Playlist Tol Orëanéene Carte du Monde Index du Forum
Connexion •  Se connecter pour vérifier ses messages privés •  S’enregistrer
 
 [Rp]Après la guerre, le repos Sujet suivant
Sujet précédent
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Auteur Message
Peddyr Thelrand
Maitre Dragon
Maitre Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2009
Messages: 4 284
Sexe: Masculin
Présentation: URL
RPs: 1 187
Race: Humain
Âme Soeur: Sveargith
Fonction: Ex-Ambassadeur
Affiliation: Maison Dalneÿs
Alignement perso: Neutre Bon
Ordre Draconique: Lumière

MessagePosté le: Lun 3 Mar 2014 - 21:12 Répondre en citantRevenir en haut


Alvock Brindur et Rol'lock


La poussière retombait doucement autour du champ de bataille. Un grand silence pesait désormais sur le Kaerl, comme si la disparition du Dragon d'Ombre paraissait improbable. Comme s'il allait encore revenir. Mais rien ne se produisait ; que le silence.

Alvock était descendu du dos de son lié. Rol'lock soufflait bruyamment, autant par l'effort d'avoir volé de vitesse que d'avoir cru un instant mourir sous le coup des flammes mortelles du Dragon des Ombres. Il avait cru un moment en fixant cette gueule hérissée de crocs que l'expiration enflammé sonnerait leur glas à tous les trois. Mais ce n'était pas arrivé. Il réussit à s'en convaincre et se gardait de faire part de cette frayeur au Maître-Dragon. Ce dernier avait les pensées bien assez perturbées. Il se rapprocha donc d'Elara, l'enveloppant de sa cape. Il lorgna sa blessure et grimaça. Elle saignait encore un peu, mais rien de bien grave au premier abord. En observant son aspirante, elle semblait hébétée.

''Oui, le dragon est parti. Il a été détruit. Regarde, ces dragons là ont contribué à sa défection. ''

Il pointa d'un doigt les deux escadrilles qui tournoyaient en large cercle autour de la Grand'Place. On entendait même pas le bruissement pourtant si familier des ailes des dragons. Alvock n'oubliait pas non plus ces jets de lumière qui avaient sans doute contribué à sa destruction. Serrant la jeune femme contre lui, il l'invita à quitter les lieux, tout en marchant un peu. déjà non loin de la place du marché, des groupes s'organisaient pour réunir les blessés et aussi... les morts. Le Maître-Dragon remarqua déjà un peu à l'écart des soigneurs qui donnaient des boissons chaudes.

''Partons d'ici. Tu vas avoir besoin de te réchauffer un peu et on va faire soigner cette blessure. Je vais rester avec toi. ''

Lui aussi était un peu désappointé par ce qui venait de se passer et ne songeait qu'à boire une bonne tasse de thé chaud. A peine guidait-il son aspirante vers ces guérisseurs qu'un jeune novice se précipita vers eux, s’enquérant de leur état. Alvock résuma brièvement l'état d'Elara et accepta la tasse de thé chaud qu'on lui tendit. Doucement, il présenta la hanse de la tasse à la jeune femme.

''Tiens, tu en as plus besoin que moi. ''



L'âme s'envole vers les cieux par les ailes des dragons
Publicité





MessagePosté le: Lun 3 Mar 2014 - 21:12 Revenir en haut

PublicitéSupprimer les publicités ?
Elara d'Huziel
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 6 Mar 2014 - 09:12 Répondre en citantRevenir en haut

Complètement sous le choc, la jeune fille avait toujours autant de peinte à reprendre ses esprits. Il lui semblait entendre la voix d'Alvock en bruit de fond, comme dans un rêve brumeux, comme si ses sens ne fonctionnaient plus correctement. Il lui expliquait que le dragon avait bien disparu, qu'il avait bien été vaincu, mais, pour s'en convaincre, elle tourna à nouveau son regard vers la place où venaient maintenant se disperser les rayons du soleil. Affichant alors un faible sourire, elle leva les yeux et regarda avec une certaine admiration et une pointe d'envie les dragons qui voletaient dans le ciel, fiers et heureux de ce dénouement.

”On dirait qu'on est dans un cauchemar, que ce n'est pas réel...”

Il fallait dire que la situation était assez irréaliste. Quelques heures plus tôt Alvock et Rol'lock lui apprenaient l'existence des dragons, lui laissant imaginer un univers fantastique, de légendes pour ainsi dire. Et maintenant, elle se retrouvaient au milieu de ruines, de combattants épuisés, de blessés qui gémissaient et de morts... Elara n'avait pas imaginé son arrivée au Kaerl de la sorte! Un peu gênée tandis qu'Alvock la serrait contre lui pour l'éloigner de ce maudit lieu, la jeune fille murmura un petit mot, tout simple, mais lourd de sens dans cette situation.

”Je... Merci.”

En effet, si tout ne s'était pas si “bien” orchestré, son futur maître et son compagnon seraient probablement morts en voulant la protéger. Tout ça parce qu'elle avait décidé de jouer les téméraires, au lieu de rester à sa place et d'aller bien sagement où on le lui disait. Il faut dire que suivre les consignes n'avait jamais été son fort.

Tandis qu'ils s'éloignaient de la place pour aller voir les soigneurs, la noiraude porta à nouveau la main à sa blessure. Entre temps, elle l'avait presque oubliée. Tout en marchant elle hocha la tête et, même si elle n'ajouta rien de plus, la présence d'Alvock était rassurante dans cet environnement inconnu et, de par la situation, incertain.

D'ailleurs, un soigneur ne tarda pas à les aborder, s'enquérant de son état avant de proposer une boisson chaude à Alvock. Ce dernier l'accepta tout en expliquant l'état de la jeune femme. Elle se contenta donc d'un triste sourire au brave novice avant d'accepter d'un hochement de tête la tasse qu'on lui tendait.

”Merci.”

La Demi adressa alors un sourire à son futur maître avant d'apprécier le contact chaleureux de la tasse. La chaleur semblait envahir ses doigts, se propager sur ses mains et même au-delà. C'était des plus agréables, et ça donnait réellement l'impression d'être bel et bien en vie. Avant de tremper ses lèvres dans le the, Elara souffla un petit coup sur la tasse pour éviter de se brûler. Ensuite, elle apprécia la chaleur qui se répandait dans tout son coeur, comme pour bien signifier que tout était terminé. Et même si elle regretta un instant qu'il ne s'agisse pas d'un grog -elle en aurait eu bien besoin- Elara se sentait gentiement revenir à la réalité et reprendre conscience des choses.

”Il va se passer quoi maintenant?”

Elle n'était pas idiote, elle avait bien compris que cette situation avait un peu boulversé son arrivée dans le Kaerl et qu'il y aurait des choses bien plus importantes à se soucier qu'une pauvre aspirante. Il fallait s'occuper des blessés, des morts et puis reconstruire ce qui avait été détruit. C'était un travail énorme.
Peddyr Thelrand
Maitre Dragon
Maitre Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2009
Messages: 4 284
Sexe: Masculin
Présentation: URL
RPs: 1 187
Race: Humain
Âme Soeur: Sveargith
Fonction: Ex-Ambassadeur
Affiliation: Maison Dalneÿs
Alignement perso: Neutre Bon
Ordre Draconique: Lumière

MessagePosté le: Dim 16 Mar 2014 - 13:18 Répondre en citantRevenir en haut


Alvock Brindur et Rol'lock


Alvock accueillit avec un plaisir fatigué la tasse qu'on lui tendit à son tour et but une petite gorgée pour la savourer sans se brûler langue. La première question qui vint aux lèvres de son aspirante fut de savoir ce qu'il allait se passer maintenant. Lui même se posait encore la question, sentant sa prise sur sa tasse trembler un peu. Lui-même commencer à sentir le contre-coup du choc de l'attaque. Bien qu'il était un Maître-dragon expérimenté, il n'avait pas l'expérience des champs de bataille et lié à un dragon, qui comme tant d'autres avait perçu la mort de ses frères de race, il ressentait une certaine forme d'hébétude, comme un voile qui bouchait ses réflexions.

Comme lors d'une chute de cheval, il fallait remonter, pour vaincre la peur de retomber à nouveau. Mais cet assaut n'avait rien à voir avec l'image qu'il se faisait sur l'instant. Là c'était la mort qu'ils avaient côtoyée ainsi que la perte des leurs pour la cause folle d'un seul individu. Il eut du mal à trouver une suite de réponse logique pour Elara. Comment la vie allait-elle effectivement reprendre son cours normal après cela ?

''Je ne vais pas te laisser toute seule en tout cas. Même si chacun des membres de notre Kaerl va devoir donner du sien pour que nous réussissons à surmonter cet effroyable épisode, je serai à tes côtés. Là pour le moment, tu penses que tu as surmonté le plus dur, mais.....''

Il but une nouvelle gorgée, le temps de trouver la bonne réplique à donner.

''Demain, le doute, la peur, l'angoisse seront nôtres. Sache que ce sera une réaction physique normale. Je serai là pour t'épauler et je trouverai ce qu'il faut pour t'aider à changer les idées. Il ne sera pas question d'entrer de force dans ta formation, pas après ce que tu viens d'assister. Ou alors, je le ferai mais en douceur... très en douceur. ''

Il sentit la présence de son lié dans son esprit, l'invitant à prodiguer un mot de réconfort. Enfin ce n'était pas vraiment du réconfort... Mais elle ne devait pas avoir cette impression de pas se sentir inutile. La pauvre venait d'arriver au Kaerl, pour découvrir le sang et la mort.

''En tout cas, je loue ton courage. Tu as voulu, malgré les circonstances et malgré ton premier jour faire preuve de tes capacités. Tu est vraiment digne de notre Kaerl, Aspirante Elara, une vraie céleste de sang. ''

Il gratifia ses mots avec un sourire, quelque peu fier d'ailleurs. Un novice guérisseur arriva par la suite à côté d'Elara, lui demandant de présenter sa blessure. Bien que légère, il expliqua qu'il voulait la prémunir de toute infection possible. En ce jour, les guérisseurs rencontraient déjà un lourd travail et ils visaient que les cas les plus lourds à gérer dans le temps. Si soigner les petites coupures et autres coups légers leur permettraient d'avoir que les cas les graves à gérer sur le long terme et de leur consacrer tout leur temps, alors ils le faisaient. Il précisa que cela allait juste piquer un peu et aviserait de l'emploi d'une suture ou pas.

Alvock tendit sa main pour lui prendre sa tasse, le temps du petit soin.

''Après cela, je te guiderai vers les Spires, pour te faire découvrir ta chambre, le temps de ta formation... ''

Au moins, cela contribuerait à la première étape du changement d'air...



L'âme s'envole vers les cieux par les ailes des dragons
Elara d'Huziel
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 20 Mar 2014 - 23:27 Répondre en citantRevenir en haut

Le regard fixé sur sa tasse et les vapeurs chaudes rassurantes qui s’en échappaient, la noiraude ne fit pas attention au tremblement qui prit d’assaut les mains de son maître. Et heureusement sûrement, sinon elle n’aurait su comment réagir… Enoncer une parole rassurante alors qu’elle-même n’avait aucune idée de la situation où elle venait d’atterrir ? Elle ne s’en serait probablement pas sentie capable.. Heureusement donc, elle ne remarqua pas ce détail et tout de suite après, Alvock répondit à sa question d’un ton qui paraissait assuré. Il lui avoua que le Kaerl allait devoir se reconstruire et ça, par le biais de ses membres, c’était normal. Mais aussi minime que soit la remarque, le fait qu’il affirme rester à ses côtés rassura la jeune aspirante. En effet, elle venait de débarquer dans cet endroit inconnu et en plein conflit qui plus est. Elle ne savait où se mettre, ni quelle était sa place…

Malgré tout, il ne chercha pas à lui cacher la vérité, les prochains jours allaient être difficiles et Elara se contenta de hocher la tête à cette remarque. C’était un peu comme son village lorsqu’il avait été massacré par le village voisin, pour quelque querelle sans importance. Il avait fallu reconstruire les maisons brûlées, s’occuper des blessés et des vivants complètement désemparés. Par contre, il voulait commencer sa formation en douceur, chose dont elle ne fut pas ravie sur le moment. Si elle l’avait suivi c’était bien pour en apprendre plus ! Mais elle comprenait.. Alors d’un air un peu dépité, la Demi hocha la tête.

« Je comprends… Bien que j’aimerais commencer cette formation dès que possible. »

Ensuite, il loua son courage, ou plutôt pseudo courage, qui lui avait valu de se mettre plus en danger qu’autre chose. Elle se sentait presque idiote d’avoir agi de la sorte, mais les efforts d’Alvock pour louer sa décision lui firent afficher un pâle sourire.

« Je ne sais pas si c’est du courage ou de la bêtise, mais je ne regrette en tout cas pas de l’avoir fait. »

Finalement un guérisseur s’approcha d’eux dans le but de traiter sa petite blessure. Ce ne devait pas être leur cas le plus urgent, mais peut-être préféraient-ils se débarrasser le plus vite possible des cas peu graves. Tandis que le guérisseur observait sa blessure, Elara donna sa tasse à Alvock qui tendait le bras à côté d’elle. Le guérisseur remplit ensuite à merveille sa tâche, bien qu’elle serra un instant les dents, puisque, comme il l’avait dit : ça piquait un peu !

Il lui parla alors d’un chambre à laquelle elle avait droit et la noiraude en resta presque abasourdie. Elle n’avait jamais eu une chambre seulement pour elle, jusqu’au mariage de son frère ils avaient partagé la même.

« Très bien. Je suis sûre que ça nous fera du bien de se reposer. »

En effet, le contrecoups de la bataille se faisaient sentir et ses muscles réclamaient un bon repos. Et puis, cela voulait dire qu’elle avançait dans sa formation, même d’un petit pas. Le guérisseur, entre temps, ne tarda pas à terminer son œuvre et lorsqu’il eut terminé, la jeune fille attendit de voir ce qu’allait lui proposer Alvock pour la suite.
Peddyr Thelrand
Maitre Dragon
Maitre Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2009
Messages: 4 284
Sexe: Masculin
Présentation: URL
RPs: 1 187
Race: Humain
Âme Soeur: Sveargith
Fonction: Ex-Ambassadeur
Affiliation: Maison Dalneÿs
Alignement perso: Neutre Bon
Ordre Draconique: Lumière

MessagePosté le: Mar 25 Mar 2014 - 20:38 Répondre en citantRevenir en haut


Alvock Brindur et Rol'lock


Le guérisseur ne mit pas longtemps à user de ses compétences pour les blessures de la jeune femme et d'un salut, il se retira, pour retourner là où on recourait ses services. Le Maître Bronze hocha de la tête pour le remercier et se retrouva seul avec son aspirante. La fatigue marquait ses traits jeunes. Il était temps pour elle d'aller se reposer. Mais avant, il devait la mener vers les Spires. Il préféra ne pas répondre à ses possibles remords, découvrant qu'elle avait déjà répondu d'elle-même à ce ressenti de remord qu'on ressentait après une dure bataille, ou encore un terrible choc.

''Une fois parfaitement reposée, tu seras en meilleure forme pour que nous entamions alors la formation, selon tes souhaits. ''

Il l'invita donc à le suivre pour rejoindre les Spires. Bien qu'il n'en donnait pas l'air, lui aussi avait l'impression de flotter, d'être dans un état second et il la guida malgré tout à travers la place du marché, pour arriver à l'entrée même des Spires. Les tours octogonales montaient vers les cieux, les défiants de leur prestance et de leur majesté. En la compagnie de son aspirante, il passa quelques couloirs généreusement éclairés par la lumière du jour, comme si les évènements de l'extérieur n'avaient pas marqué la beauté simple de leur intérieur. Après avoir gravi quelques escaliers, Alvock mena Elera à travers un nouveau couloir plus modeste et s'arrêta devant une porte. Avec un moment d'hésitation, il ouvrit le loquet et invita la jeune femme à poser en premier le pas dans ce domaine, comme s'il était inviolé.

Son intérieur était sobre, mais possédait un ameublement simple et plaisant, offrant un certain confort. Alvock espérait que la jeune femme se sentirait comme chez elle. Brièvement, il se rappela ses années d'aspiranat, où il avait eu grand plaisir à avoir un recoin comme ce petit appartement, où il pouvait avoir un peu d'intimité après une rude journée. Une chambre confortable attendait déjà son locataire et une salle d'eau se devinait derrière une timide tenture blanche.

''Voici tes appartements. Ce n'est pas d'un grand luxe mais qui devrait te permettre de te sentir comme chez toi. Tu pourras y apporter ta part personnelle si tu le souhaites, il suffit de demander. ''

Il garda un instant le silence, comme s'il cherchait à trouver la bonne suite logique à ce qu'il venait de dire.

''Si tu as besoin de quelque chose en particulier, il te suffira d'appeler Rol'lock. S'il le juge nécessaire, il me consultera. Il sera de bons conseils et pourra t'apporter les réponses à tes interrogations. Le connaissant, il est déjà prêt à jouer le professeur à ma place. ''

Cela lui arracha un léger sourire, un bien dans leur situation à tous les deux.

''Bien, je vais te laisser te reposer. Prends le temps qu'il te faudra et surtout, à la moindre angoisse, au moindre soucis, n'hésite pas à nous appeler. Même pour commencer les leçons plus tôt que tu ne le voudrais vraiment. ''

A ces mots, le maître-dragon posa une main chaleureuse sur l'épaule d'Elara. La jeune femme paraissait si frêle, mais possédait un fort caractère. Il le sentait. Elle ne sera pas du genre à se laisser abattre par ce qu'elle avait vécu.



L'âme s'envole vers les cieux par les ailes des dragons
Elara d'Huziel
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 27 Mar 2014 - 12:52 Répondre en citantRevenir en haut

Il la rassura sur la bonne suite de sa formation et Elara afficha alors un sourire épuisé. Elle avait grandement envie d’en apprendre plus, mais elle savait bien que sa formation n’allait pas être une priorité. Il y avait tellement d’autres choses plus importantes en ce moment. Et puis, de toute manière, là, maintenant, elle sentait comme une immense fatigue l’assaillir, comme si son corps avait ignoré tous les signaux de douleur pendant la bataille et qu’il laissait tout ressortir maintenant. Ses jambes la faisaient souffrir après le vol, qui était bien sûr une expérience exceptionnelle et magnifique, mais qui avait aussi été long. Ses bras aussi, à force de s’être cramponnée à Alvock et puis d’avoir tiré ensuite ses flèches. Elle ne rêvait que d’une bonne paillasse. Elle pourrait presque dormir à même le sol. D’ailleurs, elle dissimula avec peine une grimace lorsqu’elle emboîta le pas de son futur maître, dégoûtée qu’il faille encore marché avant de se reposer.

Son baluchon pesait sur son épaule et le chemin lui sembla interminable. Alors qu’ils traversaient la place, Elara ressentit un petit frisson en repensant aux événements de tout à l’heure. Difficile à croire que c’était terminé... Détournant rapidement son regard de ces mauvais souvenirs, elle ne put s’empêcher d’afficher un air idiot, tête levée et bouche ouvert, lorsqu’elle fit les imposantes tours. D’un blanc étincelant, elles semblaient briller au soleil, comme si rien ne les avait jamais perturbées. Et c’était là qu’elle allait vivre ? Il n’y avait qu’un mot à prononcer.

« Wouaaaa ! »

Elle se retourna alors vers Alvock avec un air complètement stupéfait.

« C’est immense dis donc. »

Ils entrèrent alors dans le bâtiment et après avoir traversé une multitude de couloirs, à tel point qu’Elara ne savait plus où donner de la tête, puisque ses yeux ne voulaient manquer aucun détail, Alvock s’arrêta devant une porte. Il la déverrouilla et invita la jeune fille à passer en premier. La Demi entra alors dans la pièce et une nouvelle fois, ses yeux s’agrandirent de stupeur. C’était tellement grand ! Plus grand encore que la pièce qui leur servait de chambres, à elle et son frère, dans leur enfance. Et puis, elle n’avait jamais vu des meubles pareils ! Fixant alors Alvock d’un air interpellé, comme s’il venait de dire une bourde, elle reprit.

« C’est parfait tu veux dire ! »

Il lui signala ensuite qu’elle pouvait les contacter à tout moment en appelant Rol’lock. Elle le laissa terminer ses explications, hochant la tête de temps à autre pour montrer qu’elle avait compris. Puis, elle voulut aussi le remercier avant de prendre congé au moment où une petite voix résonna dans sa tête… Mais euh… Comment pouvait-elle appeler Rol’lock ? Il ne serait pas toujours à ses côtés, si? Se sentant un peu idiote, elle posa malgré tout la question.

« D’accord, merci pour tout. Mais comment je fais pour l’appeler ? »

D’une fois qu’Alvock lui eut répondu, Elara le laissa aller se reposer lui aussi, et sans même avoir l’énergie de passer par la salle d’eau, elle s’étala sur le lit. Malgré la lumière qui traversait la fenêtre, elle était tellement épuisée qu’elle s’endormit d’une traite, d’un sommeil profond et réparateur, sans créature sortie des enfers.
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:23 Revenir en haut

Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


 Sauter vers:   



Sujet suivant
Sujet précédent

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001/3 phpBB Group :: Dgf GuildWars :: Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Traduction par : phpBB-fr.com
Create by dagonfield genesis :: by nerevare

Anneau des JpC par TourDeJeu