Playlist Tol Orëanéene Carte du Monde Index du Forum
Connexion •  Se connecter pour vérifier ses messages privés •  S’enregistrer
 
 [RP] Nouveau départ vers le passé Sujet suivant
Sujet précédent
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Auteur Message
Elara d'Huziel
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 4 Oct 2013 - 17:46 Répondre en citantRevenir en haut

Cela faisait maintenant deux nuits qu’Elara avait quitté son chez soi et la jeune fille n’éprouvait absolument aucun regret. Au moins, ici, personne ne la jugeait, et puis, le voyage ne se passait pas si mal. Il ne faisait pas encore trop froid –elle n’avait pas encore eu besoin de sortir sa veste de fourrure en journée, seulement pour le soir- et elle trouvait facilement du gibier pour le moment. Prévoyante, elle s’arrangeait cependant toujours pour fumer une partie de la viande qu’elle obtenait afin d’avoir une petite réserve. Et si ses calculs étaient bons –et surtout les indications de son père justes- elle ne devrait pas tarder à atteindre un autre village, là elle pourrait échanger quelques objets contre du pain frais ou du fromage peut-être, ou n’importe quoi d’autre qui changerait de la viande de gibier.

Ayant trouvé une petite clairière agréable pour passer la nuit, Elara avait allumé un feu sur lequel cuisait sa prise du jour : un lièvre blanc. Pensive, elle fixait les flammes d’un air absent, s’amusant avec la lame de son poignard sur le sol. Elle aurait peut-être dû écouter les conseils de son frère finalement et partir avec une monture… Mais elle avait eu peur de devoir rester trop sur ses gardes avec les prédateurs qui pourraient être un peu trop intéressés. Et puis, elle ne progressait pas si mal, d’autant plus qu’elle n’était pas pressée, ça lui permettait de réfléchir à un moyen de retrouver sa mère. Après tout, elle n’avait que le nom d’une ville et un prénom… Et pour ce qu’elle savait c’était une femme qui voyageait sur la mer, encore fallait-il qu’elle soit précisément dans la ville au moment où elle-même y arriverait. A la pensée de ce futur lointain, la Demi sentit une boule d’angoisse se former dans son ventre. Et si elle ne la retrouvait jamais ? Et si elle finissait pas détester l’autre partie du continent ? Et si sa mère ne la reconnaissait pas ? Si elle refusait de la voir ? Elara s’imaginait déjà les pires scénarios, oubliant presque qu’il y avait aussi la possibilité que les choses se passent très bien.

Heureusement, l’odeur alléchante de la viande venant chatouiller ses narines la fit changer d’idée. S’occupant à retourner le lièvre, elle se concentra ensuite sur l’affutage de son épée et de son poignard histoire de ne pas réfléchir. Il faudrait d’ailleurs qu’elle se fabrique quelques nouvelles flèches d’ici peu, si elle voulait continuer à pouvoir chasser à distance. Peu de temps après, la viande fut bien assez cuite et, affamée, la noiraude se jeta dessus. Il fut englouti bien plus vite qu’il n’avait été chassé, ce pauvre lièvre. Rassasiée, elle s’appuya contre un arbre, sortant sa veste de fourrure puisque le soir était en train de tomber. Elara se sentait sereine maintenant, comme si le fait de remplir son estomac avait suffi à la calmer. Elle n’avait pas peur de ce voyage, simplement de ce qu’elle trouverait à l’arrivée, et ce n’était pas pour tout de suite. Autant se concentrer sur le reste en attendant.

Prête à s’endormir, Elara fut soudain aux aguets car il lui avait semblé avoir entendu un bruit. Un bruit venant du ciel… Avait-elle rêvé ? Ou bien était-ce un Haukea? L’oreille tendue, elle n’entendait maintenant plus rien… Discrètement, elle attrapa son arc qui se trouvait sur le sol, juste à côté. Elle se releva ensuite d’un geste rapide et silencieux, attrapa son carquois et se terra derrière un arbre. Fermant les yeux, elle se concentra sur ses sensations, c’était une présence imposante. Très imposante même, quelque chose de gigantesque, d’effrayant mais qui semblait fascinant à la fois. Et c’est seulement pour ça qu’elle décida de rester là, de ne pas prendre la fuite. La curiosité l’emporta sur la prudence. C’était une présence qu’elle n’avait jamais ressentie auparavant, majestueuse si l’on pouvait dire. Le regard fixé vers le ciel, Elara avait déjà encoché sa flèche et se tenait prête à tirer si besoin.**
Publicité





MessagePosté le: Ven 4 Oct 2013 - 17:46 Revenir en haut

PublicitéSupprimer les publicités ?
Peddyr Thelrand
Maitre Dragon
Maitre Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2009
Messages: 4 261
Sexe: Masculin
Présentation: URL
RPs: 1 185
Race: Humain
Âme Soeur: Sveargith
Fonction: Ex-Ambassadeur
Affiliation: Maison Dalneÿs
Alignement perso: Neutre Bon
Ordre Draconique: Lumière

MessagePosté le: Dim 6 Oct 2013 - 18:29 Répondre en citantRevenir en haut


Alvock Brindur et son Bronze Rol'lock


S'il y avait bien une chose qu'il fallait éviter en voyant une forme imposante se présenter non loin de soi, surtout envers cette forme reptilienne dotée de puissantes ailes de chauve-souris, c'est de pointer une flèche dans sa direction. De toute façon, pour cette créature, cela n'aurait été qu'à l'équivalent d'une piqure de moustique. Et encore. Mais tout son corps écailleux n'était pas protégé par une solide armure d'écailles. Le cuir de ses ailes pouvaient ne pas apprécier de se prendre un trou en plus... Surtout qu'il en avait quelques uns qui parcheminaient le bord de ses ailes. Mais ces détails ne pouvaient guère se voir sous le couvert de la nuit...

Donc notre masse sombre, qui s'était rapproché de cette zone en ayant senti la présence du Don, perdit un peu de vue cet objectif premier quand son regard acéré se posa sur la petite bipède qui le pointait d'une flèche. Sans sommation, en repliant ses ailes, il se laissa piquer vers cette cibles et les rouvrit d'un seul coup pour les claquer au dessus de notre chasseuse, dans le seul but de la déstabiliser. Profitant de la surprise, il se posa juste en face d'elle et n'eut qu'à tendre son antérieur pour la plaquer au sol. Il veilla bien entendu à ne pas la blesser de ses serres tranchantes et sombres. Il n'eut plus qu'à tendre sa tête équipée d'une forte et puissante mâchoire vers la tête de la jeune femme...

°Alors on tente de chasser plus gros que soit ? Tu as de la chance d'avoir le pouvoir de m'entendre ma petite, car crois moi, tu aurais eu tellement peur de ma simple présence que tu aurais du aller changer tes frusques tout en courant pour ne pas sentir le roussi sur ton arrière train. °

Il poussa un léger grondement.

°Alors dis moi l'archère, pourquoi tu t'apprêtais à me tirer comme un lapin ? en ai je l'air d'ailleurs ? Peut être que tu avais encore trop faim pour chasser une autre proie ? Car je sens sur toi ton dernier repas... °

L'étrange et énorme créature attendit la réponse....



L'âme s'envole vers les cieux par les ailes des dragons
Elara d'Huziel
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 7 Oct 2013 - 20:18 Répondre en citantRevenir en haut

**Malgré le soir qui tombait, la jeune fille ne pouvait pas manquer la silhouette imposante qui volait au-dessus d’elle. Bouche bée, scrutant le ciel en plissant les yeux pour être sûre de ne pas halluciner, elle ne pensa même pas à baisser son arc et à prendre la poudre d’escampette. Ce n’était quand même pas un dragon ? Elle en avait largement entendu parler dans les légendes que les Anciens contaient, mais elle ignorait qu’ils existaient bel et bien… Et pourtant, cette ombre dans le ciel avait l’air de tout sauf d’une hallucination ! Presque comme hypnotisée par cette majestueuse présence, Elara en oublia tous ses réflexes et resta immobile, à attendre de voir ce qui allait arriver.

Et puis, de toute manière, ce n’était pas vraiment comme si elle avait pu avoir le temps de réagir… Le dragon ne tarda pas à partir en piquée –dès qu’il l’avait repérée probablement- et au vu de la vitesse qu’il se permettait de prendre et à la façon dont sa trajectoire avait été calculée, il ne devait pas être à sa première acrobatie du genre. Il rouvrit ses ailes juste au-dessus d’Elara, et sous le choc –non seulement la surprise mais aussi le coup de vent produit- elle eut bien de la peine à garder son équilibre. Pour ce faire elle avait d’ailleurs lâché son arc, et heureusement en un sens, car la patte qui s’abattit sur elle quelques secondes plus tard l’aurait très certainement transformé en miettes. Le souffle coupé par le choc de la chute sur le sol –apparemment ses fourrures n’étaient pas suffisantes pour l’amortir-, la noiraude avala plusieurs grosses bouffées d’air avant de tousser et de tenter vainement de se dégager. D’ailleurs, elle comprit vite que c’était peine perdue et abandonna, préférant se concentrer sur la reprise de son souffle et de ses esprits.

Prise au piège dans les serres de la créature, Elara se demandait presque pourquoi elle respirait encore… Après tout, s’il était là, ce devait être pour chasser aussi non ? Ou peut-être que les dragons étaient comme les chats, ils aimaient jouer avec leur proie ? Ignorante qu’elle était, la Demi ne savait pas que les dragons existaient toujours et encore moins qu’ils étaient toujours montés, comme dans les légendes qu’elle avait quelques fois entendues. Fermant les yeux, elle eut un mouvement de recul tandis que le dragon approchait sa mâchoire de sa tête. Ca y est, elle allait mourir maintenant, il allait lui croquer la tête ! Elle eut une pensée pour son père et surtout son frère, tandis qu’elle pouvait sentir la chaleur du souffle de la bête ainsi que son haleine –qu’elle ne préférait pas décrire plus en détail.

Elara en était tellement persuadée qu’elle ne put retenir un sursaut de surprise lorsqu’elle entendit la voix de la créature. Une voix profonde et grave, puissante, et qui était en train de lui reprocher de l’avoir visé de son arc… Pour le coup, elle était tellement abasourdie qu’elle ne parvint même pas à éprouver de la honte à cause son geste déplacé. Fermant à nouveau les yeux, rentrant sa tête dans les épaules, comme si cela pouvait la protéger, elle subit le grondement de l’imposante créature avant qu’il ne reprenne la parole. Voulant ensuite répondre, puisqu’il lui avait posé une question et semblait attendre une réaction de sa part, la jeune fille, ouvrit la bouche, sans qu’aucun son n’en sorte pourtant. Secouant alors la tête, elle essaya de réitérer l’expérience, espérant ne pas trop bégayer.**


« Euh… Nnnn… Non, pppp…pas du tout. Je… euh. »

**Elle déglutit bruyamment avant d’essayer de reprendre la parole mais d’un ton plus… posé. En effet, malgré la peur qu’elle venait d’éprouver, elle avait l’impression maintenant de se savoir en sécurité et surtout quelques détails des paroles du dragon avait frappé son esprit.**

« C’est juste que… euh.. je ne savais pas ce qui m’arrivait dessus. Je n’aurais jamais pu deviner une chose pareille en tous les cas. »

**Elara finit par se taire, n’osant pas poser ses questions, intimidée qu’elle était par cette créature qu’elle n’avait jamais vue auparavant.**
Peddyr Thelrand
Maitre Dragon
Maitre Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2009
Messages: 4 261
Sexe: Masculin
Présentation: URL
RPs: 1 185
Race: Humain
Âme Soeur: Sveargith
Fonction: Ex-Ambassadeur
Affiliation: Maison Dalneÿs
Alignement perso: Neutre Bon
Ordre Draconique: Lumière

MessagePosté le: Sam 12 Oct 2013 - 17:02 Répondre en citantRevenir en haut


Alvock Brindur et son Bronze Rol'lock


Le dragon de bronze se contenta de renifler quand la jeune femme réussit à bredouiller enfin quelques mots. Un début d'échange futile car la petite bipède se savait dans une position guère enviable. A tout instant, le dragon pourrait décider de l'écraser d'une simple pression sur son antérieur. Rapide et un peu douloureux. Mais le saurien n'en fit rien, remuant ses narines pour percevoir la frayeur de la créature qu'il détenait entre ses griffes.

Il ne bougea pas d'une écaille quand la jeune femme tenta une communication plus posée, plus civilisée. Le ton du dragon ne changea pas lui t avant de parler, il s'amusa à faire claquer ses dents juste au-dessus du nez de la fillette.

°Typique bipède. On tire avant de savoir sur qui ou quoi on tire. Des guerres ont démarré par une simple méprise. Comme je suis pas une nation, je pourrai décider pour demander réparation de te croquer. Mais comme tu as pas grand chose sous la peau, j'aurai encore faim. faudrait que j'en mange encore trois de ton gabarit pour être réellement rassasié . Et tu aurais jamais deviner quoi ? Qu'un dragon passait par ici ? Et bien je suis là maintenant. Je ne suis pas un mythe comme tu peux le constater. °
''Il suffit Rol'lock. Je pense qu'elle a eu sa leçon du jour. Cesse de l'effrayer et retire ta grosse paluche de là''
°Elle allait rien avoir de toute façon. C'était juste comme tu dis lui offrir une leçon? J'apprécie guère qu'on me considère comme une cible à tirer°

Le dragon retira presque à contre coeur sa patte griffue et posa son céans non loin de la jeune archère, repliant ses ailes contre ses puissants flancs et repoussa un grondement presque médisant cette fois. Une homme à la large carrure se présenta à ses côtés. Une cascade de cheveux blondes lui tombait sur les épaules, et une barbe taillée qui se terminait en pointe renforçait l'aspect un peu barbare de son apparence.

''J'espère qu'il ne t'a pas trop fait mal. Il n'est guère délicat dans ce genre de situation. Donc tu arrives à entendre les dragons... Un truc de famille je présume en plus de tirer les dragons dans les cieux ? ''

Le sourire espiègle de l'inconnu contrastait fortement avec el caractère revêche du Bronze.



L'âme s'envole vers les cieux par les ailes des dragons
Elara d'Huziel
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 14 Oct 2013 - 18:44 Répondre en citantRevenir en haut

Fermant les yeux par réflexe lorsque le dragon claqua des dents, Elara laissa sa tête reprendre sa place, bien enfoncée entre ses maigres épaules. Il était en train de l'accuser d'être inconsciente ? Parce qu'elle avait pointé sa flèche sur l'inconnu... Ouvrant la bouche pour protester -après tout, ne pas pointer sa flèche aurait aussi pu être une erreur et lui valoir la vie-, elle s'apprêtait à protester, avant de sentir le souffle chaud de la créature. Peut-être avait-elle meilleur temps de se taire... Tout du moins, tant que la patte griffue formait sa prison. Après, elle pourrait toujours changer d'avis. Toute à son dilemme de vouloir se justifier tout en restant en vie, Elara ne releva même pas la remarque sur son poids -d'ailleurs, il n'avait pas vraiment tort, elle ne devait pas être très appétissante-.

Une nouvelle voix la tira de ses pensées, plus vivante et plus chaleureuse, cette dernière la fit sursauter. En effet, la Demi n'avait même pas vu le cavalier qui montait cette chère créature ! Toute impressionnée -effrayée même, si l'on voulait être honnête -qu'elle était, Elara était restée fixée sur le dragon... Pourtant, elle aurait pu le deviner, car dans les mythes, on parlait de dragons montés, jamais de dragons « sauvages ». D'ailleurs, elle aurait aussi pu le penser en voyant le comportement de la créature avec elle, s'il avait été seul, peut-être ne se serait-il pas gêné pour lui croquer la tête, appétissante ou non. Cette voix intima donc au dragon de la laisser tranquille, puisque la leçon devait être retenue -et plus que retenue même!-. Toujours aussi rancunière, la bête retira pourtant sa patte et Elara ne put retenir un petit soupir de soulagement. Vivement -quoiqu'un peu gauchement, puisque ses jambes tremblaient-, la jeune fille se releva et épousseta rapidement ses vêtements. Après un dernier coup d'oeil méfiant au dragon, elle se concentra sur l'homme qui venait de parler. Il ressemblait à la plupart des hommes qu'elle avait côtoyé durant sa vie, de longs cheveux blonds, une barbe assortie -quoique différente puisque taillée en pointe, contrairement à ceux qui la laissaient libre- une carrure imposante. Dommage, dans la pénombre, elle ne voyait pas la couleur de ses yeux... Tant pis ! Au moins, il dégageait une sensation d'empathie, de sympathie même et Elara se sentit tout de suite à l'aise et rassurée, bien que sa remarque lui fasse monter le rouge aux yeux.

 « Non... Euh... Je... Ce... »

Se rendant compte qu'elle perdait complètement ses moyens devant cette situation plus qu'étrange, Elara serra les poings qu'elle avait remis dans sa poche et se força à regarder l'homme dans les yeux. « Quand on est pas sûr de soi, il suffit d'en avoir l'air », lui avait un jour dit son père.

 « Non non, je n'ai rien, sauf le coeur qui bat un peu plus vite ! Mais ce n'était pas dans mon intention de lui tirer dessus. Je...»

Soudain, elle se ravisa. Faire ses excuses à l'homme au lieu du dragon aggraverait sûrement la situation. Elle se tourna alors vers la bête et reprit sa phrase.

« Je suis désolée, je ne comptais pas tirer, simplement pouvoir me protéger le cas échéant. Je ne savais pas ce qui arrivait...»

Se retournant ensuite vers l'homme, elle haussa les épaules tout en secouant la tête.

« Un truc de famille... Je n'en sais rien. Je ne savais même pas que je le pouvais... Mon père ne m'a jamais parlé d'un tel don, ni même de dragons d'ailleurs.»
Peddyr Thelrand
Maitre Dragon
Maitre Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2009
Messages: 4 261
Sexe: Masculin
Présentation: URL
RPs: 1 185
Race: Humain
Âme Soeur: Sveargith
Fonction: Ex-Ambassadeur
Affiliation: Maison Dalneÿs
Alignement perso: Neutre Bon
Ordre Draconique: Lumière

MessagePosté le: Sam 19 Oct 2013 - 14:09 Répondre en citantRevenir en haut


Alvock Brindur et son Bronze Rol'lock


Le dragon poussa un grondement d'insatisfaction malgré la petite excuse soufflée par la jeune femme, qui reprenait ses esprits une fois libre de ses mouvements. Il était aisé de comprendre que de se retrouver entre les serres d'un puissant saurien volant n'encourageait pas forcément à être dans un état naturel. Plus encore quand on croisait pour la première fois de sa vie un dragon, qui n'était présent que dans les légendes et autres chansons narrées pendants certaines fêtes.

°Elle m'agace déjà.°
°Du calme mon gros. Tu es toujours de mauvais poil de toute façon, même si tu en as pas. tu n'aimes jamais rien de toute façon.°
°Je n'aime pas qu'on me pointe comme un lapin°
°Qu'est ce que je disais, dragon grognon ! Moi elle me plait bien cette fille. Elle semble guère stupéfaite de ton imposante présence°
°C'est bien cela qui m'énerve aussi°


Chose certaine était que la jeune inconnu ne parait guère effrayée par la présence d'un grand dragon comme Rol'lock. Alvock lissa le bout de sa barbe avec un étrange sourire aux lèvres.

''Tu as raison de te méfier de l'inconnu, mais pour être sûr du résultat, il vaut mieux s'assurer de l'identité de la chose qu'on vise. C'est mieux pour la continuité de son existence. Surtout quand tu pointes une créature pensante comme un dragon. Mais c'est du passé maintenant. Personne n'est blessé et...''
°Je le suis encore ! °
''Dans ton seul amour propre mon gros. Bien donc tu dis que c'est pas un truc de famille... Sans doute qu'aucun membre de ta famille n'était au courant de posséder ce Don. Et bien, chère enfant, j'ai la choix de t'annoncer que tu possèdes le Don, un pouvoir antique, qui te permet de parler et de te lier à des gros écailleux comme celui-là à mes côtés. T'inquiète pas, il a jamais mangé personne, il est simplement grincheux. Au moins, tu n'as pas pris le temps de lui tirer une flèche.

Il se permit un petit rire, avant de reprendre plus sérieusement.

''Dis moi, comme le petit dilemme est passé, que sais-tu réellement des dragons ? ''



L'âme s'envole vers les cieux par les ailes des dragons
Elara d'Huziel
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 21 Oct 2013 - 08:06 Répondre en citantRevenir en haut

[hrp]J’espère ne pas faire une erreur, mais j’ai considéré que le dialogue entre Alvock et son dragon ne pouvait pas être entendu par Elara, c’est bien le cas ou non ? [/hrp]

**Crispant la mâchoire en voyant que le dragon semblait à nouveau mal prendre ses excuses, Elara ne savait plus quoi faire… Elle ne pouvait pas revenir en arrière non plus ! Alors si ça lui allait pas, tant pis pour lui. Et puis d’abord, pourquoi il était arrivé comme ça sur elle aussi ? Surtout que… les dragons n’existaient plus, à ce qu’elle avait appris. Tout du moins, c’est ce qu’elle croyait, avant aujourd’hui. Tandis qu’elle était un peu perdue dans ses pensées, elle voyait l’homme et le dragon communiquer comme par le regard. Fronçant les sourcils, elle se demanda si c’était un effet de son imagination ou pas… Mais déjà l’homme reprenait la parole, lui expliquant que même si elle avait raison, il valait mieux rester prudent, et au vu des événements, Elara ne pouvait pas dire le contraire.**

« En effet… Je devrais faire plus attention. J’en suis encore désolée. »

**Allez, dernière tentative pour présenter ses excuses au dragon, sinon tant pis pour lui ! L’homme lui expliqua alors qu’elle possédait le Don, un don qui lui permettait de communiquer avec les dragons et de se lier à eux ?! Elle ne put s’empêcher d’ouvrir de grands yeux surpris. Comment elle, pouvait-elle posséder un tel donc ? Il était sûr de ne pas se tromper de personne ? Quoique en même temps… Elle venait de parler avec le dragon… A moins que cet homme ne soit un puissant magicien.**

« Qui ça… Moi ? C’est sérieux ? »

**Elle avait presque envie de se retourner pour être sûre qu’il n’y avait personne derrière elle et que ce n’était pas une blague… Presque méfiante maintenant –bien que la jovialité dont l’homme faisait preuve l’incitait à le croire-, la jeune fille répondit à sa dernière question.**

« Euh… Pas grand-chose. Qu’ils ont existé il y a longtemps, qu’ils étaient liés à des hommes et qu’ensemble ils devaient faire régner le bien, mais qu’ils se sont laissé emporter par l’orgueil et que ça a causé leur perte… Enfin, c’est ce qu’on dit dans les légendes, je ne sais pas si c’est vrai. Ah et puis, ils sont très puissants et peuvent vivre très très vieux »

**Elle finit par afficher un air gêné, sachant pertinemment que ça se résumait à pas grand-chose et surtout, se rendant maintenant compte que la moitié devait être totalement faux.**
Peddyr Thelrand
Maitre Dragon
Maitre Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2009
Messages: 4 261
Sexe: Masculin
Présentation: URL
RPs: 1 185
Race: Humain
Âme Soeur: Sveargith
Fonction: Ex-Ambassadeur
Affiliation: Maison Dalneÿs
Alignement perso: Neutre Bon
Ordre Draconique: Lumière

MessagePosté le: Dim 3 Nov 2013 - 16:21 Répondre en citantRevenir en haut

[HRP : la conversation en italique était bien entre les deux pas d'inquiétude ]


Alvock Brindur et son Bronze Rol'lock


Alvock ne retenait pas son sourire jovial. En effet, il appréciait les gens francs. Elle aurait pu très bien lui inventer une histoire à dormir debout, créant une excuse largement moins valable que la simple dite entre ses lèvres, là sur l'instant. Il n'y paraissait pas sur son visage bourru, mais il connaissait assez les femmes pour savoir qu'elles aimaient les histoires sans queue ni tête. Une parfaite imagination pour raconter n'importe quoi à qui voulait les croire dans leur petit délire mensonger. Mais cette jeune fille n'était pas de cette tranche là, sinon elle se serait pas excusée auprès de son balourd de lié

°Balourd toi même°

L'Humain blond ne répondit pas à la réplique du dragon, préférant le laisser se calmer un peu. Après avoir écouté les paroles de la jeune fille sur ses maigres connaissance sur les dragons, il tripota le bout de sa barbe, l'air songeur. Étonnamment, cette fillette semblait en savoir long sur le sujet. Certes, sommairement mais suffisamment assez pour penser qu'elle avait vu le jour dans un Kaerl. De lointains souvenirs peut-être... Car pour Alvock, il se rappelait pas d'avoir entendu des potentiels aspirants parler de tels détails via des légendes. Les mythes et les chansons se déformaient avec le temps. Mais de là à garder de telles descriptions, c'était étrange. Surtout pour parler du lien.

''Hum, dis voir... Où as tu parlé de ces choses là ? Juste par curiosité. Car le Don que tu possèdes permet effectivement de se lier avec un dragon, comme tu l'as dit, et comme je n'ai pas cherché à te le cacher. Tu parles d'hommes qui autrefois se sont laissés piéger par leur propre orgueil. C'est ce que nous enseignons dans notre communauté. Mais je n'ai jamais entendu ou lu une légende qui narrait à ce point ce détail. Ces hommes là, qui sont nos ancêtres, se faisaient passer pour les maîtres du monde, au point d'en jalouser les Dieux. Les hommes qu'ils jugeaient inférieurs n'étaient que des esclaves. ''

Et elle n'avait pas été très effrayée par la présence grincheuse de son lié ; du moins pas au point d'en prendre ses jambes à son cou. Elle avait le Don, elle connaissait les dragons avec un détail ahurissante. Cette ''chasseuse'' était intrigante.

''En tout cas, le Don dont je t'ai parlé, c'est sérieux. Si tu le souhaites même, tu pourrais laisser ta vie actuelle pour nous suivre, apprendre à être une future liée de dragon et un jour, quand tu seras prête, à te lier... C'est un choix à faire, mais je ne force en rien. Mais si tu as des questions avant, je suis prêt à y répondre. ''

C'était surtout ses petits acquis de légendes qui l'intéressaient en même temps.



L'âme s'envole vers les cieux par les ailes des dragons
Elara d'Huziel
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 4 Nov 2013 - 19:58 Répondre en citantRevenir en haut

Un peu déconcertée, la jeune fille ne comprenait pas pourquoi l’homme souriait de la sorte, mais elle n’osa pas poser la question, car bien qu’elle montre le contraire, elle n’était pas du tout confiante face à cette créature et à cet homme à la carrure plutôt imposante. D’autant plus qu’il semblait passer par plusieurs émotions différentes… Le sourire qu’il affichait un peu plus tôt ne tarda pas à se transformer en un air intrigué tandis qu’il tripotait sa barbe. Mal à l’aise bientôt, Elara avait envie de disparaître sous terre –un dragon ne pourrait pas la suivre sous terre, non ? C’était plus sûr que le ciel en tout cas-malheureusement, elle n’avait pas les capacités de le faire… Lorsque l’homme reprit la parole, Elara comprit qu’il était intrigué par ce qu’elle venait de dire. Apparemment, elle en savait déjà beaucoup, ce qui l’étonna énormément car ses connaissances avaient pu se résumer en trois phrases alors qu’il devait y avoir tellement de choses à dire sur de telles créatures. Elle finit par hausser les épaules avant de répondre.

« Dans les légendes des Anciens et par mon père, lorsqu’on partait à la chasse ou garder les troupeaux pendant plusieurs jours. J’adorais qu’il me raconte des histoires. Il faut dire qu’il est parti longtemps, et à plein d’endroits, alors il en connait tout plein ! »

Il lui avait donné quelques détails sur les dragons et sur les hommes qui se liaient avec. Plus importants que les Dieux ? Comment pouvait-on penser une chose pareille ! Sans les Dieux, la terre ne produisait rien, tout n’était que désolation. Du moins, c’est ce qu’elle avait toujours appris… Peut-être que de chevaucher un dragon vous donnait une vision différente des choses. Il lui parla aussi de laisser sa vie pour les suivre et devenir comme ça. Se croire plus forte que les Dieux, traiter les autres en esclavage ? D’un œil un peu sceptique, elle fixa l’homme qui lui faisait face… Il n’avait pas l’air de ce genre là… D’ailleurs, les choses devaient être différentes maintenant, sinon, elle serait aujourd’hui dans la peau d’une esclave et non d’une jeune fille libre de se balader. Et puis, il fallait dire que depuis tout à l’heure, son regard se tournait inexorablement vers la créature, ce dragon la fascinait.

« Moi ? Je pourrais faire ça ? Pourquoi moi ? »

Il y avait tellement d’autres gens certainement plus compétents… Pourquoi ce dragon avait-il décidé de se poser juste dans cette clairière ? Mais il fallait dire aussi que pouvoir parcourir le monde sur le dos d’un dragon… ça serait vachement pratique pour retrouver sa mère ! Ou en tout cas bien plus rapide que de le faire à pied.
Peddyr Thelrand
Maitre Dragon
Maitre Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2009
Messages: 4 261
Sexe: Masculin
Présentation: URL
RPs: 1 185
Race: Humain
Âme Soeur: Sveargith
Fonction: Ex-Ambassadeur
Affiliation: Maison Dalneÿs
Alignement perso: Neutre Bon
Ordre Draconique: Lumière

MessagePosté le: Mer 13 Nov 2013 - 18:24 Répondre en citantRevenir en haut


Alvock Brindur et son Bronze Rol'lock


Alvock se rendit à peine compte qu'il allait un peu trop vite pour la jeune fille. Il la considérait déjà comme une aspirante alors qu'elle n'avait encore rien accepté. Au moins, elle restait sincère quand à ses réponses. Les premières attentes du maître dragon étaient répondus. Mais comment cela allait tourner par la suite ? Si elle venait à refuser, il faudra que Rol'lock intervienne directement dans l'esprit d'Elara pour effacer leur présence, jusqu'au dernier fragment de ses souvenirs concernant le lié et son dragon. C'était une procédure peu apprécié de bon nombre de chevaliers-dragons, mais nécessaire pour garder leur présence sur le continent ''maudit'' secrète. Bon, pour le moment, ils en étaient pas là

Le maître bronze réfléchit quand à ce que le père d'Elara avait pu entendre durant ses petits voyages. Tous les continents connaissaient des légendes issues du passé tumultueux des chevaliers-dragons, déformées ou amplifiés en fonction des cultures et des impacts que les Valherus avaient laissé derrière eux. Il cessa de triturer sa barbe.

''Ton père a su prendre les histoires les plus logiques à son goût on dirait, et à bon escient. Bien des histoires tournent autour des dragons dans le monde entier, ce n'est pas un fait localisé''

Il sentit le regard intrigué de la jeune femme. Peut être qu'elle ne le croyait pas dans la totalité de ses dires. Pour la jeune fille, voir déjà un dragon de ses yeux suffisait à apporter une réalité à des mythes.

Il manqua de rire quand elle demandait pourquoi elle pour se lier à un dragon.

''Parce que tu possèdes le Don, jeune fille. Seules les personnes qui le possèdent peuvent se lier à un dragon. Et vous êtes éparpillés dans le monde. Vous trouvez n'est pas facile. Je pense que c'est par un coup du hasard que tu as croisé mon dragon. Bien qu'il puisse le sentir chez un individu, cela dépend de son intensité. ''
°Il faut dire aussi que je me préoccupais plus du tir possible qu'elle s'apprêtait à faire à ce moment là que de te prévenir qu'elle avait le Don°

Alvock donna un coup de coude à son lié, qui gronda faussement pour se montrer moquer à ce geste futile. Un coup de coude dans une masse d'écailles... Comme si le dragon allait en souffrir.

''Tss, saurien de pacotille. La prochaine fois, évite de bondir pour un rien. Donc je disais, les dragons peuvent sentir le Don. Et pour répondre à ton pourquoi toi, vois cela comme une part du Destin sur mon existence et la tienne. Très peu de gens communs ont la chance de croiser un dragon et d'un jour espérer en avoir un comme Âme Soeur. crois moi c'est une vie que l'on peut pas imaginer. Et une fois que ton âme se lie, tu te demandes comment on peut vivre dans cette moitié d'âme. Toute personne qui possède le Don peut se lier. Cela dépend de sa volonté et de son application à vouloir se préparer pour ce jour ultime... Je sais, je suis vague dans les détails, mais il est difficile de décrire un évènement aussi intense que celui là...''

Certes, il disait pas tout, pas encore, mais il devait être certain que la jeune femme voulait en savoir plus. Il serait désolé de lui effacer la mémoire si jamais elle venait à suive son ressenti sceptique et donc de refuser de les suivre.



L'âme s'envole vers les cieux par les ailes des dragons
Elara d'Huziel
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 14 Nov 2013 - 12:26 Répondre en citantRevenir en haut

Bien des histoires tournaient autour des dragons, certes, mais alors comment expliquer que personne n’était au courant de ça ? Ca passait quand même pas si inaperçu un dragon, non ? D’un regard un peu incrédule, elle tourna son visage vers l’imposante créature, avant de se retourner vers son lié. Haussant les épaules, la petite reprit tout d’abord sur son père avant de se montrer plus curieuse.

« Les plus logiques je ne sais pas… Je ne sais même pas d’où il les tient exactement… »

Il n’avait pas forcément voyagé beaucoup mais il était parti dans l’ouest du continent et avait travaillé dans le port, alors il avait rencontré des gens de toute sorte. Dont sa mère, d’ailleurs… Secouant la tête, pour ne pas se laisser distraire avec ses pensées, elle reprit.

« Mais comment c’est possible qu’il y ait autant d’histoires sur les dragons et qu’aucune ne dise qu’ils existent bel et bien pour de vrai ? Il y en a partout des dragons ? »

Il lui expliqua ensuite pourquoi elle pourrait un jour espérer se lier à un dragon… Et une fois la surprise passée, la jeune fille sourit à cette idée. Certes, elle ne comprenait pas ce qui faisait qu’elle possédait le don contrairement à telle ou telle personne, mais elle pouvait prendre la situation comme une chance, un coup de pouce du destin. Ca l’avantagerait certainement pour retrouver sa mère, elle en était intimement convaincue. Intéressée par le fait que le dragon pouvait sentir ce don chez elle, Elara faillit parler de ses capacités étranges avant de finalement décider de les taire. Ce n’était pas forcément une qualité, et elle ne savait pas comment les gens la verraient après. Et puis, elle ne connaissait pas non plus tellement cet homme, alors pouvait-elle lui faire confiance ? Quelque chose lui disait que oui, mais elle préférait rester sur ses gardes au début.

« Et il y a beaucoup de gens qui le possèdent ce Don ? Ca vient tout seul ? Ou bien c’est de famille ? »

Si c’était de famille ça lui permettrait peut-être de revoir un jour son frère par exemple. Bon, ils n’avaient pas la même mère, mais ils avaient tout de même le même père, ça devrait jouer un rôle non ? L’homme tentait ensuite de lui expliquer ce que c’était que de se lier à un dragon et Elara avait de la peine à concevoir la chose… C’était peut-être comme sa capacité à ressentir les présences mais en plus fort et toujours avec le même être ? Une chose était sûre, plus l’homme parlait plus Elara se sentait curieuse et avait envie de le suivre juste pour trouver les réponses à toutes ses questions. Et puis, les gens liés de la sorte à des dragons, ça devait être des gens puissants, et donc elle aurait sûrement plus de possibilités pour retrouver sa mère. Avant de répondre, elle glissa encore un coup d’œil curieux vers le dragon, sans pour autant s’excuser une nouvelle fois de sa tentative de tir, elle l’avait déjà fait plusieurs fois !

« Ca veut dire que si je le veux et que je m’applique, je pourrais av…me lier avec un dragon ? »

Elle s’était juste reprise à la fin, pensant que le terme « avoir un dragon » serait peut-être mal pris par le dragon justement…
Peddyr Thelrand
Maitre Dragon
Maitre Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2009
Messages: 4 261
Sexe: Masculin
Présentation: URL
RPs: 1 185
Race: Humain
Âme Soeur: Sveargith
Fonction: Ex-Ambassadeur
Affiliation: Maison Dalneÿs
Alignement perso: Neutre Bon
Ordre Draconique: Lumière

MessagePosté le: Dim 17 Nov 2013 - 11:53 Répondre en citantRevenir en haut


Alvock Brindur et son Bronze Rol'lock


°Nous ne devrions pas tarder°
°Pourquoi ? Tu es déjà pressé de partir ? °
°Non, mais je n'accorde guère de crédit à cette fille. Je sens par contre que tu t'emballes à l'idée de la voir comme aspirante°
°En effet. Même si c'est la première fois qu'elle voit un dragon, aussi imposant que toi, elle n'a pas pris la voie de la fuite. C'est déjà un bon critère pour un avenir de chevalière. Mais toi... toujours aussi défaitiste hein ? Ou est-ce le coup du tir que tu digères pas encore ? °
°Gmoufff°


Alvock retint un rire mental. Son dragon avait malgré sa mauvaise humeur un bon fond et il venait de le prouver par un simple grognement, synonyme d'un oui.

''Pour l'existence réelle des dragons, ma chère enfant, c'est bien simple. Les dragons vivent que sur un seul endroit dans ce monde. Sur un continent qui est considéré comme maudit de par ses accès impossibles par la mer et de ses forts courants. Nos ancêtres ont déjà de s'y retirer après la décadence de leurs pairs. Voilà une des explications de leur absence dans le restant du Rhaëg. Ce continent, nous l'appelons Tol Orea, Terre de l'Aube. Peu le connaissent parmi les gens du commun. Nous avons voulu durant ces derniers siècles rester derrière les légendes''

Plus d'un millénaire que les générations s'enchaînaient les unes derrière les autres sur ce continent. Peut-être qu'un jour les chevaliers-dragons décideront de se faire connaître plus ouvertement aux yeux du monde.

''le Don se transmet par le sang. Des fois, il peut se révéler que dans une génération de gens normaux. Et il se révèle soit par la présence d'un dragon qui le perçoit, soit quand la personne entend un dragon tout proche. ''

Le Maître-dragon vit le léger déplacement du regard de la jeune fille vers son dragon. Rol'lock lui rendit un simple reflet verdâtre de ses yeux.

''Exactement. Le travail permet d'avoir la compréhension de ce qu'est un dragon, de ce qu'est un chevalier-dragon et donc de favoriser tes chances de te lier avec un dragon. Ce lien se fait à la naissance et ce sera au dragon venant au monde qui perçoit ton esprit et qui voit si tu peux t'accorder avec lui. N'aie crainte de ces derniers mots, pour moi tu as tout le potentiel de parfaitement te lier. En fait, le dragon cherche l'esprit d'un homme ou d'une femme le plus en accord avec son âme. Rol'lock parait au premier abord ronchon et au caractère plus froid que le mien, mais nous nous complétons. L'affinité s'accorde parfaitement. la relation est au delà du sentiment de fratrie qu'on peut entretenir avec un frère ou une soeur...''

Il n'osa pas s'étendre plus en profondeur dans ces détails. La liaison mentale avec un dragon était si difficile à décrire. Le ressentir était plus aisé. Mais fallait-elle qu'elle soit liée. Il l'espérait déjà.

''Alors, jeune fille, que décides-tu ? ''



L'âme s'envole vers les cieux par les ailes des dragons
Elara d'Huziel
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 19 Nov 2013 - 00:45 Répondre en citantRevenir en haut

Observant l'homme et le dragon, la jeune fille avait l'impression qu'il se passait quelque chose entre eux, et ce n'était pas la première fois... Mais elle n'arrivait pas à savoir quoi... C'était comme une connexion, comme si... Ils étaient liés, justement. Fronçant les sourcils, elle finit par se décontracter avec les explications qu'on lui donna sur les dragons. Son imagination entrevit une espèce de continent à moitié dévasté, à moitié merveilleux, comme la plupart des endroits maudits dans les histoires. Malgré tout sa curiosité se réveilla... Comment son père qui lui avait parlé de tous les continents du monde, autant Vaendark, qu'Ys ou Qahra, ou encore Ören, pouvait-il ignorer l'existence de celui-ci ? Secouant la tête pour signifier qu'elle ne le connaissait pas, elle se surprit encore à rêver.. Terre de l'Aube. Ca sonnait bien.

« Et il y a des dragons partout là-bas ? Je... J'aimerais bien voir ça.. »

Elle s'imaginait des montagnes et des citadelles avec des dragons volant partout autour, des gens imposants et sûrs d'eux, comme l'homme qui lui faisait face. Perdue dans ses pensées, Elara dut se concentrer pour revenir aux explications de l'homme. Par le sang... ou comme ça, par « magie », sans même y réfléchir, elle s'imagina que c'était venu comme par magie, puisque dans sa famille personne n'avait jamais eu un tel don. Ou alors on le lui avait caché, puisque l'autre option lui paraissait tout aussi étrange. Comment, elle, pourrait-elle être si exceptionnelle au point d'avoir la chance de développer pareil don ? Elle n'y croyait pas, non, pas du tout même.

Il lui expliqua encore en quoi consistait l'apprentissage de ceux qui voulaient finalement se lier avec un dragon, et comment les choses se passaient, en résumé. Mais elle avait de la peine à croire qu'un dragon puisse la choisir, elle. Quoique... depuis tout à l'heure, elle semblait assez au centre du discours, enfin, son don plutôt. C'était étrange de se sentir ainsi importante tout d'un coup. Perdue dans ses pensées, encore une fois, elle reprit contact avec la réalité en se rendant compte qu'on lui demandait de se décider.

« Euh... Tout de suite ? Je... euh... »

Prise au dépourvu, elle roula des yeux, comme pour chercher un échappatoire, une autre issue qui lui éviterait de se décider. Mais force lui était de constater qu'il n'y avait rien.. Et finalement, le pour et le contre étaient vite pesés, elle était de toute manière déjà partie de chez elle, alors quitte à vouloir chercher sa mère et explorer le monde, autant le faire à dos de dragon non ? Posant un regard fasciné sur le dragon qui l'avait faite trembler tout à l'heure, Elara répondit d'une voix qu'elle voulait sûre.

« Je v.. J'aimerais découvrir tout ça, si j'en ai la possibilité. »

Et voilà, son incertitude avait à nouveau prit le dessus... Il allait falloir changer ça si elle voulait faire face à des dragons.
Peddyr Thelrand
Maitre Dragon
Maitre Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2009
Messages: 4 261
Sexe: Masculin
Présentation: URL
RPs: 1 185
Race: Humain
Âme Soeur: Sveargith
Fonction: Ex-Ambassadeur
Affiliation: Maison Dalneÿs
Alignement perso: Neutre Bon
Ordre Draconique: Lumière

MessagePosté le: Lun 25 Nov 2013 - 08:55 Répondre en citantRevenir en haut

(HRP : excuse de mon retard ^^')

Alvock Brindur et son Bronze Rol'lock


Rol'lock tourna un peu la tête sur le côté pour observer la jeune femme prise encore dans l'indécision. Il était vrai que partir, là, maintenant et de suite n'était pas délicat. Peut-être qu'elle avait un chez soi, des gens à prévenir. Mais devant son incertitude, il se contenta de faire vrombir ses narines écailleuses d'un seul souffle. Certains aspirants ne perdaient pas de temps à discuter et montait à la suite de leur mentor, pour entamer leur nouvel existence. Voir de l'hésitation n'était pas très au goût du saurien. Il en fit par au géant blond

°Tu aurais dû être moins précipité. Tu ne sais même pas si elle a quelques affaires à régler par chez elle°
°Que crois-tu que j'allais proposer sous peu ? Il me fallait savoir si elle accepterait ou pas, avant de poursuivre. °
°Mouais....


''Oui tu as des dragons là-bas et tu auras la chance d'observer la plus belle des cités qui existe en ce bas monde. Imagine une cité qui rayonne de blancheur sous soleil et qui défie les nuages même. Oui notre cité vole dans les cieux. C'est inimaginable dit ainsi mais quand tu la verras''

Son sourire était béat quand il revoyait l'éclat du Kaerl au soleil naissant d'un matin printanier. Il espérait que la jeune femme s'extasierait comme lui devant cette merveille conçu par les lointains ancêtres des premiers-chevaliers dragons, après la chute des Valherus. Puis son regard se reposa sur Elara.

''Bien entendu que tu en auras la possibilité ma chère. Nous pourrions partir de suite, mais ce serait impoli de ma part de te l'imposer. Peut-être que tu as de la famille à prévenir, des amis à qui dire au revoir, des affaires en cours qui ont besoin d'être terminé. Nous avons encore un peu de temps avant de partir. Si tu souhaites régler les dernières choses avant le départ tu puis. Ah et j'allais oublier. Si tu as besoin d'emporter avec toi des affaires personnels, c'est tout à fait faisable. Rol'lock est bien assez fort pour porter un petit sac e plus''
°Un petit sac ? Je peux porter plus lourd qu'un banal sac ! Je ne suis pas une dragonne verte ! Je suis un Bronze ! °
''Il confirme donc sa force. Merci Rol'lock. Donc ma chère enfant, tu n'as pas de limite à emporter quelques effets personnels. Tout sauf une maison entière ca va de soi''

Il sourit en imaginant son pauvre dragon en dessous d'une petite maison sur le dos, peinant à prendre la voie du ciel.

°Très drôle....°
''Peut-être souhaites-tu qu'on t'aide à te rapprocher de chez toi. Vu que tu chassais, je peux comprendre que tu sois à plusieurs jours de marche de ton lieu de vie. ''



L'âme s'envole vers les cieux par les ailes des dragons
Elara d'Huziel
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 30 Nov 2013 - 00:17 Répondre en citantRevenir en haut

Encore toute perdue dans ses pensées, la jeune fille voyait le dragon qui semblait s’impatienter et se sentit soudain gênée de les retenir… Ils devaient avoir bien mieux à faire que s’occuper d’une pauvre adolescente indécise ! Mais l’homme semblait plus patient que le dragon… Peut-être parce qu’un jour il avait vécu la même situation ? Qui sait ! Il lui décrivit alors l’endroit où elle pourrait se rendre, Tol Oreä. Ca sonnait drôlement bien quand même, non ? S’imaginant soudain là-bas, elle afficha un sourire d’enfant émerveillée avant de reprendre son sérieux lorsqu’il lui demanda si elle avait quelque affaire à régler ici.

Après un sursaut de surprise, elle bafouilla.

« Je… euh… »

Elle n’avait plus rien à régler ici… Son avenir était devant elle, et pourquoi ne pas faire un petit détour par Tol Oreä puisqu’apparemment elle avait la chance incroyable –d’ailleurs, elle avait toujours de la peine à y croire- qu’on le lui ait proposé. Un instant, Elara revit le visage de son père et celui de son frère, pas plus tard qu’il y a quelques jours, elle leur avait fait ses adieux. Mais maintenant ça lui paraissait presque lointain. Secouant la tête, elle reprit d’un ton sûr d’elle.

« En fait je n’étais pas simplement en train de chasser… Je me rendais à l’ouest d’Undomë, à la recherche de… ma mère. Mais rien ne me dit que je la trouverais demain, alors autant vous suivre tout de suite. »

Surtout que si un jour elle pouvait chevaucher une telle créature, ce serait bien plus simple de la retrouver non ? Plutôt que de marcher et risquer sa vie dans quelques recoins de tel ou tel continent. Au moins, elle aurait des moyens plus puissants et elle serait protégée. Ca retardait juste le résultat, mais ça pourrais peut-être lui permettre d’avoir plus d’informations…

Imaginant finalement la tête que ferait sa belle-mère en voyant la maison s’envoler sur le dos d’un dragon, Elara eut de la peine à retenir son éclat de rire et préféra revenir à des préoccupations plus réelles. Englobant ses maigres affaires d’un regard, elle répondit tout en haussant les épaules.

« Une maison ? J’ai bien peur de n’avoir que ce qui se trouve ici… Mon équipement et moi-même. »

Avec un sourire, elle ramassa son arc et son carquois, un regard en biais en direction du dragon, comme s’il allait à nouveau lui sauter dessus. Puis, en deux pas elle eut récupéré son sac, jeta de la terre sur le feu qui avait servi à cuire son maigre repas avant de finalement se tourner vers l’homme d’un air enthousiaste et excité.

« Alors, on y va ? »
Peddyr Thelrand
Maitre Dragon
Maitre Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2009
Messages: 4 261
Sexe: Masculin
Présentation: URL
RPs: 1 185
Race: Humain
Âme Soeur: Sveargith
Fonction: Ex-Ambassadeur
Affiliation: Maison Dalneÿs
Alignement perso: Neutre Bon
Ordre Draconique: Lumière

MessagePosté le: Lun 2 Déc 2013 - 08:45 Répondre en citantRevenir en haut


Alvock Brindur et son Bronze Rol'lock


Le dragon plissa simplement les yeux devant l'éclat de rire d'Elara, à l'image invoquée par son lié concernant le transport entier d'une maison sur son dos. Il préféra taire son ressenti et cela fu tà bon escient quand la jeune bipède évoquait qu'elle recherchait sa mère n'avait pas de chez elle. Il savait que les bipèdes attachaient une très grande importance aux liens familiaux. Entamer une quête de ce genre à travers ce monde était peut-être fou, mais la volonté de connaître ses origines était primordial. Les Hommes et les femmes aimaient savoir d'où ils venaient et de qui.

°Tiens, je sens que tu révises ton jugement...
°Pas du tout. °


Alvock ne put que sourire à la cachoterie sentimentale de son lié. Rol'lock se montrait sensible pour les jeunes gens se retrouvant dans des situations du genre d'Elara. C'était une bonne chose pour adoucir l'attitude du saurien à l'égard de la jeune aspirante. Oui Aspirante, car elle avait fini par accepter de les suivre. Il jeta néanmoins un certain regard sur les seuls biens que possédaient la jeune femme. Au Kaerl céleste, elle aura tout le loisir d'avoir des tuniques et des pantalons moins usés. Elle avait dû marché depuis des semaines, en quête de sa parente. Combien de temps aurait-elle tenue seule dans cet objectif ? On le saura jamais.

Son lié se baissa, pour permettre la montée de ses deux passagers, tendant son antérieur gauche en avant.

''Nous allons pouvoir y aller, jeune fille. Je vois que tu ressens déjà la fébrilité de voler. J'espère que tu apprécieras de sentir le vent d'une toute autre façon. On ne le sent pas de la même façon quand on a les pieds sur la terre ferme. Pour la recherche de ta mère, pour renforcer ton désir de la retrouver, une fois que tu auras ton dragon, tu pourras aller plus vite à travers le monde. Mais pour cela, il faudra travailler durement. Et apprendre à voler avec ton dragon quand tu seras à ce moment crucial de ta vie qu'est l'Empreinte. ''

Il omettait le moyen de voyager par l'interstice. Pour l'instant, il était fermé à tous les dragons et il fallait donc se contenter de voyager normalement. Il espéra qu'un jour il serait accessible. Car plus il resterait fermé et plus les chances que les nouveaux chevaliers-dragons de savoir l'utiliser se réduisaient. Un tel savoir ne devait pas se perdre.

Il monta le premier sur le dragon et tendit une main à la jeune femme pour l'aider à monter derrière lui. Une fois installés, Rol'lock ne perdit pas de temps pour se ramasser sur lui-même pour bondir en hauteur, tout en écartant d'un claquement sec ses ailes membraneuses. Il les battit avec force pour monter aussitôt et prit la direction du Sud : vers Tol Orëa



L'âme s'envole vers les cieux par les ailes des dragons
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:54 Revenir en haut

Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


 Sauter vers:   



Sujet suivant
Sujet précédent

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001/3 phpBB Group :: Dgf GuildWars :: Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Traduction par : phpBB-fr.com
Create by dagonfield genesis :: by nerevare

Anneau des JpC par TourDeJeu