Playlist Tol Orëanéene Carte du Monde Index du Forum
Connexion •  Se connecter pour vérifier ses messages privés •  S’enregistrer
 
 [RP] Un réveil un peu brusque Sujet suivant
Sujet précédent
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Auteur Message
Elara d'Huziel
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 31 Mar 2014 - 23:30 Répondre en citantRevenir en haut

A peine écroulée sur son confortable lit, Elara sombra dans un sommeil réparateur et sans rêves. Ou du moins, jusqu’à ce qu’elle se réveille en sursaut à la vision d’une gueule noire béante crachant des flammes. Trempée de sueur, la Demi haletait pour reprendre son souffle, totalement perdue et dépaysée. Ou était-elle ? Quel était cette abominable horreur ? Les yeux écarquillés, elle scrutait la pièce où elle se trouvait… C’était grand, sobre et douillet à la fois… Et puis, cette tenture, qu’est-ce qu’elle cachait derrière ? Perplexe, elle sentait son cœur battre la chamade dans sa poitrine. D’un bond, la jeune fille fut sur ses pieds, la main sur son arc resté au fond du lit.

Et puis, tout lui revint, aussi vite qu’une étoile filante traversait le ciel, les souvenirs l’assaillirent. La rencontre avec Alvock et Rol’lock, l’arrivée au Kaerl en pleine bataille, son idée idiote d’y mettre son grain de sel, la fin, l’arrivée dans la chambre. Soupirant, elle reposa son arc et se laissa à nouveau tomber sur le lit, les yeux fixant le plafond. Elle n’avait jamais dormi dans un lit pareil, c’était bien plus confortable que chez elle ! Elle savoura cet instant de confort avant de finir par se lever à nouveau. Elle enleva alors ses bottes puis, son pantalon, sa chemise et ses sous-vêtements avant de partir à la découverte de la salle d’eau.

Elle faisait peine à voir dans le miroir… Sale, fatiguée, sa blessure à la tête encore visible… Même les étincelles habituelles de ses yeux semblaient éteintes. Après un triste sourire adressé à son reflet, Elara s’accorda un brin de toilette, histoire d’être plus présentable devant son futur maître. Elle ne savait pas du tout ce qui l’attendait maintenant et un nœud semblait avoir élu domicile dans son estomac. Un nœud d’angoisse mêlé d’excitation ! Allait-on lui demander de passer les tests ? Ou bien posséder ce don dont lui avait parlé Alvock suffisait-il à pouvoir commencer la formation ? Et surtout, dans combien de temps serait-elle formée et pourrait-elle partir à la recherche de sa mère ? Pour chasser toutes ses pensées confuses, la noiraude se rinça le visage avec l’eau gelée.

Une fois sa toilette terminée, Elara retourna dans la pièce principale, et sortit son deuxième ensemble de vêtements de son sac. Elle examina alors minutieusement les deux pantalons, avant de choisir le moins sale et le plus présentable. Puis, elle fit de même avec ses deux tuniques, avant d’attacher une lanière de cuir autour de sa taille, son épée accrochée. Finalement, elle enfila sa paire de bottes, après avoir camouflé son poignard dans ses guêtres de fourrure elle les tira bien en haut de son tibia, quasiment jusqu’à son genou. Il lui fallut encore un instant d’hésitation pour décider de mettre ou non son épais pull en laine. Mais il ne faisait pas aussi froid que chez elle ici, alors son manteau de fourrure à capuchon devrait suffire. Elle l’enfila rapidement avant de se diriger vers la sortie.

Ce n’est qu’une fois la main sur la poignée de la porte qu’elle réalisa n’avoir aucune idée d’où trouver son maître… Il lui avait dit quoi déjà ? De contacter Rol’lock ? Mais comment ? Par la pensée ? Elle croyait que les dragons ne pouvaient communiquer par la pensée qu’avec leur lié…

« Allez réfléchis ! Il doit bien y avoir un moyen ? »

Et si son hypothèse était juste ? S’il suffisait d’appeler le dragon pour qu’il réponde ? Peu convaincue, la jeune fille appela le dragon de bronze. De toute manière, elle n’avait rien à perdre.

« Rol’lock ? Tu m’entends ? »

Elle avait hâte de pouvoir commencer et remplacer ses premiers souvenirs du Kaerl par d’autres plus réjouissants.
Publicité





MessagePosté le: Lun 31 Mar 2014 - 23:30 Revenir en haut

PublicitéSupprimer les publicités ?
Peddyr Thelrand
Maitre Dragon
Maitre Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2009
Messages: 4 263
Sexe: Masculin
Présentation: URL
RPs: 1 186
Race: Humain
Âme Soeur: Sveargith
Fonction: Ex-Ambassadeur
Affiliation: Maison Dalneÿs
Alignement perso: Neutre Bon
Ordre Draconique: Lumière

MessagePosté le: Dim 13 Avr 2014 - 10:37 Répondre en citantRevenir en haut


Alvock Brindur et Rol'lock


Bien que la jeune femme usa plus de sa voix que de ses pensées, le grand dragon Brun entendit parfaitement son appel. Ce fut des songes chaleureux et doux qui envahirent l'esprit de la jeune aspirante. Rol'lock préférait son entrée en douceur, sachant que la bipède n'était guère habituée à l'usage des mots échangés par la télépathie

°Je t'entends, jeune Elara. Bien le bonjour en cette nouvelle journée. °

Le dragon au contraire de son lié et d'Elara n'avait pas fermé l'oeil de la nuit. Les images de la bataille repassaient et repassaient encore dans sa tête, tout en y mêlant l'angoisse, la peur et la mort de ses frères de race. Les émotions de l'instant étaient encore dans son coeur. Seul Alvock avait réussi à plonger dans un profond sommeil, trop épuisé pour ressasser les souvenirs récents de la bataille - ou plutôt un massacre-. Sans la détermination des Célestes, le Kaerl aurait connu l'annihilation.

Préférant laisser le Maître brun dormir encore un peu, il profita de l'éveil matinal de la jeune femme pour, comme elle, trouver une autre occupation pour se changer les esprits.

°Je ne m'attendais pas à ce que tu te lèves si tôt. Mais soit, C'est peut être mieux ainsi. Par quoi souhaites-tu commencer ce matin ? Un petit-déjeuner serait adéquate pour démarrer. Je connais une petite boulangerie qui fait des petits pains au lait comme personne. J'avoue y avoir goûté pour tester, mais je n'ai pas le palais d'un bipède. Tu me trouveras déjà en bas des Spires et après que tu auras bien mangé, on commencera par ce que tu voudrais°

Peut être que la jeune femme désirerait aborder les domaines d'études concernant les dragons, pour apprendre à mieux les connaître, à mieux les approcher. Ou alors peut être visité le Kaerl ; du moins ce qui n'avait pas souffert de la bataille.

Quand Elara aura posé le pied à l'extérieur du rez de chaussée des Spires, elle trouvera un dragon brun parfaitement assis dans un espace adéquate pour ne gêner personne de sa large taille de dragon. Avant même qu'elle ne prononce le moindre, Elara aura la chance d'assister à la transformation de Rol'lock en un jeune elfe au sourire timide, tout vêtu d'une tunique et d'un pantalon bleu sombre, qui s'accordaient avec une certaine harmonie à sa longue chevelure brun foncé. Ses yeux verts auraient presque été joyeux en d'autres circonstances. Il s'inclina avec souplesse devant l'aspirante, pour la saluer à nouveau et lui adressa un sourire plus large.

''Ne crains-tu pas d'avoir chaud avec tes guêtres en fourrures ? ''



L'âme s'envole vers les cieux par les ailes des dragons


Dernière édition par Peddyr Thelrand le Lun 19 Mai 2014 - 17:21; édité 1 fois
Elara d'Huziel
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 17 Avr 2014 - 17:10 Répondre en citantRevenir en haut

Debout au milieu de sa chambre, Elara se sentait complètement idiote. Comme s’il allait pouvoir l’entendre… Elle était alors en pleine hésitation, allait-elle visiter les lieux par elle-même quitte à arriver dans des endroits où elle ne devrait pas ? Ou bien allait-elle essayer de les chercher ? Après tout, même si une atmosphère austère et froide régnait sur le Kaerl, celle d'un lendemain de catastrophe, elle ne devait pas être la seule personne réveillée, quelqu’un pourrait bien la renseigner sur le lieu où se trouvait son maître.

C’est à ce moment qu’elle sentit « quelque chose » dans sa tête, la même sensation que celle d’un beau rêve, chaleureux et heureux. C’était étrange… Et ce le fut encore plus lorsqu’elle entendit la voix de Rol’lock résonner dans sa tête. Elle sursauta et par réflexe chercha l’origine de la voix autour d’elle, dans la pièce. Mais un dragon de sa taille n’y serait jamais rentré ! Se sentant toujours de plus en plus idiote, la jeune fille ferma les yeux pour se concentrer sur les paroles du dragon brun. Incertaine, elle lui répondit alors en pensant le plus fort possible aux mots qu’elle voulait qu’il entende, sans savoir si ça fonctionnerait ou non.

°Bonjour à toi Rol’lock.°

Il continua ensuite le dialogue en expliquant qu’il était surpris de la voir déjà debout, et lui proposait alors un déjeuner pour bien commencer la journée. C’était une bonne idée ! Après tout, elle n’avait pas mangé depuis son maigre repas dans la forêt avant de rencontrer Alvock et Rol’lock. Et puis, lorsqu’ils l’avaient trouvée cela faisait plusieurs jours qu’elle ne nourrissait exclusivement des produits de sa chasse, alors une boulangerie… ça lui donnait l’eau à la bouche rien que d’y penser ! Souriante, elle pensa toujours aussi fort.

°Je ne dors jamais beaucoup… Et puis, je dois bien avouer que j’ai faim. Allons voir cette boulangerie ! °

Après un regard indécis sur son arc –elle savait bien que ce ne serait pas poli de sortir armée, mais elle détestait ne pas l’avoir dans son dos-, la Demi ouvrit la porte d’un geste sûr avant de la refermer et de descendre quatre à quatre les marches de la tour. Le chemin qui lui avait paru une éternité la veille, lui parut tellement rapide qu’elle se demanda presque si sa mémoire ne lui jouait pas des tours. Mais il fallait croire que non car en arrivant au bas des dernières marches, elle vit Rol’lock qui l’attendait dans un coin, où il ne gênait personne. Souriante, Elara s’approcha de lui lorsqu’une chose extraordinaire se produisit.

Le dragon se transforma en personne ! Abasourdie, la jeune fille ouvrit une bouche ronde de stupéfaction, tel un poisson hors de l’eau. Comment c’était possible ? Ravalant sa surprise du mieux qu’elle put, la noiraude fixait toujours l’individu d’un air méfiant et incompréhensif tandis qu’il s’inclinait avant de lui sourire. Perplexe, elle ne répondit pas tout de suite à la question, examinant celui qui lui faisait face dans les moindres détails. Svelte, d’allure plutôt gracieuse et fine, il devait s’agir d’un elfe, si elle en croyait les Vieilles Histoires -il lui faudrait voir ses oreilles pour en être sûre-. Les cheveux bruns foncés n’étaient pas sans rappeler les écailles de Rol’lock et on pouvait aussi déceler la même étincelle dans le regard vert qui la fixait. Intérieurement désolée de ne pas parvenir à sourire, Elara bégaya quelques syllabes sans sens avant de répondre à la question.

« Jy… Ei… Euh… Je sais pas… Il fait chaud dehors ? »

Elle n’avait rien trouvé de mieux à dire. Mais il est vrai qu’elle ne s’était même pas posé la question, chez elle, il ne se passait pas un jour sans qu’elle ne mette de guêtres. Trop curieuse, elle reprit bien vite la parole, avant qu’il n’ait pu ajouter quelque chose.

« Comment tu as fait ça ? Tous les dragons peuvent le faire? Et tu as pu choisir ton autre apparence ou bien c'est venu comme ça? On peut le faire dans le sens inverse? »
Peddyr Thelrand
Maitre Dragon
Maitre Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2009
Messages: 4 263
Sexe: Masculin
Présentation: URL
RPs: 1 186
Race: Humain
Âme Soeur: Sveargith
Fonction: Ex-Ambassadeur
Affiliation: Maison Dalneÿs
Alignement perso: Neutre Bon
Ordre Draconique: Lumière

MessagePosté le: Lun 21 Avr 2014 - 14:54 Répondre en citantRevenir en haut


Alvock Brindur et Rol'lock


Le dragon transformé en elfe attendit qu'elle reprenne son souffle et que l'effet de la surprise lui passe. Il était certain que la réaction de la jeune fille était légitime, elle n'avait pas encore découvert l'étendue des pouvoirs des dragons. Elara reprit vite la parole, trop vite peut être pour que Rol'lock eut le temps de s'expliquer. Elle l'interrogea directement. Le pseudo elfe ne perdit pas son sourire.

''Nous sommes un peu en hauteur il est vrai et il peut faire très chaud quand le vent ne souffle pas sa petite prise matinale. Mais après les habits en poil peuvent être trompeur. Je n'ai pas encore tenté l'expérience de leur port sur mes épaules en plein milieu de l'été. D'ordinaire, les dragons n'ont pas besoin de... vêtements''

Du moins, ils portaient tous le minimum requis pour ne pas paraître ridicule aux yeux des bipèdes, si avare de leur apparence naturelle, préférant la cacher. Leur peau fine ne permettait pas de se protéger des températures froides et des conditions climatiques exécrables, d'où le fait de porter une seconde peau... Rol'lock s'en accommodait alors que certains de ses frères considéraient cela comme un affront ou une obligation de moeurs humaines.

''Pour ce qui est de mon changement de forme, c'est un de mes pouvoirs de dragon. Un truc magique. Tous les dragons ont accès à ce pouvoir dès le plus jeune âge, mais il faut de l'expérience et du temps, car c'est épuisant. Les plus forts de mes frères peuvent tenir une journée entière. Je choisis la forme que je veux, mais là aussi cela demande du temps et surtout un peu de jugeotte pour ne pas apparaître un peu trop extravagant. Et quand j'ai besoin de redevenir dragon, je n'ai qu'à le vouloir et je reprends ma forme naturelle. Mais là, il faut de la place, pour ne pas être écrasé. Dans une armoire par exemple, le pauvre meuble se fracasserait. Imagine des ailes sortant sur les côtés. ''

Il gloussa et l'invita d'un geste de la main à le suivre. En quelques pas, ils eurent rejoint la Grand'Place, qui n'avait pas ses crieurs d'étalages ou encore sa frénésie d'acheteurs habituels. C'était presque effrayant de voir que quelques boutiques ouvertes et une ou deux personnes passer d'un pas rapide, comme s'ils redoutaient la venue d'un nouveau combat. ''L'Elfe '' osait à peine regarder les lieux et se concentra sur la boulangerie d'où les accueillait une douce odeur de pain chaud. Même si les troubles de la veille perturbaient encore les esprits, les corps ne pouvaient se passer de nourriture. Le dragon féliciterait le boulanger pour son sens civique de poursuivre son métier malgré les circonstances.

Ils pénétrèrent donc dans la boulangerie où différents types de pain les attendaient, les provoquant de leur croûte dorée et délicieuse. Le dragon demanda quelques pains au lait et paya avec un généreux pourboire. Ils n'eurent qu'à se mettre dans un recoin pour les savourer. Le dragon tendit quelques petits pains à la jeune aspirante.

''Tiens, voilà les tiens. Moi aussi j'aime bien ce style de nourriture humaine. Ni amer, ni trop sucré. Juste doux comme il faut pour mon palais délicat. Car d'ordinaire, les dragons préfèrent la viande à toute nourriture. ''

Et lui mangeait un pain au lait en compagnie d'Elara. Normal en somme. Il la laissa déjeuner et après il lui demanderait ce qu'elle voudrait faire.



L'âme s'envole vers les cieux par les ailes des dragons
Elara d'Huziel
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 12 Mai 2014 - 23:15 Répondre en citantRevenir en haut

Il commença par lui répondre à sa question sur le climat… Ainsi il pouvait faire chaud, c’était déjà différent de chez elle, ça. Elle hocha ensuite la tête, comme il disait ne pas savoir ce qu’apportait la fourrure.

« Il n’y a rien qui porte plus chaud que la fourrure, mais lorsque les températures sont glaciales, comme chez moi, c’est plus que nécessaire ! Enfin, même si je suis sûre que les poils ne sont pas aussi efficaces que les écailles…»

D’un air perplexe, elle fixait Rol’lock, comme si elle cherchait à se rappeler son autre apparence. Celle avec ses écailles dures et à la couleur cuivrée. Ce devait être la meilleure protection au monde, des écailles pareilles ! Même la meilleure des lames ne pourrait certainement pas les traverser, non ? Fronçant alors les sourcils pour elle-même, Elara se promit de se renseigner plus en avant sur les dragons, car elle se rendait bien compte qu’elle n’y connaissait pas grand-chose. D’ailleurs, la leçon commençait ! Son compagnon matinal lui expliquait quel était ce pouvoir des dragons. Bien pratique, il fallait l’avouer ! Elle se serait bien transformée en dragon parfois… Pour chasser ou pour rouspéter contre sa belle-mère, ça aurait sûrement eu plus d’effet que les idioties qu’elle avait pu faire.

Fascinée et surtout désireuse d’en savoir plus, elle buvait les paroles du dragon et le fixait d’un air ahuri et intéressé. Ainsi donc tous les dragons pouvaient le faire et comme ils le souhaitaient, tout dépendait de l’entraînement… Au fur et à mesure des explications, les images venaient se superposer aux mots. La dernière, celle d’un pauvre dragon bloqué dans une armoire, les ailes dehors ainsi que la queue, mais tout le reste à l’intérieur fit éclater de rire la jeune fille.

« Effectivement, ça ne serait pas agréable pour la pauvre bête et encore moins pour l’armoire je suppose ! Ou son propriétaire… »

Tandis qu’ils papotaient, ils avaient quitté les Spires pour retrouver la Grand’Place. Naïve, Elara aurait souhaité que les événements de la veille ne soient qu’un mauvais cauchemar… Mais elle dût bien se rendre à l’évidence, tout ceci était bien réel comme pouvaient en attester les ruines et le manque de monde dans les rues. La moitié des bâtiments étaient détruits, un quart n’avait pas cru bon d’ouvrir – ou n’avait peut être pas pu – mais la boulangerie était bien fidèle au poste. L’odeur de pain frais fit oublier son malaise à la jeune femme et l’appel de son estomac fut plus fort que celui des lamentations.

« Quelle délicieuse odeur ! Je ne m’étais pas rendue compte que j’avais aussi faim ! »

Ce n’est qu’une fois à l’intérieur qu’elle se rendit compte qu’elle n’avait rien pour payer sa nourriture… Heureusement Rol’lock sembla se charger de tout et c’est donc d’un regard gêné qu’elle attrapa ses petits pains. Ils étaient encore tout chauds et dégageaient cette délicieuse odeur de pain frais.

« Ah bon, vous ne mangez rien du tout d’autre ? Vous êtes comme les loups et les autres maîtres de la forêt alors ? Parle moi plus des dragons, je n’y connais presque rien ! Ah et merci ! Mais je n’ai pas de quoi te rembourser… »

Elle baissa la tête, presque honteuse. Comment avait-elle pu ne pas s’inquiéter de ce détail auparavant ? Avec un petite grimace d’appréhension, la Demi attendit de voir comment Rol’lock allait lui répondre.
Peddyr Thelrand
Maitre Dragon
Maitre Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2009
Messages: 4 263
Sexe: Masculin
Présentation: URL
RPs: 1 186
Race: Humain
Âme Soeur: Sveargith
Fonction: Ex-Ambassadeur
Affiliation: Maison Dalneÿs
Alignement perso: Neutre Bon
Ordre Draconique: Lumière

MessagePosté le: Lun 19 Mai 2014 - 18:11 Répondre en citantRevenir en haut


Alvock Brindur et Rol'lock


Rol'lock croqua du bout des dents son premier petit pain, savourant le goût chaud et le son croustillant de sa fine croûte. Il rit aussi quand à l'image d'une armoire sautillant avec deux ailes remuants le long des flancs du haut meuble.

''Imagine le dragon une fois sorti de là-dedans, gardant une forme rectangulaire.... ''

Il s'esclaffa et manqua même d'avaler de travailler. Il se frappa d'un léger coup de poing la poitrine pour décoincer le morceau de poing et larmoya encore de rire. Une fois qu'il se fut un peu calmé et quil eut mangé une autre petite bouchée, il adressa un sourire ravi à la jeune fille quand elle lui demanda de parler plus des siens. Il adorait ce sujet. Normal, on parlait de lui en même temps.

''Pour le remboursement, nous verrons plus tard. Nous les dragons, nous mangeons bien sur d'autres choses. Ne crois pas que je me contenterai de pain. J'ai mes petits plaisirs. Les dragons apprécient plus la viande d'ordinaire. Cuite ou saignante. Je ne connais pas de dragons entièrement végétariens, mais pour notre régime alimentaire, tu peux nous comparer aux hommes, toujours avide de viande bien rôtie. Moi j'ai le palais sensible, et j'aime la délicatesse des mets. C'est pas tous les dragons qui réagissent comme cela. Pour la chasse, nous sommes pas vraiment comme les loups, nous ne chassons pas en meute. Nous sommes assez puissants pour attraper une proie à nous tout seul. ''

Il prit son bout de pain, qu'il fit bouger d'une certaine manière.

''Ce pain est la proie, nous la voyons du ciel. Puis nous piquons dessus et hop, nous repartons avec dans les airs pour ensuite...''

Il engouffra le pain entier dans sa bouche. Les joues gonflés lui donnèrent un air des plus comiques et il peinait à le mâcher. Il tenta de parler et mit des miettes partout.

°Hum pardon.... Je voulais imager une partie de chasse avec le pain, je crois que j'en ai trop fait là... Je vais te parler mentalement, le temps que je termine de manger tout ce que j'ai enfourné. Le sujet est large sur les dragons. Souhaites-tu que je te parle de notre biologie, nos pouvoirs, nos moeurs ? Je puis répondre à tout ! Même à des questions farfelues. °

Il ne put s'empêcher de sourire et dévoila des dents couvertes de mie de pain. Vivement, il mit sa main devant pour gâcher le résultat peu admirable d'un pain mâché...

°Oups...Hum... tu voudrais savoir comment nous volons, ou comment nous chantons pour plaire à nos Amies Dragonnes ? °



L'âme s'envole vers les cieux par les ailes des dragons
Elara d'Huziel
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 20 Mai 2014 - 21:32 Répondre en citantRevenir en haut

Un dragon rectangulaire ? Elara pouffa et quelques miettes jaillirent involontairement de sa bouche avant d’aller s’écraser sur le sol. D’un réflexe un peu lent, elle tenta de les en empêcher, mais devant son échec, elle ne parvint qu’à pouffer une nouvelle fois. Finalement, un dragon ce n’était pas seulement intimidant, ça pouvait aussi se montrer très amusant ! Rol’lock aussi manqua de s’étouffer à la pensée de ce pauvre dragon difforme et il lui fallut quelques secondes avant de pouvoir reprendre la discussion. Souriant toujours, la jeune fille reprit du sérieux lorsqu’il commença à parler des dragons. Elle avait tellement à apprendre sur eux ! Parce qu’au final, elle n’y connaissait rien sur rien ! D’ailleurs, elle se demandait fortement comment elle avait pu se retrouver ici, parfois elle n’arrivait pas à y croire.

Ainsi donc il mangeait de la viande. Ce n’était pas vraiment étonnant après tout, et puis d’ailleurs dans les légendes, ils étaient toujours avides de chaire humaine. Elara avait presque cru y passer lors de leur première rencontre avec Rol’lock, pour parler sincèrement. Et il est vrai qu’elle aurait eu de la peine à imaginer une meute de dragons… chacun d’eux paraissait tellement puissant qu’il ne devait pas vraiment avoir besoin d’aide, les situations où ils se retrouvaient vulnérables devaient être très rares !

« Vous êtes des solitaires alors…»

Un peu comme les ours en fait. Il lui mima ensuite la chasse à l’aide du reste de son pain et la Demi ne put s’empêcher de pouffer une nouvelle fois.

« Joliment illustré ! »

Mais il continua ses explications, d’une autre manière cependant. Frissonnant en entendant la voix retentir dans sa tête, Elara se demanda si elle allait s’habituer un jour à cette manière de communiquer… Pas vraiment pour le moment en tout cas. Perturbée, elle ne savait si elle devait répondre à voix haute maintenant ou si elle devait « penser » ?

Heureusement le sourire parsemé de mie de Rol’lock la fit se détendre un peu et lorsque la voix reprit dans sa tête, la jeune fille sourit avant de reprendre en pensée.

°Eh bien, pas en leur montrant ce que tu as dans la bouche j’espère en tout cas ! Par contre je veux bien que tu m’expliques tout ! Je ne savais même pas que les dragons existaient réellement avant de te rencontrer alors j’ai beaucoup à apprendre. Et ne t’en fais pas, les questions arriveront au fur et à mesure je pense.°

Inconsciemment Elara ferma les yeux pour parler de la sorte, mais elle termina d’un ton espiègle, pressée que Rol’lock lui en dise plus. D’une dernière bouchée, elle termina son petit pain avant de lancer un regard attristé en direction de la boulangerie. C’était déjà fini !
Peddyr Thelrand
Maitre Dragon
Maitre Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2009
Messages: 4 263
Sexe: Masculin
Présentation: URL
RPs: 1 186
Race: Humain
Âme Soeur: Sveargith
Fonction: Ex-Ambassadeur
Affiliation: Maison Dalneÿs
Alignement perso: Neutre Bon
Ordre Draconique: Lumière

MessagePosté le: Dim 25 Mai 2014 - 09:56 Répondre en citantRevenir en haut

Le dragon remarqua le regard attristé de l'aspirante et sortit de dessous la table une petite assiette contenant au moins six petites autres pains.

°Magie ! ° Je me suis dit que tu aurais encore un peu faim. J'ai toujours été étonné de voir l'énorme appétit des bipèdes en proportion de leur taille. Etonnant tout ce que vous mangez en l'espace d'une journée ! °

Cela ne l'empêcha pas d'attraper déjà un pain dans l'assiette qu'il avait déposé entre lui et Elara. Mais avant, il s'assura d'avoir la bouche vide, en passant la langue sur ses dents pour récupérer la mie de pain qui s'y était collée, les lèvres fermées bien sûr. Seulement là, il mordit dans l'aliment, appréciant le croustillant. Il leva les yeux au plafond, comme cherchant l'entrée en matière du sujet désiré par Elara. Tout dire sur les dragons... une tâche ardue même pour lui. Il ne voulait pas la soûler avec des détails complexes. Pendant qu'il mâchait, il décida de commencer par le début.

°Nous sommes nés de la volonté de Flarmya. Il faudra que tu enquiquines mon lié pour la théologie. Feu et air étaient nos éléments, appréciant de dominer le ciel qui était notre empire. Aucune créature n'était supérieure à nous. Nous volions aussi libres que le vent. De l'image de notre Déesse-mère nous étions parfaits... Sauf qu'un jour, un mal terrible commença nous décimer. Notre Mère, de craindre de perdre ses Créations,, trouva un unique moyen pour nous sauver. Le Don. Un pouvoir qui fut offert aux bipèdes pour que nos âmes se lient à la leur : c'était l'unique remède à notre survie. Par le Don est venu le partage de la vie et des pensées. °

Il prit une nouvelle bouchée de pain.

°Nous avons des griffes, des ailes, des dents... mais nous avons aussi la magie. Oh, ce n'est pas quelque chose de très puissant, mais suffisant pour nous. En plus du Don, nous pouvons passer ce que nous appelons l'interstice, un mode de transport instantanée. Si moi ou mon lié décide d'un lieu où nous rendre, POUF, nous y sommes, à condition de l'avoir déjà visité. °

L'interstice... monde froid, noir et sans vie. Il préférait ne pas s'attarder sur le sujet. C'était un univers qui devenait le dernier sanctuaire des dragons qui perdaient leur lié. Il frémit à l'idée de perdre Alvock. Leur union n'était pas éternelle.

°L'expérience du dragon et de son lié, en plus de l'âge, finit par apporter une magie unique aux deux liés. Le Regard de Flarmya que nous appelons cela. Il offre un pouvoir en plus. J'ai déjà vu un vieux dragon lancer des petites boules d'eaux. Les liés bipèdes changent légèrement de forme aussi... enfin d'apparence. La peau devient plus claire, ou s'assombrit. Il y a tellement de variante que je ne pourrai pas toutes les citer. °

Il imaginait déjà ce que pourrait être le pouvoir de la jeune femme quand un jour elle sera liée et qu'elle sera maîtresse. En fait, non il imaginait mal. Qui sait réellement ce qu'elle gagnerait avec ce pouvoir.

°Nous avons une capacités que bon nombre d'espèces intelligentes nous envie : notre mémoire. Nous pouvons nous rappeler des souvenirs de nos Aieux. Bien entendu, cela ne se fait pas par la volonté. Des fois, nous peinons à fouiller dans cette mémoire séculaire. Ou alors elles nous reviennent par fragment. Grâce à elle, nous savons dès la naissance comment reconnaître notre âme soeur et comment aborder son esprit. Grâce à elle, nous savons comment cracher le feu ou déployer nos ailes. C'est pour cela que ca te donne l'impression d'une image de solitaires. Nous ne le sommes pas vraiment en fait. Nous avons juste guère besoin d'apprendre auprès des dragons plus anciens. Moi par exemple, avec mon feu, je sais cuir eun poulet pour mon lié. Je l'ai appris tout seul°

Il bomba son torse de fierté, n'osant pas avouer le nombre d'échec derrière aussi. Combien de dizaines de poulet s'étaient retrouvés carbonisés avant de contrôler la puissance de son souffle. A ça, il se permit un petit rire.



L'âme s'envole vers les cieux par les ailes des dragons
Elara d'Huziel
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 8 Juin 2014 - 22:42 Répondre en citantRevenir en haut

En voyant les petits pains sortirent de sous la table comme par magie, Elara ne put retenir un petit cri de joie. Rol’lock était prévenant apparemment ! Et il était vrai que malgré sa petite taille et son poids plume, la jeune fille n’était pas du genre à avoir un appétit d’oiseau.

« Ah ça ! C’e… »

A ce moment, elle se rendit compte que le dragon s’était adressé à elle par la pensée, il allait bien falloir qu’elle s’habitue à ce mode de communication, alors elle reprit mais sans ouvrir la bouche.

°C’est vrai qu’on peut manger beaucoup, mais quand même pas autant qu’un dragon je suppose ?°

Tandis que son interlocuteur réfléchissait à ses explications, Elara en profita pour attraper avidement un petit pain dans lequel elle mordit joyeusement. C’était tellement bon, croquant sur l’extérieur et moelleux dedans ! Cela faisait bien longtemps qu’elle n’avait pas mangé autre chose que de la viande cuite. Et tout en mâchant son petit pain, elle écouta avec une attention soutenue les explications de Rol’lock. Il lui parla de Flarmya, de leur origine, de l’origine du Don. Hypnotisée par ses paroles, la jeune fille avait mille et une questions qui lui venaient en tête. Apparemment, celles concernant les Dieux devraient attendre Alvock, mais pour les autres, Rol’lock allait certainement pouvoir satisfaire sa curiosité. Mais pour le moment, elle ne savait pas comment les formuler, et Rol’lock reprit donc la parole. Les questions seraient pour plus tard, elle ne risquait pas de les oublier.

Il parla alors de l’interstice, de leur magie, du lien avec leur lié, ainsi que de leur mémoire séculaire. Bon nombre de points soulevaient des interrogations. Elara ne savait par où commencer. Elle commença donc par terminer son petit pain et d’une fois qu’il fut avalé, elle se lança.

°Tu sais d’où vient ce Mal qui a rongé tes ancêtres ? C’est du fait qu’ils étaient si puissants ? Et le Regard de Flarmya, je n’ai pas très bien compris ce que c’était ? Ca veut dire que ça dépend du caractère du dragon et de son lié ? Mais si vous avez toutes ces informations de la mémoire de vos Aieux, ça veut dire que vous n’avez pas de parents ? Que vous naissez tout de suite adulte ? Comme tu es maintenant ? Qui c’est qui s’occupe de vous ?°

Elle avait beau n’avoir jamais connu sa mère, elle ne pouvait pas imaginer sa vie sans son père ou son frère. Elle avait de la peine à concevoir qu’un tel lien abstrait puisse remplacer un câlin ou une embrassade d’une personne qu’on aime. Perplexe, elle avait penché la tête sur le côté, comme si elle réfléchissait.
Peddyr Thelrand
Maitre Dragon
Maitre Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2009
Messages: 4 263
Sexe: Masculin
Présentation: URL
RPs: 1 186
Race: Humain
Âme Soeur: Sveargith
Fonction: Ex-Ambassadeur
Affiliation: Maison Dalneÿs
Alignement perso: Neutre Bon
Ordre Draconique: Lumière

MessagePosté le: Lun 16 Juin 2014 - 19:09 Répondre en citantRevenir en haut


Alvock Brindur et Rol'lock


Rol'lock manqua de rire à l'image qu'elle devait se faire d'un humain se nourrissant autant qu'un dragon. L'estomac traînerait à ses pieds au pauvre bipède.

°En même temps, la taille n'est pas identique. Je te vois mal te nourrir d'un daim entier en quelques minutes...°

Puis aux questions plus sérieuses, il se frotta le menton, réfléchissant à ce qu'il allait lui répondre. Il devait lui apporter le savoir qu'elle recherchait avec un certain niveau de compréhension guère lourd à digérer. S'il rentrait dans les détails très approfondis, il risquait de la perre. Hors la connaissance sur les dragons étaient importantes.

°Personne ne connait l'origine même de ce Mal. Même notre Mère Créatrice ne semble pas avoir réussi à résoudre cette énigme. Je ne crois pas que cela venait de notre puissance qui nous caractérise tant. Nous ne sommes pas l'égal des dieux même si nous sommes faits de chair et de magie. Pour le Regard de Flarmya, quand deux liés ont leur Don en parfaite symbiose, en parfaite communion, il se dévoile en donnant une part de sa Magie. Oh tu deviendras pas une grande sorcière. La magie qui coule dans le sang apportera un don propre de cette magie. J'ai vu des bipèdes ne pas savoir pratiquer la magie pouvoir jeter des boules de feux par le Regard de Flarmya. J'ai vu des dragons pouvoir souffler de l'eau en petite quantité, ou se fondre dans le paysage comme un caméléon. Ca dépend bien sûr du dragon et de son lié, mais par le Don qu'ils partagent. Chaque duo a un Regard unique d'une certaine façon. Ca viendra en son temps quand tu seras liée °

Le Regard de Flarmya apportait tellement de variantes aux pouvoirs qu'il apportait qu'il était difficile pour le dragon d'énumérer tous les exemples possibles. Puis il fit un petit sourire pour le restant des réponses qu'il allait apporter.

°Il est vrai que je me suis mal exprimé quand à cette mémoire. On le sait au fond de notre être, mais il faut qu'on sache y accéder. Quand vient le moment de toucher à une de ces connaissances séculaires, notre esprit s'ouvre... Mais cela ne nous empêche pas d'apprendre par notre expérience personnelle via l'entraînement. Savoir est une chose, l'appliquer en est une autre. Il faut que le corps et l'esprit l'apprennent par eux même ce qu'ils se rappellent.°

Puis le sujet sur les parents. Sujet délicat pour des êtres mammaliens qui s'occupaient longtemps de leur progéniture.

°Les parents dragons ne sont pas comme les parents bipèdes. Ils acceptent que leurs ''enfants'' savent déjà se débrouiller par eux même. Autrefois, quand les dragons naissaient, la mère avait sa réserve de viande. Juste assez pour que les dragonnets mangent leur premier repas et aient assez de forts pour chercher par eux même dès le premier jour. Si pas assez de nourriture, ils chassaient tout ce qui passaient. Nous naissons avec une mémoire mais qui s'ouvre au fil des années, apportant une expérience ancienne qui se rajoutent à la nôtre. °

Le dragon se permit un petit rire pour la suite.

°Je te rassure que ton dragon sera aussi fallacieux qu'un jeune enfant à la naissance. Il n'aura pas ses connaissances de suite. Il apprendra avec toi certaines choses et vous en partagerez. C'est cela qui nous enrichit personnellement. D'ailleurs... Que dirais-tu que nous allions réveiller mon lié ? endormi comme il est, il aurait bien besoin d'un seau d'eau froide pour s'éveiller. Si tu veux, je lance le seau d'eau. °

Il lorgna les petits pains, en prenant quelques uns dans ses poches.



L'âme s'envole vers les cieux par les ailes des dragons


Dernière édition par Peddyr Thelrand le Jeu 26 Juin 2014 - 11:55; édité 1 fois
Elara d'Huziel
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 22 Juin 2014 - 21:18 Répondre en citantRevenir en haut

Un daim entier… Il est vrai que même affamée, ça ferait largement trop ! Toujours aussi concentrée sur les paroles de Rol’lock, la jeune fille en oubliait de manger son petit pain. Elle buvait les paroles du dragon, intéressée et fascinée par toutes ses choses qu’elle découvrait. Cette discussion lui faisait penser aux histoires de l’Aïeule, la plus vieille femme du village, qui leur racontait, à tous les enfants, des histoires d’autrefois, tellement bien racontées qu’on ne savait si c’était du passé réel ou des légendes. Et c’était les rares fois, où ce qu’elle apprenait était de l’ordre du merveilleux et pas de l’ordre du pratique. Habituellement, quand on lui apprenait quelque chose, c’était quelque chose d’utile, qui lui servirait pour se nourrir, se vêtir ou autre.

Le point qui la fascinait tout particulièrement était le Don et ce Regard de Flarmya. Elle avait hâte de découvrir un jour ce qui l’attendrait quand elle aurait un Lié et qu’elle découvrirait cette nouvelle capacité. Par contre, concernant leur mémoire « commune », elle avait de la peine à le concevoir. Ce devait être un peu comme lorsque les Anciens leur enseignent les choses, sauf que les dragons entendaient ces explications dans leur tête ? C’était aussi bizarre que de converser avec Rol’lock au final. Et puis, cette histoire de parents… Il est vrai que c’était exactement l’inverse des humains. Les enfants étaient très longs à devenir adultes. Et surtout indépendants.

°Eh ben, c’est exactement l’inverse de nous, en fait !°

Il la rassura cependant sur le comportement de son futur Lié, et la jeune fille ressentit la même excitation que lorsqu’il parlait du Don. Elle avait hâte de pouvoir partager un lien comme celui qui unissait Rol’lock et Alvock.

°Et vous naissez comment ? Vous n’êtes pas tout de suite aussi grands ? Ou bien si ? °

Puis finalement, il proposa d’aller réveiller Alvock. C’était une bonne idée, ça lui ferait du bien d’échanger des paroles plus réelles. A moitié en riant, elle se releva.

°Bonne idée ! Mais je te laisse l’honneur du sceau d’eau, je ne veux pas me le mettre à dos tout de suite ! °

Elara attrapa un dernier petit pain, dans lequel elle mordit tout en emboîtant le pas à Rol’lock.
Peddyr Thelrand
Maitre Dragon
Maitre Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2009
Messages: 4 263
Sexe: Masculin
Présentation: URL
RPs: 1 186
Race: Humain
Âme Soeur: Sveargith
Fonction: Ex-Ambassadeur
Affiliation: Maison Dalneÿs
Alignement perso: Neutre Bon
Ordre Draconique: Lumière

MessagePosté le: Jeu 26 Juin 2014 - 13:33 Répondre en citantRevenir en haut


Alvock Brindur et Rol'lock


le dragon sous sa forme humaine avait fini par se relever, s'assurant d'avoir toujours les petits pains en poche. Il ne voulait pas les perdre en cours de route. Au réveil qu'il préparait, son lié aura sans doute faim. D'ailleurs, il afficha une fausse moue déçue à l'égard de la jeune femme, qui lui laissait le privilège du lancer de seau d'eau.

°Dommage, tu sais pas ce que tu rates...°

C'est surtout qu'Elara n'était pas une idiote. Elle avait du comprendre la farce du dragon, pour que la faute retombe sur elle. Tant pis, le dragon improviserait, mais y aura toujours de l'eau prévu au programme. Le temps de sortir de l'auberge en sa compagnie, il répondit encore à ses quelques interrogations.

°Nous naissons dans des oeufs et nous sommes aussi grand qu'un grand chien à la naissance. Mais nous grandissons vite. Heureusement que nous ne sommes pas grand comme je le suis maintenant. Imagine la taille de la Mère Dragonne. Une géante ! Tu auras l'occasion de voir une Dorée, y a pas plus grand dragon°

Hormis les Incarnates et les Argentées bien entendu, mais là, c'était un autre point.

Une fois dehors, ils ne mirent pas longtemps à rejoindre les spires et à pénétrer dans les appartements du maître dragon. Rol'lock avait posé un index sur ses lèvres pour intimer le silence à la jeune fille et se présenta vers le grand lit de son lié sur la pointe des pieds. Il avait attrapé un verre sur une table au passage et se prépara à le verser sur le nez de l'humain endormi, quand les yeux de son lié s'ouvrirent et se plantèrent dans les siens avec un sourire mutin aux lèvres. Sans attendre, Alvock s'était redressé et avait attrapé la main ''dangereuse'' du dragon, qui les yeux écarquillés, n'en revenait pas de la surprise. L'humain à la large carrure força le dragon à se prendre le verre d'eau dans la figure. Rol'lock toussa et grogna sa malchance.

°Mais comment ? °
''Tu es tellement discret dans tes pensées du moment, mon cher dragon. Tu étais tellement sûr de toi pour cette farce que j'ai pu le sentir. Dommage pour toi que je ne dormais pas profondément. ''
°Mais mais mais...°

L'humain éclata de rire et adressa un sourire enjoué à l'aspirante, comme si tout ce qui était passé la veille n'avait jamais eu lieu. Valait mieux ne pas y songer d'ailleurs.

''Voila un parfait exemple à ne pas suivre. Et une bonne leçon à retenir. savoir garder pour soi ses pensées aident beaucoup à ne pas perturber ses plans. D'ordinaire, les dragons y arrivent très bien. Sauf Rol'lock on dirait. Il n'a pas été trop enquiquinant avec toi ? ''



L'âme s'envole vers les cieux par les ailes des dragons
Elara d'Huziel
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 4 Juil 2014 - 09:07 Répondre en citantRevenir en haut

Bien que le dragon semble déçu de son refus à participer avec lui à la farce, Elara se contenta d'afficher un petit sourire d'excuse, mais elle n'allait pas changer d'avis pour autant. Ce n'était pas forcément malin de se mettre à dos son futur maître dragon dès le début! Déjà que ça n'avait pas très bien commencé avec Rol'lock... Enfin, maintenant au moins ça se passait bien, à voir d'après cette matinée, alors autant ne pas gâcher les choses de l'autre côté.

Pendant qu'ils avançait sur le chemin, il lui expliqua encore quelques détails sur la naissance des dragons, histoire de répondre à ses questions. Mais malheureusement pour lui, chaque réponse entraînait encore plus de questions!

°Les Dorées? Ce sont les plus grands dragons? Ce ne sont pas des mâles les plus grands? Et il y a beaucoup de dragons différents?°

Ils ne tardèrent pas ensuite à arriver à nouveau dans les Spires et la jeune fille observa avec un large sourire aux lèvres le manège du dragon. Alvock semblait tellement bien dormir, Elara se sentait presque coupable de laisser Rol'lock le réveiller si brusquement. Tandis qu'il lui faisait signe de ne pas faire de bruits, elle fit mine de marcher sur la pointe des pieds tout en posant un index en travers de ses lèvres.

Silencieux, le dragon s'approcha de son Lié, mais au moment de la chute de la farce, ce dernier ouvrit les yeux et Rol'lock se fit prendre à son propre jeu! Elara ne put alors s'empêcher de pouffer de rire. D'ailleurs, lorsque son futur maître lui adressa la parole, elle était encore en train de se tenir les côtes et eut de la peine à se reprendre pour pouvoir lui répondre.

Oh non pas du tout! Il m'a appris plein de choses, au contraire. Vous avez bien pu vous reposer? Et cette histoire de pensée, ça veut dire que n'importe qui qui en est capable peut lire dans les vôtres?

Ca ça ne lui plaisait pas tellement... Qu'une personne soit liée à vous, c'était une chose, mais qu'on ne puisse même pas avoir un petit jardin secret à soi au fond de sa tête, c'en était une autre. Décidément, il lui restait vraiment plein de choses à apprendre avant d'être prête!
Peddyr Thelrand
Maitre Dragon
Maitre Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2009
Messages: 4 263
Sexe: Masculin
Présentation: URL
RPs: 1 186
Race: Humain
Âme Soeur: Sveargith
Fonction: Ex-Ambassadeur
Affiliation: Maison Dalneÿs
Alignement perso: Neutre Bon
Ordre Draconique: Lumière

MessagePosté le: Ven 11 Juil 2014 - 22:33 Répondre en citantRevenir en haut


Alvock Brindur et Rol'lock


Le Maître s'était assis sur le bord de son lit se grattant le front avant de repousser quelques cheveux décoiffés. Il avait heureusement bien dormi et ne songeait plus du tout à la bataille récente. L'amusement de son élève lui avait rendu le sourire et il éclata de rire, autant par la contagion provoquée par la joie d'Elara que par la mine déconfite de son lié déchu de pas l'avoir trempé d'eau.

Après le fou rire, il jeta un regard amusé à son lié avant de reprendre la conversation.

''Etonnant que ce benêt ait réussi à t'apprendre quelque chose, il est bon qu'à faire des farces. Mais tant mieux, cela veut dire qu'il sait se montrer sager et concentré quand il le veut. ''
°Mauvaise langue... J'allais justement répondre à Elara sur la question des tailles des dragons. Comme souvent dans le règne animal, ce sont les femelles qui sont plus imposantes. Mais pour les dragons, tu as les reines qui sont les plus massives, mais tu as des dragonnes plus petites, comme les bleus et les vertes. Les mâles blancs peuvent être aussi petits, comme quelques rares noirs... Nous sommes une race parfaite ! °
''Hum, retire le terme parfait... Vois tu Elara, les dragons sont un peu gonflés d'orgueil. Un égo un peu développé hors de la normal. Bon, allez je retire ce que j'ai dit, Rol'lock a su faire son devoir d'instructeur. Tu as de la chance ma chère Aspirante. ''

Il se mit debout et s'étira. Il réfléchissait en même temps à la question de la jeune fille sur les capacités télépathiques des dragons et de certains hommes.

''Oui, ca va, j'ai bien dormi... Hum, pour ton interrogation, je te dirai que non. Il suffit de savoir orienter les pensées, ou de savoir les taire, derrière une barrière mentale. Un dragon peut lire l'esprit de n'importe qui s'il le désire. Mais il respecte une forme d'éthique en ce qui concerne cette capacité... Sauf si un danger impose de briser cet éthique. Un dragon ne pourra donc pas en temps normal lire l'esprit d'un homme ou d'une femme sans son consentement. Tu peux être rassuré sur ce point. Par contre si tu as des pensées trop fortes, les dragons pourraient les entendre. Peut-être qu'on devrait voir pour t'aider à mieux comprendre le parler mental et t'apprendre à fermer ton esprit. Te sens tu prête pour cette gymnastique cérébrale ? Je ne suis pas un expert et ce ne sera pas des exercices faciles... ''

Il lui apprendrait ce qu'il savait sur le plan de la communication mentale. Elle pourra toujours approfondir ses connaissances plus tard par ses entraînements personnels ou par les conseils d'un autre maître plus expérimenté...



L'âme s'envole vers les cieux par les ailes des dragons
Elara d'Huziel
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 13 Juil 2014 - 16:42 Répondre en citantRevenir en haut

Pour la première fois depuis son arrivée Elara se sentit bien, il faut dire qu’elle était arrivée au Kearl à un moment plutôt agité… Elle retrouvait maintenant le sourire, tel celui qu’elle partageait enfant avec son frère. Mais la discussion ne tarda pas à redevenir plus sérieuse, après une petite pique d’Alvock à son Lié, ce dernier répondit à sa question sur les Reines et la taille des différents dragons. Ecoutant avec attention, Elara hochait la tête au fur et à mesure, souriant de bon cœur au dernier commentaire du dragon.

D’ailleurs Alvock ne manqua pas de lui faire remarquer l’estime que les dragons avaient pour eux-mêmes, ce qui était probablement vrai, mais ce n’étaient pas les seuls. Beaucoup d’hommes aussi étaient flétris d’ego… La jeune fille en avait connu, bien trop même.

« Effectivement j’ai de la chance, il a été un très bon instructeur. J’ai appris plein de choses ! Même si j’ai encore beaucoup à apprendre sur les dragons… Et sur le Kaerl. Et sur beaucoup d’autres choses d’ailleurs… »

Tout en parlant, elle énumérait sur ses doigts les lacunes de ses connaissances. Puis, comme si la liste lui semblait affreusement longue et insurmontable, elle soupira un grand coup, avant de regarder son maître en souriant. Il y avait quand même plusieurs domaines dans lesquels elle excellait, comme le tir à l’arc, la chasse, la survie. Et elle était plus que prête à remédier à tous ces manques, quelle que soit la longueur de la liste. Ca commençait tout de suite avec une leçon sur la communication mentale. Fronçant les sourcils, Elara comprenait bien que cette pratique était tout de même soumise à des règles, mais comme partout, certains pouvaient tout à fait les enfreindre. Elle préférait s’en assurer, rien que l’idée que quelqu’un puisse lire dans son esprit, ses pensées, ses souvenirs, la révulsait. C’était bien la seule chose qui lui appartenait entièrement.

«Heureusement oui, mais quelqu’un qui serait mal intentionné pourrait le faire même si l’éthique l’interdit, non ? Je veux bien apprendre à m’en protéger. Alors, prête ! Allons-y. »

Personne ne pénétrerait son jardin secret. Elle allait travailler durement pour ça.
Peddyr Thelrand
Maitre Dragon
Maitre Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2009
Messages: 4 263
Sexe: Masculin
Présentation: URL
RPs: 1 186
Race: Humain
Âme Soeur: Sveargith
Fonction: Ex-Ambassadeur
Affiliation: Maison Dalneÿs
Alignement perso: Neutre Bon
Ordre Draconique: Lumière

MessagePosté le: Lun 21 Juil 2014 - 10:43 Répondre en citantRevenir en haut


Alvock Brindur et Rol'lock


Le Maître-Dragon la rassura immédiatement.

''Peu d'hommes ou de femmes sont capable de lire les pensées des autres, sauf s'ils sont doués naturellement de télépathie. J'en ai pas croisé, ou peu. Ce n'est pas un pouvoir à prendre à la légère et les dragons sentent ce genre de chose. Pour l'esprit malveillant, un chevalier-dragon renégat ou un ardent trop ambitieux le pourrait, se fichant de l'éthique si cela sert ses désirs.... Bien. Pour commencer il faut prendre tes aises...''

Alvock quitta son lit, tirant une chaise hors de sous la table proche et la mit proche de son aspirante. Vu le premier, il lui fallait mieux être dans une position reposante. Son dragon lui rappela qu'il avait pas encore mangé.

°Je vais pas mourir de faim. Ca peut attendre°
''Bien, assis toi et installes toi confortablement. Bien... La première chose est de savoir focaliser son esprit. C'est à dire que rien autour de toi doit te perturber. Pour cela, tu vas fermer les yeux et faire le vide dedans. Tout ce que tu peux ressentir en toi, tout ce que tu peux entendre... tout cela ne doit pas être présent. Il n'y a que toi et le vide de ton esprit. Moi ce que je faisais pour trouver ce vide, je m'imaginais une bougie dans ce noir... une bougie avec sa flamme. Et je me fixais mentalement sur l'image de sa flamme. Essaie de cette manière. Ce n'est pas facile. ''

Il se rappelait le nombre de fois qu'il avait maugréé, devant un exercice aussi futile. Mais cela aidait à ne rien transmettre à ses adversaire.

''En te fixant sur cette bougie, tu te concentreras dessus et rien d'autres. Si ton esprit ne pense pas à rien ne songe à personne, on ne pourra pas lire dans ton esprit. Ou du moins très difficilement. Allez, essaie pour voir...''

La jeune fille serait sans doute déroutée par ce qui lui venait de lui expliquer. Le premier pas n'était jamais facile à faire.



L'âme s'envole vers les cieux par les ailes des dragons
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:49 Revenir en haut

Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


 Sauter vers:   



Sujet suivant
Sujet précédent

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001/3 phpBB Group :: Dgf GuildWars :: Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Traduction par : phpBB-fr.com
Create by dagonfield genesis :: by nerevare

Anneau des JpC par TourDeJeu