Playlist Tol Orëanéene Carte du Monde Index du Forum
Connexion •  Se connecter pour vérifier ses messages privés •  S’enregistrer
 
 [RP] Le début du chemin. Sujet suivant
Sujet précédent
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Auteur Message
Alrüne Larilane
Aspirant(e) Errant(e)
Aspirant(e) Errant(e)

Hors ligne

Inscrit le: 26 Juin 2013
Messages: 98
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 44
Race: Neishaane
Alignement perso: Loyal Neutre
Ordre Draconique: Neutre

MessagePosté le: Lun 9 Sep 2013 - 02:28 Répondre en citantRevenir en haut



¤ Iolyaku 918 ¤



Sa première rencontre avec celle qui allait l’aider dans son apprentissage fut plus bref que ce à quoi Alrüne s’attendait. Elle s’était imaginé resté en compagnie de Dinjelaï un long moment durant, comme elle pensait que cela devait se faire entre un nouvel aspirant et son maître afin qu‘ils apprennent à mieux se connaître. Pas que cela la dérange particulièrement néanmoins, elle n’était ni très douée, ni très intéressée par l’idée de devoir se dévoiler à une parfaite étrangère … Alors se voir accorder quelques heures de temps libres l’arrangeait bien, d’autant qu’elle allait volontiers les mettre à profit pour découvrir un peu plus son nouveau cadre de vie.

Déambulant doucement dans les allées couvertes du Mar Luïmé, elle se repassait la scène de sa présentation. Quand elle avait vu la jeune femme, qu‘elle avait deviné être une elfe à certains de ses attributs, s’avancer vers elle, elle avait été prise d’une soudaine bouffée de nostalgie et de tristesse. Son physique, son allure, sa démarche lui avait rappelé, d’une certaine façon, sa mère disparue et elle s’était fait violence pour ne rien laisser transparaître de son trouble. Même maintenant, la douleur était encore bien présente, lancinante, sorte de plaie béante dans sa poitrine qui semblait s’ouvrir un peu plus dès qu’elle pensait ne serait-ce qu’un peu trop à ceux qu’elle avait perdu … Elle s’arrêta en pleine rue et posa sa main sur sa poitrine, les yeux clos, en un geste devenu machinal lorsque l’angoisse se faisait trop forte, et s’efforça de retrouver son calme en inspirant et expirant profondément. Les minutes s’égrainèrent jusqu’à ce qu’elle reprenne finalement sa route, atteignant la grande place sur laquelle elle avait atterrit seulement quelques heures auparavant. Elle resta encore un instant à détailler ce lieu fantastique avant de continuer son chemin, s’engageant dans une nouvelle ruelle, ouverte cette fois-ci, ce qui lui laissa tout le loisir de lever le nez pour contempler la bulle protectrice qui englobait tout le Kaerl.

Ses pensées revinrent sur Dinjelaï. Son Maître - ou devait-elle l’appeler Maîtresse ? - semblait être une personne avec une forte responsabilité au sein de la cité engloutie, tel que le laissait soupçonner la place qu’elle occupait au Conseil mais également la façon dont ses membres, les soldats ou les gens lambdas qu’elle avait croisé s‘étaient comporté en sa présence. Mais qui que soit vraiment cette Dinjelaï Al’Ysiria, ça n’avait pas une grande importance pour la jeune Neishaane. Les titres et les rangs sociaux n’avaient à ses yeux aucune valeur, seul comptait ce que valait la personne en elle-même et le reste n’était que superficiel. Elle avait été élevé de cette façon, dans un monde où l‘on était jugé que sur ses actions, et n’entendait rien aux questions de noblesse comme de politique. De toute façon, peut-être ne se lierait-elle pas suffisamment avec l’Elfe pour en savoir d’avantage à ce propos ou sur son compte de façon générale. Elle n’avait qu’un seul et unique objectif, elle n’était clairement pas ici pour se faire des amis. Et puis, de nouveau, ça n’avait jamais été son fort …

Une douce odeur florale vint enfin sortir Alrüne de ses pensées, ce qui lui laissa l’occasion de se rendre compte que le paysage avait quelque peu changé. Finit les ruelles bordées de commerces, d’habitations et grouillantes de vie, elle se trouvait désormais sur un large chemin pavé qui sinuait au milieu d’un charmant jardin. Les abeilles butinaient, les papillons voletaient tranquillement … La demoiselle ralentit sa marche et profita de cet instant de paix, un léger sourire flottant sur ses lèvres rosées alors que son regard parcourait les environs. Le sentiment d’oppression qu’elle avait ressentit depuis son arrivée au Mar s’était brusquement envolé en découvrant ce lieu, nul doute qu’elle viendrait s’y ressourcer dès que le besoin s’en fera ressentir. Elle ne s’expliquait pas ce besoin, presque impérieux parfois, qu’elle avait de garder un contact quelconque avec la Nature … Peut-être était-ce parce que, enfant des routes, elle avait toujours vécu au milieu et majoritairement grâce à elle. Toujours était-il qu’elle était vite devenue maussade lorsque qu’elle s’était retrouvé au sein de l’une de ses grandes cités et que cette dernière s’était révélée ne posséder aucun espace vert …

Après presque une heure à profiter de ce jardin, allongée sur l’herbe, non loin d’un parterre de fleurs sauvages, la Neishaane se décida à se rendre enfin à son lieu de rendez-vous. A force de trop tarder, elle allait finir par être en retard, aussi accéléra-t-elle le pas tout en se remémorant les indications qu’on lui avait donné afin de se rendre au Cirban Telemna. Par chance, elle possédait un excellent sens de l’orientation et parvint donc sans mal à atteindre le fameux Havre d’Argent.
Si elle s’était un peu habitué à la magnificence de cette cité insolite, le paysage qu’elle avait devant elle à présent la laissa sans voix, les yeux ronds comme des soucoupes. Le spectacle des dragons volant et virevoltant au dessus d’un jardin tout droit sortit du plus fabuleux des imaginaires, bordé de parois rocheuses luminescentes et au milieu duquel serpentait rien de moins qu’une rivière de lave, alluma au fond de son regard cette étincelle de pur émerveillement qu’ont parfois les enfants devant le plus fabuleux des numéros de magie.

Incapable de détacher ses yeux de cette incroyable vision, elle se contenta simplement de s’asseoir sur l’herbe pour en profiter un peu plus. Et tant pis pour le reste.


[HRP] Juste un petit mot pour te dire que le précédent post était nickel, ne t'en fait pas Clin d'Oeil [/HRP]






Dernière édition par Alrüne Larilane le Jeu 10 Oct 2013 - 11:44; édité 1 fois
Publicité





MessagePosté le: Lun 9 Sep 2013 - 02:28 Revenir en haut

PublicitéSupprimer les publicités ?
Dinjelaï Al'Ysiria
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 15 Sep 2013 - 17:58 Répondre en citantRevenir en haut

Anareinth se tortilla une fois de plus, délogeant la petite Wirenth qui était venue se lover entre ses ailes. Depuis sa caverne dans les parois rocheuses, il avait une vision panoramique sur l'intégralité de la vallée du Cirban. Mais aujourd'hui il n'était pas là pour admirer le paysage ni pour s'amuser avec ses congénères à des concours d'acrobaties aériennes. Il attendait Alrüne.

* Anareinth, j'ai une grande nouvelle pour toi... * Lui avait annoncé Dinjelaï un peu plus tôt dans la journée. * Tu avais raison, il ne faut jamais désespérer de changer les gens. je nous ai choisi une nouvelle Aspirante.

En entendant les paroles mentales de sa Liée, bloquée par la réunion du Conseil, Anareinth avait manqué de s'étouffer!

** Quoi?! C'est toi qui prends des initiatives dans ce domaine là maintenant?! **
Goguenarde, elle lui avait répondu du tac au tac:
* Et c'est toi qui hésiterais à te mouiller?! Elle va arriver un peu avant moi au Cirban, tu te présenteras à elle gentiment d'accord?! *

Anareinth avait approuvé mentalement, et s'était immédiatement mis à guetter l'arrivée de la jeune femme depuis le promontoire rocheux de l'entrée de sa caverne. Wirenth, la petite lézarde dorée, l'avait rejoint peu après et avait abreuvé l'esprit du dragon d'images mentales de la nouvelle Aspirante en question. Et depuis, il patientait. A la fois de part sa posture et de part sa sagesse, il imitait les grands sphinx antiques. L'esprit du dragon vagabondait sereinement: il se demandait ce qui avait bien pu pousser sa Liée, si timide à se dire professeur, à prendre sous son aile une jeune pousse sans même qu'il n'ait eu besoin d'insister lourdement ou de prendre simplement les devants pour lui forcer la main.

Alrüne. L'image projetée dans son esprit par Wirenth était celle d'une frêle jeune femme, à la chevelure d'une blondeur toute neihsaane sinon elfique. Son arrivée dans le Cirban déstabilisa un bref instant le dragon. Visuellement, il n'eut aucun mal à la reconnaître lorsqu'elle s'avança dans la vallée, mais le Don qu'il ressentait en tant que fils de Flarmya était bizarrement dédoublé, comme s'il voyait flou. La sensation de doublon s'estompa néanmoins rapidement, et sa vision reprit le dessus sur son sixième sens de dragon. Il devina ses yeux écarquillés et son émerveillement en la voyant tourner la tête de droite et de gauche. Puis à sa grande surprise, elle s'assit dans l'herbe pour mieux profiter du spectacle.
Anareinth continua à l'observer quelques minutes, puis il étendit les ailes et se propulsa dans les airs par la force de ses puissantes pattes arrières. Le dragon Blanc se contenta de planer tranquillement jusqu'à atterrir à quelques mètres devant la jeune femme.

** Bien le bonjour demoiselle Alrüne. ** il replia ses ailes immaculées et sautilla en avant pour s'approcher. ** Je suis Anareinth, le Lié de Dinjelaï, elle m'a prévenue de ton arrivée. ** le dragon tourna le cou pour indiquer de sa gueule la niche rocheuse depuis laquelle il arrivait.

** Puis-je t'inviter à profiter de la vue sur le Cirban que nous avons depuis là-haut? **

Il se replia, de façon à ce que son ventre touche l'herbe fraiche, invitant Alrüne à prendre place sur son dos.



[HRP] Désolée pour le retard, n'hésite pas à me sonner les cloches plus tôt si je traine à répondre!
Petite précision, les paroles en italique sont mentales, celles qui sont en gras te sont destinées, les autres sont un dialogue privé entre Anareinth et Din!
A toi Clin d'Oeil
Alrüne Larilane
Aspirant(e) Errant(e)
Aspirant(e) Errant(e)

Hors ligne

Inscrit le: 26 Juin 2013
Messages: 98
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 44
Race: Neishaane
Alignement perso: Loyal Neutre
Ordre Draconique: Neutre

MessagePosté le: Mer 9 Oct 2013 - 01:21 Répondre en citantRevenir en haut

Alrüne, parfaitement ignorante d’être observée, contemplait le ballet aérien des dragons au dessus de l’un des plus beaux paysages qu’il lui avait été donné de voir. L’espace d’un instant, tous ses soucis s’effacèrent de son esprit et elle put regagner de cette sérénité qui lui manquait tant …
Là, simplement assise dans l’herbe à tenter de suivre du regard les acrobaties des dragons, elle se sentait bien. Elle laissa même échapper un petit soupir de bien-être, ce qui la surprit elle-même.

Puis un éclat blanc dans le coin de son œil attira son attention et elle pivota doucement la tête pour apercevoir un nouveau dragon, qui semblait s’être tout juste envoler de l’une des cavernes creusées à même la paroi rocheuse. Elle suivit sa course du regard, le détaillant, le nez en l’air. Le saurien était plus petit qu’Anduras, plus petit même que la plupart de ses congénères présents dans le ciel en même temps que lui. Mais cela n’enlevait rien à sa beauté et ses écailles, bien que dénuées de couleur ou de reflet, avaient la pureté des premières neiges hivernales. La créature n’avait rien à envier à ses confrères, pensa la Neishaane.
Elle remarqua enfin que le dragon venait dans sa direction, ce qui eu l’avantage de la ramener à la réalité. Elle se redressa prestement lorsqu’il atterrit non loin d’elle, fit même quelques pas en arrière sous le coup de la surprise mais pas que. Son instinct lui intimait la prudence face à ce merveilleux prédateur qui, bien qu’inférieur en taille aux autres, restait parfaitement capable de lui arracher la tête d’un simple coup de patte.

** Bien le bonjour demoiselle Alrüne. Je suis Anareinth, le Lié de Dinjelaï, elle m'a prévenue de ton arrivée. **

Alrüne sursauta en entendant la voix du Blanc dans son esprit. Même si ce n’était pas la première fois qu’elle était confronté à cette situation, elle ne pouvait s’empêcher de réagir de la sorte. Elle se sentait par ailleurs très mal à l’aise par ce contact, atteinte dans son intimité, ayant comme l’impression que l’on s’insinuait en elle comme on ouvrirait un livre. Elle se demanda alors s’il pouvait avoir accès à son esprit, à ses souvenirs … Et cette question ne la quitta plus.
Anareinth tourna ensuite son immense tête vers la paroi rocheuse, indiquant du museau la cavité depuis laquelle il avait décollé quelques minutes auparavant.

** Puis-je t'inviter à profiter de la vue sur le Cirban que nous avons depuis là-haut? **

Et tandis qu’elle se demandait si le paysage était réellement différent vue de là-bas, le dragon se coucha sur le sol, l’invitant par ce geste à grimper sur son dos, ce qui coupa court à ses interrogations. La jeune femme sembla néanmoins hésiter un instant, dardant sur le saurien un regard à la fois méfiant et inquiet. Elle ne savait pas encore vraiment comment se comporter face à un dragon. Ils n’étaient pas de simples animaux, elle le savait mais elle ne pouvait se défaire totalement de cet aspect-là. Et d'un autre côté, il avait cette intelligence, cette sagesse profonde dans la voix qui les rapprochait plus d'êtres divins que de créatures mortelles. Du coup, la demoiselle était partagée ... Sûrement qu’elle apprendrait doucement à leur contact mais pour l’instant, elle devait se débrouiller du mieux qu’elle le pouvait.
Elle acquiesça d’un signe de tête pour toute réponse et s’approcha de lui. Elle effleura du bout de ses doigts fins la peau d’écailles du Blanc avant de finalement y poser timidement les mains. Cherchant prises et appuis, elle finit par se hisser sur le dos d’Anareinth non sans difficulté, les jambes encore un peu raides et endolories de son voyage sur le dos du Lié de Doryl. Elle s’installa le plus confortablement qu’elle put, se calant à la base de son long cou, et s’accrocha à l’un de ses piques dorsaux.

- Je suis prête, déclara-t-elle en retrouvant un peu d’assurance.

Au moins n’aurait-elle pas, cette fois-ci, à endurer des heures de vol.


[HRP] Je suis désolée de mon temps de réponse et de la piètre qualité de celle-ci >.< Je ferais mieux au prochain, promis ![/HRP]




Dinjelaï Al'Ysiria
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 11 Oct 2013 - 15:38 Répondre en citantRevenir en haut

Parfaitement calme et détendu, Anareinth resta immobile tandis qu'Alrüne tentait d'escalader son dos. Il avait tellement l'habitude de Din qu'il avait oublié à quel point cela pouvait être difficile pour un non initié de trouver des prises sur les écailles parfaitement lisses. Le dragon décala une de ses pattes arrières pour faciliter la grimpette de la jeune neishanne qui se tortilla encore un peu sur son échine avant d'annoncer qu'elle était prête. Le Blanc était caractérisé par une patience d'ange et il ne voulait surtout pas effrayer sa nouvelle Aspirante. Le premier vol était presque toujours un traumatisme pour une jeune personne qui laissait derrière elle tout son univers familier, autant rendre le deuxième aussi plaisant que possible.

Il écarta lentement les ailes, et la ressemblance avec un félin qui s'étire s'amplifia sur ce mouvement.

** Attention, il y a toujours une petite secousse lorsque l'on s'arrache à la terre. **

En vérité, le Blanc était presque trop prévenant, car en raison de sa petite taille et de son poids faible, il s'envolait toujours avec beaucoup plus de douceur que nombre de ses frères. Une fois dans les airs, il pris de la hauteur en quelques battements d'aile, puis se laissa glisser sur le vent tiède qui soufflait dans le Cirban Telemna jusqu'au promontoire rocheux de sa caverne. Tendant ses pattes arrières vers l'avant, il amorti l'atterrissage autant que possible et se baissa une nouvelle fois pour laisser Alrüne descendre.

Depuis qu'elle était montée sur son dos, une pensée récurrente qu'elle n'arrivait pas à cacher à l'esprit ouvert du Dragon était sa peur de le voir fouiller dans ses souvenirs... Le Blanc voulu la rassurer tout de suite sur ce point:

** Oui Alrüne, comme tous les Doués, tu es capable d'exprimer toutes tes pensées à ceux qui savent les recevoir. Tu es aussi en mesure d'entendre ce que disent les pensées des autres. Pour l'instant, tu maîtrises encore mal cette incroyable opportunité... **

Le Blanc la quitta des yeux pour embrasser du regard la vallée:

** Ne t'inquiète pas, au sein de ton Kaerl, tous les dragons savent reconnaître les nouveaux arrivants, et personne ne te fera l'affront de venir fouiller tes souvenirs. Dragon ou bipède, il serait condamné pour cela. C'est un délit chez nous. **

Le Dragon marqua une nouvelle pause. Comme souvent, il parlait lentement, calmement:

** Lorsqu'un dragon vient te parler, il est obligé de passer par ton esprit, il n'a pas d'autre moyen pour communiquer. Il te suffit de te concentrer sur ce qu'il dit, puis sur ta réponse. Si tu es distraite, il verra où vagabondent tes pensées... ** Sa voix prit un ton amusé: ** Il ne tient qu'à toi de ne pas penser à ce que tu veux cacher. **

Un léger grondement roula dans la gorge du Blanc, ce qui s'apparentait à un rire:

** Avec un tout petit peu d'entraînement tu y arriveras! **
Alrüne Larilane
Aspirant(e) Errant(e)
Aspirant(e) Errant(e)

Hors ligne

Inscrit le: 26 Juin 2013
Messages: 98
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 44
Race: Neishaane
Alignement perso: Loyal Neutre
Ordre Draconique: Neutre

MessagePosté le: Sam 30 Nov 2013 - 18:50 Répondre en citantRevenir en haut

** Attention, il y a toujours une petite secousse lorsque l'on s'arrache à la terre. **

La patience et la prévenance dont Anareinth faisait preuve envers Alrüne aida un peu cette dernière à se détendre. Ainsi, elle appréhenda moins le décollage qui se déroula donc tout en douceur, bien qu'elle ne put s'empêcher de resserrer légèrement l'étreinte de ses cuisses sur l'encolure du dragon.
Perchée sur le dos du Blanc, la jeune Neishaane pouvait embrasser du regard la vallée du Cirban dans son intégralité mais leur vol était simplement trop court pour qu'elle puisse l'apprécier à sa juste valeur, le duo approchant déjà de leur destination. Ce n'était pas très grave en soi, elle en avait vu assez pour ne pas être déçue.
Une fois de retour sur la terre ferme, la demoiselle descendit souplement du dos d'Anareinth, plus souplement qu'elle n'y était monté. Elle s’attarda un instant à détailler la grotte, somme toute banale, puis s'avança doucement vers le bord de la falaise. De nouveau, son regard balaya le paysage devant elle bien que, cette fois-ci, ce ne soit pas lui qu'elle observait. Ses yeux océans marquaient de longues pauses sur les dragons présents. Ils étaient tous si différents et si semblables à la fois ...

** Oui Alrüne, comme tous les Doués, tu es capable d'exprimer toutes tes pensées à ceux qui savent les recevoir. Tu es aussi en mesure d'entendre ce que disent les pensées des autres. Pour l'instant, tu maîtrises encore mal cette incroyable opportunité... **

La voix du dragon fit de nouveau sursauter la jeune femme, bien que cela soit plus ténu cette fois-ci, et l‘arracha à sa contemplation. Ainsi avait-il entendu cette question inquiète qui occupait ses pensées … Elle en était à la fois gênée et agacée. Gênée qu’il l’ai lu si facilement mais agacée qu’il n’ait pas simplement attendu qu’elle soit prête à lui poser d’elle-même la question.
Néanmoins, le discours du Blanc apaisa ses sentiments, la laissant dans l’idée que chacun s’était un jour trouvé dans cette situation. Elle était débutante, complètement étrangère à ce monde … Elle aurait sûrement réagit de la même façon qu’Anareinth si elle s’était retrouvé à apprendre les bases de la vie du cirque à un nouveau venu.
Pivotant sur elle-même pour se tourner vers son interlocuteur, elle écouta, sans dire un mot, le reste de sa tirade. Elle fut donc rassurée par ce qu’il lui apprit, cessant alors de se tourmenter sur l’avenir de ses souvenirs. Elle tenta de lui répondre par la pensée cette fois-ci, bien que le concept lui paraissait encore un peu obscure. Elle suivit les indications du dragon, se concentrant alors sur sa réponse qu’elle formula alors, plantant son regard bleuté dans celui du reptile, comme pour faciliter l’opération.

* Merci … Pour ses précisions … *

Sa voix était hésitante, presqu’un murmure, mais suffisamment claire pour être entendue. Du moins, l’espérait-elle. Ce n’était pas vraiment dans ses habitudes de se lancer ainsi mais Alrüne avait cette volonté de progresser, cette envie de faire de son mieux qui la poussait à aller de l’avant, à tenter des choses qu’elle n’aurait, d’ordinaire, pas essayé sans s’être un minimum entraînée de son côté. Elle n’avait plus le temps pour ça, dorénavant. Elle voulait apprendre, grandir, devenir plus forte le plus rapidement possible afin de partir en quête de sa famille … C’était tout ce qui lui importait. Son unique objectif. Qu’importe ce qu’elle devrait endurer. Après ce qu’elle avait vécu ces derniers mois, elle se sentait capable de tout encaisser …

Elle se tourna de nouveau vers la vallée, une lueur d’impatience et de détermination allumant l‘abysse de ses yeux.

* Est-ce que … Dame Dinjelaï arrive bientôt …? *

Il lui tardait de commencer son apprentissage.




Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:18 Revenir en haut

Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


 Sauter vers:   



Sujet suivant
Sujet précédent

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001/3 phpBB Group :: Dgf GuildWars :: Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Traduction par : phpBB-fr.com
Create by dagonfield genesis :: by nerevare

Anneau des JpC par TourDeJeu