Playlist Tol Orëanéene Carte du Monde Index du Forum
Connexion •  Se connecter pour vérifier ses messages privés •  S’enregistrer
 
 [RP] Réception pour invités très fréquentables Sujet suivant
Sujet précédent
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Auteur Message
Alecto de Sigvald
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 11 Jan 2014 - 12:13 Répondre en citantRevenir en haut

Se figeant devant la somptueuse porte à double battant qui se dressait face à lui, Alecto réajustait la position de son fourreau, avant de poser un ultime regard sur la tenue vestimentaire de Keraunos, qui revêtait sa forme de bipède afin de participer à la réception pour laquelle son âme-sœur avait été invitée. Si le noble Elfe portait naturellement attention à son apparence ainsi qu'à celle de son lié, il devait cette fois-ci s'assurer d'être encore plus présentable qu'à l'accoutumée, s'apprêtant à rejoindre un groupuscule qui s'auto-qualifiait d'élite du Màr Taralöm, en ce qu'il s'agissait des plus hauts dignitaires du Clan Valherien.

"Je n'ai jamais détesté ces petites réunions, mais tes parents ont sûrement répondu présents pour celle-ci..."

"L'un des avantages d'être le Second du Kaerl Ardent, c'est que je pourrai aisément me dérober auprès des convives trop chronophages, en prétextant devoir rencontrer tout le monde. Sois-en rassuré, Mère et Père ne feront exception à la règle."

"Quoi que si ta sœur est également là, alors ça ne me dérange pas spécialement."

"..."

L'Empereur Noir affichait un sourire satisfait qu'il ne prenait la peine de dissimuler, tandis que le jeune Valherien s'avançait vers la porte avant de toquer avec vigueur, actionnant l'anneau de fer forgé parcouru de motifs très travaillés. Accueilli par un majordome qui lui était familier, le tandem pénétrait dans l'enceinte de ce somptueux Weyr, occupé par le célèbre Chevalier Rhenus Adelswärd. Riche mécène Valherien, bien plus doué pour le monde des affaires que dans les arts draconiques, cet Elfe avait fait fortune dans la finance, et de nombreuses rumeurs disaient de lui qu'il gérait un réseau clandestin de trafic d'esclaves très prolifique, avec des cellules opérant d'Undòmë jusqu'au Vaendark.

"Votre Excellence, Maître de Sigvald, Second du Màr Taralöm, c'est un honneur de vous compter parmi nous aujourd'hui. Il en est de même vous concernant, grand Keraunos."

"Toujours affairé à votre traite d'hybrides ?

"Je n'ai hélas le cran suffisant pour me lancer dans une telle entreprise. Mais si quelqu'un s'adonnait à de telles activités, béni soit ce salvateur traitant ces déchets comme il se doit, hahaha !"

Rhenus ponctua son intervention, en effectuant la forme simplifiée d'un salut Valherien issu du courant suprémaciste, tandis que certains invités parmi les plus proches ne retenaient leurs ricanements, transpirant tous leur mépris pour ce qu'ils appelaient souvent les "bâtards".

"Fort heureusement pour notre Kaerl, tous ne sont pas bons à jeter !"

"Je vois que les Impérialistes sont toujours aussi tolérants et humanistes !"

Chacun riait de nouveau de bon cœur, tandis que l'hôte de ces lieux guidait le noble Elfe vers un fastueux buffet recélant toutes sortes de pâtisseries originaires de différentes régions du monde. Un domestique vint également remplir leur verre d'un breuvage des plus prisé, qui n'était autre que cette exquise liqueur que le Maître Noir avait déjà pu boire abondamment lors de la cérémonie suivant l'Empreinte à laquelle il avait participé. Sa teneur en alcool particulièrement élevée en faisait une boisson assez redoutable, ce dont se souvenait suffisamment Alecto pour ne point forcer dessus dès son arrivée. Quoi qu'il en était, cette réception s'annonçait sous les meilleurs hospices...
Publicité





MessagePosté le: Sam 11 Jan 2014 - 12:13 Revenir en haut

PublicitéSupprimer les publicités ?
Mora del Caelan
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 11 Jan 2014 - 20:35 Répondre en citantRevenir en haut

Mora Del Caelan avançait dans les couloirs du Màr en territoire conquis. Son regard froid et implacable balayait tous ceux qui la regardaient dans les yeux. Sa robe raffinée bleu nuit et rehaussée de fins liserés argents frôlait les pavés en un doux bruissement. Elle dévoilait la peau blanche de ses épaules et la naissance de sa poitrine, mettant particulièrement en valeur sa taille fine. Mais si certains visages se tournaient pour la regarder, elle n’y prêta aucune attention, n’adressant qu’un léger signe de tête en guise de salut à certains.

Nymelith avait pour un temps délaissée sa forme draconique afin de l’accompagner à la réunion qui se tenait chez le Chevalier Adelswärd. Ce genre de réunion, sans être régulière, n’étaient pas rares et si elle n’y prenait pas vraiment de plaisir, sa Liée semblait apprécier et il n’était pas exclu qu’elle puisse tout de même se distraire. Pourtant, elle ne manqua pas de montrer une nouvelle fois son peu d’enthousiasme.

Tu sais à quel point ces petites intrigues sans envergures m’ennuient…

Dois-je te rappeler que le pouvoir que nous détenons maintenant était aux débuts le fruit de ce genre de petites intrigues sans lendemain comme tu te plais à les nommer ?

Un très léger sourire teinté d’ironie vint fleurir sur les lèvres de l’Ondine.

Qui plus est, je crois me souvenir que tu y as fait une rencontre des plus agréables la dernière fois.


La Bleue lui offrit un regard froid qui se réchauffa à ce simple souvenir.

Je n’ai pas été la seule à en profiter…


Mora ne pris pas la peine de répondre, refusant de s’engager plus avant dans cette conversation qu’elle avait bien malgré elle initiée. De tous les êtres qui foulaient cette terre, Nymelith était sans conteste la seule qui pouvait aussi aisément la réduire au silence. Néanmoins, elle offrit à sa moitié un regard complice avant d’arriver devant le lourd battant du Weyr de leur hôte. La Bleue se chargea d’abaisser une seule et unique fois l’anneau de fer forgé.

La porte s’ouvrit aussitôt sur le brouhaha régulier et doux des conversations, ponctuées çà et là par un rire cristallin s’échappant d’une Chevalière ayant déjà bien trop abusé de la boisson. Elle reconnut sans peine le Chevalier Adelswärd qui s’empressa de venir la saluer, s’inclinant avec respect.

Maîtresse del Caelan, vénérée Shaman, quelle chance nous avons de pouvoir vous comptez parmi nous ce soir avec Nymelith…

Notre Clan est une fleur rare et précieuse qui ne s’épanouira qu’à force d’attention…


Et en ce sens, elle tentait de paraitre le plus possible dans ce genre d’évènement qui à défaut de la distraire, permettait au Clan Valherien de montrer sa toute-puissance car si peu étaient invités, tous savait ce qu’il se passait ici ce soir. Les yeux de son hôte pétillèrent.

Me permettrez-vous de vous offrir quelque chose à boire ?

Un thé.


Sans discuter, Rhenus se détourna pour se mettre en quête de la boisson. Pendant ce temps, Mora s’avança dans la pièce et dû se plier à bon nombre de salutations, son rang de Sang offrant visiblement un prétexte à tous ceux qui souhaitaient lui parler. Son thé était depuis bien longtemps froid lorsqu’elle parvint à l’éclipser quelques secondes sur l’immense balcon donnant sur le Val. Une fois n’était pas coutume, sa Liée évoluait finalement avec plus d’aisance qu’elle au milieu des invités. L’Ondine déposa la tasse froide sur la rambarde et contempla en silence le Kaerl qui sombrait peu à peu dans le sommeil.
Alecto de Sigvald
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 19 Jan 2014 - 12:29 Répondre en citantRevenir en haut

Prenant le temps discuter brièvement avec chaque convive venant l'aborder, Alecto se prêtait au jeu qu'impliquait sa fonction avec une certaine aisance, de même qu'une relative hypocrisie. Il respectait la plupart des invités, qui nécessairement de par leur présence en cette fastueuse réception, partageaient avec lui de nombreux principes, et revêtaient un certain prestige du fait de leur statut social ou de leur talent. Mais il n'en demeurait pas moins que le noble Elfe considérait la plupart de ces échanges en tant que Second comme particulièrement vains, ainsi qu'une perte de temps, préférant pouvoir s'entretenir plus longuement avec ceux qu'il estimait comme étant les plus dignes d'intérêt.

"Moi qui espérais te voir discuter de l'avenir du Màr avec ses plus éminentes figures ou ourdir des complots, me voilà déçu."

"Une fois ces quelques formalités accomplies, nous aurons tout notre temps."

"Visiblement, tu n'es pas le seul à te livrer à ces banalités."

Désignant l'entrée du salon principal de son regard acéré, Keraunos faisait référence à Mora del Caelan, qui à peine arrivée, se voyait à son tour contrainte de s'adonner au petit jeu des salutations. Elle trouva néanmoins le temps de s'éclipser en direction du premier balcon, opportunité que comptait bien saisir l'héritier des Sigvald afin d'engager la conversation. Il avait toujours nourri un intérêt particulier à son égard, dans la mesure où elle pouvait presque incarner une sorte d'idéal féminin correspondant à ses éventuels critères. Se faisant également servir un thé du même acabit que celui de la Shaman, il se dirigea à son tour vers le balcon, afin de rejoindre cette dernière.

"Autant de salutations, mais aucune pour son supérieur hiérarchique ? Quel bien curieux sens des priorités."

S'approchant de la rambarde, sur laquelle était juchée la tasse froide, le jeune Valherien y déposa la sienne, de laquelle s'échappait une fumée aux senteurs des plus agréables. Nul doute que les herbes utilisées par le Chevalier Adelswärd étaient une nouvelle fois un produit de première qualité.

"Votre thé a sûrement refroidi, j'ai donc pris soin d'y remédier."

S'emparant alors de sa luxueuse flasque remplie du breuvage alcoolisé qu'il avait plus tôt commencé à boire, Alecto signifiait sans ambiguïté à sa consœur que cette tasse lui était destinée, contemplant le Val depuis cette position privilégiée.
Mora del Caelan
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 19 Jan 2014 - 15:44 Répondre en citantRevenir en haut

Les soleils s’étaient couchés et seuls quelques flambeaux éclairaient le balcon d’une lueur vacillante et envoutante. La Sang pensait pouvoir échapper un temps durant aux contraintes qui étaient siennes mais son répit fut de bien courte durée. Elle entendit les pas approcher sans pour autant se détourner, elle attendit patiemment, se demandant qui venait l’importuner. Néanmoins, ce fut une voix qu’elle reconnut pour être celle d’Alecto de Sigvald qui rompit le silence relatif qui régnait sur la terrasse. Un très léger sourire vint effleurer sur ses lèvres, rompant avec la froide dureté qui était le plus souvent sienne.

L’héritier de la prestigieuse famille avait fait une entrée remarquée au Concile et Mora avait suivi son ascension fulgurante avec un intérêt non dissimulé. Elle voyait en lui plus qu’un simple Second avec son ambition pour seule compagne. Ses rapports avec lui avaient toujours été des plus courtois et empreint de respect, ce qui était bien loin d’être le cas pour la plupart des personnes avec qui elle évoluait.

Elle leva finalement ses yeux d’un mauve froid vers le charmant jeune Second sans se départir de son léger sourie en coin.

Maître De Sigvald…

Elle se tourna plus franchement vers lui. Volontairement, elle n’avait pas usé de son titre, pas plus qu’elle n’escomptait qu’il utilise le sien. Si certains s’en serait offensé, c’était là pour elle un moyen comme un autre de rompre avec la distance qui était irrémédiablement invoquée par les titres. Elle venait toutefois de le saluer, inclinant légèrement la tâte sans pour autant le quitter des yeux.

J’ose espérer que l’offense est ainsi lavée.

Non en effet, Mora n’était pas femme à se plier aux règles si tant est qu’elles ne lui convenaient pas même si elle n’aurait hésité à les rappeler à celui qui lui aurait manqué de respect. Néanmoins, elle éprouvait un plaisir certain à voir le Second du Kaerl venir à elle.

Elle se saisit de la tasse fumante et la porta à ses lèvres, buvant une gorgée du breuvage chaud et parfumée, appréciant le geste du Maître Noir. Malgré tous ses défauts, leur hôte savait recevoir, à n’en pas douter et offrait à ses invités la meilleurs des qualités. Prenant son temps, elle déposa de nouveau la tasse sur la rambarde.

Qui plus est… Ma priorité était peut-être de vous attirer sur ce balcon.

Ses yeux flamboyèrent d’une douce ironie avant de se tourner de nouveau vers le Kaerl endormi.

Visiblement, notre Haut Représentant n’a pu se joindre à nous ce soir.

Le dédain dans les paroles de la Maîtresse Bleue était à peine masqué. Lyssa brillait en effet par son absence, ce qui convenait parfaitement à Mora qui ne portait pas la Sang dans son cœur. Et pour cause, elle trouvait ses méthodes par trop vulgaires pour être appréciées. La séduction était pour elle art que bafouait sans vergogne des êtres tel que Lyssa Ciniver.
Alecto de Sigvald
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 28 Jan 2014 - 14:50 Répondre en citantRevenir en haut

S'il avait repris la Shaman sur son absence de salutation préalable, il n'en demeurait pas moins que le Second ne lui en tenait aucunement rigueur, et que la situation lui offrait ainsi une fort belle opportunité afin de s'entretenir avec elle. Ce comportement contribuait peut-être même à l'intérêt qu'était le sien à son égard. Loin d'être docile et soumise, elle restait pour autant des plus élégantes, et nul doute que leur relation cordiale ou empreinte de respect leur permettait ce genre de familiarités sans froisser l'autre. Le petit sourire se dessinant sur le visage de la Maîtresse Bleue en était le reflet, peu ayant d'ailleurs le privilège d'y voir autre chose que sa naturelle froideur, qui ne venait en rien ternir sa beauté.

"Maîtresse del Cealan."

La jeune femme n'avait fait usage d'un quelconque titre à l'exception de la dénomination traditionnelle de "Maître", ce qui ne dérangeait guère l'héritier des Sigvald, qui dans un tel contexte, ne souhaitait pas nécessairement voir le formalisme venir s'immiscer dans leurs rapports. Avalant discrètement une gorgée de la flasque qu'il venait de porter à ses lèvres, lui-même salua son interlocutrice de manière analogue, appuyant ses propos d'un léger mouvement de la tête. Elle ajouta alors espérer avoir ainsi lavé l'offense lui ayant été faîte, ce qui fit sourire le noble Elfe à la pensée de la part d'ironie et de sincérité que pouvaient revêtir ces quelques mots.

"Je vais y réfléchir..."

S'exprimant sur un ton faussement sérieux et teinté d'un soupçon de dérision, l’absence de gravité ou de solennité sur le fasciés d'Alecto sous-entendait aisément le fond de ses paroles. S'il avait émané d'un malheureux ne bénéficiant d'une place hiérarchique aussi confortable que celle de Mora, ou d'une quelconque considération de la part du Maître Noir, ce dernier aurait probablement châtié plus ou moins sévèrement un écart protocolaire aussi suranné. La situation actuelle était toute autre, et il appréciait grandement le sens de la répartie de l'Ondine, qui venait de suggérer que son "manquement" était peut-être délibéré, afin de l'attirer en ces lieux.

"Comme je vous comprends !"

Affichant un petit sourire non dissimulé face à l'espièglerie de son homologue Valherienne, tout en flattant son propre ego, le Second connaissait la fierté de cette dernière, et ne s'attendait point à votre autre chose qu'une lueur d'ironie dans son expression. Néanmoins, la perspective qu'il y ait peut-être pu y avoir une part de vrai dans ces allégations lui plaisait particulièrement. En revanche, l'absence de Lyssa qu'elle venait de souligner, non sans laisser transparaître un certain dédain, lui était clairement moins réjouissante à l'occasion d'une telle réception. Si Mora ne la tenait pas vraiment dans son cœur et n'allait guère forcément s'en plaindre, il manquait tout de même une figure proéminente de leur faction.

"Effectivement. Cela est bien dommageable, ne serait-ce car nous aurions pu davantage profiter de la soirée avec une Sang supplémentaire pour assurer les formalités. C'est d'ailleurs Maîtresse Ciniver qui fut chargée de mon initiation aux codes de notre illustre Clan. Elle apprécie toujours grandement ce type de réceptions, où alcool et débauche font souvent bon ménage, sûrement a t-elle une obligation ou une activité qu'elle estime plus... Prioritaire."
Mora del Caelan
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 30 Jan 2014 - 15:48 Répondre en citantRevenir en haut

La Sang observait le Second avec intérêt. Il était entré sans difficulté dans son jeu rebondissant sur chacune de ses paroles avec le soupçon d’ironie qu’elle reconnaissait pour être similaire au sien. Elle sourit intérieurement, sentant que cette soirée pourrait finalement lui offrir plus que ce qu’elle aurait pu croire en venant ici. Pendant qu’ils parlaient, des musiciens s’étaient installés dans l’immense salon et une douce musique leur parvenaient maintenant aux oreilles.

Néanmoins, son humeur s’assombrit aux paroles d’Alecto. Elle ne put s’empêcher de lâcher d’un ton sarcastique :

Nul doute que ses activités sauront aussi concilier alcool et débauche…

Ainsi, c’était Lyssa qui l’avait introduit dans le Clan Valherien. Un éclair de déception passa dans les yeux mauves de l’Ondine. Elle retrouva un très léger sourire et ajouta en réponse à ce fait qu’elle ignorait d’une voix douce :

Lyssa vous a donc initié…

Si elle devait reconnaitre n’avoir jamais envié quelque chose à cette femme, elle avait néanmoins un soupçon de regret qui l’habitait, ce qu’elle n’aurait pourtant jamais avoué de vive voix. Mora n’avait jamais initié de nouveau membre, considérant toujours cela comme une besogne relevant plus des autres que d’elle-même même si beaucoup y voyait un immense honneur. Toutefois, peut-être aurait-elle fait une exception dans le cas du Second.

J’espère que vous en garder un souvenir impérissable…


Une nouvelle fois, l’ironie avait point sous ses paroles. Elle but une nouvelle gorgée du thé parfumée, elle allait poursuivre lorsqu’ils furent tout deux interrompus par une Tohrille qui s’avançait d’un pas mal assuré vers eux. Les joues rouges, la Chevalière affichait un sourire timide et était visiblement sous l’emprise de l’alcool. Mora ne sut si c’était la boisson ou sa gêne qui la fit bafouiller.

Je… Second, je me demandais… Accepteriez-vous de… de danser avec moi ?

La Chevalière venait de virer au cramoisi en attendant la réponse du Maître Noir. La Sang jeta alors un coup d’œil au salon où plusieurs couples évoluaient maintenant dans l’espace qui s’était dégagé. Les yeux de l’Ondine revinrent sur la Chevalière et ses lèvres n’affichèrent que mépris et ironie qui furent bientôt masqué par une once d’amusement. Mora se demandait simplement comment allait réagir le Second et si la diplomatie allait ou non primer.

~


Au même instant, Nymelith évoluait avec aisance au milieu des convives. La dragonne avait parfaitement remarqué que le Second avait rejoint sa Liée et elle y vu une opportunité tout à fait singulière et intéressante. Un verre à la main, elle de déplaça jusqu’à couper la route de l’alter ego du Maître Noir, manquant presque de le bousculer. Les yeux de la Bleue étincelèrent de malice.

Cette forme humanoïde te rendrait-elle plus maladroit Keraunos ?

Ce petit jeu ne faisait que commencer.
Alecto de Sigvald
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 11 Fév 2014 - 01:07 Répondre en citantRevenir en haut

Appréciant la musique émanant du salon principal, qui marquait ainsi le début de la deuxième partie de soirée, Alecto ne put cependant que constater que l'évocation de Lyssa se suffisait à elle-même afin d'entamer l'humeur de son interlocutrice. Lançant une nouvelle remarque sarcastique, cette dernière restait probablement on ne peut plus fondée, ce qui décrocha un sourire aux lèvres du noble Elfe, qui ne pouvait qu'approuver ces propos, en dépit du respect qu'il pouvait porter à la Haute Représentante du Clan Valherien.

Le Maître Noir pouvait également percevoir un semblant de déception dans le regard de Mora, qui traduisait tacitement un léger soupir inaudible à l'écoute de ces révélations. Bien qu'il se disait qu'elle n'avait jamais souhaité initier un nouveau membre, sa réaction était compréhensible, et l'héritier des Sigvald n'écartait pas la possibilité d'avoir perdu quelques points auprès de son estime personnelle. Il profita ainsi de ses paroles ironiques afin d'y remédier, espérant par là-même débarrasser la jeune femme de cette pointe d'amertume.

"Un souvenir mémorable, assurément. Il m'avait notamment fallu interroger l'un de ces sans-dons afin de lui extraire des informations de premier ordre. Ce fut à la fois divertissant, et une grande contribution au bon fonctionnement de notre Clan, et même du Kaerl. Mais j'imagine sans aucun doute qu'il aurait été tout aussi intéressant ou délectable que de vous avoir comme "marraine"... Si ce n'est plus !"

Cette flatterie à peine dissimulée n'en faisait guère pour autant de belles paroles hypocrites. C'est alors que le tandem fut interrompu par une Chevalière, qui outre son immixtion, avait eu le cran d'inviter le Second à danser avec elle, malgré la timidité et l'embarras qui se reflétaient tout autant dans ses paroles que son rougissement. Remarquant le mépris se dessinant sur les lèvres de la Maîtresse Bleue à la vue l'intruse, le jeune Valherien ne put s'empêcher de sourire, se doutant qu'elle attendait probablement avec amusement sa réaction.

Loin d'être aussi gênante pour lui que pour la Tohrile venue l'aborder, la situation demeurait tout de même relativement épineuse pour Alecto, qui se trouvait tiraillé entre diverses options. Il n'était pas spécialement dérangé d'avoir été interrompu de la sorte, son ego ne pouvant qu'apprécier d'être "convoité" de la sorte. Une Chevalière Valherienne était après tout digne de respect. Néanmoins, il se trouvait face à un dilemme quant à l'attitude à adopter. Accepter l'invitation lui permettrait de faire valoir ses engagements protocolaires, et il était curieux de la réaction qu'aurait Mora s'il se dérobait à elle. D'un autre côté, il la redoutait également, et appréciait le temps passé en sa compagnie.

"Ma foi, il s'avère que je viens de proposer la même chose à Maîtresse del Cealan. Il ne serait dès lors guère correct de ma part que de la laisser maintenant sur ce balcon, de même vis-à-vis de vous, si j'acceptais votre invitation en seconde intention. J'apprécie toutefois grandement votre geste, et ce n'est donc que partie remise jusqu'à la prochaine réception. N'hésitez pas à venir me le rappeler le moment venu."

Le Second avait ainsi trouvé le moyen de congédier diplomatiquement la Chevalière, tout en invitant la Sang par la même occasion...

~


Terminant son cigare tandis qu'il s'était installé à la table de jeu, Keraunos constatait avec satisfaction que son lié avait approché avec succès celle qui retenait son attention. Jetant un ultime regard aux cartes qu'il venait de tirer de même qu'aux mises de ses adversaires, il relança de quelques pièces d'or, pour finalement voir ces derniers se coucher et remporter le pot. S'il était au départ financé par Alecto, ses gains lors de ces soirées avaient suffisamment dépasser ses pertes pour jouer en toute indépendance. Esquissant un sourire, l'Empereur Noir révéla sa main relativement faible, dégoûtant ses adversaires qui se retirèrent d'eux-mêmes de la partie.

Tandis qu'il quittait la table et se dirigeait vers le large bar du salon principal où certains convives avaient commencé à danser, il fut alors pratiquement bousculé par Nymelith, qui à l'instar de sa liée, ne manquait guère de malice et d'ironie.

"La tienne semble compromettre ta vision... Où était-ce là une manœuvre détournée pour m'aborder ? Je t'ai connue moins timide, mais c'est mignon."

Bien évidemment, Keraunos affichait un large sourire, tandis qu'il s'emparait d'une coupe alcoolisée du plateau de l'un des domestiques ambulants.

[HRP : J'ai bien aimé ton initiative avec la Chevalière et les Dragons !]
Mora del Caelan
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 13 Fév 2014 - 21:42 Répondre en citantRevenir en haut

Nymelith attrapa une coupe sur le même plateau que le Noir et la porta à ses lèvres avant d’en boire une gorgée. Son premier verre était bien loin mais l’ivresse ne touchait pas les dragons de la même manière que les bipèdes et elle commençait seulement à ressentir une douce euphorie l’envahir. Si sa Liée ne se laissait tenter par l’alcool que lorsqu’il s’agissait de vin d’exception, la Bleue était moins regardante quant à la qualité du breuvage qui était toutefois exceptionnellement bon durant cette soirée. Elle laissa échapper un soupir faussement affecté.

Mignon… Tu aurais pu choisir tant d’autres adjectifs.


Un sourire taquin naquit sur ses lèvres.

Il me plait de croire que je puisse apparaitre sous un jour autre que seulement mignon. Sublime… Envoutante… Dangereuse…


Elle avait particulièrement insisté sur le dernier, lançant un regard perçant à Keraunos.

Une manœuvre pour t’aborder. Voyons, je vaux mieux que cela.

Néanmoins, la lueur joueuse dans ses yeux opalescents ne la quittait pas. Elle termina son verre en quelques gorgées, lançant un regard de défi au Noir.

~


Si la Sang préférait rester maître de ses sens en évitant de consommer trop l’alcool, sa Liée semblait en avoir décidé autrement. Comme attiré par un aimant, le regard de Mora dériva dans la foule jusqu’à tomber sur Nymelith qui discutait avec Keraunos, un verre déjà vide à la main. Elle ne put retenir un léger sourire, sachant pertinemment dans quelle voix la Bleue s’engageait. Après la remarque du Second, la Tohrille tourna enfin les yeux vers la Maîtresse Bleue, semblant remarquer sur l’instant sa présence.

Je… Toutes mes excuses, je ne voulais vous interrompre.


De nouveau, elle tourna les yeux vers le Maître Noir et lui adressa un sourire timide.

Je n’y manquerai pas.

Aussitôt, elle tourna les talons et rejoignit le salon où elle disparut aussi vite qu’elle était apparue. Mora se détourna du salon pour se retourner vers le Maître Noir qui lui offrait son bras. Elle déposa sa tasse de thé et accepta le bras offert, acceptant par la même l’invitation. Un sourire amusé était toujours sur ses lèvres.

Que de diplomatie… Nul doute que cette jeune Chevalière reviendra vers vous.


Nul sarcasmes n’habitaient les propos de la Maîtresse Bleue pourtant, son ironie coutumière n’était pas très loin. Arrivé dans le salon, ils s’arrêtèrent et bientôt se firent face. Mora ne fit pas un geste pour initier de nouveau le contact, laissant cela au soin du Maître Noir. Toutefois, elle s’approcha de lui jusqu’à presque le toucher sans pour autant ne serait-ce que l’effleurer. Elle releva légèrement la tête et s’approcha de son oreille pour souffler :

Je ne peux toutefois que regretter d’être à vos yeux qu’une excuse pour refuser une danse à une jeune Chevalière...


Peut-être était-ce l’alcool consommé par sa propre Liée, ses pensées qui parasitait les siennes ou l’évolution de cette soirée toutefois sa voix n’avait été qu’un chuchotement, presque une caresse. La Maîtresse Bleue avait depuis bien longtemps apprit à jouer de ses charmes, à manipuler la gente masculine néanmoins, elle se recula légèrement, laissant l’espace s’installer de nouveau entre les deux Maîtres, attendant la suite des évènements, un sourire aux lèvres mutin que les non-initiés n’auraient même pas perçus.
Alecto de Sigvald
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 26 Fév 2014 - 00:59 Répondre en citantRevenir en haut

Portant la coupe à ses lèvres, Keraunos dissimulait ainsi l'expression satisfaite se dessinant sur son faciès l'espace de quelques gorgées, tandis qu'il ne quittait pour autant sa souriante interlocutrice du regard. Avalant discrètement l'alcool afin de se conformer aux codes de la bienséance en vigueur au sein de ce type de réceptions, tout en souhaitant cultiver un tant soit peu d'élégance, quand bien même n'était-il qu'éphémèrement bipède, il affichait à présent une certaine neutralité factice contrastant avec les yeux pétillants de Nymelith, et l'inclinaison malicieuse de ses propos. Il partageait en réalité un état d'esprit similaire, mais se complaisait à feindre une plus grande maturité afin d'appuyer sa réponse.

"Il semblerait que mon choix d'adjectif était au contraire des plus judicieux, à en juger par ta réaction à celui-ci."

En effet, celui-ci se doutait pertinemment que "mignon" était typiquement le genre de qualification susceptible de faire réagir la Bleue de la sorte, qui terminait d'ailleurs son verre avec célérité, tandis qu'elle lui lançait un regard de défi. Brisant son indifférence, l'Empereur Noir lui rendit un sourire avant de boire à son tour, mais ne buvant qu'une quantité exagérément peu importante.

"Nymelith, enfin, il faut savoir déguster ce genre de breuvage d'exceptionnelle qualité !"

S'emparant d'une nouvelle coupe tout en lui lançant ces mots, il lui tendit cette dernière, telle une incitation taquine à réitérer cette fois correctement la chose. Il leva alors légèrement la sienne, comme une invitation à trinquer avec lui.

"Sublime et envoutante" dis-tu... Il est vrai que pour une "aînée", tu t'en sors assez bien."

Alliant un compliment avec une provocation, Keraunos se laissait finalement aller à ce petit jeu.

~


La Chevalière semblait ne réaliser la présence de la Maîtresse Bleue qu'à l'instant, s'excusant immédiatement en laissant transparaître une certaine forme de gêne, qu'il était on ne peut plus légitime de ressentir à sa place. Fort heureusement pour elle, Mora s'était presque désintéressée de sa présence, s'amusant plutôt de sa liée et de Keraunos, que la première venait visiblement d'aborder. Arborant un sourire timide, la Torhile se retira ainsi prestement, sûrement tiraillée entre déception et soulagement, tandis que le Second en profitait pour mettre enfin son invitation à exécution, offrant son bras à la Sang, qui l'accepta avec un certain amusement.

"Tout un art que mes nouvelles fonctions m'incombent d'affuter. Je ne sais si cette Chevalière osera revenir vers moi une prochaine fois, mais je serai peut-être déçu si ce n'est pas le cas..."

Une pointe de malice et de fausse déception vint ponctuer les propos du noble Elfe, curieux de la réaction de sa partenaire. S'il ne nourrissait aucun intérêt particulier à l'égard de cette Torhile dont il ignorait même le nom, une part de lui-même souhaitait tout de même la voir revenir vers lui, probablement afin de satisfaire son égo et de pouvoir bien paraître si la situation venait à se présenter. Arrivant à leur tour dans le salon principal, les membres du Concile se tournèrent l'un vers l'autre, Mora se rapprochant alors de son homologue Valherien, afin de lui murmurer à l'oreille ce qui sonnait chez lui comme une délicieuse provocation de séduction, un sourire se dessinant sur son visage.

"Vous devriez voir les choses sous un autre angle. Vous êtes une femme très impressionnante, et dans le fond, je suis un garçon timide... C'est donc cette Chevalière qui m'a servi d'excuse afin de pouvoir vous inviter, et non l'inverse."

Entremêlant une part d'ironie dans la sincérité, le Maître Noir observait l'Ondine légèrement se reculer, son parfum délicat venant enivrer son odorat, non sans un certain plaisir.
Mora del Caelan
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 1 Mar 2014 - 12:57 Répondre en citantRevenir en haut

La Bleue ne quitta pas Keraunos des yeux lorsqu’elle saisit la coupe qu’il lui tendait. Elle laissa échapper un rire légèrement moqueur mais qui ne l’était pas réellement. Elle calqua son phrasé sur celui du Noir, usant du même soupçon de condescendance mais dans ses yeux brillait toujours une étincelle taquine.

Keraunos, enfin, je pourrais arguer que ce n’est pas un dragonneau comme toi qui va m’apprendre comme savourer un breuvage tel que celui-ci…


Volontairement, elle avait usé du terme de dragonneau comme lui-même s’était servi de celui d’ainé la concernant. Elle enchaina, d’un ton plus doux.

Il est certes de qualité mais nous possédons ma Liée et moi-même certaines bouteilles qui feraient passé celui-ci pour un simple vin de table… Mais je gage que ton jeune palais ne saurait faire la différence mais peut-être que je me trompe.


La pointe d’ironie qui se dégageait dans les paroles de Nymelith était le parfait reflet de celui qui habitait généralement les propos de sa Liée mais elle ne doutait pas que Keraunos saurait parfaitement déceler la taquinerie qui lui était tout aussi coutumière sous-jacente, ne serait-ce que par son léger sourire.

~


Mora laissa une nouvelle fois son regard glisser vers Nymelith qu’elle apercevait du coup de l’œil. Si elle-même était plutôt posée et calme, la dragonne avait un tempérament de feu avec lequel il était parfois difficile pour les autres de composer. Mais elle ne douterait pas que le Lié d’Alecto saurait tirer son épingle du jeu dans lequel elle tentait de l’entrainer. Un sourire effleura les lèvres de la Maîtresse Bleue.

Le rôle de Sang revêt bien des responsabilités que peu imaginent. Beaucoup nous envient mais bien peu savent le travail qui se trouve derrière et ne voient que le prestige de la place que nous occupons. Le pouvoir est en effet comme une arme qu’il convient d’affuter. Une lame émoussée est comme un amant délaissé, difficile à manier…

Son regard qui n’avait quitté sa Liée revint alors doucement vers celui du Maître Noir, ses iris d’un violet troublant brillant d’une lueur envoutante. La Maîtresse Bleue jouait elle-même de son regard comme d’une arme et si beaucoup étaient tombés sous sa coupe, là n’était pas son but avec Alecto, avec qui elle avait pour une fois l’impression de jouer d’égale à égal. Le raffinement était un art dont la maîtrise se perdait au fil des années qu’elle voyait défiler. Encore jeune, l’Ondine désespérait pourtant de voir les jeunes générations de Chevaliers et de Maîtres Dragon perdre ce qui, à son sens, les distinguaient des animaux. Et si bien peu de personnes au Màr avaient son respect, c’était en grande partie de ce fait, on ne respecte pas les animaux, on les utilise.

Vous me flattez Alecto…

Elle avait employé son nom comme usant d’une douce caresse.

Toutefois permettez-moi de douter de votre timidité. S’il est bien un mot dont je n’userais pas de prime abord pour vous décrire, ce serait bien celui-là… D’autres me viennent à l’esprit mais je crains de ne pouvoir les révéler en ce lieux par trop occupés par d’indiscrètes oreilles.

La musique s’arrêta alors, comme pour ponctuer ses paroles. Repris alors une mélodie plus douce presque mélancolique mais magnifique. Les musiciens s’évertuaient à jouer de la manière la plus fidèle possible et Mora reconnut sans peine un morceau écrit il y avait plusieurs siècles de cela. L’auteur n’était autre qu’un Valheru fort peu connu mais dont la musique parvenait encore à leur oreilles. Une pointe de mélancolie perça le cœur de la Maîtresse Bleue en songeant à ce temps révolu mais empli de grandeur qu’avait été celui de leurs ancêtres.
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:30 Revenir en haut

Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


 Sauter vers:   



Sujet suivant
Sujet précédent

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001/3 phpBB Group :: Dgf GuildWars :: Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Traduction par : phpBB-fr.com
Create by dagonfield genesis :: by nerevare

Anneau des JpC par TourDeJeu