Playlist Tol Orëanéene Carte du Monde Index du Forum
Connexion •  Se connecter pour vérifier ses messages privés •  S’enregistrer
 
 [RP] Rumeurs et feuilles de thé Sujet suivant
Sujet précédent
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Auteur Message
Annah Innd'velyn
Maitre Dragon
Maitre Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 21 Sep 2008
Messages: 371
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 251
Race: Fëalocë
Âme Soeur: Veovis
Fonction: Haute Représentante
Affiliation: Clan Introverti
Alignement perso: Loyal Mauvais
Ordre Draconique: Ombre

MessagePosté le: Dim 23 Mar 2014 - 17:32 Répondre en citantRevenir en haut

Début Gaïaku 918
Peu après le coup d'état raté de Martel...


Raser les murs. Attitude ô combien inhabituelle pour Annah Innd'velyn, laquelle ne se déplaçait jamais sans provoquer sur son passage un déferlement d'étoffe chamarrée. La Fëalocë, à défaut d'avoir hérité d'une prodigieuse beauté, savait se faire remarquer et s'en privait rarement.

Seulement, son voyage éreintant lui faisait préférer la douceur préservée de son Weyr au clinquant étincelant d'un banquet. Seulement, il y avait au Màr des rumeurs si insensées qu'elles se devaient d'être vraies. L'on racontait que Martel avait échoué à s'emparer du pouvoir et cette rumeur-là avait arraché un rire aigre à Annah. L'échec et la sottise des armes brandies, voilà deux choses qui seyaient bien peu à celui qui s'était plu à n'être pas son maître.

Au détour des couloirs, il était question d'esprits de toute sorte, de fantômes ou de feu follet, mais lorsqu'Annah avait émis l'idée de s'enquérir d'Ulfgar, Veovis avait riposté pour exiger la satisfaction de nécessité plus impérieuse et Annah avait baissé les bras. Une fois rassasiée, Veovis était venue hanter la vaste plate-forme qui jouxtait les appartements de la Fëalocë. L'Incarnate n'avait ni souhaité ni exigé sa compagnie, mais cette proximité soudaine avait aiguillé la curiosité d'Annah. Ainsi, même aux sens d'un dragon, le Màr apparaissait bouleversé, changeant, fruit de plus d'entropie qu'il n'en avait jamais émergé en son sein.

Les doigts glissant sur le bois lustré des meubles, Annah avait recueilli une pincée de poussière dans un soupir dégoûté. En d'autres temps, elle aurait trouvé une petite main secourable pour mettre de l'ordre dans ses appartements. La Fëalocë n'avait jamais rechigné à dépenser une partie parfois non négligeable de sa fortune dans l'entretien de son logis, sans quoi son manoir d'Orën serait resté cendres. Pourtant, elle préféra remédier elle-même à la négligence qu'avait subi son Weyr plutôt que d'attirer l'attention sur son retour. La chose se saurait certainement, Veovis n'ayant rien à envier à sa liée lorsqu'il s'agissait d'attirer les regards. Mais faire profil bas éviterait que l'on associe son retour aux frasques puériles de maître Delehkna.

Le mouchoir dont Annah usa pour dépoussiérer son logis termina sa destinée dans les flammes, tristement irrécupérable. Ses maigres provisions n'avaient pas souffert des mois écoulés, le thé et le vin avaient cela en commun de se conserver aisément, et Annah n'avait jamais rien possédé dans ses appartements qui put servir d'amuse-gueule à sa liée. Veovis était trop exigeante pour se satisfaire de viande fumée, et Annah trop égale à elle-même pour tolérer qu'on étripa quelque bête sur ses tapis mordorés.

La reine s'était pour l'heure retranchée dans un de ses faux sommeils, où tout sauf ses yeux luisant de flammes inextinguibles laissaient à penser qu'elle s'était assoupie. Sachant d'avance l'humeur mauvaise que pouvait dissimuler pareille attitude, Annah avait achevé son ménage sans la moindre connivence et s'était attelée dans un soupir à la préparation d'un thé. Elle avait bien ramené avec elle quelques livres de compte, mais s'y atteler à la suite d'un voyage où elle avait moins dormi que somnolé était définitivement au dessus de ses forces. Elle aurait beau retrouver le soir même la douceur d'un oreiller de plumes, ses membres endoloris ne lui pardonneraient pas si aisément cette pénible escapade.





Dernière édition par Annah Innd'velyn le Jeu 3 Avr 2014 - 15:24; édité 1 fois
Publicité





MessagePosté le: Dim 23 Mar 2014 - 17:32 Revenir en haut

PublicitéSupprimer les publicités ?
Lilwen Izil
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 2 Avr 2014 - 21:23 Répondre en citantRevenir en haut

Le départ pour le Manoir était prévu pour le lendemain et Lilwen avait passé la journée en compagnie d’Ayae à l’entrainer dans une suite sans fin d’exercice à l’épée, mais aussi de questions sur son passé, sur celle qu’elle était et ce qu’elle espérait de cette nouvelle vie. Elle-même était fourbue mais satisfaite des progrès de son aspirante qui ne pouvait pourtant pas encore prétendre de savoir manier l’épée mais qui au moins, savait faire usage d’une dague. Mais elle était aussi satisfaite du fait d’avoir recouvert ses propres forces en prévision de la mission qui les attendait lorsqu’ils partiraient en chasse.

Elle venait de se délasser dans sa propre salle d’eau et avait passé une robe d’un rouge sombre, rehaussée de fines broderie argent. Très simple d’apparence, elle la mettait pourtant parfaitement en valeur et comme de coutume, l’assassin dissimula quelques poisons et une dague dans ses atours, habitude qu’elle n’avait nullement perdue au Kaerl Ardent. Sortant de la pièce, Lilwen se saisit d’une pomme et croqua avec appétit dans le fuit sucrée.

° Annah et Veovis sont rentrées… °


Le ton doux et trompeur de l’Incarnate s’était insinué dans son esprit. La jeune femme savait pourquoi Sethyl lui donnait cette information et un sourire mauvais naquit sur ses lèvres. Peut-être allait-elle pouvoir poser la première pierre de l’édifice qu’elle s’était plu à imaginer. Le risque était présent, mais elle voulait tenter sa chance.

La Légate sortit de son Weyr et prit la direction de celui de la Maîtresse Incarnate.

° Imagine qu’elle ne partage pas tes idées. °
° C’est pourtant toi qui viens de m’informer de son retour. Que puis-je perdre de de toutes manières ? °


Sethyl resta silencieuse. Lilwen la savait lovée dans une immense caverne des Dôl Nàrë, se plaisant à parler avec un Bronze de sa connaissance.

Bientôt la Sang frappait à la porte du Weyr, attendant qu’on vienne lui ouvrir. Elle fut parfaitement surprise lorsque ce fut la Maîtresse Incarnate elle-même qui se présenta pour lui ouvrir. Si elle paraissait tout aussi belle et fraiche que de coutume, Lilwen pouvait voir les traces de fatigue sur son visage. Rien d’étonnant en cela, l’Interstice étant toujours fermé, elles avaient dû elle et sa Liée rentrer en volant depuis le lointain continent, ce qui n’était en rien une partie de plaisir. Affichant un sourire de circonstance, Lilwen salua la Fëalocë.

Maîtresse Innd’velyn… Ma Liée m’a informée que vous étiez rentrée et je me suis permise de venir vous trouver. Je sais que vous êtes au Kaerl depuis peu, mais depuis les récents évènements dont, je suis certaine, vous avez entendu parler, le temps est un bien trop précieux pour être gaspillé.

Elle s’interrompit quelques secondes avant de reprendre.

J’aurai voulu m’entretenir avec vous, afin de recueillir les nouvelles d’Orën. De mon côté, je serai ravie de vous apprendre ce que vous avez peut-être manqué durant votre absence.

Si ce qu’elle venait chercher était bien des informations sur le continent, elle ne comptait pas en rester là, et escomptait bien retirer autre chose de cette entrevue.
Annah Innd'velyn
Maitre Dragon
Maitre Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 21 Sep 2008
Messages: 371
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 251
Race: Fëalocë
Âme Soeur: Veovis
Fonction: Haute Représentante
Affiliation: Clan Introverti
Alignement perso: Loyal Mauvais
Ordre Draconique: Ombre

MessagePosté le: Jeu 3 Avr 2014 - 12:16 Répondre en citantRevenir en haut

° J'ai les écailles qui grattent.°

Annah se tourna lentement vers sa liée, comme si une partie du plafond venait brusquement de craquer et de le menacer par là même de lui tomber sur la tête. Aucun mot ne franchit les lèvres de la Fëalocë mais elle eut un regard désabusé pour sa liée, qui signifiait à s'y méprendre "Gratte toi donc seule, qui de nous deux a des griffes ?".

Comme souvent lorsqu'autrui ne présentait pas la réaction qu'elle escomptait, la reine Incarnate se contenta d'ignorer sa liée et de réitérer sa demande. Dans un soupir, la Fëalocë s'exécuta avec lenteur. Veovis n'avait jamais été un petit dragonnet mignon. Elle avait été un monstre hérissé d'épines, une furie sanglante, l'un de ces désirs qu'il est plus prudent de convoiter avec les yeux, au risque d'y laisser des doigts.

Scrutant la zone incriminée, laissant ses doigts courir sur les écailles ardentes du cou de sa liée, Annah doutait fortement que Veovis put réellement sentir une grattouille en tant que telle et en ressentir davantage que la chatouille d'un moustique. Les écailles s'encroutaient sous une couche de terre poussiéreuse, asséchée par les vents sans que le vol n'ait pu les déloger. Renonçant à ruiner ses ongles manucurés, Annah s'était saisi de sa dague pour révéler les motifs inlassables du tégument de sa liée.

° Sauf votre respect, ma reine, mais un bon bain vous siérait à merveilles. °

Veovis n'avait pas commis l'affront de contester cette évidence, préférant se réfugier dans son arrogant mutisme. Là où la Fëalocë avait pris garde à user de chaque halte à des fins de toilette, l'Incarnate avait tôt fait de trouver l'eau trop froide, trop agitée, trop peuplée ou impropre d'une manière ou d'une autre à servir son caprice. Les éléments savaient parfois se montrer aussi têtus que les dragons...

°Quelqu'un vient.° l'avertit Veovis, et Annah déposa sa dague sur les tesselles mordorées qui jouxtaient les abords du vaste balcon.

Prenant la peine de se nettoyer les mains avec minutie, elle parvint à se donner l'air correct avant d'ouvrir à la porte. Quelle ne fut pas sa surprise de découvrir une autre maîtresse incarnate sur le seuil de sa porte ! La surprise - et la honte de n'être pas à son plus juste avantage - allumèrent des langues de flammes dans la morne cendre de ses yeux gris. Veovis n'aurait-elle pu la prévenir ?

° Je ne l'ai pas fait mander. °

L'Incarnate se donnait les formes d'une excuse sans s'encombrer du fond.

« Entrez donc, dame Izil. Si la nécessité qui vous pousse à ma porte est impétueuse au point de ne souffrir un juste repos, je ne saurai vous laisser sur le pas de ma porte. »

A d'autres, elle aurait servi ces mêmes mots sur un ton plus acerbe, mais Lilwen était elle aussi la liée d'une Incarnate. Plus petite et plus jeune que Veovis, mais bien que la chose ait surpris Annah par le passé, sa liée était du nombre de ceux qui n'avaient jamais raillé Sethyl, et ceux qui s'y étaient risqué en sa présence en espérant la flatter avait tâté de ses crocs et de ses flammes. Une seule reine dragon pouvait assurer d'une couvée la survie d'un Màr mais en rien sa pérennité. Tôt ou tard, il faudrait qu'un dragon réponde au défi de Veovis et la couvre dans les cieux, et il en faudrait un autre, au vol plus véloce et plus vif pour rattraper Sethyl dans ses jeux. C'était l'évidence même, et de fait, Veovis se comportait à l'égard de ses autres sœurs aux rouges écailles comme vis-à-vis de cousines lointaines aux cours distinctes. Les dragons mâles pouvaient se montrer des plus volages, mais ils n'étaient généralement pas assez stupides pour oublier de prendre congé d'une reine avant de courtiser la suivante.

Un échange d'information. Voilà un langage qu'Annah comprenait et une discussion qu'elle se sentait encore le courage de mener avant de s'effondrer de fatigue. Elle conduisit Lilwen dans son petit salon, l'invitant poliment à prendre place. De coutume, elle aurait offert du vin à son hôte plutôt que son propre thé - lequel était fort bon au demeurant - mais redoutant que ses devoirs d'hôte ne l'oblige à en boire elle-même, elle se contenta d'apporter la théière et deux tasses sur un plateau de porcelaine, avant de s'asseoir à son tours sur un siège de velours rouge noyé de coussins dorés.

« Orën est une terre de prospérité. Que le fracas des batailles s'y taise et le commerce y est florissant. Il faudra plusieurs lunes dans ma contrée natale pour que s'éclipse le souvenir des ailes rouges de Veovis et que la sottise des hommes les pousse à brandir les armes dans l'espoir de ravir la fortune de leurs voisins. »

Il eut une bourrasque au dehors et Annah comprit dans un demi-sourire que sa moitié d'âme avait cédé à l'appel du bain. Elle conçut quelques regrets de ne pouvoir se joindre à elle. Bien qu'elle eut déjà fait ses ablutions du jour, elle cédait toujours au doux espoir d'imaginer que toute sa lassitude pourrait fuir avec l'eau du bain.

« Le seul problème est d'ordre logistique. » reprit Annah d'une voix claire, entraînée aux discours.
«Sans l'interstice, il devient compliqué d'acheminer les marchandises en temps et en heure. Il devient illusoire de pouvoir se procurer des denrées périssables mêmes en faible quantité. Pour les choses moins urgentes, qu'il s'agisse de mobilier, d'huile, de vin, d'étoffes ou d'armes, les délais de paiement sont un réel problème. Aucun marchand honnête ne vous confiera ses biens sans voir la couleur de notre or, et rares sont ceux parmi nos pairs qui disposent de fonds suffisants pour pouvoir se permettre d'immobiliser des mois durant une partie de leur argent. »

Annah Innd'velyn elle-même, maintenant que ses terres étaient renées des cendres aurait pu se le permettre, dans une certaine mesure. Gwindor del Helevorn également, si la fantaisie lui prenait, ainsi que d'autres parmi le Màr qui avaient gardé fortune et influence au terme de leur exil volontaire aux côtés des dragons. Mais évoquer cette possibilité pouvait entraîner la maîtresse incarnate sur un terrain houleux, et elle ne désirait rien de moins que de laisser à penser à une de ses consoeurs que le clan des Introvertis cherchait à s'emparer des ressources du Màr par un monopole financier. Annah cherchait simplement à maintenir à moindre investissement son confort personnel, mais ce n'était pas non plus le point de vue le plus défendable en honnête compagnie.

« Mais j'ai cru comprendre que vous aviez eu trop fort à faire au Màr pour vous inquiéter des pénuries à venir... »
Elle s’interrompit quelques secondes avant de reprendre.

Servant à son hôte une tasse de thé doublé d'un sourire poli, elle encouragea la demi-elfe à donner teneur aux rumeurs qui lui avaient agité les oreilles.



Lilwen Izil
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 5 Avr 2014 - 16:07 Répondre en citantRevenir en haut

Lilwen était entré dans le Weyr de sa consœur, bien consciente de ne lui avoir laissé que peu de répit depuis son retour, mais elle-même n’avait que peu de temps devant elle et elle ne savait ce qu’il adviendrait dans les jours prochains. Elle suivit donc la Maîtresse Incarnate dans son salon sans avoir oublié de saluer Veovis avec le respect qu’elle-même attendait de ceux qui saluait Sethyl, et s’assit après son invitation. Connaissant personnellement la fatigue que pouvait engendrer un long voyage, elle n’en était que plus reconnaissante envers la Fëalocë de la recevoir, ne sachant si elle-même n’aurait pas renvoyé tout visiteur. Visiblement, Annah était de meilleure composition qu’elle. Saisissant la tasse avec un remerciement, elle avait écouté avec attention les informations que lui concédait Annah, qui pouvaient toujours se révéler fortes utiles en temps et en heures.

Ce sont des informations qui nous seront bien entendus très utiles et votre connaissances de ces terres est un véritable atout qu’il serait stupide de négliger. Sachez que j’apprécie à sa juste valeur le temps que vous m’accordez maintenant.

Un sourire de circonstance naquit sur ses lèvres mais il s’estompa rapidement alors qu’elle commença à narrer d’une voix sombre les récents évènements qui avaient secoués le Kaerl Ardent.

Les seules pénuries qui pourraient pour le moment nous inquiéter concernent effectivement plus les herbes médicinales que les autres marchandises…

Elle but une gorgée de thé avant de reprendre.

Il y a 8 jours, le Màr a été attaquée par une armée de morts-qui-marchent menée par le cadavre d’Ulfgar Haraldson.

Croisant le regard d’Annah, elle précisa.

Ce n’était plus le Maître Bronze que nous avons connu, il n’était plus qu’un cadavre, pantin dont le Maître des Ombres tirait les fils.

A ce souvenir, un frisson parcouru la demi-sang. Les cauchemars la hantaient et le visage d’Ulfgar faisait maintenant partie de ses plus sombres songes.

La bataille a été longue et pénible, l’Archonte a coordonné la défense au Val et nous avons repoussé les envahisseurs au prix de nombreuses vies. Au moment où nous avons cru la victoire nôtre, l’Archonte a lui aussi été possédé par Drazahir alors même qu’il affrontait son ancien Maître. Il est comme devenu fou, et s’en ai pris à tous ceux qu’il avait dirigé auparavant vers la victoire. Yuma et Ulfgar se sont alors enfoncés conjointement dans le Kaerl, en direction du Mahalma. Son aspirante et une jeune chevalière Verte sont parvenues à intercepter l’Archonte et je me suis moi-même mise en travers du chemin de Maître Haraldson.

Elle s’interrompit quelques secondes, revivant ce moment comme si elle y était confrontée de nouveau.

La Liée de Yuma est finalement parvenu à le ramener à la raison, chassant la présence de l’Ombre dans son esprit alors même que Sethyl m’aidait à mettre un terme à la non-vie d’Ulfgar et à le libérer lui aussi je l’espère une bonne fois pour toute de l’emprise de Drazahir…

Lilwen soupira, buvant une nouvelle gorgée de thé qui lui brula la gorge mais qui l’arracha à ses souvenirs et la ramena dans le Weyr de la Maîtresse Incarnate. Elle leva les yeux vers elle et poursuivit alors qu’un léger sourire naquit sur ses lèvres.

Durant la bataille, Martel a semble-t-il cru qu’il lui était possible de profiter de l’absence d’Alauwyr pour prendre le trône mais Eléderkan, le Gardien et Esthen Frâlan sont parvenus à le ramener à la raison.

Lilwen avait eu tous les détails de ce coup d’état avortés par l’un de ses informateurs présent dans la pièce. Si depuis peu, elle souhaitait voir Alauwyr humilié comme elle l’avait été, elle ne trouvait pas Martel comme étant un candidat décent pour le trône du Màr. D’un ton plus sarcastique, elle précisa :

Alauwyr était au Manoir d’Ael Alfirin où lui et ses homologues des autres Kaerls ont aussi été attaqués par des morts qui marchent.

Annah Innd'velyn
Maitre Dragon
Maitre Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 21 Sep 2008
Messages: 371
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 251
Race: Fëalocë
Âme Soeur: Veovis
Fonction: Haute Représentante
Affiliation: Clan Introverti
Alignement perso: Loyal Mauvais
Ordre Draconique: Ombre

MessagePosté le: Sam 5 Avr 2014 - 19:49 Répondre en citantRevenir en haut

L'existence d'Annah Innd'velyn n'allait pas sans quelques règles tacites, au nombre desquelles figuraient la fuite révolue du passé, et l'état inexorable de la mort. Lilwen Izil n'était pas une fillette effarouchée abreuvée de romance, il y avait de la véracité dans la terreur qu'elle dépeignait sans broderie.

° Au moins les dragons sont-ils hors de sa portée. °


Aussi redoutables qu'ils puissent être, ces morts-vivants demeuraient des bipèdes, et aussi bien bâti qu'ait jamais été Ulfgar, il ne serait jamais aussi effrayant qu'un dragon. Elle écouta néanmoins le récit de Lilwen sans se permettre de commentaire. Annah n'avait pas l'àme aux combats héroïques, et c'eut été mentir que de laisser à penser qu'elle put éprouver le moindre regret à n'avoir pu mêler le fil de son destin à cette sombre tapisserie. Ulfgar n'était pas celui de ses aspirants dont elle s'était montrée la plus satisfaite, mais elle préférait conserver de lui le souvenir affligeant de quelques bourdes et grossièretés, que de revendiquer liée d'une manière ou d'une autre à cette folie.

« Je vous souhaite du succès dans cette entreprise. Ulfgar n'a jamais été le genre de convive à mander pour boire un thé, et je doute que les sortilèges d'un mage noir l'aient amélioré en cela. »
conclut Annah avec un sourire amère.

En d'autres circonstances, elle se serait fendue d'un compliment pour le courage et l'altruisme insensé qui avait poussé Lilwen à agir de la sorte. Cette flamme indomptable, qui poussait tout à chacun à placer la destinée du Màr au dessus de l'évidence, elle l'avait jadis vu briller dans les yeux de Veovis. La reine dragon avait parfois ces curieux éclairs de lucidité où affleureraient la nécessité de conserver chaque membre du Màr, quitte à en exiger paiement par la suite.

Et son invitée vint à parler de Martel. Martel ! Pourquoi fallait-il toujours que ce nom la mette en émoi ? Annah lui devait sa venue au Màr, un miroir, quelques nuits d'ivresse et quelques relations biens placées. Rien de plus. Ils ne s'étaient jamais rien promis, ne s'étaient jamais donné la peine de se protéger mutuellement - et Martel s'était fait plaisir en jouant le jeu de Veovis pour la ridiculiser lorsque l'Incarnate avait jugée la politique moins digne de sa liée que les petits soins de sa dragonne. Ils ne partageaient pas même les mêmes cercles politiques, ils menaient des clans rivaux, mais la maîtresse incarnate ne pouvait néanmoins s'affranchir des actes de Martel Dehlekna, comme si, en cela qu'il aurait dû et pu être son maître, il n'eut dû se comporter de telle sorte qu'elle eut à rougir de ses actes.

Annah Innd'velyn aurait dû feindre l'indifférence. Lilwen Izil ne pouvait pas décemment s'attendre à ce que la chef des Introvertis émit un commentaire sur l'ascension manquée d'un rival. La Fëalocë étaient trop fatiguée pour écouter la voix de la prudence.

«Je ne doute pas que Martel se sera rendu compte combien l'issue ait pu être dangereuse. Le problème des dominants, c'est qu'ils oublient parfois que le Màr n'est pas nécessairement enclin à leur emboîter le pas en toute circonstance. Sans vouloir vous provoquer...

Il y avait une pique dans ces mots, qui ressemblaient bien peu à Annah Innd'velyn. L'impertinence fit étinceler ses yeux dans la candeur délicieuse de ce début de soirée. La Fëalocë se trouvait bien rarement en pareille compagnie, rarement confrontée malgré elle à ceux dont sa dragonne n'allait pas houspiller les liés. En présence de Sethyl, Veovis eut certainement gardé ses distances, misant sur sa prestance majestueuse pour marquer l'évidence tacite de sa grandeur. L'Incarnate n'eut jamais proféré la moindre insolence gratuite à l'égard de Sethyl, il en allait de la gloire du Màr Tàralöm.

Annah Innd'velyn, quant à elle, était passablement à bout. Assez pour chercher à irriter sa liée en se montrant déplaisante à l'égard d'une de ses pairs, assez pour se montrer moins noble que ne le voulait sa nature, assez pour répondre d'une voix mauvaise :

« Au manoir d'Ael Alfirin ? J'eus été vexée si notre seigneur bien-aimé n'avait pas tenté une meilleure piste que moi pour protéger ses fesses. »


Après tout, Veovis ne s'était jamais souciée qu'Annah se montra bien disposée à l'égard d'Alauwyr. La dragonne considérait - à juste titre - qu'avoir essayé de l'occire par le passé avait suffit à griller toutes les cartouches d'Annah. Versant une cuillère de sucre dans son thé - ce qui l'eut mortifiée de la part d'autrui - Annah reprit :

« Je vois que les temps ont été durs. Mais si ce mage noir persiste à ignorer nos liés et à s'imaginer qu'une armée peut vaincre le Màr Tàralöm, nous devrions lui survivre sans trop de peine. »





Dernière édition par Annah Innd'velyn le Dim 6 Avr 2014 - 11:37; édité 1 fois
Lilwen Izil
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 6 Avr 2014 - 11:09 Répondre en citantRevenir en haut

Un étrange sourire naquit sur les lèvres de la demi-sang aux paroles de la Fëalocë. Lilwen avait rejoint les Dominants au cours de son aspiranat et els raisons en étaient diverses et variées. Si elle adhérait à leur courant d’idées, elle ne les considérait pas pour autant comme sa famille mais seulement pour les outils qu’ils étaient, bon à servir ses ambitions. Alauwyr étant lui-même le représentant de cette caste, et Seigneur du Kaerl, elle avait considéré sans trop se tromper que le Clan Dominants avait au Kaerl Ardent une influence suffisante pour ses desseins. Et si elle pouvait être amenée à rendre quelques services contre la promesse d’une quelconque aide en retour, elle était bien loin de se penser lier à chacun d’eux.

Vous ne me provoquer pas, je ne suis pas responsable de la stupidité des autres membres de mon Clan et j’ose arguer que nous ne sommes pas tous de ce tenant… Martel, si tant est qu’il nourrisse de telles ambitions, a choisi un bien mauvais moment pour réaliser un coup d’état. Le seul résultat qu’il pouvait escompté c’est de montrer encore plus ouvertement son désir de monter sur le trône et Alauwyr ne va que plus encore s’en méfier.

Une nouvelle fois, ses paroles se teintèrent de sarcasme.

C’est certainement pour cela qu’il va rester se planquer au Màr demain lorsque des représentants de chaque Kaerl vont se réunir pour chasser l’Ombre…

Elle-même n’y allait que pour assouvir une vengeance personnelle, trop heureuse de pouvoir enfin tuer l’auteur de cette marque qui couvrait peu à peu son corps et qui ne lui avait offert que cauchemars et souffrance depuis qu’elle la portait. Elle tourna vers Annah des yeux plus froids à ses dernières paroles, mais son ton resta juste sérieux.

Je ne le sous-estimerais pas. Plusieurs dragons sont devenus complètement fous suite à la mort de leur Lié lors de l’attaque. Je ne souhaite en aucun cas revivre une telle expérience.

Elle se perdit quelques instants dans ses pensées, songent avec une appréhension mêlée d’excitation au lendemain. Mais elle était loin d’oublier la véritable raison qui l’avait poussé à venir trouver la Maîtresse Incarnate ce jour. Avant toute chose, elle se devait de vérifier quelques rumeurs. Revenant au sujet qui l’intéressait, elle lança :

Martel a échoué là où d’autres pourrait réussir… Si vous voulez mon avis, il est grand temps que le Màr se trouve quelqu’un de bien plus compétent à mettre à sa tête.

Son ton était désinvolte mais elle escomptait bien faire réagir Annah.
Annah Innd'velyn
Maitre Dragon
Maitre Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 21 Sep 2008
Messages: 371
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 251
Race: Fëalocë
Âme Soeur: Veovis
Fonction: Haute Représentante
Affiliation: Clan Introverti
Alignement perso: Loyal Mauvais
Ordre Draconique: Ombre

MessagePosté le: Dim 6 Avr 2014 - 15:40 Répondre en citantRevenir en haut

Ainsi Lilwen ne revendiquait pas pour elle-même les ambitions de son clan. Parfois, il semblait à Annah que les Dominants n'usaient de leur clan que comme d'un masque derrière lequel camoufler leur vraie nature. A défaut d'avoir jamais partager de réelles motivations communes, ils se ressemblaient dans ce désir inavoué de faire partie des plus nombreux. Annah ne pouvait s'empêcher d'y voir une ode à la plus pathétique couardise. Mais elle était née femme dans un monde d'hommes, était devenue la liée d'une reine dans un monde de dragons, elle se moquait bien qu'il puisse y en avoir peu de "comme elle". Tracer son chemin seule ne l'effrayait pas.

« Ne vous inquiétez par pour les tendres relations qu'entretiennent notre seigneur et maître Dehlekna, je gagerais qu'Alauwyr avait déjà saisi le message. »

N'avait-elle pas jadis reçu l'ordre de le tuer sur l'injonction de Martel ? Elle ne devait d'avoir réchappé à son échec qu'à la seule existence de Veovis. L'on se passait plus aisément au Màr d'un prétendant au trône que d'une couvée à naître...

A la révélation de Lilwen, Annah se contenta de sourire. Loin d'elle l'idée d'aller courir pourchasser des spectres de par le Rhaëg. Chevaucher avec Veovis d'Orën à Tol Orêa l'avait exténuée. L'Incarnate était d'une épouvantable compagnie en matière de voyage, il y avait peu à parier qu'elle risqua la moindre de ses écailles si ni Annah ni le Màr n'étaient en danger évident, et elle jugerait certainement que, de par son statut de reine, il était évident que d'aller risquer son existence revenait à d'autres.

« Je n'ai pas l'habitude de sous-estimer quiconque. »

° C'est une faveur que je préfère laisser à mes ennemis. Mais je persiste à penser qu'il s'agit d'un idiot. S'il avait mieux choisi ses victimes, il aurait évité de se mettre un continent entier à dos. °

° Il y a des gens parmi tes pairs qui se complaisent dans l'élaboration de guerre futile et le massacre gratuit d'innocents, Annah. °

° Ai-je jamais prétendu le Màr Tàralöm comme relevant d'une société plus élevée ? °

° Je ne voudrais pas que tu l'oublies, il serait navrant que nous mourrions déçues. °

Il y eut un moment de flottement où les deux maîtresses incarnates restèrent seules avec leurs pensées. Lorsqu'elle brisa le silence, Lilwen le fit avec la délicatesse empruntée de qui lâche un pavé dans la mare. Le regard d'Annah se braqua sur son homologue, et son sourire poli s'effaça un instant pour laisser paraître une moue suspicieuse. L'entraînait-elle réellement sur cette pente raide ? Espérait-elle l'entendre médire sur le seigneur du Màr aussi aisément ? Pouvait-elle ignorer qu'elle avait jadis essayé de contrer les ambitions du maître noir ?

° Je croyais que les maîtresses incarnates ne devaient se soucier de la sorte de la politique du Màr. °


° Si Sethyl se juge moins importante que le trône du Màr, cela ne regarde qu'elle. ° riposta Veovis d'une pensée qui transpirait l'aise que lui conférait l'eau tiède des bassins.

« Je suppose que vous vous rangez dans la catégorie des talents mal employés de ce Màr ? » s'enquit Annah avec la même désinvolture affectée que sa consoeur, comme si l'enjeu de leur conversation n'avait rien concerné de plus important que la couleur des chaussettes des aspirants du Màr.

Annah elle-même, avait jadis eu des ambitions politiques, avant d'avoir réellement le droit d'en avoir... Avant de se lier à l'arrogante Veovis, laquelle considérait que son rang suffisait pour deux, et que son bien-être requérait l'entièreté des compétences d'Annah. Selon l'humeur de Veovis, il pouvait se trouver des jours où le seul espoir pour sa liée d'être jamais dame du Màr revenait à attendre que le lié du seigneur rattrapa la reine rouge un soir de vol nuptial...



Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:22 Revenir en haut

Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


 Sauter vers:   



Sujet suivant
Sujet précédent

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001/3 phpBB Group :: Dgf GuildWars :: Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Traduction par : phpBB-fr.com
Create by dagonfield genesis :: by nerevare

Anneau des JpC par TourDeJeu