exprimer, nul doute qu'il était d'une sagesse qui méritait d'être écoutée.
Alors bien sûr, elle était jeune et inexpérimentée, autant dire insignifiante dans le monde des Dragons pour l'instant. Cependant, elle était aussi intelligente, quoiqu'en pense le mâle devant elle, et elle savait qu'il ne pouvait que lui être bénéfique de côtoyer un tel dragon, ne serait-ce que quelques temps.


~*~



Souhaites-tu parler de ton arrivée dans la taverne ou de la couleur sombre de mon regard ? Peut-être que mes yeux te perturbent plus que de raison...

Elle eut un petit rire amusé qui résonna étrangement accompagné du ricanement bref que l'homme lâcha dans le même temps. Il avait raison, ses yeux l'avaient assez perturbée pour qu'elle loupe une partie de sa tirade, mais la seule chose qu'elle répondit fut un sourire malicieux. Elle n'éprouvait aucune honte à trouver du charme à quelqu'un, ni à l'avouer ou à le montrer, aussi n'avait-elle rien à répondre à cela. Qu'ils parlent de son arrivée ou des profondes prunelles couleur d'encre du Lié, cela lui était égal.

Elle l'écouta attentivement, plissant les yeux en penchant la tête de côté. Les paroles de l'ardent montrait qu'il voulait en venir quelque part, mais la jeune femme ne voyait pas où.
Elle ne le voyait pas, mais elle le sut très vite, dès qu'il posa sa main sur son pommeau ouvragé, une onyx encastrée dans l'arrondi.
Lynaël arqua un sourcil, à la fois surprise et suspicieuse, et écouta le reste de l'explication. Enfin explication... C'était là une provocation claire et précise, énoncée avec un petit sourire supérieur et ironique, un brin carnassier. Ses yeux si noirs la toisaient toujours, persuadés qu'elle n'était qu'une petite idiote impulsive qui allait se jeter sous le fil de son épée, les deux pieds en avant.

Elle le fixa calmement, soutenant l'examen de son regard qui semblait chercher quelque chose, un signe de peur peut être ?
Au lieu de cela, elle lui sourit et secoua doucement la tête en repassant ses doigts dans ses mèches sombres jusqu'à les tresser à nouveau avec la rapidité de l'habitude. Elle leva ensuite à nouveau ses yeux d'ambres et d'or vers le Maître-Dragon, et répondit.

Un duel amical Maitre Noir ? Vous semblez me croire simple d'esprit mais je vous prie de croire qu'il n'en est rien. Ce n'est pas un duel que vous me proposez, mais une correction pour avoir fait preuve d'arrogance à votre égard.

Elle sourit et se releva, cessant de se tordre le cou pour apercevoir ses orbes sombres, bien qu'il lui faille encore lever les yeux.

Je ne suis pas assez bonne pour vous battre, ni même assez stupide pour m'en croire capable. Je suis une jeune Chevalière, et même si mon niveau de combat est plus que respectable, il ne peut décemment atteindre celui d'un Maitre Dragon ardent, qui plus est assez fort d'esprit pour s'être lié à un Empereur Noir.

Oui. Derrière ces jolies formes, cette arrogance et cette trop grande spontanéité existait aussi une jeune femme capable de discernement et de vivacité d'esprit. Beaucoup tendaient à l'oublier, mais Lynaël ne s'en formalisait pas. Que les autres la sous estiment ne lui avait jamais posé de problème, pas plus qu'ils ne s'arrêtent que sur son corps ou son insolence. Cela lui servait même.
Elle s'inclina face à l'homme avec le respect qui lui était du.

Mais malgré tout, j'accepte votre défi. J'ai soif d'apprendre et de m'améliorer, et même si je ressortirai de ce combat épuisée, vaincue et peut être même blessée, j'aurai acquis plus d'expérience qu'en plusieurs semaines d'entrainement. Et je ne peux laisser passer cette occasion.

Le corps détendu et l'esprit calme, on pouvait cependant lire la concentration, mais surtout la détermination sur le visage de la jeune femme qui fixait les iris d'ombres du Maitre avec assurance. Elle allait perdre ce combat, elle le savait. Mais le savoir faire qu'elle pourrait en tirer illuminait ses prunelles d'ambre et d'or. Progresser, encore et toujours. Devenir meilleur, se surpasser, et recommencer.
Encore et encore.
Alauwyr Iskuvar
Seigneur du Kaerl Ardent
Seigneur du Kaerl Ardent

Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2009
Messages: 1 529
Présentation: URL
RPs: 1 113
Race: Humain
Âme Soeur: Estenir
Affiliation: Clan Dominant
Alignement perso: Chaotique Mauvais
Ordre Draconique: Ombre

MessagePosté le: Mer 28 Mai 2014 - 13:54 Répondre en citantRevenir en haut




Le dragon noir remarqua parfaitement le mouvement des collerettes de la petite saurienne, mais est ce que suffirait-il vraiment pour lui prouver qu'elle cherchait à se montrer respectueuse auprès de lui ? Elle n'était stupide et lui non plus. Même si elle n'était pas une Dragonne Ardente, elle savait jouer sur les mots. D'ailleurs, il se permit un petit gloussement.

°Me connais-tu assez pour savoir si je manque de sagesse ? Pour ce qui est des preuves, je n'ai encore rien vu chez toi qui en soit une. Si tu dis que tu n'as plus besoin de les démontrer, c'est que tu n'as encore rien vu à travers ce monde. °

Pour se pencher vers elle, ses antérieurs se replièrent en émettant un craquement doux d'écailles qui se frottaient les unes contre les autres

°Les preuves s'acquirent que si on fait l'expérience de la vie. As-tu déjà combattu en dehors du Kaerl ? As tu déjà craché les flammes pour tuer d'autres bipèdes ? Faire ses preuves est une bonne chose à dire à un tiers, mais à condition d'en avoir à dévoiler...°

sa queue remua à peine, dévoila un bref éclat doré que la paille avait dissimulé depuis l'entrée de la jeune bleue. il s'agissait d'un large anneau qui entourait le bout de la queue du grand Cendré



La petite Chevalière, après une argumentation valable qui dévoilait qu'elle savait qu'elle perdrait d'office contre l'homme qui la dominait de toute sa hauteur, finit par accepter le duel. Au moins, elle restait positive quand à ce qu'elle pourrait en tirer. Elle en avait conclu que de se battre contre un Maître Noir lui apporterait une sacrée bonne expérience au combat. ce qui fit sourire Alauwyr fut l'image qu'elle lui avait donné : Un Maître-Dragon lié à un Empereur.... Comme si on pouvait juger de la puissance d'un combattant par son lien avec un dragon particulier...Si elle s'arrêta à cette simple impression, elle ne pourra alors savoir se défendre contre un chevalier bronze ou un chevalier brun. Que c'était drôle.

''Soit... J'espère que tu aimes prendre la douche, car la pluie se montre capricieuse...''

Pour renforcer ces dires, on entendit un intense martèlement sur le toit : de grosses gouttes d'eau tombaient en intensité les pauvres toiles en ardoise de la taverne. Quelques gouttes tombèrent sur le plancher, profitant de quelques fuites là en haut.

Alauwyr jeta un dernier sourire provocateur et se retourna pour marcher d'un pas sûr et arrogant vers la porte. Il sortit, laissant cette dernière ouverte. Il alla attendre Lynael dans l'enclos réservé aux chevaux, quand un temps plus clément permettait de les parquer là.

Quand la jeune femme viendra le rejoindre, il sera là, en face d'elle, droit et fier, malgré l'obscurité de sa cape et de sa capuche. L'eau ruisselait dessus et cela ne le perturbait pas. D'une main, il tenait sa lourde épée à la lame sombre. Quelques mèches blanches qui dépassait de sa capuche trempée gouttaient d'eau. La pluie s'était calmée, mais pas arrêtée de tomber. Ses bottes de cuir noir laissaient des sillons de boue là où il avait marché. En plein au centre de cet enclos, il attendait son adversaire, comme un gladiateur en plein coeur d'une arène.

''Quand tu veux... ma chère....Je t'offre l'ouverture des hostilités''



Lynaël Mël'aryn
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 28 Mai 2014 - 14:51 Répondre en citantRevenir en haut

Sherÿan fut presque surprise d'entendre ce son rouler dans la gorge du grand Noir. Venait-il réellement de glousser ? Cela l'amusa et elle resta droite, même alors que l'Empereur se penchait faire elle dans un doux crissement d'écailles.
Evidemment, elle n'avait pas utilisé cette expression sur ses preuves déjà faites pour parler d'elle en général, mais bien pour répondre au commentaire sur le Vol. Néanmoins, elle ne l'avait pas précisé et il était presque normal que le mâle en profite pour rebondir dessus.
Sa queue recommença à s'agiter, de nervosité et d'agacement puis elle secoua doucement la tête.

°Non. Mais vous le savez très bien,° admit-elle.
°Je n'ai pas soif de sang à chercher des raisons d'enflammer des bipèdes où d'aller me battre hors de mon Kaerl sans une raison valable.°

Son regard fut attiré par un éclat doré, révélé par le mouvement de l'Empereur. La jeune Bleue fixa l'anneau couleur de soleil puis releva la tête vers le mâle, les yeux emplis de curiosité.
Sherÿan dut d'ailleurs se faire violence afin de ne pas plaisanter sur cet anneau qui ressemblait curieusement à ceux que portaient les bipèdes lorsqu'ils se liaient ensemble pour la vie. Si bien qu'elle ne revint même pas sur les apparats et le fait que le Noir semblait porter une bague à la queue.

En gentille petite dragonne, elle se tût, bien que ses prunelles amusées parlaient pour elles. Intérieurement cependant, la saurienne était concentrée sur son lien et sur ce qui se passait à l'intérieure, quelque peu inquiète par ce que le Lié de cet Empereur allait faire subir à la sienne.
Se redressant assise, Sherÿan s'avança jusqu'à l'entrée de l'abri, juste assez pour pouvoir observer les deux adversaires qui se préparaient à combattre.


~*~



Soit... J'espère que tu aimes prendre la douche, car la pluie se montre capricieuse...

La demi sang eut un petit rire, amusée par la situation. Après tout, elle vivait sous l'eau la majeur partie du temps.
Elle arqua un sourcil au sourire provocateur que l'homme lui envoya avant de faire volte face et de sortir. Secouant la tête avec un sourire amusé et surpris, elle laissa sa cape à l'intérieure, ne souhaitant pas entraver ses mouvements. De toute manière, elle ne portait qu'une tenue de vol renforcée de quelques plaques de cuir et de métal pour ressembler à une armure légère. Inspirant profondément, elle resserra sa tresse, plongeant dans cette concentration froide et blanche qui habitait son esprit pendant un combat.

Lynaël se saisit de son tsalion dont elle effleura les lames avant de sortir de l'auberge sous des regards apitoyés, presque désolés pour la jeune fille qui allait tout droit à sa propre perte. Pourtant, c'est le menton haut que la demi sang traversa la petite cours jusqu'à l'enclos pour chevaux dont elle sauta la barrière pour atterir souplement à l'intérieur. Elle sentit la pluie couler le long de sa peau et cela la fit sourire. Elle aimait l'eau, elle vivait dessous depuis qu'elle était enfant. C'était son domaine, son élément, malgré ses yeux de flammes.

Elle fit tourner doucement son tsalion pour s'échauffer les muscles et se débarasser de l'engourdissement de ses doigts froids à l'intérieur de ses gantelets de cuir aux pointes métalliques. La pluie allait poser deux problèmes majeurs aux combattants car elle gênait leur vue de par les gouttes qui leur tombaient dans les yeux, et rendait le sol de sable et de terre rapidement glissant.

Un sourire froid, concentré et félin s'inscrivit sur les lèvres de la demi-elfe lorsqu'il lui laissa gentiment la main.

Trop aimable à vous, mon cher.

Son ton était presque absent, tant elle était concentrée sur le combat, sur la sensation du tsalion dans ses mains fines, sur la chaleur qui montait lentement dans ses muscles pour l'irradier d'énergie. Lynaël commença doucement, à la fois pour finir de chauffer ses muscles que pour évaluer son adversaire.
Elle savait d'avance qu'il serait fort et dur à battre, mais elle ne l'avait jamais vu en duel et se devait d'analyser ses méthodes de combat pour en trouver une possible faiblesse.
Aussi lança-t-elle l'assaut avec une feinte simple, une attaque rapide et une parade à la réponse vive du Maitre Noir qui ne s'était pas fait attendre.

Ensuite, elle le laissa mener un peu l'assaut, se contentant de parer un maximum de coup et d'en rendre quelques uns. Ils se testaient mutuellement, analysant la façon de combattre de l'autre, chacun de leur côté afin d'établir une stratégie.
Alauwyr Iskuvar
Seigneur du Kaerl Ardent
Seigneur du Kaerl Ardent

Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2009
Messages: 1 529
Présentation: URL
RPs: 1 113
Race: Humain
Âme Soeur: Estenir
Affiliation: Clan Dominant
Alignement perso: Chaotique Mauvais
Ordre Draconique: Ombre

MessagePosté le: Mer 28 Mai 2014 - 16:03 Répondre en citantRevenir en haut

Alauwyr n'avait pas remuer un seul doit quand elle fit le premier pas vers elle. Il bougea seulement à la première offensive qui lui était adressé, levant son épée pour contrer le Tsalion. L'arme double ne l'effrayait pas, même si c'était redoutable à affronter quand c'était dans les mains d'un expert. Sans effort, il répliqua avec son épée, la tenant toujours d'une seule main, montrant que son bras était assez fort pour supporter son poids dans la confrontation. Puis quand la jeune femme lui lâcha une petite ouverture voulue, il lança un assaut, mais sans grand effort à nouveau. Lui aussi jaugeait la jeune femme.

Là où il était lourd et brutal dans ses coups, Lynael était souple et rapide. Deux caractères de guerriers très à l'opposé s'affrontaient, et le combat n'allait qu'en être plus intéressant. le Maître Noir s'était déjà battu contre des combattants bien plus agiles que lui. Lynael ne sera donc pas la première à croiser son fer. Le sol glissait, gênant les mouvements des deux bretteurs. Alauwyr s'en accommodait, toujours jaugeant les capacités martiales de sa petite adversaire. Jugeant qu'il était désormais tant de passer aux choses sérieuses, son sourire illuminé par un éclair au coup de tonnerre qui sera lointain annonçait la venue de l'épéiste redoutable, à cet air carnassier qui témoignait de son plaisir à se battre contre un tiers.

Il tenta un coup de taille et fut contré avec habilité. Il recula d'un pas, ricanant maintenant son épée prête à la parade. De sa main libre, il pointa la chevalière bleue

''Tu te défends bien jeune fille. Mais est-ce tout ce que tu as à me donner ? Je pensais les chevaliers de ton kaerl bien plus mordants que ça.

Un nouvel éclair zébra le ciel, éclairant un très bref instant le visage de l'ancien mercenaire qui toisant Lynael. Son sourire accentuait la profondeur des cicatrices qui lui balafraient le peau. Il fit quelques pas sur le côté, s'attendant à tout. Il avait longtemps reconnu le style de l'arme pour l'identifier comme étant neutre. Neutre ou Céleste, cette fille était un parfait amusement pour lui.

''Mais tu as besoin que je lève la barre du combat un peu plus haute''


Il bondit sur la chevalière, visant son flanc. Et au dernier moment, il laissa volontairement son pied glissé dans la boue pour s'abaisser et dresser son poing pour frapper derrière le genou de la combattante.



Lynaël Mël'aryn
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 28 Mai 2014 - 16:32 Répondre en citantRevenir en haut

Si la pluie s'était calmée et l'orage éloigné, il était cependant toujours présent et un éclair zébra le ciel d'un noir coléreux, illuminant le visage de son adversaire, lequel arborait un sourire carnassier qui déclencha chez Lynaël une décharge d'adrénaline, tout autant qu'un frisson le long de sa colonne vertébrale. Comme il s'y attendait, cet air presque réjoui annonçait que la phase de test était finie. Elle était plus rapide, plus souple et agile que lui. Mais il avait plus de force, de stabilité et de brutalité. Ils auraient pu être de valeur égale si la jeune femme avait eu l'expérience que possédait le Maitre Noir ce qui était loin d'être le cas.

Cependant, la demi sang s'était souvent battue contre plus fort et lourd qu'elle, tout simplement parce qu'il n'était pas difficile d'avoir plus de force qu'elle au vu de son physique d'elfe, surtout depuis qu'elle s’entraînait aux côtés des Crocs d'Argent chaque matin et chaque après midi.
Elle repensa à cet horrible cauchemar qui semblait si réel, où ce géant de deux mètres lui avait donné une leçon avant de la battre quasiment à mort, et secoua vivement la tête pour se reconcentrer et empêcher son coeur de se glacer à ce souvenir. Mais la vague de frayeur intense qui venait de la balayer suite à ce souvenir avait amené Sherÿan à sortir de l'abri pour s'avancer légèrement vers l'enclos, entrant ainsi dans sa vue, donnant de quoi s'accrocher à la jeune femme.
Elle reprit vite contenance et replongea dans cette concentration froide et pragmatique qui l'habitait en tant de combat, contrant rapidement avec réflexe, une attaque à la taille lancée par le Maitre Noir.

Tu te défends bien jeune fille. Mais est-ce tout ce que tu as à me donner ? Je pensais les chevaliers de ton kaerl bien plus mordants que ça.

Lynaël apprécia le compliment à sa juste valeur, esquissant un léger sourire en coin à la provocation qui suivit. C'était habituel dans un duel, autant pour essayer de déconcentrer l'autre que pour pimenter un peu le combat. Elle y était d'autant plus sensible que la moitié de son sang était Fëalocë. Mais elle avait depuis longtemps appris à s'en servir, et utilisa la colère qui montait dans ses veines pour nourrir son sang elfe. Elle gagna en acuité visuelle et auditive, et ses gestes se firent plus souples, plus rapides avec des réflexes spontanés.
Elle rendit son sourire au Maitre Noir alors qu'un autre éclair lui révélait ses dents blanches, son visage couturé de cicatrices et ses grands yeux d'ombres.

La demi sang para le coup avec agilité, mais sentit un poids heurter l'arrière de son genoux. Cependant, au lieu de résister au risque de souffrir encore plus de son poing, elle suivit le coup et se laissa tomber, lançant sa deuxième lame à l'assaut de l'arrière des cuisses d'Alauwyr, profitant qu'il parait son coup pour pirouetter au sol et se relever, utilisant son autre lame pour attaquer son épaule alors que l'épée de l'ardent bloquait toujours sa première lame, ignorant la légère douleur qui pulsait derrière son genoux.
Alauwyr Iskuvar
Seigneur du Kaerl Ardent
Seigneur du Kaerl Ardent

Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2009
Messages: 1 529
Présentation: URL
RPs: 1 113
Race: Humain
Âme Soeur: Estenir
Affiliation: Clan Dominant
Alignement perso: Chaotique Mauvais
Ordre Draconique: Ombre

MessagePosté le: Mer 28 Mai 2014 - 17:46 Répondre en citantRevenir en haut

Elle était rapide la garce, il devait bien le reconnaître. Mais cette agilité n'allait pas le démonter. Son oeil perçut un pâle éclat de la seconde lame, qui lui tombait droit. Il se laissa tomber sur le côté, entendant l'air siffler au passage de la lame tranchante. La boue se colla à sa cape, mais peu lui importait de se salir. Il avait connu la poussière du Ssyl'Shar, le vent marin d'Ys, le sang de ses proie ! Un peu de boue ne ferait pas la différence.

Lui faisant face en posant déjà un genou à terre et les musclés bandés, le Maître Noir dardait un regard ténébreux sur sa cible. Lyanel savait bien utiliser sa double-lame. Le combat frôlait le défi. Mais il ne devait lui offrir aucun répit, aucune faille d'arrêt dans les enchainements. Elle avait la fougue de la jeunesse. Mais lui avait à lui renvoyer l'endurance d'un être expérimenté et forgé par des centaines de combat. Une idée germa quand il leva son épée pour lui interdire d'atteindre son torse. D'ordinaire, il n'agissait jamais de la sorte, mais dans le cadre d'une joute ''amicale''....Il aviserait en fonction de la tournure du combat

Il sauta presque en avant, gardant son épée parallèle et frappa au dernier instant contre le Tsalion, au milieu du manche qui supportait les deux lames. Oh, il ne visait pas à l'endommager, juste à asséner des coups dessus pour obliger la jeune femme à reculer si elle voulait moins souffrir des chocs qu'il lui imposait. Oui car il en avait donné un, mais il refrappait une seconde fois, avec force et brutalité. Une attaque simple et barbare.


Estenir était sorti lui aussi de ce qui servait d'étable, profitant de la faveur des ombres pour se rapprocher de la petite bleue. Il fit volontairement craquer une brindille sous sa griffe pour la prévenir de son entrée en scène.

°Tu viens contempler la défaire de ta liée ? Je t'invite généreusement à ne pas intervenir si jamais le combat tourne en sa défaveur. Je m'assurerai que mon lié ne l'abîme pas trop. Ce serait regrettable qu'elle soit amochée. Après tout, un combat pour le plaisir ne vise pas à apporter la mort. °



Lynaël Mël'aryn
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 28 Mai 2014 - 21:23 Répondre en citantRevenir en haut

Lynaël soutint le regard ténébreux du Maitre Noir, le visage calme et concentré, à présent dénué de sourire. La seule émotion visible était dans ses grandes prunelles d'or et d'ambre où un feu de volonté et de défi brulait passionnément.
Si elle avait su qui était l'homme face à elle, le voir ainsi à genoux devant elle aurait pu la faire sourire, voir lui inspirer une petite réplique ironique. Mais elle ne le savait pas, et la concentration profonde dans laquelle elle était empêchait son esprit de réfléchir à ce genre de petite répartie. Tout son être était fixé sur le combat qui se déroulait, sur chaque mouvement qu'esquissait son adversaire et sur la répartie adéquate. Si elle manquait de force et d'expérience, sa capacité de concentration et sa volonté contrebalançaient les choses.

Lorsqu'il bondit vers elle, ses mains se resserrèrent légèrement sur le manche du Tsalion, prête à parer les diverses attaques possibles. Mais ce qu'elle n'avait pas prévu, c'était que le Lié allait abattre son épée de plein fouet entre ses deux mains, sur le milieu du manche, la forçant à reculer sous la brutalité du coup alors que ses bras tremblait encore de l'écho du choc. Légèrement vacillante, le deuxième coup remonta à nouveau dans ses bras et la fit basculer.
Réfléchissant à toute vitesse, une douleur vibrante de ses poignets jusqu'aux épaules, la demi sang se laissa tomber sous le second coup, de côté, lui permettant ainsi de lancer une lame avec tout l'élan de sa chute vers la cuisse du Maitre Noir, gardant l'autre pour parer un éventuel coup pendant qu'elle était au sol.

Elle effectua une rapide roulade arrière, légèrement ralentie par la lourdeur de la boue et se retrouva à nouveau face au Maitre Noir, la poitrine se soulevant plus rapidement sous son souffle heurté. Elle récupérait vite, mais la force des attaques assénées par son adversaire l'avait rendue vacillante. Elle fit tourner son tsalion, détendant les muscles de ses bras tétanisés par la vibration des coups, l'esprit à l'affût du moindre mouvement à venir.



Sherÿan, assise sur les pavés, la queue autour de ses pattes suivait le combat de ses prunelles opalescente où luisait une légère inquiétude. Elle sentit la présence de l'Empereur avant que celui-ci ne fasse craquer une brindille, et sa colerette épineuse redescendit à nouveau sur son cou en signe de respect.
Le bout de la queue de la Bleue s'agitait comme celle d'un chat, avec nonchalance mais indiquant une certaine nervosité, bien que le ton avec lequel elle répondit au Noir soit calme et assuré.

°Lynaël sait qu'elle va perdre. Le tout sera de savoir de quelle manière.°

Elle tourna la tête vers le mâle un instant avant de reposer ses yeux sur le duel.

°Je ne comptais pas intervenir. Ma Liée n'apprécierait pas. Elle a accepté ce combat en connaissance de cause, et même s'il m'est dur de la voir se mettre ainsi en danger, je sais qu'elle a besoin de se mettre régulièrement à l'épreuve.°

Avec un petit effort, la dragonne réussit à quitter les deux bipèdes des yeux pour poser ses orbes opalescentes sur l'Empereur, lui faisant lever haut la tête.

°A tort ou à raison, je vous fais confiance pour retenir tvotre Lié s'il venait à mettre la vie de la mienne en danger.°

Puis elle changea de sujet, essayant de chasser cette inquiétude qui flottait tout de même dans son coeur. Elle savait, tout autant que la demi sang, que si Alauwyr décidait de la tuer sur un coup de tête, personne ne serait assez rapide pour l'en empêcher, pas même l'imposant Empereur près d'elle.

°Quel est cet anneau autour de votre queue ?°
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 04:39 Revenir en haut

Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


 Sauter vers:   



Sujet suivant
Sujet précédent

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001/3 phpBB Group :: Dgf GuildWars :: Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Traduction par : phpBB-fr.com
Create by dagonfield genesis :: by nerevare

Anneau des JpC par TourDeJeu